Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Tapis_volant

Coverage - Main Event des WSOP 2011 (locké)

Recommended Posts

Coverage – Main Event des WSOP – Jour 1A

paysage-strip-252268.jpg

Sin City à l’heure française

A la page 348 de son livre « Le suspens expliqué aux gambleurs », Alfred Hitchcock, le maître du suspens, disait « Si tu veux chatter un flip, mieux vaut huiler tes jetons ». Bref, vous aurez compris, le maître du suspens, qui écumait les tables à 0,5/1$ du Bill’s pendant ses nuits agitées à la belle époque, savait déjà que le Main Event des WSOP serait matière à suspens.

D’abord, la fréquentation : 7319 participants l’an dernier. Combien cette année ? A cause du Black Friday, on pourrait penser que beaucoup moins de joueurs vont faire le déplacement, n’ayant pas forcément pu se qualifier sur Internet. Cependant, la fréquentation en hausse sur les events précédent a prouvé le succès des WSOP 2011 et on pourrait bien assister à un raz-de-marée de joueurs dès le Jour 1A de ce Main Event.

Ensuite, le nombre de français présents. Sans vouloir brag ou raconter des histoires qui doivent « rester à Vegas », je peux vous dire que lors d’une soirée légèrement arrosée dans une villa de Vegas pour célébrer les quatre bracelets français, on a pu voir tout le gratin du poker hexagonal réuni (avec 2g). En vrac, citons Fabrice Soulier, Claire Renaut, Hugo Lemaire, Antonin Teisseire, Elky, Yorane Kérignard, Pascal Perrault, Ilan Boujenah, Arnaud Mattern, Tristan Clémençon, Clément Thumy, Nicolas Levi, Elie Payen, Yann Brosolo, Julien Brécard, Nazim Guillaud, Ronan Monfort, Lucille Cailly, Clément Thumy, Steven Moreau, Nicolas Babel, Antoine Saout … et tous ceux que j’oublie.

Maintenant, reste à savoir qui jouera le Main Event, car dans cette liste non exhaustive, certains le jouent, d’autres non, certains n’ont pas encore pris leur décision, d’autres vont se broke avant de pouvoir s’inscrire. Bref, le suspens est à son comble. On sait juste que c’est l’année des français et que cela devrait en toute logique continuer sur le Main Event.

Et sinon, les stars, elles seront présentes à votre avis ? Croisées depuis quelques jours, des personnalités du Poker devraient prendre place dès le Jour 1A autour des tables du Rio, mais le plus gros suspens repose sur un joueur reconnu par ses pairs comme le meilleur joueur du monde. Mais si, vous voyez, celui dont on ne doit pas dire le nom sur CP Radio à la question « Quel est le joueur qui vous inspire le plus ? » Phil Ivey, quoi ! Moi, perso, j’ai envie d’y croire. Le suspens s’étalera sur les quatre premiers jours du Main. Ah ah, vous serez obligé de lire, comme ça.

Heureusement, pour que le suspens puisse émerger, il faut des éléments déjà établis, histoire de délimiter le périmètre. Nous sommes au Rio, le tournoi commence à midi heure locale (soit à 21h, heure française), les joueurs devront s’acquitter de la bagatelle de 10 000 $ pour avoir la chance de recevoir 30 000 jetons. La structure est la plus belle de l’année, avec des niveaux de deux heures et des blindes qui commencent à 50/100. Les joueurs qui atteindront le Jour 2 auront tenu cinq niveaux lors de leurs Jour 1 respectifs.

Des micros-suspens seront disséminés tout au long de ce coverage, comme « Liv Boeree aura-t-elle une tenue sexy ? », « Phil Hellmuth entrera-t-il en scène habillé en Raymond Poulidor ? », « La Marmotte regardera-t-elle son ombre ? ». Des milliers de questions intéressantes, en somme.

Et sinon, avant d’entendre les hurlements des mécontents et de découvrir les -1 en cascade, je vous préviens que je n’aurai le droit qu’à un seul post par heure pendant ce coverage. Je vous promets que j’essaierai de les faire assez long pour que vous puissiez mettre une heure à les lire, mais ça me semble légèrement compliqué. A signaler également, le retour d’un thread locké, pour ceux qui préfèrent les coverages tout nus.

Cette épreuve s’annonce passionnante à suivre et devant la multitude des événements à prendre en considération, je vous invite à aller également jeter un œil sur les excellents coverages de mes collègues :

Coverage de Steven pour MadeInPoker

Coverage de Jooles pour Winamax

Bon, et puis, y a Pokernews, bien sûr, mais ils aiment pas trop les français !

Il est temps de faire mon premier tour de table pour retrouver les français. Ca va changer de mes tours de table de l’ACF ! A très vite, si je retrouve mon chemin !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premier tour de piste

On va pas être très original pour ce premier véritable post sur le Main Event des WSOP. Une petite revue d’effectifs des français s’impose alors que l’on est dans le premier niveau de deux heures de ce Main Event.

Seule l’Amazon Room est remplie aujourd’hui, ce qui semblerait vouloir dire que l’affluence n’est pas au rendez-vous (900 joueurs environ pour l’instant)

Dans le contingent français, j’ai d’abord croisé Nicolas « Nicbab » Babel, qui a choisi ce Jour 1A histoire de retrouver sa petite famille en cas de bust prématuré. Mais bon, on le connaît, le « Nicbab », il pourrait bien nous gratifier d’un petit deep run dont il a le secret.

babel-249822.jpg

Nicolas « Nicbab » Babel

Se trouve pas loin son ami de toujours Manuel « Manub » Bevand qui m’interpelle directement en me disant « Cette table est magnifique ». En effet, moyenne d’âge assez élevée, moustache et gros ventre, ça veut souvent dire faible niveau. Il reste encore deux sièges vides. Je lui ai dit pour me marrer que Tom Dwan allait peut-être venir s’asseoir. Il m’a dit qu’il y aurait assez à se partager. On suivra ça de près.

manub-36764.jpg

Manuel "Manub" Bevand

Antoine Saout a également pris place sur le tournoi qui l’a fait connaître. A une table qu’il juge à priori pas trop compliquée où son voisin a déjà défendu 32o, il a déjà pris quelques pions pour monter à 34k. Ils ne sont que cinq pour l’instant,et ont l’air de bien s’amuser. Et chose à signaler, Antoine n’a pas l’air de faire la gueule, pour une fois.

saout-643087.jpg

Antoine Saout

Estelle Denis, surveillée de près par Raymond Domenech, a retrouvé sa place préférée, juste à côté du croupier. L’ex sélectionneur de l’équipe de France gardera un œil sur le croupier, pour vérifier qu’il n’attrape pas les cartes de la ravissante joueuse.

Dans la Team Winamax, en plus de Manub, Tristan Clémençon et Ludovic Lacay ont choisi le premier jour du Main Event pour tenter de prendre un bon départ.

cuts-677600.jpg

J’ai aussi croisé Youcef Benzerfa, Jérémie Guez et Loïc Sa, tous trois en place pour rêver un peu devant le fabuleux prize-pool qui se profile. Paul « Proscoo » Pires-Trigo se trouve également dans la salle, mais je n’ai pas encore retrouvé sa trace.

sa-427851.jpg

Loïc Sa

benzerfa-186107.jpg

Youcef Benzerfa

Pim « Pimoss » de Goede run like god en ce début de Main Event. Après quarante minutes de jeu, il pointe déjà à 70k, notamment grâce à un brelan de valets bien rentabilisé contre une paire d'as.

De nombreuses stars sont présentes pour tenter de passer entre les gouttes et de deep run sur le Main Event. Olivier Busquet, Annette Obrestad, Johnny Chan, Vanessa Selbst, Greg Raymer, Matt Affleck, Georges Danzer.

Doyle Brunson, qui circule dans une petite auto-tamponneuse pour économiser ses jambes de papy, a annoncé au micro le « shuffle up and deal ». Comme un noob avec les yeux qui brillent, j’ai filmé la scène mais on m’a dit gentiment que j’avais pas le droit. Bon, si vous êtes sages, je la diffuserai un jour, sur un autre thread, vous n’aurez qu’à chercher.

Pour l’instant, j’avoue que je suis un peu perdu dans cette immense salle qui regorge de joueurs en manque de sensations fortes. Entre les ricains qui veulent me donner des dollars pour que je les prenne en photos, les masseuses qui proposent des massages aux journalistes et les railbirders pro qui vous poussent pour regarder leurs petits préférés, faut être motivé pour garder son calme. Rendez-vous dans une heure pour les premiers coups joués par nos français.

Et pour le plaisir des yeux :

bodog-226318.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux ou trois coups par-ci par-là

table-114050.jpg

Allez, il est temps de vous raconter le premier coup de la journée, après deux heures de jeu, il est vrai, mais bon, je le trouve assez représentatif des coups de début de tournoi deepstack.

Assez actif à sa table depuis le début de la journée, Nicolas "Nicbab" Babel relance à 250 avec :Kh:Kc au hi-jack. De grosse blinde, un joueur que Nicbab avait déjà catalogué comme joueur tight 3-bet à 825. Première grosse décision pour Nicolas qui n'a pas envie de 4-bet ici car il ne sait pas ce qu'il ferait si son adversaire décidait de le 5-bet. Il se contente donc de flat en position.

Le flop tombe :9s:8h:6h et entraîne un c-bet chez son adversaire, à 1 100. Nicolas se contente de payer.

Sur la turn :2h, l'adversaire de Nicbab le laisse miser 2 200 et décide de check-call.

Sur la river :Qh, la grosse blinde donk 3 200. Même si Nicolas est conscient que son adversaire peut très bien avoir l'as de coeur en main, il prend l'option cal et remporte le pot. Maintenant, à vous de jouer. Ce jeu de devinettes est sponsorisé par Nicbab qui m'a dit que personne ne trouverait la main de son opposant. Alors, à vous d'entrer dans le jeu et de faire vos propositions.

Sinon, du côté de "Manub", malgré sa table facile qui lui a permis de très vite monter à 40k, il vient de perdre un énorme pot qui le fait tomber à 21k au début du deuxième niveau de la journée.

Au bouton, et alors que la grosse blinde est déjà partie en pause, Manub relance à 250. La petite blinde, un jeune joueur que Manu m'avait décrit comme tremblant à chaque décision, 3-bet à 800. Persuadé qu'il est toujours light dans ce spot, Manub paye.

Sur le flop :Tc:7s:2s, le jeune joueur mise 1 000. Fort de sa deuxième paire, Manub paye.

Sur la turn :8c, le jeune check-raise à 6 400 la mise à 2 200 de Manub qui vient de trouver sa deuxième paire.

Sur la river :As, Manub fait face à une grosse mise à 8 200 de son adversaire. Après une longue réflexion, il paye mais voit son adversaire reveler :Ks:9s pour nuts. Il chute à 21k et va devoir s’activer pour remonter.

Ca ne tarde pas puisque je lis sur Twitter qu'il vient de doubler juste grâce au skill. Les as contre les rois, quoi. Il possède 43,5k jetons désormais.

Et effectivement, comme j'ai pu le lire un peu au-dessus de ce post, Antoine Saout a perdu une grosse partie de son stack dans un sick pot où son adversaire se fait payer grassement un full aux as par les dix. Il commence néanmoins à remonter la pente et possède plus de 20k actuellement.

