Aller au contenu
Ce sujet
Mikeemax

Côte d'Ivoire

Messages recommandés

Le problème c'est que même si on enlevait la moitié des voix à Ouattara dans le nord (840 000 voix) il gagnerait quand même l'élection. Et si on les enlevait à Gbagbo à Agnéby où il fait 85%, tu pourrais presque supprimer le nord. Quelque soit le sens où tu le prends, il faut bien reconnaître que Ouattara a gagné l'élection. Ca explique pourquoi Loncle ne veut pas vraiment s'avancer sur le nom du vainqueur.

Modifié par Thessalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'humouriste Patson est montré très vite en régime en live sur le grand journal de canal + sur le montage médiatique réalisé en France selon lui sur les problèmes d'élections en Cote d'Ivoire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On va encore nous dire que c'est a cause du colonialisme qui a conduit au tracé de frontieres illogiques entrainant les problèmes d'aujourd'hui ^^

Et ta théorie a toi c'est quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol@tinken jah...

sinon relayé par aucun médias comme par hasard un

Coup de force des Ivoiriens de Paris

Hier, à Paris, de nombreux ivoiriens, des centaines, se sont retrouvés devant le Conseil d’Etat, pour apporter leur soutien à Laurent Gbagbo. En famille, seul ou accompagnés d’amis, de nombreuses nationalités soutenant l’Afrique à leur façon, ils sont venus dire non à la France, la Françafrique ou encore à l’ONU

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coup-de-force-des-ivoiriens-de-85859

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je sais pas si Gbagbo merite d'etre réélu de toute façon parce qu'un dictateur qui fait moins que Chirac vs Lepen ,c'est pas vraiment un bon dictateur.meme Bush a été élu apres le recompte des voix chez son frere en Floride. Il a perdu son talent ,qu'il laisse sa place a un plus doués que lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais rien à la côte d'ivoire mais quand je recoupe vos infos je comprend qu'on a une élection avec d'un côté un type qui a déjà 10ans de pouvoir, une guerre et le concept "d'ivoirité" pour se faire réélire... De l'autre côté un chef rebelle également bien impliqué dans le conflit et qui bien sur ne cède pas sa place à un autre en guise de bonne foie.

put**n mes réveils les mecs, La côte d'ivoire mérite vraiment mieux que ça! Le pays est super bien placé, il y a énormément des ressources naturelles, des infrastructures et une nature à couper le souffle. Je ne sais plus qui disait que le 21ème siècle serait celui de l'Afrique et bien la côté d'Ivoire à tout ce qu'il faut pour en être le point de départ.

Comment faire? Peut être prendre exemple sur les algériens pour organiser une réconciliation. C'est difficile, ça prend du temps mais ça semble pas mal marcher. L'"Ivoirité".... put**n mais comme si ils n'avaient déjà pas assez de problèmes...

Oh-dog, dans un de tes post tu dis que l'intérêt de Bagbo c'est qu'au lieu de traiter uniquement avec les occidentaux il va ouvrir la porte aux entreprises chinoises. Quels avantages y vois-tu? As tu un retour sur la façon dont cela se déroule dans les autres pays africains où c'est déjà le cas? (je n'en ai aucune idée mais ça m'intéresse vraiment)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut arrêter les conneries là. Pour info, le PIB actuel de la Côte d'Ivoire est à peu près égal à celui du Val d'Oise. Ou de la communauté urbaine de Toulouse.

Le "pillage des richesses par l'occident" est un thème de propagande qui n'est plus très pertinent pour la CI (ça l'est encore pour le Gabon où le rapport coût / bénéfice est bien meilleur). La situation de la CI est plus triste : Total et Bolloré ont signé à peu près ce qu'il y avait à signer et "l'occident" ne veut plus s'investir diplomatiquement dans une poudrière où il n'y a que des coups à prendre. Du coup ils laissent les entreprises acheter les dirigeants corrompus (i.e Bohoun Bouabré) et eux se contentent de faire le service minimum en râlant un peu contre les coups de force quand ils se produisent. Ils ne maintiennent quelques maigres troupes que pour ne pas se faire reprocher de ne pas protéger les ressortissants. Des ressortissants qui d'ailleurs dans leur large majorité sont aussi ivoiriens que français et soutiennent généralement Gbagbo (et les régime en place en général, business is business).

