Jump to content
This Topic
Blasko

Les crises de la dette

Recommended Posts

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-18/china-sells-second-largest-amount-us-treasurys-december-and-guess-who-comes-rescue

 

 

While we will have more to say about the disastrous December TIC data shortly, which was released early today, and which showed a dramatic plunge in foreign purchases of US securities in December - the month when the S&P soared to all time highs and when everyone was panicking about the 3% barrier in the 10 Year being breached and resulting in a selloff in Tsy paper - one thing stands out. The chart below shows holdings of Chinese Treasurys (pending revision of course, as the Treasury department is quite fond of ajdusting this data series with annual regularity): in a nutshell, Chinese Treasury holdings plunged by the most in two years, after China offloaded some $48 billion in paper, bringing its total to only $1268.9 billion, down from $1316.7 billion, and back to a level last seen in March 2013! 

China%20TSY%20Holdings%20DEC_0.jpg

 

This was the second largest dump by China in history with the sole exception of December 2011.

20140118_chin_0.png

 

That this happened at a time when Chinese FX reserves soared to all time highs, and when China had gobs of spare cash lying around and not investing in US paper should be quite troubling to anyone who follows the nuanced game theory between the US and its largest external creditor, and the signals China sends to the world when it comes to its confidence in the US.

Yet what was truly surprising is that despite the plunge in Chinese holdings, and Japanese holdings which also dropped by $4 billion in December, is that total foreign holdings of US Treasurys increased in December, from $5716.9 billion to 5794.9 billion.

Why? Because of this country. Guess which one it is without looking at legend.

Belgium%20TSY%20Holdings%20DEC_0.jpg

 

That's right: at a time when America's two largest foreign creditors, China and Japan, went on a buyers strike, the entity that came to the US rescue was Belgium, which as most know is simply another name for... Europe: the continent that has just a modest amount of its own excess debt to worry about. One wonders what favors were (and are) being exchanged behind the scenes in order to preserve the semblance that "all is well"?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi ce que je me demande c'est si la chine ne va pas profiter du bordel en ukraine pour dégager le Japon des îles senkaku et faire alliance avec Poutine contre toutes représailles ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi ce que je me demande c'est si la chine ne va pas profiter du bordel en ukraine pour dégager le Japon des îles senkaku et faire alliance avec Poutine contre toutes représailles ... 

Je ne sais pas. Mais l'idée meme de geler les avoirs des russes aux usa est une fausse bonne idée. L'idée de boycotter les importations ou les investissements russes aux usa serait là encore une fausse bonne idée. La russie n'est pas un état terroriste. Les américains ouvriraient de la sorte la voie à une réflexion objective sur le dollar lui même. Puisqu'in fine les usa ne sont pas les seuls à pouvoir durcir le ton sur le plan économique. Il est clair que les américains ont plus de latitude sur ce plan que les russes. Mais les russes et plus largement ses partenaires commerciaux naturels en asie pourraient penser à se passer du dollars en tant que monnaie de réserve pour les échanges énergétiques. Et ainsi isoler encore plus vite les usa.

Il est peu probable que la chine regarde la russie se voir infliger des sanctions sans réagir. Alors qu'eux memes pourraient se retrouver dans une situation similaire à la russie d'ici peu. Il est bien plus probable que la chine manoeuvre dans l'ombre pour profiter de la situation en vu d'isoler encore plus les ricains.

 

Jusque là aux usa la croissance surpasse la croissance de la dette. Je ne suis pas certains que cela soit possible avec un dollar qui ne serait plus une monnaie d'échange contre de l'énergie.

 

Bref je ne pense pas que quiconque ait intérêt à mettre sur la table à cette heure des menaces économiques d'ampleurs. Ce serait perdant perdant. Je pense qu'il faut bien mesurer que les états occidentaux doivent de l'argent au bloc auquel ils s'opposent. On bombe le torse ceci cela…mais le centre de gravité économique de cette planète est en train de basculer. Comme il y a près de deux siècles plus tôt, il avait basculé de la chine vers le royaume uni.

