Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
SuperCaddy

Fréquentation des sites de poker en ligne : le point

Recommended Posts

Très interessant ce post.

La vérité de tout cela est peut être qu'il n'y a pas de marché possible pour le poker, et qu'un jeu doit resté un loisir. Chacun doit pouvoir y trouver le jeu qu'il souhaite sans payer plus chère qu'il ne devrait ni affronter des gens dont il ne connait pas le niveau.

Mais là il faudrait TOUT repenser...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'époque où tout le monde jouait sur les mêmes sites (.com), on se posait pas toutes ces questions sur le marché du poker, qui était en croissance très forte.

Peut-être qu'on serait arrivé à un pic et que ça serait redescendu également, mais force est de constater que l'embellie sur le .fr aura été de courte durée, on ne peut pas mettre ça sur le compte du hasard.

Edited by catlover

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quand même pas compliqué,

le poker (en ligne) est un format qui a besoin d'un très gros nombre de joueurs et nécessite un important "turnover".

Ca marchait très bien quand c'était mondial, mais une fois cloisonné (et surtaxé) le marché ne peut exister, à part

dans un pays très peuplé p.être.

Ce truc est cuit d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca marchait très bien quand c'était mondial, mais une fois cloisonné (et surtaxé)

Tout est dit.

Le cloisonnement était à la base destiné à favoriser les acteurs locaux (PMU, Française des Jeux, Partouche, Barriere), même si ce n'était pas clairement annoncé(on nous laissait sous-entendre que c'était pour mieux maitrisier les flux financiers mais c'etait surtout pour laisser place à des opérateurs français en fait).

Le probleme c'est que le marché existait déjà depuis plusieures années avant d'être regulé et que tous ces acteurs locaux n'ont pas reussi à vraiment s'imposer compte tenu du "retard" pris face aux acteurs présents avant la régulation.

Je ne parle même pas de l'absurdité du niveau de la taxation SURTOUT pour un marché cloisonné...

J'ai un ami qui gere des sites d'afiiliation (recrutement de nouveaux joueurs)et qui me dit souvent "Oui mais tu sais des mecs qui ont 18 ans y'en a tous les jours. Donc il y a des nouveaux clients potentiels tous les jours."

Sauf que dans les faits le "recrutement massif" du à un effet de "mode de poker" est bien dérrière nous.

Alors oui il y a des nouveaux arrivants tous les jours mais plus assez pour remplir le bocal SURTOUT que le marché est cloisonné.

Je peux vous certifier que le marché de l'affiliation francophone qui était ULTRA juteux il y a quelques années est devenu peau de chagrin aujourd'hui(notammment parce qu'avant un site francophone pouvait auss bien recruter des jouuers français,belges, québecois).

De plus le poker est un loisir et les loisirs payants lors d'une crise économique ça va être le premier poste de dépenses sur lequel un menage/un être humain va faire des economies.

Tout ça pour dire que l'avenir du poker européen passe par le .eu

Mais le seul lobbying dans ce sens est l'oeuvre de Pokerstars qui detient le quasi monopole sur le poker online mondial et pour le moment les instances européennes ont d'autres chats à fouetter donc c'est pas pour demain.

Et n'attendez rien de l'Arjel, c'est une agence gouvernementale qui sert à brasser du vent et à pretendre que l'Etat a bien la main mise sur le marché des jeux en ligne.

Dans les faits et pour ceux qui ont pu assister aux salons/conferences destinés aux acteurs du secteur, on voit bien que c'est on organe sterile qui sert à balancer des statistiques et à rassurer l'opinion publique sur la maitrise des joueurs compulsifs(pendant que les RMIstes vident leurs CCP au bingo dans le rad du coin).

Share this post


Link to post
Share on other sites

L' ARJEL sert surtout actuellement à luttre contre les illégaux, sur lequel un bon travail a été fait. Et vu la complexité que déploie les opérateurs pour ne rien dévoiler de leur fonctionnement au regard des compétences poker de l'arjel (c'est à dire 0), il ne faut pas attendre de miracle de cette dernière. L'ARJEL a néanmoins édité des rapports qui allaient dans le bon sens pour la taxation, mais qui n'ont pas éé suivi. Elle a même proposé l'ajout de variante, directement balayé par le collège de cette dernière ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Il y a une semaine, l'ARJEL confirmait un nouveau recul important de l'activité cash game sur le marché français du poker en ligne. Un examen des données de Pokerscout permet d'identifier les opérateurs qui subissent de plein fouet cette tendance baissière ou qui, au contraire, parviennent à tirer leur épingle du jeu.

