Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
l'AS pirateur

restealing

Recommended Posts

A Restealing Tour of the Micros

Introduction :

En vue de ce COTW, j'ai joué 32.501 mains en NL 50, en NL 25 et en NL 10. J'ai joué le rush poker et les tables standard de full ring, toutes sur FTP.

Je n'ai vu aucune grande difference entre la façon dont les rushs poker et les tables régulières ont joué, ainsi je n'établirai pas toute autre distinction entre elles dans cet article.

En gros, un resteal est un reraise 3bet ou 4bet fait pour bluffer ou semi-bluffer un joueur sur sa relance précédente, ou un reraise 3bet ou 4bet pour value pour équilibrer les bluff et les reraises de semi-bluff qui sont fait dans des circonstances semblables.

Aperçu :

Le Resteal est un jeu avancé. Vous construisez un pot potentiellement grand pour le stack avec des mains marginales. Pour cette raison, le facteur déterminant dans votre stratégie de 3bet devrait être votre edge post flop de skills relatif au field et le joueur que vous essayez de voler. Généralement si vous êtes un joueur perdant, vous ne devriez pas vraiment resteal, et vous devriez vous confiner à 3 bet principalement pour value.

Dans le détail, si vous contemplez un resteal d'un joueur vous pensez a un edge de skill contre vous, pensez y à deux fois. Toutes choses étant égales, je préfère avoir un avantage de position quand je resteal sur un meilleur joueur. La raison est la distribution des 4 avantages du poker :

Position : Je la veux

Compétence : Il l'a

Force de la main : Il l'a

Initiative : Je la prends.

Quand j'essaye de resteal contre un meilleur joueur quand il a l'avantage de la position, par exemple son bouton contre ma BB, il a les 2 plus gros avantages, skill et position. Si je bluffe, il a l'avantage de la force de sa main, aussi, me laissant seulement avec l'initiative (qu'il pourrait très bien ressaisir en 4bettant). C'est très dangereux, clairement un spot EV- pour se mettre dedans. la seule justification pour faire ça est que vous pensez qu'il se couchera normalement, rendant cette avantage de l'initiative meilleur. S'il y a des chances raisonnable que vous voyez un flop dans cette situation, limitez la fréquence avec laquelle vous construisez un gros pot contre un meilleur joueur tenant une meilleure main en position contre vous. Exprimé de cette façon, cela semble raisonnable ?

Devrais je Resteal ?

Si vous avez un winrate positif, mais vous n'êtes pas loin de break even, alors vous devriez être très prudent et conservateur dans votre approche de resteal. L'exception à cette déclaration est que si votre winrate est negatif parce que vos pertes en blind dépassent un total combiné de -0.6bb/orbit (dans HEM prenez votre « SB loss rate+ BB loss rate et divisez la somme par 100 ; dans PT3, prenez les pertes énumérées en tant que « ptbb/main » et doublez-les et additionnez-les), et vous ne 3bettez generalement pas beaucoup (disons 99+), moins de 3% des blinds. Dans ce cas, votre winrate est vraisemblablement bas en partie parce que vous ne restealez pas assez.

Pourquoi Resteal ? :

Il y a deux raisons principales à resteal :

Pour augmenter votre winrate à l'aide de mains que vous coucheriez pour réaliser un petit profit à haute variance.

Pour augmenter la rentabilité de vos 3bet pour value en rendant la lecture de votre main plus dure pour votre adversaire (c'est une bonne théorie, mais je ne pense pas qu'elle s'établisse en micros).

Le guide d'un Restealer en micro :

Ces trois limites jouent très différemment les uns des autres. Utilisant la NL 50 comme repère, la NL 25 est plus exploitable pour un restealeur. La NL 10 est bien plus exploitable, mais d'une manière complètement différente.

Généralement, les joueurs de NL 10 devraient essentiellement ignorer les posts de NL 25 et de NL 50 qui traitent du 3bet. Vous devez 3, 4 et 5 bet en NL 10 de manière complètement différente que vous devez resteal en NL25 et en NL50.