Bref ça explique pourquoi les vieux briscards de la françafrique (Bourgi, Evanno, Probst...) soutiennent Gbagbo qui est un de leur meilleur client. Et, par exemple, pourquoi en 2004 la France a permis à Gbagbo d'acquérir des avions de combat via le Togo et Robert Montoya en contournant l'interdiction de l'ONU. Le mot d'ordre étant : n'importe qui pourvu que ce soit stable et qu'on ne se fasse pas emm**der.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le "pillage des richesses par l'occident" est un thème de propagande qui n'est plus très pertinent pour la CI

Total et Bolloré ont signé à peu près ce qu'il y avait à signer

Pour moi, étant donné l'opacité des ses "transactions", c'est la même chose. Et ce n'est pas une légende que la CI possède des ressource naturelles en quantité suffisantes pour initier une phase de développement des infrastructures et relancer son économie. Mais avant ils faut qu'ils se réconcilient (ou divorcent)...

Rassure moi, c'est pas un coup de Total ou de Bolloré le concept "d'Ivoirité"?

"l'occident" ne veut plus s'investir diplomatiquement dans une poudrière où il n'y a que des coups à prendre.

Il n'y a pas que ça, il y a aussi un changement de regard et d'époque. Beaucoup de faits commencent à rentrer dans l'histoire et le gouvernement français par exemple ne peut plus se permettre des affaires de type ELF ou Bokassa. La fusillade devant l'hôtel a laissé de grosses traces, tout comme les soldats français tué par un des SU25 de bagbo.

Quant aux charognards qui se gavent sur les ruines de l'"Afrique à papa", c'est les même qui se gavent sur notre dos...

Modifié par lapin_garou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui aveugle beaucoup de gens de bonne volonté sur l'Afrique c'est qu'il ne se rendent pas compte à quel point une intervention militaire est coûteuse par rapport à ce qu'elle rapporte, ne serait-ce qu'en termes strictement financiers - ce qui est la variable la mieux prise en compte actuellement par le quai d'Orsay. Et Gbagbo a raison de dire aux français qu'ils ne sont pas à un dictateur près parce que c'est le cas : la France n'a pas vocation à dégommer des dictateurs, surtout lorsqu'elle les soutient à bout de bras au Togo (pour des raisons stratégiques) ou au Gabon (pour le pétrole).

L'ivoirité c'est encore autre chose, c'est une invention d'intellectuels autour de Bédié. Comme c'était un facteur d'instabilité ça a été très mal vu par la françafrique à qui, de surcroît, on peut reprocher beaucoup de choses mais pas son racisme. Ce qui indique bien d'ailleurs que la fin de la relation fusionnelle avec la Côte d'Ivoire remonte en fait aux années 1990.

Quand à la réconciliation des ivoiriens je n'y crois plus. Ca aurait été possible avec des élections mais là je pense que c'est terminé : il y aura un gagnant et un perdant et si Gbagbo survit à cette crise il mourra probablement au pouvoir (ou alors dans quelques années à l'occasion d'un énième coup d'Etat).

Modifié par Thessalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.liberation.fr/monde/01012310083-l-avion-de-laurent-gbagbo-immobilise-a-l-aeroport-de-bale-mulhouse

La Côte-d'Ivoire déchirée

La communauté internationale a reconnu l'élection de Ouattara mais Gbagbo refuse de quitter le pouvoir.

MONDE 26/12/2010 À 18H43 (MISE À JOUR À 19H34)

L'avion de Laurent Gbagbo immobilisé à l'aéroport de Bâle-Mulhouse

8 réactions

L'avion du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo a été bloqué à l'aéroport de Bâle-Mulhouse en réponse à une demande des "autorités légitimes" de Côte d'Ivoire, c'est-à-dire le camp d'Alassane Ouattara, a déclaré dimanche le ministère français des Affaires étrangères.

Cet aéroport est exploité conjointement par la France et la Suisse. L'appareil de Laurent Gbagbo s'y trouvait pour un contrôle de maintenance.

"Les autorités légitimes nous ont demandé l'immobilisation de l'appareil, c'est précisément ce que nous avons fait en réponse à cette requête", a indiqué le porte-parole du ministère, Bernard Valero, interrogé par l'AFP.