Devant le field feminin de ce Main Event, j’ai pris l’extravagante decision de terminer chaque post par une photo tout en douceur. J’espère que vous allez pas trouver que c’est une mauvais idée.

Une railbirdeuse, d'abord. J'ai fait semblant de prendre des randoms en photo pour vous avoir cette photo. Je risque ma vie, moi, ici.

railbirdeuse-216226.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Stars of Poker

Curieusement, il n'y a pas beaucoup d'actions en ce début de Main Event. Alors que le contingent français est plutôt faible aujourd'hui (en nombre, obv, pas en niveau), on peine tous à trouver des coups à vous raconter.

Du coup, j'ai décidé de vous faire un petit aperçu des stars en course aujourd'hui. On va pas se le cacher. Ca reste quand même bien plus kiffant de suivre un tournoi qui regroupe Doyle Brunson, Greg Raymer, Vanessa Selbst ou Johnny Lodden qu'un tournoi où des randoms s'affrontent pour gagner des clopinettes.

Donc, concernant les têtes d'affiches aujourd'hui, Doyle Brunson, qui a annoncé le shuffle up and deal, a pris place en table télévisée.

Vanessa Selbst se trouve à la gauche de Barry Schulman et a une table que certains appellent “la table de la mort”. Je me suis approché avec un gilet pare-balles, pour observer l'action, mais il ne s'est pas passé grand chose.

selbst-671818.jpg

Vanessa Selbst

Non loin de cette table, sont regroupés Olivier Busquet et Greg Raymer, prêts à s'envoyer des fossiles en pleine face.

busquet-raymer-42157.jpg

Greg Raymer et Olivier Busquet

Johnny Lodden a rejoint la table de Ludovic Lacay. Ca nous promet du grand spectacle, d'autant que le norvégien a déjà doublé son tapis.

lodden-647646.jpg

Johnny Lodden

Annette Obrestad a également rejoint les rangs du Jour 1A, histoire de montrer qu'elle peut monter plus de jetons que Vanessa Selbst.

Au hasard de mon périple inside the amazon room, j'ai aperçu Johnny Chan, Nam Le, T.J Cloutier (avec Proscoo à sa table), Fatima Moreira de Melo, Marcin Horecki, Lex Veldhuis (avec Sam Fahra) ou Matt Affleck. En fait, je mens un peu, y en a quelques-uns que j'ai pas vus mais on m'a dit qu'ils sont là. (merci aux collègues).

tj-388055.jpg

T.J Cloutier et Proscoo

Et comme un post se doit désormais de terminer en beauté, voici une petite photo de la ravissante Maria Ho, juste pour vous.

ho-603055.jpg

Maria Ho

Share this post


Link to post
Share on other sites

Local W

Bon, devant le manque de cpistes au départ de ce Jour 1A, il est temps de voler un peu le taf de mon collègue Jooles et de vous parler un petit peu du clan Winamax. Je vous vois venir, je veux me placer toussa toussa, l'après-Benjo, la convalescence du petit Harper... Non, non, ne voyez pas le mal partout. C'est juste pour éviter de vous parler de randoms ricains dont vous vous foutez.

Par contre, si je vous dis “Proscoo” ou “Janinono”, je suis certain que ça vous parle. Ca doit sans doute être des joueurs qui vous ont mis la misère sur Winamax, que ce soit en tournoi ou en cash game.

Les deux ont connu un départ difficile mais semblent revenir dans la course.

Pour Jérémy “Janinono” Geneau, après être tombé à moins de 25k, il a doublé sur un coup étrange que m'a raconté mon collègue Jooles dans lequel il call un 4-bet d'un joueur en blinde avec :Qx:Qx et 3-bet shove le flop :9x:7x:4x. Etrangement, son adversaire avec qui il avait paraît-il un gros historique le paye avec :7x:6x pour un pot à près de 50k. Je reste un peu sceptique sur ce coup, dont je ne connais pas précisément les montants mais qui semble venu de l'espace. “Janinono” pointe à 55k au troisième level de la journée.

janinono-386848.jpg

Jérémy "Janinono" Geneau

Pour Paul “Proscoo” Pires-Trigo, la journée avait très mal commencé à la table de T.J Cloutier puis, changé de table, il a enfin trouvé un spot pour doubler. Le coup est assez funky. Tombé à 15k, Paul relance à 650 sur 150/300 en milieu de parole. Il est 3-bet par un joueur qu'il me décrit comme foufou (il a déjà 3-bet avec :Jx:3x quelques mains plus tôt) à 1 700. Même si après coup, Paul juge son call discutable, il flat le 3-bet avec :9d:7d.

Le croupier révèle un flop :9s:4s:2s que les deux joueurs s'accordent à checker.

Sur la turn :9h, “Proscoo” mise 1 500 et obtient un call de son adversaire.

Sur la river :2c qui lui donne le full, “Proscoo” mise 4 500 (avec 11k derrière). Son adversaire snap-shove.

Là, Paul tanke pendant cinq minutes, voyant son adversaire sur carré de deux. Non, je déconne, le local hero Winamax snap à la vitesse de la lumière et voit son adversaire révéler :Ts:3h pour ... pas grand chose.

Grâce à cette jolie livraison, Paul “Proscoo” Pires-Trigo retrouve un peu d'air en repassant pour la première fois au-dessus de la cave de départ avec 31k devant lui.

proscoo-125684.jpg

Paul Pires-Trigo

Et sinon, Tristan Clémençon s'amuse bien sur Angry Birds, en attendant des spots pour faire bouger ses pions. Il est aux alentours de la cave de départ.

tristan2-662229.jpg

Tristan Clémençon

Un joueur risque sa vie aujourd'hui. Eli Elezra, déjà assis derrière un stack conséquent de près de 100k, arbore fièrement une casquette Full Tilt Poker. Nicolas Babel m'expliquait qu'il y a au moins la moitié de la salle qui doit avoir envie de lui “péter la gueule”. On verra jusqu'à quand il garde ca casquette.

elezra-868859.jpg

Eli Elezra

On connaît désormais les chiffres de la fréquentation de ce Jour 1A et on peut dire qu'ils sont bien décevants. En effet, seulement 897 joueurs ont pris le départ aujourd'hui. Espérons que l'affluence grimpera dans les prochains jours.

En tout cas, le thermomètre grimpe dans l'Amazon Room, la faute à certaines joueuses qui semblent décider à prendre place sur un post du CP.

evelyn-ng-945772.jpg

Evelyn Ng

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dinner-break

pomme-948585.jpg

Allez, on mange équilibré pendant le break !

Le premier véritable coup dont je vois tout le déroulement de mes propres yeux est un coup disputé par Youcef Benzerfa. Attention les yeux, ça pique !

benzerfa-1402.jpg

Youcef Benzerfa et son bourreau

Tout commence par un limpe UTG d'un vieux moustachu que Youcef m'avait présenté comme un plutôt bon joueur, différent de l'image que l'on pourrait se faire de lui. De petite blinde, Youcef complète et la grosse blinde checke.

Sur le flop :Td:Qc:6d, Youcef check-call la mise à 600 du moustachu tandis que la grosse blinde s'enfuit.

Sur la turn :2h, Youcef donk-bet à 1 675 et voit son adversaire relancer rapidement à 4 000. Je me souviens alors que Youcef m'avait dit que ce gars aimait bien raise les donk-bet (un peu comme Choop, quoi !). Youcef décide de payer et je jubile déjà d'avoir trouvé “un coup”.

Sur la river :8s, le moustachu envoie 6 000 après le check du français. Youcef réfléchit longuement. Il ne lui reste que 12k s'il se plante dans son call. Il se repasse le film du coup (et oui, ça a été filmé par une télévision locale !), rembobine pour tenter de comprendre la line adverse, se souvient que ce gars avait déjà limpé avec AA et KK et décide finalement de payer avec :6x:2x. Mauvais choix puisque son adversaire révèle :Qs:Qh pour brelan.

Il tombe à 12k après ce coup et semble bien dégoûté de perdre la moitié de son stack sur cette confrontation.

Et sinon, rapporté par mon collègue de MIP, on apprend que Greg Raymer a déjà pris la porte dans ce Main Event. En témoigne le fossile qu'il a dédicacé à son bourreau.

fossile-745717.jpg

C'est l'heure du dinner-break ici à Vegas, la partie reprend à 20h20 (heure de Vegas)

Chip-count des français à la pause :

Nicolas Babel : 60k

Manuel Bevand : 35k

Jérémie Guez : 33k

Ludovic Lacay : 36k

Antoine Saout : 12,6k

Paul Pires-Trigo : 21k

Youcef Benzerfa : 11k

Tristan Clémençon : 24k

Jérémy Geneau : 48k

Estelle Denis : 45k

Loïc Sa : 11k

La partie reprend aux blindes 150/300/25. Oui, des antes, allez, on va peut-être avoir un peu plus d'action.

meuf-639390.jpg

Miam !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reprise

johnny-506328.jpg

Johnny Lodden, parmi les chipleaders

Bon, après avoir erré comme un fantome près des tables de nos français, je suis rentré quasiment bredouille de ma pêche aux infos. Dans ma besace, en vrac, on trouve : un Tristan Clémençon qui profite du seul moment où je quitte des yeux sa table pour prendre un gros pot en rentabilisant à merveille une paire d'as, un Youcef Benzerfa qui se morfond avec un stack réduit à 35 blindes, un Antoine Saout qui positive avec quarante blindes devant lui, un Ludovic Lacay qui folde plus que jamais à une table ultra dominée par Johnny Lodden.

tristan-617063.jpg

Tristan Clémençon, en mode zen

Bref, pas grand chose, alors, on se console comme on peut, j'ai retrouvé Mathieu “Mama913” Sustrac qui s'est déguisé en croupier pour venir assister au Main Event. J'ai désespérément cherché la trace de Vanessa Selbst pour prendre de ses nouvelles (et oui, elle m'appelle buddy depuis que je l'ai rasée au Bill's), j'ai peiné à trouver des coups intéressants dans ce quatrième niveau de la journée et j'ai découvert qu'un français est en table finale de l'event #56 (celui que j'aurais du gagner) et donc en route vers le cinquième bracelet. Il s'appelle Selim Oulmekki.

mathieu-706990.jpg

Mathieu Sustrac, venu incognito à Vegas pour dealer

En cherchant bien dans l'Amazon Room, je vous ai dégoté une hot babes dont vous me direz des nouvelles.

anette-238568.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ronde de nuit

benzerfa2-983011.jpg

Wanted mort ou vif : Youcef Benzerfa

On vient d'atteindre le quatrième break de la journée et de perdre - probablement – Youcef Benzerfa. En effet, je viens d'expérimenter pour la première fois aux WSOP la curieuse sensation de ne pas savoir si un joueur a busté, mais en gros, il n'y avait plus personne à la place de Youcef quand j'ai fait ma ronde de nuit dans l'Amazon Room. De là à en conclure que son petit stack est parti au milieu, il n'y a qu'un pas. J'essaie de mener l'enquête.

Sinon, aux rayons des bonnes nouvelles, Loïc Sa, qui se morfondait à 12k, est revenu à 29k aux blindes 200/400/50 et espère de nouveau finir en bonne position à la fin de la journée.