C'est un point crucial que je ne peux pas sur-accentuer. Si vous appliquez le conseil à partir de NL 25 ou 50 à votre stratégie de 3bet la NL 10, vous obtiendrez des pertes. Réciproquement, si vous prenez votre jeu de 3bet de NL 10 au NL 25 sans faire d' ajustements significatifs, vous rencontrerez des problèmes graves.

La stratégie que j'ai utilisé :

Dans le resteal, j'ai regardé pour bluffer les joueurs qui ont un haut fold to 3bet (>70%). J'ai regardé les joueurs qui semi-bluff qui étaient relativement pour caller (fold sur 3bet entre 60% et 70%), et je suis allé chercher pour thin value les 3bets à l'encontre des joueurs qui étaient susceptibles de caller assez souvent (fold 3bet <60%). J'ai employé comme un proxy VPIP/PFR ; plus le joueur semblait solide, plus j'étais enclin à utiliser la value polarisée/range de semi-bluff; le joueur nitty, je le relancais avec un range polarisé de value et de bluffs, et quiconque avec des tendances passives comme mesurées par le gap d'espace entre VPIP/PFR (les gaps plus grand que 4 sont de plus en plus passif), j'allais 3 bet avec une range mergé de light value.

Resteal en général :

Vous ne devriez pas avoir « de 3bet range. » Si je devais simplifier, vous devriez vous dire « lequel de mes trois 3bet range différents devrais je utiliser contre ce joueur particulier ? » Mais même c'est une généralisation ; vous devriez pouvoir concevoir un range de 3bet pour chaque joueur en utilisant les directives de stratégie que j'ai décrites ci-dessus.

Recherchez les types qui jouent un éventail assez (TAG/LAG VPIP/PFR) et ouvrent de MP. Contre ces types, vous ne vous inquiétez pas vraiment de leur stat de fold sur 3bet ; elle dictera juste la range de mains que vous 3 betterais. Si elle est haute, tendez vers les values polarisés/bluffs (pondérés aux bluffs) ; si elle est basse, allez pour les values polarisés/semi-bluffs (pondérés plus ou moins également) et s'il est vraiment bas allez pour values mergés light.

Particulièrement en NL 10, où ils sont partout, recherchez tous ces types 9/8 ouvrant de MP1 ou de MP2, ayez un blocker jusqu'au top de leur range, et 3 bet/fold libéralement avec un range qui est tres value polarisé/semi-bluffs avec blockeurs (Axs, Kxs). Ces types vont presque toujours avoir un haut fold to 3bet, ainsi allez pour une range qui est pondéré vers air-Je ne devrait même pas toujours 3bet KK contre un type qui est 9/8 avec un 85% de fold to 3bet !

Recherchez les TAG et LAG avec un grand range de steal et un haut fold to 3bet qui ouvrent first in du cut off, et abusent du bouton. Tout ce que vous ne pouvez pas call qui peut toucher un flop convenable est une main bonne à 3bet contre ces types.

À partir de là, je parlerai plus en détail au sujet de la façon d'ajuster les préceptes généraux de resteal que j'ai décrit au dessus à chacun des 3 niveaux les plus élevés de micro-- Le NL 10, 25 et 50. Si vous jouez plus bas que NL 10, vous devriez utiliser une version modifiée de la stratégie de NL 10 que j'ai modifié pour réduire le nombre global de 3bet light que vous faites, de sorte que votre range de 3bet soit toujours pondéré vers les mains principales de 2% (AA, KK, QQ et AK que vous aurez parfois à 3betté pour value).

