Jump to content
Status Updates

Cruhell

CPiste
  • Content count

    1859
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Thanks!
    Cruhell got a reaction from DonTilt in Les scammeurs   
    Je ne vous comprend pas les scammés. 
    Vous déplorez les méthodes et le manque d'honneteté des personnes qui vous scamment, mais vous préferez taire leur nom en public lorsque vous récupérez votre argent plutôt que de les afficher. 
    Comme ça, ces scammeurs peuvent gentiment venir scam d'autres personnes dans l'anonymat le plus complet. 
  2. Thanks!
    Cruhell got a reaction from tR4xtw in Real Post   
    Tiens, il y a 2-3 jours je tombe sur un article annonçant la mort de ce bon vieux "La Boule", célèbre pour ses talents d'acteur masochiste de l'émission phare de FR2 : Fort Boyard.
     
    Me vient alors en tête une vieille CSB mettant en scène ce bon vieux gros, son ami de toujours Passe-Partout et ses talents de chanteur, mon ex, un camping à l'île d'Oléron et moi même.
     
     
    " Juillet 2012, je sors depuis plusieurs mois avec Mélanie, très jolie malienne de 20ans, abandonnée par ses parents biologiques en pleine pampa Africaine 1 an après sa naissance, et récupérée par les courageux volontaires d'une mission humanitaire présente en 1993 aux alentours de Bamako. En sous-nutrition, déshydratée, elle était restée plus de 5 jours livrée à elle-même selon les docteurs l'ayant examiné (discours tenu à ses parents adoptifs, avec des photos prises lors de sa découverte qui ressemble tristement à cette photographie choquante et atroce qui m'aura fait sangloter plus d'une fois : http://mldc.unblog.fr/2009/05/11/le-vautour-et-lenfant-kevin-carter/ ).
     
    Mélanie est donc naturellement dotée d'une joie de vivre, d'une envie de vaincre et d'une paire de fesses à faire pleurer tous les vieux pervers hollandais qui appréciaient poser leur 12ème bière sur leur ventre au bord de la piscine du camping en regardant les demoiselles trop jeunes pour eux se baigner.
     
    Bref, Mélanie et moi partageons une relation explosive depuis quelques mois, quand nous nous retrouvons en vacances avec sa mère adoptive, une amie de sa mère, totalement tarrée, et sa fille de 8ans.
     
    Le cadre est sympa (j'en dis pas plus sur le camping en lui-même, pour plus d'infos MP Checkraizeur), les gens assez vieux mais souriants, et la piscine est presque vide et permet d'en profite pleinement.
    Le problème avec Mélanie, c'est qu'il suffit que j'ai un seul contact physique avec son postérieur pour que mon gigantesque membre se mette au garde à vous. Elle en joue bien entendu, et s'amuse de me voir rester dans l'eau quand elle quitte la piscine.
    Qui dit garde à vous dit forcément envie de niquer au quotidien, et le tout petit mobil-home qui nous sert de lieu de vie n'offre pas l'intimité nécessaire pour faire hurler Mélanie comme une chienne.
     
    Nous nous improvisons des "fast-sex" très tard le soir le long d'un mur isolé hors du camping, mais ça ne calme pas totalement mon appétit sexuel, la peur d'être vu n'est pas quelque chose de totalement excitant pour moi. Rien de mieux que de faire couiner une nana dans ma chambre, les fenêtres fermées et ses jambes bien ouvertes sur mon confortable canapé/bureau/lit/n'importe quel endroit qui supporte une nana bien chaude.
    Avant de passer à la suite, sachez que Mélanie est à ce jour mon meilleur coup, et de loin. Je ne veux pas faire dans les préjugés, mais jamais une blanche n'aura réussi à me donner 1/10ème du plaisir que me donnait Amélie avec sa langue. Clairement, c'était indécent. Quant à ses performances corporelles, certes elle n'était pas aussi bien foutue niveau corps que ma chère "bourrée du caniveau" (Previous CSB par ici : ), mais la possibilité de pouvoir pilonner régulièrement son anus comme l'aviation nazie sur l’Angleterre en 44 me satisfaisait amplement. 
    Mélanie est également le type de filles qui aime danser en boite, plaire aux autres, mais sait se fixer des limites. Elle aime la séduction, être désirée et par dessus tout les mecs raffinés.
     
    C'est à ce moment qu'entre en scène notre cher ami "La Boule".
     
