Jump to content
Status Updates

Search the Community

Showing results for tags 'venitian'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Le Club Poker
    • Informations pratiques
    • Club Poker Radio
    • Le Bar
    • Le Bar des Sports
  • Le monde du poker
    • Actualité du poker
    • Le circuit professionnel & coverages
    • Poker télévisé
  • Poker en ligne
    • Tournois Club Poker
    • Sites de poker en ligne .fr
    • Sites de poker en ligne .com et autres
    • Kit de survie du joueur en ligne
    • Outils et logiciels
    • La communauté NoLife
  • Poker en live
    • Destination poker !
    • Le poker dans les casinos et clubs
    • Le poker amateur
  • Stratégie au poker
    • Espace débutants
    • Concepts fondamentaux
    • Poker de tournoi
    • Stratégie en Live
    • Texas Hold'em NL/PL
    • Texas Hold'em Limit
    • Omaha
    • Autres variantes
    • Bad & Good Beat
  • Poker Stuff
    • Vidéos de poker
    • Les livres
    • Matériel de poker
    • Petites annonces
  • AllinOuest Poker A Nantes's Calendrier Saison 11
  • Club_PMT's CHampionnat online PS 1100€
  • SaumurPokerClub49's Présentation du Club
  • SaumurPokerClub49's [ONLINE] Nos Championnats
  • SaumurPokerClub49's [ONLINE] Nos Challenges
  • SaumurPokerClub49's LIVE] Nos Tournois & Events
  • API - Association Poker Issénne's Adhésion

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Members calendar
  • Club Poker Calendar
  • Pays de Morlaix Poker Club's Événements
  • Azur Team Poker's Calendrier
  • Hyères Poker Club's Calendrier
  • Poker Team 87's Événements
  • API - Association Poker Issénne's Tournois
  • Breizh Poker CLub's Main Event du Breizh Poker Club
  • Club Poker 78's Calendrier
  • DARSHAN TEAM - POKER CLUB PARIS's CALENDRIER

Found 2 results

  1. Vegas …c’est comme un mirage, plus tu y penses plus tu ne penses qu’à ça ….jour et nuit. Pour patienter durant ces longues journées avant le départ et être un peu préparé à la tornade d’activités et surtout de possibilités qui s’offre à moi lors de chaque périple à Vegas, je vais planifier méticuleusement chaque journée. C’est juste pour se faire plaisir, car une fois dans le parc d’attraction géant qu’est cette ville …c’est fini tu oublies tout et c’est parti pour les vrilles et le live show. Même toi en fin de journée tu ne te reconnais plus lorsque tu te regardes dans le miroir de l’ascenseur qui te ramène dans ta chambre en trance, trop mangé et trop bu. Heureusement que je reçois toujours la chambre la plus loin dans le plus long couloir de l’hôtel … un peu de sport c’est bien … non ? Vegas, c’est comme un copain que tu n’as pas envie de présenter à ta famille mais tu es trop content lorsque tu le vois, tu redeviens toi même, sans pression extérieur, sans devoir jouer le rôle de ta vie … LIBRE Mon séjour dépend totalement des tournois qui sont prévus, en 2014 j’avais tout misé sur le Stud H/L 1500$ des WSOP et je m’étais lamentablement écroulé en début de DAY 2 avec une mauvaise gestion de mes chips. Il faut dire aussi que d’être en DAY 2 à la table de Ted Forest et de Trai Dang qui est le recordman des tables finales aux WSOP mais sans bracelet, ça aide que moyennement. Cette année, je mise tout sur le HORSE à 1500$ et pour m’y préparer je vais faire les petits tournois du Golden Nugget, du Planet Hollywood et certainement un au Venitian. Sans oublier une poker room qui laisse une large place aux tournois non holdem, au Orléans avec son superbe tournoi du dimanche soir un HORSE à 100$ avec 10’000 chips et des niveaux de 20 minutes et assez de monde pour ce faire plaisir une fois