Pour Manuel Bevand, c'est à peu près le même compte mais plutôt en mode blasé puisque, selon ses propres mots, “c'est le désert”. Il s'est pris un 4-bet shove pour 34 blindes tout à l'heure et s'est résolu à folder une bonne main.

Estelle Denis a l'air de se faire respecter à sa table. A chaque fois que je l'ai vue relancer, personne ne s'est opposé à ce qu'elle s'empare des blindes.

denis2-950386.jpg

Estelle « Euh.. my cards » Denis

Nicolas Babel est en mode concentré, écouteurs sur les oreilles, et continue de gérer son stack de plus de 50k tranquillement.

Pierre, mon collègue de PMU, vient de faire une petite blague à Tristan Clémençon. Alors que Tristan passe un 4-bet contre un adversaire, Pierre vient le chambrer en lui disant qu'il fait le show pour les journalistes. Tristan lui répond “On était pas lourd, là, mais fallait que je monte pas mal de jetons, parce que j'avais envie de ...” Pierre l'interrompt en lui disant “T'avais envie de chi** ?” Tristan se marre et lui demande s'il est medium avant de partir en break. Pendant la pause, Pierre glisse un petit mot avec écrit “I hope you feel better, now” sur le siège de Tristan. La croupière regarde le mot et se marre. A la reprise, Tristan trouve le petit mot et regarde mon collègue en train de le prendre en photo. On s'amuse comme on peut chez les couvreurs ! Concernant les jetons de Tristan, aux dernières nouvelles, il aurait 40k.

tristan-blague-526538.jpg

Tristan Clémençon découvre le mot

Bon, finalement, l'enquête sur Youcef Benzerfa a été rapide, grâce à Mark Zuckerberg, nous avons découvert sur Facebook les raisons de sa sortie. Je vous copie-colle ce qu'il a écrit sur son mur : « Bust du main apres une horreur de la croupiere ! je suis allin river sur 4KT48 avec 55 sur un flop tout a coeur. La croupiere retourne 4 carte du muck en voulant compter mon tapis resultat elle retourne un 4, un K et 2 coeur du coup ca reduit mon range de full et flush et le mec fini par call avec JJ ! » Voilà, vous aurez compris que ça doit faire mal de sortir de cette manière du plus beau tournoi du monde.

Nous jouons actuellement le dernier niveau de la journée, aux blindes 200/400/50 et ces deux blondes sont à la recherche de joueurs riches et connus pour ship des billets. Guillaume Carron a l'air de vouloir les aider.

blondes-385293.jpg

Guillaume : "Hey regarde, y a Bensimon là-bas, c'est un gros richou !"

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cuts et Tonio, the end !

Histoire de continuer sur la lancée des bad beats de couvreurs, nous avons raté l'élimination de Ludovic Lacay. D'après le twitter de Ludo, on savait qu'il allait prendre des risques et quand Cuts annonce ce genre de choses, il tient souvent ses promesses. Heureusement, j'ai retrouvé pour vous son cousin dans la salle.

cousin-cuts-247361.jpg

Mon cousin Cuts a bust ? O Rly ?

Finalement, grâce à Jooles de Winamax, nous apprenons que Ludovic a tenté un squeeze à tapis avec :Ax:Tx pour ses 10k restants après une relance payée une fois. Malheureusement, il s'est fracassé contre :Kx:Kx chez le relanceur initial et n'est pas parvenu à chatter.

Au rayon des éliminations dont on connaît l'intrigue pour une fois, Antoine Saout nous a quitté bien trop tôt et ne rééditera pas son exploit de 2009.

saout2-306066.jpg

Antoine Saout en mode cagoulé

Un joueur relance utg+2 à 1 000 et se fait payer quatre fois, par Antoine notamment en grosse blinde.

Sur le flop :Tc:8c:6d, après deux checks, un joueur en milieu de parole mise 2 850, la parole revient à Antoine qui décide de check-raise à tapis pour 15k avec :Td:9s. Le relanceur initial décide alors de payer (pour une grosse partie de son stack) tandis que les autres s'enfuient. L'adversaire d'Antoine retourne :Kc:9c pour flush draw et gutshot.

Si la turn :4h est anodine, ce n'est pas le cas de la river :Jc qui envoie Antoine Saout dehors.

La partie se corse pour Nicolas Babel qui, après être grimpé à 67k, ne possède plus que 35k, après avoir perdu successivement plein de pots moyens. Au rayon mauvaise nouvelle, il a vu arriver Johnny Lodden arriver à sa table avec un énorme stack et accompagné par Sam Fahra.

babel2-79180.jpg

Nicolas Babel n'en croît pas ses oreilles

Estelle Denis a aussi perdu pas mal de pions en callant trois streets avec :Jh:9h sur :Kh:Qh:Js X X et s'en voulait beaucoup de ne pas avoir joué le coup plus agressivement avec son draw, sachant que son paire avait seulement la dame dans sa main.

Le Jour 1A se termine bientôt. Je vous donne sous peu l'état des tapis des survivants français de la journée. En attendant, une petite douceur.

fille-bonne-991058.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fin du Jour 1A

babel-news-123195.jpg

Nicbab une nouvelle fois en haut du classement des français

La première journée du Main Event se termine avec 538 joueurs au compteur. Ils étaient 897 au départ de ce Jour 1A, ce qui constitue une petite déception pour le plus beau tournoi du monde. Espérons que les joueurs se bousculeront les prochains Jour 1, histoire que l'on ne se retrouve pas avec un field réduit de moitié par rapport à l'année dernière.

Parmi les têtes de série à avoir pris la porte aujourd'hui, citons pêle-mêle Greg Raymer, Vanessa Selbst, Matt Affleck, Faraz Jaka, Doyle Brunson ou Isaac Haxton.

Le chipleader à la fin du Jour 1A serait Fred Berger, avec plus de 200k jetons, mais on attend encore les chiffres officiels de la fréquentation. Parmi les grands noms, ont notamment passé le Jour 1A Sebastian Ruthenberg, Annette Obrestad, Olivier Busquet, Sami Kelopuro ou Johnny Chan.

Sans monter de tapis monstrueux, les français n'ont pas démérité aujourd'hui, à l'image de Tristan Clémençon et Nicolas Babel, qui pointent respectivement à 55 150 et 55 000 jetons, juste derrière le meneur des troupes Jérémy “Janinono” Geneau qui approche les 60k.

Manuel “Manub” Bevand termine la journée à 39 700 après avoir cold 4-bet un joueur aggro avec :Ax:7x puis shove sur un flop :Ax:Qx:Tx après le donk-bet adverse. Son adversaire décide de fold :Ax:Kx, confiant sur le fait que Manub ne pouvait avoir que mieux dans ce spot alors qu'il n'avait plus grand chose à rajouter et un gros stack. Nice read !

On signalera également les trois belles journées des Local Heros Winamax Jérémy “Janinono” Geneau, Paul “Proscoo” Pires-Trigo et Loïc “Ohcaraïboa” Sa et on regrettera malheureusement les éliminations de Youcef Benzerfa, Antoine Saout ou Ludovic Lacay.

Etat des chips du contingent français :

Jérémy “Janinono” Geneau : 59,1k

Tristan Clémençon : 55,1k

Nicolas “Nicbab” Babel : 55k

Paul “Proscoo” Pires-Trigo : 51k

Manuel Bevand : 39,7k

Loïc Sa : 38k

Ilan Boubli : 34k

Jérémie Guez : 32,750k

Luca Molina : 24,750k

Yannick Bonnet : 22k

Estelle Denis : 16,175k

Fabrice Touil : 13,4k

A demain pour le Jour 1B, rebelote à partir de 12h avec sans doute beaucoup plus de joueurs au départ. Et sinon, Tatiana a passé le Jour 1A aussi.

tatiana-22248.jpg

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Début du Jour 1B

croupier2-239284.jpg

Combien de joueurs viendront dépenser 10 000$ aujourd'hui ?

Nous voici à nouveau au cœur de l'Amazon Room pour une nouvelle fournée de rêveurs. C'est à 12h que le Jour 1B débute ici à Vegas. On ne sait pas encore combien de joueurs se présenteront dans l'immense salle de tournois qui constitue mes bureaux depuis maintenant quelques heures.

Hier, 560 joueurs ont réussi à s'extirper des griffes des méchants croupiers qui ont tenté à plusieurs reprises de les renvoyer en vacances. Aujourd'hui, selon mes estimations de noob de Main Event, on peut compter sur 1200 joueurs au départ de ce Jour 1B. Une poignée de français devrait prendre part à cette deuxième journée d'action. Pour l'instant, pas trop d'indices sur qui sera présent aujourd'hui. De toutes façons, je sais que vous préférez qu'on garde un peu le suspens sur le casting qui s'annonce.

En attendant, si vous n'avez pas déjà jeté un coup d'oeil sur les 1376 sites qui recensent les chip-counts des joueurs, jetez un œil sur les têtes de séries et les français qui ont réussi dans leur quête de Jour 2 :

Retour sur le chip-count du Jour 1A :

1- Fred Berger : 209 500

2- Shane Sigsbee 182 600

3- Kyle Burnside : 159 050

4- Cédric Annen : 155 400

5- Michael Bena : 150 350

6- Lynne Mitchnick : 145 675

7- Juan Perez : 143 425

8- David Diaz : 139 150

14– Wesley Paintling : 126 450

19- Sebastian Ruthenberg : 117 000

31- Vladimir Geshkenbein : 107 850

33- Pim de Goede : 104 625

35- Raymond Rahme : 103 950

48- Olivier Busquet : 98 975

60- Fatima Moreira de Melo : 91 500

67- Soi Nguyen : 87 325

71- Eric Liu : 85 225

76- Sami Kelopuro : 82 850

77- Lex Veldhuis : 82 350

78- Clément Tripodi : 81 025

86 – Jens Kyllonen : 77 250

99- Chris Bjorin : 73 575

108- Filippo Candio : 71 150

109- Barry Schulman : 71 150

119- Annette Obrestad : 68 125

156- Florian Langmann : 61 100

167- Jérémy Geneau : 59 100

180- John Cernuto : 57 225

189- Nicolas Babel : 55 600

191- Tristan Clémençon : 55 150

206- Didier Garcia : 51 650

211- Paul Pires-Trigo : 51 100

217- Isaac Baron : 50 650

267- Eli Elezra : 43 775

293- Manuel Bevand : 39 700

295- Eric Sfez : 39 475

306- Loïc Sa : 37 975

312- Bingjian Ren : 36 825

338- Ivan Kocic : 34 075

341- Ilan Boubli : 34 000

360- Jérémie Guez : 32 750

387- Mel Judah : 29 950

413- Rob Hollink : 27 800

423- Luca Molina : 26 750

448- Jérémy Mayeur : 23 800

451- Romain Meyer : 23 525

462- Christophe Pommier : 22 000

473- Brian Hastings : 20 950

483- Jeff Williams : 20 075

510- Estelle Denis : 16 575

525- Tatjana Pasalic : 14 000

536- Fabrice Touil : 13 400

Les jetons vont commencer à bouger à 12h (heure de Vegas), soit à 21h chez vous. Soyez prêts à patienter une petite heure avant de savoir qui de nos français ont délibérément choisi de bouger les pions un vendredi.

presentatrice-126574.jpg

Présentatrice : Pourquoi Tapis_volant ne t'a pas trouvé sur le chip-count ?

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tour de chauffe

roroflush-252440.jpg

Ronan « Roroflush » Monfort

Un premier tour de chauffe pour découvrir nos petits frenchies perdus dans ce field de mangeurs d'hamburgers.

A notre place l'an dernier pour couvrir les WSOP des joueurs sponsorisés Partouche, Ronan « Roroflush » Monfort dispute son premier Main Event et semble à la fois excité et angoissé par l'événement. On le comprend. Assis au milieu de centaines de joueurs désireux d'écrire l'histoire sur le plus beau tournoi du monde, Ronan espère aller le plus loin possible et déjà passer le premier jour.

La Team BarrièrePoker.fr a semble-t-il choisi le Jour 1B pour entrer en piste. J'ai croisé notamment :

- Arnaud Esquevin, déjà très concentré à une table composée de randoms.

- Benjamin Pollak, qui a déjà perdu 20k jetons avec :Kx:Kx sur un tableau hauteur valet. Son adversaire qui n'avait pas l'air de comprendre grand chose possédait le brelan de valets et a relancé le value bet du Pro Barrière sur la rivière.

pollak-730281.jpg

Benjamin « Magicdeal » Pollak

- Pedro Canali, qui fait genre « Je connais pas le photographe qui me prend en photo pour pas qu'on sache que j'ai deep run l'an dernier ».

- Rémy Biechel, qui m'apostrophe en me disant « Ils savent pas que c'est déjà mort pour eux. Quand la table va casser, il n'y aura plus que Tonton Rémy ici ! ». On lui souhaite.

Par contre, je n'ai pas trouvé Barbara Martinez et Guillaume Cescut à l'intérieur de la salle, je ne sais pas s'ils jouent aujourd'hui. Quant à Adrien Allain, avant que vous ne posiez la question, sachez que ce fish est resté dans sa Bretagne natale à cause de sa peur maladive de l'avion. Espérons qu'il combattra cette phobie pour venir chatter le Main l'année prochaine !

Marc « LocSta » Inizan a également pris place à table. Table 326, ça va envoyer des sacoches, surtout que Marc n'a pas sorti l'un de ses désormais légendaires pulls en laine, mais a fait péter la chemise. Arborant des lunettes de soleil de balla, Marc m'a dit qu'il était en grande forme. Ca promet !

locsta-163262.jpg

Marc « LocSta » Inizan

Sinon, Bruno « Brubru » Launais s'est également assis à table, vêtu d'un t-shirt « I'm a Partouche Poker Player ». Corporate jusqu'aux bouts des ongles, « Brubru » compte bien défendre haut les couleurs de la room française qui a déjà ship un bracelet cette année avec Antonin Teisseire.

Parmi les jeunes grinders en lice aujourd'hui, Sylvain « Padoue74 » Lanternier a pris des forces triangulaires pour passer une journée à jouer aux cartes. Qualifié via PartyPoker à travers une promotion où il a du jouer comme un zombie pendant un mois, Sylvain va désormais pouvoir prendre son temps, analyser les situations, mesurer les risques et monter des pions.

padoue-106500.jpg

Sylvain « Padoue74 » Lanternier

Notre star internationale Patrick Bruel participe aussi à ce Jour 1B du Main Event. Comme un enfant heureux de retrouver un parc d'attraction géant, Patriiiick, que l'on a pu voir en concert l'autre jour, va tenter de faire mieux que sur ses premiers tournois WSOP, où il n'a pas passé trois niveaux.

bruel-366905.jpg

Patrick "The Actor" Bruel

Last but not least, Lucien Cohen a revêtu son pull fétiche et pris place table 277 pour « dératiser » les américains. Il semblait en totale confiance, bien décidé « à faire quelque chose ici » et pourquoi aller loin dans ce tournoi.

cohen-651468.jpg

Lucien Cohen

De nombreux autres français un peu moins connus m'ont forcément échappé, j'essaierai de vous parler d'eux quand je tomberais par hasard sur eux au cours de la journée. On n'est pas au Cercle Gaillon, ici !

Parmi les stars étrangères qui ont choisi ce Jour 1B, signalons notamment Nicolas Chouity, Dario Minieri, Michaël Mizrachi (qui a lancé le shuffle up and deal), Allen Cunningham, Tobias Reinkemeier, Michaël Tureniec ou encore Per Linde.

A tout à l'heure pour les premiers coups développés de ce Main Even, en attendant, une petite joueuse :

meuf-892884.jpg

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Amazon Room, level one

Au rayon des mauvais départs, après Benjamin Pollak et Patrick Bruel, je demande Jean-Paul Pasqualini. Le joueur corse a en effet perdu un gros pot contre son voisin de gauche Andrew Lichtenberger.

lich-pasqua-371000.jpg

Andrew : « Cinq-sept offsuit, c'est les nuts aux States ! »

Après trois limps, « El Korsico » décide d'over-limp avec :5s:6s au cut-off sur les blindes 50/100. Andrew Lichtenberger squeeze tout ça à 500. C'est payé une fois et Jean-Paul opte également pour le call.

Sur le flop :Kh:3s:4s, Jean-Paul check-call la mise à 875 du jeune américain avec ton tirage quinte flush par les deux bouts.

Sur la turn :6d, il check-call à nouveau, pour 1875.

Sur la river :2h, « El Korsico » décide de prendre cette fois les devants pour ne pas rater de value avec sa quinte et avance 3 900 devant lui. Il voit alors son jeune adversaire le relancer à 16 900. Une grande réflexion commence chez le corse, qui ne sait plus vraiment où il en est. Il éprouve de grosses difficultés à voir son adversaire sur cinq-sept, mais sait qu'il ne bluff pas. Au bout de quelques minutes, il fait finalement ce qu'il estime maintenant être « un call de fish » et voit Andrew Lichtenberger retourner :5d:7h.

Il tombe à 8k après ce mauvais coup et me dit que « C'est sick de commencer comme ça ». J'essaie de l'encourager, sachant qu'il a un certain skill dans le jeu short-stack, mais il semble bien déçu de devoir déjà se battre avec un tout petit tapis.

J'ai retrouvé d'autres membres de la Team Barrière qui semble au complet. Guillaume Cescut a d'abord perdu quelques chips en se faisant craquer ses as par valet-dix mais a vite récupéré ce qu'il avait perdu un passant un gros overbet bluff contre un papy. Il navigue pour l'instant au stack de départ.

cescut-179007.jpg

Guillaume : « Fais gaffe à toi, T_v, si tu prends ma meuf en photo ! »

Ronan « Roroflush » Monfort a déjà changé de table et a atterri à la table de Pedro « le maniaque » Canali. Je cherche à comprendre pourquoi il a cette réputation de maniaque en demandant à Pedro comment s'est passé son début de tournoi. En gros, excité par le faible niveau de sa table, Pedro se montre hyper-actif et dispute de nombreux pots.

pedro-167628.jpg

Pedro : « Comment ça, je suis un maniaque, moi ? »

Il a d'abord perdu quelques pions en début de journée sur une flush over flush puis est rapidement monté à 40k à base de grind intensif et de pression constante, avant de perdre un pot de 30k contre un très bon joueur de sa table.

Under the gun, ce joueur qui selon Pedro semble en tilt (après avoir perdu la moitié de son stack contre un débile), relance à 300. Pedro opte pour un 3-bet à 800 avec :As:Js et se fait payer.

Sur le flop :Ah:Jd:3c, le joueur under the gun check-raise à 2 500 la mise à 1 200 de Pedro. C'est payé par le français qui trouvé deux paires max.

Sur la turn :Kd, le joueur UTG fait 3,3k avec 6k derrière. Pedro, qui sait qu'il va aller au bout de ce coup de toute façon, se contente de call, sans doute pour inciter son adversaire à tout mettre river.

C'est exactement ce qui se passe sur la river :6c puisque le jeune joueur fait tapis, mais là Pedro est envahi d'un gros doute et sent l'embrouille. Il n'a cependant pas la force de fold et voit son adversaire retourner :Jh:Jc pour brelan. Pedro tombe à 25k après ce coup mais va encore grinder un peu pour remonter à 35k.

On apprend une mauvaise nouvelle à la fin de ce premier niveau du Main Event : Bruno « Brubru » Launais vient de buster. Le coup nous est rapporté par notre collègue de PMU Caroline Darcourt. Après deux limps, Bruno fait 300 avec :Kx:Kx en milieu de position. La joueur au cut-off porte les enchères à 1 125. Bruno ne s'en laisse pas compter et opte pour un 4-bet à 2 600. Paf, son adversaire 5-bet à 6 150. Et là, sans doute confiant sur son read, Bruno shove pour 23k avec ses cowboys. Malheureusement, son adversaire snap avec :Ax:Ax et c'est déjà fini pour le français à l'issue d'un tableau dépourvu de rois.

bruno-950993.jpg

Bruno : « Nori va peut-être gagner le last longer, finalement ! »

Pour la petite touche féminine de ce post, j'ai retrouvé tout près de son homme (Guillaume Cescut) la ravissante Céline « CelinetheB » Bastian, qui est assise juste à la droite de Erica Schoenberg, la compagne d'Erick Lindgren. Bref, une table où vous allez peut-être me trouver si vous me cherchez.

celine-903856.jpg

Celine : « Un double up et j'enlève le pull ! »

On passe désormais aux blindes 100/200 après le premier break de la journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

So much (happy to) be (here)

Bon, je galère encore un peu à trouver tout le monde dans cette Amazon Room qui n'a pas l'air beaucoup plus remplie qu'hier. Je vous communiquerai les chiffres officiels dès que je les aurai obtenu.

Après m'être fait limite jeter de la salle parce que j'ai tenté de parler à Lucille Cailly, je dois avouer que je commençais à avoir peur de devoir faire ce boulot dans des conditions délicates. Heureusement, le boulet qui m'a interdit de parler aux joueurs, même s'ils sortent de table, s'est fait écartelé par son patron après ça. J'ai cru entendre « Si tu laisses pas le petit gars de Club Poker travailler, tu vas avoir affaire à Laurent Dumont, le webmaster, et il est vraiment pas commode ». Tout rouge, le freluquet habillé en vert fait moins le malin maintenant.

lucille-839335.jpg

Lucille : « J'ai fait mongolien comme troisième langue à l'école »

Donc, pour en revenir à Lucille « Somuchbe » Cailly, ça se passe à merveille pour elle en ce début de Main Event, après avoir « rencontré un mongol ». Elle me décrit le spécimen comme un gars qui a 70% de 3-bet et qui passe son temps à 3-barrel bluff, le genre de gars qu'on attend d'attraper avec une main, quoi !

Après un nouveau 3-bet de sa part, à 800, elle décide de cold 4-bet à 2 000 en position avec:Ax:Qx.

Sur le flop :Ax:Tx:4x, l'adversaire de Lucille overbet à 5 100 et la ravissante rousse décide de simplement payer.

Deuxième barrel sur la turn :2x pour 7 000 cette fois (avec 9 000 derrière). Lucille opte pour un call, avec le plan de payer sur toutes les river.

Histoire d'alléger sa décision, c'est un :Qx qui pointe son nez à la river et le joyeux luron snap shove pour ses 9k restants. Lucille paie évidemment avec ses deux paires max et voit son adversaire retourner :Ax:8x. Pour l'anecdote, lorsque Lucille a call, il a déclaré en anglais « Je suis sûrement battu ». Ca semble limite être une évidence, comme me confiait Lucille qui grimpe à 50k après ce coup avant de reprendre à nouveau quelques jetons.