L'appareil se trouvait sur place pour subir une inspection de la société Jet Aviation, qui est spécialisée dans la construction et l'entretien d'avions privés, a précisé de son côté le journal suisse Neue Zürcher Zeitung (NZZ), citant des sources proches du dossier.

"Je peux vous confirmer qu'un avion appartenant à la Côte d'Ivoire est stationné à (l'aéroport de) Bâle" Mulhouse, a précisé à l'AFP un porte-parole de l'Office fédéral de l'aviation civile (Ofac), une autorité suisse. "Les autorités françaises ont bloqué" l'appareil, a-t-il ajouté, sans plus de précision.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'empeche que trop c'est trop, tout ça commence a sentir le sapin.

Pkoi tout le monde ouvre sa gueule sur la CI ? des elections qui se passe mal y'en a bien de partout ? La CEI est consultatif non, c'est bien le conseil constitutionel du pays concerné qui valide ou non les resultat et c'est la loi republicaine en CI non ?

Pkoi des villes du nord controlé par les rebelles (armés) et G.Soro, ADO a eu 95% des voix ?

Pkoi l'annonce de la CEI s'est faite 24h en retard, au QG d'ADO, accompagné par les abassadeurs de France et des USA ? annonce faite devant les TV etrangere btw.

Modifié par franckfuture

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1/ Parce que l'ONU a investi 300 millions d'euros dans l'affaire et qu'elle voulait en faire un exemple, que Gbagbo n'a pas de puissant allié et que c'est une proie facile pour les démocrates.

2/ Non la CEI n'est pas consultatif et les deux candidats s'étaient engager à en respecter le résultat.

3/ Elle a été investi par les soldats. Ce n'était pas parce qu'il aimait les hôtels de luxe que Bakayoko s'est réfugié à l'Hôtel du Golf mais parce qu'il craignait pour sa vie. Si tu es le seul à ne pas le savoir, je te rappelle qu'à Abidjan les escadrons de la mort viennent chercher les opposants à leur domicile la nuit pour les exécuter. Selon l'ONU il y a eu une vingtaine de cas ces trois dernières semaines. Pourquoi cet hôtel ? A ce moment là ce n'était pas encore le QG de Ouattara, mais le lieu le mieux sécurisé de la ville (c'est pour ça que Ouattara et Soro y séjournaient). Pour y avoir séjourné quelques semaines, je peux te décrire l'ambiance : monticules de sable partout autour et chars de l'ONU à l'extérieur, 800 casques bleus : c'est plus tranquille pour présenter des résultats dans une ambiance de coup d'Etat.

4/ Parce qu'il y a un grand complot international contre la Côte d'Ivoire dont le PIB représente à peu près celui du Val d'Oise mais que les pays du monde entier envient pourtant jalousement car il y aurait autant de pétrole là bas qu'au Qatar, en Irak et au Koweit réunis mais heureusement le bon Gbagbo est là pour le défendre et résister aux salauds d'impérialistes même s'ils ont payé sa campagne électorale - http://bit.ly/guhHWQ.

Modifié par Thessalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Conseil constitutionnel est la seule institution habilitée à proclamer les résultats définitifs de l’élection présidentielle.

« Selon les lois ivoiriennes, la Commission électorale indépendante (CEI) organise les élections et en proclame les résultats provisoires. Il revient au Conseil constitutionnel, et à lui seul, de proclamer les résultats définitifs ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai jamais écrit le contraire. S'il refuse de proclamer les résultats de la CEI, le Conseil Constitutionnel a la possibilité, définie par l'article 64 du Code électoral, de convoquer les ivoiriens pour un nouveau scrutin sous 45 jours. C'est sa seule prérogative. Et il ne figure évidemment nulle part dans le droit ivoirien que le Conseil Constitutionnel peut inverser le résultat à sa guise et proclamer un autre vainqueur.

Il faut comprendre que toutes ces dispositions ont fait l'objet de plusieurs années de négociations entre les parties. Elles étaient parfaitement connues de tous à la veille de l'élection. Elles ont été décidées en commun sous l'arbitrage des médiateurs et avec le concours de l'ONU. Je peux d'autant plus facilement en parler que j'ai eu la chance d'assister à une partie des négociations.

