Jump to content
Status Updates

AAcheckmate

CPiste
  • Content count

    315
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by AAcheckmate

  1. Ma bankroll winamax pour jouer les tables à 2k ça peut monter haut
  2. [live] Cash Game, règle d'abattage

    le dernier angle shoots que j'ai subi par un gros reg du casino (tables à 100 euros). Le type regarde mon tapis, me relance à 99% de mon tapis turn(avec un draw), je met tout pensant payer. La river arrive il touche max, je lui demande de montrer il dit non que c'est moi qui a relancé en dernier, je demande la confirmation du croupier puis du manager la situation prends 5 mins, je montre mon jeu et il montre son slow roll et prends le pot ... N'imp le type joue tous les jours ...
  3. Tableau mise à jour (la base de calcul des prélèvements forfaitaires a été corrigé dans la simulation full dividendes). Ma simulation actuelle me montre que c'est de la m**de de se rémunérait qu'en dividendes. Pour l'instant je penche donc à repasser en EI ou renoncer à l'IS de mon EIRL pour profiter de la ZRR. 1) "En EIRL les dividendes sous soumis aux cotisations sociale" pas tous. Le montant de tes dividendes inférieurs à 10% de ton capital alloué ne le sont pas. Je pense que ça procure donc un avantage de se verser des dividendes de la valeur de ton capital alloué *0.1. (après si tu as un taux d'IR élevé, profiter du taux d'IS réduit pourrait être intéressant mais ça semble compliquer à calculer et le gain potentiel pourrait être marginal). 3) C'est uniquement pour essayer de comprendre comment fonctionne cette CSG non déductible. Anyway je pense en avoir fini avec ces simulations IR > IS en ZRR
  4. Spin 4 living

