Jump to content
Status Updates

MozArt

CPiste
  • Content count

    0
  • Joined

  • Last visited

  1. 5ème symphonie de Mahler

    Io les cpistes ! disparu réapparu un tour de magie, une levée double, un saut de coupe je suis stupéfait ! d'avoir été, quelques mois durant, si hanté par notre jeu stupéfait, le mot est faible j'ai donc repris le chemin de la vraie vie de l'école le savoir le questionnement la joie ce soir, je m'accorde une pause symphonie de Mahler, la 5ème très fort je n'en reviens encore pas je suis stupéfait à tout à l'heure, je vous donnerai plus de détails sur les raisons de mon état, bises, MoZart
  2. Big Bang

    tiens, je viens de spew spiou ? spiou. sans calcul, naturellement, tranquillement, ne plus supporter de me voir collé à l'écran ouf, c'était chouette Gounod, je t'aime bien tu seras mon dernier interlocuteur sur ce forum, sur ce blog, qui n'a vécu que pour tuer un temps mort celui de septembre et d'octobre 2012 ce soir, je reprends le cours de ma vie la vraie brute imparfaite celle qui m'échappe me fascine et me passionne faut pas avoir peur ça sert à rien d'avoir peur faut respirer, à chaque seconde, rien de plus si possible en gardant à l'esprit, SON ENFANCE ultime bise, à bientôt
  3. Big Bang

    pas de douleur, faut pas déconner la vraie douleur, elle est ailleurs, moi, c'est du bonus, du temps perdu, de l'amusement, une sorte de frime solitaire vgg c'est quoi ? je le prends bien en tous cas question tune, pas fameux la soirée mais du plaisir, beaucoup de plaisir, c'était mon but, unique et dérisoire bon, c'est pas terminé ultime résultat dans 2 heures, pour de faux, encore une fois, comme un enfant bises
  4. Big Bang

    C'est parti !!!!!!!!!!!!!!! les amis 1ère symphonie de Mahler trop chouette le mouvement lent la qualif pour le 25 K c'est maintenant ! 17 joueurs, 2 places garanties je vais jouer serré, très serré je suis comme un enfant devant son sapin
  5. Big Bang

    légèrement éméché sur fond d'une symphonie de beethoven voilà le tableau sans point ni virgule toujours mais avec des sauts à la ligne je vais vous conter la fabuleuse histoire de celui qui hurle gros sabots de l'art de jouer (comprendre artplay et compagnie) abstenez vous je vous en conjure je vous hais je m'adresse aux curieux aux petits joueurs poissons d'eau douce je vous livre pêle même mon désarroi face à l'intrépide addict que je suis et ça ne peut plus durer d'où la mise en scène dénudée obscène quand je vois le parcours de ceux que j'ai chéris par dessus tout je suis stupéfait nomination aux Césars prix du meilleur polar tournée internationale heureux pour eux mais au fond consterné moi qui bande pour une misérable main moi qui suis profondément (reprise du post commencé il y a 10 jours .../..) avide avide avide voilà ce que je vous propose : on s'envole on constate l'impasse et on se dit : puisque je suis seul ce soir allons au bout pour la dernière fois mettons en scène une dernière chance de briller par le plaisir si ça passe, tant mieux, je m'endormirai heureux si ça casse, tant pis, je m'endormirai accompli donc le programme (roulements de tambours) 110 malheureux euros sur party poker 10 tournois à partir de 17h40 un peu d'alcool, de clopes et de symphonies de Mahler le pied intégral ensuite, j'arrête je me serai amusé j'aurai pris ma dose il sera temps de : - terminer les travaux - boucler les dossiers - faire les comptes - être libre - jouer avec mes enfants - préparer les vacances - écrire - lire - créer, jouer et surtout, ne pas paniquer à l'idée de ne plus jouer me reconsidérer vous me suivez ? je vous donnerai le détail de mes résultats mes résultats de cette soirée en guise de conclusion car je n'ai plus le temps plus la patience et sans doute plus l'envie de continuer ainsi nous avons plusieurs vies celle de l'addiction passe et repasse pour faire place à celle de la solitude vraie ancrée réelle celle de mes 40 ans moi stéphane cyrlight suivez moi encouragez moi aimez moi je vous le rendrai croyez moi c'est un jeu aujourd'hui je joue car je suis seul et heureux d'expérimenter ma solitude tel un ionesco tel cet adolescent fou que j'ai connu ode au je ne sais qui le poker, je l'ai aimé adoré jusqu'à ce soir maintenant, aujourd'hui ma dernière ligne addict addict au verdict dicte moi dicte moi ma ligne de conduite dicte moi dicte moi ma ligne de fuite bises de MozArt, alias Cyrlight, alias Stéphane
  6. la France serait-elle un pays de démagos?

