Jump to content
This Topic
mizar2001

Costa Croisière, le nouvel eldorado du poker ?

Recommended Posts

Je vous envoie le CR du dernier jour dans la soirée.

Par ailleurs, j'ai pris des photos sur mon Iphone. Je vous les balance sur le thread dès que j'ai compris comment on fait (c'est pas gagné...)

Edited by mizar2001

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernier jour (jeudi) : Incassable

Le premier bad beat de la journée a lieu quelques heures avant que je m'assois à la table de poker. Accablé par des problèmes de dos depuis plusieurs mois et alléché par une offre promotionnelle, je prends rendez-vous pour une séance de massage au centre de beauté, situé au 10e étage du Costa Luminosa. En fait, il y a également une troisième raison. En visitant le "beauty center" en début de semaine, j'avais remarqué que la masseuse avait de faux airs de Monica Belluci, la poitrine généreuse en moins.

Mais bon, 55 c'est moins bien que QQ (je vous laisse traduire), mais c'est toujours mieux que 93o !

Sur les coups de 18h, je me pointe donc à mon rendez-vous. Je me dis qu'une petite séance de massage avec Monica ne peux qu'avoir un effet relaxant positif avant mon ultime combat face à mes amis italiens. Mais lorsque les cartes apparaissent au détour du lounge d'accueil, je peux difficilement cacher ma déception. Ce n'est pas Monica mais une lointaine cousine de Martine Aubry qui me montre la table et me dit de me déssaper. J'ai envie de crier "misdeal", mais parvient à me contrôler. L'heure qui suivra sera rugueuse. Espérons qu'au moins, la soirée ne le sera pas...

Il est 22h30 lorsque je me pointe au casino. Assis seul à table, j'entrevois une silhouette familière, un verre de champagne et un magnum à ses côtés. C'est Tony ! Nous nous saluons courtoisement et celui-ci me lance : "Tonight, I'm sober !".

"For the moment", lui répond-je avec le même accent anglais que Jean Lefebvre dans "Le Gendarme à New York".

Nous entamons un heads up qui durera à peine deux minutes puisqu'un banc entier d'Italien se rue rapidement à notre table. La roulette c'est bien sympa, mais le poker, c'est autre chose ! La table se remplit cette fois en moins de dix minutes. Cest tout juste s'il n y a pas une liste d'attente. J'en profite pour prendre quelques photos souvenirs avec mon IPhone, car c'est la dernière fois que nous nous retrouvons tous. Demain, le navire accoste à Dubai et le casino n'ouvre qu'en mer. A quai, c'est interdit.

Penne n'est pas chanceux ce soir. Toutes les cinq minutes, il remet en doute la probité de la table électronique. La goutte d'eau de trop survient lorsqu'il part à tapis au turn avec un set face à Flavio, lequel n'a qu'un maheureux tirage quinte à lui opposer. Un tirage quinte qui rentrera évidemment à la river. Double hurlement primaire, de Penne et de Flavio. Un cri qui n'a sans doute pas la même signification pour les deux hommes. Lorsqu'il touche l'un de ses 8 outs miraculeux à la "riviera" - sa spécialité puisque j'en avais été la victime la veille - Flavio hurle, mais aussi agite les bras dans tous les sens. A tel point qu'on a presque l'impression qu'il fait un bras d'honneur à son adversaire...

Penne n'en a pas l'impression. Il en a la certitude ! Il s'en prend à Flavio, lui reproche son geste. Flavio se défend, jure qu'il est innocent. Mine de rien, on assiste là à la première engueulade de la semaine à table. Le ton monte et Spaghetti doit jouer les casques bleus pour calmer les deux hommes. Pendant ce temps, Tony entame son sept ou huitième verre et commence à montrer des signes de faiblesse.

Tortellini me demande ce que je fais dans la vie. Je lui réponds, avec un sourire malicieux, "joueur de poker". Cela fait rire toute la table, je parviens même à dérider Penne, dont la couleur hauteur K n'est pas suffisante face à la couleur max de Spaghetti.

Mon bilan au bout d'une heure et demi de jeu n'est pas folichon. J'ai perdu une pot substantiel et je suis à -40 euros malgré un rush de cartes (99, AK, QQ, AA) sans précédent depuis le début de mon aventure à bord. Il faut dire que lorsque je touche mon set max avec QQ, mon CB ne trouve aucun preneur pour la première fois de la semaine. Idem quelques instants plus tard avec mes AA !