que tu cash. Mon plan de tournois pour le moment : Arrivé le dimanche 29.05 en mode j’en peux plus avec le décalage horaire soit par le vol de British vers 21h00 ou par un vol Swiss vers 17h00 mais dans tous les cas avec la grosse fatigue. Lundi 30.05 Orleans, un petit Omaha H/L à 75$ pour se mettre en jambe Mardi 31.05 Golden Nugget, un plus grand mais petit Omaha H/L à 240$ histoire de se sentir moins vieux au milieu des dinosaures avec déambulateurs Mercredi 01.06 Venetian, les affaires sérieuses débutent avec un HORSE à 400$ ou si je me sens en loose, je peux rester au Golden Nugget pour aussi un HORSE mais à 240$ Jeudi 02.06 Golden Nugget, un petit mais sympathique Omaha H/L - Stud H/L pour 240$ Vendredi 03.06 Repos poker Samedi 04.06 Repos poker ou un petit Omaha H/L à 75$ à L’Orléans. A voir si je me suis pas défoncé à la tequila au Cabo Wabo Cantina la veille. Dimanche 05.06 Orléans, avec un joli HORSE pour 100$ avec une jolie structure et souvent pas mal de table. Lundi 06.06 Planet Hollywood pour charger un peu avec un HORSE 240$ Mardi 07.06 Enfin on y est, au RIO ….le WSOP HORSE 1500$ Espérons que mes 3 tournois HORSE et les 4 Omaha H/L de préparation m’auront mis dans le bain et qu’après une semaine mon soucis de décalage horaire soit un peu minimisé. Mercredi 08.06 Rio, WSOP HORSE 1500$ Day 2 en chips leader Jeudi 09.06 Rio, WSOP HORSE 1500$ enfin ma première table finale et mon premier bracelet. Vendredi 10.06 Après une fête de 24 heures, j’irais me coucher pour être en forme pour le départ de samedi 11.06 Vaste programme pour un budget de 2870$ sans compter les addon potentiels . Si tu m’as lu jusqu’ici et si tu as parcouru mes anciens sujets, tu as remarqué que j’écris au kilomètre en fonction de mes idées et que parfois mes phrases ne permettent pas au lecteur de reprendre sa respiration. Sans compter sur les certaines et régulières fautes d’orthographe que je réalise sans retenues avec ou sans « S ». Alors ne meurt pas asphyxié, laisse toi le temps de respirer lors de tes prochaines lectures et soit indulgent avec moi.
  2. Je vous invite à découvrir de façon mensuelle les poker rooms de Vegas par le biais de sessions et d'histoires de tables comme vous pourriez en avoir à votre table favorite. Je n'ai toujours pas réussi à trouver MA poker room sur le strip le mois dernier. Je vais donc vous faire partager ma recherche de la salle parfaite pour devenir ma maison, dans la subjectivité la plus totale. Cela aidera peut être certains à faire leur choix une fois là bas. Fevrier 2014 : Les séries du Venitian démarrent, et le mois commence bien. Cependant, ayant pourtant clairement décidé de privilegier le cash game, je décide de faire le survivor (200$) et avec les gains, de garder 1k pour ma bankroll et 600 pour un event de la série. Le survivor du Venitian est un super tournoi hebdo, le field est un mélange de joueurs qui sont souvent ITM mais jamais à la gagne, de touristes qui s'en servent comme satélite pour le Main Event de la série, et de regs qui préfèrent raconter des annecdotes et faire du game theory+flips. Le tout avait bien commencé avec comme grand moment, une belle Aflush en face d'une bataille de bluff-bluff catcher alors que je paye au boutton. L'un finira par me lacher "'m just glad he doesn't get the pot". Ensuite je me suis fait trimballer de tables en tables quitte à faire du va et viens avec la même, et pas comme je l'aurai aimé. Cependant, j'ai échoué aux abords de la bulle après une cessation soudaine de têtes dans mes cartes pendant plus de 2h, bref, quand on m'a bougé. J'ai passé du temps entre deux regs