    sympa yeepaa ton post. c'est à cause de toi que j'ai voulu créer mon blog (et Gounod aussi) bon, c'est un échec mais tant pis. je voudrais bien moi aussi sortir des sentiers battus du poker pur et moche, vulgaire. alors continue ainsi, ça fait du bien. amitiés, MozArt
  7. Shove

    Chers Cpistes, J'étais venu plein d'espoir. Je m'étais dit "tiens, puisque j'aime le poker et que mon comportement frôle l'addiction, je vais essayer d'écrire quelques posts" Pour partager un peu, m'amuser, essayer de sortir du... "p***** le bad beat de m**** !!! allez nouveau défis je pars de 1 euros sur Wina et je grinde la NL 0,1 pour remonter à 1000 euros !" Visiblement ça ne fonctionne pas. Entre mon orthographe défaillante, mon prétendu dédain et mon humour calamiteux, mon blog fait plouf. En plus d'être un piètre joueur de poker, il semblerait que je sois un minable petit rédacteur en chef de mon propre blog. Alors je m'accorde une dernière chance ok ? Le prochain post, je vais le construire, le peaufiner. Je shove et on en parle plus, Bises, MoZart
  8. Ode au fish

    Bon ben là en revanche, sauf si Gounod me contredit, question orthographe, le message de BattleRoyale, c'est 20/20. Respect.
  9. Ode au fish

    tristesse
  10. Ode au fish

    Oooh atz ! tes remarques ne sont que méprises bien sûr que je m'"assimile" aux petites bêtes ! tu n'as point noté le "camarade" ? quel étourdi tu es ! point de dédain de ma part. disons que tu es tombé dans le piège du premier degré. bref, je ne vais quand même pas faire une notice de lecture. à chacun son interprétation. ceci dit, c'est rigolo de voir les malentendus naître à la lecture d'un petit post tout pourri moi je veux modestement donner un message A j'emploie une méthode qui peut faire penser au message B, contraire de A l'un ne voit que le message B pourquoi ? le dédain n'est peut être pas du côté où l'on pense... hé hé ...
  11. Ode au fish

    petit fish, tu es multiple et je t'aime tu es la risée des chats, tu t'en prends plein la tronche à longueur de forums, et je t'aime fish au poker tu es ? nul doute que fish tu es dans la vie. et oui petit fish, tu ne sais pas jouer, tu ne sais pas vivre, tu te débats dans la mare, tu ères dans ta vie car tu ne sais pas ce que tu fous ici. je t'aime petit fish. tu as quelques joies et tu les assassines aussitôt car tu as un secret : tu ne veux pas gagner. ce concept ne revêt aucun sens pour toi. tu préfères trimer, buster, spew et repartir, tel un goujon malin. un renard pas rusé pour deux sous. et pourtant je t'aime. tu te fais débusquer, traquer, dépouiller. tu es une proie facile et moquée. à longueur de temps et cela ne changera jamais. ne te fais aucune illusion. tu n'as pas compris. c'est tout. et pourtant je t'aime. tu es un élément clé de l'écosystème, console toi. à peine entrevois tu le bleu du ciel que tu replonges dans les profondeurs. trop de lumière, trop de conscience. je t'aime camarade, Bises, MozArt
  12. Rapido

    j'adore ce post il est puissant
  13. Rapido

    j'ai semble-t-il perdu la joie de jouer dès les premières distributions de mains une sensation étrange d'ennui et d'absurde une impatience aussi qui me conduit à de très mauvais moove avec inéxorablement de jolis bust je suis soulagé en fait de constater que ma passion des mtt ne fût qu'un mirage étroitement lié aux conditions externes de mes jeux sordide mélange de molécules cérébrales délicieuse recette de manque je préfère finalement le final du concerto de prokoviev et ce depuis des lustres. ouf, je l'ai échappé belle. partie remise. du coup, une évidence : le poker se joue bien en dehors des mains, de la stratégie, des rapports de forces et des ev+. il se joue dans les replis de notre inconcience. dans le but caché de notre addiction, dans le moment qui précède le jeu. au cul les AA, les bulles et compagnie. au cul les cbet, les coin flip. ce qui compte réellement, c'est le sens que l'on donne à ses actes. tu as envie réellement de gagner ? d'aller au bout ? alors du gagneras et tu iras au bout. tu ne sais pas pourquoi tu joues ? alors arrête de te plaindre et passe ton chemin. le poker, c'est une évidence. tu la saisis ou pas. tout le reste n'est que baliverne. bises, MozArt
  14. Vieux billet caduque

