Jump to content
This Topic
Blasko

Les crises de la dette

Recommended Posts

Que nenni chers amis. Explication: on perd des centaines de milliers d'emplois par an dans le privé qui partent ailleurs, peu importe où mais pas en France. Dans le public on ne remplace pas un fonctionnaire sur deux, ce qui est un moyen plus sympathique et plus lent que les britanniques d'obtenir le même résultat: baisse des effectifs.Pourtant, d'après ce que je sais, la population française continue d'augmenter, donc ce petit monde là va se retrouver au chômage ou en pré-retraite où en ce que tu veux,

lol la population française augmente

pour le reste, c'est la vie mais ça ne date pas d'hier, le chômage augmente depuis le début des années 70.. aujourd'hui 24% des jeunes sont aux chômages en France, ça ne prend pas en compte les sans emplois à qui on ne verse pas d'indemnité, ou qui ne s'inscrivent même pas..

Rien que pour m'amusez, j'espère que la France sera attaquer sur les marchés.. elle le mérité :)

Je suis bien content de ne plus vivre à Paris :) être entouré d'une poudrière prêt à exploser, ce n'est plus de mon âge !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
18/08/2011 | 17:31 | yokikon

Depuis que dure le krach boursier, qu'il est vain de minimiser, alors que le niveau de son plongeon se confirme, il n'est pas sérieux de défendre d'invraisemblables raisonnements atténuants. Depuis quatre ans, le krach boursier est durablement incrusté et l'on n'est pas sortis de la crise économique et sociale, pas le moins du monde imprévisible ni tombée du ciel. Les acrobaties et bouffonneries étalées dans les G20,G8,G7,euro-groupes,sommets bilatéraux et autres spectacles n'ont produit que de l'enfumage sans effet sur les maux consécutifs à trois décennies d'un Système d'illusions. Les marchés accusés ne sont que le Casino de Spéculation installé aux commandes de l'économie au prétexte de créer valeurs et croissance. Inondés de liquidités, ils dépriment quand menace la sécheresse. Occupés aux jeux de bonneteau avec ce Casino, les gouvernants et politiciens restent stériles pour manager l'économie. C'est au G2 que la réalité est débattue. Elle est d'une évidence toute simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et les riches qui veulent payer plus d'impôt :big-boss: !

Ils flippent pas un peu ceux là de voir la situation dégénérer (en bien pire) comme les émeutes en UK et qu'ils soient pendus en place publique...

Enfin tant que ces marionnettes qui nous gouvernent continuerons ce jeu là on y va tout droit, bien qu'on va surement salement morfler on a pas le choix pour sortir de ce monde de m**de.

Donc VIVE LE CRACK ET QUE LES BOURSES SE PETENT VITE LA GUEULE.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La rentrée n'a pas l'air beaucoup mieux que la mise en bouche d'aout...

Ce qui est inquiétant c'est sur quel format ils veulent nous faire repartir ? car ils l'ont bien organisés cette chute (depuis le temps que ça dure), et pour quand sera ce crack : cette automne, dans 2 ans quand ils auront pompés le max de fric à la classe moyenne ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

t'es pt-être pas au courant, mais les pensions aux USA elles sont plus vraiment payées, mdr....

Ah bon??? je vis aux Etats-Unis et non je ne suis pas au cournt que les pensions ne seraient plus " vraiment" payees...

Depuis 1973 et cette loi, la dette française augmente perpétuellement, alors qu'il n'y en avait pas juste avant...

Il y en avait pour moins de 100 milliards en 1978, on en est aux alentours de 1600 milliards un peu plus de 30 ans après, et la courbe de la dette française, si on avait la même dans notre Holdem Manager, on ferait sabrer le Champagne :)

Voilà d'où vient mon agacement: cette dette n'est qu'une fraude depuis le départ. Franchement, faire voter une loi le 3 janvier, quand tout le monde sort du Réveillon et est encore bien bourré, ils sont malins non ???

Eux ils ont du le sabrer le Champagne !! Bonne année à toutes les françaises et tous les français, et à leurs futurs descendants: on vient de vous endetter à perpétuité, car le capital de cette dette n'est tout simplement pas remboursable.

