Aller au contenu
Statuts

KIFT33

CPiste
  • Messages

    94
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

À propos de KIFT33

  • Naissance 30/03/1969

Informations générales

  • Prénom
    Franck
  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

7 301 vues du profil
  1. Un grand départ

    super thread......où comment se faire chié à répondre à un mec qui n'en a rien a battre
  2. Quid de l'approche technique des SNG

    Avec l’arrivée du .eu nous avons remarqué que les sits and goes étaient de nouveau bien remplis sur Poker stars, du coup cela pourrait redevenir intéressant de grind ce format afin de monter une bankrool, notamment pour ceux qui démarre le poker avec peu de moyens. Je me souviens avoir monté personnellement et de manière très « safe » une bankrool en grindant les SNG sur PS du temps où « la bataille des planètes » apportait un complément financier, mais aussi une idée de compétition, rendant la formule très attractive. Bien que la « BOP » est disparue, la nouvelle affluence pourrait permettre à certain de faire décoller des bankrools sans trop de difficultés, vu le field très fishy (j’ai pu le constater sur un petit échantillon de 50 sng où je n’ai croisé qu’un seul reg espagnol) et vu les buys in qui fonctionnent par paliers (0,25 – 0,50 – 1 – 3 – 5 – 10 euros). A l’époque où la pratique de ses SNG était très répandue (avant l’arrivée des spins et autres consorts), le modèle optimal pour être gagnant était basé, si l’on schématise au maximum, sur un jeu très sérré en début de tournoi pour ouvrir son jeu en late game. Un système établit sur le calcul de l’ICM où les jetons gagnés sont moins importants que les jetons perdus. Je reste persuadé que ce modèle est toujours gagnant notamment en micros limites, mais j’ai tout de même quelques interrogations sur le fait qu’il soit encore le système le plus optimal. En effet, si l’on prend en considération l’évolution du poker sur les dernières années avec la « systématisation » de la défense des blindes mais aussi « l’élargissement » des pushs que ce soit en terme de range où en nombres de BB , il semblerait comme évident de faire évoluer également la méthodologie des SNG. En 2009, Camelia2222 avait rédigé un article très exhaustif sur le forum Club poker , de plus à la même époque certains joueurs pros, notamment Manu B s’étaient penchés sur d’autres approches techniques concernant le grind des Sng (avec une vidéo qui de mémoire allait en sens contraire de l’approche classique à savoir un jeu très agressif en early game pour exploiter au maximum le jeu utilisé par les autres reg), de la même sorte serait-il envisageable que certains membre du forum se penchent sur le sujet ? En effet bien que cela m’interpelle fortement, je ne pense pas avoir les capacités techniques, la connaissance de l’ICM, ni la légitimité pour rédiger un tel travail. Néanmoins il me semble qu’un dépoussiérage serait le bien venu. Quelqu’un pour relever le défi ?
  3. Qu'auriez vous fait?