De son côté, Clément Thumy connaît un début de Main Event plutôt tranquille. Je vous cache pas que je ne l'ai pas encore trouvé dans la salle mais il pointe à 35k après le premier niveau.

Nicolas Levi est venu nous dire bonjour sur notre tribune de presse, mais pour l'instant, je ne l'ai pas vu non plus à sa table.

Ca se passe pas très bien pour Ronan « Roroflush » Monfort puisqu'il ne possède déjà plus que 18k, je vais essayer de savoir comment il est descendu si bas. Ceci dit, il possède encore près de cent blindes devant lui, donc rien de dramatique.

J'ai retrouvé Emmanuel « Vieto » Rodrigues (qui est assis à la gauche de Jean-Philippe Rohr et possède 35k) et Bruno Fitoussi (qui ne passe pas inaperçu avec sa tenue et connaît un début de Main difficile avec seulement 17k au compteur).

vieto-754833.jpg

Vieto : « Rohr, c'est pas plutôt un footballeur ? »

fitoussi-757200.jpg

Bruno : « Comment ça, vous m'avez reconnu ? »

On apprend à l'instant l'élimination de Patrick Bruel qui n'aura une nouvelle fois pas atteint la pause-dîner d'un event WSOP. Une histoire de flush floppée qui se heurte à une flush supérieure touchée par son adversaire à la turn.

Dans les stars que j'ai pu croiser en faisant ma ronde de 15h, Patrick Antonius, Roland de Wolfe, Chad Batista, Carlos Mortensen, Marvin Rettenmaier... et cette charmante demoiselle.

demoiselle-407323.jpg

Demoiselle : « Non, c'est pas moi Liz Lieu ! »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Zut, je trouve pas de titre

En vrac, lors du deuxième level de cette journée, j'ai écouté Céline « CelinetheB » Bastian se plaindre de s'être fait slowroll pour chuter à 20k. Après avoir trouvé deux paires sur la river avec :Ax:Tx en main sur un board :Tx:6x:2x:4x:Ax, elle paye une grosse mise de son adversaire qui retourne un :6x. Elle semble plutôt heureuse de voir cette carte mais tranquillement, elle voit son opposant retourner un autre :6x pour le brelan.

celinetheb-690637.jpg

Céline : « J'aime pas les Slowrolls, je préfères les Rolls »

Jean-Paul Pasqualini a enclenché la seconde pour remonter un stack. Tombé à 8k tout à l'heure, il pointe désormais à 29k après avoir pris plein de petits pots. Il m'a raconté un coup qui lui a tout de même permis de prendre pas mal de pions d'une manière un peu chanceuse. Il relance au bouton avec :Ax:5x. Il est payé uniquement par la grosse blinde.

pasqualini-188816.jpg

Jean-Paul : « On n'a pas le droit de chatter ou quoi ? »

Les deux joueurs checkent sur le flop :Kx:Kx:3x. Sur la turn :4x, la grosse blinde propose une mise à 1 100 que Jean-Paul décide de payer pour « la gutshot papa ! ». La river :2x lui apporte précisément ce qu'il souhaitait et son adversaire remet une couche de value en plaçant 2 900 devant lui. Jean-Paul relance alors à 6 000 avec sa quinte et se fait payer par son adversaire qui selon le corse possédait probablement le roi. « On peut chatter un coup, quand même », conclue Jean-Paul avant de retourner s'asseoir à sa table.

Et sinon, Marc « LocSta » Inizan a l'air un peu désabusé des moves étranges que l'on voit à sa table. Alors qu'il place une relance après deux limpeurs, le premier limpeur place un min-limp-reraise. Marc snap-fold en me regardant d'un air de dire « Mais qu'est-ce qu'il fait, celui-là ? ». Il pointe à 25k au deuxième break de la journée.

levi-252382.jpg

Nicolas : « Y a pas moyen que les fishs restent sur cette table ! »

Concernant Nicolas « Crocmonsieur » Levi, je ne suis pas parvenu à chatter un coup dans lequel il était impliqué. Par contre, j'ai vu ce qui semble être le fish de la table perdre quasiment l'intégralité de ses jetons sur un flop :6x:4x:4x avec :Kx:Kx en main contre un adversaire qui avait callune relance preflop avec :4c:3c. Nicolas Levi me glisse à l'oreille qu'il aurait bien aimé que ce soit le fish qui gagne des jetons. On le comprend.

railbird-499972.jpg

Railbirdeuse pro : « Tiens, un message de Bensimon ! »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un Roro très discret

ronan2-395203.jpg

Ronan : « Je fais peur, non, avec mon multi-écussonnage ? »

Alors que j'avais un peu de peine à voir Ronan Monfort se morfondre avec son petit tapis depuis plusieurs dizaines de minutes, il a enfin trouvé un spot favorable pour doubler. Après un limp d'un joueur en milieu de parole, la petite blinde complète et Ronan checke :Kc:6c de grosse blinde.

Il trouve deux paires sur le flop :6h:Ks:8h et check-raise à 3k la mise à 1 050 du limpeur preflop. C'est payé assez rapidement.

Sur la turn :Ts, Ronan pousse son tapis de 7,5k au milieu et se fait payer par son adversaire qui dévoile un étrange :Td:7d pour deuxième paire et gusthot. Aucun out ne tombe sur la river pour l'adversaire de Ronan, ce qui permet à notre cpiste de grimper à 22k et de retrouver un peu d'air.

padoue2-413539.jpg

Padoue : « Quand est-ce qu'on mange … des fishs ? »

Du même côté de la salle, Sylvain « Padoue74 » Lanternier avait connu également un début de journée difficile, tombant à 19k. Il pointe désormais à 30k après avoir pris deux streets de value avec :Kx:Kx contre :Tx:Tx sur un board hauteur huit.

Pour une fois, Rémy Biechel n'a pas encore subi de mauvaises confrontations et possède encore 28k. En rigolant, il me dit « Faut que je perde un gros coup, j'ai trop de blindes là ».

Au rayon des sorties françaises, signalons celle de Lucien Cohen, à laquelle je n'ai pas assisté. Mais, après avoir perdu la moitié de son stack, il est probable que Lulu a tenté par tous les moyens de « se refaire » et qu'il s'est heurté à un mur. Next.

Nous n'avons plus de nouvelle de Benjamin Pollak, de là à en conclure qu'il a tout poussé au milieu, il n'y a qu'un pas que je franchirai peut-être dans mon prochain post. Pour l'instant, on va espérer qu'il a seulement changé de table. Pour son collègue de Barrièrepoker.fr Arnaud Esquevin, la vie est un long fleuve tranquille pour l'instant, puisqu'il pointe à 37k.

Le français le mieux placé pour l'instant est probablement Pedro Canali, qui trône déjà derrière un stack de 60k.

En fait, le temps d'agrémenter mon post de photos, j'apprends que Benjamin Pollak est toujours en course mais … avec seulement 7k devant lui.

Par mon collègue Jooles, amoureux transi depuis toujours, j'apprends que la sublime Céline Bastian a rendu les armes suite à une confrontation inévitable. Brelan de dames floppé contre brelan d'as floppé. Tous les sous partent au milieu et « CélinetheB » se retrouve donc sans aucun jeton devant elle. Une question se pose en salle de presse. Va-t-on poursuivre le coverage maintenant ?

filles-570497.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pause-dîner

roger-814141.jpg

Roger : « Alors Club Poker, on rigole plus, là ? »

C'est la pause-dîner ici à Vegas, pendant que vous pioncez tous en France. Je suis sûr que vous rêver de cartes et de flops en plus. Bon, nous, on rêve pas trop pour l'instant en regardant les français. Hormis Pedro, aucun français n'a réussi à monter un gros stack pendant les trois premiers niveaux e la journée. Rien de dramatique cependant, avec des blindes à 150/300/25 à la reprise.

Peu avant le break, j'ai été témoin d'un coup assez intéressant joué par « Bigroger ». Je m'en vais vous le raconter :

J'arrive sur le flop :Tc:4s:9s où je vois Roger miser 2 200 après le check adverse. Roger est en position et a payé une relance du joueur UTG preflop.

Sur la turn :9c, le joueur UTG check-dark. Roger mise à nouveau, cette fois 2 900. C'est payé à nouveau assez rapidement.

Sur la river :4d, le joueur UTG « sort le premier », comme me dira Roger. En effet, il donk 5 000. J'imagine déjà Roger folder et révéler une grosse main pour un hero fold dont il a le secret, mais pas du tout, Roger nous prend à contre-pied et avance trois pions oranges au milieu, soit une relance à 15k.

Après deux minutes, son adversaire folde et Roger révèle :Kc:Qs. Félicité par toute la table, Roger m'expliquera qu'il voyait bien son adversaire sur QJ mais avait vraiment pas envie de juste payer avec ses deux paires kicker roi, au cas où son adversaire avait un vieux A2 qui traîne. Résultat des opérations, Roger Hairabedian passe à 40k juste avant la pause-dîner.

Ca devient dur pour Ronan Monfort et Marc Inizan. Ronan a perdu un gros flip AK contre QQ chez un short-stack et navigue désormais dans la dangereuse zone des 20 blindes. Pour Marc, c'est le désert, aucun spot, on le sent très frustré de ne pas pouvoir utiliser son stack à une table qu'il juge pourtant très faible.

ronan3-683836.jpg

Ronan : « Un massage = Un flip perdu. Ev- on dirait ! »

Nous avons perdu Bruno Fitoussi et Benjamin Pollak. Short-stack tous les deux, ils ne passeront pas la pause repas en pensant à leur chips restés à l'intérieur de l'Amazon Room.

Chip-count à la pause-dîner :

Pedro Canali : 65k

Rémy Biechel : 45k

Roger Hairabedian : 40k

Arnaud Esquevin : 37k

Lucille Cailly : 37k

Clément Thumy : 36k

Patrick Bueno : 34k

Guillaume Cescut : 32k

Nicolas Levi : 30k

Jean-Paul Pasqualini : 28k

Sylvain Lanternier : 22k

Marc Inizan : 11,5k

Ronan Monfort : 7,2k

Le coverage reprend d'ici une heure quinze, le temps que les 800 joueurs en cours puissent se restaurer. Souhaitez-moi bon courage, regardez ce qu'on doit subir à la pause, juste devant la tribune de presse :

sketch-860692.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Interview de Damien « Lynch » Rony


Après avoir deep run l'an dernier, Damien Rony, plus connu de la communauté online sous le pseudo de « Lynch84 », s'attaque à son deuxième Main Event dès demain. Il m'a accordé un petit entretien avant son entrée en lice.

lynch-208452.jpg



Tapis_volant : Salut Damien, peux-tu nous parler de ton parcours de joueur de Poker ?

