Jump to content
Status Updates

speedrun

CPiste
  • Content count

    1401
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    speedrun got a reaction from Argento in Libéralisme vs Interventions d'État   
    Je répondrais même que le peu de pouvoir qu'ils ont ils le vendent pour leur future reconversion.
  2. Like
    speedrun got a reaction from gibzed in Libéralisme vs Interventions d'État   
    Google a été condamné pour abus de position dominante par une institution qui ne jure que par la concurrence.
    Au sujet de google shopping : "Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d'innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d'un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l'innovation", a-t-elle ajouté.
    Too big to fail ça n'existe pas que pour le secteur bancaire, des entreprises sont devenues tellement puissantes que la libre concurrence devient impossible, nous touchons aux limites d'un système en raison des liquidités en circulation à présent.
    Il y a une différence entre être satisfait et être captif selon moi.
  3. Like
    speedrun got a reaction from Embo in Triste circonflexe   
    Finalement il va falloir réformer, on va commencer par faire sauter l'accord pluriel et simplifier des mots comme sang, parce qu'un g à la fin même sur lequipe.fr ça les em..de 
     

  4. Like
    speedrun got a reaction from Intervention in Sortie de la Grande Bretagne de l'Europe ?   
  5. Like
    speedrun got a reaction from taamer in [Bilan] François Hollande, 2012 - 2017   
    Au bilan de Hollande je rajouterai le chapitre Drahi et le CICE. Pour ces mecs là à part l'arme nucléaire je ne vois pas ce qu'on peut faire 
  6. Like
    speedrun got a reaction from lamigue in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Je me suis régalé ce samedi soir sur le 10 km, départ en faux plat descendant et remontée une petite boucle 1.3 km et deux grandes environ de 3.7km sur une avenue large devant le complexe sportif.
    C'est l'hiver austral à la Réunion, 24° à la nuit tombée un petit courant d'air quand j'arrive sur le lieu du rendez-vous avec les coureurs de mon nouveau club. Habitant l'Est de l'Île je n'ai pas la chance de m'entraîner avec le groupe, ce qui est grandement préjudiciable pour moi qui suit un coureur dénué de talent, j'ai un impérieux besoin d'être poussé pour donner ma pleine mesure. Il y a 10 ans je courais avec les athlètes que j'entraînais et je dois avouer qu'ils m'ont beaucoup apporté, c'est à ce moment-là que j'ai compris que j'étais fait pour courir en meute. Ce samedi soir j'en ai eu la preuve à nouveau.
    Juste garé qu'un St Josephois vient me demander des épingles à nourrice, je n’ai rien pour lui je n'en ai que 4, là je me tourne vers ma femme qui me répond j'en ai acheté que 6 ! C'est possible ça ? Réflexe de couturière, qui n'achèterait que 6 épingles ? Tout coureur qui se respecte en achète un paquet entier 
    Dossard récupéré auprès des copains, il y a en a un qui vise un podium 33'30 environ et deux autres autour de 36' à 38', un cadet débutant et moi qui ne vise que 41' à 41'30. Bon, il y a 10 ans j'aurais pu gagner ce type de course à présent je lutte pour maintenir 4'20 au km. De multiples arrêts, ponctués de prise de poids, la naissance du fiston, des décès dans ma famille, le boulot, enfin des bonnes raisons pour avoir été tenu loin de la route. Sur la ligne de départ je stresse car j'ai couru trois 10 km et j'ai à chaque fois souffert 44'40, 44' une semaine plus tard, 42'48 deux semaines après. 
    Boum départ je regarde le gps j'ai la projection de mon temps sur la distance, j'y lis 38', je relâche un peu je suis avec la première féminine. 39' c'est plus logique malgré le faux plat descendant, un handisport nous appelle on s'écarte doucement pour le laisser passer. Premier demi-tour 1km 300 et là il y a des gars qui coupent un peu sur le terre-plein, je reste sur la route tout le monde me suit (comportement que j'ai en horreur). C'est la remontée j'arrive sur le cadet de mon club, je lui annonce "on est sur des bases de 40' j'suis un peu vite", je sens qu'il est dans le rouge complet je relâche pour l’économiser, les premières courses on peut vite se dégoûter pour un jeune comme lui, on est sur 41' c'est tout bon. On traverse la haie formée par le public, ça hurle, ça encourage, j'entends mon fils je lui fais un signe de la main, on passe devant l'animateur, épongeage 42' sur la projection je me retourne plus de cadet, et hop descente ce coup-ci jusqu'au bout de l'avenue arrivé en bas km5 je suis les bases 40'45, on prend une ficelle de passage pour prouver qu'on a fait la première boucle. C'est à ce moment que ma course s'est jouée, je suis resté cool, je n'ai pas cherché à remonter les coureurs, retour au « sommet » haie de spectateurs signe au fiston, et hop je rebascule dans la descente base 41'20 je pensais que je pointerai à 41'45 avec la côte et bien non. Il me reste une grande boucle je reviens vite sur les coureurs devant, le St Josephois en galère d'épingle, puis dix autres coureurs que je remonte un à un et là je vois devant moi un coureur. Il court dans un club de l'Ouest, j’avais participé à une séance d’entraînement qu’il dirigeait. Il avait démonté le groupe d’entraînement en faisant des 1000m en moins de 3’20 alors qu’on devait courir à 90% de la vma, je le pensais en 35-36’, moi qui aime les mathématiques et la course à pieds ça n’est que ça, je m’étais senti en complet décalage avec l’esprit « fonce et vois comment ça se passe ». Je lui reviens dessus à 1500m de la ligne il me reconnait, il y a un gars à 70-80m devant nous et un cadet d’un autre club qui nous colle aux basques. Il me laisse lui prendre un peu d'avance, je crains de n'avoir la force de finir au sprint, je n’ai fait aucun travail en survitesse, j'amorti, la petite côte me fait peur on est à 400m de la ligne, il me revient dessus, en une fraction de seconde j'ai pensé bluff, dans mon esprit j'ai bien lâché 10 bpm je dois être 87-88% ça me laisse de la marge je le laisse passer j'entends sa respiration siffler j’ai un proverbe créole qui me vient à l’esprit "Ti ash i koup gro bwa" la patience paye, et là boom je démarre ! De 14 à 17 km/h dans la petite montée à 300 m de la ligne. Et le cadet à ma gauche ! Je l'ai oublié, je pousse comme un dingue je finis devant les deux. Ce final m’a rappelé l’époque ou courir à 17-18 km/h était la norme pour moi, quand ça devient habituel on a tendance a oublié ce que cela représente, on est toujours insatisfait, mais aujourd’hui j’ai appris un truc, nous sommes les seuls responsables de nos plaisirs et une trop grande exigence c’est aussi la certitude de perdre toute notion de plaisir.
    41'12" contrat rempli j'ai la barrière des 15 km/h à portée de fusil, à présent je prépare un relais je dois courir un 700 m, je vais en profiter pour faire une prépa mixte 3000m et 1000 m, je réagis plutôt bien à ce type de programme, je n’aurais plus qu’à améliorer mon temps de soutien avant l’été austral pour avoir de bonnes sensations.
  7. Like
    speedrun reacted to Jexx in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    1er Trail de ma vie aujourd'hui. Au programme 10km et 300 de D+.
     
    L'organisation est sympa, très familiale et bon enfant. Le départ est donné et ça ne pousse pas, y'a pas trop de mecs qui sont là pour le chrono et c'est très agréable.
    Par contre après 800m un premier "single" et là c'est l'embouteillage ^^
    La première partie de course est assez simple. Les 4 premiers kilomètres s'enchainent très très rapidement puisque ça ne fait que descendre. Le premier chemin dans les bois est un peu glissant et je suis pas 100% à l'aise avec mes chaussures de running classique.
     
    On arrive tout en bas et forcément il faut remonter. Et ça monte vachement en plus. Les jambes ne sont pas super fraiches puisque j'ai couru 23km sur la semaine ainsi que 3h de vélo (dont 1H30 hier, exercices de force en côte :D) et pourtant je dépasse des personnes qui marchent dans les côtes. En fait je me sens vraiment vraiment bien. Bon bien sur je frôle quand même la Fc max après une ascension assez longue mais je récupère assez vite et puis c'est le ravito o/
     
    3ème partie de course toujours aussi vallonnée mais je tiens vraiment bon, surtout dans la dernière côté où tout le monde marche et moi pas o/ (bon après j'allais pas beaucoup plus vite non plus :D)
     
    Je passe la ligne en 1h09. Au final c'était9.8km pour 313 de D+. Je me sens bien, pas du tout à la limite.
     
    Bref l'entrainement commence à payer :=)
  8. Like
    speedrun reacted to lamigue in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Fait chi** ! Le cap des 30 bornes a l'air bien réel.
     
    Grosse séance d'ef aujourd'hui voir photo attachée. La dernière grosse avant le marathon du 13 novembre. Super bien au niveau du cardio mais mes jambes ont commencé à flancher au 25ème. De la fatigue musculaire qui devenait de plus en plus atroce et qui m'aurait tué dans les 30km.
     
    Après avoir fini, les jambes qui tremblaient comme jamais, une envie de vomir et la tête qui tournait. J'ai peur les gars. C'est inhumain bordel pourquoi jme suis lancé la dedans.
     
    Mais vamos quand même !!! Moins de 4h alleeeez

  9. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  10. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Non je faisais ça quand j'avais encore 35  ans, et que je pesais 63 kg j'en ai 43   
    Au mois de mai j'étais à 75 kg voir plus, là je suis à 68 je sens que ça revient d'ailleurs j'ai fait des 400 hier et j'en ai réalisé deux en 1'14 R 60% de fc max. Mais quand je parle de 40' je tiens compte des conditions propre à la Réunion, le taux d'humidité est énorme ici. Le matin le soleil tape très tôt j'ai fait 1h10 14km à 73% de fcm, après la séance tu coules comme si tu courais encore et ça dure une bonne demi heure des fois.
    Vivant à Saint André, tu as des nuages de pente qui se forme le soir un peu comme si tu avais une clim géante et en plus c'est la partie de l'ïle exposée au vent du coup une séance de piste ça passe bien le soir, mais en course dans l'Ouest c'est l'enfer pas un brin de vent comme le disait @rofLOSC. 
    L'autre problème c'est que je m'entraîne seul maintenant, alors qu'avant j'étais dans un groupe et personne au delà de 34' 
  11. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  12. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Non je faisais ça quand j'avais encore 35  ans, et que je pesais 63 kg j'en ai 43   
    Au mois de mai j'étais à 75 kg voir plus, là je suis à 68 je sens que ça revient d'ailleurs j'ai fait des 400 hier et j'en ai réalisé deux en 1'14 R 60% de fc max. Mais quand je parle de 40' je tiens compte des conditions propre à la Réunion, le taux d'humidité est énorme ici. Le matin le soleil tape très tôt j'ai fait 1h10 14km à 73% de fcm, après la séance tu coules comme si tu courais encore et ça dure une bonne demi heure des fois.
    Vivant à Saint André, tu as des nuages de pente qui se forme le soir un peu comme si tu avais une clim géante et en plus c'est la partie de l'ïle exposée au vent du coup une séance de piste ça passe bien le soir, mais en course dans l'Ouest c'est l'enfer pas un brin de vent comme le disait @rofLOSC. 
    L'autre problème c'est que je m'entraîne seul maintenant, alors qu'avant j'étais dans un groupe et personne au delà de 34' 
  13. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  14. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  15. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  16. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  17. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  18. Like
    speedrun got a reaction from Amicalité Sensée in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    La semaine dernière j'ai fait le relais de Saint-Denis avec les jeunes du club j'ai réalisé 750 m sur un rythme de 3'15/km avec un final en côte je me suis surpris à récupérer très vite. En 30 secondes j'étais bien par contre impossible d'aller plus vite, j'ai vu passer un jeune à ma droite alors que j'avais de l'avance sur lui au passage de témoin et bien j'ai cru que je reculer, à l'arrivée il me dira que c'est un spécialiste du 800 quand je lui ai dit 2'10" ? Il m'a dit c'est ça 2'09"  
    Samedi soit une semaine plus tard je suis sur le départ du 10 km du Tampon (10,360 km) deux boucles de 5 km avec 160 m de dénivelé. Mon objectif était 45' dans ces conditions, deux côtes très longues entre les km3 et 5 et de 8 à 10. Égal à moi même n'ayant pas de qualité de vitesse je cours toutes mes courses en restant à une allure constante même dans ces conditions en me basant sur mes sensations et en anticipant la fatigue des deux derniers km. Je déteste les changements de rythme et je savais que j'allais être servi.
    Sur la ligne de départ je vois un maillot marmandais, j'hallucine ici à la Réunion moi qui ai vécu en Lot et Garonne. Je vais voir le coureur je le salue on échange quelques mots. Puis je salue un copain du club il est de 1969 et il sera le podium vétéran loin devant moi. 
    Compte rebours du Maire, boum ça part en pleine descente bien raide j'ai toujours une crainte pour mes adducteurs depuis que j'ai fait du trail, je regarde le gps on est sur des bases de 32' logique, virage à gauche sur du plat je relâche, malgré ça je passe quelques coureurs. Et de nouveau un toboggan épaule en avant je passe un autre groupe, à chaque fois que nous étions sur le plat ou dans les côtes les gars me repassaient ça le faisait deux fois et hop ils disparaissaient derrière. En fait quand j'amortis la difficulté (pour éviter rebond de fréquence cardiaque) eux ils ont tendances à aller au rupteur. La conséquence c'est que dans la descente les muscles répondent moins bien et je repasse facilement. On remonte jusqu'au stade là je vois que ma projection tombe au delà de 40', ça m'inquiète l'impression d'être parti un peu vite, je sais que la dernière remontée va être compliquée.
    Passage au stade je salue ma femme et le fiston et c'est reparti je bascule dans la descente. Les réunionnais se mettent souvent en côte pour encourager c'est sympa, ça nous porte. Là j'arrive sur un groupe de 5 coureurs, faux plat il me relance, descente je relance, économie d'énergie comme la prius. Puis vient une côte et là malheureusement plus personne dernière je me retrouve seul, mauvais scénario pour moi, je décide de forcer pour revenir mais devant ils sont loin. KM8 c'est la dernière grosse difficulté je pense que je suis un peu en dessous de 95% mais je décide de tenter le tout pour le tout, je me rapproche 30m, 20m, 10m... et puis j'explose  Il reste 100m d'ascension quand je bascule ils ont refait le trou dernière descente, je reviens je rentre dans le stade et j'échoue à 4" du coureur qui me précède. 44'30 pour 10,360 km ramené à 10 km ça fait 42'57, je pense que sur du plat j'ai les 15 km/h dans la jambes. 29ème/300 et 10ème Master plutôt content de moi.
     