qui parlaient de leur cash game de la semaine dernière avec Greg Raymer. Les mecs sont là pour l'apero en fait. Et ils dominent tellement le show à la table que je n'ai même pas remarquer qu'il y avait un français. Quand je suis revenu sur la table, il m'a lancé un splendide " Au ! iou arrr bak !" j'ai vite compris, mais dans ces cas là je préfère ne rien dire. J'ai une info sur lui qu'il n'a pas sur moi. Mais j'ai bust quelques mains plus tard avec une honorable AQs vs AJo qui touche J. Cette room est vraiment particulière. On ne peut pas la ressentir vraiment en venant occasionnellement. Il y a une populations de regs démentiel en fait. Mais il est vrai que la plupart des touristes ne savent pas où ils ont mis les pieds. Sur les faibles limites, tu peux les avoir car ils s'en branlent. C'est juste le temps de bouffer leur burger et boire une bière, ensuite ils retournent au charbon. On peut facilement comprendre pourquoi en voyant la qualité générale de la salle qui est absolument génial. Beaucoups de tables, beaucoup de limites, bons siège, bons dealer dans l'ensemble, c'eest super. Mais à chaques fois que j'y ai joué, j'ai toujours eu l'impression que je venais laisser mon fric comme les autres de passage. Je n'ai jamais pensé rentré en vert, au bout de 2h je comprends que je vais me faire baiser. Je la conseil pour aller y faire de l'occasionel, surtout que les comps ne sont valables qu'avec le Palazzio donc à mes yeux aucun intérêt d'y passer sa semaine. Je quitte la salle et file au Planet enchainer les heures en CG pour me remonter le moral. Ayant pas mal de comps avec Total Rewards (Caesar), je prends souvent une chambre au PH, south elevator donc celui qui est juste devant la poker room. En rentrant, je m'arrète souvent faire une petite session nits avec les idées pas très claire bien tard. De gros avantages à cette room : Les dealers sont adorables, des jeunes vraiment cool et souriant, très PH en fait. Le systême de comps est bon, total rewards donne beaucoup plus que MGM. Le field est faible, alcoolisé, les poches pleines, jeune, ça vient là puant le whiskey. Il pose ses jetons, et course à sa pile. Quelques regs, sympas dans l'ensemble, et dont certains sont juste des nits ou des peureux. Mais malgrés une continuation de bad run, j'ai réussi à lessiver les deux français à ma gauche qui se communiquaient beaucoup entre eux (sans plaintes car relativement discret) et ne m'ont pas grillé. Ce fut les 2h de poker les plus faciles de ma vie. Je suis partit peu de temps après eux bien content de mon coup. Des CPistes qui sait ? Le problème de la room, est que c'est une put**n de fanfare de distraction pour ne pas se conscentrer. Les jolies filles du Plaisure Pit qui te taquine au loin, les sillouettes de celles du bar juste à côté et enfin la musique de m**de à fonds. Toutes les minutes t'as une petite pute américaine sapé comme une grosse sal*pe qui marche en tordant du cul le long des cordons. T'as aussi la grosse bof qui va spiner la wheel of fortune de l'autre côté. Qui geule, qui fait le compte à rebourd pendant que son gros mec sur un fauteuil electrique imite le présentateur. Elle a gagné 35 pièces de 25cents, on dirait Trezeguet après sont but contre l'Italie en 2000. Bref, pas facile de faire ta bulle. Malheureusement, ensuite, ce fut un petit plongeon d'une semaine. Une mauvaise rencontre au Green Valley (A9 vs 9J board K786T) m'a bien remué le crane. Surtout après de longues heures à construire un stack descends. Puis je suis allé au Hard Rock jouer avant le concert de Queens of the Stone Age. Une 1-3$ non capée. J'avais 