Damien : Eté 2008, un pote qui jouait des SnG à 1 ou 2 dollars m’a fait déposer sur Pokerroom à l’époque, une room qui n'existe plus. Ensuite j’ai déposé sur Pokerstars et j’ai commencé à grinder les 4$ 180 joueur, puis j’ai grindé les 6$ Full Ring Turbo, je suis passé aux 16$, j’ai regardé des vidéos, lu pas mal les forums comme 2+2 ou le CP, sur les sections SnG. Je suis passé aux 27$ sur lesquels je suis resté très longtemps, genre un an, jusqu’à fin 2009. Je me suis qualifié pour le PCA début 2010 où j’ai fini 25ème. A partir de ce moment-là, j’ai joué un peu en live, stacké. Lors du passage au .fr, il n'y avait plus trop de volume sur les SnG et je suis donc passé aux MTTs. J’ai grindé sur Winamax, Pokerstars principalement, et un peu Full Tilt. Ma plus grosse perf, c’est 2ème du Main Event des FTOPS 1ère édition, où j’ai pris 72k. Et je me suis aussi qualifié l’an dernier pour deux events à Vegas, un 2,5k triple chance et un 3k freezout. J’ai buy-in le Main Event par plaisir alors que je m’étais cagoulé plus de 10k en satellites. Sur le Main, j’ai fait 372ème et j’ai pris 36k$.

Comment t’es-tu qualifié pour le Main cette année ?

Je me suis qualifié sur Full Tilt.fr. Le premier sat que j’ai fait, c’était un 650 winner takes all avec un peu d’overlay. Y avait un package à 11k et je l’ai gagné. De toute façon, j’avais décidé de venir. J’ai la bankroll pour faire les 1k et 1,5k, donc j’ai joué tous ces tournois-là depuis que je suis arrivé et en plus, je me suis offert le 5k triple chance où j’ai fait n’importe quoi.

Comment cela s’est-il passé sur ces Side Events ?

Pas très bien. Au début, j’ai pris un peu trop de risque. Je pensais que la structure était un peu rapide, mais ça servait à rien de se mettre en danger. A chaque fois, je suis tombé contre les nuts quand je semi-bluffais avec des draws ou ce genre de choses. J’ai réussi à faire juste un ITM sur un 1,5k sur mon neuvième ou dixième tournoi. Et encore, juste un min-cash. Un ITM sur 12 tournois.

Qu’est-ce que représente le Main Event pour toi ?

Pour moi, c’est le plus beau tournoi du monde. La structure est magnifique. On commence avec 300bb et on joue que cinq niveaux de heures par jour. C’est pas trop fatiguant, c’est un des fields les plus faibles qu’on peut trouver, surtout à ce buy-in là, donc en terme d’EV, c’est énorme. C’est un véritable plaisir à jouer. Si je compare aux tournois deepstack à 500 où tu joues de 14h à 4h du matin, c’est vraiment le bonheur.

Comment imagines-tu le field de ce Main Event cette année ?

Je pense que le field sera un peu plus réduit par rapport aux années précédentes. Sur le niveau global, je pense que ça va pas beaucoup changer. Ce sera peut-êttre plus soft, s’il y a moins de qualifiés online.

Quel jour entres-tu en lice ? Sur quels critères ce choix ?

Je joue le Jour 1C, j’avais choisi y a longtemps, je crois que c’était pour avoir un peu de repos. Et puis, je me suis dit aussi, on sait jamais, si je fais jour 3 de l’event #56, je peux pas jouer le Jour 1A, donc c’est tout bête, y a pas de raison précise. Par contre, j’aurais pas joué le Jour 1D parce que j’aime bien avoir du repos.

T’es-tu préparé pour l’événement ? T’as fait des flips avec Proscoo ? Révisé le petit guide du jeu deep ? Analysé les ranges de push avec 20 blindes ?

J’ai gardé toute ma chatte pour le Main Event, voilà, c’est tout. Aucune préparation, rien de précis, pas de sport.

Que penses-tu des performances des français sur ce Main Event ? Est-ce que ça t’encourage à deep run à ton tour ?

Je pense qu’il y a un effet d’entraînement, voir les français perfer, déjà ça fait plaisir, j'aime bien assister aux performances des français. Y a pas de jalousie en tout cas. En plus, Antonin par exemple, c’est un bon vivant que j’aime beaucoup, ça fait plaisir pour lui. Moi, ça me motive clairement à essayer de perfer.

On se rappelle tous de ton deep run de l’an dernier, avec notamment ton passage en table télévisée. Quel souvenir gardes-tu de ces cinq jours ? T’es-tu imaginé déjà beaucoup plus loin ?

Je suis pas du genre à extrapoler, me voir en table finale, ce genre de choses. Je joue vraiment les mains une par une. C’est même parfois un défaut, parce que je prends pas forcément en compte le flot de la table ou ce genre de choses. C’est plus au PCA quand je suis arrivé dans les 30 derniers où là, j’ai commencé à y croire. Y avait 2 millions à gagner, là tu commences à rêver, mais dans le Main, j’étais encore très très loin. Ca m’a un peu déçu parce que j’avais un beau stack à la bulle et après j’ai plus gagné un coup, donc ça a été un peu dur. J’ai pas joué un flip du tournoi, et le premier flip que je joue, je le perds. En table télé, j’ai beaucoup aimé. Mais j’ai surtout appris. Parce que je connaissais pas ce tournoi. Je me suis vraiment rendu compte de l’edge qui y avait à jouer contre des fishs américains. Et la table télévisée, c’est vraiment un kif, jouer avec Scotty (Nguyen), c’était marrant !

Arrivé à la bulle du Main Event, repenseras-tu à la bulle de l’EPT Madrid (Ndlr : Damien est le bubble-boy de l'EPT Madrid, suite à un coin flip AK vs JJ perdu) ? Vas-tu prendre des risques à ce moment-là ou assurer l’ITM d’abord ?

Si j’ai le même genre de spots, As-roi, je folde, clairement. Parce que c’est la décision la plus profitable en terme d’argent, tout simplement. C’est la décision la plus ev+. C’était vraiment une bonne expérience la bulle de Madrid pour ça, pour apprendre. C’est possible que je change de stratégie avant la bulle, je serai pas scared, si je trouve un bon spot de bluff et que je couvre mon adversaire, je le prendrais quand même. Par contre, si je suis short-stack, je me laisserai mourir à la bulle pour faire l’argent, parce que l’itm vaut trop. Surtout que la première place payée du Main Event, c’est vraiment beaucoup. Genre 20k. La bulle elle vaut beaucoup, quand t’es short, tu fais le nit.

Quelle est ta stratégie pour ce Main Event ? As-tu déjà un plan de jeu ?

Ca va dépendre de la table, mais je me suis vraiment rendu compte que ça jouait tight l’année dernière. D’habitude je joue très tight avant les antes, mais là, je pense que sur ce tournoi, je vais joueur bien loose pour tenter de toucher des flops. Je pense pas faire de gros bluffs mais essayer d’aller voir des flops. C’est pas grave de perdre un peu au début. C’est la stratégie standard d’un joueur un peu lag de début de tournoi qui essaye d’aller voir beaucoup de flops pour toucher, mais là je pense qu’on peut la pousser à fond. Dès qu’il y a les antes, je vais raise beaucoup. Après si la table est plus dure, on va resserrer. Par contre, je vais pas 3-bet light ou 4-bet light, et on va pas stack-off avec les rois preflop !

Comment imagines-tu ta table idéale ? Y a-t-il des joueurs que tu préfèrerais éviter ?

Idéalement, en terme d’ev, je veux que des fishs américains à ma table. Mais en même temps, j’aime bien jouer avec des bons joueurs, au moins pour les regarder jouer et apprendre en les regardant. L’idéal, ce serait 5 ou 6 mauvais joueurs et deux ou trois pros. Pour se partager l’argent des fishs. Les frais joueurs de tournoi, ils savent que ça a pas de sens de se lancer dans une guerre d’ego, ils peuvent te faire fold des grosses mains, mais en général ils le font pas.

A ton avis, combien de flips faudra-t-il passer pour aller au bout ?

Faur demander à Duhamel ça. Comme la structure est vraiment bonne, y a pas besoin d’en gagner tant que ça. Deux ou trois. C’est pas moi qui vais te dire que le poker de tournoi c’est que des flips. Y a du skill aussi !

Quel est ton objectif sur ce donkament ?

Aucun, si quand même, gagner. Je me fixe pas d’objectifs, c’est qu’un tournoi, y a beaucoup de variance. L’objectif c’est d’aller loin, d'abord.

Que fais-tu si tu bust du Main rapidement ?

Pour bust day 1 faut y aller, on va finir à 200/400 sur 30k de départ. Je pense que je rentre en France si je bust. Ou je resterai et je jouerai online. Le cash game live, ça me plait pas des masses.

Est-ce que tu vas rail tes potes, Proscoo, notamment ?

Oui, c’est sûr et certain. L’année dernière, il était là, il a regardé. Et même si d’autres français deep run, je vais rail, même si c’est un peu chiant à regarder le poker de tournoi, mais plus pour soutenir.

Globalement, c’est bien Vegas, tu conseillerais à un jeune grinder de venir ?

S’il a pas beaucoup de BR, je lui conseillerai plutôt de jouer les deepstacks du Venitian ou du Caesar, mais toujours respecter la Bankroll. Pour mon Main Event de l’année dernière, c’était comme si j’enlevais 10k de ta BR, comme si je me payais un voyage. J’ai pris sur mes gains du PCA pour payer ça, et je pensais être un peu EV+ sur ce tournoi. Et puis, j’aime pas trop me faire stacker sur ce genre de tournois, au cas où tu ship un paquet.

Vous êtes dix encore sur le Main, vous êtes de petite blinde avec :Qs:Qh en main et 27 blindes devant vous, ce qui fait de vous le 7ème en chips. Vous relancez la grosse blinde et il vous pousse à tapis, vous couvrant de peu. Vous faites quoi ?

99% du temps, c’est un snap-call. Si l’adversaire est un minimum compétent, malgré toute l’équité qu’il y a à faire november nine, c’est pas foldable. Après les neuf, les dix ouais, peut-être. S’il push 25bb à la bulle november nine, il push avec une range assez large, parce que je peux fold une tonne. Supposons que le plus short ait 12bb, je folde pas. C’est pas sûr que je fasse les November Nine, faudrait limite faire les calculs avant. Ca change les décisions en pré-tf. Le mieux c’est de raise-call. Avec des mains moyennes, genre TT, 99, je push, le mec il peut fold AK, c’est du jeu de SnGo avec d’autres paramètres en prendre en compte.

Merci Damien pour cette interview et Good luck sur le Jour 1C.

Sa table télévisée de l'année dernière sur le Main Event des WSOP








La bulle de l'EPT Madrid

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vendredi-gestion

clem-797057.jpg

Clem : « Y a un autre Clément Thumy qui a 200k dans la salle »

Bon, c'est l'heure de la digestion pour nos frenchies, on dirait. Mis à part Jean-Paul Pasqualini qui a doublé dès la première main du break pour passer à 55k, on dirait que nos français se sont un peu endormis au retour du break.

Rémy Biechel a récupéré Sylvain « Padoue74 » Lanternier à sa table. Tous les deux sont en mode ultra tight et préservent leurs stacks en évitant de spew.

Ronan « Roroflush » Monfort se meurt à 5 600 jetons. Je ne l'ai jamais vu si accablé. J'espère qu'il pourra trouver un spot pour doubler tant il semble au fond du trou à l'heure actuelle, comptant et recomptant les quelques pions qui lui restent à une table toujours dominée par Pedro Canali.