    La prochaine c'est un relais le 11 novembre sur 3.5 km environ et ensuite un 10 km à Saint Denis.

  19. Like
    speedrun got a reaction from ZozoLeClown in Sortie de la Grande Bretagne de l'Europe ?   
    La grèce n'est pas revenu 40 en arrière elle n'a pas évolué en 100 ans et sans Goldman Sachs elle n'aurait jamais été intégrée (http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html )
    Cameron en optant pour le référendum pensait remettre tout ses amis au pli afin d'avoir les coudées franches avec la victoire du remain. Sauf que dans les rangs conservateurs certains de ses "amis" ont vu l'occasion de le faire dégager. Pour résumer le référendum était le moyen d'obtenir le 10 downing street.
    Comme le dit Elrix le niveau d'impréparation le prouve, le leave est une usine à gaz quand tu lis ceci tu comprends que c'est le camps des ignorants qui l'a emporté "selon une source de la City. « Ils disent qu’ils ne savent même pas quelles sont les bonnes questions à poser lorsqu’ils commenceront finalement à discuter avec l’Europe. »"  .
    Ceci dit plus on attend et plus l'incertitude paralyse l'activité économique, beaucoup de programmes d'investissements sont gelés et ça c'est mauvais pour le travailleurs britanniques. 
    Le Royaume Uni ne peut pas s'en sortir seul sur un plan économique et il apparaît encore plus divisé.
  20. Like
    speedrun got a reaction from jou0eur in Sortie de la Grande Bretagne de l'Europe ?   
    UKIP le gros parti de d'abrutis en tout genre, ils s'entretuent maintenant 
    Un eurodéputé Ukip «dans un état grave» après une rixe en plein Parlement à Strasbourg
    http://www.liberation.fr/planete/2016/10/06/un-eurodepute-ukip-dans-un-etat-grave-apres-une-rixe-en-plein-parlement-a-strasbourg_1520110
  21. Like
    speedrun reacted to lamigue in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Bon du coup jlai fini en 2H00'00. Je l'ai couru avec ma tante à qui j'ai essayé de faire péter le cap des 2H mais malheureusement le parcours avait un peu trop de faux plat montant et de côtes pour qu'elle y arrive. Du coup au 20ème j'étais en super forme et j'ai sprinté comme un fou pour faire moins de 2H. Au final, je finis à pile poil 2H en étant vraiment au top du top et en sprintant sur 500mètres sans être fatigué.
     
    C'est jouissif d'ailleurs de ramasser tout le monde sur les derniers hectomètres. L'impression d'être dopé. En tout cas, à 1 mois et 11 jours du marathon jme sens vraiment bien et jme sens capable de le faire sous les 4H. Mais je manque encore cruellement d'expérience. Ca sera mon premier après avoir fait mon premier 10 et mon premier semi dans l'année. Ya moyen que jmécroule entre le 30 et 35ème.
     
    ALLEZ on s'accroche encore un mois.
  22. Like
    speedrun reacted to Antipode in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Trail Urbain de Montigny le Bretonneux ce matin, petit CR rapide :
    Course de 14 km que j'avais faite l'année dernière (elle faisait 13km, ils ont rajouté 1km autour du vélodrome de Saint Quentin pour les connaisseurs). Petite nouveauté cette année, une course de 7 km avec un départ en simultané .
    Le parcours n'est pas vraiment difficile : assez plat (80m de d+ sur la montre), plutôt roulant, 11km sur route et 3 en forêt. Les principales difficultés sont les escaliers qu'il faut monter et descendre pour passer au dessus de l'autoroute (il doit y avoir en tout une 50aine de marches en montée), et les barrières qu'il faut contourner : même s'il y a de grandes lignes droites, il faut relancer dans celles-ci.
    Départ 9h30, on doit être environ 400 au départ sur les 2 courses. J'aime ces épreuves festives et conviviales (dans le même temps il y avait les 10km Paris Centre, 16000 personnes au départ...)

    Premier kilo en 3'57, je suis parti assez prudemment. Je cours avec un Monsieur qui doit avoir une 50aine d'années. Pendant 4 kilomètres, on remonte tous les fous furieux du départ. On se retrouve en 20ième position des 14 km au 5ème kilo (20'45), lorsque sur une relance après des marches, il me prend 5 mètres. Je paye l’enchaînement des relances du début de course, et je sais que les 9 derniers kilomètres sont plus roulants (hormis le 9ème km). Je le laisse alors partir, car la course est encore longue. Je le garde en point  de mire, à 100 mètres et ce monsieur a rejoint 2 autres coureurs.  Quant à moi, je suis seul... vraiment seul... terriblement seul... Je me retourne, le concurrent le plus proche est à au moins 250 mètres derrière... J'ai alors 2 solutions : je fais l'effort de rentrer sur les 3 de devant ou j'attends celui de derrière (qui m'a l'air aussi seul que moi...). 
    Je choisis alors la 3ème : je reste bien sagement à ma place, je fais ma course.
    Passage au 7ème en 28'55, petit ravitaillement, un coucou à la fanfare qui donne du rythme, un merci aux bénévoles. 
    Un peu dans le dur du 7ème au 10 ème, le petit vent frais me donne des frissons. Passage au 10 ème en 42'30 (Le kilo 9 était assez compliqué à gérer : des marches dans la forêt et un champ à traverser).
    Je connais bien les 4 derniers kilomètres, je les ai repéré à l'entrainement. De plus, mon second souffle arrive : je me sens mieux, j'arrive à garder un rythme régulier.
    J'essaye d'accèlerer un peu sur la fin, mais les concurrents de devant sont trop loin (et je sens que les crampes ne sont pas loin). 
    Je termine les 14 km en 58'10, 19 ème / 259. A titre de comparaison, j'avais couru les 13km en 56'10 l'année dernière.

    Le concurrent de devant me met 40 secondes, et celui de derrière est à plus d'1'30 ...
     
    21 jours avant le Marathon : grosse semaine d'entrainement de prévu (en terme de volume), puis 2 semaines un peu plus light pour arriver en forme le jour J !
  23. Like
    speedrun reacted to lamigue in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Hello les amis,
    Demain semi marathon de Courir pour une fleur au cap d'Antibes. Je le fais pas pour battre ma dernière perf (1H45'23) mais pour me préparer au premier marathon de ma vie le 13 novembre prochain (Nice-Cannes).
    Demain objectif moins de 2h avec quelques fractionnés pendant la course.
    Pour le marathon, objectif moins de 4H. Ca va être chaud chaud chaud !!!!!
    Vamoooooooooooooooos
  24. Like
    speedrun reacted to rofLOSC in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    2 10km ces derniers mois, 10,01 et 9,99 km au poignet de ma Suunto Ambit 2 
  25. Like
    speedrun reacted to Piercy in Amis RUNNERS, projets de courses...   
    Bilan : 47'28", record officiel. CR à suivre.
English
Retour en haut de page
×
PMU : Dream about Vegas
PMU : Dream about Vegas