Jump to content
Status Updates

elgatolopez

CPiste
  • Content count

    940
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    elgatolopez reacted to Shawn Michaels for a blog entry, Vegas 2015...début de trip catastrophique.   
    Tout à si mal commencé...

    Après un voyage easy entre Clermont Ferrand et Paris, me voilà en route pour Las Vegas via LA.
    J'ai bien fait de prendre le supplément pour avoir les jambes libres, sans sièges devant moi. Seul hic, je n'ai pas de hublot, mais bon, c'est pas trop grave, le voyage ne sera que plus agréable.

    Voyage sans encombre jusqu'à LA, mais toujours aussi long, et toujours aussi difficile à supporter pour moi. J'ai beau avoir blindé ma tablette de série, je n'arrive pas vraiment à les regarder. Je suis mal installé, je suis pas bien, je ne sais pas comment me mettre, c'est la m**de. J'aimerais tellement faire comme ces gens qui dorment déjà alors que l'avion n'est pas parti. Bref, c'est long, c'est chiant et j'ai hâte d'arriver.

    Je n'ai jamais louper de correspondance de ma vie il n'y a pas de raison que ça commence aujourd'hui, et pourtant...
    Le passage à l'immigration est une horreur. Une quinzaine d'agents pour plusieurs centaines de passagers, ça pue déjà du cul, mais on va patienter, ça va le faire.

    Bah non, ça l'a pas fait, après 2h d'attente pour un coup de tampon, j'arrive à ma porte d'embarquement pour m’apercevoir qu'ils sont entrain d'enlever le quai d'embarquement, je dois me faire à l'idée que c'est mort pour celui-ci. Je vais vite au bureau des pleurs pour qu'on me donne un billet pour le prochain vol, 2h après, avec en lieu et place d'un numéro de siège la mention "standby". En gros s'il reste une place dans l'avion je pourrais embarquer, sinon il faudra attendre.
    Je me pointe donc à la nouvelle porte d'embarquement à l'autre bout, puis j'attends. Je vois un groupe de 4 français qui arrive avec le même soucis que moi, du coup je me sens moins seul, sauf qu'eux, on leur à donné un billet avec un numéro de siège contrairement à moi alors qu'en plus je suis passé avant eux.
    Je comprends très vite ce qui va se passer, et sans me tromper, ils embarquent, pas moi...
    On recommence une fois de plus et on me redonne le même billet malgré mon incompréhension, ma colère et la fatigue pesante. Ce sera le même résultat, il est déjà 20h, il reste un avion à partir, et je sens que ça va être la même et qu'on va me proposer de prendre le premier le lendemain matin après avoir dormi dans l'aéroport.

    Je craque complètement. La pression retombe,je fonds en larmes, fatigué et tout seul à l'autre bout du monde, sans même ma valise qui elle est bien partie avec le premier avion. Je penses à ma femme et ma fille qui me manquent déjà, au poto Ntach qui devait m'attendre à l’aéroport de LV avec le GPS afin qu'on se rende à l’hôtel ensemble. Je lui envoie un sms, je l'appelle puis je tombe sur sa messagerie. Je comprendrais plus tard que son phone ne fonctionne pas aux USA, mais aussi qu'il a bien vu ma valise et compris la situation prenant le taxi pour rejoindre l'hôtel.

    Bref, il est 20h, je suis seul à LA, et on me propose d'attendre le dernier avion sans m'assurer que je pourrais embarquer. Ma voiture de location m'attend à Vegas, Ntach aussi, et moi je suis la comme un FDP à attendre. Il est hors de question que je passe la nuit sur un banc, donc on doit trouver une solution et maintenant. Je suis clostro et je ne peux pas rester bloqué dans un ascenseur sans péter un câble et je suis ici dans une situation similaire. Je dois rejoindre Vegas ce soir quoiqu'il arrive pour ma santé mentale. Je décide d'aller chez Alamo voir si je peux modifier ma location de bagnole et partir en voiture de LA pour rendre ma voiture à Vegas. Tout est ok, sauf que c'est Ntach qui à le GPS. Pas grave, je suis en crise de nerfs, et j'accepte de payer la location de celui-ci, c'est pas grave, au point ou j'en suis, je suis plus à ça près. C'est parti pour 4 à 5h de voyage...

    Je suis pas serein car en état d’extrême fatigue et de nervosité. Je dois faire gaffe, être concentré et tout faire pour arriver sans problèmes, j'ai déjà eu ma dose pour aujourd'hui.
    Inutile de vous dire que la route est un véritable chemin de croix, fatigue, ralentissement interminable à cause de travaux etc...! Je m'arrête un moment pour pisser car je suis à bout, et le soucis c'est que je suis en plus devenu parano complet. Et si on me vol ma caisse lol, bref, je pisse 5 litres et je repars.
    Normalement, l'arrivée à Vegas est à chaque fois un émerveillement, un moment de bonheur intense. Pas cette fois...
    Ce moment magique est gâché par les péripéties de la journée. J'arrive à 1h30 du mat, Vegas brille, mais moi je suis éteint, je décide de passer par l'aéroport chercher ma valise avant de rejoindre le Palazzo pour prendre une bonne douche et dormir. Vegas ne dort jamais, et il serait étonnant que je ne puisse pas récupérer ma valise à la conciergerie de Delta.
    Je suis complètement à l'ouest et décide de me garer sur le parking du terminal 3 alors qu'obv, c'était le terminal 1 qu'il fallait choisir! Je prends donc une navette pour aller au T1, toutes les conciergeries sont open sauf une...Delta. Dans mon malheur, je vois ma valise derrière la vitre. Je suis bon pour repasser à l'ouverture dans quelques heures, mais pour l'instant il est l'heure pour moi d'aller me doucher et dormir un peu, je suis sur les rotules.
    Mon check in au Palazzo sera rapide, je peux enfin souffler dans ma formidable suite 28.909 qui donne sur le Wynn et le Encore. L'aventure peut enfin commencer, il est 2h du matin, nous sommes le 12 Juin 2015 et je suis arrivé avec 10h de retard.
  2. Like
    elgatolopez reacted to ArtPlay for a blog entry, Ma vie en Oz'   
    Salut cher lecteur,

    Tu t’es peut-être demandé pour quelle raison, bien qu’étant désormais installé en Australie depuis un peu plus de trois mois, je n’avais toujours strictement rien publié ici sur ma palpitante nouvelle vie.

    Je déconne, on sait tous très bien que personne ici n’attend désormais plus rien de mon légendaire dilettantisme. Mais à dire vrai, cette question, je me la suis moi-même posée. Comment, pourquoi n’ai-je pas encore trouvé le temps ou la motivation de délivrer un petit point sur ma nouvelle vie aux antipodes ?

    On pourrait s’imaginer que je sois trop occupé à découvrir les quatre coins du pays, ce qui me prendrait pas mal de temps, l’Australie étant un put*ain de grand bazar. On pourrait à défaut croire que je me consacre corps et âme à des projets révolutionnaires. De manière plus réaliste (soyons sérieux), il serait facile de penser que je végète dans une espèce de marasme glandeur comme j’ai si bien pu le faire par le passé.

    Rien de tout ça en fait. Ma nana a un job, ce qui m’empêche de courir le pays sous peine de castration, j’ai pas mal regrind donc reporté mes projets de domination mondiale à Q3 2015, et je n’ai pas le sentiment de perdre mes journées.




    Une des activités de mes premiers jours à Sydney. Je ne perds pas mes journées.


    Ce qui me bloque en réalité c’est que tout est différent ici, sans pour autant que ma vie ait réellement changé d’un iota. Certes les gens parlent anglais, sourient, et sont à peu près tous asiatiques. Certes, je vois des gratte-ciel de ma fenêtre. Eh oui, Sydney c’est pas Antibes, le scoop. Mais malgré ça, ma vie est la même. Ma nana fait rigoureusement le même job, quant à moi je ne fais pour l’instant rien de nouveau non plus. Il ne s’est donc pas présenté d’événement ou de situation si extraordinairement surprenants que je me sois senti obligé de venir vous les raconter.

    Pourtant j’en aurais des choses à partager sur ma découverte de ce pays (enfin ma découverte de Sydney pour l’instant, n’allons pas trop vite en besogne). C’est d’ailleurs ce qui motive l’écriture de cet article : m’y mettre enfin.
    Mais avant ça, comme nous sommes sur un site de poker, et que je me suis remis au poker tranquillement, avec une motivation un peu retrouvée (enfin qui commence déjà à s’étioler sans quoi je ne serais pas en train d’écrire mais en train de jouer), un petit point.


    Reprise du poker Et puisqu’il n’y a que ça qui vous intéresse, telles les filles pour Dany Brillant, le graph :



    J’ai eu la chance de run assez good en début d’année alors que je n’avais pas joué depuis 6 mois. Il faut dire que le décalage horaire joue fortement en ma faveur : à 10h chez moi il est 2h chez vous, la seule chose que vous soyez encore en état de faire à une table de poker c’est souvent de me filer votre fric.

    Petite semaine de semitilt en mars après avoir run un rien moins good. Ça m’a remis les pieds sur terre et me voici revenu dans le bon rythme : j’ai confiance en mon jeu tout en trouvant des situations qui méritent réflexion très régulièrement, je suis convaincu que c’est à peu près le meilleur état d’esprit dans lequel on peut se trouver au poker.