Au hi-jack, Ronan relance à 700 en milieu de parole. Il est payé par Pedro au cut-off, le bouton calling-station et la petite blinde.

Tout le monde checke sur le flop :9c:7d:4c ainsi que sur la turn :3c. Sur la river :Kc, Ronan tente une mise à 1 800 mais se fait payer à la fois par Pedro et par le bouton. Ronan mucke ses cartes tandis que Pedro montre les nuts avec :Ac:Qd en main et se fait limite accusé de collusion parce qu'il n'a pas relancé avec le jeu de max. Pedro explique qu'il restait quand même deux joueurs à parler et qu'il n'était donc pas du tout obligé de relancer. Il possède désormais 78k jetons et semble prêt pour un nouveau deep run. Le Main Event serait-il son tournoi ?

J'ai également assisté à un bluff de Clément Thumy qui m'a dit texto ce matin « Hey tapis, y a un autre Clément Thumy dans la salle. Il a 200k. » Il a de l'humour, le petit, et du talent cartes en main. La preuve :

Au bouton, il 3-bet à 1 925 une mise à 900 du joueur UTG. C'est payé. Sur le flop :8d:5s:2d, Clément mise 2 025 et se fait min-check-raise à 4 050. Loin de se démonter, il 3-bet alors à 9 025 et fait passer son adversaire avant de montrer :Tc:7h. Il m'expliquera juste après avoir été obligé de montrer pour nous (Jooles et moi). Ca tombe bien, c'est exactement ce qu'on s'était dit en le voyant faire. Il me décrit sa table comme « chaude » avec la présence de deux gros joueurs online dont je n'ai pas vraiment compris les pseudos. « Assassinato » et « HoldplZ » il me semble. David Chiu, un très bon joueur et quelques nits, complètent le casting d'une table qu'il juge assez difficile. Et, pour que Clem dise ça, c'est que ça doit être vraiment dur pour lui. Il pointe à 46k au milieu du level 4.

Guillaume Cescut semble passer son temps à folder mais je ne constate aucune diminution de son stack qui est toujours proche de la moyenne. Profiterait-il de mon absence pour placer des 3-bet light et shipper des pions ?

Devant le manque de fantaisie des français, je vais essayer de trouver quelques moves croustillants de têtes de série à vous raconter ou retrouver une joueuse qui m'a donné rendez-vous pour une interview. A moins que la machine « LocSta » ne se mette en route !

meuf2-432546.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

On canalyse son énergie

pedro3-194646.jpg

Pedro : « Pourquoi Roro m'envoie Run better sur mon téléphone ? »

A 60k au retour du break, Pedro Canali qui, comme il m'explique, « n'a pas envie de folder une main à cette table », a trouvé plusieurs configurations favorables pour enrichir son stack de jetons tout neufs.

D'abord, après un limp UTG à 300 d'un joueur à lunettes (qui comprend pas grand chose mais est persuadé du contraire), un chinois que Pedro estime être le meilleur joueur à table, relance pour isoler à 800. C'est payé par un joueur. Pedro paye également avec :6d:6c en main. La grosse blinde, un fish complet qui limp/call QQ, s'invite également à la soirée et le limpeur complète.

Pedro trouve un flop :6h:Kd:8d et décide de lead avec son brelan, histoire de prendre de la value contre les fishs et d'inciter le chinois à faire une erreur. Seul le limpeur accepte l'invitation. Il va même accepter une triple invitation, puisqu'il va payer les trois barrels de value du Pro Barrière après une turn :Th et une river :Tc qui offre un full à notre français, annoncé juste avant qu'il ne retourne sa main par le joueur chinois qui avait bien compris le plan de Pedro au flop.

Peu de temps après, Pedro relance under the gun avec :Kx:Kx, callé deux fois, un joueur que Pedro me décrit comme très mauvais fait une relance poignée à 4 500 (avec 18k derrière). Pedro se contente de flat pour piéger.

Sur le flop :8c:8d:6d, Pedro voit son adversaire miser 10k et décide de le pousser à tapis pour ses 8k supplémentaires. C'est snap par :Jx:Jx et Pedro encaisse les précieux pions qui lui permettent de passer à 100k, en position de chipleader du clan tricolore.

arnaud3-206935.jpg

Arnaud : « Heu, j'en veux tous les jours des livraisons comme ça ! »

Un autre joueur vient de grimper en flèche de l'autre côté de la salle, il s'agit d'Arnaud Esquevin, suite à une véritable donation. Le coup m'est raconté par Jooles de Winamax et c'est assez croustillant. Au bouton, un papy limpe à 300. Arnaud porte les enchères à 900 de petite blinde avec :9x:9x. C'est payé par le papy. Sur le flop :Jc:9d:8c, avant que Arnaud n'ait eu le temps de parler, son adversaire annonce tapis pour 30k. Tout content avec son middle set, Arnaud paye dans la seconde et voit la papy retourner... attention les yeux …:3x:3x !

Ce coup permet à Arnaud Esquevin de grimper à près de 90k et se positionner parmi les gros stacks de ce Jour 1B, alors que l'on attaque le dernier niveau de la journée, 200/400/50.

Vous croyiez pas que j'allais vous laisser sans une petite douceur.

erica-182563.jpg

Erica Schoenberg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interview de « Lesuperpanda » et « nAAzim »

Alexis s'est révélé cette année comme un brillant joueur de tournois sur le .fr et a terminé 11ème de l'Event #36 des WSOP. Nazim a quant à lui décroché un sponsor depuis plusieurs mois grâce à ses excellents résultats en tournois online et disputera cette année à Vegas son deuxième Main Event dès demain.

superpanda-96499.jpg

Alexis « Lesuperpanda » Bouchiouane et Nazim « nAAzim » Guillaud

Tapis_volant : Bonjour Alexis et Nazim, présentez-vous un peu à la communauté CP, votre profil de joueur, vos limites, mtts, tournois ?

Alexis :

Hola, Je suis étudiant en école de commerce.

Je joue principalement des MTTs online 100€ et plus sur fulltilt (lesuperpanda) Pokerstars (Epicidiot) Winamax (Iplay4LV). Et depuis peu, j’ai repris le cash game en PLO 6max et HU 200 / 400.

Nazim :

Salut, je suis joueur pro depuis 2 ans et sponsorisé par Sajoo.fr depuis Mars dernier. Depuis le .fr Je joue quasi exclusivement en MTT 100€ et plus sur toute les rooms sous le pseudo « nAAzim ».

Comment vous vous êtes qualifiés pour le Main ?

Alexis :

Je me suis qualifié via le satellite de Fulltilt, ce qui est équivalent à un direct buy- in au vu de la situation du site.

Nazim :

Je ne suis malheureusement pas qualifié pour le main event, mais j’avais déjà décidé de le jouer quoi qu’il arrive, donc je direct buy-in.

Qu’est-ce que représente le Main Event pour vous ? Pensez-vous que c’est le tournoi à faire pour les jeunes

joueurs que vous êtes ?

Alexis :

C’est un tournoi légendaire, depuis que j’ai découvert le poker, je n’ai jamais raté un épisode télévisé du Main Event, je réalise un rêve en le jouant.

Nazim :

Le Main est indiscutablement le plus gros tournoi de l’année, si il devait y avoir un seul live à jouer par an ce serait celui là.

Quel jour entrez-vous en scène ? Comment imaginez-vous le field de cet événement ?

Tous les deux le jour 1C.

Alexis :

J’espère qu’il y aura autant voir plus de joueurs que l’année dernière.

Nazim :

Pour l’avoir joué l’an passé, je trouve que le niveau du field est inférieur à celui d’un Ept. La dynamique préflop est beaucoup plus calme et je pense qu’il y aura beaucoup plus de joueurs exploitables que sur les majors européens.

La bonne santé des tricolores pendant ces WSOP, ça vous inspire quoi ? De bonne augure pour le Main Event ?

Alexis :

C’est en effet une année exceptionnelle, un bon moyen de prouver au monde qu’il existe de bon joueurs en France.

Nazim :

Ce que les français ont réalisé cette année est vraiment remarquable, j’espère réaliser une bonne performance à mon tour.

Alexis, tu as fait 11ème de l’épreuve #36 des WSOP, gagnant ton plus gros gain ever (41 775$) et surtout réalisant une superbe performance. Peux-tu nous parler de ce que tu as ressenti à ce moment-là ? As-tu pensé à la table finale, au bracelet ?

Je n’est pas été aussi déçu que je l’imaginais. Les jours se sont enchainés tellement vite, j’ai évidemment pensé à la table finale au moment du redraw à 18 left et au bracelet quand j’étais 2ème en stack à 15 left.

Et toi, Naazim, comment as-tu suivi l’événement ? Ca t’a donné envie de perfer ?

Avec Julien ‘Frenchfish29’ Rouxel, nous avions décidés de prendre un jour off, et de ne pas participer au tournoi initialement prévu, pour suivre Alexis.

On a longtemps pensé qu’il irait au bout, forcément nous avons été un peu déçu de sa sortie prématurée.

Nazim, tu as d’ailleurs fait une très belle place sur un Venitian il me semble, tu peux nous en parler ?

Oui c’était sur le 2.500$, j’ai terminé 7ème pour 23.600$. Cette table finale est l’une des plus difficiles que j’ai jouée. Avant ça, j’ai rencontré un français avec un rat comme card-guard qui m’avait promis de me montrer de quoi il était capable une fois la bulle eclatée, mais un redraw salvateur m’a permis de préserver mes jetons.

Parlons un peu de Vegas, qu’avez-vous fait depuis votre arrivée ici ? Des deepstacks, des soirées, des sorties ? Vous pensez quoi de cette ville en tant que jeunes grinders ?

Nous avons joués quelques mtt, principalement des donkaments des wsop et des venetian deepstack. Quelques sorties très marrantes avec beaucoup de regs français que nous n’avions pas eu l’occasion de rencontrer mis à part sur Internet. Cette ville est complètement folle, et peut se révéler assez épuisante. Vegas c’est les nuts pour bien rire mais y rester plus d’un mois c’est inconcevable.

C’est quoi l’objectif avoué sur ce Main Event ?

Alexis :

November nine et la retraite anticipée.

Nazim :

November nine pour le panda et la retraite anticipée grâce au swap que j’ai avec lui.

Comment comptez-vous vous préparer pour l’événement ?

Juste éviter les sorties et l’alcool, essayer de se reposer, être au calme.

On a d’ailleurs décidé de quitter notre chambre du Venetian en plein milieu du Strip pour le Rio, être sur place devrait nous aider à mieux aborder le tournoi.

C’est quoi votre plan de jeu ? Vous avez déjà pensé à comment vous alliez aborder votre Jour 1 ?

Alexis :

En fonction de la table, je vais juste éviter les spots high variance et essayer de contrôler un maximum les pots dans les premiers levels vu la profondeur.

Nazim :

Ca me semble être le meilleur plan de jeu.

Vous êtes dix encore sur le Main, vous êtes de petite blinde avec :Qs:Qh en main et 27 blindes devant vous, ce qui fait de vous le 7ème en chips. Vous relancez la grosse blinde et il vous pousse à tapis, vous couvrant de peu. Vous faites quoi ?

Alexis :

SNAAAAAP

Nazim :

Je slowroll si c’est Phil Hellmuth.