    Jeudi soir au camping des flots bleus, l'animateur Marcel (no fake) fait le tour du terrain de boules pour annonce la "surprise du chef" dans la salle des fêtes d'une capacité de 200 personnes.
    21h, on y est.
    Passe-Partout de Fort Boyard arrive sur scène sous les applaudissements et les cris hystériques des enfants présents sur place et nous invite à acclamer "La Boule" lequel vient le rejoindre sur scène. S'en suit 1h30 de concert au cours duquel Passe-Partout détruit toutes les perles de la chanson Française et conclut en assassinant "L'aigle Noir" de Barbara, provoquant un fou rire incontrôlable à ma dulcinée, que j'accompagnerai bien évidemment.
     
    23h30, les gosses sont couchés, les vieux finissent de rentrer, et nous continuons notre rituel quotidien : vin blanc/clope en terrasse.
    Mélanie va nous resservir, et "La Boule", accoudé au bar et sa tête aussi ronde et rouge qu'une belle boule de bowling s'empresse de suivre le balancement du postérieur de Mélanie, et l'accoste au bar. Celui-ci demande à venir s'assoir avec elle, demande un verre au patron qui nous offre la tournée (faut croire que s'occuper des cachots sur un fort accorde des avantages) et nous rejoint, complément saoûl, accompagné de Passe-Partout, et un de ses musiciens (d'apparence normale cette fois).
     
    La situation est épique, clairement. Ce n'est pas comme ça que j'envisageais ma première rencontre avec quelqu'un de "connu" (je me voyais plutôt tringler sharapova après une défaite à Roland Garros ou déboiter Jennyfer Lawrence, un verre de blanc à la main avant de lui envoyer tout sur la gueule en sortie de tournage (avis aux coquins du Fappening)), mais il faut avouer que j'ai plein de questions à leur poser.
    S'en suit une heure de discussion, surtout avec le nabot qui fait preuve d'une présence d'esprit et d'une vision de la condition humaine assez courte sur patte mais cohérente. On discute un peu avec le musico, et j'évite de le questionner sur la pertinence de son choix de carrière. Quand on maitrise aussi bien les percus que ce mec, on pourrait envisager autre chose que la tournée des campings de la haute normandie avec un mauvais chanteur, mais apparament, il à l'air satisfait de sa vie de bohème.
    Notre corpulent lui, a siroté 3 bières de plus et ne détache plus le regard des deux, certes petits mais adorables, seins de ma demoiselle. A tel point qu'on se demande tous autour de la table à quel moment il va lui sauter dessus.
     
    1h45, le patron va fermer le bar et notre discussion endiablée sur les coulisses de l'émission, les apports de la réputation médiatique sur une carrière musicale et les conditions des intermittents, bien aidée par l'alcool ambiant, approche du terme.
    Alors que je demande l'addition au serveur, Passe-partout sort un gros billet vert et me demande d'aller payer au bar (quel Balla). Je m'exécute, sans avoir remercié ce petit homme de sa grande générosité (Melanie le gratifiera d'un très beau baiser au rouge à lèvre sur sa petite joue, qui, s'il ne l'aura pas fait rougir, l'aura au moins fait sentir un peu moins insignifiant ce soir là).
     
    Mais alors que je reviens vers la table, j'entends un cri et vois ma princesse Touareg (la nomade, pas la voiture) rouge de colère (bon, elle était toujours noire hein, mais l'expression reste la même). Elle s'était levée, et dans une seconde ayant durée une éternité, nous apercevons tous sa main gifller de toutes ses forces la tête circulaire de ce cher bouboule.
    Oh put**n, vu l'état du monstre et sa réputation d'enfant de coeur, j'ai senti que la soirée ne se finirait pas bien. Revenant à ma place, j'ai échangé des regards interrogateurs aux deux autres spectateurs, tandis que La Boule semblait reprendre ses esprits et fulminait. Mélanie hurlait maintenant que ses fesses n'étaient pas une propriété publique et qu'une gros porc comme lui n'avait aucun droit d'oser les toucher. Je comprenais enfin la scène et, après avoir envisagé une seconde de raisonner un mec bourré comme lui, attrapait la jolie fille par le bras, pour rejoindre nos appartements.
     
