Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
hippoposhak

CR petit séjour à Saint Martin

Recommended Posts

Début mai, je suis allé passer quelques jours à Saint Martin.

J'avais prévu de me reposer et avais réservé un hôtel sur la partie française ou se trouvent les plus belles plages. Une fois rendu à l'hôtel, je me suis rappelé que la partie néerlandaise de cette île comptait une quinzaine de casinos. Oubliant le jetlag, une fois les valises posées, je me rendis immédiatement au Princess Casino afin de vérifier ce qui se faisait en matière de poker. Je me disais qu'un petit cash game me permettrais d'oublier la fatigue et de tenir pour me caler immédiatement sur l'heure locale.

Au princess Caisno, on me dit que le poker ne commence qu'à 21H00, tant pis pour ce soir, la fatigue monte et je ne me sens pas le courage d'attendre 21H00.

Le lendemain, après une journée de repos, je décide d'aller manger au Princess Casino pour ensuite faire un petit cash Game. Je sors de table vers 21H30 et vois qu'un tournoi à 2 tables est en cours. C'est un français qui s'occupe du tournoi et je vais le voir pour lui demander à quelle heure il y aura du cash game. Vu qu'il reste une place pour le tournoi qui est commencé depuis 30 minutes, je me lance dans un bounty à 50 USD + 25 USD de Bounty. Les niveaux de blind sont de 20 minutes et la structure est la suivante :

- 25-50

- 50-100

- 100-200

- 200-400

- 300-600

- 400-800

- 500-1000

- 600-1200

- 800-1600

- 1000-2000

- ...

Les tapis de départ sont de 100 fois le buy in, soit 5000 jetons pour ce tournoi.

La particularité de cette structure est que ça monte assez vite au début et que c'est ensuite beaucoup plus lent. Malheureusement pour moi, je ne toucherai pas grand chose dans les premiers niveaux et je serais contraint de tenter un coin flip qui ne passera pas au niveau 400-800 alors que mon tapis était à 4000. Mon :8h:8s sera battu par :Kc:Qd avec l'apparition d'un :Qh au Flop.

Malgré ce résultat décevant, je suis assez content de mon jeu. Je n'ai pas joué aux cartes depuis le mois de janvier et je trouve que la lecture de Kill Elky m'a fait bien progresser et ne pas me poser de questions lorsqu'il faut envoyer. J'ai su voler quelques pots lorsque je sentais de la faiblesse et j'ai su envoyer avant de me faire grignoter par les blind.

L'ambiance est assez décontractée aussi bien du côté des joueurs que des organisateurs. Bien que le tournoi ne soit pas un rebuy, les jours sont autorisés à recaver lorsqu'ils sont éliminés. Les 3/4 des joueurs parlent français à la table et le reste anglais. Le niveau me semble dramatiquement bas à l'exception de 1 à 2 joueurs par table.

Je repère un ou deux joueurs semblant solides et surtout un local français qui carbure au Champagne et joue vraiment n’importe comment. Ce gars se permettra d'ailleurs d'insulter en français un des seuls joueurs de la table ne parlant pas français après un coup vraiment drôle :

Sur un flop :Qh:Qs:7d, l'américain paye mourant la mise du français en lui disant "you're bluffing, i call". Biensur l'américain avait la :Qd et n'aura qu'a suivre le tapis du français sur une river inoffensive. Notre français bien énervé ira recaver en jetons et en champagne avant de se faire rapidement sur un nouveau bluff pourri.

Je regarde un peu la dernière table et décide de rentrer vers minuit et demi pour être en forme le lendemain. Mon ami le cow boy doit me rejoindre de Guadeloupe et je sais qu'avec lui, il sera difficile de se coucher avant 5 heures du mat'.

Je rentre donc content de mon jeu mais un peu déçu par l'ambiance et par l'organisation un peu légère. Je ne joue quasiment qu'à Vegas parce que je n'apprécie pas l'ambiance des cercles avec son lot d'insultes et son lot d'habitués à qui on autorise un peu tout.

Le lendemain, je suis frais et dispo dès 7 heures du mat'. Je décide d'aller faire un petit tour à Marigot, la capitale française de l'île puis file chercher le cow boy à l'aéroport. Direction Orient baie, la grande plage sur la partie française avec son lot de restaurants et de boites de nuit.

Le cow boy a envie de jouer aux cartes, et en vieil ami, je ne veux pas le décevoir. Je m'étais renseigné la veille, et en ce vendredi, se tenait un freezout à 100 USD avec 10000 jetons et une structure identique à la veille.

21H pétantes, le tournoi commence. Nous ne sommes que 2 tables. Je suis à la même table que le cow boy, mais malheureusement, notre français d'hier, qui carbure toujours au champagne est à l'autre table. Je me sens, comme la veille, complètement détendu et arrive à monter facilement des jetons en agressant la table dès que je sens une faiblesse. Après le deuxième niveau, je suis à environ 14000.

Au quatrième niveau, de grosse blind, je check un magnifique :Jh:3d. Le flop :Kd:6d:2h ne déclenche pas d’action de même que la turn :Jd. Mon adversaire check la river :7s et je décide de value bet ma paire de valets en misant 1200. A ma surprise, je suis relancé à 3000 et je paye rapidement. Mon adversaire ne peut que jeter sa main. Il me dira plus tard à plusieurs reprises qu’il ne comprenait pas comment j’avais pu le payer avec cette main… Ensuite, arrive un coup décisif ;

Je reçois :As:Ts de big blind sur les blind 200-400 et complète une relance à 800. Nous sommes 3 à voir un Flop :Ah:Tc:Th. Je check, le relanceur initial envoie 2000, l'autre joueur passe rapidement, je fais mine de jeter mes cartes et paye après 30 secondes de réflexion. Le turn est un :3d et je check à nouveau rapidement. Mon adversaire mise alors 5000, il est alors complètement impliqué dans ce pot et je le relance à tapis. Il paye avec dépit et me dévoile un :5h:5c. Je me retrouve alors à un peu moins de 25000 jetons alors que la moyenne doit être à 12000.