Gbagbo a fait un coup comparable à celui de Gueï en 2000. Il a d'abord cherché à paralyser le travail de la CEI pour empêcher la proclamation puis, lorsque la proclamation a eu lieu malgré tout, il a fait inverser le résultats en annulant les résultats dans 7 des départements où Ouattara réalisait ses meilleurs scores. Ce qui représente plus de 650 000 suffrages (13% des exprimés), soit près de 3 000 procès verbaux invalidés. Le tout en 48h, soit un procès verbal examiné et annulé chaque minute. Saluons la performance des enquêteurs.

Pour conclure je citerai les mots d'un copain qui avait voté Ouattara : "quand nous protestons vous nous tuez comme des chiens, merci de ne pas nous prendre en plus pour des imbéciles."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

arreter de croire les médias pro ouattara par pitié pourquoi vous parlez pas des triches au nord du pays des bourrages d'urnes dans ces zones? pourquoi vous parlez pas de l'annulation du vote des ivoiriens de Paris oh comme par hazard la ou Gbagbo était donné vainqueur.

Euh... c'est pas nouveau que tous les ivoiriens/français et tous les français de cote d'ivoire soutiennent Gbagbo (malgré son pseudo retournement de veste aujourd'hui)

Et vu comme Gbagbo était soutenu par les entreprises françaises (Bolloré, Bouygues, Total etc.), je pense pas que ce soit un complot des puissants contre le peuple ou autre.

Après, je dis pas que Ouattara est parfait, on n'en sais rien encore... mais rien que le fait que Gbagbo soit là depuis 10 ans alors que son mandat durait 5 ans et qu'il a reporté les élections jusqu'à maintenant, ça ne joue pas vraiment en sa faveur quant à son attachement à la démocratie non ?

Modifié par M4URIC3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le concept d'ivoirité ne viens pas de Gbagbo mais de Bédié l'allié de Ouattara...et bien sur Ouattara est un grand homme de paix

Euh... le concept d'ivoirité à la base c'est surtout un socle de valeur pour fédérer les dizaines et les dizaines d'ethnies formant la cote d'ivoire. A ma connaissance, si il a été détourné, c'est surtout par Gbagbo pour empêcher (jusqu'à là) Ouattara de se présenter, je me trompe ?

Je m'intéresse pas au sujet depuis assez longtemps pour être sure de moi donc je suis preneur de (vraies !) infos.

Edit: Ty pour tes posts Thessalie

Modifié par M4URIC3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est effectivement Bédié qui a instrumentalisé l'ivoirité pour disqualifier son principal rival politique Ouattara, dont le parti était d'ailleurs à l'époque allié à celui de Gbagbo. Tous les Chefs de l'Etat successifs ont usé du procédé, Gbagbo étant le dernier en date. Pour l'anecdote c'est pour cette raison que Soro a justifié d'avoir rompu avec lui à la fin des années 1990. Mais les racines de la crise en Côte d'Ivoire sont plus profondes. Elle vient de la crise économique qui sévit à partir du milieu des années 1980, entraînant peu à peu un repli identitaire assez mal vécu dans un pays qui accueillait massivement les travailleurs venus de ses voisins d'Afrique de l'Ouest et n'était pas très regardant sur les questions de nationalité. Ce sont ces populations marginalisées qui s'identifieront à Ouattara et lui offriront un matelas électoral conséquent (après avoir constitué le "bétail électoral" d'Houphouët). L'annulation sommaire des votes du nord s'inscrit dans ce contexte, avec en filigrane l'idée que la vraie Côte d'Ivoire - celle que Gbagbo appelle la Côte d'Ivoire utile car elle concentre l'essentiel des richesses et des infrastructures - commence à Yamoussoukro.