Je rappelle qu'on en ch... pour ne payer que très péniblement les seuls intérêts.

3000193485_1_3_65dT4q5t.png

La dette publique a toujours existe, du moins depuis que l Etat existe. Elle a surtout enormement fluctue selon les periodes. Pour info, elle atteignait presque 300% du PIB à la sortie de la deuxieme guerre mondiale par exemple. Si elle etait faible au debut des annees 70, c est parce qu on sortait de 30 ans de croissance economique forte, avec de l inflation (qui bouffe petit à petit le capital de la dette). Meme sans cette loi, la dette aurait aussi fortement augmente à partir de 73. C est avant tout le resultat des chocs petroliers, de la recession et donc de l accumulation des deficits à partir de ce moment.

A partir du moment où ton solde public primaire (= hors paiement des interets de la dette) est deficitaire, ta dette augmente. C est ce que la France a fait pendant plus de 30 ans. Il est donc faux de dire que ce sont les interets de la dette qui nous "endettent a perpetuite". Autrement dit, meme sans les interets de la dette, l Etats a ete constamment en deficit depuis 30 ans et sa dette aurait augmenté meme avec des interets nuls.

Quant à l impossibilité de s endetter directement aupres de la Banque Centrale, c est un vrai debat.

Mais si tu accumules des deficits comme on l a fait et que tu empruntes à taux zero à la Banque Centrale, c est celle-ci qui perd vite toute credibilite et tu te retrouves vite avec des phenomenes de fuite devant la monnaie (plus personne, y compris en France, n aurait voulu de francs, on aurait vite eu de l hyper inflation etc).

C est le debat qui a lieu actuellement : la BC europeeenne doit elle racheter de la dette Grecque ou d'autres pays (ce qu elle a commencé à faire ces derniers mois). Il y a les pours (seule façon de reduire le poids de la dette pour ces pays) et les contres, car fort risque de flambee inflationnistes et d effondrement de l euro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

lo

aujourd'hui 24% des jeunes sont aux chômages en France, ça ne prend pas en compte les sans emplois à qui on ne verse pas d'indemnité, ou qui ne s'inscrivent même pas..

vrai.

Mais cela ne prend pas en compte non plus tous les jeunes qui etudient et qui ne sont pas comptabilises dans la population active.

Juste pour dire que 24% des jeunes au chomage ne signifie pas que sur 100 jeunes, 24 sont au chomage!

exemple fictif : Sur 100 jeunes, 12 effectivement inscrits au chomage, 50 etudiants.

population active 50 : 12/50 = 24% de chomage

dans les faits, c est meme pire: je crois que le taux d activite des 16-24 ans est inferieur à 40%.

Tout cela pour dire que je ne minimise pas l ampleur du chomage en general et des jeunes en particuliers, mais il est " naturel" , vu les modes de calculs par rapport aux actifs, que le chomage des jeunes soit plus eleves que celui des utres tranches d age.

cela a toujours ete le cas, meme en periode de chomage faible.

En 1967 par exemple, le aux de chomage global etait limite à 2,5%. Il etait de 5% pour les jeunes

Edited by Gab

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut je pense etre total à coté de la plaque pour croire que plus de pouvoir centralisé, moins de liberté et plus de travail est une solution acceptable pour l'opinion européenne. Ceci après plusieurs décennies de corruption, de trucages de chiffres de l'inflation depuis l'euro et d'augmentation de l'écart entre riches et pauvres. Le tout avec pour seule contrepartie l'assurance verbale que ca ira mieux. lol

Je propose qu'on en envoie la moitié de ces types en taule, qu'ils aient le temps de méditer sur la responsabilité des décideurs civils.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/09/14/pekin-pose-ses-conditions-avant-d-investir-davantage-en-europe_1571905_3234.html

La Chine est prête à investir davantage en Europe mais demande à être reconnue comme économie de marché. C'est ce qu'a déclaré, mercredi 14 septembre au Forum d'été de Davos, Wen Jiabao, son premier ministre. "La Chine pense que l'économie européenne peut rebondir" et "elle va continuer d'augmenter ses investissements en Europe", a affirmé M. Wen. Le gouvernement chinois dispose de plus de 3 000 milliards de dollars de réserves de change. Il en investit une part grandissante dans des actifs en euros et s'est déjà engagé à soutenir la Grèce, l'Espagne ou le Portugal.

