Aller au contenu
Statuts

BadRunAddict

CPiste
  • Messages

    8
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

À propos de BadRunAddict

Informations générales

  • Prénom
    Vincent

Visiteurs récents du profil

2 392 vues du profil
  1. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Oui c'est sur ça que je dois progresser, arriver à accepter l'horreur d'un board qui tourne mal en faveur d'un autre joueur. Mais quand je call, je sais que je suis en dessous..
  2. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Salut à tous et merci pour les réfs ! Honnêtement je préfère balancer 50 euros dans un bon bouquin qui va améliorer mon niveau de jeu plutôt qu'aller les spew à la NL2 Sinon j'ai doublé ma BR à plus ou moins 60 euros en jouant uniquement de la NL2, j'ai beaucoup tilt avec beaucoup d'hero call fail sur des rivers qui sentaient pas bon Juste pour voir à quel point le vilain avait mal joué le coup et chatté. Pour jouer en NL2, il faut un mental d'acier. J'en suis arrivé à jouer 10 tables afin de ne pas avoir le temps de voir les badbeats quand je pars allin. Je regarde ma position, mes cartes, les stats rapide de mon HUD et je bet/fold En NL2 tu cherches le joueur qui va te rapporter de l'argent, mais c'est malheureusement là que tu peux avoir les pires coups de ta carrière de poker (avec des vilains avec 80VPIP, 100CB 80WTSD) qui te donk bet sur un flop où t'as top pair/kicker ou brelan, mais t'es arrivé pile sur son goodrun, et ton call se transforme en perte instantanée de 2-3 caves. J'ai l'impression que jouer en NL2 c'est trouver une table large/CS , jouer ultra tight et en position, VALUE VALUE VALUE. Rien de plus. Pas de bluff, float, Cbet. Juste resserrée sa range et value en priant la variance pour que vilain ne touche pas une couleur/quinte backdoor. Honnêtement c'est pas amusant du tout, mais ça marche. "C’est un des seuls jeux au monde où vous pouvez jouer parfaitement et perdre – encore et encore" - Totalement d'accord, même si mon jeu est très très loin d'être parfait, je vomis cette sensation de perdre des "gros pots" face à des joueurs ultra chanceux, qui sont persuader de bien jouer et qui te rafle ta session sérieuse. Je pense qu'a plus haute limite les joueurs sont plus sérieux car l'argent devient un réel enjeu, et les calls à 1.5pot pour une flush se font un peu plus rare. Les pertes dans ses limites sont plus souvent dû à un mauvais play de sa part, et donc plus facile à accepter - Je me trompe peut-être.
  3. La variance... what a b*tch

    Merci beaucoup pour ce post, il est très important pour la communauté Poker ! A chacun de mes bads je viens voir ta courbe pour relativiser. Bon courage à toi
  4. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Mais alors là ! Je me reconnais complétement ! Le topic challenge de survival m'a motivé, je vais écrire après chaque heure de session ce que j'ai fais de bien, ce que je fais de moins bien histoire de progresser et de me créer un challenge. Petit exemple: +44 cts soit 14BB ! Pas super fier car quelques minutes avant de terminer ma session j’étais à plus ou moins à +3euros, mais j’ai tilt de la façon suivante : j’open KK, un board sans A, top pair 10, je bet flop/turn à ¾ pot en valuebet, call par un reg assez sérieux assez tight/weak, je le mets sur un 10, un deuxième 10 tombe à la river quand vilain shove. Je me sens trop commit, je sens cette injustice monté d’avoir parfaitement read/joué le coup. Je call pour m’assurer que je fais une erreur, il show A10s. Je suis faible mentalement. Je dois absolument arrêter de réduire à néant mon grind avec ce genre de spew même si au fond je suis content de mon play avant le call turn. Je n'avais aucune intention de faire fuir vilain sur un board aussi faible. Il a chatté et j'aurais du snapfold. J'essaye aussi de faire un "plan de jeu" optimal, quel range en quel position pour quel prix, type de bet. Avec des annotations du genre : "Il semble que tenter des floats face à des joueurs qui Cbet à plus de X% est un move correct en NL2" "Relancer ses tirages flush à 1/3 du pot en position au flop est un move correct: vilain va fold, vilain n'a aucune raison d'arrêter de slowplay s'il a les nuts et ce bet va "acheter" la river en plus de cacher plutôt bien son tirage s'il rentre." "Sur une table pussy: passer en mode bet/fold -> faire craquer les adversaires, ne jamais changer de sizing peut entrainer un accident si on a les nuts" Un bonne vingtaine de notations comme ça, que je modifie au fur et à mesure que mon nombre de mains augmente. je suis motivé par le fait de créer le plan de jeu parfait pour chaque limite (si j'arrive à monter). C'est essentiel de trouver une autre motivation à grinder que l'argent quand l'argent en jeu ne représente même pas un malabar. Peut-être que si je cashin je serais plus motivé. Mais je vais essayer sans, si je me broke je ferais un dépôt.
  5. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Oui je tilt parfois, je plaide coupable. J'ai un tilt qui se traduit principalement par du "scary". Ou par des hero call perdu d'avance: une doublette de la 3th pair du flop sur la river, le mec m'insta call tout le long du coup, je vais call son donkbet pour voir ses cartes et pouvoir lacher sur le tchat "call solide flop et turn" et lui mettre la pastille verte. Le mec ne comprend surement pas mon message, il avait la 3eme paire et c'est suffisant pour call à hauteur du pot tout le long du board. Quand je fais ça, je fais une pause généralement. Malheuresement on peut zoom qu'une seule table sur PS. J'aimerais bien monter ma BR sur PS pour pouvoir cashin sur Wam avec le bonus premier dépôt. Mais bon le CG est mentalement usant pour un gain horaire tellement faible. Je sais que ça dépend énormément du profil des vilains, mais d'une manière générale quel attitude avoir pour bien grinder la NL2 ? Plutôt TAG ? Car le read de range est très difficile face à des joueurs qui open une main sur deux et dans toutes les positions, qui plus est en multitablant. Je vais de ce pas lire ton topic
  6. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Merci, c'est cool de voir des gens prendre le temps de répondre sur le forum C'est vrai qu'à défaut d'être enrichissant pokerstiquement parlant, la micro limit est un bon entrainement mental ! Je pense que le seul moyen de s'en sortir c'est de faire un volume digne d'une usine de production Nike tout en gardant son calme et en jouant son A-game. J'ai un profond respect pour les joueurs ayant level up en partant de rien, surtout depuis l'arjel ! Pour ma part, n'étant pas très addict du multi à 20 tables, je vais tenter de jouer 6 tables en sit n go, en jouant sur la qualité de mon jeu je peux accrocher les places ITM de la bataille d'orbit en cas de goodrun. C'est un peu le seul moyen que je vois si on n’a pas la motivation de tourner à 1000/semaine. Le seul moyen que je vois de continuer le CG, c'est de pouvoir contrôler la taille du pot en PL et c'est pas possible sur PS. Car la variance en NL2 est trop forte : il faut jouer les gros pots au bon moment, et en cas de badbeat, la perte de 3 caves est démoralisante.
  7. Se motiver à grinder ? Impossible ?

