Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
dûp

[Finale France Poker Tour 2009 à l'ACF] Structure

Recommended Posts

Vu sur le site FPT (http://francepokertour.com/fpts5/structures.php)

Structure de la Finale FPT

Cave de départ 10,000 jetons

Durée des rounds: 60 minutes

Round 1 : 25/50

Round 2 : 50/100

Round 3 : 75/150

Round 4 : 100/200

Round 5 : 100/200 Ante 25

Round 6 : 150/300 Ante 25

Round 7 : 200/400 Ante 50

Round 8 : 300/600 Ante 75

Round 9 : 400/800 Ante 100

Round 10 : 500/1000 Ante 100

Round 11 : 600/1200 Ante 100

Round 12 : 800/1600 Ante 200

Round 13 : 1000/2000 Ante 200

Round 14 : 1200/2400 Ante 300

Round 15 : 1500/3000 Ante 400

Round 16 : 2000/4000 Ante 500

Round 17 : 2500/5000 Ante 500

Round 18 : 3000/6000 Ante 500

Round 19 : 4000/8000 Ante 1000

Round 20 : 5000/10000 Ante 1000

Round 21 : 6000/12000 Ante 1000

Round 22 : 8000/16000 Ante 2000

Round 23 : 10000/20000 Ante 2000

Round 24 : 12000/24000 Ante 3000

Round 25 : 15000/30000 Ante 4000

Round 26 : 20000/40000 Ante 5000

Round 27 : 25000/50000 Ante 5000

Round 28 : 30000/60000 Ante 5000

Round 29 : 40000/80000 Ante 10000

Round 30 : 50000/100000 Ante 10000

Round 31 : 60000/120000 Ante 15000

Round 32 : 80000/160000 Ante 20000

Round 33 : 100000/200000 Ante 25000

Round 34 : 125000/250000 Ante 25000

Round 35 : 150000/300000 Ante 25000

Round 36 : 200000/400000 Ante 50000

Edited by dûp

Share this post


Link to post
Share on other sites
comprend pas trop

il prevoit un tournoi sur 5 jours , pour 600 joueurs et la structure est si "peu" deep !!!

pensait plus a un truc genre structure EPT de cette année , pas la vieille structure

on jouera combien de level par jour ??

moi je pensais plutot à une structure ME WSOP surtout pour un freeroll, ca serait le minimum !!!!

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense que l'on va jouer 9 levels.

Par ailleurs on sera 300 et pas 600 !

150 aujourd'hui et 150 demain. Peut être un peu plus avec les entrants la première heure suite aux premières éliminations...

Je crois que tu confonds le FPT et le deep stack du CP...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Autant pour moi... Je me suis planté, j'ai cru que l'on parlé du deep stack du CP... lol.

lool ! sinon j' avais une question pour toi Bruno ! sera tu présent à L'EPT de Deauville ? et aussi je voulais savoir si c toi qui choisissez tes tournois ou Barrière ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je commence effectivement à jouer sous les couleurs Barrière à l'EPT de Deauville.

Quant aux choix des tournois, c'est en discussions. Les EPT, les tournois Barrière évidement, les WSOP.

Par contre si je demande à faire le HORSE à 50000$ (qui d'ailleurs n'existera plu en 2010...) ce ne serait pas très logique...

Bref, ca se fait en bonne intelligence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je commence effectivement à jouer sous les couleurs Barrière à l'EPT de Deauville.

Quant aux choix des tournois, c'est en discussions. Les EPT, les tournois Barrière évidement, les WSOP.

Par contre si je demande à faire le HORSE à 50000$ (qui d'ailleurs n'existera plu en 2010...) ce ne serait pas très logique...

Bref, ca se fait en bonne intelligence.

ok merci pour ta reponse ! Good Luck pour Deauville !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je commence effectivement à jouer sous les couleurs Barrière à l'EPT de Deauville.

Quant aux choix des tournois, c'est en discussions. Les EPT, les tournois Barrière évidement, les WSOP.

Par contre si je demande à faire le HORSE à 50000$ (qui d'ailleurs n'existera plu en 2010...) ce ne serait pas très logique...

Bref, ca se fait en bonne intelligence.

Sélection "Home Maid" :>

GL pour la suite :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yep

Pas trop mal , mais un petit 20 000 jetons aurait été un bon compromis avec une structure EPT ! :>

C'est absurde de juger une structure simplement au nombre de jetons.

Certes les EPT en distribuent 30.000 mais le premier niveau est à 50/100. Donc c'est comme 15.000 jetons pour 25/50. Donc à supposer qu'on se contente de ce critère-là 20.000 jetons n'aurait pas été un juste milieu avec l'EPT mais un départ plus profond qu'aux EPT. M'enfin de toute façon juger une structure uniquement au M de départ c'est encore complètement insuffisant.

Lisez cet article de Matt Savage si vous pensez naïvement que "beaucoup de jetons" = "bonne structure".

http://www.twoplustwo.com/magazine/issue56...Tournaments.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bascombe :)

Les joueurs ne voient -pour la plupart- que le nombre de jetons au départ !

Une structure, ça se base sur le nb de jetons de départ ET les blinds de départ. Et j'ajouterais même surtout le % d'augmentation de chaque niveau.

Une bonne structure, équilibrée, a des niveaux qui augmentent entre 33 et 66%

Moins, c'est trop lent, plus, c'est trop rapide.

On peux très bien avoir des tournois avec 500 jetons au départ et une bien meilleure structure qu'avec 100.000 jetons !