    Seulement, la boule ne souhaitait pas en rester là. Et dans un élan de colère, et un souffle d'alcool, décida de prendre le chemin frontiste et asséna à ma jolie demoiselle une remarque que certains pourraient qualifier de tendancieuses, tandis que d'autres, moi compris, trouveraient clairement raciste.
    Il n'en fallait pas plus pour transformer Mélanie en une boule de nerf. Et croyez moi, vous pourriez la rencontrer et tomber sous le charme de cette africaine raffinée, et la redouter quand ses yeux bouillonnent de rage.
    Clairement, à ce moment là j'ai vraiment cru qu'elle allait se jeter sur la boule, et qu'on aurait au moins un mort avant la fin de la soirée.
    Cependant, dans un élan de courage, j'ai retenu ma demoiselle de toutes mes forces et le patron du bar, de type marseillais de la vieille en marcel blanc et aux tatouages sur les bras est venu calmer son vieil ami boulesque et nous a tous invité à rejoindre nos lits.
     
    Il est 2h, Mélanie ne décolère pas et m'invite  m'ordonne d'aller sur la plage. Elle rumine les mots de son agresseur et, lorsqu'elle se calme, fond en larmes dans mes bras, et révèle ainsi sa vraie nature de femme sensible.
     
    Et cette nuit là, alors qu'un vieux porc bourré lui avait volontairement touché les fesses, sans autorisation ; l'océan était témoin que je lui prenais les fesses sur la plage, avec son autorisation.
     
     
    /csb
  3. Like
    Cruhell got a reaction from NICEBET in 200 k years   
    Et sinon parler de technique entre regs ça risque de faire augmenter le niveau moyen du field et vous faire perdre de l'EV, vous en êtes conscients ???????? 
     

  4. Like
    Cruhell got a reaction from DosOnTheWeb in EXPRESSO   
    Un excellent défouloir après avoir perdu tous ses flips en late game des gros MTT. 
     
    Par contre, sur les 1 et 2 €, le niveau est vraiment faible, les nits shovent le top 10%, le reste c'est cadeau.
  5. Like
    Cruhell got a reaction from wangjp in Vos recommandations de Podcasts   
    Up à moi-même, je dévore les "affaires sensibles" : podcast de Inter encore une fois.
    Comme le titre l'indique : décryptage des affaires sensibles de la 2ème partie du 20eme siècle : entre affaires politiques intérieures, évènements extérieurs ou sujets d'opinion, c'est très bien présenté, très bien lu et documenté avec des archives de la tv/radio Française. 
    On y ajoute un invité de choix en fin d'émission : un plaisir qui (ne) dure (que) 55 minutes. 
     
    https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles
     
  6. Like
    Cruhell got a reaction from olivierp in League Of Legend (lol pour les intimes^^)   
    Salut Salut.
    S'il y a encore quelques fans de ce jeu, nous sommes en passe d'avoir le meilleur match de tous les temps.
    G2, dernier espoir Européen contre SKT, meilleure équipe Coréenne et favori du mondial.
    Une demi-finale d'anthologie qui se prépare pour aller rejoindre le numéro 1 Chinois en finale à Paris dimanche prochain.
     
    En mai dernier G2 avait gagné 3/2 au terme d'un match d'une intensité rare.
    G2 c'est la folie, l'envie, une bande de potes qui jouent en rigolant et sont capables dans leur meilleur jour de 3/0 n'importe qui.
    SKT c'est Faker et son arc de redemption ; peut être le meilleur joueur de tous les temps avec 4 coéquipiers triés sur le volet.
     
    Tout ça commence a 12h ici : https://www.twitch.tv/ogaminglol
    Si vous vous ennuyez cet après-midi ; n'hésitez pas, vous ne le regretterez pas.
  7. Like
    Cruhell reacted to olivierp in League Of Legend (lol pour les intimes^^)   
    Eh bien ça valait le coup !
  8. Like
    Cruhell got a reaction from olivierp in League Of Legend (lol pour les intimes^^)   
    Salut Salut.
    S'il y a encore quelques fans de ce jeu, nous sommes en passe d'avoir le meilleur match de tous les temps.
    G2, dernier espoir Européen contre SKT, meilleure équipe Coréenne et favori du mondial.
    Une demi-finale d'anthologie qui se prépare pour aller rejoindre le numéro 1 Chinois en finale à Paris dimanche prochain.
     
    En mai dernier G2 avait gagné 3/2 au terme d'un match d'une intensité rare.
    G2 c'est la folie, l'envie, une bande de potes qui jouent en rigolant et sont capables dans leur meilleur jour de 3/0 n'importe qui.
    SKT c'est Faker et son arc de redemption ; peut être le meilleur joueur de tous les temps avec 4 coéquipiers triés sur le volet.
     
    Tout ça commence a 12h ici : https://www.twitch.tv/ogaminglol
    Si vous vous ennuyez cet après-midi ; n'hésitez pas, vous ne le regretterez pas.
  9. Like
    Cruhell reacted to Ready_To_Gamble in Le thread des FDP   
     
    Finalement quand on y pense, un génocide ce n'est jamais que tuer des gens qui seraient de toute façon morts un peu plus tard.
  10. Like
    Cruhell reacted to MagicEdika in Le thread des FDP   
    Byshop ou l'art en permanence de vouloir être du côté de l'indefendable. Ce que tu kifs en fait c'est être contre tout le monde pour défendre même des trucs dont tu te fous non ?
  11. Like
    Cruhell reacted to IpromizUHell in Le thread des FDP   
    Au hasard, l'acte gratuit d'un mec ivre qui veux épater les trongols à sa table?
  12. Like
    Cruhell reacted to Lazydad in Le thread des FDP   
    Vu le nombre de célébrités impliquées dans ce qui est l'un des plus gros scandales de pédophilie, le "suicide" en prison était plutôt prévisible. Pour ceux qui veulent en savoir plus je recommande de suivre le compte Twitter d'Alexis Poulin qui est celui qui m'a fait découvrir cette affaire il y a plusieurs semaines.
     
  13. Like
    Cruhell reacted to Pasdepo(k) in Le WTF !?! Oo thread   
    C'est ta vision philosophique des choses, en droit français l'embryon n'est pas une personne donc ce n'est clairement pas un meurtre. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas vivant. On ne parle pas assez du génocide des carottes, petits êtres vivants abattus par millions sans que personne ne s'émeuve.
  14. Like
    Cruhell reacted to Touareg in Real Post 2   
    J’ai vidé la terrasse et ressorti les planches pour protéger les fenêtres.
    prochaines étapes : baisser le niveau de la piscine pour éviter qu’elle déborde.
    Filer un coup de main à ma voisine qui est seule depuis la mort de son mari, il y a quelques semaines.
     
     

  15. Like
    Cruhell got a reaction from WebMaster in Vos recommandations de Podcasts   
    Up par ici. 
    J'écoute "Rendez-vous avec X", fameuse série de France Inter où Monsieur X, ancien espion des services français désormais retraité livre ses secrets et analyses sur les grands évènements de ce monde.
    A prendre parfois avec votre esprit critique, mais c'est aussi passionnant qu'intriguant. 
  16. lol!
    Cruhell got a reaction from General_doc2 in Mal à l'aise Thread   
    Quand vous avez des blagues pourries qui viennent à votre esprit ; réfléchissez quelques secondes afin de savoir s'il est nécessaire de les partager avec d'autres personnes. 
  17. Like
    Cruhell got a reaction from lalbigeois31 in Votre pire rencard foiré ?   
    Impossible de la retrouver. 
    J'ai testé tout ce que je pouvais savoir, j'ai même mail adopte un mec pour leur demander de me retrouver le profil. Evidemment ils m'ont expliqué que c'était impossible.
    Dans les rencards un peu spéciaux j'en ai eu un via tinder ce week-end. 
    On est déjà sur les sextos avant la rencontre depuis quelques soirs, il y a pas un cas ou ça se termine pas en séance sur mon canapé Rochelais. 
    Et bien pourtant si.. Mademoiselle s'est pointée pour boire un verre en ville avec une amie à elle. Amie qui, en plus de ne pas comprendre qu'elle était de trop, s'est permise de gueuler après la serveuse et de faire chi** un mec qui fumait à la table d'a côté.

    J'ai préféré quitter ce rencard au bout de 30 minutes plutôt que d'envisager me faire sucer.
    Mon rencard ne s'est même pas excusée, m'ai traité de "taré" et m'a assuré que "c'était totalement normal de venir accompagnée à un premier rencard". 
     
    Mais on perd pas espoir ; de la fille volage il y en a si on cherche bien et qu'on est ni trop avare, ni trop timide, ni trop con. 
  18. Like
    Cruhell got a reaction from clovis1er in Le thread des FDP   
    https://twitter.com/M_Vicuna/status/1140964444891156480
     
    Pas vraiment FDP mais plutôt mal à l'aise.. 
  19. Like
    Cruhell got a reaction from clovis1er in Le thread des FDP   
    https://twitter.com/M_Vicuna/status/1140964444891156480
     
    Pas vraiment FDP mais plutôt mal à l'aise.. 
  20. Like
    Cruhell got a reaction from clovis1er in Le thread des FDP   
    https://twitter.com/M_Vicuna/status/1140964444891156480
     
    Pas vraiment FDP mais plutôt mal à l'aise.. 
  21. Like
    Cruhell got a reaction from clovis1er in Le thread des FDP   
    https://twitter.com/M_Vicuna/status/1140964444891156480
     
    Pas vraiment FDP mais plutôt mal à l'aise.. 
  22. Like
    Cruhell reacted to Mathafackaaa in Real Post 2   
    KroustyFISH il s'en tamponne le coquillage. T'as l'air bien branché produits de la mer dis donc. A moins que tu sois une femme et que tu voulais dire que tu t'en bats la moule. 
    Sinon c'est coquillard gros.  
     