Merci à vous deux pour cette courte interview et Good luck pour le Main !

lesuperpanda2-170939.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca sent la fin !

arnaud3-286094.jpg

Arnaud : « Finalement, c'est pas si mal, Vegas, quand on run comme ça ! »

Alors que le dernier niveau de la journée est en cours, Arnaud Esquevin vient de prendre la tête des troupes françaises. Au bouton, il cold 4-bet à 7 800 un 3-bet à 3 500 d'un joueur en milieu de parole. C'est payé.

Sur le flop :4d:4s:6s, Arnaud envoie un c-bet à 8 100 et se fait payer assez rapidement.

Rebelote sur la turn :2c sur laquelle le joueur Barrière envoie un deuxième barrel à 13 800. Son adversaire réplique instantanément par un shove à tapis pour un peu moins de 35k. Arnaud snap avec :Ad:Ah tandis que son adversaire est crush avec :Qd:Qc en main. Pas de dame sur la river et c'est le run good continue pour Arnaud qui pointe désormais à 140k à cinquante minutes de la fin de journée.

Concernant Clément Thumy, l'iPad est de sortie. Pour un joueur agressif comme le joueur Eurosportbet, ça veut dire quelque chose. Il essaie de s'empêcher de spew à une table de nits. Il possède 35k.

Guillaume Cescut a désormais une table difficile avec la présence de deux joueurs aggros à sa table, dont Marvin Rettenmaier. Il me raconte que son stack ne fluctue pas tellement mais est quand même fier de me narrer un move qu'il a passé tout à l'heure. Après trois limpeurs à 400, dont un avec 2 800 de stack, il voit le joueur allemand placer une relance à 1 500 du bouton. Estimant qu'il ferait probablement bien plus avec une vraie main, Guillaume saisit le spot et place une surrelance à 4 600 avec Valet-Dix offsuit, conscient que son image sera écornée sur le short-stack décide de tout mettre. Heureusement pour Guillaume, c'est une succession de fold à laquelle on assiste alors, lui permettant de passer à 43k.

table-tele-276398.jpg

Nicolas : « Mais ça existe encore les limps avec les as ? »

Au rayon des mauvaises nouvelles, un joueur dont je n'ai pas trop parlé, et pour cause, il était en table télévisée depuis plus de trois heures, vient de nous quitter. Il s'agit de Nicolas « Crocmonsieur » Levi. Tombé à 9k suite à deux bluffs qui ne sont pas passés, il voit un adversaire limper pour la troisième fois aux blindes 200/400/50 et décide de shove pour 9k avec A2s. Malheureusement pour le joueur Winamax, le limpeur se réveille cette fois fois avec :Ax:Ax et met fin au parcours de Nicolas bien trop tôt dans ce Main Event.

Il reste 32 minutes à jouer dans ce Jour 1B du Main Event, et j'espère que Ronan « Roroflush » Monfort a enfin trouvé son spot pour doubler son maigre tapis. Elle aussi, elle y croît.

meuf3-992789.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

titrage-news.png

La deuxième journée du Main Event des WSOP vient de s'achever. Arnaud Esquevin figure parmi les chipleaders, avec dans son sillage Guillaume Cescut, Pedro Canali, Clément Thumy, Rémy Biechel ou Jean-Paul Pasqualini. Le chipleader est l'inévitable Ben Lamb avec 188 925 jetons.

[...] Lire la suite de la news

arnaud-339972.jpg

Arnaud Esquevin en route vers le Jour 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Début du Jour 1C

lesuperpanda-745674.jpg

Alexis : « Et si on faisait mieux que la onzième place ? »

Nous voici en route pour la troisième édition du Jour 1 du Main Event des WSOP. Place au Jour 1C avec pour la première fois plus de 1 000 joueurs au compteur (probablement 1 500). Enfin, ce ne sont que des suppositions mais, comme des joueurs nous ont dit qu'ils allaient jouer dans la Pavillon Room, c'est fort probable que l'affluence soit au rendez-vous.

Aujourd'hui, n'ayons pas peur de l'annoncer, ce sera la journée des français ! Après l'entrée en lice des têtes de séries hier, place aux grinders aujourd'hui avec l'entrée en lice de Alexis Lesuperpanda, Victor « Choop » Choupeaux, Leo Laslandes, Damien « Lynch » Rony, Anthony « Nartoof » Hnatow ou Julien « FullBRManagement » Jolivet. Seront également de la partie Damien « Skualos » Cayet, Greg « Juda92 » Ravise, Romain "Elpadre" Mahot ou Ilan Boujenah. Et encore, ce n'est qu'une infime partie du contingent français qui se présentera à l'ouverture des portes de l'Amazon Room, nous découvrirons les autres au fur et à mesure de nos pérégrinations dans la salle ;

La partie commence une nouvelle fois à 12h. Faisons les paris sur qui annoncera le shuffle up and deal. Une petite pièce sur Jonathan Duhamel, perso. La recette est la même en ce Jour 1C. 10 000 $ pour s'inscrire, 30 000 jetons pour jouer et cinq niveaux de deux heures à jouer.

On est à Vegas, au Main Event des WSOP 2011. Et on est content d'être là !

Retour sur le Jour 1B – Chip-counts officiels (sélectif) :

1- Ben Lam : 188 925

2- Andrew Hinrichsen : 175 480

3- Fabian Reyes : 158 825

4- Javier Martinez : 156 250

5- Guillermo Ramirez : 152 600

6- Arnaud Esquevin : 148 250

7- Edward Yee : 139 725

8- Ryan D'Angelo : 133 525

9- Quoc Nguyen : 131 700

10- Guillaume Rivet:131 175

12- Kevin Saul : 130 650

13- Nicolas Chouity : 126 525

30- Carlos Mortensen : 105 025

36- Sam Stein : 101 825

39- Mesbah Guerfi : 100 250

49- Per Linde : 92 825

54- Mike McDonald : 90 650

56- Patrick Antonius : 89 100

66- Andrew Lichtenberger : 85 450

70- John Racener : 84 300

100- Guillaume Cescut : 76 800

112- David Ulliot : 73 150

118- Pierre Canali : 72 000

122- Dario Minieri : 71 400

139- Maxim Lykov : 65 300

173- Justin Bonomo : 59 950

195- Clément Thumy : 56 550

196- Jean-Robert Bellande : 56 475

199- Alexandre Sapia : 55 175

229- Rémy Biechel : 51 000

230- Michel Akrich : 50 950

239- William Thorsson : 50 225

243- Marvin Rettenmaier : 49 875

247- David Chiu : 49 125

252- Yoann Zaoui : 48 875

261- Sam Trickett : 47 700

279- Jean-Paul Pasqualini : 44 475

298- Roland de Wolfe : 41 825

303- Jimmy Ostensson : 41 550

339- Eugene Katchalov : 37 925

342- Orhan Tusa : 37 750

345- Ramzi Jelassi : 37 600

373- Olivier Theuillon : 34 475

378- Jake Cody : 34 000

395- Mike Matusow : 32 100

401- Medhi Merai : 31 275

412- David Sklansky : 30 175

438- Allen Cunningham : 27 800

441- Yann Pineau : 27 250

445- Roger Hairabedian : 27 050

462- Sylvain Lanternier : 25 600

470- Patrick Bueno : 24 700

509- Patrick Hanoteau : 20 100

522- Jean-Marie Thibaud : 19 275

529- Scott Seiver : 18 575

544- Martins Adeniya : 16 575

575- Emmanuel « Vieto » Rodrigues : 11 425

577- Mathieu Biague : 11 175

582- Kevin Vandersmissen : 10 200

583- Khier Rezaik : 10 050

605- Ronan « Roroflush » Monfort : 5 050

610- Erick Lindgren : 3 700

A tout de suite pour les premiers coups de ce Jour 1C. Que le feu d'artifice commence !

blonde-831117.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant le Tour

Devant l'immensité du field aujourd'hui, je vais scinder la présentation de nos troupes en deux parties. Sinon, vous allez être en manque de posts pendant deux ou trois heures. Pour l'instant, je n'ai réussi qu'à faire le tour de l'Amazon Room et encore, je suis sûr que je suis passé à côté de nombreux français.

Pour commencer, nous avons retrouvé notre petit Anthony « Nartoof » Hnatow juste en face de la tribune de presse, sur une table spéciale qui sera à priori télévisée. Il avait pas trop l'air ravi d'être sous le feu des projecteurs mais en tout cas, pour nous ce sera plus simple pour suivre l'évolution de sa journée.

nartoof-821007.jpg

Nartoof : « Mais pourquoi ils veulent me voir spew en direct ? »

Toujours très classe, Fabrice Soulier participe également à ce jour 1C, en compagnie de sa compagne Claire Renaut (qui m'a sorti sur le 1 500$ mais qu'on aime bien quand même).

fabsoul-328134.jpg

Fabrice : « J'aime bien avoir la classe pour bluffer à souhait »

Guillaume Darcourt s'est installé à sa table avec sa toute nouvelle chevelure rose. J'ai pris une photo vite fait, au cas où, on sait jamais avec l'imprévisible « Boa_constrik ».

darcourt-765517.jpg

Guillaume : « Comme ça, je verrais peut-être la vie en rose ! »

J'ai croisé également Kool Shen, Michel Abecassis, Guilhem Delaporte, Dominique Franchi, Bruno «3615x » Martin, Philippe Ktorza, Valentin Messina, Gabriel Nassif à la table de Leo Truche.

J'ai déjà vu Mario Cordero disputer – et gagner – un gros pot sur un board :Ks:5s:6d:7d:3s en plaçant une grosse mise river. Son adversaire folde :Ad:Kc face up et s'en veut d'avoir joué le coup à l'envers. Mario devait être sur un gros bluff, enfin, on lui demandera.

Ont également pris place dans l'Amazon Room deux hommes arborant des couvre-chefs, à savoir Damien « Skualos » Cayet (en mode incognito) et Greg Ravise (à la table de Gavin Smith et Almira Skripchenko). Ils se sont fait plaisir pour disputer ce Main en mettant le cash sur la table. Espérons qu'ils fassent plus que se rembourser en allant loin dans le tournoi.

ravise-188762.jpg

Greg : « Les ricains vont découvrir les pouvoirs du bob magique »

Alexis « Lesuperpanda » Bouchiouane, plus stressé que lors de son Day 3, a pris place à une table à priori faible, non loin de celle de Emeric « Ciam » Marcia, dont on suivra également les exploits aujourd'hui. Damien « Lynch » Rony se trouve aussi dans le même coin et a déjà activé le mode bully.

Anthony « Tonyleon » Picault, arrivé légèrement en retard, a dû attendre un tour avant de pouvoir recevoir des cartes. Il a pris cette mauvais nouvelle avec le sourire et en a profité pour jauger un peu sa table.

picault-302312.jpg

Tonyleon : « Mais donnez-moi des jetons ! »

Ahmed « Mr Kast » Debabeche, qui a une nouvelle fois ship un ticket, m'a gentiment orienté vers une demoiselle pour ma photo de fin. « Tu vas voir, elle a des seins de ouf ! ». Merci Ahmed, j'en avais déjà quelques-une en réserve mais je vais mettre celle-là.

gros-eins-866590.jpg

Bon, maintenant direction la Pavillon Room, pour trouver les autres français. Ca va être sport aujourd'hui, ça tombe bien, j'ai des kilos à perdre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×