Il faut croire que l'histoire que je vous raconte depuis le début de la semaine finirait en eau de boudin. Un peu comme "Incassable", avec Bruce Willis et Samuel L. Jackson. Vous savez le film qui s'arrête au moment où ça devient intéressant.

C'est aux alentours de minuit que notre histoire s'arrête brutalement. Ne vous inquiétez pas : ce n'est pas le bâteau qui coule ou Tony qui sort un flingue et fait un carnage. C'est simplement notre table électronique qui rend l'âme. Pendant près de trois quart d'heure, trois employés du casino vont s'employer à la remettre en état de marche. En vain.

Penne demande au directeur si l'on peut continuer à jouer avec un vrai croupier. Il essuie un refus poli. Tony propose de jouer entre nous avec des vrais cartes et l'argent sur la table, comme dans les films. Seul Flavio semble chaud comme la braise. Perso, je ne sens pas trop le truc et je ne suis apparemment pas le seul. Nous nous levons (presque) tous et nous souhaitons una "buena nutti", les Italiens se dirigeant aussitôt vers les tables de roulette, moi vers ma cabine. Seul Tony reste assis, occupé à se servir un verre.

Au final, si mes calculs sont bons, j'aurai dégagé un bénef de 110 euros en quatre jours et claqué sans doute plus de 500 euros en rake. Sans regret. J'ai l'impression d'avoir vécu une expérience unique et j'ai finalement passé quelques moments très sympas avec mes amis italiens.

Je reste encore trois jours à Dubaï. Cette fois, c'est promis, je prend vraiment des vacances.

Edited by mizar2001

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo, meilleur CR que j'aie lu jusqu'à maintenant, quasi (quoi que manu B est fort aussi)

j'en rigole encore

et je crois que sur le 2-2-2 je transpirais autant que toi lol !

c'est con que le jeu ait été aussi lent je pense que t'aurais pu faire des gros gains

j'ai pas ton talent pour raconter mais j'ai eu l'occaz de passer 5 nuits au casino de Manille à une table bien au-dessus de mes moyens (blindes 0.5/1€, mini 100 euros pour arrondir) avec des joueurs qui se cavaient à 800 mais à laquelle je me suis assis quand même

j'ai réussi à en ressortir gagnant de 400 euros après 25 heures de jeu mais j'étais vraiment le tightest player ever qu'ils aient jamais rencontré je pense

faut savoir en effet que les joueurs asiatiques ne respectent pas l'argent, ils jouent pour le fun et savent vraiment s'amuser

ils envoient/callent des mises de ouf, tous les pots sont straddled, reraisés préflop c'était vraiment super à regarder

c'est pas moi qui ai mis l'ambiance vu que j'avais qu'une idée en tête (garder mes jetons dans un premier temps, essayer d'en gagner d'autres dans un second temps).

c'est un JJ servi qui m'a décoincé la rondelle la première nuit: je place mon premier 3 bet all in en deux heures. le raiser initial m'a call un peu dépité avec K8 et ce premier 2xup m' a permis d'aller voir plus de flops et de jouer jusqu'à l'aube.

j'ai eu du pot/bon read sur un anglais : je le suis jusqu'à la river avec 10-J sur QxJ8x et passe à 700 euros ! il était en bluff total et j'avais remarqué sa tendance à overbet pour faire lâcher l'adversaire (qui lui avait permis de monter un mégastack de +/- 1200 €)

il avait montré deux fois ses cartes : une fois il avait un bon jeu, la 2è c'était une poubelle

ça été mon seul coup de poker de la semaine vu que tous les autres coups que j'ai gagnés j'étais suffisamment loin devant pour pas craindre le bad beat

je me souviens toutefois de deux autres spots :

le 2è jour, je viens d'arriver depuis 2 tours et je suis cavé au mini à +/- 100 euros moins les blindes

y a pas grand monde et je m'en veux d'être là : on est que 6 à table et j'aime pas trop le jeu short-handed mais bon...

je touche As7s au bouton et call la relance d'un libanais à 3BB, SB et BB suivent

flop Ad7dx

chck chck le libanais balance le pot j'annonce all in (je suis pas venu pour enfiler des perles)

il montre AQo et une Q à la rivière m'oblige à recaver (ce que je m'étais promis de ne pas faire)

en plus comme un con je prends 200 car ayant pris confiance la veille je me dis que le libanais va pas chatter comme ça toute la soirée

dix minutes plus tard je suis utg + 2 et UTG straddle à 4 euros (une fort jolie demoiselle que j'avais aperçue à la télé dans le spot du Philipino Poker Tour et effectivement j'apprendrais que c'est la soeur d'une pro et qu'elle-même a envie de finir pro)