[...] Lire la suite…




Pas sûr que tout le monde soit présent sur la ligne d'arrivée (crédit photo : Daniel Ochoa De Olza / AP Photo)

Edited by SuperCaddy

Share this post


Link to post
Share on other sites

arretez avec le cloisonnement ca n'explique pas tout,le probleme est mondial,hier soir par exemple j'ai joué par plaisir le free de horse sur fulltilt,nous etions 2600 joueurs environ sur 7500 possible,quand j'ai commencé le poker en 2006 il se remplissait en quelques minutes et l'absence des ricains n'explique pas tout,j'ai regardé le nombre de tables ouvertes toutes limites et variantes confondues , et bien a part en texas nl,un peu en FL et en omaha plo c'etait mort de chez mort,un dimanche en plus,les sng je n'en parle meme pas,même en texas il n'y avait pas grand monde.Faut ce rendre à l'évidence l'age d'or du poker est révolu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

arretez avec le cloisonnement ca n'explique pas tout,le probleme est mondial,hier soir par exemple j'ai joué par plaisir le free de horse sur fulltilt,nous etions 2600 joueurs environ sur 7500 possible,quand j'ai commencé le poker en 2006 il se remplissait en quelques minutes et l'absence des ricains n'explique pas tout,j'ai regardé le nombre de tables ouvertes toutes limites et variantes confondues , et bien a part en texas nl,un peu en FL et en omaha plo c'etait mort de chez mort,un dimanche en plus,les sng je n'en parle meme pas,même en texas il n'y avait pas grand monde.Faut ce rendre à l'évidence l'age d'or du poker est révolu.

Non mais t'as pas tord, oui l'âge d'or est derrière nous.

Mais FT c’était une room où il y avait ÉNORMÉMENT d’américains, de plus avec le scandale FT tu te doute bien que beaucoup de joueurs vont reflechir 2 fois avant de s'inscrire. Donc normal que quelques semaines après la réouverture les tables ne soient pas pleines.

Quand on parle du "cloisonnement qui tue le poker online", c'est pour le marché français qui est de plus en plus morose.

Share this post


Link to post
Share on other sites
News

Selon les données de Pokerscout, Winamax enregistrerait actuellement un trafic sans équivalent depuis l'ouverture du marché français. Malgré un léger regain de forme ces dernières semaines, PokerStars demeurerait assez nettement en retrait en matière de cash game.

[...] Lire la suite…




Winamax : ça chauffe sous le capot !

Edited by SuperCaddy

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'abord commençons par bien préciser que c'est Pokerscout qui reprend des données fournies par Winamax lui-même :

" ** = Unverified self-reported data"

Les chiffres de l'Arjel confirmeront l'embellie générale du marché en décembre.

Pour Winamax il faudra attendre longtemps car on n'a toujours pas les résultats financiers de ... 2011.

Il avait fallu attendre le 27/12/2011 pour avoir ceux de 2010.

Que les opérateurs aient tout intérêt à montrer qu'ils sont devant en matière de parts commerciales est une chose, mais la rentabilité en est une toute autre quand on parle de survie et de pérennité de l'entreprise.

On connait les fermetures de l'été, les résultats calamiteux de Betclic/Everest et Barrière ainsi que le régime sec que le Groupe Partouche a imposé à son activité interactive.

PokerStars ne dit rien de ses résultats.

Winamax ? Il faut s'en tenir à une vague promesse d'équilibre courant 2012 alors que l'embellie ne porte que sur les dernières semaines d'une année jusque là épouvantable.

On nous parle CG.

Certes mais il faut savoir que le PBJ, comme l'a précisé l'Arjel à chaque intervention, subit la ponction du rakeback à la libre discrétion des opérateurs plus des dépenses monumentales de communication (fait relevé ici également par A. Laipsker).

Or les tournois laissent une marge considérable (prélèvement supérieur à 10% vs 6 à 7 pour le CG) et donnent lieu à bien moins de "ristournes" et autres "bonus".

La preuve ?

Depuis T3 l'Arjel sépare PBJ (avant retours commerciaux) du CG et MTT (voir copie ecran).

Sur un PBJ de 70M€ (inchangé de t2 à t3 malgrè la chute du CG) le rapport est déjà de 45/25.

