Jump to content
Status Updates

Search the Community

Showing results for tags 'article'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Le Club Poker
    • Informations pratiques
    • Club Poker Radio
    • Le Bar
    • Le Bar des Sports
  • Le monde du poker
    • Actualité du poker
    • Le circuit professionnel & coverages
    • Poker télévisé
  • Poker en ligne
    • Tournois Club Poker
    • Sites de poker en ligne .fr
    • Sites de poker en ligne .com et autres
    • Kit de survie du joueur en ligne
    • Outils et logiciels
    • La communauté NoLife
  • Poker en live
    • Destination poker !
    • Le poker dans les casinos et cercles
    • Le poker amateur
  • Stratégie au poker
    • Espace débutants
    • Concepts fondamentaux
    • Poker de tournoi
    • Stratégie en Live
    • Texas Hold'em NL/PL
    • Texas Hold'em Limit
    • Omaha
    • Autres variantes
    • Bad & Good Beat
  • Poker Stuff
    • Vidéos de poker
    • Les livres
    • Matériel de poker
    • Petites annonces
  • AllinOuest Poker A Nantes's Calendrier Saison 11
  • Club_PMT's CHampionnat online PS 1100€
  • Saumur Poker Club's Nos Events SPC
  • Saumur Poker Club's [ONLINE] Championnats SPC, Challenges & Ligues des Clubs
  • Saumur Poker Club's [ONLINE] LIGUE des CLUBS WINAMAX
  • Saumur Poker Club's [ONLINE] Rappels des Dates: - WCT'18 - KING 5 - Ligue des Clubs -
  • API - Association Poker Issénne's Adhésion

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Calendars

  • Members calendar
  • Club Poker Calendar
  • Pays de Morlaix Poker Club's Événements
  • Azur Team Poker's Calendrier
  • Hyères Poker Club's Calendrier
  • Poker Team 87's Événements
  • API - Association Poker Issénne's Tournois
  • Breizh Poker CLub's Main Event du Breizh Poker Club
  • Club Poker 78's Calendrier
  • DARSHAN TEAM - POKER CLUB PARIS's CALENDRIER

Found 5 results

  1. [Article] Sharkscope

    Sharkscope Introduction : Sharkscope est un site internet trackant les résultats des joueurs sur les principales rooms du monde entier. Il permet de savoir si tel ou tel joueur est gagnant ou perdant. Il offre cinq recherches gratuites par jour et par adresse IP. Ces cinq recherches sont globales et ne peuvent être filtrées. On peut également consulter gratuitement le tableau des leaders. Par contre, pour avoir plus de recherches par jour et pouvoir appliquer des filtres il va falloir débourser quelques piécettes. Préambule : Avant de commencer à effectuer des recherches, il faut paramétrer Sharkscope. Mettre la devise en euros (gratuit): Configurer votre tableau de recherche (gratuit): Vous pourrez ainsi ajouter ou supprimer des statistiques qui vous paraissent essentielles ou inutile. Créer un groupe de joueur (payant) : Commencez par rechercher tous les noms de joueurs que vous désirez regrouper. Puis cliquez sur "groupes" en dessous. Cliquez sur "Créer un nouveau" Dans "Group Name" vous entrez le nom de groupe de joueurs. Vous n'avez plus qu'à ajouter vos pseudos que vous désirez obtenir dans votre groupe. Une fois sauvegardé, vous pourrez voir le résultat en entrant votre nom de groupe dans la barre de recherche et au lieu de sélectionner un réseau spécifique, cliquez sur "groupes de joueurs" Vous pourrez ainsi voir votre graphique global ainsi que vos statistiques regroupées. Configurer son nom de joueur (payant) : Option -->Configuration --> Nom des joueurs personnels Entrez votre pseudo ainsi que le réseau et cliquez sur ajouter. Avantage : vous allez pouvoir réinitialiser vos statistiques à partir d'une date. Vous pourrez également voir les statistiques des joueurs qui ont bloqué leur statistique contre qui vous avez joué des games uniquement. Exemple : Option 1 : je n'ai pas entré mon nom de joueur : Je verrais un petit verrou avec aucunes statistiques apparaître à côté. Option 2 : j'ai entré mon nom de joueur, tous les games que j'aurais joué contre lui apparaîtront : Bloquer ses statistiques (gratuit) : Vous ne désirez pas que les autres joueurs voient vos statistiques ? Il faut alors aller dans "Options" --> "Refuser (opt out)". Indiquez le réseau, puis votre mail et enfin votre pseudo. Il vous faudra alors confirmer via votre boite mail pour pouvoir le bloquer. Comme vu au-dessus, les gens qui auront un abonnement et entré leur nom de joueur verront les statistiques jouées contre vous. Tableau des leaders : (gratuit) Imaginons qu'après un ultime craquage en NL 1000, vous souhaitiez jouer en DON 