Commençons la Visite NL $10 (« A-B-C-comme 1-2-3 »)

Si je devais dire une chose au sujet de la NL 10, ce serait : le joueur moyen n'identifie pas la plupart des situations dans lesquelles il peut ouvrir profitablement le pot avec une relance. C'est une manière fantaisiste de dire cela, en moyenne, les joueurs de NL 10 ont une tendance prononcée à voir seulement la grosse value. Si vous les mettez dans une situation où leur value se rétrécit apparemment de gros à tres fragile, ils ne sauront pas le manipuler, et feront de grosses erreurs.

Exprimé différemment, votre 9/8 NL10 nit est tres confotable à relancer 99 de MP2 et de Cbet n'importe quel flop pour collecter la dead money. Mais quand vous le 3bettez, il est naïf sur la meilleure façon de réagir. Parfois vous le verrez réagir en callant, parfois il vous transportera, parfois il couchera. Cela dépend du joueur, mais cela ne dépend pas vraiment beaucoup de votre image. S'il a la stratégie 9/8 de fold 99 de MP2 en faisant face à un 3 bet, il le couchera indépendamment que votre %3bet soit de 2% ou 8%.

Le fait de base sur la NL 10 est que plus les joueurs ont un jeu plus ils collent à lui. Ils ne varieront pas leur jeu pour s'ajuster sur un autre joueur.

Dans l'intérêt de la comparaison, voici mes stat resteal de NL 200 :

3 bet des blinds : 5%

3 bet du bouton : 4%

4 bet de late position : 8%

Voici mes stats de resteal de NL 10 :

3 bet des blinds : 6%

3 bet du bouton : 3%

4 bet de late position : 10%

Voici quelques stats qui décrivent comment mes adversaires ont réagi :

Quand je 3bet :

9% de mes 3 bet ont fait face à des 4 bet.

45% se sont fait callés. Qui se décompose parmi mes 3bet en position de vol comme :

20% de mes 3 bet du bouton ont été callés.

40% de mes 3 bet du CO ont été callés.

45% de mes 3 bet de BB ont été callés.

55% de mes 3 bet de SB ont été callés.

Ainsi, mes 3bet ont l'indice de réussite de seulement 46%.

Ce que j'en ai conclu, c'est que mon bouton et SB sont chacun affecté légèrement par la variance ici. En préparant cet article, j'ai supposé que la moyenne pondérée de mon LP et 3bet blind qui a obtenu call est probablement plus précise que la stat spécifique de position, de sorte que LP 3bet obtient call peut-être 28-30% du temps et 3bet des blinds obtient peut-être call 49% du temps.

Quand mes 3bet etaient call et nous avions vu un flop, je c-bet 78% du temps et j'obtenais un fold 48% du temps. Quand je c-bet un A ou un K high flop, mon indice de réussite est monté à 70%. Il est important de noter que mon sample size d'as ou de rois floppés était vraiment petit ainsi cette stat n'est pas nécessairement pertinente. Cependant, c'est seulement un peu plus haut que mes c-bet success sur A et K high flops aux stakes où j'ai un plus grand échantillon (61% en NL 50, par exemple).

Leçons acquise au sujet de la NL10 :

La leçon numéro 1 est ceci : preflop, vous avez très peu de fold equity. Littéralement la plupart (54%) de mes 3bet étaient 4bet ou caller.

C'est un problème significatif pour resteal en NL 10. Quand vous êtes sur la partie air de votre range, vous allez habituellement être call. Cela signifie que votre strategie de vol preflop montrera une perte, et vous aurez à faire votre profit post flop. C'est particulièrement vrai quand vous avez 3 bet des blinds ; le voleur va vous call environ la moitié du temps, et vous allez devoir jouer un pot.

La bonne nouvelle est le field qui montre une tendance significative à jouer fit or fold sur les A et K high flop. Généralement je c-betterais tout mon air range sur ces flops. Quand il n'y a pas un A ou un K sur le flop, mon succès de c-bet est descendu à 0% dans un petit échantillon, ainsi faire tres attention au sujet de cbet avec air sur des low flops.