je regade mes cartes, ATo, pas mal pour du short handed

je me contente de caller car comme je l'ai déjà dit il y a de fortes chances pour que ça raise derrière : d'une patt c'est le style local, d'autre part je reconnais 2 des joueurs de la veille

le bouton relance carrément cher : c'est un jeune joueur qui fout carrément les jetons vu qu'il s'est confectionné le look du parfait tueur avec Ray Ban fumées, stack de 1000 euros, jonglage de jetons avec des piles de 10 (je me souviens du détail car n'étant pas doué pour ça j'ai commencé à m'entraîner justement durant cette semaine à manille pendant tous les coups que j'ai foldés préflop soit en gros 90% du temps)

la jeune straddliste folde et je call avec la sourde impression d''entrer dans la peau d'un fish

le type peut très bien avoir KK

c'est un joueur très très agressif et on voit bien que le poker fait partie de sa vie

la veille, il passait de table en table, jouant un tour ici un tour là, avec un rack rempli de jetons à ras-bord

tout le monde le connait, il joue vite et très bien semble-t-il

enfin bref je me retrouve à jouer un gros coup avec lui sans la position

le flop tombe hauteur 10

je check et comme prévu il envoie le pot

j'ai une énorme envie de folder mais je me dis que c'est trop facile

le mec, je l'ai vu jouer, 100% de son edge se situe dans sa capacité à envoyer et faire craquer l'adversité

il sait aussi se coucher quand il est battu

je suis suffisamment documenté sur le poker pour savoir que ces joueurs ont aussi souvent les as que n'importe qui

sa grosse relance préflop aurair déjà du me faire coucher mais vu que j'ai accepté de m'engager dans le coup car ma top paire bat tous les bluffs

je veux pas relancer car je sais très bien qu'il peut me surrelancer avec rien

un 7 tombe à la turn, re check de ma part, re pot pour lui

hm hm hm

j'étais rentré en bras de fer avec le mec

j'avais bien vu sa tête quand j'ai callé au flop et son regard bizarre, avec le néon qui se reflétait dans ses lunettes

il me connait pas, il se souvient sans doute que j'ai gagné 85% des pots où je me suis engagé la veille

je me sentais devant à 50%, une drôle de sensation quand le pot se met à grossir....

la folie fille en face savait à qui je me frottais et suivait l'action avec des yeux interloqués

elle avait compati à ma déveine sur le coup précédent et ses yeux semblaient me dire "t 'es sympa le frenchie mais le guggusse en face qd il bet comme ça il a les rois minimum t'as intérêt d'être armé sur ce coup"

je lui ai répondu par un regard qui disait "t'as ptete raison et m^ sûrement mais mon petit doigt me dit que ce mec a 8-2 , je suis sur un fil mais je suis pret à aller au shodown

un call de fish, qui laisse la voie libre à mon adversaire tueur, qui peut tranquillement attendre un valet, une dame, un roi, un as ou rien il est déjà devant...

en tout cas il perd pas son sang froid implacable et continue de jongler avec ses jetons avec un air pensif et une légère décomposition du visage que je ne sais comment interpréter

check raiser all-in m'a traversé l'esprit mais sur le coup j'ai pas compris que c'était le meilleur move : je craignais l'insta call de mon adversaire et mon envie de perdre 3 caves en 15 minutes était proche de moins l'infini

en payant à la turn, je me gardais des munitions et des outs

et l'autre raison, c'est donc la fille

aussi con la situation puisse-t-elle paraître, j'ai callé à la suite d'un échange de regard, par héroïsme aux yeux d'une demoiselle

la river tombe : 5

je check

repot de mon adversaire, ce qui me met all in

j'hésite pas 2 secondes pour payer, prêt à affronter le ridicule de la situation

mon adversaire enlève son walkman demande "what did u say ? you call ?"

pendant une seconde, je sens que j'ai gagné

je dis yes

la fille me regarde effarée

je me lève je montre ma top paire j'ai du mal à comprendre ses cartes : 10-5

l'enfoiré a fait 2 paires à la rivière

"how can you make 2 pairs ???" je lui dis en remballant ma veste, en me rendant compte que cette phrase ne fait qu'aggraver ma fishitude, lol la honte...

la fille se marre, elle est en admiration pour le jeune asiatique qui remballe son énième stack de la semaine, asie 1-europe 0 je me maudis de pas avoir relancé all in au turn mais foutre en l'air 200 euros avec une paire de 10, c'est au-dessus d eme smoyens et je serai passé pour une banane si le mec avait les KK , je me suis fait piéger par l'adrénaline du bras de fer....