1€ sur Winamax pour vous constituer une bankroll. Vous êtes nouveau sur le format et ne connaissez pas les regs sur ce Buy-in. Nous allons chercher sur les tableaux des leaders les tops regs de la catégorie en sélectionnant l'année "2014" , le format joué "Double or Nothing and Fifty50" a la place d' "any game" et "2$ and under" dans "any stakes". On va alors avoir un tableau réunissant les 20 joueurs ayant le plus de profit dans ce format et sur ce buy-in. Et sur Winamax nous avons détecté cinq top sharks dans leur catégorie, à éviter ou à se méfier : Sélectionneur de Tournois (payant) Nous avons accès au sélectionneur de tournois. Imaginons que nous ayons une Bankroll sur Ipoker, PartyPoker, Winamax et Pokerstars. On veut lancer un SNG en Don (Double or Nothing) / F50 (Fifty50) à 20€ et sélectionner le plus fishy. On clique sur Sélectionneur de tournois. On sélectionne SNG à la place de tous les jeux, dans la case "Inclure tous les types" on sélectionne "DON et F50". Dans participants on met six joueurs, Mise + Rake entre 18 et 22. Si vous le désirez, dans la case "Choisir un filtre", vous pouvez sauvegarder cette recherche en cliquant sur "recherche par défaut". En cliquant sur recherche, vous allez alors obtenir ce tableau qui vous donnera les games correspondant a vos recherches avec au moins un joueur. Cliquez sur une game pour obtenir les participants. Nous pouvons ainsi voir que sur Pokerstars on a une partie avec deux joueurs, l'évaluation présente un petit bocal ce qui indique une partie assez fishy... Alors que sur Party poker le Don a 20€ présente trois joueurs sans évaluation et dont un joueur à une étoile de leader (attention aux étoiles, elles ont différentes significations, nous y reviendront dans les avertissements). Un jeu qui doit présenter des sharks dans leurs catégories respective. Vous pouvez même obtenir les statistiques de chaque joueur présent. En cliquant sur "Aucune statistique sur le joueur" puis "SNG Only" Statistiques du joueur Ici nous allons aborder les statistiques du joueur visé. Il suffit d'entrer le pseudo dans le champ, de sélectionner le réseau ou le joueur joue et de cliquer sur recherche. En cliquant sur le pseudo du joueur, nous allons pouvoir voir le Graphique du joueur et son profit total. Graphes : Historique du profit (gratuit) : nous obtenons la courbe des profits totaux du joueur en question. Nous pouvons observer des petits carrés avec le symbole €, il s'agit des plus gros gains faits par le joueur, vous pourrez obtenir les détails de la game remportée en survolant avec votre souris le petit symbole. Positions finales (gratuit) : Vous obtenez la répartition des places. Sur le premier tableau nous pouvons observer que sur les SNG HU, le joueur a fait plus de 1re place que de secondes (en survolant le graph, vous obtiendrez le nombre exact de victoires et de secondes places). Sur le second, sur les SNG HU quatre joueurs et sur les autres ce sont les MTT auxquels il a participé. Jours gagnants/perdants (gratuit) : On va obtenir un camembert représentant nos jours où on a gagné de l'argent par rapport à ceux ou l'on est perdant. Résultats par mises (gratuit) : Sur ce tableau nous allons pouvoir voir les Buy-ins où nous sommes les plus profitables. J'ai pris en exemple les HU à 50€ (47+3€), c'est-à-dire les games ou ce joueur joue le plus. En survolant avec la souris les colonnes ou les petits carrés sur les courbes, on obtient les détails. Ici : 3015 games joués. La courbe bleue indique le rake généré, ici 9045€ de Rake, et enfin la courbe rouge qui indique le ROI, ici : 4.5%. Cela vous permettra de connaitre sur quels Buy-in on est les plus efficaces. Résultats par types de jeu (payant) : vous allez pouvoir connaitre votre profit suivant que les games sont des SNG HU/6Max/9Max/MTT ou en NLHE/PLO. Résultats par heures/dates (payant) : Grace a ces statistiques nous allons pouvoir observer les horaires ou les games sont les plus profitables, ici 8 h 00 et 11 h 00, nous avons le plus fort ROI, mais le plus fort du profit se fait sur la tranche horaire 20 h-00 h attention cependant que le nombre de games soit assez important pour que les statistiques soient pertinentes. Effectivement, si durant ces horaires vous avez participé à trois games et remporté deux, LE ROI risque d'être élevé. De même que vous pourrez observer les jours où vous êtes le plus profitable, ici : le lundi et le jeudi. Résultats par mois (payant) : même principe que