Considérez que je parle des généralités. Généralement vous devriez être réticent à c-bet air dans les pots 3bet sur low flop ; cependant, employez les stats de vilain comme déterminante principale. Si vous avez un low flop mais la stat de fold cbet de vilain est assez grande par exemple, comme dans les années 50, vous pouvez y aller probablement et fire.

Leçon numéro 2 : J'ai eu la sensation (je ne peux pas soutenir ceci avec la stat) que les joueurs de NL 10 qui avaient callé un 3 bet étaient plus sensibles au bet size que les types jouant plus haut. C'est-à-dire, sur des textures de board comparables, ils étaient significativement enclin à call un petit c-bet de ½ pot qu'ils étaient à caller un plus gros c-bet. Ainsi, à $10, je ne pense pas que j'en ferais une habitude de faire des petits c-bet avec air. L'exception à ceci serait sur les A et K high flop; la texture du flop donne tellement plus de fold equity que vous pouvez partir avec des c-bet de ½ pot.

Leçon numéro 3 : Généralement vous devriez faire plus de 3bet à partir du bouton que vous faites à partir des blinds. La raison de ceci est que vous avez beaucoup plus de fold equity (et ce serez plus facile pour vous de faire du profit post flop en position). Ne devenez pas fou ici et commencer à 3bet UTG raiseur à la même fréquence que vous 3bet le vol du bouton. Au bouton, 3 bet beaucoup contre les ouvertures du CO des TAG et LAG avec de gros range de vol. 3bet bluff les types 9/8 avec des mains qui ont un blockeur au top de leur range.

Leçon numéro 4 : Quand vous 3bet un voleur de blinds, vous devriez avoir un range qui est soit une main de value ou une main de semi-bluff. Puisque vous allez être call tellement souvent, vous devriez avoir une main qui joue bien contre la range de call du voleur.

Évidemment, comme j'ai dit en haut, vous travaillerez réellement sur quel range utilisé contre le vilain qui vole actuellement. Cela dit, vous ferez face habituellement à un voleur qui call beaucoup, et cela siqnifie que vous aurez besoin habituellement d'une main semi-bluffante qui peut trouver un flop convenable.

Leçon numéro 5 : Ne supposez pas que parce que vous êtes call habituellement ou 4 bet, que les adversaires vous call avec des trashs. Ce n'est pas le cas du tout. La raison principale que vos resteal 3bet seront habituellement caller ou 4 bet est parce que les gens en $10 ne volent pas assez.

Voici ce que je veux dire : À $200, l'average vole disons 35% du temps, et call des 3 bet 20% du temps. Si nous supposons qu'il 4bet for value avec le top 2% des mains, il 4bet for value avec 1/17 de sa range de vol (4%-ish), et call avec des mains de 91%ile à 98%ile de toutes les mains de depart. À $10, bien que, le joueur moyen vole seulement environ 20%, ainsi s'il 4 bet les mains du top 2%, il 4bet value 10% de sa range de vol. Quand il vous call avec 45% de sa range de vol, il vous appelle avec des mains du 98th%ile vers le bas environ a 90%ile-basiquement les mêmes mains precises avec lesquelles le type à $200 call.

Encore un autre avertissement : C'est une autre généralisation ; les différents joueurs call avec différentes mains, et aux extrémes en NL $10, vous trouverez des personnes voulant gamble avec juste deux cartes quelconques, et qui coucheront jamais, et vous trouverez plus de joueurs jouer plus près des extrémes. Mais, en moyenne, les joueurs de NL 10 call fondamentalement avec les mêmes mains assez fortes avec lesquelles les gens de NL 200 call. La réduction de votre Fold equity resteal vient principalement de la force du range de vol moyen, pas principalement d'une bonne volonté de caller avec des mains plus faibles.