    ça me faisait toujours tilter moi, c'est toujours une bonne occasion de bosser son jeu / analyser sa database!
  5. Aucune idée pour les micro entreprise mais en gros il faut différencier les cotisations (ouvre droit à la retraite + assurance maladie) et les prélèvements sociaux (juste une charge)
  6. Ok je pense repasser en EI (actuellement en EIRL IS). J'avais un fiscaliste mais il ne connaissait les ZRR. Ma simulation se base sur le cas le plus simple, seul source de revenu et celib.
  7. Whoua la vengeance Après 4 lectures cela ressemble toujours à du chinois. Je pensais que c'était fini que le bilan était que se verser que des dividendes était pourris. Un indice sur comment procéder dans ma simulation avec que des dividendes? Je dois jeter la ligne à la poubelle et recommencer avec la méthode de l'abattement de 40%.
  8. "Ok, je pense que tu prends certains calculs à l'envers. Quand tu verses 150k de dividendes, tu as 150k brut à déclarer, qui te sont verser, et PFU de 30% dessus donc 45k€. " Tu as raison : "Pour une distribution de 1000 € de dividendes : 1000*30 % % = 300 €. Vous payez 300 € d'impôt et de prélèvements sociaux." https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32963#:~:text=Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou "flat tax"&text=Le PFU est prélevé par,dividendes n'est pas applicable. La base de calcul du prélèvement forfaitaire est en faite le montant du résultat avant rémunération, cela donne donc le tableau suivant. Ce verser que des dividendes est donc une option pourrie(la différence avec la simulation précédente est que j'avais utilisé le montant du dividende versé comme base de calcul du prélèvement forfaitaire au lieu de ce montant + prélèvement forfaitaire + cotisation) Sachant que j'ai pris comme base de calcul le montant du dividende versé (34748 dans la ligne à 80 000 de rémunération) et non pas les 70 000 soumis à la flat tax. Si on prends 70 000 en base pour les cotisations, l'option de se verser que des dividendes serait encore pire. La ligne EIRL IS ZRR 10k de dividendes n'est pas à jour (le résultat net sera légèrement plus faible)
  9. "Ok, je pense que tu prends certains calculs à l'envers. Quand tu verses 150k de dividendes, tu as 150k brut à déclarer, qui te sont verser, et PFU de 30% dessus donc 45k€. " Thx je modifie cela! https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/inconvenients-eirl/ 08/12/2020 "Y a pas de cotisations sociales supplémentaires sur des dividendes : "EIRL à l’IS : dividendes soumis aux cotisations .Enfin, pour les EIRL dont les bénéfices sont imposables à l’IS, une partie des dividendes distribués est soumise aux cotisations sociales. Cette partie correspond au montant des dividendes qui excède :10% du patrimoine affecté, ou 10% du bénéfice réalisé si cette valeur est plus importante.' Je comprends ton point de vue mais je ce ne sont que des simulations pour l'instant et je pense qu'avoir la simulation extrême (100% de dividende) est importante. Si mes calculs sont bons, mon prochain objectif sera de trouver les seuils de cotisations à atteindre pour profiter de la sécurité social / retraite. Et si on paye effectivement des cotisations sociales sur la partie des dividendes qui est supérieur à 10% du capital affectée alors on peut voir dans ma simulation que pour la ligne avec environ 150k de revenu il y a quand même environ 24k de cotisations (contre 56k de cotisations et prélèvement sociaux en IR)
  10. 1)Peut-on se rémunérer uniquement en dividende? La source suivante n'est pas très claire https://www.expert-comptable-tpe.fr/articles/se-remunerer-en-dividendes/ 22/07/2020 : " Seules les sociétés (SARL, EURL, SAS, SASU…) à l’IS peuvent se questionner sur la possibilité de se rémunérer en dividendes." "Dans le cas où vous percevez un versement exagéré de dividendes, le risque est que ces derniers soient requalifiés en revenu et donc soumis aux cotisations sociales. La fraction jugée excédentaire devra alors être réintégrée dans le bénéfice imposable de la société et sera majorée d’une pénalité." "Il est tout à fait possible de vous verser uniquement des dividendes. C’est d’ailleurs une stratégie efficace pour réduire l’impôt personnel." 2)La rémunération nous fait cotiser pour la sécurité sociale et la retraite (nombre de trimestre) il y a-t-il des seuils important à regarder? 3) source sur la CSG qui concerne les EURL : https://www.captaincontrat.com/articles-creation-entreprise/dividende-eurl L’imposition des dividendes en EURL au prélèvement forfaitaire unique au taux de 30% Les dividendes seront imposés sur le revenu à un taux forfaitaire de 12.8% et au titre des prélèvements sociaux, au taux forfaitaire de 17.20%. Il est à noter que si vous choisissez l’imposition à la flat tax, l’application sera globale pour tous vos revenus de capitaux mobiliers. Vous perdrez sur l’ensemble, le bénéfice de l’abattement de 40% et de tout autre taux favorable obtenu au titre des RCM (comme celui lié à une durée de détention). La CSG payée n’est pas non plus déductible. Cette solution est ainsi avantageuse seulement dans l’hypothèse où votre tranche marginale d’imposition est élevée, c’est-à-dire au moins égale à 30%.
  11. Voici ma dernière version en incorporant une simulation d'une EIRL à l'IS en ZRR se versant uniquement des dividendes avec un capital alloué de 100k.Je ne suis absolument pas sur du fonctionnement des dividendes et mes résultat vont à l'encontre de ce que la plupart des gens pensent donc il y a surement une erreur et j'aurais besoin de votre aide pour la trouver .Fonctionnement des dividendes : sur les 10% de ton capital alloué tu payes que le prélèvement forfaitaire, sur le reste (résultat avant rémunération - 10k - les 3k de prélèvement forfaitaire) tu payes le prélèvement forfaitaire de 30% + les cotisations sociales (j'ai utilisé le total cotisations aux organisme sociaux du simulateur en source si je comprends bien les taxes finançant le système social sont intégré dans le prélèvement forfaitaire). (Il n'y a bien aucun IR si on se paye uniquement en dividendes? Il est intégralement compris dans le prélèvement forfaitaire?)La conclusion de cette simulation serait que le meilleur statut (en regardant uniquement le coût des charges et cotisation sociales)pour un joueur ayant un résultat avant rémunération entre 80k et 151k et 100k serait l'EIRL option IS en se versant tout en dividendesNotes :-Ne pas considérer ces données comme fiables (surtout la partie avec dividende qui est en cours de travaux)-Je sais pas comment réintégrer la CSG déductible-Dans ma simulation avec dividendes les 10 000 de dividendes corresponde à 10% d'un capital affecté de 100 000 euros. -Je bosse sur les cotisations due en fonction des rémunérations et non en fonction des cotisations que tu payes réellement pendant l'exercice (tu payes en fonction d'estimation qui sont régularisé plus tard)-Source cotisation sociale : simulateur de https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/taux-cotisations-sociales-tns-travailleur-independant/-Source impôt : simulateur d'impôt
  12. Voici ma dernière version en incorporant une simulation d'une EIRL à l'IS en ZRR se versant uniquement des dividendes avec un capital alloué de 100k. Je ne suis absolument pas sur du fonctionnement des dividendes et mes résultat vont à l'encontre de ce que la plupart des gens pensent donc il y a surement une erreur et j'aurais besoin de votre aide pour la trouver . Fonctionnement des dividendes : sur les 10% de ton capital alloué tu payes que le prélèvement forfaitaire, sur le reste (résultat avant rémunération - 10k - les 3k de prélèvement forfaitaire) tu payes le prélèvement forfaitaire de 30% + les cotisations sociales (j'ai utilisé le total cotisations aux organisme sociaux du simulateur en source si je comprends bien les taxes finançant le système social sont intégré dans le prélèvement forfaitaire). (Il n'y a bien aucun IR si on se paye uniquement en dividendes? Il est intégralement compris dans le prélèvement forfaitaire?) La conclusion de cette simulation serait que le meilleur statut (en regardant uniquement le coût des charges et cotisation sociales)pour un joueur ayant un résultat avant rémunération entre 80k et 151k et 100k serait l'EIRL option IS en se versant tout en dividendes Notes : -Ne pas considérer ces données comme fiables (surtout la partie avec dividende qui est en cours de travaux)-Je sais pas comment réintégrer la CSG déductible-Dans ma simulation avec dividendes les 10 000 de dividendes corresponde à 10% d'un capital affecté de 100 000 euros. -Je bosse sur les cotisations due en fonction des rémunérations et non en fonction des cotisations que tu payes réellement pendant l'exercice (tu payes en fonction d'estimation qui sont régularisé plus tard)-Source cotisation sociale : simulateur de https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/taux-cotisations-sociales-tns-travailleur-independant/-Source impôt : simulateur d'impôt
  13. à 1ère vue IR avec zone de revitalisation rurale est le mieux, ma comptable pense cela, tu penses cela. Mais j'aimerai avoir les maths pour le démontrer. Tu as 4 avantages en IS : -Des bases de cotisations sociales plus faible -Une base d'IR plus faible (90% de ta rémunération) -La zone de revitalisation rurale supprimer l'IS (marginale par rapport à l'IR) -Pas de cotisations sociales (uniquement prélèvement sociaux) sur le montant de tes dividendes inférieurs à 10% de ton capital affecté A l'IR tu en as qu'un gros : Pas d'IR Si tu sais comment fonctionne la CGS déductible je suis preneur pour améliorer mes simulationS.
  14. Je suis en train de faire les calculs mais voici quelques informations : Tu as 2 choix être imposé à l'IS via une EIRL (tu peux te verser tout ton résultat et donc ne pas payer d'IS) ou à l'IR via une EI ou EIRL à l'IR (les 2 sont à peux près pareil). Avant les impôts tu payes des cotisations, à l'IR ces cotisations sont basées sur ton résultat avant rémunération, à l'IS elles sont basées sur ta rémunération. Exemple : tu as 100k de résultat avant rémunération et une cotisation de 50% (en réalité c'est plus entre 42 et 38% mais je simplifie ici) à l'IR tu payes des cotisations sur 100k tu paies donc 50K de cotisations pour 50K de rémunération. A l'IS tu paies 33k de cotisations pour 66k de salaires. Après les cotisations, à l'IR tu payes de l'IR sur tes 50k (si quelqu'un sait comment fonctionne la CGS non déductible je suis preneur). A l'IS tu payes 0 d'IS si tu tes versé tout ton résultat et tu payes ton IR basée sur 90% (10% déduction forfaitaire fais professionnels) des 66k (+1 pour la CGS non déductible) que tu t'es versé. à l'IS tu peux potentiellement optimisé ton revenu en te versant des dividendes (compliqué apparemment et pas une grosse optimisation). Voila pour le fonctionnement général. Maintenant il y a eu une grosse nouveauté découverte récemment par un utilisateur du forum : les zones de revitalisation rurale qui supprimerait ton IR ou ton IS pendant 5 ans + réduction entre 5 ans et 8 ans. en Gros ça donne (je bosse principalement sur résultat avant rémunération sup à 80k) : IR en zone de revitalisation > IS sans dividendes> IR sans zone de revitalisation et je ne sais pas encore comment bien calculer les coûts pour l'IS en zone de revitalisation avec dividendes
  15. Choisir PC Portable