les statistiques précédentes, mais cette fois-ci pour les mois de l'année. Séries (payant) : Vous allez pouvoir observer le nombre de fois où vous avez été gagnant sur x games. Par exemple ce joueur a gagné 8 jeux de suite 22 fois. Tournois : Les tournois les plus récents donne les huit derniers tournois joués par le joueur. Cette option est gratuite. Les autres permettent d'obtenir l'information voulue comme leurs noms l'indiquent, mais sont payantes. A noter que vous pouvez obtenir les 100 derniers tournois. Et également exporter ces stats au format CSV, réutilisable dans un tableur. Attention il vous en coûtera 25 recherches. Opposants : (payant) Ici vous allez pouvoir trouver les joueurs avec lesquels vous avez été le plus confronté, mais également ceux qui gagnent le plus d'argent Vs Vous et ceux qui en perdent le plus. Bref les joueurs à éviter et ceux qu'il faut jouer. Parties Favorites : (gratuit) Les parties que vous ou vos adversaires ont le plus fréquentées. Le type, le buy-in, y sont indiqués. Statistiques : (gratuit) Vous allez avoir accès a plusieurs informations plus ou moins pertinentes, je ne détaillerais pas ces statistiques parce qu'elles me semblent parler d'elles-mêmes. Tableau de leader : (gratuit) Si l'adversaire ou vous-même y êtes éligibles, vous verrez ou le joueur est classé. Succès : (gratuit) Ce sont des cartes à débloquer (un peu comme guns and glory sur winamax). Par exemple la Dame de carreau correspond à "gagner cinq parties consécutives". 52 cartes à débloquer. Cela ne rapporte rien. Rechercher : (gratuit) Si le joueur recherché est en train de jouer actuellement, il apparaîtra dans cette liste ainsi que l'intitulé de la partie et si celle-ci est en cours ou en enregistrement. Publier : Permet de publier sur twitter ou facebook (gratuit) ou par e-mail (payant) soit des gros gains soit des cartes débloquées dans le tableau "succès". Recherche avancée (les filtres) : (payant) C'est ce qui fait la force de Sharkscope, car si nous utilisons les recherches gratuites nous n'avons pas accès à cet outil bien pratique. Imaginons que vilain soit gagnant en SNG 6-Max 10€ mais qu'il tilt facilement et va spew en HU HT à 500€. Si nous n'avons pas accès aux filtres et que nous sommes reg de SH, les pertes en HU vont altérer les infos de son jeu en SH. Et vice versa. Participants : ici vous allez pouvoir paramétrer le nombre de joueur : HU (Heads Up), SSH (Short Short Handed = 4 joueurs), SH (Short Handed), Full Ring (9 joueurs), + de 100 joueurs (MTT). Mise+ rake : les buy-ins que vous désirez sélectionner, le rake est inclus, donc par exemple pour un buy-in de 10€ vous n'avez plus qu'à déplacer la réglette de la fourchette haute et basse sur 10. (en n'ayant pas oublier de régler la devise sur euros, cf plus haut). Inclure tous les types : par exemple vous recherchez un joueur contre qui vous jouez en DON, vous cochez Double or Nothing, et il n’apparaîtra que les jeux auxquels il a participé dans ce format sans être parasités par d'autres games. N'exclure aucun type : l'inverse du filtre au-dessus. Par exemple, vous voulez tous vos résultats en SNG hors Hyper Turbo qui vous ont coûté la moitié de votre bankroll sur votre dernier tilt. Vous cochez "Super Turbo". Période : filtre par date. Très utiles pour rafraîchir les stats des joueurs et voir par exemple s'ils ont évolués et sont gagnants sur les deux derniers mois. Rebuys moyens : Rakeback : vous pouvez appliquer un taux de rakeback. Exemple ce joueur possède le statut red diamond, on va lui appliquer un taux de 36%. On peut voir qu'en rakeback il a pris 20K€ Par rapport : option intéressante qui permet de voir si on est gagnant contre tel ou tel joueur. Par exemple ce joueur contre un de ses adversaires. Dernier : Permet d'obtenir ses stats sur les derniers x jeux. Contient : si vous cherchez à connaitre vos stats sur tels ou tels tournois. Exemple sur le Night On Star. Garantie : tous les tournois qui ont x garanties. Inclure tous les jours. Permet de sélectionner un jour dans nos recherche. Attention : Sharkscope ne permet pas le partage de compte entre utilisateurs. En effet si le site détecte plus de deux utilisations simultanées, la société peut éventuellement bloquer votre accès momentanément, voire définitivement. Merci à @Holalahola Tous ces filtres sont combinables ensemble. Ce qui permet d'obtenir des statistiques précises. "Le Poker est un ensemble de détails ou chacun a son importance" Cha-pok!