    Chers Cpistes, Votre indulgence me touche. Point de commentaire désobligeant suite à mes précédents posts qui, avouons le, ne présentent aucun véritable intérêt de lecture. Je vais donc tâcher de recentrer les sujets de mes articles. Commençons par quelques principes élémentaires. Le poker est un jeu qui repose sur la décision. Il faudra analyser chaque terme, ne rien négliger. Je souhaite, modestement, conceptualiser ce jeu qui me passionne tant. Définir des classes, des principes. Redire les évidences. Faire l'inventaire de toutes les actions possibles. Je m'en tiendrai au no limit. Et je m'attarderai sur les MTT. Pourquoi cette démarche ? Car je pressens qu'une stratégie gagnante existe. Qu'elle repose essentiellement sur une attitude, un comportement de jeu et non sur une connaissance exhaustive d'une certaine artillerie lourde. Parce que, intuitivement, certains joueurs obtiennent des résultats réguliers, sur le court et moyen terme. Parce que le Grind me saoûle. Que les trackers m'ennuient. Parce que je ne joue pas au poker pour dépouiller les fishs, étant moi-même un de ces spécimens. Je veux donc mener la vie dure aux prétendus sharks, en MTT. Leur infliger de sévères défaites en MTT, sans doute par esprit de vengeance --- La base est la suivante. Considérons une table de 10 joueurs. Aveugles. Seule une tierce personne a connaissance de toutes les mains distribuées et du board à venir. Les cartes sont distribuées. Préflop : La tierce personne, que l'on pourrait nommer Dieu ou bien Georges Brassens pour les athés, est seule capable d'énoncer la phrase suivante : "Voici, préflop, le classement des 10 mains :..." Je suis à la table. Statistiquement, j'ai une chance sur 10 de détenir la meilleure de mains préflop. Attention, nous parlons ici du classement des mains préflop. Posséder la meilleure main préflop ne garantit en rien le gain du pot final, après que les 5 cartes du board sont distribuées. Il y a en fait 4 étapes de jeu : - préflop - flop post flop : - turn - rivière Il faut analyser tous les cas possibles avec un référent, la pomme, la mienne ou la vôtre cher lecteur. Seules deux affirmations m'intéressent. - je suis devant - je suis derrière 1ère étape de jeu : préflop Ma pomme est 1er. La main qu'il a reçu est plus forte que toutes les autres mains. Je suis devant. On néglige pour l'instant le nombre de joueurs restant dans le coup. Et ce pour les 4 étapes de jeu. Soit 16 possibilités : Je peux être devant préflop, derrière au flop, toujours derrière au turn et repasser devant à la rivière. Ou bien être derrière preflop, flop, turn et gagner le coup à la rivière. Seul Georges Brassens le sait, et ce, dès que toutes les cartes sont distribuées. Vous êtes sceptiques quand au déroulement de mon analyse ? Vous pensez : "encore un fish qui se prend pour Phil el'Moute parce qu'il vient de chatter 3 frerolls et un bounty à 10 euros ?" Tant pis pour toi lecteur si tu arrêtes là ta lecture moqueuse. Moi, je continue. 16 possibilités quel que soit le nombre de joueurs à la table. A chaque fois que je vais joueur une main, je vais naviguer entre ces 16 possibilités. A l'aveugle ou presque... Vous qui aimez analyser des mains, amusez vous, un référent en tête, à reconstruire le parcours. Il y a 16 possibilités. Toujours. Devant. Derrière. 4 fois de suite. Le but de la pomme : être devant à la dernière étape. rien d'autre Et c'est là qu'interviennent : le savoir la technique l'intuition Dieu me regarde jouer. "tiens, il relance lui. il est pourtant derrière mais je sais que s'il va au bout, il va gagner le coup" ou encore "mais vas y enfin avec ta paire de 2, tu vas toucher ton brelan à la rivère ! n'aies pas peur !" --- pause --- article rédigé mercredi dernier. depuis, j'ai vécu. ce soir, je doute. de l'art du poker. zut.
  15. La preuve par l'exemple

    Bonjours les Cpistes, Depuis ce matin, j'enchaine les fiches d'histoire en mode hyper turbo. Parallèlement, je joue des petits MTT à faible by in. Je me suis fait sortir de façon systématique sur des erreurs grossières de ma part, des mauvaises lectures, des "suivages" hasardeux, des limps intempestifs. Conclusion. Elle est essentielle. Prendre son temps. Attendre les bonnes mains. Ne pas vouloir faire le malin avec 78s. Accepter que son brelan de K ne vaut rien, strictement rien devant la quinte évidente de vilain. Ne pas être pressé et élargir sa range ssi je suis à la moitié de l'average. Rester en vie en gardant à l'esprit que je peux doubler d'un instant à l'autre. Puis doubler. Puis doubler. Autrement dit, au poker, éjaculateur précoce, abstiens toi. essentiel. simple. la base. ensuite vient le jeu, la lecture. et le gain. bises, MozArt
English
Retour en haut de page
×