    A part ça c'est ici le ToPiK 2 La CaSTaGNe ?
    Parce que bon rofl hein, à tous les fifous : checkez bien votre rétro pour vérifier que c'est un petit à lunette derrière quand même, ce serait con de tomber sur un vrai nerveux qui vous pose une barre de fer sur la tempe. 
    Perso rien à branler que tu sortes de la danse avec ton collant en mode FuLL TesTo, c'était plutôt à lui de t'ouvrir le cul si tu laisses pas passer les gars qui ont le feu vert. C'est pas leur problème, c'est à toi d'anticiper. Rien de plus tiltant que ceux qui s'engagent et bloquent un carrefour complet sous prétexte qu'ils avaient le feu vert il y a douze minutes. Le pire étant la petite sous race de fouines sans couille qui font semblant de ne pas te voir sur le côté, toi et la file de trente mectons enragés dont ils ont accouché, et font genre ils regardent DROIT DEVANT sans cligner un oeil. 
    C'est quand même dingue à quel point la route est un catalyseur à embrouilles alors qu'à pieds on se ferait des bisous. Moi le premier, dans ma jeunesse j'étais complètement con une fois assis au volant de ces engins. Le nombre d'accidents et de contraventions m'ayant calmé, je suis aujourd'hui un fier repenti. C'est même un miracle que personne ne m'ait fracassé le crâne. Parce que quand je dis con, c'était con de chez con hein, du genre à accélérer pieds au plancher si j'avais le malheur de voir dans mon viseur un piéton traverser la route un peu trop lentement à mon goût à 200 mètres de moi. Je lui fonçais littéralement dessus et prenais un malin plaisir à le raser à 90 au lieu de 50 en hurlant "dégage fils de p*te" pour bien lui faire comprendre qu'il est sur la route des grands garçons ici, pas le temps de jouer au con à marcher à deux à l'heure.
    J'étais rarement en tort à proprement parlé, j'étais le.....
    JUSTICIER.
    A 19 ans, permis à six points à l'encre encore fraîche en poche, je m'en allais débarrasser le pays de la vermine qui sévit. Vous auriez été plus chanceux de griller un stop devant un car de CRS que devant moi. Si quelqu'un était assez con pour me faire un refus de priorité, j'étais prêt à abandonner famille, copine et ma jeune vie pour crever la bouche ouverte sur le pavé, le bide écartelé après un combat à l'épée. C'était vous ou moi. Je jouais ma vie à chaque instant. 
    De nos jours je suis maître zen 99% du temps mais je me surprends quand même à avoir des vieux excès de chaleur assez effrayants qui remontent de temps en temps. Pas plus tard que ce matin, j'ai du mal à m'engager sur une route car un fourgon est garé comme une p*te en double file et un peu comme dans une chatte thaï, il faut y aller mollo pour ne pas se râper les côtés. 
    Le col de l'utérus dépassé, vient ensuite une grande ligne droite limitée à 50km/h avec de potentiels radars mobiles. Je suis exactement à 52km/h quand je vois le fourgon me foncer dessus à toute blinde et me coller le cul à moins d'un mètre. Il a trouvé le trick qui me fait monter dans les tours. Je lui fais subtilement comprendre de calmer ses ardeurs en mettant deux petits coups de frein. Malheureusement sans effet alors je lui fais ma spéciale : je plante un full stop. C'est là qu'il commence à s'agiter et sautiller sur son siège avec de grands gestes, puis me double sur ligne blanche et prend le rond point suivant à contre sens. 
    Quelques minutes plus tard je le retrouve en double file, me gare en travers en mode Starsky et Hutch devant son Jumper (d'ailleurs c'était pas toi fdp ? parce que le gars avait deux oreilles), sors et le vois vite fermer ses portes de l'intérieur. Sick caïd. Il avait laissé dix centimètres de vitre ouverte alors je lui dis "bah alors t'es pressé bonhomme ?". Vu qu'il était livreur j'avais bon espoir de tomber sur un ancien de La Poste et que ça finisse sur le parvis de sa maison mère mais la raclure me répondra "nan azy c bon tsé koi, je travaille"
    - Ahhhhhhhhhhh ok ça va alors mais attends j'ai une question quand même...
    - ouais ??
    - Si je t'envoie deux semaines à l'hôpital ça te fera gagner du temps ou pas ? 
    Son unique réponse sera de baisser les yeux et de faire semblant de lire des random documents posés sur le siège passager.  
    JUSTICE IS BACK MOTHERf*ckAAS. Je vais m'acheter une cape et un moule burnes vert fluo jusqu'à ce qu'un type se décide à me dérouiller. 
     