Leçon numéro 6 : l'implication CLAIRE de la leçon 7 est celle, généralement, de 3bet moins des blinds en NL 10 qu'à des enjeux plus élevés est 100% correct. Concentrez vos efforts sur les joueurs contre qui vous pouvez aller chercher de la value légère (ce sont les fishs passifs occupant l'extrémité que j'ai juste mentionnée, ceux qui calleront avec un éventail de mains larges), et contre les personnes qui ont des plus grand range de vol et un haut fold 3bet %. Ne donnez pas aux types 12/10 avec un range de 20% de vol un passage, cependant ; assurez-vous juste que quand vous les 3bet de temps en temps sur un bluff, c'est une main semi-bluff qui peut touché certains flop.

Leçon numéro 7 : Ne cannibalisez jamais votre range de call pour bluff ou semi-bluff. Je vous battrai impitoyablement et vous appelerez fish si je vous attrape à 3bet une main contre quiconque, dans les circonstances, vous pouvez jouer rentablement en callant sa relance. L'idée ici n'est pas de déplacer les bénéfices de la colonne call à la colonne 3bet ; c' est de réaliser le bénéfice supplémentaire à 3 bet des mains que vous devriez autrement coucher.

Ainsi, par exemple, les petites paires dans les blinds quand un aggro stealer relance au bouton de vol, les calls sont nuls (sa range de vol est trop large et faible pour payer pour un brelan), ainsi ce serait un semi-bluff potentiel de 3bet. Mais nous ne devrions jamais semi-bluff 3bet du bouton contre un relanceur 9/8 UTG, quand nous pouvons faire beaucoup d'argent en le set-minant.

De même, le joueur A peut avoir la capacité de cold call A5s pour un bénéfice, tandis que le joueur B ne le peut pas. Dans ce cas, le joueur A ne devrait pas 3bet, mais le joueur B devrait parfois. Vous devez concevoir votre range de 3bet en fonction de vos capacités aussi bien que des tendances de vilain.

Recommandation :

Je n'ai exécuté aucun calcul sur ceci, et sujet à tous les avertissements de la considération au dessus utilisant la stat du vilain spécifique comme cause déterminante principale, je pense qu'une bonne stratégie de 3bet en NL 10 serait quelque chose comme :

UTG+1-MP2 1,5% value, 0.5% semi-bluff avec des blockeurs

HJ 1.5% value, 1% semi-bluff avec des blockeurs

CO 1,5% value, 2% semi-bluff avec des blockeurs

BTN 5% total, 2% value, 3% bluffs et semi-bluffs

Blinds 3%, peut-être 4%, 2% value, 2% semi-bluffs

Ne visez pas pour ces stat. Je dirai cela encore : ne visez pas pour ces stat. vous suivez le conseil que j'ai donné ici pour concevoir votre range de 3 bet en fonction de la tendance du joueur que vous restealez.

4 bet:

Comme j'ai mentionné ci-dessus, je 4 bet 10% de late position quand j'ai essayé un vol et que j'étais 3 bet par les blinds ou par le bouton si je volais du CO. Voici l'action supplémentaire pour ces mains

Vilain shove : 23%

Vilain call : 23%

Vilain couche : 56%

Ces stats étaient en conformité avec ce qui s'est produit en NL 25 et NL 50, aussi, et ils sont tous en conformité avec mes stats de NL 200. La grande différence est que les gens de NL 10 ne callent pas autant de 4 bet que les gens jouant plus haut.

Voici mes stats de NL 200 dans l'intérêt de comparaison quand je 4bet :

vilain shove : 17%

vilain call : 39%

vilain fold : 44%

L'implication du nombre étonnamment grand de flops que nous voyons de nos jours quand nous 4 bettons autre que pour value est que nous devrions habituellement avoir une main semi-bluffante, pas pur air. Je n'ai pas fait cet ajustement aux tables, car je ne me suis pas vraiment rendu compte que les gens à travers tous les limites callent autant qu'ils le font.