Il est donc tout sauf certain - considérant que 10% des joueurs génèrent 90% du chiffre et que l'on doit les "récompenser" - que les opérateurs y soient financièrement gagnant à la sortie.

Par contre, les affilés oui ^^

Mais bon ... l'embellie est indéniable, car retrouvée chez tous les opérateurs.

Durera-t-elle ou est-ce un effet étrennes de Noël ?

Son ampleur et son impact financier réel restent à prouver ; la priorité donnée au CG s'avère être un vrai faux semblant en termes de résultats.

On retiendra que le relai de cette "communication" sert "commercialement" un gros annonceur.

C'est déjà ça, même si "l'information" n'y trouve guère son compte.

----------------------------------------------------

A chiffre d'affaires largement inférieur, avant même les ristournes on voit parfaitement que les tournois sont plus rémunérateurs : 1 399 laissent 45 soit 3,1%, 318 laissent 25 soit 7,8%.

post-57824-0-84128900-1357741500_thumb.j

Edited by Fronk13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les rooms en ont strictement rien à faire des tournois qui ne sont qu'une vitrine pour attirer les joueurs. Ce qui leur importent c'est que les tables de cashgames se remplissent car c'est justement sur le cashgame qu'elles font le plus d'argent. Personnellement je ne donne pas très cher de la peau de Barrière si leur table de cashgame restent toujours aussi désertique (le fait que HM2 ne soit pas compatible y est peut être pour quelque chose d'ailleurs...)

De plus ce n'est pas vraiment un hasard si Winamax a autant de succès car c'est tout simplement la meilleur offre sur le marché français!! :yes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Fronk 13:

Dans ton compte rendu tu laisses sous entendre que les tournois rapportent plus que le cash game ?

à mon avis c'est faux.

Certes la marge est meilleure pour les tournois,mais le volume du cash game (8 fois supérieur environ) le laisse loin devant en terme de rentabilité.

Je sais que tu es un fervent défenseur des tournois et de l'omaha,mais je préfère l'impartialité de SuperCaddy pour commenter la fréquentation des rooms ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Fronk 13:

Dans ton compte rendu tu laisses sous entendre que les tournois rapportent plus que le cash game ?

à mon avis c'est faux.

Certes la marge est meilleure pour les tournois,mais le volume du cash game (8 fois supérieur environ) le laisse loin devant en terme de rentabilité.

Je suis très content que tu soulèves cette question, mais je précise de suite que cela n'a rien à voir avec le fait que, personnellement, je préfère les tournois aux CG.

D'entrée je te corrige, le rapport de 1 à 8 date de 2010, actuellement la montée relative des tournois a ramené celui-ci à 4,4 ( 318 vs 1 399)

Il faut savoir que l'Arjel définit officiellement ainsi le PBJ :

"Nous souhaitons tout d’abord vous informer que la méthode de calcul du PBJ est simple à expliquer. Il s’agit, pour le cash-game, des mises jouées par les joueurs à chaque table, retranchées des gains reversés par l’opérateur à ces mêmes joueurs. En ce qui concerne les tournois, il s’agit des droits d’entrée payés par les joueurs retranchés des « prizepool » reversés aux joueurs, sans y inclure les bonus et abondements versés par l’opérateur. Ainsi, le PBJ correspond à la marge dégagée par l’opérateur."

Sauf erreur, les opérateurs sont tenus d'annoncer les bonus car leur pratique est encadrée dans le cadre de la politique contre l'addiction, pas le rakeback.

A lire ce qui émane officiellement de l'Arjel, le rakeback n'est pas inclus dans le calcul du PBJ.

Le fait que la marge soit à 3,1% semble le confirmer si, aux 6% du rake de départ, on enlève les 2% de l'état et la TVA.

Autre confirmation, dans le communiqué de juillet 2012, JF Villotte invite les opérateurs qui se plaignent de la taxation à revoir leurs politiques commerciales puis en octobre de reconsidérer les imposantes dépenses de communication.

Pourquoi dis-je que le CG ne laisse pas des marges aussi confortables qu'on veut bien le croire alors qu'en termes de mises le rapport est de 4,4 ?

Parce que pour faire du rakeback et autres bonus avec les tournois, il faut se lever de bonne heure.

En termes de constitution de marge, et donc de résultat final, c'est tout bénéfice, on reste vers 7%.