Sur le désarmement des "rebelles" ça a été longtemps un serpent de mer. Soro n'a jamais accepté de rendre les armes car il estimait que cela reviendrait à capituler face à Gbagbo. Gbagbo, lui, n'acceptait pas d'organiser les élections si les rebelles ne désarmaient pas. Après plusieurs années de chicaneries, il y a eu accord sur une formule de compromis : programme de démobilisation et de réintégration dans l'armée pour une partie des rebelles, cantonnement pour les autres sous contrôle de l'ONU, retour de l'administration civile dans les zones CNO - à ce titre on ne dit pas assez que ce sont les préfets envoyés par l'Etat central qui ont supervisé le processus électoral au nord. En échange, validation de la candidature de Ouattara et refonte des listes électorales. Gbagbo a convoqué les élections lorsqu'il a estimé que la situation présentait suffisamment de garanties. Il en parle d'ailleurs assez bien dans cet article de Jeune Afrique : http://bit.ly/fqV957 . Il est difficile de s'imaginer aujourd'hui que le climat entre 2007 et 2010 était assez bon, Gbagbo allant jusqu'à envisager publiquement un avenir présidentiel pour celui qui avait pris les armes contre lui.

Ca semble surréaliste mais ainsi va la politique ivoirienne, d'alliances imprévues en retournements spectaculaires. La seule chose qui ne varie pas étant l'absolu ras le bol de l'immense majorité de la population.

Modifié par Thessalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à ce titre on ne dit pas assez que ce sont les préfets envoyés par l'Etat central qui ont supervisé le processus électoral au nord.

oui mais dans quel condition? sous la menace des armes.

Comment imaginer que le vote a été transparent au nord y'a quand meme un bon nombre de témoignages qui laisse a penser le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ya aussi les cartes electorale qui n'etait pas tres dur a se procurer dans le nord, bcp de temoignge de Malien vivant en CI l'on confirmé ?

Ce que j'ai du mal a comprendre, c'est le positionnement de G.Soro, secrétaire général de la rébellion et premier ministre de l’Etat de Côte d’Ivoire (sous Gbagbo grace aux accords de marcousis) pour conduire le processus de sortir de crise qui devait aboutir aux élections en Côte d’Ivoire.

Rebellion (qui a fait pres de 5000 morts et qui occupe le nord du pays) dont ADO a toujours dementi n'avoir aucun lien.

Modifié par franckfuture

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les cartes électorales ont fait l'objet de négociations assez chaudes entre les parties. Elles étaient extrêmement simples à obtenir sous Houphoüet, beaucoup moins par la suite. Elles ont finalement fait l'objet d'un deal entre Gbagbo et les Forces Nouvelles en 2009. Malgré cela le nombre d'électeurs en Côte d'Ivoire est toujours étrangement faible au regard de la population totale.

Je ne sais pas d'où vient le chiffre de 5000 morts, le plus fort de la guerre en Côte d'Ivoire ayant duré un mois (19 septembre - 20 octobre 2002). Gbagbo a souvent tendance à essayer de faire passer les rebelles pour des buveurs de sang burkinabès (sauf lorsqu'il a besoin d'eux).

A l'issue des accords de Marcoussis (et plus exactement de Kléber) Soro était censé devenir ministre de l'intérieur, ce qui a occasionné les premières manifestations de patriotes. Soro s'est replié sur le poste de ministre de la communication - la télévision d'Etat est stratégique, comme on le voit aujourd'hui. Il est devenu Premier Ministre de 2007 à 2010, trois ans après que la France a laché l'affaire au profit de l'Afrique du Sud puis du Burkina. C'est ce qu'on a appelé le "dialogue direct" ou APO, qui a permis l'organisation des élections ainsi qu'un certain apaisement.

Bien malin qui pourra dire pour qui a voté Soro au premier tour. Par contre il avait bel et bien commencé à préparer sa propre candidature aux législatives. Sans doute que, fort du succès espéré des élections et donc du processus de sortie de crise, il lorgnait sur un poste honorifique à l'Assemblée Nationale d'où il pourrait peu à peu se construire une stature de présidentiable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le seul point qu'on ne peut lui contester, c'est que Gbagbo était en effet le candidat des vieux briscards de la françafrique (Bourgi, Probst, Evanno etc.) et sans doute d'une partie des milieux d'affaires qui ont pris en charge sa campagne, même si Ouattara ne les inquiétait pas plus que ça. Leur argumentation est essentiellement que la France n'est pas à un dictateur près (ce qui est vrai) et qu'elle aurait pu soutenir aussi celui-là, comme elle l'a fait d'ailleurs en 2000 contre l'avis de l'Union Africaine. Pour le reste c'est, comme souvent venant de ce genre de personnages, un vaste tissu de conneries.

Modifié par Thessalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×
King's Resort : WSOPC 2019
King's Resort : WSOPC 2019