    Salut survival66, J'ai beaucoup réfléchi à ma motivation. Tu penses que la NL2 est mieux pour monter une BR ? Je pense que nous sommes tous joueurs de poker online pour deux raisons : - Améliorer son niveau, prendre du plaisir et passer du temps - Gagner de l'argent, ce rêve du goodrun parfait Le problème du micro de la micro limite (blind 0,01 - SnG 0,25) c'est qu'aucun de ses deux points n'est réuni pour ma part. De mon point de vue, le poker est absolument stéréotypé dans le sens où tout se joue préflop. J'ai complétement abandonné l'idée de Cbet sur un flop qui s'y prête, et ce quel que soit le sizingbet car mon bet sera pratiquement toujours suivis par 2 overcards/tirage. Impossible donc de faire du floating. Un jour pour "rigoler" j'ai tenté un squeeze en position BB, le joueur UTG a suivis mon shove avec K10o et les deux limpers avec des A faibles. Le poker se joue de cette façon : patiente, attendre les preniums, toucher son flop, et bet à hauteur du 3/4 du pot jusqu'au showdown en espérant que sa main tienne façe aux CS. Puis quand les blinds augmentent, tenter des steals si on a la chance de tomber face à des joueurs tight à sa gauche. Parfois en SnG j'ai fait de "belles rencontres" avec des joueurs intéressants. Je faisais en sorte de me register sur leurs tables, pour m'amuser, échanger, passer un bon moment de poker. Je suis arrivé à un point ou je cherche le reg (très rare au bas de l'échelle). Je sais que c'est paradoxal, beaucoup de joueurs rêves de voir des Cs, des lags à leurs tables car oui en faisant preuve d'un sang-froid à tout épreuve et avec un plan de jeu respecté, on est forcément gagnant sur le très très long terme. Pour exemple, ce matin je grind la NL2, tout se passe bien sur mes 4 tables et surtout sur 1 où je suis à +-6euros (3 caves). 6 joueurs dont un extrêmement agressif, très large, qui 3bet toutes ses mains à 5BB et qui a déjà pas mal chatté. J'open AA en milieu de parole, je relance à 15BB sachant que la range de call de vilain est énorme, instacall par vilain, flop A 2 8 rainbow, j'ai les nuts, je rebalance une boite, vilain shove, je tank (oui je tank) puis je vois vilain sur un As faible, ou une double pair, dois-je prendre le risque ? Dans quel monde au poker on fold ses nuts au flop ? Je call, vilain show 22, le 2 à la river qui donne le quad. Ok c'est un badbeat, j'en ai déjà pris tellement en live que j'ai accepté cette partie du poker. Mais ma session vient de se transformer en session perdante. 4 heures de jeu pour perdre quelques centimes. La motivation est à 0, ce n'est même pas du tilt car je me sens capable de continuer à jouer mon A-game. Mais à quoi bon ? Avec un ROI de 10BB/100 il va me falloir encore des milliers et des milliers de mains pour atteindre une limite avec de l'enjeu (financier, et au niveau du gameplay). Autant me regarder un bon film, partir m'acheter un livepoker et chiller cette après-midi. Ma vrai question est : comment restez-vous motivé ? Avez-vous déjà réussi à partir de tout en bas et où en êtes-vous maintenant ? Pour combien de temps ? Khands ?
  8. Salut à tous, Je tiens à partager mon expérience et à échanger avec vous à propos de la motivation au POKER. Inscrit depuis peu sur PS, j'ai win 1,95euros en 4 heures de freeroll (à moi le 4x4 les putes et la coke). Puis ma préférence pour le SNG m'a tout doucement menée à faire quelques sit n go à 0.25 en jouant ma vie sur une seule table, puis deux, puis quatre... Je suis tout doucement monté à 80 euros en m'installant sur les SNGs 1e full ring vitesse normale. A cette époque j'étais complétement motivé par le fait de « partir de rien ». Un vrai self-made-man des temps moderne. Quand je me faisait