    Tu as 9 blindes au départ du coup et utg qui limp. Tu n'as plus la profondeur de stack nécessaire pour allez voir un flop surtout que tu as plein de joueurs derrière toi qui peuvent profiter du spot pour iso raise. C'est obligatoirement un fold préflop
  4. Le multitabling : Il est fondamental de multitabler pour augmenter votre gain horaire (hourly). Le principe est simple si vous ne jouer que 4 tournois sur une durée de 3 heures au lieu de 20 en multitablant, vos gains potentiels s’en retrouverons impactés, de plus vous subirez la variance de manière plus forte. l’idée, même en partant d’un écran 15 pouces, est d’avoir entre 6 et 9 tournois en permanance sur votre moniteur. Dès que vous buster d’un tournoi vous le remplacer par un autre pendant la première heure du début de session voire la seconde si vous prévoyez de faire une session plus longue. Une session de MTT standard pouvant durer entre 3 et 4 heures. Pour multitabler efficacement il faut que vous soyez à l’aise avec votre jeu : - préflop vous devez définir vos ranges d’open, de call et de 3bet (qu’ils soient polarisés – nuts ou bluf – où mergés – range plus forte que range de raise initial). - postflop vous devez être à l’aise avec les shémas classiques de mise : les votres dans un premier temps (exemple : les flops favorables au cbet où qu’il faut check back, le montant de votre cbet en fonction de la texture du flop, etc.) ; les leurs dans un deuxième temps (quels flops vous aller pouvoir float, où check raise, connaissance parfaite des cotes directes et implicites, etc...). Si vous ne possèdez pas de HUD, le pastillage et la prise de notes est très importante. Vous devez pastiller très rapidement des que vous constatez un mauvais play de vilain. Toute information importante doit être prise en note également (ex : Vilain donk bet 1 bb et fold sur un raise mi-pot, Vilain limp AA utg,etc…). Plus votre session va évoluer, notamment avec le bust de certains tournois, plus vous pourrez affiner votre lecture sur vos adversaires. La précision de cette lecture n’étant pas primordiale dans la phase early du MTT. Un bon multitabling dépend également de l’organisation de votre set de tournois, il faut que ce dernier soit préparé à l’avance et que vous conserviez une cohérence dans vos choix (exemple : ne pas lancer un deep stack à 22h si vous avez commencé votre session à 20h!). Je vous donnerais un exemple de début de set de tournois spécifiques nano-limite en annexe de l’article. Le multirooming : Avoir accès à la totalité des rooms du .fr est primordial aussi. Celà vous permet de bénéficier de l’ensemble de la grille des rooms mais aussi de leurs offres promotionnelles. En effet notamment en petites limites l’offre d’une seule room n’est pas suffisante pour multitabler. Vous pouvez également beneficier de l’ensemble des offres de freerools qui vont complèter vos set de tournois : Le site référence est « abcpokerinfo » sur lequel vous allez trouver l’ensemble des mots de passe des tournois gratuits vous permettant de gagner des tickets à des buy in plus importants . Betclic propose de nombreux freerolls via fan de facebook, vous avez aussi winamax avec le tournoi du jeudi, pokerstars avec rue des joueurs et bien d’autres ...Ce type de tournois ont la caractéristique d’avoir des petits fields avec un niveau de fishitude avéré. L’autre « plan » est de s’inscrire sur le forum club poker qui propose des cheaprolls à 1 euro avec des dotations très interressantes. Exemples : lucky CP sur winamax, la nocture du CP sur PMU, party time sur party poker, etc. Ces tournois sont de plus très plaisants car le niveau y est un peu plus élevés, les structures sont correctes et le field reste très petit pour une jolie dotation. Travailler son jeu : Pour être efficace et jouer son Agame 3 sessions par semaine sont largement suffisantes, le reste du temps vous pouvez le consacrer à l’amélioration de votre jeu. Vidéos : en contenu gratuit vous avez en MTT poker academie même si certaines videos sont en accès prénium. Vous avez aussi Kill Tilt qui est plus orienté vers le cash game mais avec un peu de contenu MTT. La chaine youtube de Bandecdc vous offre un contenu gratuit de qualité notamment dans l’organisation des sets de tournois et dans la systématisation de la prise de décision. Vous pouvez commencer par ses vidéos gratuites et ensuite vous orienter vers le club padawan du site yohviral.fr qui présente un rapport qualité/prix exceptionnel. Le visionnage des sessions twitch doit plus être prit comme une détente car les concepts et thinking process n’y sont pas développés. Dans tous les cas vos visionnages doivent être actifs, vous devez prendre des notes, approfondir les concepts qui vous reste flous...l’amélioration de votre jeu ne se fera pas sans efforts. Quid du coaching : c’est une très bonne sollution mais pour qu’elles soit concrètement profitable, il faut que votre niveau soit déjà un peu developpé. Vous devez être à l’aise avec la plupart des techniques employées au poker. Le coach ne sera pas une sollution miracle qui viendra palier vos carences trop lourdes. Review de session et échanger sur les forums de discutions. Il n’y aura pas de sollution miracle c’est seulement votre volonté couplée avec vos capacités (intelect, mental, logique, endurance,…) qui vous permettra de progresser. Ce petit article n’est bien entendu pas exhaustif, j’espère qu’il vous aura apporté quelque chose...Bon grind à toutes et à tous. Annexe : exemple de set up : 19H45 : 180 max 2 euros sur wina 1 euro rebuy sur PMU 20H00 : 1 euro gagnant sur PMU 100 euros gagnant sur betclic ou unibet à 1 euro 20H30 : Le hot 3 sur PS à 3 euros 21H00 : 1 euro gagnant PMU 0,5 PSL sur pokerstars 180 max 1 euro qur wina 21H30 : 1 euro KO rebuy sur Pokerstars Ajouter à cela les freerolls et cheaprolls et voilà un set sympa !!!
  5. respect total pour sa carrière et ses résultats mais pas pour le personnage, Phil Helmutt est puant de vanité
  6. on sent bien que Kara et Maria le prenne pour un guignol
  7. helmutt a vraiment l'air d'un paysan qui découvre la ville
  8. Gérer une petite ( très petite ) bankroll

    Salut Axel, d'autres questions essentielles : est-ce que tu multitable et est-ce que tu multiroom ???
  9. La Nocturne du CP - Prêt pour un gros mois de mars ?

    bonjour, j'ai regardé sur le lobby PMU et je n'ai pas été crédité du ticket king, est-ce normal?
  10. Groupe de travail SnG MTT micro limit

    En fait comme je te l'expliques plus haut, c'est le concept de groupe de travail qui ne me convainc pas, mais ce n'est que mon opinion, je pense que l'égo des joueurs de poker ne se prête pas à une idée de progression commune. Là où effectivement cela peut fonctionner c'est sur la motivation à grinder notamment pas la mise en place de challenges. Mais pour le reste il faut un joueur référent. Tu regardes des vidéos fréquemment?
  11. Groupe de travail SnG MTT micro limit

    C'est gentil mais je ne pense pas avoir le temps suffisant pour ça....
English
Retour en haut de page
×