je pense qu'il aurait foldé et m^en callant et me suckoutant, j'aurais été le héros ad vitam eternam de la jeune et sympathique Philippine au si joli regard, l'homme qui read plus vite que son ombre...

alors que là je suis parti la queue basse après avoir perdu la moitié de mon gain de la veille

j'ai gagné 5 caves de plus lors de mon dernier passage en fin de séjour mais je vous assure que c'était pas brillant comme jeu de ma part : je callais qu'avec les nuts, foldais quand je pouvais partager, quasi 0 bluff, patience à toute épreuve, le joueur le plus chiant du circuit philippin : à la fin je pense qu'ils étaient contents de me voir monter dans l'avion

je crois que c'est ce coup qui m'a affecté, il m'a remis à ma place de fish et a affecté tous les coups que j'ai joués ensuite

j'ai même failli folder 88 sur 844A4 : j'étais au bouton, et l'action a démarré très fort

à la turn, le pot était déjà de plus de cent euros et 300 euros à la rivière quand est tombé le troisième 4

j'ai pas aimé cette river, mais alors vraiment pas

avec 3 è jeu max, j'étais à 2 doigts de me coucher ! miraculeusement, tout le monde a checké jusqu'à moi

j'aurais pu balancer un ptit qq chose mais j'étais paralysé par ce 4 de la river

j'ai check car j'aurais pas su quoi faire sur une relance all in

franchement j'ai flippé.... je sais c'est pas beau mais ces joueurs ont l'art de la dramaturgie et de foutre la pression

le 4 est une carte très banale à Manille, y compris dans un pot relancé préflop....

peu de temps auparavant d'ailleurs un board 9AJJx avait provoqué le plus gros pot de la soirée (pas loin de 2000 euros...) avec 9-9 et A-A...

enfin bref tout ça pour dire que si il y a parmi vous des joueurs de petites limites qui veulent visiter les philippines, arrêtez vous au Hyatt Casino de Manille où on peut jouer à pas trop cher (enfin tout est relatif) : ça vaut le coup d'oeil et ça peut payer les vacances

celui qui a les moyens de se caver assez haut peut raisonnablement espérer gagner lourd

il y a beaucoup de turn over sur les tables et les déstackages sont fréquents, assez souvent avec des mains abominables...

Share this post


Link to post
Share on other sites

oupsss désolé tout le monde je me suis emmêlé le spinceaux j'ai du mal avec ce nouveau forum, les pages gèlent pendant des plombes du coup j'ai copié/collé mon post pour le finir et le corriger dans Word mais finalement il est parti quand même enfin bref la bonne version c'est la n°2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques photos pour finir :(*)

post-3453-1267995933,96_thumb.jpg

Penne Alarabiata

post-3453-1267996063,49_thumb.jpg

De gauche à droite : Bruschetta, Tony et Flavio. La tension est à son comble.

post-3453-1267996102,68_thumb.jpg

Tony me fait un doigt au moment où je le prends en photo (humour british). Vous remarquerez la coupe de champagne sur sa gauche, et le magnum juste derrière...

post-3453-1267996162,34_thumb.jpg

Sphaghetti Alabolognaise

post-3453-1267995933,96_thumb.jpg

post-3453-1267996063,49_thumb.jpg

post-3453-1267996102,68_thumb.jpg

post-3453-1267996162,34_thumb.jpg

post-3453-1267995933,96_thumb.jpg

post-3453-1267996063,49_thumb.jpg

post-3453-1267996102,68_thumb.jpg

post-3453-1267996162,34_thumb.jpg

Edited by mizar2001

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un call et deux folds plus tard, c'est au tour de Bruschetta de jouer. L'une des plus grosses calling stations de l'histoire maritime décide alors de folder négligemment son 98 ! Le coup se termine et Tortellini montre fièrement son AK et sa quinte floppée. Bruschetta a -t-il vu que, lui aussi, il avait floppé une quinte ? Ou, guidé par un sixième sens hors du commun, a-t-il pressenti qu'il était dores et déjà battu au flop ? Quoi qu'il en soit, après ce coup, je ne vois plus Bruschetta de la même manière. Stu Ungar ou Phil Ivey sont des nains à côté.

ENORME ! :D

ty ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

"L'une des plus grosses calling stations de l'histoire maritime décide alors de folder négligemment son 98 !"

Ce passage m'a fait éclater de rire je sais pas pourquoi.

Enorme CR en tout cas, je me suis rarement autant marré en en lisant un.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards