Jump to content
Status Updates

Pingu

CPiste
  • Content count

    41
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Pingu reacted to Bandecdc for a blog entry, Bilan des 6 derniers mois : erreurs, coups durs, highlights et consécrations   
    Et oui, ça fait déjà 6 mois que je n'ai pas mis à jour ce blog, il était peut-être temps que je m'y remette. J'ai décidé de m'y atteler car même si j'ai été bien moins actif sur le forum, et au jeu d'une manière générale, j'ai quand même pas mal de choses sympathiques à raconter.
    Petit rappel,
    datant de mars dernier, préparait une séance de grindage des Scoop et des Winamax Series. Finalement, il n'en sera rien puisqu'un début difficile et l'arrivée des partiels auront eu raison de ma motivation à grind. Je finirais ainsi mars avec le solde pas très glorieux de -306€ pour 12h de jeu, soit mon plus mauvais mois lifetime et mon premier mois négatif depuis 2011 (!).
    Petite pause durant le mois d'avril, je décide de proposer une activité de coaching pour les joueurs de MTTs micro buy-in, ou joueurs souhaitant se lancer dans la variante. J'ai été surpris de recevoir dans la foulée plusieurs dizaines de propositions de joueurs intéressés (28 à l'heure actuelle). Certains inconnus au bataillons, d'autres réguliers du forum dont la candidature m'a flatté.
    D'une manière générale, l'expérience "coaching" a été mitigée pour moi. Concrètement, les joueurs que j'ai sélectionnés s'en sont bien sortis, et ont globalement été satisfait de l'apport en termes de temps et de contenu. Ce qui en ressortait c'est que je n'étais pas le plus fin technicien du monde (pas de surprise sur ça), mais je maitrise correctement le fields des micros, je suis pédagogue, organisé et perfectionniste, voire chipoteur parfois - ce qui a beaucoup de bon dans un jeu où la différence se fait surtout sur l'accumulation de petites précisions. Au cours des 44h passés sur skype entre début mai et fin aout, j'ai facturé et encaissé environ 520€, correspondant entre 20 et 50% des gains nets réalisés sur la période du coaching.
    La seule ombre au tableau : l'élève que je suivais et qui gagnait le plus (environ 1500€ sur la période) s'est visiblement dit que "hey, c'est internet ! Si je décide de couper les ponts et faire le mort du jour au lendemain, il va me faire quoi ?". http://reactiongifs.me/wp-content/uploads/2013/11/James-McAvoy-filth-middle-finger.gif
    Effectivement, si ce monsieur décide de ne plus me contacter et ne pas respecter ses engagements, je l'ai dans l'os pour quelques 300€ de plus. Nous n'avions pas d'autre contrat qu'un simple gentlemen's agreement et je ne n'ai pas envie de me fatiguer à faire un scandale pour une somme aussi petite, même si je pourrais pour le principe. Je vais garder le nom de cet membre actif sur le forum anonyme pour le moment afin de lui accorder le bénéfice du doute, mais je pense que tôt ou tard je balancerait un petit name dropping publique qui va bien, ça serait la moindre des choses.
     

     
    Mi-mai, je décide de contacter un régulier du forum suite à une annonce indiquant qu'il recherchait un stakeur. A prori le joueur (qui lui aussi restera anonyme dans ce billet) a l'air sérieux, a un sharkscope positif à 5 chiffres, j'ai peut-être un investissement juteux à exploiter.
    On se mets d'accord pour lui bloquer 1500€ sur une période de 4 mois (l'échéance étant due au 15 septembre prochain) à un taux avantageux pour lui par rapport au marché (55/45 pour lui du bénéfice net).
    Malheureusement, je constate rapidement que le joueur n'est finalement pas aussi bon que ce que je l'avais espéré et peine à sortir la tête de l'eau. Après avoir fait un tour sous les -800, il enchaine un rush de folie qui le propulse à +900... avant de retomber en à peine un mois aux alentours des -500€ à trois semaines de la fin du contrat, et cela même après avoir joué plus d'un milliers de games et des centaines d'heures de jeu. C'est assez décevant mais plutôt prévisible : une fois encore je me suis précipité sur une opportunité sans analyser en profondeur les tenants et les aboutissants de l'investissement.
     

     
    Crédit photo : http://pokernem.over-blog.com/ (AKA meilleure BD poker francophone)
    Je tiendrais peut-être un autre discours si d'ici là le joueur parvient à regagner quelque chose - après tout il n'est pas mauvais techniquement même s'il a des difficultés à s'adapter sur les fields de micros et néglige l'ICM - mais globalement il est très improbable que je ressorte gagnant d'un sou de cette opération.
    A côté de ça, le mois de mai se termine bien pour moi aux tables : je termine le mois à +1070€ pour 19h de jeu après avoir notamment gagné un 5€ turbo et finis 2ème du Cocktail (et après avoir refusé un deal contre un fish, aaaargh). Il faut dire que l'effet "Pseudo de fille" fait toujours son effet, on continue de me demander en ami chaque fois que j'adresse la parole à quelqu'un. Un débile m'a même filé son numéro de téléphone et son facebook (si si) alors que je le jouais en HU.
     

     
    Des fois ils sont moins gentils quand même.


     
    En juin il ne se passera pas grand chose, c'était un mois très occupé pour moi et j'ai préféré ne pas accorder de temps à ce jeu mais plutôt à des occupations plus importantes.
    Parallèlement je finis 2ème du championnat de Dijon aux échecs alors que j'avais une autoroute pour la win après avoir battu tous les joueurs dangereux, j'avais juste à gagner les trois games suivantes et j'ai finis par perdre (sur un spew énorme) l'une d'entre elles. J'ai probablement craqué sous la pression. Aux échecs même contre des joueurs un peu moins bien classé, il est difficile d'enchainer 3 victoires consécutives, particulièrement quand on a les noirs dans deux des trois matchs.
    Sur internet, je me lance dans les "bullets", format de jeu où chaque joueur dispose d'une minute pour finir sa partie, sans quoi il la perdra. C'est fun à jouer mais c'est assez frustrant parfois XD.
     

     
    Ce qui nous amène en juillet, à l'arrivée des Micro Séries de PS, j'avais prévu de jouer les dimanches pour le fun. Mais Muffinman m'a signalé sur facebook que "tu prends cher sur le thread des MS mdr". Après vérification, j'ai constaté qu'un challenge se préparait entre une quinzaine de membres du CP et que GeneralM, non content de me démolir aux échecs régulièrement, m'avait trashtalk gentiment charrié sur le fait qu'on ne me voyait plus aux tables depuis plusieurs semaines.
    J'ai donc décidé de me la jouer à la Marty Mac Fly et d'accepter de participer au challenge, même si il faut le dire je n'étais guère enchanté de devoir jouer tous les jours pendant 8 jours alors que j'avais un travail à temps plein. Pas forcément la décision la plus intelligente de ma vie si on en juge par l'état de fatigue avancé qui était le mien après le challenge. lol.
    https://www.youtube.com/watch?v=5WXUlLBX2qg
    Bref du premier au 6ème jour, je suis resté dans le milieu de peloton, sans parvenir à me démarquer ni m'enfoncer dans les méandres du bas de classement non plus.
    Au 7ème jour, je parviens à me hisser en table finale d'un des plus petits events : le 3€ Zoom.
    550€ à la gagne, mais surtout l'occasion pour moi de pouvoir hold'up le championnat. Je bénéficie d'un coup de main du destin quand je raise en mp avec 22bb, payé au bouton, le big blind push ses 5 dernières bb et je reshove. Le BU avait trap avec Il m'a bien own. Je l'emporte malgré tout sur un board X X salvateur. Après quoi le 3 handed n'est plus qu'une question de technique et je l'emporte relativement aisément.
    A la fin de la soirée, je suis passé de 6ème à 2ème à seulement un jour de la fin du challenge. Nous somme 15 à avoir mis 25€, le premier prendra 250€, le second 125€.
    Le dernier jour se passe également très bien, je réalises trois jolies places payées, dont un deep run sur le Classico où je finis 19ème/6300 (ou 6800, je ne sais plus) pour 235€ supplémentaire. Ça reste une place extrêmement cruel, 19ème, vu la belle somme réservée au gagnant. Mais bon globalement je ne vais pas cracher dans la soupe.
    Finalement après quelques frémissement de joueurs qui ont deep run leurs day 2, je l'emporte avec 400 points d'avance, un bénéfice net d'environ +800€ et les +225€ nets réservés au gagnant du challenge. Comme on dit dans le jargon, "cours mieux".
     

     
    Ah oui ce n'est pas tout ! J'ai aussi gagné une lot d'une valeur inestimable que pokerstars offre à tous les gagnants d'un event des MS.
     

     
    Et oui, en anglais Cap veut dire "casquette", génial non ? Je suis trop heureux !
    Début aout, je décide de staker deux autres joueurs pour 1000€ chacun pour une durée de 4 mois et une cut de 50/50. Pour l'un il s'agit d'un pote compétent mais qui a la flemme de déposer malgré son salaire confortable (?) et c'est plus une sorte de dépannage, vu qu'il n'aura pas trop de temps pour faire du volume. J'estime que son rendement moyen devrait malgré tout être légèrement positif s'il s'applique et je sais qu'il le fera. Il est déjà à -50€ pour l'instant mais ce n'est pas inquiétant.
    Le second est andrag73, un gros régulier du topic des sng micros qui a déjà fait ses preuves d'un point de vue des gains et du sérieux. Pour l'instant je suis extrêmement satisfait de son approche du staking et de sa façon de jouer d'une manière générale : très discipliné, n'hésite pas à se remettre en question, joue une majorité de ses games dans les meilleures conditions; très patient, très peu de tilt. Tout ce qu'on peut demander de quelqu'un qui joue avec notre thune.
    Dans les faits, il est déjà monté à +1500€ uniquement sur les trois premières semaines.
    Et je ne pense pas qu'il ai prévu de s'arrêter là ^^. Il a un un ROI > 100% qui sera très dur à maintenir à mon avis, il a bénéficié d'un très bon run sur les 135 premières games - ça aide - mais globalement je pense qu'il est tout à fait acceptable de tabler sur un +3000 sur l'ensemble de la période vu son niveau et son set de qualités (même si je lui ai accordé une clause lui permettant de mettre fin quand il le veut s'il estime avoir gagné assez). Ça me ferait un joli +1500 si ça se produisait, donc on croise les doigts. Pour l'instant je suis virtuellement à +750€, donc à lui tout seul il supporte les pertes des 2 autres et me permet d'atteindre mon objectif de rentabilité que j'avais mentalement fixé à 5% du total du capital investi (soit 175€). Idéalement je souhaiterais atteindre 15% de ROI et ce n'est pas utopiste d'espérer les atteindre d'ici fin novembre.
    Un dernier petit mot sur la chaine youtube que j'ai créée et où je peux regrouper les vidéos de mes sessions live, post-mortem et mes analyses de mains. Je compte peut-être aussi varier un peu en postant des vidéos d'autres jeux puisqu'on est partis ^^.
    Voici la chaine en question :
    https://www.youtube.com/channel/UC6S3MteXNQQD8F3Mggrye7g
    Et les trois dernières vidéos que j'y ai posté :
     
    En espérant que ça plaise à quelque uns d'entre vous =). Je suis ouvert à toute critique constructive qui me permettrait d'améliorer la qualité de mon contenu, que ce soit sur la forme ou sur le fond.
     
    Voilà c'était tout pour ce billet ! Je n'ai aucune idée de quand j'écrirais le prochain, alors on va dire que ça sera une surprise !
  2. Like
    Pingu reacted to max_potter for a blog entry, My second trip to Las Vegas! Wiz poker ;-) PARTIE 3   
    13 Juin
    On décide avec mon pote de visiter le vieux Vegas, la fameuse Freemont Street ! Je découvre pour la 1ère fois le Golden Nugget, le Binion’s, les spectacles de rue à l’américaine, une boutique indienne… C’était très sympa ! Quel dommage qu’aucune 2/5 ne tournait là-bas... Nous passerons devant le fast-food Heart Grill Attack qui se trouve juste en contrebas de la tyrolienne géante. Un simple coup d’œil à la carte aura suffi à nous dégoûter avec mon ami.


    Ca donne envie... Ou pas!


    Un jour, on aura notre One time!!


    Retour sur le Strip le soir pour admirer le spectacle du Mirage avant de visiter le Caesar Palace.

    Petit poker le soir avec un coup notable en 2/5.
    Je raise à 20 au BTN avec et un limper call.
    Flop
    Il check, je bet 30 et il call.
    Turn
    Il donkbet 55 et je décide de raise 160. Il call.
    River
    Il check, je bet 270. Il tank… et fold !!!!!
    « I put you on KT »
    « It’s an an amazing fold, you are a very good player ! » Ai-je dit d’un air impressionné
    Quel respect!


    14 Juin
    Petite après-midi à l’Outlet du nord de Las vegas. Voulant faire un peu de shopping aux USA, j’étais comblé avec toutes ces marques aux prix divisés par 2 ou 3. Je reconsacrerai une autre après-midi à l’achat de fringues de toutes sortes ^^
    J’irai jouer toute la nuit ensuite à la 5/10 du Bellagio. Table bien fishy avec un deux bons joueurs, le reste étant composé de drunk fishs et d’une chinoise encore une fois trop aggro.
    La table étant assez deep, j’ai sizé mes 3-bet toujours assez chers.
    Je finirai perdant ce soir-là, j’ai noté trois coups intéressants :

    Le premier ne sera pas difficile, je vais doubler avec 55 VS K5 sur K52ss. Puis ce sera la lente descente aux enfers.
    Fish raise à 30, un mec call, je fais 140 avec
    Call par fish et l’autre fold.
    Pot : 310$
    Flop
    Je me prépare à bet et le vois s’exciter avant moi alors je check. Il fait « I should bet but you are a nice guy so I check » lol
    Turn
    Je bet 230, il snapcall.
    Pot :750$
    River
    Je check/call sa mise moisie à 300 et il montre

    Dernier coup :
    Bon joueur raise à 30, je le 3-bet à 120 avec il call oop.
    Flop
    Il check, je décide de check back
    Turn
    Il check, je bet 160, il call.
    River
    Il donkbet 400, sa line pue mais il est 10H du mat, j’ai joué toute la nuit, trop tard pour hero fold lol alors je call et il montre . Zip le pot à quasi 1400.

    15 Juin
    Shopping de nouveau pour moi aujourd’hui ! Entre Levis, A&F, Hilfiger… On aura bien fait le plein !
    J’irai rejouer en 2/5 au Venetian et finirai perdant malgré un coup où j’aurai value de ouf le fish qui avait monté une tonne, un salarié d’HP qui était venu en séminaire.
    Il raise à 10 en MP et je 3-bet à 45 au BTN avec
    Flop
    Il check, j’hésite à bet mais lorsqu’on montre de la faiblesse il bet 100% des turn en alors je check.
    Turn
    Il bet 90, je call
    River
    Il envoie 120, je fais 450 il snapcall avec loul


    16 Juin
    Pour les 2 derniers jours, je me suis fait plaisir niveau hôtel et je suis allé au Vdara puis à l’Aria. J’ai par conséquent profité des ces 2 hôtels toute la journée. La 1ère nuit se déroulant au Vdara et la seconde à l’Aria.


    Si ça, c'est pas de la vue!
    Je jouerai à l’Aria le premier jour. Session qui m’a le moins réussi du séjour, je perds 1300 ou 1400$ en 2/5.

    J’ai UTG, je raise 20 et me fais 3-bet 75 par joueur deep sérieux. Je call.
    Flop
    Je check, il check back.
    Turn
    Je bet 110, il call.
    River
    Je bet 220 pour value et il fait tapis pour 650 en tout. Spot de m**de, je pense que vu sa ligne il a les rois ou les as noirs. Je suis persuadé qu’il just call avec les valets ou les 9 mes 220. Je fold pas content.

    Je vais perdre une tonne contre un fish où je déchatte et me value cut également. Le mec ne savait pas lâcher TPTK ou overpaire pour 1500$ et j’ai pas trouvé un spot en 10H de jeu….

    Vais me faire chatter dessus une autre fois par un mec pas mauvais mais pas ouf non plus.
    Il raise 20, je fais 70 avec il raise 160 je call.
    Flop
    Il bet 180, je call.
    Turn
    Il bet 300, je tank 1 minute, je l’ai vu se value cut plusieurs fois à la turn pour check river avec des mains pas oufs alors je call.
    River
    Il boite 600. Je ne bats plus rien et fold. Il montre ….

    Une bien mauvaise session donc.


    17 Juin
    Dernier jour à Vegas avant de partir le lendemain matin, je suis complètement décalqué de la veille alors je suis obligé de dormir toute l’aprem sick XD
    Le soir j’ai pris ma place pour le show du cirque du soleil Zarkana, et je ne regrette absolument pas ! Un spectacle avec des décors somptueux, des acrobates extraordinaires… Un show d’1H30 qui vaut largement son prix !

    J’irai jouer ensuite le dernier soir au Venetian jusqu’à 6H du mat afin de faire nuit blanche pour prendre mon avion du matin.

    en BB, 3 limps, je fais 30, payé 2 fois.
    Flop
    Je bet 60, et BTN me relance à 160. Je tank et décide de mettre sa boîte car je pense être souvent devant puis sur un flop drawy dans le genre, le shove est pas mauvais je pense, il call ses 500.
    Pot : 1100$
    Turn
    River
    Je montre mes rois et remporte le coup. Il avait un dix imo.

    Je vais bénéficier d’une très bonne rencontre ensuite. 5-handed, on décide de pas chop chop.
    De SB avec je snap raise à 20 la BB d’un bon joueur. Il me relance très vite à 60. Je tank 1 minute et 4-bet à 180. Il insta-tapis 1000 et je snapcall !
    Il show et je remporte le pot à 2000$ à l’issue d’un board avec un as et une dame.

    Quelques mains après, un fish raise à 10, je fais 35 au HJ avec et me fais 4-bet par BTN (bon joueur avec 1K de stack) à 90.
    Je suis persuadé qu’il pense que je veux isoler le fish et qu’il a pas forcément une premium ici. Je tank une minute et fais 250. Il rage fold et je show un 5
    On est là papa !

    Je perdrai enfin 500$ sur un bluff contre la mauvaise personne, le chinoise très aggro du Bellagio.
    Elle raise 15, je call en position avec et 1 mec paye aussi.
    Flop
    Elle bet 45 je call.
    Turn
    Elle bet 60, je fais 180, elle call.
    River
    Elle check, je fais 310…. Et elle raise all in pour 800 total !!!

    Je fold et elle me montre brelan de 3 en disant que je peux payer avec mes DP…. Lol jamais mais bon si tu penses ça, ça me va ^^
    Malgré ce bluff raté, cette session m’aura permis de prendre pas mal quand même !


    Colonnes de 200$, jetons noirs de 100 et le violet 500$

    2H plus tard, je décollais de Vegas pour atterrir sur Paris 15H après =)

    Bilan de ce séjour :
    Dépenses (hôtels, avion, loisirs, resto, shopping…) : 2900 $
    Gains poker : 3000 $
    Heures jouées : 87

    Bon c’est pas le gain du siècle mais on aura au moins remboursé l’intégralité du séjour tout en s’étant fait plaisir. Je pense que c’est l’essentiel.
    J’ai joué des profils différents, me suis fait à des sommes plus importantes grâce à la 5/10 et à la 2/5 deep, j’ai expérimenté un jeu un poil plus agressif et j’aurai amélioré mon anglais.

    En résumé que du positif ! J’espère que vous aurez tous apprécié ce (long) compte-rendu et que j’aurai donné envie à certains d’y aller ou d’y retourner ! Si vous me laissez un petit commentaire après ces 3 billets qui ont été longs à écrire, je vous en serai reconnaissant et ça me donnera envie de continuer de temps en temps!

    À très vite ;-)
  3. Like
    Pingu reacted to Torino for a blog entry, Day 2 : 13 juin 2014. Planet Hollywood   


    Day 2 : 13 juin 2014. Planet Hollywood




    Benz m'avait prévenu dormir à Vegas c'est pas facile, mais je ne l'avais pas compris comme ça, après plus de 60 heures de périple sans réel sommeil on s'est retrouvé à dormir seulement 4 heures. Il parait que c'est à cause du trop plein d'oxygène dans les chambres qui te monte au cerveau instantanément à la première grosse inspiration. Je vais rester rationnel et seulement penser que j'ai juste vraiment très envie de me cagouler.
    Petite douche, appel à la famille, et oui ça fait 10 ans aujourd'hui que je suis avec ma femme et je suis à Vegas alors quand même j'essaye de la contacter. Mes parents prennent bien soin de la petite quand Elise travaille, et cuisinent comme des chefs. Tout va bien, c'est super, je me sens chaud pour le tournoi qu'on va jouer.
    Chaud mais pas trop, on a finalement décidé de pas jouer le 600 $, et de se rabattre sur le 200 $. Une décision sage à Vegas, de temps en temps c'est bien.
    Bon allez direction Planet Hollywood, le ventre vide, boom, dehors c'est l'enfer il doit faire à peu près aussi chaud que dans un sauna, j'ai les narines qui me brulent et la lumière me met ko. Mais on décide quand même de remonter le strip à pied, faut pas déconner.
    J'avais prévu de prendre des photos magnifiques pour concurrencer les plus grands photographes, mais je supporte assez mal la chaleur donc je prendrai en tout et pour tout 4 photos et c'est bien parce qu’il y avait des feux rouges et qu'il fallait bien s'occuper à ces moments là.

    Remontons le strip :


    Les petites gondoles devant le Venetian


    Le Mirage et ses palmiers.


    Benz qui remonte le strip like a boss, avec motivation et une envie d'en découdre à tout épreuve.


    Et le Venetian sous un nouvel angle


    Bon on arrive au ph, l'ambiance est plus sombre, plus moderne que le Venetian, après on y retrouve toujours les mêmes choses, machines à sous, tables de black jack, craps, speed poker et assimilés, bars, restaurants mais quelque chose me frappe c'est que les croupières et les serveuses sont relativement toutes très jolies et plutôt jeunes. On ne m'avait pas menti le Planet Hollywood sait y faire de ce coté-là.
    Bon avec Benz on se met en quête d'un endroit où l'on peut manger rapidement avant d'aller jouer le 200 $



    On se rabat donc sur Meatball Spot, un truc du PH qui a l'air de servir bien vite. Ça c'est si la vendeuse avait été motivée, fin bref on finit par récupérer notre bout de pizza qu'on engloutit, on fait notre carte du groupe Caesar pour participer à notre tournoi, ils font obv une faute à mon nom donc je devrai la faire corriger plus tard (quand je m'en rendrai compte)

    Donc on monte à la mezzanine du PH. Je sit à ma table et pose mon stack et j'ai de bonnes sensations, je suis plutôt à l'aise en MTT donc ça devrait le faire.



    Ma table :



    Siège 1 et 2 sont des serrures absolues, c'est assez marrant c'est les deux plus jeunes de la table.
    Siège 3 est un dégen Hongrois, assez chiant à jouer à part si tu hit top paire lol.
    Siège 4, peu d'info il joue peu, spew beaucoup ou gagne beaucoup. Un bon tag a priori.
    Siège 5, c'est moi, un sacré shark, tout le monde me craint et prie pour que la table casse.
    Siège 6, dat casquette, rentre dans beaucoup de coups et fold si il ne touche pas, très facile à jouer, mais c'est pas à lui que tu prendras plus de 10 blindes.
    Siège 7, le joueur bling bling, montre en or, arrive 1 heure après le début du tournoi, a toutes les pauses du bon joueur mais semble vraiment pas très bon dans le jeu.
    Siège 8 et 9, les Papis font de la résistance, deux joueurs très sympas et bavards qui jouent très large et hésitent pas à prendre des lines chamarrées, et oui le jeu évolue et eux s'adaptent.

    Il me semble que la structure c'est 12 000 de stack, des blindes qui commencent à 25/50 et des level de 30 minutes, quelques paliers de blindes qui sautent mais c'est globalement pas mal au vue du buy in de l'event. Le seul hic c'est que le payout est dégueulasse et que t'es obligé de deal.
    ça fait un truc comme :

    1er 10k (garanti youhou)
    2eme 4k
    3eme 3k
    4eme 2k
    5eme 1 k
    et après du caca.

    Bon j'ai quelques coups, dans les premières mains du tournoi, je suis au bouton avec , papi chemise verte limp et un autre s'invite, je décide de raise vu que j'ai la position, juste papi chemise verte call.
    Il va donkbet sur , je vais me contenter de flat.
    Turn briquette, il va check, je vais donc prendre le lead, et il va tank call.
    River , il recheck et je vais checkback.
    Il show et je muck donc, bon c'est cool je prends de l'info et je perds pas grand chose.

    On est sage pendant le tournoi encore, je commande quelques bouteilles d'eau pendant le tournoi et des corona light avec un citron.

    Je vois pas grand chose de cool mais j'arrive à un peu monter des jetons. Overbet river quand les deux draws ont bust et je me fais call par top pair no kicker alors que j'ai top two.



    A un moment il y a un truc rigolo, je joue contre papi numéro 1, sur board j'ai , et je 3 barrel, papi show et a l'air dépité, le croupier a dû être induce par cet air dépité et pousse les jetons vers moi, personne ne réagit, pas un sourcil se lève. Je sors mon super ricain banlieusard :

    "Hey what happens bro ? this is just a split, 2 pair kicker K for both"
    .
    .
    .
    Silence de 30 sec
    .
    .
    .
    "oh you are right dude, you are a so nice guy, rly thank you blablabla"

    Du coup je passe pour le gentil petit gars à la table et papi chemise verte à l'air limite amoureux de moi. Bon j'espère que mon karma en sera renforcé car je vais commencer à avoir besoin de main à un moment.

    J'ai un stack réglo donc je vais call 9 bb d'un short avec , il a et va hit un river.

    Quelques orbites plus tard level 8, je 3 bet de bb vs bouton.
    Et le flop arrive comme dans un rêve

    Je vais cbet, il va raise, je vais sortir mon meilleur acting like a boss et vais me contenter de call, turn , ça part a tapis et il show , waou j'ai vraiment eu chaud, j'aurais bien pris cher la dessus.

    Je vais perdre un autre flip malheureux avec cette fois contre le de mon adversaire, malgré un flop les 9 vont hold et je vais me retrouver beaucoup moins bien :



    Bon c'est pas trop grave on va se mettre en mode fougère et attendre maintenant, je suis assez patient jusqu'à ce que je trouve en sb, Black Bling Bling limp utg, et joueur actif raise 4 bb pour isoler notre ami bling bling. Je trouve mille raisons comme quoi le spot est bon pour moi, et j'oublie les raisons qui me feraient fold, et je décide de shove mes 18bb. Bling Bling utg man va tanker des plombes et finir par call, le raiseur initial fais une comédie me pose pleins de questions et je réponds seulement avec un sourire colgate (btw je comprends rien à ce qu'il raconte avec son accent hongrois) Et fold.
    Bon je pense être crush complet par le limp call de bling bling man mais la il show loul, le pot de 40 bb avec cette main ! Yes ! Malheureusement les cartes ne seront pas de mon coté et le board va me crucifier, je garde le smile, salue tout le monde et souhaite bonne chance aux gens. Papi chemise verte me lance un :
    "thats rly nice, you keep your smile with this hand boy, good luck for the end of your trip"

    Bon forcément un peu déçu mais bon c'est le jeu du tournoi c'est comme ça. Benz est toujours in lui, donc je demande au tournament director si je peux prendre quelques photos et il me dit oui mais sans flash, alors c'est partis :


    mon bourreau dénommé BBB the black bling bling.


    Le virage avec papi chemise verte vraiment très très sympa. Vraiment le poker c'est exceptionnel pouvoir s'assoir autour d'une table, avec des gens de tout horizon, tellement différent rassemblé pour jouer au carte c'est vraiment magique, hésitez pas à essayer si vous vous ennuyez !


    Une petite serveuse de dos, j'ai mieux par la suite mais là j'étais encore plutôt timide.

    Bon dinner break, Benz est toujours in mais plutôt short, on décide de pas manger tout de suite car on voudrait aller manger chez Gordon Ramsay Burger et il y a la queue, on va donc prendre l'apéritif chez Yolos Mexican, et ben PLUS JAMAIS :



    Alors on dirait pas mais ce qu'on mange là c'est vraiment evil, la sauce du milieu coté Benz a failli me tuer, j'ai transpiré comme jamais, ma gorge en feu, et ce manipulateur de Benz à réussi à me convaincre de retremper une chips dedans et d'en manger une deuxième, pour arrêter mon run dégueulasse du moment et repartir sur des bases saines. Je vous jure c'est le truc le plus épicé que j'ai pu manger dans ma vie.


    Bref dinner break fini, Benz repart jouer je prends quelques dernières photo de la mezzanine du PH et je rencontre un français qui me demande à quoi sert la carte rewards qu'on lui a délivré pour jouer le 100 $ du soir, on discute un peu et il viendra me raconter tous ses coups chamarés pendant que je mate les matchs de la coupe du monde sur l'écran géant de la pièce.

    A 4 tables left, il n'y a plus que quelques joueurs à bust pour faire de la maille, mais malheureusement Benz va bust à la presque bulle.

    Bon tan pis, pas de sousous en tournois aujourd'hui.

    On décide d'aller manger comme prévu Chez Mr Ramsay burger même si il est un peu tard et qu'il y a toujours la queue.

    (pick sur le net vu que j'ai eu la flemme d'en prendre sur place, c'est la vitrine)
    Bon comme d'hab cocktail vin burger. Comme d'hab on nous demande quand est-ce qu'on veut le cocktail, quand est-ce qu'on veut le vin. Et on commence à patienter et ma foi c'est assez long, on a vu sur le casino donc c'est rigolo, on voit pas mal de belles prostituées passer et un mec complétement ivre qui ne tient vraiment pas du tout (et croyez moi c'est assez rare, lui il en tient vraiment une couche.)
    S'en suit un dialogue de légende quand un serveur demande à Benz :

    Serveur : "did you order water ?"
    Benz : "yes, its for us"
    Le serveur pose 2 verres d'un liquide translucide avec une rondelle de citron, et benz commence à boire.
    Benz : "tain mais y a que de la flotte c'est pas possible"
    Moi : "ben en même temps tu viens de lui dire que tu avais commandé de l'eau"

    Avec la fatigue il ne nous en a pas fallu plus pour que ça nous tienne le repas. On nous emmène nos vrais cocktails, on picole tranquillement quand la serveuse me demande :
    "are you ready for the dinner, can i take your glasses ?"
    "yup we are ready, but i will keep my cocktail, it's not finish"
    Alors je sais pas ce que j'ai dis, si j'ai insulté sa mère ou autre mais elle prendra quand même mon cocktail alors qu'il devait rester 2 gorgées dedans. On continue à se marrer (oui oui on est bon enfant) car cette fois ci ils font quelques progrès ils nous ont emmené la bouffe qu'après nous avoir repris nos cocktails. Bon c'est globalement bon mais ça ne casse pas 3 pattes à un canard, et c'est un poil cher.
    On split le repas et je donne un tips quand un truc étrange se passe :

    serveuse : "oh, its for me ?"
    Moi : "yea, its for you" bah ouai quoi un tips quoi.
    Serveuse : "oh are you rly sure its for me ?"

    Mais omg qu'est ce qu'elle est en train de me faire, j'ai un mauvais pressentiment tout à coup lààààà, je jette un œil à sa main ou elle tient le billet, et mother of god elle a un billet de 100 balles dans la main.

    Moi : "oh god, i am so sorry, i don't want to give you this, but just ten bucks, oh god iam so sorry, rly sorry, apologize... zjtfrlqhglhegleq rend moi mon blé, rly sory blblablabla"

    Serveuse : "don't worry thats ok, thats a lot and i understand you won't give me that"

    Bien évidemment je me sens complétement honteux, encore plus que d'avoir soutenu l’Italie contre l’Angleterre, (Zidane pardon mon amour !), c'est vraiment infâme comme situation et en plus de ça j'ai l'impression que tous mes efforts pour améliorer mon karma sont en train d'être réduit à néant.

    Bref c'était le day 2 à Las Vegas car on décidera de pas enchaîner sur du cash, Benz était chaud bouillant, mais moi bien trop fatigué à avoir rail 2-3 heures avec si peu de sommeil, et puis bon un peu réticent à me poser en cash tout de suite.