    Vous avez été plusieurs à pas mal me harceler gentiment « et le .com du coup ???? c dur ou pas ???!! ». J’ai mis longtemps à m’y mettre pour des raisons de transfert de fonds et de dégel de compte. Actuellement j’alterne en gros à 50/50 les tables du .fr et la Zoom 200 où je me monte tranquillou une BR (je reste un nit, ne l’oubliez pas, puis c’est chiant de transférer du fric). Mon sample n’est pas colossal (30kh) mais je run pour l’instant à un confiant 4ptBB/100.

    Bref niveau poker tout va bien. Je twitch à l’occasion des reviews de session sur http://www.twitch.tv/artplaie , n’hésitez pas à vous abonner.

    Pour autant j’avoue ne pas me voir jouer des années durant : pour la petite histoire je me renseigne un peu pour faire du volontariat dans des assos à but caritatif. La bonne blague c’est que même en cherchant à travailler gratuitement personne ne me répond. Je sais pas si c’est les vacances de Pâques ou quoi, mais j’ai l’impression que le monde de l’entreprise ne veut pas de moi. Prochaine étape je leur propose de l’argent pour m’employer, j’aurai peut-être au moins la chance d’avoir un mail de refus.


    Découverte de l’Australie Comme je l’ai dit tout est très différent ici. Je ne peux donc pas tout aborder de front, et vais devoir choisir mes sujets.




    Bondi Beach, la plage emblématique de Sydney.



    Stéréotyes Quand je suis allé en Italie pour la première fois de ma vie je m’attendais à voir des bruns propres sur eux qui disent « ma che » assez fort en agitant leurs mains. Une fois que j’y ai effectivement mis les pieds j’ai vu des bruns relativement propres sur eux qui disaient des tas de trucs très forts et agitaient leurs mains.

    En arrivant en Australie je m’attendais à voir des descendants d’Anglais ayant appris le surf. En gros des rouquins cramés au soleil. Quand je suis arrivé, tout ce que j’ai vu, c’est des put**ns de Chinois à perte de vue.
    Je le dis comme je l’ai ressenti, je sais bien que pour être politiquement correct il faut dire « des Asiatiques ». Bon. Je sais jamais dire d’où ils viennent exactement mais pour moi ça restera des Chinois.

    Alors il y a quand même bien quelques rouquins, que tous les Skips de ce monde se rassurent. Mais d’abord ils ne font que rarement du surf : leur carnation fragile supporte mal le soleil brûlant, tout excité de pouvoir filer le cancer à un maximum de monde au travers du trou dans la couche d’ozone. Ils brûlent plus vite qu’Edward Cullen se transformerait en diamant scintillant.

    En bref si vous vous attendez à retrouver en Australie un morphotype moyen proche de celui de la perfide Albion vous vous trompez, en tout cas si vous mettez les pieds à Sydney. On parle souvent, en Europe, de l’Australie en tant que colonie pénitentiaire britannique, mais on n’a en fait aucune idée des flux migratoires constants qui ont fait l’histoire du pays qu’ils soient européens ou depuis 1950, asiatiques.

    Et pour une raison qui m’échappe, tous les asiatiques ont apparemment décidé d’habiter Sydney. Non pas que ça me dérange, la bouffe asiat’ est de bonne qualité un peu partout et très abordable. C’est bien le seul truc abordable à Sydney, d’ailleurs. La bouffe est généralement assez chère. Mais bien sûr ça n’arrive pas à la cheville de l’immoblier. Pour rire, je paye 680$ par semaine de loyer. Et encore mon 3 pièces est une sacrée affaire en ratio taille/distance du centre.







    Autres Je pourrais vous abreuver de tirades quasi-raciste ou anti-roux pendant des pages et des pages. Mais toutes les bonnes choses ont une fin.
    Au menu des choses que je développerai probablement ultérieurement, dans des billets sûrement plus courts mais plus fréquents :
    L’Australie en fait c’est tout vert, c’est pas vraiment un désert géant
    Pourquoi les français sont souvent des cons
    Pourquoi les administrations françaises sont des parasites dysfonctionnels et incompétents. Avec des vrais morceaux d’URSSAF dedans.
    Mon premier kangourou (enfin plutôt le quatrième, parce que les trois premiers étaient morts écrasés au bord de la route)
    Les Australiens sont plus amicaux que ces cons de français
    Le cricket, sport nul
    Les « Blue Moutains », ni bleues, ni des montagnes, mais sympa quand même
    La bouffe
    … et plein d’autres trucs put*ain.




    J'appelle ça des collines vertes moi ...


    Bref. Si jamais vous ne l’avez pas encore deviné, rien n’a vraiment changé, mais je m’y plais dans ce pays géant plein de petits Chinois.

    Cheers !
  3. Like
    elgatolopez reacted to A-Oslott-A for a blog entry, Bilan 2014 et objectif atteint   
    Bonjour à tous,

    Tout d'abord je vous souhaite une bonne année 2015 !!!! Beaucoup de bonheur et espérant que les cartes vous soient favorables !!!!

    Ensuite je voulais vous faire un point de l'année 2014.... Comme vous le savez mon objectif initial était de monter une BK de 50€ à 10k€. L'année 2014 fut l'année de la réussite !!!!! Il y a eu des good run, des bad run, des tilts, des raz le bol mais au final j'y suis arrivé. Cela m'a pris beaucoup plus qu'un an mais au final mon objectif est atteint ....




    Pour résumé mon ascension s'est faite en 2 parties. La première partie (représentant presque 10k de parties) ou j'ai monté une BK jusqu'à 1500€ (à partir de 50€) en jouant essentiellement des SNG à 0,5/1/2/3€. Une première partie avec des petits gains mais une variance aussi faible !!! J'avais plutôt une gestion de ma BK hyper serrée !!!! Ce qui m'a permis de prendre confiance en moi.

    Ensuite j'ai suivi le conseil de certains membres du club poker et j'ai décidé d'avoir une gestion de ma BK un peu moins small balls (jouer de la 3€ quand on a une BK de 1000€ c'est un peu small balls non ?!). Je me suis décidé de jouer de la 10€ (un truc de dingue avec une BK de 1500 € !!!). Je jouais toujours des SNG mais je me suis décidé à jouer beaucoup plus de MTT. J'ai eu la chance de RUN GOOD assez rapidement avec quelques perf. sur des MTT (je me souviens de ma première victoire sur le booster !!!). Comme vous pouvez le voir sur la courbe les gains furent beaucoup plus importants. Je suis monté à 5k€ rapidement... Cependant la variance en fut d'autant plus importante... J'ai vaincu une période de 5000 tournois sans gains, je stagnais entre 4 et 5k€ !!!!! Cette période fut très compliquée à gérer !!!! C'est à cette période que j'ai eu besoin de faire une bonne pause pour retrouver l'envie de jouer.

    Enfin il y a eu le graal !!! J'ai eu la CHANCE de pouvoir gagner un tournoi mythique de WINAMAX le SUNDAY SURPRISE.... Grace à ce tournoi ma BK est montée à 12 500 € !!!!! Et en prime un petit voyage à zanzibar !!!!! Cette victoire fut magique !!!! Je dis j'ai eu la chance car pour gagner ce genre de tournoi, il faut certes savoir jouer un peu au poker (à minima connaitre les combinaisons ... lol) mais il faut aussi avoir de la chance. Je me souviens d'une main important :
    Je suis au bouton avec AQs avec 50 BB environ.
    Le premier de parole push all in pour 8-9 BB
    Il est callé par un autre joueur en milieu de parole (joueur avec environ 40 BB).
    Je décide de pusher all in pour 50 BB sans penser une seule seconde à la main du joueur en milieu de parole. (erreur de ma part !!!!). Le joueur en milieu de parole snap call avec 40BB et montre AKs !!!
    Le flop fut magique QQx !!!! C'est le seul moment du tournoi ou j'ai risqué beaucoup en étant largement dominé.

    Après cette victoire j'ai eu du mal à rejouer au poker !!! Pourquoi ? je ne sais pas !!!! La petitesse des gains par rapport au gain du SUNDAY peut être !!! Il m'a fallu environ 2-3 semaines pour reprendre du plaisir à jouer.

    Depuis je suis en bad run !!!! novembre et décembre furent catastrophique !!!! Et oui c'est ça les joies du poker !!!!! J'ai donc décider de repartir sur la 3 - 5€ pour me redonner confiance et retrouver la chose la plus importante quand on joue au poker : LE PLAISIR !!!!! Je reprends l'année 2015 avec une BK de 500€ que je vais de booster rapidement )) (et oui j'ai quand même décidé de cash out pour me faire plaisir !!!)

    Voilà j'espère juste que ce blog donnera l'envie aux joueurs de jouer au poker et de croire que tout est possible. Il y a des hauts et des bas mais si vous êtes patients, motivés et si vous savez jouer un peu au poker vous pouvez montée une BK !!!!!! Il y a certes des moments ou on en a raz le bol de perdre tout le temps. On se dit c'est impossible de gagner, les sites sont truqués, on ne peut pas gagner !!! (moi aussi j'ai pété des câbles !!!) Mais il s'agit simplement de la variance !!! C'est cette variance qui rend le poker accessible à tous !!!!

    Je vous laisse...En attendant le prochain billet !!!!! Et en attendant de me trouver un nouvel objectif !!! D'ailleurs si vous avez des propositions !!!

    Encore une fois je vous souhaite à tous une bonne année 2015 !!!!
  4. Like
    elgatolopez reacted to Bandecdc for a blog entry, Bilan des 6 derniers mois : erreurs, coups durs, highlights et consécrations   
    Et oui, ça fait déjà 6 mois que je n'ai pas mis à jour ce blog, il était peut-être temps que je m'y remette. J'ai décidé de m'y atteler car même si j'ai été bien moins actif sur le forum, et au jeu d'une manière générale, j'ai quand même pas mal de choses sympathiques à raconter.
    Petit rappel,
    datant de mars dernier, préparait une séance de grindage des Scoop et des Winamax Series. Finalement, il n'en sera rien puisqu'un début difficile et l'arrivée des partiels auront eu raison de ma motivation à grind. Je finirais ainsi mars avec le solde pas très glorieux de -306€ pour 12h de jeu, soit mon plus mauvais mois lifetime et mon premier mois négatif depuis 2011 (!).
    Petite pause durant le mois d'avril, je décide de proposer une activité de coaching pour les joueurs de MTTs micro buy-in, ou joueurs souhaitant se lancer dans la variante. J'ai été surpris de recevoir dans la foulée plusieurs dizaines de propositions de joueurs intéressés (28 à l'heure actuelle). Certains inconnus au bataillons, d'autres réguliers du forum dont la candidature m'a flatté.
    D'une manière générale, l'expérience "coaching" a été mitigée pour moi. Concrètement, les joueurs que j'ai sélectionnés s'en sont bien sortis, et ont globalement été satisfait de l'apport en termes de temps et de contenu. Ce qui en ressortait c'est que je n'étais pas le plus fin technicien du monde (pas de surprise sur ça), mais je maitrise correctement le fields des micros, je suis pédagogue, organisé et perfectionniste, voire chipoteur parfois - ce qui a beaucoup de bon dans un jeu où la différence se fait surtout sur l'accumulation de petites précisions. Au cours des 44h passés sur skype entre début mai et fin aout, j'ai facturé et encaissé environ 520€, correspondant entre 20 et 50% des gains nets réalisés sur la période du coaching.
    La seule ombre au tableau : l'élève que je suivais et qui gagnait le plus (environ 1500€ sur la période) s'est visiblement dit que "hey, c'est internet ! Si je décide de couper les ponts et faire le mort du jour au lendemain, il va me faire quoi ?". http://reactiongifs.me/wp-content/uploads/2013/11/James-McAvoy-filth-middle-finger.gif
    Effectivement, si ce monsieur décide de ne plus me contacter et ne pas respecter ses engagements, je l'ai dans l'os pour quelques 300€ de plus. Nous n'avions pas d'autre contrat qu'un simple gentlemen's agreement et je ne n'ai pas envie de me fatiguer à faire un scandale pour une somme aussi petite, même si je pourrais pour le principe. Je vais garder le nom de cet membre actif sur le forum anonyme pour le moment afin de lui accorder le bénéfice du doute, mais je pense que tôt ou tard je balancerait un petit name dropping publique qui va bien, ça serait la moindre des choses.
     

     
    Mi-mai, je décide de contacter un régulier du forum suite à une annonce indiquant qu'il recherchait un stakeur. A prori le joueur (qui lui aussi restera anonyme dans ce billet) a l'air sérieux, a un sharkscope positif à 5 chiffres, j'ai peut-être un investissement juteux à exploiter.
    On se mets d'accord pour lui bloquer 1500€ sur une période de 4 mois (l'échéance étant due au 15 septembre prochain) à un taux avantageux pour lui par rapport au marché (55/45 pour lui du bénéfice net).
    Malheureusement, je constate rapidement que le joueur n'est finalement pas aussi bon que ce que je l'avais espéré et peine à sortir la tête de l'eau. Après avoir fait un tour sous les -800, il enchaine un rush de folie qui le propulse à +900... avant de retomber en à peine un mois aux alentours des -500€ à trois semaines de la fin du contrat, et cela même après avoir joué plus d'un milliers de games et des centaines d'heures de jeu. C'est assez décevant mais plutôt prévisible : une fois encore je me suis précipité sur une opportunité sans analyser en profondeur les tenants et les aboutissants de l'investissement.
     

     
    Crédit photo : http://pokernem.over-blog.com/ (AKA meilleure BD poker francophone)
    Je tiendrais peut-être un autre discours si d'ici là le joueur parvient à regagner quelque chose - après tout il n'est pas mauvais techniquement même s'il a des difficultés à s'adapter sur les fields de micros et néglige l'ICM - mais globalement il est très improbable que je ressorte gagnant d'un sou de cette opération.
    A côté de ça, le mois de mai se termine bien pour moi aux tables : je termine le mois à +1070€ pour 19h de jeu après avoir notamment gagné un 5€ turbo et finis 2ème du Cocktail (et après avoir refusé un deal contre un fish, aaaargh). Il faut dire que l'effet "Pseudo de fille" fait toujours son effet, on continue de me demander en ami chaque fois que j'adresse la parole à quelqu'un. Un débile m'a même filé son numéro de téléphone et son facebook (si si) alors que je le jouais en HU.
     

     
    Des fois ils sont moins gentils quand même.


     
    En juin il ne se passera pas grand chose, c'était un mois très occupé pour moi et j'ai préféré ne pas accorder de temps à ce jeu mais plutôt à des occupations plus importantes.
    Parallèlement je finis 2ème du championnat de Dijon aux échecs alors que j'avais une autoroute pour la win après avoir battu tous les joueurs dangereux, j'avais juste à gagner les trois games suivantes et j'ai finis par perdre (sur un spew énorme) l'une d'entre elles. J'ai probablement craqué sous la pression. Aux échecs même contre des joueurs un peu moins bien classé, il est difficile d'enchainer 3 victoires consécutives, particulièrement quand on a les noirs dans deux des trois matchs.
    Sur internet, je me lance dans les "bullets", format de jeu où chaque joueur dispose d'une minute pour finir sa partie, sans quoi il la perdra. C'est fun à jouer mais c'est assez frustrant parfois XD.
     

     
    Ce qui nous amène en juillet, à l'arrivée des Micro Séries de PS, j'avais prévu de jouer les dimanches pour le fun. Mais Muffinman m'a signalé sur facebook que "tu prends cher sur le thread des MS mdr". Après vérification, j'ai constaté qu'un challenge se préparait entre une quinzaine de membres du CP et que GeneralM, non content de me démolir aux échecs régulièrement, m'avait trashtalk gentiment charrié sur le fait qu'on ne me voyait plus aux tables depuis plusieurs semaines.
    J'ai donc décidé de me la jouer à la Marty Mac Fly et d'accepter de participer au challenge, même si il faut le dire je n'étais guère enchanté de devoir jouer tous les jours pendant 8 jours alors que j'avais un travail à temps plein. Pas forcément la décision la plus intelligente de ma vie si on en juge par l'état de fatigue avancé qui était le mien après le challenge. lol.
    https://www.youtube.com/watch?v=5WXUlLBX2qg
    Bref du premier au 6ème jour, je suis resté dans le milieu de peloton, sans parvenir à me démarquer ni m'enfoncer dans les méandres du bas de classement non plus.
    Au 7ème jour, je parviens à me hisser en table finale d'un des plus petits events : le 3€ Zoom.
    550€ à la gagne, mais surtout l'occasion pour moi de pouvoir hold'up le championnat. Je bénéficie d'un coup de main du destin quand je raise en mp avec 22bb, payé au bouton, le big blind push ses 5 dernières bb et je reshove. Le BU avait trap avec Il m'a bien own. Je l'emporte malgré tout sur un board X X salvateur. Après quoi le 3 handed n'est plus qu'une question de technique et je l'emporte relativement aisément.
    A la fin de la soirée, je suis passé de 6ème à 2ème à seulement un jour de la fin du challenge. Nous somme 15 à avoir mis 25€, le premier prendra 250€, le second 125€.
    Le dernier jour se passe également très bien, je réalises trois jolies places payées, dont un deep run sur le Classico où je finis 19ème/6300 (ou 6800, je ne sais plus) pour 235€ supplémentaire. Ça reste une place extrêmement cruel, 19ème, vu la belle somme réservée au gagnant. Mais bon globalement je ne vais pas cracher dans la soupe.
    Finalement après quelques frémissement de joueurs qui ont deep run leurs day 2, je l'emporte avec 400 points d'avance, un bénéfice net d'environ +800€ et les +225€ nets réservés au gagnant du challenge. Comme on dit dans le jargon, "cours mieux".
     

     
    Ah oui ce n'est pas tout ! J'ai aussi gagné une lot d'une valeur inestimable que pokerstars offre à tous les gagnants d'un event des MS.
     

