Jump to content
This Topic
Blasko

Les crises de la dette

Recommended Posts

 

Le journalisme de qualité nécessite des investissements importants. Si vous souhaitez partager un article, nous vous invitons à utiliser le lien ci-dessous au lieu de la fonction couper/coller. Vous trouverez de plus amples informations concernant les droits d’auteur et la propriété intellectuelle dans nos Conditions Générales.  http://aide.lecho.be/?op=detail&articleId=8916064&nodeId=3511  Toute personne souhaitant acheter des droits supplémentaires pour une utilisation collective ou commerciale peut consulter Copiepresse.  http://www.copiepresse.be/  Ci-joint, vous trouverez le lien que vous pouvez aisément partager avec d’autres personnes:  http://www.lecho.be/r/t/1/id/9474796.

Comme si chaque Belge détenait 17.000 euros... de dette américaine

 

plus d´informations dans Belgique
Notre pays détiendrait plus de 250 milliards de dollars en bons du Trésor américain, à en croire les dernières données en provenance de Washington. Cela représente plus de 23.000 dollars de dette US par habitant belge. Révélation mathématique ou déformation statistique ?

 

C’est à se demander si ça ne mérite pas une tournée générale. Depuis le mois de décembre 2013, la Belgique occupe le 4è rang mondial au palmarès des détenteurs de dette américaine, indiquent les dernières statistiques de l’U.S. Department of the Treasury.

Le portefeuille obligataire belge y pèse plus de 256 milliards de dollars. Une somme pharaonique. Selon ces données, la Belgique détiendrait plus de titres à elle seule que la France, les Pays-Bas et l'Allemagne réunis.

Plus hallucinant encore, ce montant détenu par la Belgique a bondi de 50 milliards de dollars en l’espace d’un tout petit mois. Un mouvement coïncidant parfaitement avec une chute de 50 milliards des investissements de la Chine en bons du Trésor US. Il n’en fallait guère davantage pour y voir la Belgique volait au secours de la dette américaine, signalait L’Echo ce mercredi (à lire en cliquant ici).

Seulement voilà, comme disait Edmond de Goncourt, la statistique est la première dessciences inexactes. Décryptage des précautions d’usage.

 

Attribution imparfaite

Chaque mois, le Département du Trésor américain publie son rapport TIC (Treasury International Capital), le classement des principaux détenteurs internationaux de dette américaine. Si ces statistiques offrent une idée de grandeur des portefeuilles d’obligations US détenus par d’autres pays, elles ne délivrent pas de montants précis. Tirer des conclusions à l’égard des flux d’investissements qui y sont repris s’avère dès lors assez périlleux.

Ce palmarès ne fournit que des estimations basées sur les déclarations des conservateurs des titres. Ainsi, lorsqu'un investisseur achète des bons du Trésor via un intermédiaire financier non-américain ou s’assure du bon déroulement de l’échange via une société de clearing siégeant dans un pays autre que les États-Unis, le rapport TIC ne reflète pas la nationalité du détenteur final.

 

 
L'attribution nationale est imparfaite parce que certains détenteurs confient leurs titres à des sociétés basées ni aux États-Unis, ni dans leur pays
Département du Trésor américain
 

"L'attribution nationale des positions en obligations américaines est imparfaite", reconnaît le département de Washington, "parce que certains détenteurs confient la garde de leurs titres à des organismes qui ne sont présents ni aux États-Unis, ni dans leur pays de résidence".

Un investisseur français peut très bien acheter de la dette US par l’entremise d’un broker suisse ou la laisser sur un compte de dépôt d’une banque helvétique. Dans le rapport mensuel du Trésor américain, cette détention sera portée à l'actif de la Suisse plutôt que de la France.

C'est ce que le Département du Trésor nomme selon les circonstances "biais de transaction" ou "biais de détention". La position de la Belgique en sert de parfaite illustration.

 

Surestimation

Le Département du Trésor himself avoue que le montant astronomique d'obligations US attribué à notre pays est biaisé. Mais il l’explique par "l'aspect névralgique de la Belgique, sa concentration en institutionsfinancières, au même titre que le Luxembourg, la Suisse ou le Royaume-Uni".