    Sinon toutes ces histoires de transpirations d'égos qui s'entremêlent dans des joutes sans queue ni tête entre conducteurs excédés ou punk à chiens en mal de sensations fortes me rappellent une csb avec mon oncle pour "héro".  
    Il y a quelques années, en plein mois d'Août, un oncle décède et je dois rejoindre la famille pour l'enterrement à Brest. Mes parents sont déjà sur place alors je suis à deux doigts d'acheter mes vols quand ma mère m'appelle "annule tout, tu y vas avec ton oncle Charlie". Ceci est un faux nom. 
    Pour vous résumer le personnage : Charlie est un oncle que j'ai toujours aimé, complètement décalé de la vie à laquelle je suis habitué, il vit en Corse dans un petit village, chasse, a des poules et toutes les caractéristiques typiques du Corse à l'ancienne. Très bourru, têtu, souvent franchement limite sur l'idée qu'il se fait des gens des villes, des homosexuels et j'en passe, vous voyez le genre. Mais il me fait rire, a un franc parlé à vous faire tomber des montagnes et un humour affûté. Sa vie se résume à ses trois cents potes, souvent chasseurs alcoolisés, sa petite famille, ses chiens et son potager. Je ne pourrai clairement pas passer un an avec lui mais je n'ai que de bon souvenirs de vacances passées chez lui étant enfant et c'est mon oncle alors j'apprends à l'accepter. Quand il vient nous voir il nous ramène un peu d'exotisme et ses mauvais côtés sont drôles si pris à dose homéopathique et avec philosophie. 
    Charlie a peur de l'avion alors il exige de se taper tout le trajet Corse-Brest-Brest-Corse dans sa voiture pourrie plus rouillée qu'un chalutier de l'ex URSS. Le tout en moins d'une semaine. Pour qu'il ne soit pas seul, ma mère lui a dit de me prendre au passage et ça fera l'occasion de passer un peu de temps avec mon oncle. Merci maman.
    Me voilà donc parti dans un périple que je n'oublierai jamais...teinté de fou rires, de peur et de honte extrême. 
    Il débarque avec trois heures de retard, me dit qu'il s'est planté de route car il a fait un détour mutanesque. Du genre il est passé par Lyon pour aller à Marseille. Il peste pendant les trente premières minutes sur son satané frère "qu'est ce qu'il est allé foutre à Brest ??? Non mais franchement. C'est de la m**de put**n".
    Première nationale limitée à 90, il roule à 50 max et crée un bouchon gigantesque. Il dit qu'il a chaud, qu'il est tétanisé par toutes ces voitures grouillant de partout (sachant qu'on est en pleine forêt sur une route sans croisement hein). Lui il a l'habitude de voir un tracteur tous les trois kilomètres et il connait chaque conducteur de l'île de beauté par son prénom alors je me dis que le voyage va être très très long. 
    Peu de temps après, une voiture le colle un peu trop alors il s'arrête carrément. Plein milieu d'une nationale, oklm, ligne blanche, une file de vingt cinq caisses à l'arrêt total derrière, il descend de sa carriole, en sueur, chemise ouverte, gros bide poilu pointant le bout de son nombril fièrement. Il travaille à la mairie mais a un charisme de mafieux napolitain des grandes heures. L'accent très prononcé et la nonchalance corse s'ajoutent à sa carrure de charpentier un peu gras et vous avez là un mec bien flippant. 
    Je me retourne pour analyser la situation et vois deux racailles survets casquettes dans une énorme BMW noire en mode "pti dégradé chef stp". Pensant qu'il allait se faire allumer je sors pour calmer la situation et là surprise, Charlie que nous appellerons désormais Tonio est déjà en train de cracher copieusement sa verve à deux centimètres de la fenêtre conducteur. 
    - Qu'est ce qu'il y a les baltringues ? Quand je roule à 50 c'est qu'on roule à 50. Ok baltringue ? 
    - C'est limité à 90 !!!
    - Le panneau je l'enc**e, c'est 50 maintenant. OK baltringue ? 
    - Mais monsieur...
    - OK baltringue ? 
    - .....
    - Et toi l'autre fiotte avec la casquette crocodile, c'est même tarif pour toi, pas la peine de t'aplatir dans ton fauteuil, je t'ai vu. 
    - mais bleuh bleuh blujdaahdhjklad
    - Bon maintenant on va repartir et si vous me collez encore c'est un pruneau chacun ok les deux fiottes ? 
    -  