     
    Et oui, en anglais Cap veut dire "casquette", génial non ? Je suis trop heureux !
    Début aout, je décide de staker deux autres joueurs pour 1000€ chacun pour une durée de 4 mois et une cut de 50/50. Pour l'un il s'agit d'un pote compétent mais qui a la flemme de déposer malgré son salaire confortable (?) et c'est plus une sorte de dépannage, vu qu'il n'aura pas trop de temps pour faire du volume. J'estime que son rendement moyen devrait malgré tout être légèrement positif s'il s'applique et je sais qu'il le fera. Il est déjà à -50€ pour l'instant mais ce n'est pas inquiétant.
    Le second est andrag73, un gros régulier du topic des sng micros qui a déjà fait ses preuves d'un point de vue des gains et du sérieux. Pour l'instant je suis extrêmement satisfait de son approche du staking et de sa façon de jouer d'une manière générale : très discipliné, n'hésite pas à se remettre en question, joue une majorité de ses games dans les meilleures conditions; très patient, très peu de tilt. Tout ce qu'on peut demander de quelqu'un qui joue avec notre thune.
    Dans les faits, il est déjà monté à +1500€ uniquement sur les trois premières semaines.
    Et je ne pense pas qu'il ai prévu de s'arrêter là ^^. Il a un un ROI > 100% qui sera très dur à maintenir à mon avis, il a bénéficié d'un très bon run sur les 135 premières games - ça aide - mais globalement je pense qu'il est tout à fait acceptable de tabler sur un +3000 sur l'ensemble de la période vu son niveau et son set de qualités (même si je lui ai accordé une clause lui permettant de mettre fin quand il le veut s'il estime avoir gagné assez). Ça me ferait un joli +1500 si ça se produisait, donc on croise les doigts. Pour l'instant je suis virtuellement à +750€, donc à lui tout seul il supporte les pertes des 2 autres et me permet d'atteindre mon objectif de rentabilité que j'avais mentalement fixé à 5% du total du capital investi (soit 175€). Idéalement je souhaiterais atteindre 15% de ROI et ce n'est pas utopiste d'espérer les atteindre d'ici fin novembre.
    Un dernier petit mot sur la chaine youtube que j'ai créée et où je peux regrouper les vidéos de mes sessions live, post-mortem et mes analyses de mains. Je compte peut-être aussi varier un peu en postant des vidéos d'autres jeux puisqu'on est partis ^^.
    Voici la chaine en question :
    https://www.youtube.com/channel/UC6S3MteXNQQD8F3Mggrye7g
    Et les trois dernières vidéos que j'y ai posté :
     
    En espérant que ça plaise à quelque uns d'entre vous =). Je suis ouvert à toute critique constructive qui me permettrait d'améliorer la qualité de mon contenu, que ce soit sur la forme ou sur le fond.
     
    Voilà c'était tout pour ce billet ! Je n'ai aucune idée de quand j'écrirais le prochain, alors on va dire que ça sera une surprise !
  5. Like
    elgatolopez reacted to Torino for a blog entry, Day 3 : 14 juin 2014. Ph et Flamengo.   


    Day 3 : 14 juin 2014. Ph et Flamengo.



    Il est 01h30 quand on quitte Gordon Ramsay environ, direction l’hôtel car ce soir il faut vraiment dormir.
    Sur le chemin du retour des gens bizarres habillés avec un t-shirt rouge me donnent des cartes à collectionner gratuite. Arrivé à l’hôtel je vide mes poches.

    Non non c'est pas du racolage.

    Comme d'hab on s'endort très vite vers 2h00. Et boom j'ouvre un œil à 8h00, mais oui on s'améliore 6h00 de sommeil cette fois. Net progrès, on va pouvoir être un peu plus en forme la nuit tombée.
    On skype les familles, on se douche et décollage au Wynn vers 9h00. On est samedi matin à 9h00 et Vegas est totalement vide, j'ai l'impression qu'il y a eu une apocalypse cette nuit, et qu'il ne reste plus que Benz et moi, Seul Two In Vegas.

    On prend la passerelle vers le Wynn et j'en profite pour prendre un cliché plutôt pas mal.

    On rentre la dedans et vraiment pour le moment par rapport à tout ce que j'ai vu sur Vegas, le Wynn c'est au dessus, magnifique, de bon goût, c'est vraiment sensationnel, on se ballade un peu, on passe devant la poker room, vraiment si vous allez à Vegas, passez au Wynn, ça vaut le coup d’œil. Il y a également de belles boutiques mais bon faut avoir les moyens car même une peluche c'est 100 $.


    En entrant, on comprend tout de suite que le Wynn ça cartonne.


    Un carrousel totalement fait en fleurs.


    Une forêt enchantée


    Une cascade sur une des terrasses du Wynn


    La sculpture de Popeye de Jeff Koons


    Les tulipes de ce même Jeff, un bon pote.

    Bref l'art c'est joli, mais on va peut être se diriger du coté casino, salle de bet et poker room non ? Ça va 5 minutes le multicolore.


    Les machines à sous and co, samedi matin, si vous voulez du calme hésitez pas. Joli non ?


    La salle des paris.


    Une partie de la poker room vide mais tellement classe.


    L'autre partie de la poker room, où ça joue de bon matin. miam.

    Il doit être 9h30 et on se dirige vers le buffet du Wynn pour déjeuner avant d'aller jouer le 300 du samedi au Planet Hollywood. Par chance pour le moment il n'y a pas de queue, (il est trop tôt). Le buffet est relativement sympa, 36 $ par personne et régalade à volonté :


    On est poseeeyyyy.


    Petit mélange de saveur plutôt équilibré.


    Des desserts plutôt réglo.


    Puis bon faut pas déconner mais faut manger pour tenir le tournoi qui se profile.

    C'était bien bon, allez direction le PH (encore) le samedi ils ont un tournoi régulier un 300 dollars. En gros il est exactement comme le 200 de la semaine sauf qu'on commence avec 20 k au lieu de 12 je crois et que la garantie est légèrement gonflée. La préparation se poursuit avec Benz on a parlé de mon jeu et des différences ici avec le .fr, on a remarqué que ça limpait énormément et qu'il y avait énormément de raise pour info au flop. C'est vraiment le move le plus commun pour le moment.


    Allez c'est parti avec un petit selfie parce que c'est la mode hein.


    20k des niveaux de 30minutes allez. Le plan c'est de monter des jetons, pour pas avoir à poireauter short.


    Pas de tour de table aujourd'hui mais quand même une photo du Doc qui est venu en DeLorean.

    Bon après quelques orbites de pionce infini, vient un coup intéressant, bouton raise un truc comme 3bb, et je vais 3 bet . Notre ami du bouton va tank et call tout gentiment. Sur un board je vais bet 13 bb dans un pot de 18. et vilain va raise à 30 bb, avec 90 bb derrière. Je vais attendre 30 secondes pour shove et vilain va snap fold. Comme discuté avec Benz précédemment, encore un raise pour info avec un as moyen ou une PP en dessous de l'as.


    Ça grimpouille un peu

    On part en break et continue à discuter, la table n'est pas facile et les jetons sont chiants à aller chercher, je suis très actif mais j'arrive pas à monter de stack.
    Première main après le break, 4 joueurs limp, je suis de sb avec et je vais squeeze à 6 bb (j'aime pas trop mais bon c'est fait), bb flat et tout le monde flat. 6 way pot et un petit flop se pointe . Bon je suis sb et il faut que je prenne une décision vite, et je vais check, mon plan c'est de cacher la super force de ma main, tenter de faire bluffer quelqu'un ou juste value turn et river. Et à mon avis (on en a parlé avec Benz) il fallait vraiment bet ici. Tout le monde check et le turn est un , vraiment reloud et je check car pour moi il y a vraiment plus de value à prendre en bettant. All check, et river , 2 cartes me battent maintenant et tout le monde check et je show ma main comme un mongolo et certains me regardent avec un air ébahi, pour la première fois du séjour je ressens un petit énervement, quelle line moisie. Je suis passablement soulé.
    Bon je me calme y a rien de grave.


    On fait de la méditation Zen avec bébé et sa mamie.

    Malheureusement derrière ça va mal se passer, je ne me souviens plus exactement du coup, mais je fais un heros call sur un double draw qui ne rentre pas river, je call un overbet avec top paire no kicker, après avoir tank, je suis assez sûr que mon call est bon ou au moins défendable mais cette fois si il est perdant. Je me retrouve short et je vais donc patiemment attendre la main pour go broke,



    Et cette fois mon perdra vs pour mes dernières 10 blindes.

    Et c'est le break Benz est toujours in mais plutôt short, on discute de mes mains, il me donne son avis mais globalement je n'ai eu que des spots assez compliqués sur ce tournoi mais j'en suis plutôt content car au final j'ai joué au poker et je me suis fié à mes reads même si ils ne sont pas bons.
    Je vais faire un tour dans le PH dans le but de prendre quelques vidéos de l'ambiance ici.