Regardez un peu plus loin que le 1er chiffre, siouplé ;-)

Mais bon, les joueurs de maintenant (vieux con inside :lol: ) ne voudraient jouer que des tournois avec 1.000.000 au départ, blinds 1/2, et des niveaux d'une semaine.

Freeroll, bien sûr.

Durée du tournoi : 30 ans. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi les structures profondes sont elles en vogue ? Est-ce parce que certains amateurs pour qui l'investissement en argent est conséquent pensent qu'ils auront plus de jeu pour leur argent ? Plus de temps de jeu, moins de risque pour leur tapis chèrement acquis à l'inscription, au moins au début du tournoi ? Est-ce encore parce que les joueurs qui se croient supérieurs à la moyenne des participants estiment que ces structures leur sont favorables car elles privilégient la compétence par rapport au hasard de la distribution des cartes ? Si des professionnels se disent favorables aux tournois profonds, est-ce aussi pour cela, ou bien indirectement parce qu'ils attirent les faibles joueurs pour les raisons déjà évoquées ?

Quand on s'inscrit pour un tournoi, on a conscience de faire un investissement, mais si pour la plupart des amateurs il s'agit avant tout d'un engagement d'ordre financier, pour les professionnels il y a aussi une dépense de temps. Dans le cas extrême de joueurs gagnants en hautes limites le temps investi représente sans aucun doute la contrainte principale, puisqu'au temps passé aux tables de tournois correspond un manque à gagner significatif en parties libres ou en tournois en ligne.

Contrairement à ce que les discussions sur le nombre de jetons de départ laissent croire, les deux seuls paramètres déterminants pour la structure sont indépendants du directeur de tournoi, mais dictés par l'organisateur : il s'agit du nombre d'inscrits et de la durée souhaitée pour le tournoi. Comme chacun sait, toutes choses égales par ailleurs, plus le nombre d'inscrits est élevé, plus la structure est rapide. De même, plus le tournoi est court, plus la structure est rapide.

Dès lors, quelle est la marge de manoeuvre du directeur de tournoi ? Il peut lisser la progression du tournoi en ajoutant des niveaux intermédiaires (et donc en diminuant la durée des niveaux puisque la durée du tournoi a été fixée à l'avance). Il peut rechercher une certaine homogénéité dans la progression des niveaux, mais il peut également opter pour une progression hétérogène. En sachant toutefois que s'il permet des tapis profonds lors d'une phase donnée, il réduira la taille moyenne des tapis à d'autres stades du tournoi, provoquant plus de jeu en petit tapis et plus d'éliminations. Dès lors, un tournoi qui démarre avec un ratio tapis/blind trop élevé offrira mécaniquement moins de possibilités de jeu plus tard. Ajouter de petits niveaux en bas de la structure, ou augmenter le nombre de jetons distribués - ce qui revient au même -, pour un nombre de joueurs et une durée de tournoi déterminés, ne fait donc que diminuer le tapis moyen plus tard dans le tournoi, limitant l'intérêt du jeu à ce stade.

Si l'on s'accorde pour dire qu'au Texas Hold'em le jeu avant le flop est plus facile à maîtriser, et que le résultat de court terme au poker est issu d'une combinaison de compétence et de hasard, un tournoi "deep-stack" (à durée et nombre de joueurs égaux) accentue la part du hasard dans les derniers niveaux et donc privilégie les joueurs faibles à ce stade du tournoi.

Pour un professionnel, une structure plus contraignante en début de tournoi permet d'optimiser l'investissement en temps. Les chances de sortir tôt s'accroissent, et les chances de faire parler la compétence en fin de tournoi augmentent également. Ainsi, si au final il a investi du temps dans le tournoi, il aura la satisfaction de pouvoir exprimer son savoir-faire après le flop plus tard dans le tournoi.

Edited by Bascombe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout cela est très bien dit, je suis tout à fait d'accord :)

Contrairement à ce que les discussions sur le nombre de jetons de départ laissent croire, les deux seuls paramètres déterminants pour la structure sont indépendants du directeur de tournoi, mais dictés par l'organisateur : il s'agit du nombre d'inscrits et de la durée souhaitée pour le tournoi.

J'ai personnellement déjà apposé mon veto à certaines contraintes et refusé de diriger un tournoi qui deviendrait trop "boucherie".

En sachant toutefois que s'il permet des tapis profonds lors d'une phase donnée, il réduira la taille moyenne des tapis à d'autres stades du tournoi, provoquant plus de jeu en petit tapis et plus d'éliminations. Dès lors, un tournoi qui démarre avec un ratio tapis/blind trop élevé offrira mécaniquement moins de possibilités de jeu plus tard. Ajouter de petits niveaux en bas de la structure, ou augmenter le nombre de jetons distribués - ce qui revient au même -, pour un nombre de joueurs et une durée de tournoi déterminés, ne fait donc que diminuer le tapis moyen plus tard dans le tournoi, limitant l'intérêt du jeu à ce stade.

C'est ce que j'entend lorsque je dis que des augmentations de niveaux trop basses rendent le tournoi "trop lent". On pense qu'un tournoi ne peut jamais être trop lent, mais si !

Partir avec beaucoup de jetons et une montée des blinds trop peu importante décale le problème de la profondeur de tapis. Si les éliminations se font trop lentement, on finit par avoir un tapis moyen dans les phases finales du jeu qui est ridiculement proche des blinds (M < à 10 pour les gros stacks !) et du coup, une marge de manoeuvre peu importante. D'où sensation de "boucherie", malgré le soit-disant "deep-stack / faible augmentation de niveaux".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : McLaren
partypoker : McLaren