 

Ricains et russes trouveront un accord visiblement via l'Allemagne. Ce qui imo était le but de la manoeuvre russe.

 

btw de toute façon pour moi à terme. Les usa n'ont plus vocation à être indépendants. Mais sous l'influence directe ou indirecte de multiples nations étrangères. Pour prendre les usa il n'est pas utile de faire la guerre. Il suffit de tenir les finances de ce pays. Ce n'est pas le cas de la russie ou de la chine ou de l'inde.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

btw de toute façon pour moi à terme. Les usa n'ont plus vocation à être indépendants. Mais sous l'influence directe ou indirecte de multiples nations étrangères. Pour prendre les usa il n'est pas utile de faire la guerre. Il suffit de tenir les finances de ce pays.

?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un pays endetté et multiculturel dont le marché est archi ouvert. Les flux financier vont finir par s'inverser. Les loups arriveront bientôt, suivi de près par les hyènes.

 

Le reve américain est terminé.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca serait un procès d'intention. Je préfère du coup te laisser exprimer ton idée.

C'ets un peu trop long à détailler. Il est tout de même simple d'apprécier la démographie américaine alors meme que l'ascenseur social la bas est en panne. 

 

Quand tu tiens compte de cette situation et que tu l'as juxtapose à l'asservissement probable de l'économie américaine aux investissements étrangers. Il me semble simple de comprendre que ce pays sera essentiellement composé de gens jeunes, pauvres. Quand l'état lui sera aux mains des intérêts financiers de pays étrangers qui feront élire leur président via le lobbying.

 

C'est la démocratie. Chose impossible à penser en chine en inde en russie.

 

C'est pas de ma faute si l'ethnie dominante qui a dirigé ce pays pendant plusieurs siècles s'appuie sur l'exécutif pour favoriser ses intérêts particuliers devenus minoritaires et secondaires. Ceci au détriment du pays et de son avenir.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui ça passe un peu inaperçu...

déjà on appelle ça les frais de notaire, mais en réalité ce sont des Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO pour les intimes).

La part du notaire doit représenter allez disons 15% max des frais lâchés au notaire justement, d'ou l'emploi erroné de frais de notaire.

Le reste, c'est collecté par le notaire mais reversé à l'état, enfin aux collectivités locales. Une très faible part revient à l'état (frais de gestion)

 

Bref tout ça pour dire,l'état réduit les dotations de 1.5 Milliards, donc pour l'état ça va améliorer son 'bilan' et pourra dire 'on réduit les dépenses'. le fameux concept de window dressing en finance !

mais au final, la baisse sera financée in fine par une hausse des impôts, l'augmentation des DMTO, et non pas par une 'vraie' économie.

 

Quid du ras le bol fiscal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quid du ras le bol fiscal ?

Pourquoi un ras le bol fiscal?

L'impôt collecté n'est-il pas de l'argent, avant tout, destiné à être dépensé pour le bien être de tous, y compris de celui qui le paye, dans tous les domaines où l'Etat est plus pertinent que n’importe quel individu pour faire les bons choix?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi un ras le bol fiscal?

L'impôt collecté n'est-il pas de l'argent, avant tout, destiné à être dépensé pour le bien être de tous, y compris de celui qui le paye, dans tous les domaines où l'Etat est plus pertinent que n’importe quel individu pour faire les bons choix?

 

 

Sauf que :

 

Un impôt direct c'est un peu différent (plus juste en général) d'un impôt indirect (taxe).