    Bon c'est pas de la grande qualité mais c'est mieux que rien :



    Benz bust finalement assez tôt également donc on passe vite fait faire du shopping dans un centre commercial plutôt sympa en face du PH, et là on tombe sur une boutique de magie, le vendeur est en train de faire léviter une carte et la fait tourner dans tous les sens, bien sûr magiciens en herbe que nous sommes nous sommes conquis, on s'approche et là il nous fait un spectacle de près de 15 minutes avec pleins de tours, notamment un qui m'a fait complétement flipper tellement il était ouf. Bien entendu avec Benz on se monte la tête mutuellement et on achète pleins de tours pour quasiment 100 dollars. Bien entendu on se fait semi-scam car le magicien aurait pu nous avertir qu'il fallait avoir sa licence de magicien de la fac de Poudlard pour pouvoir espérer avoir un rendu potable. Bon allez c'est pas grave, je trouve deux-trois trucs pour ma fille et ma femme et achèterai de l'alcool et du parfum pour mon frère et mes parents.

    Bonne chose de faite, il doit être 18-19 heures et on décide d'aller picoler un peu dans un bar avant de faire une session de cash au Flamengo.

    On s'assoit au bar, on nous demande nos ID, oui on te demande toujours ton ID à Vegas c'est complétement ouf, et vu que l'on ne sait pas trop quoi choisir, on décide dès maintenant qu'on ne partira pas tant qu'on aura pas commandé et bu une tournée de chaque cocktails figurant sur la carte.

    Le barman se met à jongler avec les bouteilles pour servir les cocktails et fait tomber une bouteille par terre et rougit instantanément, on fait genre on a rien vu (on est bon) et on se met à faire un hu avec notre monnaie en dealer choice avec le jeu de carte de magie que Benz vient d'acheter, je ne peux pas vous en dire plus sinon ça plomberait les tours de Benz, mais je peux vous dire que c'est totalement épique.
    Bien chauds on interpelle une nana qui s’apprêtait à commander au bar pour lui demander quelles pièces correspondent à quelles valeurs, car les pièces ricaines c'est vraiment une blague, les pièces de 10 sont plus petites que les pièces de 5 qui elles ressemblent aux pièces de 25... la nana hallucine et nous demande si on est sérieux, on lui répond tout à fait sérieux, que leurs pièces sont quand même sacrément mal foutues, l'ambiance continue à monter.
    Je gagne absolument tout aujourd'hui. Easy poker puis on fait un flash pour savoir qui paiera la bouffe ce soir et obv je loose, tan pis je l’emmènerai dans une pizzeria pourrie proche du flamengo pour me venger.
    Avant de partir Benz décide d'effectuer un nouveau tour de magie à la table d’à coté, Benz a compris comment le tour marchait mais il a oublié qu'il fallait faire de l'acting et savoir parler un minimum pour rendre ça intéressant, son tour est un épique fail, la personne en face est plutôt gênée et je vois ces yeux qui crient la détresse, je rappelle Benz et lui fait remarquer qu'il est vraiment pas bon et on file manger.
    Direction pizza au Flamengo, on attend (au moins 30 minutes une pizza lol) et en bavardant, sans l'heure et la date sous les yeux (impossible de trouver l'heure à Las Vegas) Benz se demande si il a pas raté son event au Rio qu'il a register. Il sait que c'est le 15 mais on ne sait pas quel jour on est. Fort de notre alcool dans le sang, je prends mon courage à deux mains, et accoste une jeune maman asiatique qui attend juste à coté de nous :

    Moi : "Scuse me "Madame" (avec le bon accent français), can you tell me what day we are ?
    Mama écarquille les yeux et ne répond rien, elle se demande ce qu'on veut.
    Moi : "i am sorry but after fews Days in Vegas we just lose our mind, and we don't know if we are the 14 or the 15"
    Mama explosé de rire : "Are you serious ? ah ah. We are the 14. So funny blablablablabla"
    Moi : "Oh rlyyyyyyy ! thx, thats so nice, rly thx blablabla"

    Benz est plutôt soulagé même si il s'en fou un peu ça aurait été un sale spew.
    Bon on mange notre pizza (vraiment pas terrible mais pas chere ) et on file à la poker room du Flamengo. Plusieurs tables sont open en 1-2 et on décide de pas s'assoir à la même table.
    Je sit à la mienne et commande tout de suite un mojito, Benz m'a convaincu qu'il tirait sa force de la boisson pendant ses sessions donc je vais tester ça ce soir, ça sera mojito sur mojito saupoudré de corona, puis bon faut en profiter, c'est gratuit.
    Ma table me plait, 2 chinois en face de moi, une dame d'une quarantaine à ma droite, un "reg style" casque-lunette de soleil-bouteille d'eau dans un coin, et des mecs cavés très petit.
    Il doit être 23h00 l'ambiance de la poker room est énorme, je me sens bien. A chaque fois que chinois numéro 2 est utg il minraise in the dark, une orbite m'a suffit pour comprendre que les deux chinois étaient clairement là pour s'amuser, ils ont du reload 1k chacun sur les 3 heures que j'ai joué.
    Je cave max 300 $.


    Je comprends mieux les clins d’œil des chinois avec la forme de mes jetons maintenant...

    Au bout d'une orbite je rente dans la danse, chinois à min raise utg in the dark, je flat en midle avec , on est en 5 way, flop . Chinois va pot et je vais me chauffer à call au feeling (merci la boisson) et magie de la turn . chinois repot et je vais me contenter de flat, la river est un joli . Vilain va bet et je vais shove, il insta call et show . il regarde ma main et explose de rire en me tapant dans la main. Good ambi is good.



    La table est démente, le chinois shove 6 fois le pot dans un 3 way river. Il gagne et show hauteur dame. Je gueule i like this guy et lui tappe dans la main, clairement une super ambiance.
    Bon après la table est relativement faible et du coup je monte pas mal de jetons.
    La dame à coté commence à faire que me parler.
    My name is linda, its nice to play with you, i love your accent... you are rly a nice player blablablabla.
    Mon charme naturel a encore opéré.



    2h30 du mat sonne, et l'ambiance à la table est redescendu, je m'endors à la table, ré ouvre les yeux et je vais dire à Benz que je bouge car je m'endors. Benz me traite de papi on est à vegas blablabla. Bon il me demande de l'attendre 3-4 coups et 45 minutes plus tard il me rejoint et on peut enfin aller se coucher. Benz finit bien up tout comme moi. +5 cave à nous deux je crois en 3 heures de grind, bon ça aurait pu être clairement mieux vu ma table, mais on prend.

    Il faut être en forme car demain c'est France Honduras, et tournois au Rio.
  6. Like
    elgatolopez reacted to James.ch for a blog entry, First day in vegas   
    Lundi 09 juin

    En arrivant à Las Vegas, la veille au soir en mode zombie affamé mais avec la volonté de ne pas rompre le jeûne de 16h pour tenter de vaincre le jetlag de 9h, je m'étais bien rendu compte qu'il faisait chaud, très chaud même.

    Mais ce matin ... 05h ...c'est déjà terrible comme chaleur et en plus je dois trimbaler partout mon Hoodie que je mets dès que je rentre dans un congélateur (casinos).

    Le vol avec British c'est super bien passé, c'est clair qu'avec leur vieux 747 c'est pas le super espace privatif ni un excellent écran de 6'' mais c'est un vol direct Londre - las Vegas avec arrivé à l'immigration de Vegas ... carrément cool comparé à une escale à Chicago ou Atlanta ... La voiture était prête chez Avis et hop en mode semi endormi sur la highway. Heureusement que mon windows phone a un gps intégré avec les cartes offlines, j'ai même déjà entré mes adresses et paf favori à droite, à gauche et on y est.

    Ma chambre au Golden Nugget ...pour 32$ la nuit avec 2 free comp pour le buffet petit déjeuner ... c'est pas vraiment un palace mais un bon 3 étoiles avec des chambres vieillottes mais propre et fonctionnelle.

    Bon le vrai sujet de ce jour c'est le tournoi mix stud h/l et omaha h/l joué à un intervalle de 8 mains ... 207 inscrits de la folie cette année ... début à 12h pause de 10 minutes chaque 2 heures et pour 240$ on débute avec 15'000 chips assez confortable.

    Bonne ambiance, genre maison de retraite avec des vieux qui jouent plus ou moins bien, mais avec très peu d'agressivité en mode serrure. C'est la petite maison des horreurs ... des gars tout biscornu, des ultra obèse qui viennent avec leur petite voiture et se font aider pour s'assoir sur les sièges autour de la table et qui debatent entre eux si Gatorade et moins sucré que le pepsi ... Non mais allo !

    J'ai tenu tant que j'ai pu ... à la limite de l'épuisement et de m'endormir sur la table, j'en pouvais plus ... le décalage horaire c'est fait sentir, mais je suis content j'ai joué jusqu'à 21h30 .... depuis 12h ...outch le physique n'a pas tenu et j'arrivais plus à prendre des décisions correctes ...bizarre comme sensation mais bon normal après une journée de voyage et une courte nuit ....et une nutrition à la limite.

    Une très bonne expérience, les papy corrige toutes mes erreurs et celles des dealers aussi ... mais avec 200 joueurs et encore 68 joueurs après 9h de jeu ...pour 25 places payées ... Il faut tenir la distance .... mentalement en tout cas.

    Demain, je fais le même horaire mais avec du HORSE toujours pour 240$ mais là je cash au minimum ITM.