Comme L’Echo l’évoquait ce mercredi, les chiffres de la Belgique sont ainsi gonflés par la présence sur notre territoire de la société Euroclear. Le Trésor américain surévalue nos avoirs en considérant comme des investissements de résidents belges laconservation des titres par Euroclear. Alors que, idéalement, le rapport TIC devrait prendre en compte la nationalité des clients d’Euroclear. Clients qui peuvent être autant belges qu’allemands ou… chinois.

 

 
La plupart des titres gérés par cette institution concernent des non-résidents. Le même phénomène de surestimation est observé au Luxembourg en raison de la présence de Cedel
Rudi Acx,
chef du département statistique de la BNB
 

"La plupart des titres gérés par cette institution concernent des non-résidents. Le même phénomène de surestimation est observé au Luxembourg en raison de la présence de Cedel", une autre société de clearing, expose Rudi Acx, chef du département Statistique générale de la Banque Nationale de Belgique.

C’est que nos avoirs se montrent nettement plus modestes que ce que prétendent les trésoriers de Washington. "Sur base des informations disponibles à la Banque, la détention de titres du Trésor américain par l'ensemble des résidents belges n'atteindrait qu'un peu plus de 5 milliards de dollars", précise Rudi Acx.

Soit 455 dollars par habitant, contre les 23.345 dollars prétendus par le Treasury International Capital. Au taux de change actuel, c'est comme si chaque Belge détenait en fait 331 euros de dette américaine.

Enfin, tout cela n’explique toujours pas qui a eu massivement recours aux services d’Euroclear pour de la dette américaine au moment où la Chine a franchement réduit ses investissements… en Treasury bonds.

 

finalement cet argent n'a fait que passer par la belgique. Mais j'aimerais bien savoir qui a racheté tout ces bons.

 

Ca pue.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être qu'il s'agit tout simplement de ca. Ce qui revient à ne pas faire baisser le QE. De toute façon quelque soit l'acheteur. A ce rythme, dans moins d'un an, quand certains vont se réveiller, ça va leur faire tout drôle.

 

​j'ai quitté bistamp pour ma part. Je cherche une plateforme qui ne soit pas assujettis au dollar.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

​j'ai quitté bistamp pour ma part. Je cherche une plateforme qui ne soit pas assujettis au dollar.

A part en Corée du Nord, je pense que tu peux toujours chercher ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://la-chronique-agora.com/deutsche-bank-jp-morgan/

 

19 janvier 2014 : Tim Dickenson
Directeur de la communication de Swiss Re AG (assureur des assureurs), basé au Royaume-Uni. Les circonstances de sa mort restent à ce jour inconnues.

 

26 janvier 2014 : William Broeksmit
58 ans, cadre dirigeant de Deutsche Bank, trouvé mort dans son appartement londonien de Kensington. Officiellement c’est un suicide.

 

27 janvier 2014 : Karl Slym
51 ans, directeur opérationnel de Tata Motors, retrouvé mort au quatrième étage du Shangri-La Hotel à Bangkok.

 

27 janvier 2014 : Gabriel Magee
39 ans, employé de JP Morgan, décédé après une chute de 33 étages du toit du siège européen de la banque JP Morgan à Londres.

 

29 janvier 2014 : Mike Dueker
50 ans, chef économiste de Russell Investment, retrouvé mort dans l’état de Washington près du Tacoma Narrows Bridge après une chute de 15 mètres. La police locale a conclu au suicide. Il avait été secrétaire du vice-président de la Fed de Saint Louis.

 

3 février 2014 : Richard Talley
57 ans, PDG fondateur de la société Title Services, ancien directeur régional du courtier Drexel Burnham Lambert, suicidé avec sa cloueuse à son domicile du Colorado. Sa société était sous enquête.

 

3 février 2014 : Ryan Henry Crane

37 ans, cadre chez JP Morgan, ancien directeur opérationnel de Global Equities (placements pour investisseurs institutionnels). Trouvé pendu à Stamford, Massachussetts.

 

19 février : Li Junjie
33 ans, trader en devises (Forex) chez JP Morgan Hong Kong. A sauté du toit du siège de la banque alors qu’il était en conversation téléphonique sur son téléphone mobile.