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-fmi-s-inquiete-du-risque-de-deflation-en-zone-euro-914916

 

 

 

Le FMI s'inquiète du risque de déflation en zone euro

"Nous disons que le risque potentiel existe. Nous l'évaluons à 15-20%, et c'est la raison pour laquelle nous recommandons que les banquiers centraux soient vigilants et gardent à leur disposition les outils de politique monétaire susceptibles de répondre à cette situation"

Il y a quelques semaines ils reniaient la déflation , maintenant ils commencent à avouer 15 à 20% ... donc les 50% me semblent plus que probable, on est revenu sur les bases de 2008 avec plus de faiblesses ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment on manipule le cours sans faire courir de fausses infos ? Tu achètes ça monte, tu vends ça descend, et à chaque fois tu perd de l'argent.

http://business.financialpost.com/2014/03/05/scotiabank-one-of-5-banks-facing-lawsuit-over-accusations-of-gold-price-manipulation/

 

 

 

Scotiabank one of 5 banks facing lawsuit over accusations of gold price manipulation

Comme ça ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est assez sérieux comme site moneynews, non ? Comment ils peuvent écrire un truc pareil, concernant le "secret Wall Street Agenda"... ?

Je ne sais pas, l'article commence sérieusement mais part en sucette d'un coup, et ça m'a fait marrer.

 

ça explique pas tellement le comment. Je vois juste que le marché de l'or n'est pas libre et que la cotation n'est pas continue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il était en forme Olivier.

Bien énervé sur la fin.

 

C'est quand même beau ce changement de cap de BFM, ça fait des années qu'ils étaient dans un déni hyper bullish pro eurosarko ... même si je ne suis pas fan de hollande, j'ai quand même l'impression que la presse se libéralise bien ces derniers temps, peut être pas pour le meilleur au vu de la situation économique, mais au moins on sort de cette phase de pseudo propagande. 

Je me souviens pendant la crise de la Grèce, toutes les mauvaises nouvelles étaient plus ou moins étouffées et toute les semaines sarko sauvait l'Europe et contrait les parachutes dorés des méchant gros banquiers ... du grand n'importe quoi, le clou du spectacle c'était d'enfoncer les bears comme Delamarche à la limite de l'humiliation. J’espère qu'on verra ressortir un vrai libéral de la grande crise 2014/2015 qui pourra rehausser le niveau un peu ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a des libéraux sur bfm tv. Ils tiennent grossomodo la meme ligne que luckyloser et vito sur le marché des dérivées bancaires.

 

J'ai pour ma part quelques questions à poser sur ce marché et son fonctionnement.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.jolpress.com/charles-sannat-economie-chine-dollar-yuan-monnaies-824657.html

 

 

 
FINANCE
La Chine entame la «désaméricanisation» de son économie

De la désaméricanisation théorique à la mise en pratique. Voilà l’un des phénomènes financiers majeurs auquel nous assistons sans que, pour le moment, ses conséquences ne soient encore trop visibles. Pourtant, tout semble se mettre en place et encore une fois, l’arrêt des QE (les quantitative easing, c’est-à-dire les injections de liquidités de la Banque centrale américaine, la FED, via des rachats de dettes soit bancaires soit du Trésor américain) est assez surprenant pour ne pas dire totalement incroyable.

Souvenez-vous. Il y a quelques mois, au plus fort du psychodrame sur le relèvement du plafond de la dette US et sur les blocages politiques au Congrès américain, alors que les États-Unis connaissaient un « shutdown », la Chine mettait en garde presque officiellement les USA et indiquait d’une manière forte qu’elle allait passer à l’étape de désaméricanisation de sa propre économie en essayant de réduire son exposition à la dette américaine et au dollar américain.

Multiplication des accords bilatéraux de changes pour commercer en yuan

La Chine, premier détenteur mondial de dette US, a pour le moment utilisé 3 leviers pour concrétiser sa politique de désaméricanisation.

Le 1er est basé sur des achats massifs d’or métal livré physiquement en Chine qui est devenu en moins de 3 ans ni plus ni moins que le premier consommateur d’or mondial devant l’Inde. C’est la Chine et ses achats massifs qui ont soutenu les cours de l’or durant la phase de correction importante de l’année 2013 et qui, désormais, depuis le début de l’année 2014, pousse à nouveau les cours à la hausse. 