2 caves dans la poche et de quoi me remuer le crane avant le concert. Et me voilà à droite d'une liasse d'environ 10k$, à constater environ 1k$ devant tout le monde sauf moi et mes 100BB. La seule fois que j'avais connu cela, c'était au Casino at the Empire à Londres. J'étais arrivé à 100BB sur une non capée, où les tapis représentait ma BR de l'époque. Mais la hauteur des pots était resté raisonnable. En revanche là, j'ouvre JQs 4BB au cut off. Je suis raise de 20BB par boutton et 40BB par la BB. Déja là je sens que c'est louche tout ça. Mais non en fait c'est une 1-3$ où tu payes entre 60$ et 160$ pour voir un flop. Et le tout en face de gamblers hein, pas un seul de ces mecs ne connaissait vraiment le poker. Je pensais qu'en faisant mon nits ça passerait. Mais non, tu viens qu'avec des premiums, et tu es tapis au flop sans fold equity. Et je crois que c'est ça le plus dur, jouer une session sans fold equity. Une belle connerie, mais je pensais que prendre un taxi pour aller sur le strip jouer moins de 2h et revenir pour le début du concert était EV-. Mais je suis trop con. C'était grave EV+ en fait. Par contre, me mettre à gambler ma 2e cave en me disant "tinquiètes, un flip pour récuperer ta cave, et tu te lève tranquille après et tu les envois se faire foutre avec leurs liasses." semblait plus intéressant sur le coup. Et mes AA à tapis préflop ont été payé 2 fois. L'un a fait sa quinte, l'autre sa flush. ça fait chi** quand même ces conneries. Cette poker room a les avantages standart qu'on peut attendre d'un Hard Rock. Des jolies filles qui se balladent, de la bonne musique globalement, entre les tables, les machines, et le bar certes. Mais c'est pas le casino le plus bruyant de la ville. Disons qu'il y a beaucoup plus à reprocher à sa room. Mais si tu viens avec une grosse BR dans le bordel, tu vas faire des petits. Faut juste pas éspérer jouer avec 100BB. Je me contente de me souler au video poker avant les show maintenant. Cette poker room et moi c'est finit. Mais la m**de à continué. Et même sur le strip, ça avait du mal à marcher. J'ai doublé mon stack au Ballys, et voit 2 fish cave max débarquer. L'une demande un rappel régulier de certaines règles, et l'autre semble trop ivre pour voir ses cartes. Un petit regard avec 2 autres regs que je commence à connaitre, et on se lance dans un "chacun son tour..." Voilà mon tour : A9 vs AQ A9XXQo. Ce gros thon américain ignoble qui pue le poulet et qui a des taches de chocolat sur sa robe de chez Ross paye avec highA ou middle pair depuis 30min, et moi elle me prends 3/5 de mon stack comme ça sans prevenir. En partant all in turn et touche sa river. Elle a commandé un Bloody Mary pour fêter ça en plus. Mais le Ballys est un bon endroit ou pêcher le samedi soir. La poker room est moche. Les dealers sont très copains avec les fish. Les serveuses ne sont pas top. (Une masseuse est à tomber par contre). Tu est vers le bar à l'entrée strip du casino, les gens passent ivres, et viennent souvent du Paris qui n'a pas de poker room, c'est parfait. Mais c'est moche, c'est bof, c'est bruyant, tu viens pas à Vegas pour t'imposer ça régulièrement. . Je décide d'aller tenter mon A game au Green Valley Ranch, dans une des poker rooms off strip les plus appréciable de la ville, avec un très bon floor, et 90% de regs de tout niveau. La 1-2$ est facile quand il y a plusieurs tables de 2-4$, 3-6$ et la 3-6-9$. Et c'était le cas quand je suis arrivée. Je repère une asiatique qui parle beaucoup et qui a plus de 500$ devant elle. Je ne l'ai encore jamais eu à ma table et je décide de la viser d'entrée. Je connais