Mais "j'espère que les dirigeants des principaux pays européens envisageront avec courage leur relation à la Chine, a poursuivi M. Wen, rappelant la demande de son pays de se voir accorder le statut d'économie de marché de la part de l'Union européenne. Selon le calendrier de l'Organisation mondiale du commerce, le statut d'économie de marché à part entière sera reconnu [à la Chine] en 2016. Si les pays de l'UE peuvent faire preuve de sincérité quelques années plus tôt, cela refléterait notre amitié, a-t-il déclaré. J'espère qu'il y aura des avancées sur ce sujet lors du prochain sommet UE-Chine." Ce statut permettrait de lever des restrictions sur les investissements et les exportations chinoises dans l'Union européenne.

EMPÊCHER LA CRISE DE S'ÉTENDRE

Réaffirmant le soutien de la Chine à l'Europe, M. Wen a toutefois demandé aux gouvernements "de prendre leurs responsabilités et de mettre de l'ordre chez eux" par "des politiques efficaces et responsables". "Il faut empêcher la crise des dettes souveraines de s'étendre" et "accélérer la réforme du système économique et financier" par une meilleure coordination entre Etats, a ajouté Wen Jiabao devant quelque mille cinq cents participants – hommes d'affaires et responsables gouvernementaux – de quatre-vingt-dix pays réunis pour trois jours. Les déclarations de M. Wen interviennent alors que les grands pays émergents du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) discuteront la semaine prochaine de la possibilité de venir en aide à l'UE.

Cet investissement ne profiterait qu'aux gens déjà favorisés en occident et précipiterait dans une situation d'instabilité chronique une part encore plus importante encore de l'ancienne classe moyenne française.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

MDR

Prenons les intérêts de la dette française, je crois que çà correspond à 44 milliards en 2010, soit presque l'intégralité de l'Impôt sur le Revenu, tu crois qu'on les paie à qui si ce n'est à des banques privées ??

Parce que tu crois vraiment que l'intérêt généré équivaut directement à du bénéfice pour le prêteur ? :?

Edited by M4URIC3

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/09/19/la-dette-de-la-grece-est-aujourd-hui-absolument-impossible-a-rembourser_1574186_3234.html

je n'y connais rien et je n'ai pas tout compris car je suis un retard.

mais ça me fait peur.

ça ferait quoi pour nous ( égoïstement ) de sortir de la zone euro ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Standard and Poor's a annoncé lundi avoir abaissé d'un cran la notation de l'Italie, en raison des faibles perspectives de croissance, qui vont compliquer la réduction du déficit et de la dette, et de la fragilité de la majorité de Silvio Berlusconi. La note de la dette à long terme a été abaissée de "A+" à "A" et la note à court-terme de "A-1+" à "A-1", a indiqué l'agence de notation dans un communiqué. La perspective de ces notes est "négative", ce qui signifie que l'agence d'évaluation financière envisage encore de les abaisser." (AFP)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/09/21/le-qatar-discute-d-une-prise-de-participation-dans-bnp-paribas_1575694_3234.html

Le Qatar est en discussions avec BNP Paribas sur une possible prise de participation dans la première banque française, a confié mercredi 21 septembre à Reuters une source basée au Qatar.

Le pays a également discuté avec d'autres banques françaises sur un investissement du même type, ajoute cette source. "Ils parlent à différentes banques en France, vu leurs très importants besoins en capital", a-t-elle souligné sous couvert d'anonymat. Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de BNP Paribas.

Les banques françaises ont vu leur cours de Bourse chuter depuis l'été sur des craintes liées à d'éventuels besoins de recapitalisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Grèce n'est pas la cause du problème mais le sympto^me d'un système biaisé.

Il faut s'attaquer au coeur même du problème pour trouver une solution : à savoir l'escroquerie de la création monétaire, l'argent émise sous for

me dette. Dès le départ, le système est biaisé :

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/la-dette-pour-les-nuls-31933

http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/quand-le-krach-s-annonce-31940

Edited by niff1239

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Galactic Series
PokerStars : Galactic Series