Le 2e pilier est basé sur la multiplication des accords bilatéraux de changes pour commercer en yuan (la monnaie chinoise) et réduire la part du commerce extérieur chinois réalisé en dollar. De tels accords d’échanges de devises se sont multipliés tout au long de l’année 2013 et se sont amplifiés depuis le dernier trimestre 2013. Même la Chine et le Japon, dont pourtant les relations peuvent être tendues, ont signé un tel accord.

Le 3e levier consiste, quant à lui, en ce que la Chine utilise ses réserves de changes en dollars pour acheter des actifs à l’étranger comme des entreprises aux USA ou en Europe (pensez par exemple à la prise de participation dans PSA, au rachat de Volvo ou encore au méga-programme immobilier en Californie). Dans ce cas, la Chine échange du papier monnaie (dollar en l’occurrence) contre des actifs réels.

Il existe un 4e levier très difficile à manier sans déstabiliser le plus gros marché à savoir celui des obligations souveraines et au premier chef, celui des bons du Trésor US. Encore une fois, la Chine est le plus gros détenteur de dette américaine… Pour désaméricaniser réellement, encore faudrait-il que Pékin se débarrasse de ses montagnes de bons du Trésor américain… ce qui, du point de vue de Washington, pourrait presque être considéré comme un acte de guerre. Je ne pensais pas que les Chinois commenceraient aussi rapidement à liquider leur part de dette US en raison de risques géopolitiques qu’une telle décision leur ferait prendre. Et pourtant nous venons d’apprendre que les Chinois se débarrassent bel et bien et massivement de la dette américaine qu’ils détiennent !

Une situation explosive sur le marché international obligataire

En décembre 2013, la Chine a revendu pour 48,8 milliards de dollars de dette US C’est une dépêche de l’agence de presse financière Bloomberg du 19 février dernier passée inaperçue et presque pas commentée qui a vendu la mèche. « La Chine, le plus important des créanciers étrangers américains, a réduit considérablement sa détention de bon du Trésor US (plus forte réduction en deux ans) alors que la Federal Reserve (la FED) a annoncé qu’elle réduisait ses plans de rachats d’actifs. » Tout ou presque a été donc laconiquement résumé dans ces deux lignes et demie de l’Agence Bloomberg. En effet, la Chine a revendu en décembre 2013 pour presque 50 milliards de bons du Trésor américain alors qu’au même moment, la FED (la Banque centrale américaine) réduisait, elle, ses propres achats directs de dette américaine…

Il est évident, et là est la grande question, que la conjonction d’une réduction des rachats de dette US par la Banque centrale américaine elle-même et une vente massive de ses bons du Trésor par la Chine est une situation tout simplement explosive sur le marché obligataire mondial ! Un tel mouvement n’est tout simplement pas supportable… en tout cas si ces deux phénomènes devaient s’avérer durables. De deux choses l’une. Soit il s’agit d’un simple coup de semonce de la part des autorités de Pékin et dans ce cas la Chine, à défaut d’augmenter encore sa position en dette américaine, maintiendra peu ou prou son exposition actuelle, soit la Chine a véritablement décidé de balancer tous les mois pour 50 milliards de dette US et dans ce cas, il va falloir que le marché mondial les absorbe, ce qui est évidemment impossible puisque les USA émettent de leur côté tous les mois pour plusieurs milliards de nouvelles dettes…

C’est la raison précisément pour laquelle la FED rachetait massivement les dettes de son propre gouvernement. Il n’y avait pas assez d’acheteurs pour financer la dette américaine en plus à un prix bas (à 10 %, tout le monde voudra prêter à l’Oncle Sam, à 2,8 % à 10 ans, il y a nettement moins de volontaires !). Cela veut dire que si la politique chinoise de revente est durable… alors la FED devra reprendre sa politique de création monétaire et racheter à nouveau massivement et sans doute encore plus qu’avant des obligations de l’État américain.