    J'avais posé la même question il y a 4 mois je crois dans le thread four tout informatique
  16. Améliorer Winamax

    +1
  17. [live] Cash Game, règle d'abattage

    C'est à la personne qui est payé d'être un bonhomme et de montrer sa main et rapidement Tu payes pour voir et tu devrais plus souvent perdre (tu as un bon prix généralement)
  18. C'est un projet que je viens de commencer, il y a des erreurs (pas encore corrigées) mais tu remarquera que le taux d'imposition après impôts et cotisation est entre 43% et 45% (comme ce que tu précises). La grosse différence est de prendre en compte le dispositif de zone de revitalisation rurale que les joueurs, comptables et fiscalistes ne connaissaient pas forcément.
  19. Merci el-desperado. Je pense que tu dois avoir raison sur ta vision générale des dividendes. Mes il y a 4 situations à analyser verser des dividendes et payer l'IS à taux complet, à taux réduit, verser des dividendes inférieurs à 10% de ton capital alloué ou de ton résultat net s'il est supérieur et choisir le prélèvement libératoire ou non. La situation qui m'intéresse le plus et celle du versement de dividendes inférieurs à 10% de ton capital alloué ou de ton résultat net : Si je comprends bien l'exemple de (https://www.l-eirl.fr/Fiscalite-dividendes-EIRL-soumise#:~:text=Abattement forfaitaire de 1.525€,5%2C8% des dividendes perçus) tes dividendes la CSG de 5.8% et 12.1% de prélèvement sociaux puis subiront un abattement de 40% puis un abattement de 1 525 euros pour obtenir ta base imposable à L'IR (11%, 30 % ou 40%) avant cela la société a du réalisé un bénéfice et donc payer le taux d'IS aux taux réduit (15% pour les premiers 38 120 euros) pour pouvoir verser ce dividendes.
  20. Source des 2 premiers messages : https://www.l-eirl.fr/Fiscalite-dividendes-EIRL-soumise#:~:text=Abattement forfaitaire de 1.525€,5%2C8% des dividendes perçus 1) Imposition dividendes suivant barème progressif IR IR sur dividendes EIRL Dans ce premier cas, les dividendes sont ajoutés, dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers (de la déclaration annuelle de revenus n° 2042), aux autres revenus imposables de l’entrepreneur individuel pour la détermination de son revenu imposable à l’impôt sur le revenu. Mais il faut noter que ces dividendes, imposés à l’impôt sur le revenu (IR), proviennent du résultat de l’EIRL imposée à l’impôt sur les sociétés (IS). Le résultat avant impôt de l’EIRL est donc tout d’abord soumis à l’IS puis à l’IR lorsqu’il est distribué à son exploitant. Aussi, pour palier à cette double taxation, les dividendes bénéficient d’abattements avant leur imposition à l’IR et à cotisations sociales : La base imposable des dividendes est déterminée comme suit : Montant des dividendes perçus durant l’année Abattement proportionnel 40% Abattement forfaitaire de 1.525€ pour un célibataire ou 3.050€ pour un couple Déduction de la CSG déductible égale à 5,8% des dividendes perçus Cette base imposable est ajoutée aux autres revenus du contribuable sur sa déclaration annuelle de revenus n°2042. Par conséquent, ces dividendes sont imposés globalement à la tranche marginale d’imposition de l’exploitant de l’EIRL soit 0%, 14%, 30% ou 40%. A noter que le crédit d’impôt de 50% avant abattement, plafonné à 115€ par contribuable ou 230€ pour un couple, a été supprimé. Cotisations sociales sur dividendes EIRL Les dividendes perçus sont soumis à des prélèvements sociaux au taux global de 12,1% (CSG + CRDS). Il faut rappeler que les dividendes versés par l’EIRL à l’entrepreneur ne doivent pas dépasser 10% du résultat de l’EIRL ou 10% du patrimoine affecté pour pouvoir échapper (voir clause anti-optimisation fiscale EIRL) aux cotisations sociales des TNS (travailleurs non salariés). 2) Prélèvement libératoire sur dividendes IR par prélèvement libératoire Un contribuable peut choisir, plutôt qu’une imposition des dividendes à l’IR suivant son barême progressif, d’opter pour un prélèvement forfaitaire au taux de 18 % sur les dividendes perçus. Le règlement de l’impôt interviendra alors dans les 15 premiers jours du mois qui suit celui de l’encaissement des dividendes. Mais dans le cas de cette option, le contribuable ne bénéficie d’aucun abattement. Aussi, comme le montrent les exemples suivants, seuls les contribuables imposés à la dernière tranche de l’IR peuvent avoir intérêt à opter pour ce prélèvement libératoire de l’IR sur les dividendes perçus https://www.expert-comptable-tpe.fr/articles/eirl-impot-societes-attention-taxation-dividendes/ Lorsque l’EIRL est soumise à l’impôt sur les sociétés, ses cotisations sociales sont calculées non seulement sur la rémunération du dirigeant mais également sur la part des dividendes distribués (CGI art. 108 à 115) qui dépasse 10 % du montant de la valeur des biens du patrimoine affecté, constaté en fin d’exercice, ou bien 10 % du bénéfice net (CGI art. 38) si ce dernier est supérieur (c. séc. soc. art. L. 131-6-3). Il est précisé que (c. séc. soc. art. R. 131-3 nouveau) : la valeur des biens du patrimoine affecté correspond à leur valeur brute, déduction faite des encours des emprunts y afférents, appréciés au dernier jour de l’exercice précédant la distribution des revenus ; le bénéfice correspond à celui de l’exercice précédant la distribution des revenus.
  21. Ce poste concernera la partie difficile la compréhension du fonctionnement des dividendes pour l'EIRL à L'IS. IL y a plusieurs éléments à prendre en compte : -Taux plein d'IS -Taux réduit d'IS -Dividendes étant inférieurs à 10% du capital alloué ou du résultat net de l'exercice précédant s'il est supérieur -Prélèvement libératoire (à confirmer mes apparemment utiles uniquement si on est à la tranche la plus élevé d'IR donc on ne l'analysera pas ici) Notre analyse ici va se focalisé dans un premier temps uniquement sur les dividendes étant inférieurs à 10% du capital alloué ou du résultat net de l'exercice précédant s'il est supérieur, cela entrainera donc l'utilisation du taux réduit d'IS. Mon tableau sera basé sur l'Example trouvé sur le site : https://www.l-eirl.fr/Fiscalite-dividendes-EIRL-soumise#:~:text=Abattement forfaitaire de 1.525€,5%2C8% des dividendes perçus. Votre aide pour confirmer mes calculs sera apprécié! Edit : c'était peut être un peu prétentieux me ma part de penser pouvoir réaliser un Excel qui permettrait de montrer les cotisations et impôts en fonction du résultat net et des différents statuts d'entreprise Il y a trop de variable et c'est mal expliqué. Mais voici ce que je pense (retranscription du lien plus haut) à propos du fonctionnement des dividendes (en partant du principe qu'ils sont inférieur à 10% du capital affecté) : Sur le montant des dividendes que l'on se verse on paye 5.8 de CGS déductible (aucune idée de l'impact de l'aspect déductible)et 12.1% de prélèvement sociaux Concernant l'IS on effectue d'abord un abattement de 40% puis un abattement forfaitaire (1525 celib ou 3050 couple) puis on paye le taux réduit d'imposition (15%)
  22. Les films les plus attendus...

    Super film ou gros navet, on aura bientôt la réponse
English
Retour en haut de page
×
partypoker : Football Party
partypoker : Football Party