Je vais pouvoir profiter de mon stack pour jouer détendu.

Je check ma grosse blind avec :Qd:9d. Sur un flop :Jd:9h:3d, je suis une mise à tapis d’environ 5000. Mon adversaire dépité dévoile :Kc:Qs et ne comprend pas comment j’ai pu suivre sa mise avec la deuxième paire….

Je reçoit ensuite :Ac:Kh et suit une relance à tapis d’une adversaire possédant :Jh:Jd. Le flop m’apportera un :Kc qui me permettra de sortir cette joueuse et d’aborder la table finale avec un tapis confortable de 35000 alors que la moyenne est à 20000. Un seul joueur semble avoir plus de jetons que moi et il y a beaucoup de petit stack. Je me retrouve avec le joueur qui n’avait pas digéré mon call sur son check raise avec une simple paire de valets.

Sur la deuxième main de cette table finale, je me retrouve à nouveau en coin flip avec :Jd:Js contre :Ad:Kh pour environ 5000 jetons. Je gagne à nouveau ce coin flip en sortant le petit ami de la fille que j’avais sorti 10 minutes avant dans une situation inverse. Ces derniers regardent incrédules mon voisin de droite, qui leur glisse que j’ai une chance insolente ce soir ; Je préfère ne pas réagir et me concentrer sur le jeu.

Nous nous retrouvons rapidement à 6 joueurs dans cette table finale. J’ai environ 45000 jetons. Je suis légèrement couvert par un joueur sud américain qui me semble très solide ; le joueur à ma droite possède environ 25000 jetons et les 3 autres joueurs sont relativement short stack. Je me dis qu’il est temps pour moi de regarder le prize pook :

- 1er 800 USD

- 2ème 500 USD

- 3ème 300 USD

- 4ème 100 USD

- 5ème : une invitation à un tournoi de 50 USD

Je sortirai un short stack qui a eu la malchance d’attaquer ma blind en partant à tapis alors que j’avais :Kh:Ks et nous nous retrouvons rapidement à 4 avec les stack suivants :

- le joueur sud américain solide à environ 80000

- j’ai a peu près 70000

- le français à ma droite qui est manifestement un mauvais joueur a environ 40000

- un jeune joueur français jouant assez bien est short stack à 10000

Les blind sont à 800-1600 à ce moment. Tous les joueurs proposent un deal à 425 USD chacun que je refuse en endossant le rôle du méchant. Le jeune short stack cherche à me proposer d’obtenir un peu plus, mais j’ai envie de jouer et je me sens bien d’autant plus que mes coinflip sont passés. Donc pas de deal pour moi ; Je suis décidé à aller chercher la première place !!!

C’est à ce moment que le vent va tourner…

Le jeune shortstack double sur moi avec :Kd:Qs contre mon :8d:8h.

Quelques coups plus tard, il double avec :8s:8d contre mon :Ah:Jd. Les stacks sont donc un peu plus équilibrés.

J’arrive à voler quelques blind pour maintenir mon stack quand arrive ce coup.

Je relance à 5000 en SB avec :8h:6h. Le plus mauvais joueur de la table me paye. Le flop :Kh:Qd:3h n’entraine pas d’action, de même que la turn :Qh. Sur la river :3s, je décide de miser 7000 et je suis payé rapidement par mon adversaire qui me dévoile un :Ad:As.

Je dois être aux descendu alentours de 50000 quand arrive ce coup.

Je relance à nouveau en SB pour 6000 avec :3h:3s et suis payé par la BB. Le board, :2h:7d:As ne déclenche pas d’action de même que la turn :Js. Sur la river :Jd, mon adversaire mise 20000. Etant donné qu’il s’agit de la même personne qui m’a check raise en début de tournoi sur un tirage manqué et que je sais qu’il ne rève que de se venger, je me lance dans une longue réflexion. Je suis très tenté de payer mais j’ai peur de me retrouver bien affaibli alors que j’ai refusé le deal avant… Personne ne dit rien sauf le floor qui me demande de me dépêcher…. Je suis un peu perturbé par cette démarche et tous les joueurs lui disent que c’est un coup important et qu’il n’y a pas de problème pour eux. Quand à moi, je lui dit que si je suis trop long, un adversaire n’a qu’à demander le time. Je suis un peu perturbé, mon adversaire n’arrête pas de me parler et je décide sagement de jeter.

C’est là que mon adversaire me montre son magnifique :Jh:3d tout fier de lui. Je pense que c’est une énorme erreur. J’étais vraiment dans le doute, et le fait de voir ses cartes m’a rassuré sur le fait que j’avais pris la bonne décision.

Ce même joueur sortira plus tard le jeune français short stack sur un call plus que douteux. A ce moment, mon pote m’attendant depuis près de 2 heures je demande à mes adversaires s’ils acceptent toujours un deal ? Tout le monde me dit OK et on repars donc tous les trois avec 520 USD. Je croise ensuite le jeune français qui étais un peu dégouté qu’on ai attendu qu’il soit sorti pour dealer, mais c’est le jeu…

Il doit être 1 ou 2 heures du mat et il est temps pour nous d'aller sortir un peu...

a suivre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×