Les mains dans mon range de vol, alors, vont devoir être groupées dans un des 4 groupes :

les mains avec laquelle je callerais le 3 bet de vilain

les mains que je 4 bet/fold

les mains que je 4 bet/call

les mains que je coucherais

Les mains que vous 4bet/fold ne peuvent pas être des bluffs purs non plus, parce que les gens callent beaucoup de 4 bets. Vous devez avoir quelque chose qui floppera raisonnablement bien de temps à autre.

Je ne suis pas sûr de tel mains contre tel joueurs. Nous devrions avoir une discussion sur ceci dans ce thread. Car c'est une révélation pour moi, je n'ai aucun conseil là-dessus préparé.

La NL 25, la terre des regs sous ajustés

Si je devais dire une chose au sujet de la NL 25, ce serait ceci : Le relanceur moyen est assez bon pour savoir qu'il devrait relancer, mais pas tout à fait assez bon pour savoir quoi faire quand il obtient 3 bet.

Dans mes sessions de coaching, je me réfère à ceci comme agression preflop d'un joueur « ayant dépassé sa compétence post flop. » Voici ce qui définit fondamentalement le jeu en NL 25 :

Un joueur vole un range large, mais réagit d'une manière complètement statique au 3 bet des blinds, presque totalement indépendamment de la stat des joueurs faisant le 3 bet. Il veut être dit avec « quelles mains il peut call. » Cela indique avec « quelles mains call contre tel joueur avec tel stack  » est completement oublié pour la plupart des joueurs de NL 25.

Un joueur sait qu'il est supposé 3bet des blinds, mais ne sait pas pourquoi, ne sait pas interpréter la stat correctement, et ne sait pas jouer si vous callez ou 4bettez. Des joueurs de NL 25 semblent être presque entièrement fit or fold dans les pots 3bet. C'est particulièrement vrai si vous avez l'initiative contre eux.

Pour faire la remarque d'une manière extrême : En NL 200, si je suis au bouton et je vol/4bet un reg qui 3bet des blinds, que le reg est presque toujours turbo ship ou turbo fold. Il sait presque toujours comment il va réagir à un 4bet avant qu'il mette son 3 bet. En NL 25, le 3betteur va habituellement activé le « time » quand je l'ai 4bet, indiquant la confusion ; réciproquement, un turbo ship est un signe fiable disant qu'il a une main de la meilleure qualité.

Bienvenue en NL $25 (la terre des regs underadjusting).

Voici mes stats de resteal en NL 25

3 bet des blinds : 4%

3 bet du bouton : 2,5%

4 bet de late position : 13%

Et voici quelques stat sur la façon dont les vilains ont réagi :

9% de mes 3 bet ont fait face à des 4 bet

37% de mes 3 bet se sont fait call. Par position :

42% de mes 3 bet du bouton ont été callés.

14% de mes 3 bet du Co ont été callés.

57% de mes 3 bet de BB ont été callés.

25% de mes 3 bet de SB ont été callés.

Cela ressemble à ces stats qui sont également affectés par la variance d'un petit échantillon, mais ils ne le sont pas d'aussi loin que je m'attendais à ce qu'elles soient. Je m'attendais à ce que les personnes call environ 45% de 3bet des blinds (qui est à peu près la moyenne pondérée pour mes deux positions de blinds), et je m'attendais à ce que les personnes call environ 35% de 3bet en late position, qui encore, est au sujet de ce qu'est la moyenne pondérée.

Voici les stat post flop dans les 3bet pot :

Je cbet 66% du temps dans les pots 3bet avec un indice de réussite de 35%. Je run vraiment bad en termes d'obtenir des flops convenables à cbet ; J'ai seulement floppé un as ou un roi 1 fois (cbet qui a obtenu un fold). Ainsi ces stats ne sont pas terriblement fiables ; mon indice de réussite est si bas en raison de ne pas obtenir le bon flop à cbet, et cela explique également pourquoi ma stat de cbet va de 78% en NL10 à 66% en NL25.