  2. [Article] Pokerstove

    [Article] Pokerstove Introduction : Pokerstove est un petit logiciel se présentant sous la forme d'une petite calculatrice. Il permet de calculer très rapidement vos chances de gagner avec votre main contre la main d'un adversaire. Mais également de connaitre votre équité contre une range de mains (un panel, du genre QQ+ : QQ/KK/AA et AQs+ (As Dame suited : de la même couleur) : AQs/AKo(non suited)/AKs). Ou le trouver : Malheureusement ce logiciel n'est plus développé, cependant Holahola et Pious79 ont trouvé une solution. Voici le lien de l’installation de ce logiciel fonctionnel : https://raw.githubusercontent.com/andrewprock/pokerstove/master/win32/PokerStoveSetup124.exe Pour mémoire voici le lien de la discussion : http://www.clubpoker.net/forum-poker/topic/191408-pokerstove/ Merci a vous! Calcul en terme de main contre main. Imaginons que vous déteniez en BB (BigBlind) , que votre adversaire en SB (SmallBlind) a complété. Vous checkez et voyez ce flop : Vous vous retrouvez avec un énorme tirage. Votre adversaire décide de boiter et vous décidez que votre main est énorme vous payez. Vous vous retrouvez face a . Quelles sont vos chances de gagner? Signification des couleurs anglais/français.L'anglais étant très fréquent au poker, il est important de connaitre les couleurs en anglais et ses abréviations. Ainsi : Coeur = Heart : désigné par la lettre h, exemple : le 6 de cœur s'écrit : 6h Trèfle = Club : désigné par la lettre c, exemple : le 6 de trèfle s'écrit : 6c Pique = Spade : désigné par la lettre s, exemple : le 6 de pique s'écrit : 6s Carreau = Diamond : désigné par la lettre d, exemple : le 6 de carreau s'écrit : 6d Lorsque l'on parle d'une main qui est de la même couleur, exemple 6 et 7 de coeur, on dit qu'elle est suited. Elle s'écrit : 67s (à ne pas confondre avec le s de spade). Commencez par entrer votre main dans la case à côté de "Player 1", soit en l'entrant manuellement : 7h6h soit en cliquant sur "Player 1" puis en sélectionnant 7h6h. Puis faites de même pour la main du vilain dans "Player 2" : AcKd. Puis on entre les cartes du Flop, cela se passe dans Board ou vous avez la possibilité d'entrer manuellement les cartes : 8h 5h As Pour connaitre vos chances de gagner cliquez sur "Evaluate". On obtient en 1 micro seconde le résultat : Vous avez environ 56% de chances de gagner. Calcul en terme de Range. Voici la partie la plus intéressante de ce logiciel. Pour l'illustrer, nous allons prendre un exemple. Vous participez à un Sit-and-Go Short Handed. Vous êtes UTG et décidez de relancer avec . Tous les joueurs foldent, sauf le gars en BB qui décide de shove. Vous êtes bien embêté car votre main mérite une relance mais est elle assez forte pour pouvoir coller la relance de votre adversaire et jouer votre survie dans ce tournoi? Regardons ce que dit le tracker : vous avez jouer 3.500 mains contre lui, donc vous pouvez prendre au sérieux les statistiques. Le joueur est décent et vous le respectez. Voyons la stats de 3-bet : 4%. Les statistiques ne vous sont pas encore familières et vous désirez savoir comment se comporte votre main contre sa range de 3-bet. Pokerstove le fait aisément. ​Entrez votre main comme vu précédemment dans "Player 1". Puis on va entrer la range de vilain. Cliquez sur "Player 2". Cliquez sur l'onglet "Préflop". En bas à droite, entrez le pourcentage de 3-bet : 4, Pokerstove va arrondir ce chiffre. Puis cliquez sur "Appliquer". On peut voir que 4.2% dans la top range d'un joueur c'est 99+ (toutes les paires supérieures ou égales aux 99), AQs+ (AQs/AKo et AKs). La vous commencez a comprendre que votre main est dans le bas de sa top range et qu'elle ne se comportera pas bien face a son taux de tri-bet. Cliquer sur "Ok" Cliquez sur "Evaluate" : Le résultat est sans appel : vous avez 37% de chances de gagner. Cependant, on ne vous fait pas passer une aussi forte main au poker surtout que vous le faites UTG et que vous montrez de la force. Vous décidez de call et Bingo l'adversaire était en pampa et détient : Vous jubilez jusqu'au développement du coup : Vous ragez et traitez l'adversaire de fish dans le chat alors que vous venez de bust. Vous avez oublier que vous avez relancé 8 mains sur les 10 dernières mains et que votre image n'est plus crédible. De même que face a cette main vous n'avez que 62% de chances de gagner. AttentionIl faut rester prudent avec l'évaluation d'une range au poker et prendre différents paramètres en compte, tel que la metagame. Même si vous jouez un poker avec des stats solides, si dans une game vous pétez un plomb ou touchez comme un goret, à un moment donné vous ne serez pas si crédible même si vos stats sont solides. De même que si un joueur 3-bet 4% il peut aussi introduire des mains aléatoires et profitez de son image pour bluff de temps en temps. L’intérêt de l'évaluation en Hand Range est de prendre des bonnes décisions sur le long terme. Un logiciel ne remplace pas la part de travail que vous devez fournir pour arriver à battre vos limites et vos adversaires. Mais c'est une aide précieuse. Autres fonctions : Output : cette fenêtre permet d'obtenir les résultats précis des calculs effectués par Pokerstove, par exemple ici : le logiciel a effectué la confrontation entre et sur 6.849.216 games. Sur ces games , (hand 0) gagne 4.273.674 