    Demain, buffet au Wynn, 300 dolls du samedi au PH, suivi d'une drunk session au Flamengo.
    Hésitez pas à laisser un commentaire et/ou un like ça fais toujours plaisir, et si vous voulez faire part de vos critiques n'hésitez pas.
  4. Like
    Pingu reacted to Christensen for a blog entry, In USA, small is BIG (win au Las Vegas Quad)   
    On peut voir les choses de manière factuelle:
    j'ai gagné un micro tournoi à 30$ de 21 joueurs, en chattant un 20/80 à la bulle ( > ), dans un randown casino du Strip
    .
    .
    .
    On peut aussi ressentir les choses ainsi:

    Les Cpistes ont défoncé The LasVegas Quad, sur 21 joueurs on fait 1 et 2.
    Le French flair, et des années à se faire basher par les regs du CP en section stratégie a fait de nous des machines surpuissantes, et nous ont permis de conquérir l'Amérique.



    Cette soirée à mettre au même niveau que des exploits comme la victoire de Sebastien Bourdais en Indicar, ou la nuit où Olivier Martinez a conclu avec Halle Berry, commence à notre arrivée à Vegas le 12 mai, après presque 18 heures de voyage (Joinville>CDG >LAX..LAX>LAS>Jockey Club). On pense toujours qu'on sera trop fatigués pour jouer le premier soir. Mais shiiiiit, on est de retour à Vegas, l'excitation l'emporte sur la fatigue.
    La Team (Jimmy_Gold, Arnukem, Guix et moi même Christensen) arrive au Quad à 07pm, pour se mettre en jambes avec un petit tournoi micro à 30$, un "turbochatte" comme on aime les appeler. Malheureusement, Guix a oublié son passeport à l'hotel, et son permis de conduire américain (il est résident new-yorkais) est périmé de quelques jours. Il a beau s'enerver:



    les employés du Quad sont inflexibles. Guix ne peut pas s'inscrire. On va donc aller dîner, et il passera à l'appartement prendre son passeport.
    Il y a eu des super reports de Vegas dans la section blog ces temps, donc je ne vais pas faire de review de Vegas cette année. Je signalerai juste que l'apport du Linq est très appréciable, cette perpendiculaire piétonne est très agréable, un vrai bol d'air quand on arpente le Strip du Sud au Nord. Content de retrouver le O'Sheas notamment, même sans poker.

    Après avoir descendu quelques bières et burgers au

    un de nos restaurants favoris du Strip, on revient au Quad vers 11:30, pour le dernier tournoi de la journée.
    En fait nous ne sommes que trois à nous inscrire, arnukem étant un puriste des deepstacks.
    Il y aura 21 entries en tout.
    Clairement les frenchies sont venus envoyer des sacoches, à part le pauvre Jimmy Gold qui ne voit aucune main et se fait sortir rapidement, Guix et moi ouvrons environ 40% des mains, avec 80% de cbet environ, on veut mettre la pression, et partir au cash game du Venetian si ça se passe mal.
    Tout se passe nikel, on écrase la concurrence, à la bulle je chatte mon 80/20 (le destin rééquilibre mon bat beat d'il ya 5 ans, ou je fais runner up d'un tournoi au Treasure Island en perdant un 80/20 à tapis équivalent).
    A trois left, un anglais restant implore notre pitié, mais ce soir c'est peine perdue, il tombe comme les autres, en floppant top paire contre double paire de mon côté, je poussais mon tapis en donkbet en l'honneur des derniers grognards de Waterloo achevés à la bayonette par les sbires du Duc de Wellignton.
    En heads-up contre mon pote, le pieds absolu (à la relecture cette phrase fait super gay).
    Avec l'alcool, la fatigue et l'excitation , les nerfs craquent , on est morts de rire, difficile à jouer. Je craque, gueule comme un livetard sur les showdown ("come on american pussy !") Je finis par l'emporter.
    On lache de gros pourboires aux croupiers, on signe le papier de la win et on s'en va.
    Club Poker and the France made The Quad their bitch.


    Pendant les six jours suivant, j'ai perdu max de caves en cash game, mais je m'en fiche, rien ne vaut le fun d'un tournoi.
  5. Like
    Pingu reacted to Bandecdc for a blog entry, Scoop/Winamax Series : Objectif 10.000 en deux semaines.   
    Zloty.
    Je parle en Zloty, la monnaie polonaise bien sûr, ce qui au taux de change actuel équivaut à exactement 2381.57€. Pour comprendre où je veux en venir avec ce titre, il est sans doute préférable de revenir un peu en arrière.
    Dans le cadre de mon master de finance, j'ai été affecté en université partenaire en Pologne, d'où cette volonté de m'entrainer dés maintenant à faire des conversions, et sans doute pour faire un titre plus accrocheur, il faut bien l'admettre. En effet, mon set pour les SCOOP et les Winamax Series est de... Oh attendez... Non. laissez moi revenir encore plus tôt.
    Ca faisait 6 mois que je ne dormais plus. Avec l'insomnie, rien n'est réel. Tout n'est qu'une copie d'une copie d'une copie... (Oups, pas le bon film, désolé)
    Donc on reprend : Ceux qui suivent mon blog se souviennent certainement
     