Et pour le CG ?

Comment oublier que le CG c'est 90% du chiffre réalisé par 9% des joueurs ?

Aucune room ne publiera combien elle laisse en rakeback, et cela se comprend, mais on sait qu'il atteint 45% ou quelque chose comme ça pour les plus gros joueurs.

A l'évidence cela ne concerne pas le top 10% et donc le taux moyen rendu à cette strate créant le plus gros du trafic est inférieur.

MAIS cela impacte fortement la marge brute du CG qui, on l'a vu, n'est "que" de 3,1% des enjeux.

Combien reste-t-il ?

Nettement moins car le rakeback se calcule sur le prélèvement avant ponction, mais on tombe dans le secret de fabrication ^^

Je suis preneur des chiffres si quelqu'un peut les fournir : sur 100, l'Etat prend 42, je file x% en RB, il reste combien ?

Au final, certes le CG permet indéniablement de faire du chiffre, de se positionner en leader de marché mais ne présente pas une réelle rentabilité.

Même à 4,4 fois plus d'activité que les tournois, on est loin de 3% comparé à leurs 7% de marge.

Voilà ce qui me permet d'écrire que dépenser des fortunes pour faire jouer en CG n'est peut-être pas la meilleure façon de garder son entreprise en bon état (même si au second degré cela permet d'exterminer les concurrents autres que PS).

Pour élargir le débat : dans la vraie vie je n'ai encore jamais rencontré une entreprise saine qui se fait déjà prélever 42% en taxes diverses par l'état (chiffre communément donné) et peut générer du profit en reversant une partie aussi considérable de ce qui lui reste.

Et ce, avant les dépenses de communication (très élevées), les charges de personnel et toutes les autres qui s'empilent.

D'ailleurs, Winamax a communiqué ses résultats financiers 2010 avec pas moins d'un an de retard.

Nous attendons toujours à cette heure ceux de 2011 qui sont implicitement négatifs (un équilibre espéré pour 2012 induit des pertes en 2011).

Quant à 2012 qui vient de se terminer, nous aurons vite Barrière (30M€ de dépenses 2011 pour 3,3M€ de PBJ), Betclic dont la SBM actionnaire monégasque y laisse la culotte au grand dam de ses actionnaires et Partouche qui est à la rue comme on sait.

M'est idée que si Winamax était devenu bénéficiaire comme annoncé, ses dirigeants ne tarderaient pas ainsi à communiquer dessus.

Pendant un an s'ils persistent à ne rien en dire, ils pourront claironner qu'ils devancent tout le monde ... en parts de marché.

Tu remarqueras que partout, et ici, on ne parle bien que de volume d'activité.

Tout sauf un hasard.

@ Maurice : perdu ^^

Juste que je n'ai jamais confondu le contenu de la caisse et les résultats

Edited by Fronk13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on y regarde mieux, le coup de boost de décembre/janvier peut s'expliquer ainsi :

1) Winamax a commencé par profiter de la chute de Betclic/Everest sous la casaque Ipoker.fr, entre le 12 décembre, zone où l'on atteint le lundi le pic traditionnel mensuel, et le 28/12 .

PokerStars n'y a absolument rien gagné.

2) Du 28 décembre au lundi 7 janvier, tous les opérateurs ont profité du double effet vacances et étrennes.

Winamax indubitablement beaucoup mieux que les autres.

Depuis le lundi 7, double sommet rituel de la semaine et du mois, on semble avoir atteint le point d'infléchissement.

L'écart entre Winamax et PS commence à revenir dans sa fourchette "normale" : entre 500 et 1 000 joueurs.

A suivre pour confirmation de savoir si c'était un simple soufflet ou un mouvement de fond.

Et pour juger de l'insuccès de la migration de B/E sur le réseau Ipoker ...

Source : les données suivies depuis le 28/1/2012 portent sur les chiffres publiés par PokerScout, et fournis par les opérateurs sans vérification du site --> ** = Unverified self-reported data

Ce sont les pics 24/h, ils recoupent parfaitement les moyennes/jour, les tendances sont identiques.

Note : le fait d'atteindre le pic mensuel (sauf le mois dernier), le lundi situé vers le 10/12 de chaque mois peut indiquer que les récréatifs de Cg mettent une dizaine de jours à bouffer le principal du budget mensuel alloué.

post-57824-0-34783000-1358079530_thumb.j

Edited by Fronk13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×