fois (62.40%) et (hand 1) gagne 2.540.650 fois (37.09%), de même que le pot peux être partagé, dans ce cas dans 17.446 games (0.25%). A noter que vous pouvez retrouver ce texte en fichier .txt la ou vous avez enregistrer votre exe. Pour pouvoir le copier coller si vous le souhaitez. Dead cards : imaginons que vous soyez en live ou sur internet et que vous vous retrouvez a tapis contre un autre adversaire, le relanceur initial décide de fold et de show ses cartes ou le bon livetard qui décide de dire ce qu'il a fold, ou encore le croupier qui a retourné une carte à un adversaire par inadvertance. Dans cette fenêtre, vous pouvez retirer ces cartes et effectuer les calculs sans cette dernière. RD = Random : permet d'appliquer une range au hasard (random en anglais), si vous n'avez pas assez de données sur vilain ou celui n'a pas l'air d'avoir de plans en tête, ou shove any cards... Si vous cliquez sur "All" vous aurez toutes les possibilités de cartes cochées, soit une range de 100%, sur "Any Suited" : toutes les combinaisons de cartes de la même couleur, "Any Broadway" : toutes les combinaisons de cartes allant du a , "Any Pair" : toutes les paires. Vous pouvez combiner toutes ces possibilités. Ainsi si vous cliquez sur "Any Suited", "Any Broadway", "Any Pair" vous obtiendrez une range de 38.5%. Vous pouvez également choisir d'appliquer des couleurs a vos cartes, imaginons que vous voyez un adversaire sur le tirage flush à trèfles, vous cliquez sur "Any suited", puis sur les 2 trèfles. TravailPokerstove et plus généralement les logiciels de calcul d'équité sont plus la dans un esprit de travail sur le long terme. Le plus intéressant étant de travailler après une session sur des range de main a jouer contre telle ou telle range de l'adversaire. De toute façon lors d'une session, si vous multitablez beaucoup de tables, vous n'aurez pas le temps de lancer ce logiciel et faire les calculs ingame. En complément : Le concept du "Gap" : David Sklansky dans son livre "Tournament Poker for Advanced Players" a énoncé le concept du "trou" : "Si vous voulez entrer dans un pot déjà ouvert, il vous faut une meilleure main pour suivre que pour ouvrir vous même de la même position", je vous conseille de lire l'excellent article écrit par Camelia222 "Les SNG en micro Buy-In" : http://www.clubpoker.net/forum-poker/topic/95258-article-les-sng-en-micro-buy-in/ et plus précisément la partie sur le "Gap concept" La "cote du pot" : il est intéressant de savoir calculer la cote offerte sur un pot afin de savoir si notre call est bon sur le long terme. Par exemple, vous avez calculer que votre main gagnait à 30% contre la range de vilain. L'adversaire vous demande une mise de 10 dans un pot de 100, il vous faudra gagner cette main 1 fois sur 10 pour que votre call soit gagnant. Vos chances de gagner étant de 3 fois sur 10, votre call est largement gagnant. Voilà en espérant que cet article vous ait plus. Si vous avez des questions n'hésitez pas. Bonne chance sur les tables! "Le Poker est un ensemble de détails ou chacun a son importance" Cha-pok!
  3. Salut à tous. A l'occasion de la mise en ligne de mon nouveau site, j'y partage un article que j'ai publié il y a maintenant 2 ans dans LivePoker. Je vous en ai fait un belle version pour le forum mais vous pouvez également le consulter ici Pour précision, ceux qui ont vu mes vidéos sur PA n'y apprendront rien. Émotions et processus de décision au poker Les émotions, surtout quand elles sont négatives, peuvent poser beaucoup de problèmes au poker et sont souvent à l'origine de pertes conséquentes chez les joueurs, bons comme mauvais techniquement. Alors il peut s'agir d'émotions liées au tilt (frustration, colère...), mais également d'autres émotions comme la peur, le manque ou l'excès de confiance en soi. Pour pouvoir combattre et supprimer ces émotions négatives aux tables, il convient au préalable de comprendre comment elles fonctionnent et de quelle manière elles impactent le processus de décision du joueur de poker. Ce qu'est l'émotion L'émotion est une réaction psycho-physiologique déclenchée par un stimulus qui sert à apporter une réponse à une situation donnée. On dit que l'émotion est psycho-physiologique car elle se ressent à la fois dans l'esprit et le corps. Si l'on rentre un peu plus dans le détail, l'émotion peut être décrite comme un composite de plusieurs réactions. Les réactions physiologiques sont des manifestations déclenchées automatiquement et instantanément par notre cerveau reptilien pour faire face à une situation. Ces réactions peuvent être une accélération du rythme cardiaque, de la fréquence respiratoire, l'apparition de rougissement, de transpiration, d'une certaine pâleur, d'une sensation de malaise, de palpitations etc... L'expérience subjective est quant à elle l’expérience consciente de l’émotion ou encore le sentiment émotionnel accompagné de la capacité à verbaliser cette émotion. En bref, ce sont des pensées au sujet des émotions. Cette expérience subjective donne lieu à une pulsion à agir. Dans le cas de la peur par exemple, cette pulsion à agir pourrait être de fuir. Enfin, les réactions motrices sont composées des expressions faciales et des variations vocales. Ces réactions sont incontrôlables et sont le sujet principal de la série télévisée "Lie to me". Les expressions