 

19 février : James Stuart
70 ans, PDG de la National Bank of Commerce, trouvé mort à Scottdale (Arizona)

 

26 février : Autumn Radtke
28 ans, dirigeante de la plate-forme d’échange de bitcoins First Meta. Retrouvée morte pour une cause “non naturelle” dans une tour résidentielle de Singapour.

 

▪ Des angoisses judiciaires ? 
La plupart de ces personnages furent laconiques et ne laissèrent pas de lettre explicative derrière eux ; visiblement la fréquentation des toits ne les a pas inspirés.

Même s’il est difficile d’établir un lien entre toutes ces morts, elles coïncident avec une multiplication des enquêtes concernant des manipulations de marché : Libor, Euribor, Forex, ISDAFix et, dernièrement, procédure du fixing de l’or à Londres.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

2000 milliards de dettes, un nouveau record... Et qu'est il fait pour remédier à cela? On dépense plus et on vote des budgets déficitaires ! Il est où le sens des responsabilités? La vérité c'est que si le ps devait réduire le coût faramineux de ce que leur coûte le clientélisme, ils auraient plus d'électeurs... Il est la le problème, ces gens privilégient leurs intérêts propres, postes au détriment du bon sens et de lintetet general

 

Là encore tu te trompes de cible. Si le ps et l'ump empêchent, brident toute solution collectivement intelligente. L'endettement excessif de l'occident ne résulte pas uniquement de leur politique, mais d'une vision de l'économie partagée par les puissants de ce monde.

 

Une société de crédit implique des écarts toujours plus grands de richesses au sein des populations.

Une société du progrès implique la réduction des heures travaillées disponibles.

La pop mondiale continue d'augmenter.

 

Ces 3 propositions à elles seules suffisent à montrer qu'on va collectivement droit dans le mur.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

2000 milliards de dettes, un nouveau record... Et qu'est il fait pour remédier à cela? On dépense plus et on vote des budgets déficitaires ! Il est où le sens des responsabilités? La vérité c'est que si le ps devait réduire le coût faramineux de ce que leur coûte le clientélisme, ils auraient plus d'électeurs... Il est la le problème, ces gens privilégient leurs intérêts propres, postes au détriment du bon sens et de linteret general et tant pis si nos enfants devront payer de leur sang toutes leurs conneries. Écœuré.

C'est l’échec de la démocratie, les gens sont idiots d'élire des idiots ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là encore tu te trompes de cible. Si le ps et l'ump empêchent, brident toute solution collectivement intelligente. L'endettement excessif de l'occident ne résulte pas uniquement de leur politique, mais d'une vision de l'économie partagée par les puissants de ce monde.

 

Une société de crédit implique des écarts toujours plus grands de richesses au sein des populations.

Une société du progrès implique la réduction des heures travaillées disponibles.

La pop mondiale continue d'augmenter.

 

Ces 3 propositions à elles seules suffisent à montrer qu'on va collectivement droit dans le mur.

Non, l'ump et le ps, mais comme tout les partis des pays occidentaux au pouvoir depuis lustres servent les intérêts des gens qui les financent leur élections.

Que la société entière vive à crédit est très bon pr le top 1% des plus riches, précisément ceux qui financent les différents partis politique afin que cette rente du capital, c'est à dire le taux d'intérêt ne cesse jamais.

On est même passé à la vitesse supérieur maintenant puisque l'argent des QE ne va même pas dans l'économie réelle, c'est directement dans la poche des banquiers qui gamble le tout en bourse, pas pr rien qu'on atteint des niveau des dingues sur les différents indices/marché action/oblig alors que les fondamentaux économique sont juste horribles...

Edited by Argento

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie argento, mais tu mapparais assez cultivé et éclairé, c'est apreciable de parler avec des gens qui comprennent bien le système réel (...)

Signature ou pas signature... j'avoue être tenté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l’échec de la démocratie, les gens sont idiots d'élire des idiots ... 

a ton le choix dans ce système verrouillé  à deux partis, ?

ou comment permettre l'apparition de nouveaux partis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

wow t'as jamais run over ev sur 6k  de ta vie, ça ce passe bien la nl 2 sinon ?