    Connaissant l'énergumène j'aurai même pas été étonné qu'il traverse le pays avec ses fusils de chasse dans le coffre. L'actor studio était au point et il m'a même foutu le doute le con. 
    La honte a laissé place au fou rire quand tout le reste de la route, il continuait à 50 et les deux ex gros durs se tenaient à un bon 30-40 mètres derrière sans broncher. 
    Arrivé à la première grande ville, ma proposition de conduire sera refoulée par un direct "eh gamin, personne touche à mon volant". 
    Première grande avenue à quatre voies, le type est en PLS complet, on est file de gauche et devons nous rendre voie de droite. Etant passager, j'ai le sentiment de tout vivre au ralenti. Un peu l'impression d'être Néo à la fin de Matrix mais sans le pouvoir d'éviter les balles. Tout le monde nous fonce dessus, la paume incrustée dans leur klaxon, c'est infernal. Par contre lui il vit tout ça full speed et devient taré avec des auréoles à faire pâlir un chrétien. Du coup rebelote, il stoppe net plein milieu voie de gauche et me sort ce truc surréaliste : "descend on va boire un coup". 
    En guise d'intro dans le bar avec une grosse voix : "put**n tous des pédés dans votre ville, ils veulent pas me laisser passer, deux cafés siouplé". Tout le monde explose de rire et le gérant se lance dans un mode d'emploi pour traverser ces quatre voies de l'enfer en mode stratège New-Yorkais. 
    Bref le reste du voyage se fera sans trop d'encombres, si on met de côté le fait qu'il insulte absolument tout ce qu'il croise. Ca va toujours trop vite pour lui. Ah oui aussi explosé de rire quand il a fait signe à des flics de ralentir.
    Au fil des kilomètres le mecton prendra peu à peu la confiance et on a même dû atteindre les 70 à un moment donné. Inutile de dire que l'autoroute c'était no way, je pense sincèrement que son record all time c'était 70. Foutez le sur circuit et il poussera peut être péniblement les 75km/h au treizième tour. 
    L'enterrement est des plus triste et tout le monde repart dans sa ville, disséminé dans toute la France, et au delà. Moi, je reste avec mes cousines pour les aider avec l'"après" décès. Principalement le déménagement de l'appart de leur père. 
    Un des moments les plus malaisants de ma vie ? Quelques jours après avoir enterré mon oncle, je débarrassais les meubles de sa chambre. Dans une armoire, planquée derrière des piles de pulls que je mettais en cartons, une collection de VHS Dorcel et d'autres un peu plus artisANALES avec des étiquettes fait maison "Club Blabla 1993", "Pipe Sandrine", "Noel 99"  
    Heureusement que je ne suis pas tombé que sur "Noel 99". J'aurais pu décider de mettre ça dans le salon pour remémorer les bons souvenirs aux cousines.
    Estimant qu'elles ne m'en voudraient pas si je leur évitais la malaisance, je décidais de mettre tout ça dans un gros sac poubelle et le descendre fissa en mode furtif. T'inquiète tonton, je te couvre. 
    Quand je remonte, une des filles est en train de ranger le reste de l'armoire 
    Je lance un "T'es sûre que je dois faire la chambre ? Il vaudrait mieux que je finisse une autre pièce, c'est moins intime" 
    - Non non t'inquiète il n'y a rien à cacher
    Bon...
    J'attaque donc le lit, les draps, avec la tristesse que ça implique de devoir ôter les draps d'un défunt, puis m'atèle à la lampe de chevet...
    Quand j'ouvre la table de nuit, je tombe nez à nez avec énorme gode violet et un double gode. A ce moment précis je suis une nouvelle fois seul dans la pièce et je bloque pendant de longs instants. Mais qu'est ce que c'est que ce truc bordel ?? Après quelques considérations géométriques grâce à mes restes de cours de math, tout s'éclaire, mais oui, un double gode, de ceux qui te permettent de te pousser le fion quand tu pénètres ta copine. 
    Un peu de ce style mais je ne suis pas expert. 
    Mis tout le bordel dans un autre sac poubelle avec la rapidité d'Usain Gode et insta quitté la pièce avec qu'elle ne re-revienne. Je me suis lavé les mains sept fois. Personne ne m'a grillé. Je te couvre tonton. 
    Longuement hésité à poster ce truc mais bon, c'est vieux maintenant il y a prescription et c'est pas comme si c'était un membre connu du CP. Et puis quand je pense à mon oncle corse, je pense forcément au double gode. A jamais. 
     