faciales sont différentes des tells en ce sens que ces derniers peuvent être contrôlés à une table live alors que les expressions faciales sont des micro-expressions de quelques dixièmes de secondes totalement incontrôlables et qui trahissent l'émotion du joueur en dépit de ses efforts pour faire passer une émotion différente. Il est extrêmement difficile de les détecter sans un entraînement intensif aux théories de Paul Ekman (Psychologue américain). Tous ces composants de l'émotion vont aboutir à une proposition de comportement, qui sera adoptée ou non par l'esprit conscient de Hero. Alors prenons l'exemple d'une situation au poker pour illustrer tout ce qui compose l'émotion. Admettons que hero prenne un bon badbeat, un 80/20 par exemple. Si ce n'est pas le premier, hero va commencer à s'énerver voire à être en colère. Détaillons donc ce qu'il peut se passer dans le cadre de la colère (nous verrons plus loin pourquoi la colère se déclenche dans cette situation). Au niveau des réactions physiologiques, hero peut ressentir différentes choses : une tension dans tout le corps, une sensation de chaleur, une gêne dans la poitrine ou encore le souffle qui s'accélère. Ce sont les principales réactions que j'ai observées chez les joueurs que je coache mais il y en a d'autres. S'agissant de l'expérience subjective, hero va bien-sûr ressentir de la colère et se dire à lui-même des phrases telles que "mais c'est pas possible ! ", "comment il peut call avec sa main?!?!?!", "je ne gagnerai jamais avec mes AA" ou "quel chattard ce gars !", pour ne citer que les plus adaptés à un article. La pulsion à agir va pouvoir être par exemple de se venger, de se refaire ou bien de faire mal (dans le sens imagé bien-sûr) à vilain qui lui a pris son tapis, en lui infligeant à son tour un badbeat. Passons sur les réactions motrices pour nous intéresser à la proposition de comportement issue de l'émotion. Ici les émotions de vilain vont l'inciter à devenir plus agressif et/ou plus loose, à jouer plus de pots contre vilain avec des mains marginales, à call plus light river etc... c'est le début du tilt. Attention ce n'est pas pour autant que la conscience de vilain choisira les propositions faites par les émotions, tout va dépendre, comme nous le verrons plus loin, de l'intensité émotionnelle subie par Hero à cet instant t. La naissance des émotions Mais quels sont les déterminants qui vont faire qu'une situation donnée va déclencher une émotion particulière ? Et pourquoi la même situation de jeu ne va pas déclencher la même émotion chez tout le monde ? Tout simplement car entre la situation et l'émergence de l'émotion existe une évaluation cognitive inconsciente de la situation qui va déterminer si le cerveau doit apporter ou non une réponse émotionnelle. Comme son nom l'indique, cette évaluation est purement inconsciente et est exécutée presque instantanément à la perception de la situation. Notre inconscient évalue la situation au regard de ce que je nomme notre référentiel interne, ce qui fait de cette évaluation une évaluation purement subjective. Voilà pourquoi nous ne réagissons pas tous de la même manière à une situation donnée. Ce référentiel interne est entre autre constitué de nos schémas de pensée, de nos représentations de soi, de nos objectifs et de notre mémoire. Les schémas de pensée sont des organisations de croyances et d'idées entre elles qui vont constituer un filtre de notre vision du monde. Il est important ici d'insister sur la notion de croyances car c'est en grande partie sur celles-ci que va reposer notre évaluation émotionnelle de la situation. Les croyances sont des généralisations de nos expériences. Plus précisément, il s’agit de généralisations à propos de relations entre plusieurs expériences. Ces généralisations portent sur la causalité, le sens et les limites. Ce qui va poser problème au poker et plus généralement dans notre vie de tous les jours, ce sont les croyances dites limitantes, c'est-à-dire les croyances, la plupart du temps fausses, qui vont nous empêcher de nous épanouir, d'atteindre nos objectifs voire de fixer des objectifs. Ces croyances limitantes vont jouer un grand rôle dans le processus d'évaluation cognitive inconsciente, car elles vont faire résonance avec la situation donnée et vont donc mener au déploiement des émotions négatives. Au poker, beaucoup de croyances limitantes sont enfouies dans l'inconscient des joueurs et induisent des évaluations négatives des situations de jeu pouvant les mener jusqu'au tilt. En voici quelques exemples. Croyances limitantes relatives à la variance Croyances orientées résignation : J’ai moins de chance que les autres au poker / dans la vie Le sort est contre moi Croyances orientées déni de la variance : Etant gagnant sur le long-terme je devrais ressortir gagnant de mes sessions C’est injuste de perdre autant à cause de la variance alors que je suis un joueur gagnant Les fish/mauvais joueurs sont censés repartir de la table en étant négatifs Ces joueurs ne devraient jamais remporter de gros pots Quand le coup part à tapis et que je suis devant je suis censé remporter le pot Autant de chance/malchance est impossible Il y a également les croyances limitantes relatives au joueur Croyances orientées dévalorisation : J’ai moins de facultés intellectuelles que les