la moitié de la table et ne m'y risquerai pas beaucoup, mon autre cible facile serait cette petite brune plutôt mignone qui boit du Gin à ma gauche et qui me prends de haut. J'ouvre A8s comme première main pour 6BB. Elle me paye avec un reg en BB. A87o débarque, parfait je Cbet habituel 2/3 pot. Elle réflechit et me regarde bien fixement, je sens qu'elle veut me faire un move. C'est OBVIOUS ! Elle minraise pour faire partir la BB et qu'on se face un heads up. Son regard me crit "je vais te bluffer". Je la vois mal en acting avec des 7 à ce moment, je pense qu'elle est ivre. Et qu'elle veut faire la maline. Je call. Le turn montre un 2. Je choisis de checker et de la laisser miser pour assumer son bluff en laissant parraitre un doûte sur ma force. Elle insta shove. Je me dit que vu ma poisse elle va avoir les deuces. Mais non, je call, et elle retourne A2. Double up sur ma première main, c'est beau. Elle s'en va un peu vener et on me fait remarquer qu'à peine arriver j'avais virer la jolie fille bourrée. Je leur fait remarqué qu'ils n'avaient qu'à lui piquer ses chips avant que j'arrive, c'était pourtant facile. Hein. Au bout d'1h, mon nouveau voisin de gauche qui n'a presque pas joué une main commence à souppirer. Je ne pense pas qu'il joue si serré, mais on dirait qu'il ne voit rien, et que ses rares mains semblent foireuses dans de gros pots ouverts. Puis le voilà embarqué dans un coup contre l'asiatique bavarde. Il boite River. Le board propose deux As, une staight, une flush, la totale. Elle met bien 1 minute à réflechir, demande le compte, compare avec ce qu'elle a, parle un peu... Et paye. Il avait couleur max avec le K, elle a full max. Cette sal*pe a slowrollé ce pauvre touriste qui n'avait pas dit un mot, et n'avait clairement pas de bol. Il s'énerve un peu en grognant dans sa barbe en partant sur son slowroll. Je suis sur le cul, lui donne un mauvais regard mais personne ne semble vraiment interessé par ce qui s'est passé. Quelques mains plus tard, elle raise UTG+1 22$. Personne ne vient et j'ai un bon spot au boutton pour lui mettre 44$ avec A6s et donner de la force à mon mauvais kicker. Elle paye et le board donne KQ6o. D'après l'historique, elle peut très bien venir à 44$ PF avec un mauvais K ou mauvaise Q. Et dailleurs elle donk 60$. Je réflechis et décide de faire un move que toi lecteur joueur du online, tu ne pourras jamais faire. Je raise à 180$ et lui demande dans la foulée pourquoi elle a slowrollé le touriste. Elle me demande ce que ça veut dire. Je lui explique ce qu'elle a fait et lui dit que c'est très irrespectueux. Et méchant. Elle ne comprends pas ce que je lui repproche et s'énerve, elle me dit que c'est le poker, qu'elle doit donner des fausses informations, blabla, et que si je continue elle va appeller le floor. Je lui fait comprendre qu'aucun floor ne lui donnera raison de s'être comporté de la sorte avec un client de l'hotel. La croupière lui rappelle de payer ou non ma relance. Elle ne sait plus ce qu'elle a, elle ne sait plus ce que le flop a apporté, elle est totalement en dehors du coup et jette ses cartes directement. Je ne dis rien et prends les jetons. Je resserre mon jeux ensuite en attendant sa revanche qui ne vient pas. Au bout de 3/4h j'ai un autre spot qui s'ouvre. Après avoir raise au CO mes 99 pour 12$, elle est la seule limpeuse à venir me voir. Le board m'offre mon 978o. Elle check et utilise mon Cbet 16$ pour un CRaise 40$. Je prends quelques secondes à payer, voulant faire croire que je suis sur la quinte (même si elle affiche avoir TJ ou OP). Le T arrive au turn. Elle check et je met 80$ sur la table. Là elle act. Elle fait mine de contrôler ses cartes. Je sais qu'elle a un J. Mais elle veut me faire croire qu'elle a un 6 pour que je continue l'agression, ou qu'un flush draw magique lui est tombé du ciel. Mais la river est un miracle pour moi. Doublette du T. Elle donk 200$, je raise all in, elle call et me donne son stack avec sa J straight contre mon full. Ensuite j'ai enclenché le mode Nit pendant 1h et suis partit, bien heureux d'avoir over played, chatté, et remplis les poches pour faire l'event short handed du circuit WSOP au Caesar. Je parlerais de la poker room du Caesar le mois prochain, je vais m'attarder dans cette partie au kiff de disputer un short handed du circuit WSOP à Vegas avec 380 joueurs pour un buyin de seulement 365$. Rien qu'en regardant les joueurs autour de moi, je pouvais voir qui irait loin. Je gardais un gros point d'interrogation au dessus de ma tête. Je ne fais plus de tournoi, le buyin des tournois aux structures moins trash sont trop importants pour moi pour l'instant. Et tu finis toujours avec un bon field vers la bulle. Le cash c'est plus safe si tu sais te lever. J'admet tout de même aller souvent au Flamingo faire mon Highly Drinky de 00h30. On en parlera plus tard. C'est un peu mon main event de l'hiver ce short handed. Et j'y arrive confiant et absolument pas nerveux vue l'enchainements d'heures autour des tables que j'ai fait ces 2 derniers mois. Ma table est super. Je l'adore, je repère vite 3 joueurs qui sont là pour le short handed, et qui attaquent bien les duels. Un nit et un tag à ma droite complète la table. Finalement, on a joué en 4 handed non stop en bustant les remplacants des 2 autres sièges qui ne duraient même pas un level. C'était du caviar, et de la bagarre pour un titre. Il y avait 1/4 du field qui était là pour le short handed et qui ont montré de la force. Durant le tournoi je n'ai jamais été en dessous de x2 average. Tout se passait bien, et ma superbe table a finit par casser à 2 levels du dinner break. Le dernier niveau avant le break était intéressant de son rapport anté/blind, les pots étaient gros et il fallait en profiter. Alors deuxième en chips à ma table, je vois boutton ouvrir all in 15k pour 25k average. Je découvre TT en SB et demande le compte avec mes 60k. Je note que BB suit le compte. Je fais une grosse connerie. Au lieux de push je call 15k. BB (70k) hésite et paye. Le flop dévoile 7TJo et m'offre mon set. Je pars à tapis contre le seul qui me couvre, et le voit me montrer JJ. Je bust sur 50% du field payé juste avant le dinner break sans avoir jamais été mis en danger. La frustration est bien là. C'était mon Main Event, je le controlais dans la decontraction la plus totale, et il m'a échappé des mains. Mais je retiendrai beaucoup de bien de cette série. Il est génial de s'offrir ce genre de plaisir pour un buyin très faible. Et la Tournoi Room du Caesar est très appréciable, le personnel y est bon, les sièges confortables, la musique est loin d'être la pire du strip, et l'atmosphère est plaisante. Je n'en pense pas autant de la salle de cash game. J'ai un peut fait les montagnes russes avec ma BR ce mois-ci, et ne pouvant me permettre de faire une bonne gestion de BR je dois subir la variance trop souvent. Mais au final, ça paye le quotidient. Donc je continuerai à parler des Poker Rooms de Vegas le mois prochain. Le conseil du mois : Hard Rock Casino : Pour les jetons cadeaux-souvenirs, prennez une cave de 200$ en 5$, faites votre marché avec du choix, des beaux, des drôles, des groupes cools... Et rechangez le reste.
English
Retour en haut de page
×