Voici mes stats de 4bet :

Quand je 4bet :

Vilain shove : 4%

Vilain callé : 61%

Vilain couché : 35%

Je suspecte que ces stat soient influencées par un petit échantillon. Je n'ai pas obtenu shove autant que j'aurais dût avoir, et j'ai obtenu call davantage que dans les autres stakes. Il a semblé assez clair que les personnes de NL25 étaient un peu plus disposées à caller que les joueurs des autres limites ; en particulier, je les ai vues caller OOP avec AK assez constamment.

Expérience acquise :

Leçon 1 : Quand vous arrivez en NL25, vous avez sensiblement plus de fold equity pré-flop quand vous 3bet que vous avez en NL10. que la raison principale à ceci est que les gens jouent des ranges + larges. Vous voyez moins de joueurs jouant 9/8, et vous voyez des personnes voler de LP avec un range + large. Chacun de ces deux faits les forcent à se coucher plus souvent que le field de NL10 doit coucher.

Leçon 2 : Quand vous arrivez en NL25, vous avez sensiblement plus de fold equity quand vous 3bet que vous faites en NL10. La raison secondaire de ceci est parce que les gens sont un peu plus à même de jouer la position, et ont une tendance légèrement plus prononcée à se coucher au 3bet quand ils seront hors de la position relativement au 3betteur. Ceci semble être une légère tendance, et, en fait, je ne peux pas éliminer la possibilité que c'est une hypothese façonné par un petit échantillon.

Leçon 3 : Par rapport au NL $10, ouvrez votre range de 3bet des blinds. C'était une tendance très apparente- en NL 25 les joueurs foldent leurs vol de LP sur les 3bet des blinds manifestement plus que les joueurs de NL10.

Leçon 4 : Quand vous 4bet, peser votre range fortement vers la value. Pour être honnête, j'ai obtenu de mauvais resultats en 4bettant n'importe quoi d'autre qu'un 3bet des blinds contre un vol du bouton. Rarement le bluff ou le semi-bluff 4bet excepté dans la situation précise dans laquelle vous étiez sur un vol et avait obtenu un 3bet de quelqu'un avec un haut % de 3bet des blinds.

Leçon 5 : Prenez les notes de base sur ces types qui font de grandes erreurs. La note « call 4bet in position » vaut son pesant d'or. J'ai également identifié plusieurs regs qui n'ont pas semblé s'ajuster sur le fait que je les 3bettais presque à chaque occasion. J'ai également identifié quelques regs qui se sont ajustés en etant 3bet et en ne volant plus autant qu'avant. Ces joueurs sont égaux, mais différemment exploitable. Prenez les notes correctes sur eux ainsi vous saurez exploiter les divers joueurs.

Le NL50-Go big or go home.

Si je devais dire une chose au sujet de la NL50, ce serait ceci : Elle est en grande partie comme la NL25, sauf que, occasionnellement, vous rencontrerez par hasard un reg qui fait des erreurs énormes en overadjusting massivement. Je parle des regs que j'ai trouvé qui 3bettais des blinds pas moins de 13-16%. J'ai trouvé un reg qui, dans un échantillon de quelques milliers de mains, resteal de BB 21%.

Ces types peuvent y aller avec ces stats absurdes parce que les gens underadjusting à ces stats. Je veux dire, sérieusement, si un type 3bet le top 18% des mains des blinds, ma range de vol entière de 40% des mains a environ 42% d'equité contre sa range de 3bet. Je devrais littéralement 4bet ma range de vol entière contre chaque 3bet qu'il fait (et tirez mon bénéfice de ses folds). (En fait, parce que ces types ont 3bet un range polarisé, mon equité est réellement meilleur que ça).

Tellement de ces regs sortent de la ligne. Si vous pouvez les trouver, concevoir un plan pour les exploiter jusqu'à ce que vous les identifiiez se reajustant.