autres joueurs pour y arriver Je ne pourrai jamais être un regular de NL600 (si joue en NL200) Croyances orientées surévaluation : Je suis un bon joueur, je devrais être gros gagnant à ma limite Je serais un joueur bien gagnant si je « runnais pas bad » tout le temps Enfin il y a les croyances relatives à vilain et au jeu Folder contre un fish/mauvais joueur est weak Donk bet le PFR est un manque de respect L’agression à la table est une histoire d’ego Quand un joueur est agressif envers moi de manière répétitive, il ne me respecte pas Le fish est idiot Ces croyances sont ancrées dans l'inconscient en ce sens que bien souvent, à froid, le joueur a plutôt des pensées raisonnées sur ces sujets. Malheureusement à chaud, pendant le jeu, ces croyances limitantes vont resurgir et faire que le joueur va être émotionnellement impacté par un joueur récréatif qui lui prend un gros pot ou par un regular trop agressif ou encore une série de badbeats, alors même que ce joueur averti sait consciemment que la variance fait partie du jeu et qu'elle s'annule sur le tong-terme, ou encore qu'il est important que les joueurs récréatifs gagnent de temps en temps grâce à la chance pour entretenir l'écosystème etc... Impacts des émotions sur le processus de décision au poker Voyons maintenant de quelle manière les émotions négatives impactent le processus de décision du joueur de poker en considérant le schéma suivant. Nous avons donc vu que la situation de jeu, souvent liée à des facteurs contextuels, va être évaluée de manière inconsciente au regard de notre référentiel interne, ce qui va donner lieu ou non à la naissance d'une émotion. Ce n'est qu'une fois ce travail inconscient d'évaluation effectué que les fonctions cognitives conscientes du joueur vont prendre en charge les informations issues de la situation et vont les traiter de manière à prendre une décision optimale. Ces fonctions cognitives conscientes nous permettent tout simplement de raisonner, de prendre des décisions, de penser de manière rationnelle, de nous adapter à la situation, de planifier, de penser de manière stratégique... bref, elles constituent notre pensée logique et consciente et s'appuient sur les connaissances techniques acquises au fil des années et de l'expérience. Dans le cas idéal, l'état émotionnel induit par la situation est neutre ou faible et permet aux fonctions cognitives conscientes de fonctionner à plein régime. Toutefois il arrive bien trop souvent au poker que des émotions négatives telles que la colère, le sentiment d'injustice, la frustration ou encore la peur ne surgissent. Dans ce cas, les fonctions cognitives conscientes vont être en partie ou totalement désactivées. Le joueur ne sera plus capable de raisonner selon ses acquis techniques et ce sont ses émotions qui prendront les décisions à sa place. La pulsion à agir, que nous avons vue comme un des constituants de l'émotion, va pousser le joueur à prendre des décisions irrationnelles, ce qui va entraîner le tilt : spew, jeu trop agressif, trop loose ou au contraire trop resserré. Si par exemple le joueur se prend 2 suckouts river en 5 minutes face à un joueur récréatif, il va commencer à ressentir de la frustration et de la colère. La pulsion à agir va pouvoir alors être de se venger de ce joueur et de reprendre son argent. C'est alors tout naturellement qu'il va commencer à ouvrir son jeu contre celui-ci en rentrant dans les pots avec des mains trop marginales, hors de position, ou encore en devenant de plus en plus agressif pré-flop et post-flop contre ce joueur et en payant plus light river. Ses capacités d'analyse seront très nettement diminuées voire inexistantes. Il va se lancer dans des 3-barrels bluff sans réellement réfléchir à la range de vilain et à ses probabilités de lui faire coucher sa main. Bien entendu il s'agit ici du cas extrême, ni l'émotion ni sa relation avec la désactivation des fonctions cognitives ne sont binaires. L'état émotionnel varie et progresse au fil d'une session de jeu ou des jours. Dans une session qui se passe mal, l'émotion va grandir peu à peu sans que le joueur ne s'en rende forcément compte. La frustration monte petit à petit tandis que les fonctions cognitives conscientes se désactivent progressivement. Le joueur va commencer à prendre de mauvaises décisions, à 3 bet light alors que le spot le permet difficilement, à faire des hero calls alors que rien ne les justifie etc... Chaque coup dur va apporter un peu plus d'émotion. Il en est de même en période de badrun. Le joueur va commencer une session avec un niveau émotionnel déjà élevé et, par rapport aux sessions de run standard ou goodrun, il lui faudra moins de quantités de badbeat, set-up et autres coups du sort pour que celui-ci ne soit on tilt. Je conclurais donc en disant que tout travail sur son mental doit commencer par une compréhension du fonctionnement de ses émotions au poker et l’apprentissage de la prise de conscience de la naissance des émotions pendant le jeu. En effet, généralement le joueur se rend compte qu’il est en tilt bien trop tard, une fois que les émotions sont trop fortes pour être apaisées par quelque technique que ce soit. Apprendre à connaître et reconnaître ses émotions quand celles-ci naissent va permettre de pouvoir intervenir au plus tôt et donc au plus bas de leur intensité.