    Fin de soirée rock sur Freemont et hot ...non non il n'y a pas de jeu de mot ... Il fait encore 33deg à 22h ....vivvvvaaaa Las Vegas.

    ps. La galère pour trouver du bon wifi, au Golden nugget c'est 18$ le supplément et dans freemont c'est free. Mais va trouver où t'assoir ... Finalement j'ai trouvé le tasti dlite pour un smoothie antioxydant etc... qui a une terrasse sur freemont ...au chaud !!
  7. Like
    elgatolopez reacted to M.nicolas for a blog entry, Las Vegas Trip Day 4 : Strip Burger et Deepstacks Extravaganza Venetian   
    Day 4 : Strip Burger et Deepstacks Extravaganza Venetian

    En ce mercredi il est prévu de jouer le 400$ des Deepstacks Extravaganza au Venetian : deux jours 1 et un jour 2 pour une garantie de 65K$, un tournoi long qui nécessite une bonne forme, hors en ce "mâtin" (11H30 c'est encore le mâtin?), euh comment dire, la forme n'est pas là, on a un peu bu la veille, on a été réveillé par l'alarme incendie de l'hôtel en pleine nuit. Bref on n'est pas au top...
    Petite douche et direction le Venetian pour aller voir mon pote qui lui à eu le courage de se lever et de s'y inscrire :


    Le Joueur avec la casquette chiffre 28, en pleine réflexion avec les AA contre la demoiselle de droite qui est apparemment une joueuse pro, me rappelle plus de son nom et qui l'a fera fold sur un 5-bet shove.

    Je prends rapidement la décision de ne pas le jouer, de plus le groupe Sands s'étant fait pirater son système informatique une semaine auparavant ( ), il n'y a aucune horloge de tournoi qui fonctionne dans la room du Venetian. Du coup il n'y a pas le nombre d'entrants, pas de prize pool, pas de niveau de blinds, bref ce n'est pas le top.

    Direction les slots du Encore. Le Encore est un casino du groupe Wynn, copie conforme du Wynn mais en plus luxueux et plus calme...


    Source de la photo (les droits ne m’appartiennent pas) : http://www.visiter-lasvegas.com/quel-est-le-meilleur-hotel-a-las-vegas/

    Dans ce groupe de casino on peux y voire la fameuse oeuvre d'art "Les Tulipes" de Jeff Koons acheté pour 33.6 Millions de Dollars par Steve Wynn et trônant fièrement dans le hall en face des portes d'entrées du Théâtre du Wynn et du Encore :



    Puis on commence à avoir faim, on aimerait bien trouver un bon hamburger. Direction le Strip Burger à l'angle de Fashion Show Drive et du Las Vegas Boulevard. On se laisse tenter par le Whiskey Barbecue Burger avec sa sauce Barbecue infusée au Jack Daniel's et des frites. Pour mes copains elles seront à l'ail. Ce sera un régal et le seul hamburger que j'aurais aimé cette année. (Non non cette année je ne suis pas allé au snack du Bellagio pour manger des Hamburgers douteux, juste une barquette de frites...)

    Mais bon on n'est pas là pour manger à Vegas, il faudrait peut être attaquer les gros œuvres, à savoir les tournois de poker. Au fur et à mesure que l’après-midi avance, je me sens mieux et me décide de participer au 200$ sur un jour de 19H00...

    Entre temps Thierry (celui qui est sur le 400) deep run le tournoi et sera pratiquement tout le long de son jour chip leader, finissant deuxième de son jour. De même, j'apprendrais que Joseph Cheong participait, mais avait sauté peu de temps avant que j'arrive...



    10K de stacks niveaux de 30 minutes annoncé par le Tournament Director.



    En fait, ce tournois ne me laissera pas de souvenirs impérissables. Je me rappellerais juste être sorti vs , le 4 faisant couleur (j'ai l'impression de vivre la même main lorsque j'avais sauté sur le 1.000$ Wynn Classic VS qui fait couleur en 4 cartes). Ko 20ème à 8 left avant les ITM, 93 entrants pour 12 payés... 4.632$ à la gagne. Je m'assois une demi heure à une Michael Jackson, me demandant ce que je fais ici...


    Deux mots sur la Poker Room du Venetian. Cette année, c'était la première fois que je participais à un tournoi (les autres années je participais aux Wynn Poker Classic : série que j'apprécie beaucoup malgré l’absence de résultats). Malgré ce qu'on m'en a vanté, je n'aime pas trop y jouer, il manque quelque chose, une âme. Je préfère franchement celle du Caesars ou trône fièrement les portraits de grands joueurs de poker, ou les sièges sont estampillés WSOP ainsi que les tables... Nous ne sommes pas derrière une vitre avec de la musique en fond sonore, mais nous entendons seulement le doux murmure des jetons qui s'entrechoquent (la salle de tournois et celle de cash sont isolées du reste du casino), j'ai l'impression de me sentir chez moi. Celle du Venetian je la trouve insipide... Après ce n'est qu'un avis personnel.

    Voilà la clôture du Day 4, next day : Cash au Flamingo
  8. Like
    elgatolopez reacted to M.nicolas for a blog entry, Las Vegas Trip Day 2 : Laughlin Road Trip   
    Lundi 17 Février 2014 : Laughlin Road Trip!

    Et c'est parti pour un lundi, direction Laughlin dans le Nevada, ville casinotière longeant la rivière Colorado.

    Nous avons pour une heure trente minutes de route, nous avons pris le soin de réserver de France la Ford Mustang chez Dollars, nous voulions le faire chez Hertz, mais lorsque nous avons vu l'écart de prix (200 chez Hertz et 80 chez Dollars), nôtre choix s'est vite porter sur cette agence.
    9H00 direction Treasure Island pour leur bureau, nous remplissons les formalités, a savoir qu'il faut juste son permis de conduire français pour pouvoir conduire dans cet état (il faut se renseigner car dans d'autres états il est demandé le passeport international comme en Floride par exemple ou deux copines se sont rendus l'année dernière).
    De même que si vous voulez rajouter un chauffeur il vous en coûtera 11$ supplémentaire. L'agent d'accueil nous propose alors la Chevrolet Camaro (https://www.chevrolet.fr/la-gamme/camaro/#content4) pour 60$ de plus, vu que mon pote Laurent à déjà tester la Mustang pour faire San Francisco Vegas deux jours avant il saute sur l'occasion.

    On monte au Parking et prenons place dans cet engin de 432 chevaux (en France je roule aussi en Chevrolet, mais en Spark, lol). Le moteur vrombit (ce n'est rien de le dire), mais nous avons un petit problème, impossible de la décapoter... Rien y fait, on a beau lire le manuel, tester différentes manip impossible a retirer le toit.
    Un technicien interviendra, mais rien y fera, hop on redescend au bureau pour changer de voiture et reprendre la Mustang. Entre temps le technicien réussi a trouver d'ou venait le problème, apparemment c'était une sécurité mise. Il vérifie au téléphone à l'agent d'accueil pour vérifier que nous avons l'autorisation de reprendre ce véhicule (ils ne plaisantent pas avec ca aux USA, trop peur de se prendre un procès).

    Une heure après l'heure prévue nous voilà parti. Première fois que je monte dans une décapotable, cette impression de liberté est grisante.
    Nous reprendrons un bout du strip de jour que nous quitterons rapidement a cause de la circulation (j'ai cru entendre dire que c'était l'artère la plus fréquentée au monde).


    Une scène d'un film culte nous reviens tout le long en tête lors ce petit périple :

    Sam : À l’époque, Vegas c’était un endroit où des millions de gogos se radinaient tous les ans avec leurs petites économies et laissaient un milliard de dollars derrière eux. La nuit, on voit pas le désert qui entoure Las Vegas. Mais c’est dans le désert que tout un tas de problèmes de la ville se règlent.

    Nicky : Y a des tas de trous dans le désert et des tas de problèmes enterrés dans ces trous. Sauf que tu dois faire ça comme y faut : y faut que ton trou soit déjà creusé quand tu te pointes avec ton paquet dans la malle, sinon faut bien compter une demi heure ou trois quarts d’heure à trimer avec ta pelle et va savoir qui va ramener sa fraise pendant ce temps là : t’as pas le temps de dire ouf, t’es obligé de creuser d’autres trous. Tu vas te faire chi** toute la nuit avec ça!

    En fait on ne s'ennuie pas lors de trajet malgré que ce soit le désert. J'ai pu apercevoir un stand de tir ou il est écrit en gros avec de grosses pierres : Gun Stand!
    Ensuite un terrain ou les gens s'adonnent à leur passion : buggy, moto, petits avions, et d'autres dragsters. Nous avons traversé de petites villes, ou le casino et le McDo doivent être la seule source de distraction. De même une ville remplie de caravanes, pas celles qu'on voit en France, mais celles que l'on voit dans toutes séries américaines, celles en aluminium qui brillent sous le soleil. Certaines avaient de petits avions posés à côté (cela me ferra penser à GTA V, pensant que ce village était peuplé de Trevor prêt à te défoncer la tête à coup de battes de baseball).

    A un moment nous changeons de chauffeur, petite pause toilettes, et blagues a propos d'une voiture "abandonnée" près d'un trou...