Nan jamais ... surtout que la majorité des mains que j'ai sur toi c'est en 100 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://nypost.com/2014/03/12/trader-throws-self-in-front-of-train-in-finance-worlds-latest-suicide/?utm_campaign=SocialFlow&utm_source=NYPTwitter&utm_medium=SocialFlow

 

 

 

A Manhattan trader was killed Tuesday morning by a speeding Long Island Rail Road commuter train, marking at least the seventh suicide of a financial professional this year.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.goldbroker.com/fr/actualites/comment-quantitative-easing-rachat-actions-renforcent-445

D’un côté, la Fed crée de la monnaie papier, de l’autre les entreprises détruisent du papier, pas la monnaie, bien sûr, mais leurs actions. D’un côté, de la liquidité est crée, de l’autre elle est détruite, comme s’il fallait compenser.
Il est amusant de voir que la Fed et les grandes entreprises, en l’occurrence, ne répondent pas à leur fonction première (garantir la valeur de la monnaie, investir et augmenter ses profits), et préfèrent manipuler ce dont elles ont la responsabilité et qui doit servir de mesure objective (le dollar, les actions). Comme si, face à la déprimante situation de l’économie réelle, il ne restait plus que des subterfuges.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu aurais voulu que la fed fasse quoi ? c'est une question rhétorique.

 

La vraie question que je me pose c'est : Est ce qu'une crise telle que que celle des subprimes aurait pu avoir lieu avec une crypto monnaie ? Que ce serait il passé dans un tel cas ? Qu'auraient pu faire les pouvoirs publics ?

 

 

J'aurais aimé que tu mettes à profit tes connaissances pour éclairer ce genre de questions.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu aurais voulu que la fed fasse quoi ?

 

La question que je me pose. Est ce qu'une crise telle que que celle des subprimes aurait pu avoir lieu avec une crypto monnaie ? Que ce serait il passé dans un tel cas ?

 

 

J'aurais aimé que tu mettes à profit tes connaissances pour éclairer ce genre de questions.

Arrêter les too big to fail qui deviennent des too big to jail. Laisser la purge se faire plutôt que "sauver le système" ce qui ne sauve rien du tout mais accentue la future crise http://antonopoulos.com/2014/03/02/failure-is-an-option/

Ou l'analogie avec les cryptomonnaies sur pourquoi c'est bien que Gox n'ait pas été sauvée http://antonopoulos.com/2014/02/25/statement-on-mt-gox/

 

La grande nouveauté de Bitcoin, comme le propose Neo & Bee et a dit vouloir le proposer Saxo Bank, c'est de permettre un système qui sépare effectivement les banques de dépôts des banques d'affaire. Que ce qui est sur ton compte courant en BTC, comme sur le compte des entreprises, tu puisses t'assurer à tout instant que c'est bien sur ton compte et non spéculé sur un marché dérivé. Ceci réduirait considérablement les risques systémiques et la taille des "too big to fail".

 

La technologie de la blockchain pourrait permettre aussi d'empêcher la vente à découvert d'une action, il faut prouver par la blockchain à l'instant où tu vends que tu détiens bien ce que tu vends.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêter les too big to fail qui deviennent des too big to jail. Laisser la purge se faire plutôt que "sauver le système" ce qui ne sauve rien du tout mais accentue la future crise http://antonopoulos.com/2014/03/02/failure-is-an-option/

Ou l'analogie avec les cryptomonnaies sur pourquoi c'est bien que Gox n'ait pas été sauvée http://antonopoulos.com/2014/02/25/statement-on-mt-gox/

 

La grande nouveauté de Bitcoin, comme le propose Neo & Bee et a dit vouloir le proposer Saxo Bank, c'est de permettre un système qui sépare effectivement les banques de dépôts des banques d'affaire. Que ce qui est sur ton compte courant en BTC, comme sur le compte des entreprises, tu puisses t'assurer à tout instant que c'est bien sur ton compte et non spéculé sur un marché dérivé. Ceci réduirait considérablement les risques systémiques et la taille des "too big to fail".

 

La technologie de la blockchain pourrait permettre aussi d'empêcher la vente à découvert d'une action, il faut prouver par la blockchain à l'instant où tu vends que tu détiens bien ce que tu vends.