Voici mes stat de NL50

3 bet des blinds : 6%

3 bet du bouton : 3%

4 bet de late position : 12%

Et voici comment les vilains ont réagi :

Quand je 3bet :

12% ont fait face à des 4bet

36% ont été callé. Par position :

32% de mes 3 bet du bouton ont été callé

35% de mes 3 bet du CO ont été callé

36% de mes 3 bet de BB ont été callé

37% de mes 3 bet de SB ont été callé

Expérience acquise :

Leçon 1 : Vous avez réellement une fold equity convenable en 3bet des blinds. C'est principalement dû au fait que la plupart des personnes volent avec un range + large en NL50 qu'en NL25, ainsi ils sont forcé de coucher plus souvent.

Leçon 2 : la différence est assez extrême entre la NL50 et les niveaux plus bas que je dirais qu' en moyenne, vous devriez avoir un range de 3bet des blinds en NL50 qui est polarisé et pondéré vers des bluffs, tandis qu'aux niveaux plus bas vous devriez avoir un range qui est polarisé value/semi-bluff. Quand vous montez de NL25 à NL50, maintenez ceci à l'esprit et assurez-vous que vous adaptez vos 3bet. Si vous faites des 3bet specifique pour chaque joueur comme je préconise ici, ceci devrait se produire automatiquement. Mais assurez-vous que vous êtes sur vos gardes pour ne pas faire de 3bet que vous auriez fait en NL25.

Leçon 3 : l'erreur la plus commune que j'ai vue que les gens font en NL50 est qu'ils se couchaient trop sur les 3bet. Ce qui signifie vraiment qu'ils underadjusting aux stats assez haute de 3bet que j'utilisais contre eux. J'ai seulement identifié un ou deux joueurs que j'étais sûr qui jouais en retour sur moi basé sur la fréquence de mes 3 bets.

Leçon 4 : les gens en NL50 pensent « je couche jusqu'à ce que j'obtienne une premium puis 4bet ce type » est l'ajustement optimal. Appréciez-le, mais ne faites pas de 5bet bluff shove.

Leçon 5 : Quand vous êtes au bouton, montrez absolument aucune contrainte dans le 3bet des ouvertures du CO contre les regs standard ; Je veux dire, soyez juste une pute complete au sujet de ceci. Ils sont tous assez bons pour avoir un range de vol assez grand du CO, mais ils font de grandes erreurs en couchant et en callant trop. Notez qui fait chaque erreur et ajuster en conséquence. Respectés les 4bet ; en règle générale, personne n'est vraiment à 4bet light assez souvent pour justifier n'importe quoi d'autre qu'un fold. Cependant, il y a quelques regs qui 4bet et 5bet light-identifiez les et les spots où ils font cela (habituellement CO vs bouton ou blind vs blind.) et allez à la lutte des regs.

Leçon 6 : l'effet de votre haut 3bet % au bouton contre des relances du CO sera de level les joueurs de ealy position à penser que vous pourriez être léger quand vous les 3bet du bouton. Appréciez ! Sérieusement, les gens feront de grandes erreurs ici contre vous, ainsi faites tres attention, mais, toutes choses étant égales, une fois que vous avez établi un haut % de 3bet du bouton en maltraitant les types du CO, vous errez du côté à obtenir all in preflop avec votre range de value contre des regs en position plus early qui vous 4bet quand vous savez que le reg est capable d'ajustement.

Voici ici mes stats de 4bet de NL50 :

vilain shove : 18%

vilain callé : 40%

vilain couché : 52%

Notez le pourcentage élevé des calls de 4bet. Si vous ouvrez une range futé contenant des semi-bluffs et value, ceci s'avérera être une erreur énorme que le field fera contre vous.

Je n'ai rien dit au sujet des tailles de stack, et pas assez au sujet de la position. Cette monstruosité est déjà à 11 pages dans mon traitement de texte, ainsi je vais post-it maintenant et la discussion peut demarrer.

source : http://forumserver.twoplustwo.com/78/micro-stakes-full-ring/cotw-restealing-tour-micros-975177/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SECOOP
PokerStars : SECOOP