    Mon pote Laurent laisse le volant à Philippe... Le temps de prendre possession de la bête, et de commencer à faire de belles pointes sur une route limitée à 75 Miles à l'heure...



    Nous prenons l'embranchement pour Laughlin, ca commence à tourner dans les montagnes, la vitesse est limitée à 65 Miles... Malgré de multiples avertissements sur la limitation, Philippe se fait plaisir...
    Quand tout à coup au détour d'un virage une voiture de police nous croise, elle fait rapidement demi tour, met en route ses gyrophares...

    Dialogues dans la voiture :
    Laurent : Tiens une voiture de Police nous suit...
    Philippe : Vous croyez que c'est pour nous...
    Moi (je n'avais pas vu qu'elle avait fait demi tour) : Je crois pas...

    Philippe continue a avancer tout en ayant pris soin de réduire sa vitesse.

    A un moment on comprend que c'est pour nous et Philippe s'arrête sur le bas côté. La voiture de Police derrière nous (c'était bien pour nous :-) )
    Descente d'un policier, chapeau de cowboy, une gueule sans expression, pas un bonjour, demande de papiers sans explication, retour dans sa voiture, cela dure 15 bonnes minutes...


    Photo de la voiture de Police derrière nous.

    Puis il revient (on a pu s’empêcher de blaguer dans la voiture).

    Le mec explique que nous roulions trop vite, il nous a prit à 85 miles (à un moment nous étions à 120 Miles à l'heure), nous retient 70 pour 65 miles de limitation de vitesse.
    Pour payer, on ne peux le faire le jour même mais le lendemain à Laughlin, ou dans deux semaines sur internet...
    On regarde la prune, et on se rend compte qu'il y a pleins d'erreurs, de toute façon il ne sera pas payé...
    Sur le coup mon pote a un peu flipper, mais après cela fut un bon trip, on se serait cru dans Need For Speed!

    Arrivée sur Lauglin, direction l'Aquarius pour aller manger : Buffet 12$ avec une vue sur le Colorado. Franchement bon pour le prix, une salle très grande vide et calme.


    Puis direction le casino. Je vais vous donner le ressentis sur Laughlin en une phrase :
    Laughlin est le pendant de Las Vegas en 100 fois plus petit réservé aux retraités, familles ou broke qui ont pu fuir Las Vegas!
    Ici pas de bling bling, d'ambiance folle. On est au paradis du Bingo, comme une publicité a pu nous le vanter en entrant à Laughlin...
    J'ai pris une photo de la Poker Room du Colorado Belle (un casino ayant pour thème les bateaux à roues) :


    Le petit véhicule est le symbole de cette ville...

    Franchement ce n'est pas l'éclate...

    On y restera tout de même quelques heures histoire d'écluser quelques bières et de perdre quelques dollars aux slots.



    Retour de nuit, moins sympa, car j'était à l'arrière et la Camaro n'a rien prévue pour les grands, et au bout d'une longue heure et demi nous revoilà de retour à Sin City.

    Direction le South Point Casino, casino excentré du Strip qui a accueilli un temps les High Stakes Poker (vous savez cette émission ou des millions de dollars s'échangeaient à coups de cartes lorsque nous étions en plein boum).
    C'est un casino propre grand que nous apprécions car plus calme que la plus part de ceux du strip...


    Photo de nuit du South Point

    Puis retour décapoté pour redescendre le Strip de nuit :


    Bilan de cette journée : super fun grâce au trajet, pleins de bons souvenirs... Et je pourrais dire j'ai vu Laughlin, lol.
    On a déjà prévu le prochain road trip pour l'année prochaine : le Grand Canyon!

    Next Day : South Las Vegas Boulevard!
  9. Like
    elgatolopez reacted to M.nicolas for a blog entry, Las Vegas Trip Day 1   
    Dimanche 16 Février 2014 : 125$ Aria et 60$ Flamingo

    125$ Aria 10K chips, niveaux de 30 minutes.



    Contexte : Weekend long : Lundi c'est férié aux USA pour la journée du Président, du coup il y avait du monde.

    168 joueurs au total (entrées et ré entrées)

    Nous arrivons en late et il faut attendre qu'une nouvelle tale se créé en 5 min top chrono.

    Le niveau est ultra faible. Nous avons le droit a des limps, beaucoup de calling station, des donkbet, des overbet de mutant, voir un mix de tout ca...
    Personne ne prend en compte les ranges des adversaires... Comme nous sommes arrivé en late la table s'est créé avec mes deux potes qui jouent ce tournois... Le reste est du touriste qui se crois sur un jeu de casino...

    Au niveau 2 nous voyons un joueur doubler avec les vs préflop.
    Ce même joueur (qui a doublé avec les AA) ferra une erreur en oubliant d'annoncer raise (pas faute de lui avoir répéter 5 fois auparavant). Du coup il call. SB complète et BB check.
    BB Donk 150 dans 300. Notre génie shove du Bouton 22K dans 450!!! SB fold, BB call :
    BB et BO sur rainbow... Les 99 tiendront propulsant notre Huge champion vers les 35K sur les blinds 50/100.

    Après le premier break reprise 100/200/25, j'ai 5K ayant perdu plein de petits pots. Je découvre , ouvre à 500, 4 calls. Je C-bet sur baby board all folds...

    Ensuite arrive de Middle position, j'ai 7K, j'ouvre de 500, le donk chip leader, reraise 3K. All folds, je boite, il tank en haussant les épaules et parlant à lui même et finis par call , un sur le flop et des briques plus tard me voilà aux environs de 14K et des poussières.

    Pour lui celà va être le début de la chute, ses open à 10x la blind, l'entraineront à call et faire dioubler tous les petits tapis de la table avec à chaque fois un tank et se rendant compte qu'il se commit lui même avec des poubelles (il ferra doubler un pote avec sur une de ses open à 12 fois la BB).

    Et là le drame, changement de table...

    Et me voilà en BB avec , SB call, flop .
    Il bet je call.
    Turn , il check je check (lol mon abscence de value).
    River . Il bet, je re-raise, il call et show (bravo Nico le blaireau)...

    Une orbite plus tard je me verrais devoir push mes 6bb avec et voir en face un ...

    Fin du tournois...

    Il y a un niveau qui peut être rude, le passage de 100/200/25 à 200/400/25.
    Mon avis, un tournois qui est tout de même assez facile à prendre (je l'ai joué un autre jour et le niveau n'était pas strong).

    Laurent dans le 125$ de l'Aria :



    Thierry dans le 125$ de l'Aria :



    Le jour même on se décide à aller jouer le 60$ de 21H00 au Flamingo, pour ce prix la ne vous attendez pas à un niveau ou une structure correcte, la chance devra être de vôtre côté pour le prendre. Perso j'ai perdu les 3/4 de mon tapis sur un gars qui hit sa gutshot avec à la river contre mes et qui call chaque street sans sourciller sans prendre de value river...
    Les jetons sont sales, je pense que Bugsy à du jouer avec à l'époque déjà (je parle des jetons de tournois).
    Je ne le rejouerais pas lors de mon séjour...

    Voilà pour ce qui est de mon premier jour de la semaine le dimanche...

    Next day : Lauglin!
  10. Like
    elgatolopez reacted to ArtPlay for a blog entry, So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)   
    So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)
    Comme
    depuis ce matin je n’arbore plus le Pique Rouge réservé aux membres du Team Pro (et aux Team Online, et aux TV Stars, et aux musiciens suffisamment cools pour aimer les cartes, et aux sportifs qui s’emm**dent) de PokerStars.

    L’équipe de fins limiers du ClubPoker que vous êtes en a donc logiquement déduit que je ne faisais peut-être plus partie du Team. Ding ding ding, that’s a bingo !
     
     
    Mais pourquoi donc ?
    Bon là c’est le moment où logiquement on doit dire « oui c’est une décision commune qui intervient d’un commun accord concerté à l’avantage des deux parties communes ». Mais pas vraiment. De fait mon profil ne collait plus réellement à la stratégie marketing de PokerStars, point de vue que je peux tout à fait comprendre du reste.

    Cela tient en gros à deux facteurs. Le premier, et à mon avis le plus négligeable c’est que la politique interne de PokerStars n’est pas extrêmement friande que ses joueurs prêtent leur image à d’autres sites. En gros ça les embêtait un peu que je produise du contenu exclusif pour CarryPoker (j’avais déjà dû réclamer un avenant à mon contrat l’an dernier). Une politique qui m’étonne un peu mais qui je crois vient des patrons tout là-bas, au Costa Rica, en Israël, ou à l’Île de Man, personne sait trop de toute façon.

    Le second a trait à la stratégie actuelle de PokerStars. Ca ne vous aura pas échappé ils foutent un sacré paquet sur PokerStarsLive. Et c’est un peu là que le bât blesse. Depuis maintenant deux ans je réside à Antibes, à côté de Nice, alors que le studio d’enregistrement se situe à Paris. Autant dire que ma présence lors des diverses émissions était plutôt compromise.