insulter car vainqueur d'un coinflip (un véritable chanceux de la vie ?), je prenais un malin plaisir à aller tcheck le profil Schwarzkopf du joueur pour voir sa courbe digne du kilimanjaro, et les 2000 euros qu'il a pu offrir à la communauté poker Bien que gagnant, ma motivation a disparue petit à petit. J'ai commencé à me lasser complétement du SNG. J'ai voulu découvrir ce monde totalement fou de la NL2, j'ai commencé à tilter car : gagner petit à petit pour tout perdre en une main à 1 out river (C'est le poker, mais psychologiquement, vous venez de passer plusieurs heures pour rien, ou plutôt à jouer pour celui qui vous a call avec AIR - il polarise ). Bref j'ai commencé à tout tester, MTT, Zoom, Spin&go (LOL), PLO mais sans réelle motivation et sans le volume nécessaire pour perfer. C'était comme si l'argent n'était rien alors que c'est essentiel au poker. Je suis redescendu à 50 euros puis je me suis dit qu'il était temps de revenir à du poker gagnant. On arrête de call les bets à 1 pot pour tenter de toucher sa flush au flop car "j'ai une côte implicite de fou, ce fish va payer mon shove ensuite" Haha. J'ai recommencé à play les SNG1 sur 4 tables (50BI c'est pas top comme BRM je pense) bien motivé à atteindre les SNGs plus intéressants avec du temps et de la patience. Et là c'est le drame. Un badrun comme jamais ! PLUS RIEN NE PASSAIS, mais alors plus rien. Pas de 70 30, pas de coinflip, des 4 outs river horrible. OK C'EST LA VARIANCE ! Mais en plus de ça, j'avais la douce sensation que je jouais à jeu ouvert et ce face à des joueurs récréatifs (probablement sans tracker, ne me connaissant pas). Sur les tables totalement folles pf, tout le monde fold sur mes premiums avec ma position de BB. Mes tentatives de steals sont systématiquement donkbet quand j'ai un jeu du bas de ma range, puis fold avec mes AA KK alors que le sizing bet est le même. J'ai uniquement des setups défavorables, des spots pièges où des joueurs avec 100%VP hit un brelan sur le flop. Mon jeu a commencé à se faire ressentir (toutes les scary cards me faisaient fold, j'imaginais le pire des scénarios en me persuadant que ça faisait partie de la range de vilain..) Bref, à bout de nerfs et incapable de redescendre de limite, je suis actuellement à 30 euros. Ma motivation est à 0. En admettant avoir un ROI de 15% si je repars en SNG à 0.50 il va me falloir : 600 Sngs pour passer à 75. Et si je me lance dans le SNG à 1, 1000 Sngs pour passer à 225 euros. Soit 1600 Sngs, sans considérer le rake, sans considérer les tilts, si tout va bien dans le meilleur des mondes. En admettant que je MT 6 tables en vitesse normale, j'ôse même pas imaginer le temps et les nerfs nécessaires pour atteindre les "plus hautes sphères du poker en ligne" ou tout simplement grinder les SNGs à 10 euros. N'est-ce pas là une perte de temps ? Comment arriver à se motiver à grinder comme un robot ces Sngs où le poker n'a aucun intérêt, aucune motivation si ce n'est monter sa BR ? La case cashin n'est-elle pas obligatoire ? La douce époque de boku87 n'est t'elle pas révolue avec le .FR ? Comment arriver à gérer son BRM pour avoir l'envie de gagner sans trop subir la variance ? Peut-être que je dois arrêter les Sngs et me concentrer sur les MTTs ? Des avis ? Des astuces pour se motiver et arriver à grimper de limite ? Si vous avez des témoignages je suis preneur ! Parce que pour le moment, j'ai bien l'impression que le poker online fait rêver beaucoup de gens alors que le seul moyen de perfer, c'est de chatter un gros MTT où d'être déjà bien installé à grinder avec sa BR de 3000$+. BadRunAddict.
English
Retour en haut de page
×
King's Resort : WSOPC 2019
King's Resort : WSOPC 2019