     
    j'avais écris il y a de cela un mois et demi. Les joueurs de poker le savent, les périodes fastes précédent assez souvent les périodes creuses et plus particulièrement quand on a le culot de s'en vanter. J'ai donc passé les quelques centaines de games (et une bonne trentaine d'heures, lol) qui suivent à ne plus rien gagner, voire à reperdre un petit pourcentage de ce qui avait été gagné durant cette première période.
    Pris de l'envie de faire une pause de quelques semaines, je propose à mon stakeur de mettre fin au contrat, ce qu'il accepte sans problème en prenant sa part des 1800€. Pour ma part, je clôture le mois de févier à +113€ pour 54h de jeu, ce qui en fait à la fois le mois le plus faible en termes de gains et en termes de gain horaire de ces deux dernières années. Bon appétit.
    Je passe donc le mois de mars à vaquer à d'autres occupations plus importantes comme par exemple la surcharge de cours et de travail assez démente en milieu-fin d'année scolaire.
    J'ai aussi pu passer un mois à améliorer un peu mon skillzz aux échecs. J'adore ce jeu. Dimanche dernier j'ai battu mon deuxième 2100+ en partie longue de toute ma vie (sur 5 affrontés en tout). C'était une partie intéressante car il faut situer le contexte : Je n'ai pas participé à la première ronde du championnat de Dijon, ce qui fait que je commençais le tournoi avec un round de moins que tous les autres. En voyant les 19 autres joueurs inscrits, je me rends compte que mon classement Elo de 1925 FIDE est le second plus haut de la liste. Au dessus de moi, Jacques, un senior adorable et avec une culture incroyable, qui avait un niveau assez fou dans les années 90 et qui aujourd'hui se maintient aux alentours des 2115. Et en dessous, quelques 1850-1800 et le reste du field composé de débutants sous la barre des 1600.
    Jacques va très certainement gagner toutes ses parties, et finira invaincu si je perds contre lui. Même si je gagne toutes les autres et perds contre lui, je finirais à 7/9 et je ne suis même pas sûr d'assurer la deuxième place. En revanche si je le bats et gagne toutes mes autres parties, on finis tous les deux avec 8/9 et j'aurais un départage très favorable.
    C'est donc après une partie de 6h très tendue, très tactique, que j'ai réussi à obtenir cette position qui a provoqué l'abandon de mon adversaire.
     

     
    En effet dans cette position, tous les coups noirs perdent, la prise du cavalier avec la dame entraine un échange des dames suivi du fou qui prend le pion f4, le pion c6 qui avance en c7 et le fou qui prend en a6 le coup suivant qui aboutira au gain de la tour. Sur dame noire en b6 ou a7 ou c8, je joue mon cavalier en d7 et mon roi ne craint rien, me laissant avec deux pièces de plus.
    Par la même occasion, la relégation de l'équipe de la N3 à la N4 pour la saison 2013-2014 m'a permis de réaliser ma plus longue winning streak (6 victoires à la suite) et la plus longue non-losing streak (12 parties à la suite sans défaite). #brag #indecent #osef
    Bref je m'emporte, cool story bro, on est pas là pour parler d'un jeu de plateau mais d'un jeu de cartes. Revenons en à nos moutons : comme chaque année Winamax organise ses Series (3 fois dans l'année je crois) et Pokerstars les siennes, modestement appelées les SCOOP, ou Spring Championship of Online Poker. Et comme chaque année, les deux concurrents la lancent en même temps pour se tirer mutuellement dans les pattes .
    Quelle belle occasion pour reprendre le jeu que deux grosses séries avec des espérances de gain assez énormes ! Je me suis monté un set de 1500€ pour 5 jours de jeu, dont les 3 dimanches de la compétition (obligé lol). Je prévois donc de jouer le 30 mars, le 6 avril, le 7, le 11 et le 13. Parmi les gros events, on compte le 100€ Scoop #2 high, le 150€ Full ko high, le 150€ Ultra Deepstack high et bien sûr le Million Event, point d'orgue de la compétition puisque le vainqueur est assuré de repartir avec un gain à 6 chiffes (!). Pour le reste, je garde une partie de l'enveloppe pour ajouter des back ups parmi les tournois réguliers que j'ai l'avantage de bien connaitre.
     

     
    (Scarlett Johansson dans "Scoop" de Woody Allen. See what I did there?)
    Effectivement, ces tournois sont plus chers que ceux que j'ai l'habitude de jouer mais pas de panique ! J'ai évidemment vendu des parts à droite à gauche. Le principe de la vente de parts est très simple : on prévoit un budget fixe pour une série de tournois et on la divise en action comme une société. On en vend ensuite à des joueurs désireux d'investir sur nous et à la fin de la période, ils récupèrent la part des gains nets correspondants à leur pourcentage. A l'heure actuelle j'en ai vendu la moitié, j'aurais aimé 70-75% pour être parfaitement tranquille, mais bon c'est déjà pas mal. En ce qui concerne mon niveau, étant donné que ces séries attirent beaucoup de joueurs récréatifs, je pense en toute objectivité être capable de dégager un profit moyen sur ces limites (enfin l'inverse me ferait quand même beaucoup me remettre en question, sans que ça soit toutefois un drame cela dit).
     

     
    Quand on fait une simulation sur la répartition des gains, on se dit plusieurs choses : déjà qu'on aurait du écouter le prof de stats à la fac quand il parlait de la loi de Poisson d'une part, et d'autre part que les MTTs c'est quand même vachement ressemblant au Loto sur un terme aussi court. 61% de chances de finir OTM sur 50 games avec 40% de ROI, il va falloir passer les lancers de pièce !
    Mais passons, je vais ship de toute façon. Plus sérieusement, contrairement à mon titre (aguicheur, remember?), je ne me fixe pas d'objectif autre que celui de faire de mon mieux, jouer mon A-game tout du long et limiter au maximum mes erreurs futures. J'envisage aussi de tourner quelques petites vidéos vu que j'aurai très peu de tables de toute façon, ça n'affectera pas ma concentration.
    Je vous tiendrai donc au courant dans trois petites semaines de comment ça s'est passé. Mesdames, messieurs, bonsoir.
English
Retour en haut de page
×
PMU : Card Rush
PMU : Card Rush