     
    Bref, GARDEZ BIEN VOS CULS FERMÉS ET REGARDEZ DROIT DEVANT. 
  23. Like
    Cruhell reacted to ImsoApi in Real Post 2   
    C'est marrant, moi j'ai mené une étude qui démontre que 100% des personnes qui utilisent le terme "87% des gens" sont des concombres de l'espace sur le plan intellectuel du terme. 
  24. Like
    Cruhell reacted to Frouza in Real Post 2   
    Hier j'étais au feu rouge et j'en ai profité pour changer de chanson sur mon GSM connecté en AUX à mon autoradio et je me suis fait klaxonner derrière parce que j'avais pas vu que le feu était passé vert. Alors j'ai passé la première et j'ai avancé en faisant un signe d'excuse de la main dans mon rétro pour le mec derrière.
  25. Thanks!
    Cruhell reacted to AmIlya in Real Post 2   
    Tiens ça me rappelle un moment vécu il y a quelques mois.
    Je sors du parking de carouf' après avoir fait le plein en oeufs et blancs de poulet pour la semaine, je monte dans ma voiture oklm. Petit Kharis sur le poste pour alerter les tchoins qui traînent par là, y'en a pas mal généralement.
    Puis à l'intersection de sortie y'a un type à ma droite à moitié engagé sur sa ligne de stop pendant que je passe (comme d'hab sans chichis, confiance en soi c'est la première clé dans la vie les bros) qui a l'outrecuidance de pilonner son klaxon. Je ralentis et je regarde dans le rétro qui peut bien oser me faire ça alors que je suis dans mon bon droit. Là j'aperçois un type, la 50aine et sa go toute défraichie. A première vue, physique d'esclave somalien et lunettes typique des professions intellectuelles financièrement frustrées et faiblement chibrées.
    Mais bon, je suis dans un bon jour, magnanime je décide de ne pas relever l'insulte faite à mon honneur au jour d'aujourd'hui. Le son résonne, " La go la c'est ptêt une fille bien, mais nous on veut des tchoins, tchoins, tchoins.." j'en profite pour me reconcentrer sur les paysannes du coin bien galbées que je prendrais bien dans le foin, foin, foin.. pardon.
    La main sur l'embrayage, prêt à continuer ma BA du jour le mec recommence : 10 coups de klaxon x 2 secondes chacun. Là c'est en trop il va falloir réagir et vite, digit ratio et respect de la chaîne alimentaire oblige. J'ai deux options : soit je sors mon bras d'enfant pour tapoter à sa vitre et ça devrait suffire à menacer le gonz pour des générations en plus des pluies diluviennes provoquées chez sa rombière.  Deuxième option, je mets le poing américain et je démonte le pare brise.
    Finalement je la joue gentleman et je pointe mon 1M93 devant sa vitre et là le gonz bégaie : "ARRIVE TROP VITE ! VITE ! TROPP !VITEE !". C'en est trop, je le sors de son Wolkswagen Touran d'éjaculateur précoce (sa femme doit bien se faire piner par le prof de Thai chi ) et je lui assène une série de 20x doubles biffle latérales. Sa gourgandine regarde le spectacle les pattes à l'air, cyprine à volonté sur le simili cuir du SUV. Y'en a un qui va prendre tarif ce soir entre le petit salé et le caprice des dieux.
    Une fois mon office terminé, j'entends bien un petit "Oh là là quelle allure, ça faisait longtemps qu'on avait pas vu ça à Sucy en Brie" qui m'agite à peine l'ego, des fois faut bien faire le job dans une société défaillante à ce point.
    Des fois un bon coup de bite c'est mieux qu'un tranxène, la vérité.
     
     
     
English
Retour en haut de page
×
PMU : Super Titan
PMU : Super Titan