Dans un tel cas, la réduction des QE ne pourra pas être durable et Janet Yellen devra changer rapidement de direction. Où sont passés les 50 milliards vendus par les Chinois ?… En Belgique ! Non mes chers amis, ce n’est pas la dernière blague belge, bien que cela y ressemble furieusement.

Évidemment, lorsque j’apprends que la Chine vient de revendre pour 50 milliards de dollars de bons du Trésor, je me demande où est allé l’argent et qui a été l’acquéreur… C’est une autre source parfaitement officielle puisqu’il s’agit du Département américain du Trésor lui-même qui nous apprend, dans son tableau de suivi des principaux détenteurs étrangers de bons du Trésor, qu’effectivement la Chine réduit son exposition d’environ 50 milliards alors qu’au même moment, en 4e position se classe désormais la Belgique (qui vient de faire la plus irréelle des remontées dans le classement du Département du Trésor) puisque la Belgique a passé sa position, tenez-vous bien, de 200 milliards à 250 milliards en un mois… ce qui est un accroissement considérable.

Alors pourquoi la Belgique ? Pour tout vous dire, mystère et boule de gomme, aucune idée. D’ailleurs s’agit-il de la Belgique, de la Banque centrale de Belgique ou encore des Belges ? (Non, ce ne sont pas les Belges qui se sont mis à acheter des obligations américaines en même temps que chaque plat de moules frites…) Il se peut aussi que ce soit l’Europe puisqu’à Bruxelles… il y a la Commission européenne et tout un tas d’officines. Bref, pour le moment, aucun fait mais beaucoup de supputations et d’hypothèses.

Ce qui est sûr, c’est que les 50 milliards chinois ont été absorbés par nos amis Belges que je remercie chaleureusement de leur sacrifice financier car je préfère ces bons du Trésor en Belgique qu’en France. Il va donc falloir surveiller comme le lait sur le feu les évolutions du marché obligataire car si la Chine continue son largage massif de bons du Trésor… ce ne sont pas nos pauvres amis Belges, aussi sympathiques soient-ils, qui pourront remplacer l’acheteur chinois devenu vendeur massif… Mais pour faire durer le système encore un peu plus en profitant de leur « pouvoir de persuasion », nos grands amis les Américains risquent de forcer quelques nations à acheter encore plus de leur dette moisie… et la France, grand ami des Zaméricains avec François qui a eu le tapis rouge d’Obama, devrait bien finir par se laisser tenter et faire un sublime chèque à l’Oncle Sam sur le dos des Français et des con-tribuables que nous sommes tous devenus.

Nous attendons donc avec impatience pour voir si le stock de dette US détenu par la France évolue à la hausse (plus 3 milliards au dernier pointage, comme pour les Allemands). Comprenez bien que ce genre d’information doit impérativement vous aider à prendre conscience que le système économique mondial tel que nous le connaissons est à bout de souffle, ce qui implique de manière logique que vous devez vous préparer à des bouleversements majeurs… ce qui n’empêche nullement d’espérer le meilleur pour chacune et chacun de nous.

Lire plus d'articles de l'auteur sur son blog Le Contrarien.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lalibre.be/economie/actualite/sp-salue-les-efforts-de-la-belgique-mais-5311914935708d729d85722a

 

L’agence de notation Standard & Poor’s (S & P) révise de “négative” à “stable” la note à long terme de la Belgique. Bonne nouvelle pour l’Etat qui va pouvoir stabiliser les taux auxquels il emprunte pour payer les intérêts de sa dette. La stabilité institutionnelle a été saluée. Les efforts budgétaires aussi. Mais la compétitivité reste un souci. La Belgique a retrouvé une crédibilité sur les marchés financiers.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×