Jump to content
This Topic
Blasko

Les crises de la dette

Recommended Posts

Avec des mots simples (par un newbie de l'économie):

-Les taux négatifs sont dérisoires (-0.005%).

-Pour diversifier leur portefeuille et diversifier les risques les investisseurs se doivent de posséder une part de leur investissement en euros.

-la france est considérée comme une valeur sure et est un marché liquide dans le sens où les investisseurs peuvent revendre leur titre très vite.

-Les investisseurs payent une sécurité en quelque sorte un peu comme toi lorsque tu loues un coffre pour planquer ton cash.

-Les investisseurs se doivent de posséder des titres en euros et emprunter à la france à des taux négatifs apparait la meilleure solution en ce moment.

Obv il y plein de trucs qui m'échappent :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème c'est qu'une dette contractée en euros doit être remboursé dans cette devise, aussi je ne vois pas l'intérêt pour les financiers de miser sur la réévaluation du franc ou du deutschmark conséquemment à une hypothétique sorti de la France ou de l'Allemagne de la zone euro.

Est-ce obligatoire qu'une dette contractée en monnaie x soit remboursée en monnaie x ?

I mean, la dette de la France de la Renaissance à 2002 (ou 2000 probablement sur ce marché) était en FRF et a été libellée ensuite en €, non ? Qu'est-ce qui empêcherait de faire le chemin inverse ?

Par contre, l'obligation de cela est que l'Euro n'existe plus. Car si il existe un Euro, même résiduel, je ne sais pas si il peut y avoir des négociations. M'étonnerait...

M'enfin comme l'Euro va exploser tout ou tard... Je parie ma bk là dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelqu'un peut il m'expliquer (avec des mots simples) comment est-ce possible que la france puisse enprunter a court terme avec des taux négatifs ?

Cela vient des inquiétudes dans le système bancaire. Les investisseurs préfèrent avoir des bons du Trésor que des euros. A tel point qu'ils sont prêts à payer pour échanger des euros contre de bons du Trésor.

En temps normal, les taux d'intérêt correspondent à une prime de risque. Là les investisseurs estiment qu'il est plus risqué de détenir des euros que des créances. La prime de risque s'est transformée en prime de sûreté.

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont les créanciers qui souhaitent se voir rembourser dans la même devise. En effet imagine qu'on ai une dette de 1000 Md€, on sort de l'euro on se retrouve avec une dette de 1000Md de néonouveaufrancs. Dès le premier jour en bourse cette nouvelle devise perdrait 7% de sa valeur. Nous nous retrouverons donc à rembourser 1000Md de néonouveaufrancs qui ne vaudront plus que 930Md€. Les créanciers auront perdu les 70Md€ dans l'affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela vient des inquiétudes dans le système bancaire. Les investisseurs préfèrent avoir des bons du Trésor que des euros. A tel point qu'ils sont prêts à payer pour échanger des euros contre de bons du Trésor.

En temps normal, les taux d'intérêt correspondent à une prime de risque. Là les investisseurs estiment qu'il est plus risqué de détenir des euros que des créances. La prime de risque s'est transformée en prime de sûreté.

Mais quel différence entre avoir 1€ dans son coffre ou l'échanger contre 1€ de bon du trésor ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

je dirai la garantie : la banque n'offre pas une garantie illimitée sur les dépôts que tu détiens chez elle. le seuil est de 75Keuros ou un truk dans le genre.

et une sorte de prime d'assurance : on peut te voler ton argent chez toi, alors que le mettre dans des bons du trésor, ça permet de se prémunir contre ce risque

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais quel différence entre avoir 1€ dans son coffre ou l'échanger contre 1€ de bon du trésor ???

L'Allemagne et la France existeront encore dans un an, l'euro c'est déjà moins sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est bien bonne....

La méthode couet à ce point, ça devient de la bêtise crasse...

Hollande :

La crise de la zone euro, je l’ai déjà dit, elle est derrière nous.

.../...

Et donc tout ce que nous avons à faire ce n’est plus simplement de sortir de la crise de la zone euro: c’est fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après le libor, l'euribor!

Bet sur le montant de l'amende pour éviter les poursuites?

Histo: 450 millions pour la barclays concernant la manipulation du libor.

Bon ok là la fraude n'est pas flagrante ni les préjudices d'ailleurs mais quand même! Quand est ce qu'on va finir par réguler sérieusement ce secteur et arrêter de les laisser faire ce qu'ils veulent?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fraudes, plans de sauvetage par les contribuables, financements au compte-gouttes : les banques échappent-elles à tout contrôle démocratique ? [atlantico.fr]

Le projet de loi "portant réforme bancaire et financière" sera présenté en Conseil des ministres ce mercredi et vise à améliorer le dispositif de régulation du secteur financier. Premier volet de notre série sur la réforme bancaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien Olivier Berruyer. Avec Philippe Béchade et Olivier Delamarche dans une moindre mesure, ils constituent mes seules bonnes raisons de regarder BFM

C'est sûr c'est pas Stéphane Soumier qui donne envie...

Tellement pétris de certitudes ce mec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le projet de loi assez attendu sur la séparation des activités bancaires semblent déjà mal partir.

On est bien loin de ce qu'on nous a promis comme d'hab. Un projet de loi taillé surtout pour ne pas ennuyer les banquiers.

En indiquant vouloir seulement dissocier les activités dont on considère qu'elles ne sont pas utiles à l'économie, on nous prend encore une fois pour des cons.

On va me dire que s'il on avait fait juste au niveau national nos banques auraient coulées?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est marrant, on n'en n'a pas bcp parlé.....

Bien plus préoccupés par le foie gras et les flonflons les médias...

http://lexpansion.le...ise_366200.html

extrait :

Les aides d'Etat accordées au secteur financier dans l'Union européenne se sont élevées au total à 1.600 milliards d'euros entre le début de la crise en octobre 2008 et fin décembre 2011 selon un document publié vendredi par la Commission européenne.

Par contre, pour le smic, ce sera le minimum légal : 0.3%....

Continuez à nous prendre pour des cons....

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces aide correspondent à des garanties et des prêts, donc du vent.

Certes mais pas que.

Et comme la réforme bancaire ne sépare pas les banques en 2 (dépôt & finance) l'épée de Damocles est là et bien là.

Le foutage de gueule continue...

Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance.

Fais attention François à ce que ce ne soit pas le peuple qui devienne ton véritable adversaire.

Le foutage de gueule devient chaque jour plus gros.

La présidence de la république est une collocalisation entre toi et nous !

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites

La firme chinoise était rémunérée un cinquième de son salaire à six chiffres

Travailler aux quatre cinquièmes est l'avenir du travailleur européen.

Edited by taamer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×