  4. [Article] La prise de note

    La prise de note Objectifs : Vous donnez une information sur une action que reproduit un joueur que vous avez observé afin d'éviter de faire une erreur ou de maximiser votre profit. Exemples : Récemment j'ai vu un joueur faire un donkbet, ne me rappelant pas l'avoir vu faire cela auparavant, je regarde mon tracker et me rend compte qu'il a 6 % de donkbet pour environ 1.000 mains jouées contre lui. Intrigué je regarde le déroulement du coup qui va au showdown et me rend compte qu'au flop il se retrouve avec seconde paire, flush draw max et une ventrale. Je note rapidement ce que je vois afin de me rafraîchir la mémoire si je me retrouve dans la même situation. Je joue une game et on se retrouve à la bulle d'un SNG avec des stacks en POF (Push Or Fold), lorsque un très bon reg se met a minraise. Un fish décide de push. Le reg insta call avec les AA. Je note tout cela et en regardant dans ma base de données de mon tracker confirmerait plus tard le fait qu'il min-raise a 10bb et moins avec QQ+. Cela m'évitera de tri-bet avec des A-x et me retrouver en situation inconfortable. Prise de note : In-game : lorsque vous jouez vous pouvez observer un tell qui peut se reproduire dans une situation bien particulière. La plupart des pokerrooms et des trackers vous permettent de noter à la volée lors de votre session de jeu. Soyez court et revenez lorsque vous avez fini votre session pour la réécrire, le principal étant d'avoir le maximum de temps pour réfléchir aux coups. Out-game : lorsque vous effectuez des sessions reviews sur votre tracker, vous pouvez déceler des leaks de vos adversaires qui sont visibles du fait d'un tell, vérifier si cela se reproduit a chaque fois dans cette situation et notez les. Recommandations : Les notes (tous comme les stats de votre tracker) ne sont que des indications une fois que l'on a pris en compte la metagame (joueur en tilt ou qui a changer de régime), la taille des stacks (cela influe sur la façon de jouer), ... Le temps est un facteur à prendre en compte, ce qui est vrai à cet instant ne l'est peut-être plus deux mois après. Le poker évolue très vite, les joueurs également (que ce soit en bien comme en mal). Veillez à la fraîcheur de vos notes et réactualisez les, cela vous fera économiser de l'argent... Une note pour qu'elle soit judicieuse doit être faite sur un joueur régulier (si le mec play une fois tous les ans on s'en moque un peu), sur une action répétée et avérée (vérifiez les faits). Votre prise de note doit être concise, claire et lisible rapidement. Premièrement, si vous jouez plusieurs tables, mieux vaut passer plus de temps à réfléchir aux coups que de rédiger une note (au pire vous reviendrez dessus après). Deuxièmement, lorsque vous retomberez sur une situation où vous avez pris une note, il ne faut pas mettre une plombe à tout lire. Le temps de réflexion est précieux au poker et doit être privilégié. Voici ce que l'on peut noter en prenant l'exemple du joueur qui donkbet : Donk (donkbet) = FD (FlushDraw) + GS (Tirage Quinte ventrale) + 2nd Paire (seconde paire). Faites vos propres abréviations que vous comprenez. Ne notez pas tout. La plupart des informations coule de source, où est présente directement dans les stats de votre tracker. Privilégiez les notes qui donnent une info que vous devriez aller chercher autrement ou non visible à la première lecture. Dans l'absolu une ou deux notes grands max par joueur. Un simple clic sur le pseudo d'un adversaire et la prise de note sur Winamax est disponible Sur PokerStars, c'est un double clic pour y accéder. Voili voilou, mon premier article pour club poker sans prétention pour me faire la main. Je n'ai pas encore décidé de ce que traitera le prochain article. Bonnes fêtes de fin d'année et bonne chance aux tables. "Le Poker est un ensemble de détails ou chacun a son importance" Cha-pok!
  5. NewsBilan trimestriel de l'ARJEL (T1 2013) : où s'arrêtera la chute ?L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) indique dans son rapport trimestriel que le Produit Brut des Jeux (PBJ) des opérateurs de poker en ligne accuse un recul de l'ordre de 13 %. Cette baisse record est imputable à la dégringolade de l'activité cash game, dont les mises ont elles aussi fléchi de 13 %. [...] Lire la suite… "À noter ce trimestre un recul de l'activité cash game."
English
Retour en haut de page
×