En clair les cryptos monnaies ne permettraient pas d'éviter une crise de ce genre. Ca ote juste tout moyen d'action aux pouvoirs publics. Soit le retrait d'une alternative. C'est super intelligent.

 

En clair les cryptos monnaies comme les monnaies papiers peuvent permettre de séparer les depots du reste. Mais rien ne l'y oblige techniquement s'il n'y a pas de volonté politique.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

En clair les cryptos monnaies ne permettraient pas d'éviter une crise de ce genre. Ca ote juste tout moyen d'action aux pouvoirs publics. Soit le retrait d'une alternative. C'est super intelligent.

 

En clair les cryptos monnaies comme les monnaies papiers peuvent permettre de séparer les depots du reste. Mais rien ne l'y oblige techniquement s'il n'y a pas de volonté politique.

Non! Aucun besoin de volonté politique. C'est au particulier de choisir, pour son compte en cryptomonnaie, s'il ne souhaite pas assurer sa sécurité lui-même et veut un compte en banque, s'il veut un compte d'une banque qui garantit ses dépôts de façon vérifiable par lui-même avec une connexion internet ou une autre qui ne le fait pas. Il suffit de la volonté du consommateur!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non! Aucun besoin de volonté politique. C'est au particulier de choisir, pour son compte en cryptomonnaie, s'il ne souhaite pas assurer sa sécurité lui-même et veut un compte en banque, s'il veut un compte d'une banque qui garantit ses dépôts de façon vérifiable par lui-même avec une connexion internet ou une autre qui ne le fait pas. Il suffit de la volonté du consommateur!

bonne blague. Ca dépend des normes. Et donc des intérêts des transnationales. Comme si le tout chauffage individuel en france avait été un choix du consommateur. Le consommateur n'a de poids que sur les biens contingents.

 

La première chose que les régulateurs vont demander. C'est d'avoir pour eux toutes les informations relatives aux transferts de crypto monnaie. Ces gens légiféreront dans le sens qui sera le meilleur pour eux. Seuls quelques privilégies pourront encore blanchir de l'argent jusqu'à ce que le tout soit totalement automatisé.

 

tu me fais penser à ces révolutionnaires qui pensent qu'une fois retournée l'état, tout ira de soi avec de belles valeurs. non non t'as encore un type pour instrumentaliser le tout au bénéfice de quelques uns. Et ce sont ces quelques uns qui décideront du sort de telle crise de crypto aux apparences indépendantes.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu aurais voulu que la fed fasse quoi ? c'est une question rhétorique.

 

La vraie question que je me pose c'est : Est ce qu'une crise telle que que celle des subprimes aurait pu avoir lieu avec une crypto monnaie ? Que ce serait il passé dans un tel cas ? Qu'auraient pu faire les pouvoirs publics ?

 

 

J'aurais aimé que tu mettes à profit tes connaissances pour éclairer ce genre de questions.

Comme la quantité de BTC est limitée, il ne peut pas y avoir de création monétaire, et donc pas de crise spéculative. Pour les subprime le problème c'est que tellement d'argent a été prêter à taux bas que cela a créé une crise spéculative sur le prix de l'immobilier. Pour faire simple si le taux de la banque centrale est trop bas, l'argent n'est pas assez cher, et donc il est gaspillé. Ce problème n'aurait pas pu avoir lieu avec le BTC.

Quant à la séparation banque de dépot et banque d'affaire c'est actuellement très complexe puisque la monnaie scripturale peut être dupliquée pratiquement à volonté, alors que si tu place tes btc dans une banques afin de t'offrir uine grande sécurité de ton cold storage  tu peux vérifier via la blockchain que tes btc sont bien toujours sur leur adresse, et donc la banque ne peut pas te mentir en spéculant avec ton argent sans que tu le saches.

Enfin @Luckylooser : la vente à crédit permet de limiter des hausses irrationnelles, et limite donc les bulles, c'est donc une bonne chose.

 

Edited by Byshop

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin @Luckylooser : la vente à crédit permet de limiter des hausses irrationnelle, et limite donc les bulles, c'est donc une bonne chose.

Ca permet aussi aux grandes banques de manipuler le marché à la baisse en émettant plein d'ordres de vente sans réalité. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé sur le cours de l'or.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×