    J’aurais en fait pu fournir pas mal de contenu vidéo réalisé à distance mais on ne m’a pas particulièrement pressurisé en ce sens : je suppose que cela tient au fait que le cœur de cible de PokerStarsLive s’intéresse davantage aux MTT qu’aux CG, et davantage aux « grosses » stars qu’à votre discret quoiqu’encombrant serviteur. Et puis PokerStarsLIVE devait bien rester du LIVE .
    Tout ceci sans compter que très clairement en termes de visibilité pure je ne fais que très peu de live (et virtuellement aucun gros) et que je ne suis pas du tout une star des réseaux sociaux. La décision n'a pas grand chose de surprenant, je dois d'ailleurs dire en toute honnêteté que mon implication n'était plus totale depuis quelque temps déjà pour diverses raisons (calendrier, vie perso ...)
    Et du coup tu le vis comment ?
    Ben... en fait pas trop mal. D’abord mon contrat n’était pas extrêmement copieux et n'a représenté qu’à tout casser 20% de mes winnings annuels. Il était par ailleurs assorti d’une obligation de jeu exclusif sur PokerStars.fr. Clause que j’aurais aussi bien pu ne pas respecter mais en l’occurrence j’ai décidé de rester à peu près honorable.

    Si je mène bien ma barque et que j’arrive à augmenter mon ev en jouant sur d’autres sites je pense que le préjudice financier a de très bonnes chances d’être inexistant. Je me fais donc assez peu de souci de ce point de vue-là, même si mes 900 premières mains sur Winamax mettent pour l’instant en évidence une constance dans la défaite tout à fait remarquable :


    Winamax, des débuts prometteurs  
     

    Toutefois – et paradoxalement - je reste un peu embêté par quelque chose. Turlupiné comme on dit. En fait je ne comprends pas très bien la logique économique derrière mon « licenciement ». Sans entrer dans les détails de mon contrat je pense à la louche qu’étant donné le rake que je génère en étant client exclusif PokerStars je dois coûter à la société quelque chose comme 10-15k€ / an. Je suis un ambassadeur généralement courtois, je démarre des tonnes de tables, je joue régulièrement HU contre des regs.

    Juste pour prendre l’exemple du jeu heads-up, j’ai depuis janvier 2013 disputé ~40kh HU contre des regs depuis janvier 2013, dépensant du même coup ~10k€ en rake. Ces mêmes regs n’auraient probablement pas joué ces mains-là en mon absence, payant de la même manière 10k€ en moins en rake à PokerStars.fr. Sans compter le boost au démarrage des tables qui bien que faible (car soyons réalistes une table ne démarre de toute manière que si un fish daigne s’asseoir) doit être existant.

    Si on ajoute à ça le fait que mon action va sûrement se basculer vers le concurrent direct, je me dis deux choses :
    Soit ils font une petite erreur en me virant (quel prétentieux ce Sylvain) Soit j’ai carrément une image et un coût de revient négatif pour la société que je représente et là m**de, ça me fait chi**

      Que retires-tu de l’expérience
    Version short, c’était cool. Version un peu plus longue quasiment que du positif. Les esprits chagrins pourront dire que ça m’a apporté un contrôle fiscal. C’est vrai mais ça ne suscite aucun regret chez moi. D’abord il ne faut pas être result oriented dans la vie, c’est pas parce que ça m’a un peu baisé en définitive que l’expérience était mauvaise. Ensuite et surtout ce n’est pas la faute de PokerStars mais la totale faute à pas de chance.

    Puis ça reste de toute façon une expérience un contrôle fiscal, et je le dis sans humour : je suis sûr qu’à terme les compétences de gestion et de fiscalité que ça m’a fait développer me seront extrêmement utiles.

    Niveau positif en revanche : Je me suis éclaté deux ans de suite à la Maison du Bluff. Découvrir le milieu de la TV a été totalement bluffant et captivant. Non, non, je mens pas. N’hésitez pas à relire mes précédents billets sur le sujet :
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-8537-maison-du-bluff-petit-bilan/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6121-maison-du-bluff-les-coulisses-verdun-sur-la-costa-del-sol/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6141-lmdb-episode-2-la-revanche-du-speak/ Cette émission est à mon avis le truc qui dynamise le plus le marché français et j'ai été ravi de pouvoir y participer. De la même manière commenter les FPS avec Alexis Laipsker était également une super expérience, que j'aurais aimé pouvoir renouveler si j'étais resté en région parisienne. De manière générale commenter du poker est quelque chose qui m'a pas mal botté pendant toute cette période. Ca m’a permis de réellement aborder l’activité professionnellementet de développer des qualités de communication et de marketing nécessaires à tout escroc professionnel. Ca m’a un peu facilité la tâche vis-à-vis des gens auxquels je parle de mon activité. Ils peuvent plus facilement identifier « contrat publicitaire » et « joueur sponsorisé » comme un gagne-pain plutôt que « je pique l’argent des addicts ». Et quand ils tombent sur cette vidéo ils découvrent en plus que je sais cuisiner. Davantage de crédibilité dans le monde réel donc, un peu plus également dans la communauté poker. De « ArtPlay le nit » je suis petit à petit devenu « ArtPlay le joueur pro sponsorisé-je-sais-pourquoi-t’es-sponso-t’es-un-chattard ». Néanmoins je regrette que pour toute une frange de la communauté poker la crédibilité ne s’acquiert qu’en outluckant 400+ personnes dans un EPT =). Mais je ne désespère pas j’ai eu deux grosses occasions, ça viendra ! Enfin ça m’a permis de rencontrer pas mal de gens qui se reconnaîtront avec qui je pense rester en contact et que j’aurai toujours plaisir à recroiser. Seul regret vous ne me verrez du coup pas dans la Maison du Bluff IV où je vais rater la bombasse de service . Mais bon je peux quand même vous mettre une photo pour vous faire plaisir, quand bien même vous les avez sûrement déjà absolument toutes looked up.
     


    Gaelle Garcia Diaz présentera LMDB 4
     
     
    Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie maintenant ??
    Eh bien je ne compte pas changer grand-chose pour l’heure. J’ai quelques projets moyen-terme hors poker. A très court terme (demain) je déboule sur Wina pour call quelques 4bets et foutre 3-4 suckouts. Oui, vous allez vous aussi pouvoir découvrir que j’ai beaucoup de cul en 4bet pot. Pour le fun mon graph lifetime filtré où j’ai call un 4bet préflop SANS {TT+, AQ+} :
     
     


    Called 4b, sans TT+,AQ+

     
    Autant dire un petit miracle de chatte puisque j'arrive à être up alors qu'en me contentant de fold toutes ces bouses j'aurais logiquement perdu à 900bb/100.


    A court terme (une semaine) je compte publier une mise à jour de mon eBook. Rien de révolutionnaire, trois chapitres en plus et quelques corrections et clarifications. Ceux qui l’auront déjà acheté pourront bien entendu le recevoir gratuitement.

    En tout cas je reste dans le poker pour l’instant. Et après … Je verrai bien et ne m’inquiète pas. La vie est faite d’opportunités et je compte bien les saisir.


    Sylvain.
  11. Like
    elgatolopez reacted to M.nicolas for a blog entry, LAs Vegas : Programme   
    Hi All!

    Bon le blog d'Introl m'a motivé pour reprendre mon Blog, mais cette fois il ne sera orienté que Live Report...

    Pour la reprise les prochains billets se porteront sur Las Vegas



    J'y retourne pour la 6ème fois du 15 au 22 Février au Flamingo en raison de son coût, de sa localisation par rapport aux principales poker Room et aussi car généralement je n'y dort que 3-4H00 par nuit ce n'est donc pas un critère essentiel pour mon séjour....

    Programme de la semaine (un peu de CSB hors poker dedans) :

    Dimanche Soir : Fremont Street et on va essayer le nouveau casino Downtown Grand (ancie Lady Luck) ou Shawn Michaels a chatter sur les wheels of fortune (il faut savoir que je suis fan de slots )

    Lundi : Direction Lauglin dans le Nevada, à la frontière de la Californie et de l'Arizona, le long du Colorado. C'est une ville Casino à 1H30 de route de LAs Vegas. On compte s'y rendre en Mustang décapotable pour le kiff


    http://www.visitlaughlin.com/

    Mardi : petite session en cash au Flamingo ou tournois quotidien à l'Aria
    Puis vers 19H00 David Copperfield au MGM Grand



    Mercredi : on attaque les choses sérieuses avec le Day1A d'un event à 400$ (65K$ GTD) des fameux deepstacks Extravaganza au Venetian, jamais testé, je pense que je vais kiffer.



    Jeudi : Day 1 WSOP Circuit Event 1 365$ au Caesars Palace (je connais très bien cette salle, mais jamais fait de WSOP Circuit Event) :



    Vendredi Day 2 de soit le deepstack du Venetian ou du Caesars ou si bust des deux sessions cahs games ou tournois... Vendredi soir on gamble à fond....

    Samedi : retour Las Vegas 20H25

    Voilà en espérant vous faire un Compte rendu riche qui vous donnera envie de venir ou revenir au paradis des Gamblers!
  12. Like
    elgatolopez reacted to Introl for a blog entry, Day 2 - Pink Flamingos et Petits Scarabees   

    Après cette première journée bien fructueuse, c'est en pleine forme que je me réveille vers 9h, avant même que le réveil ne sonne.
    Je craignais devoir check-out à l'arrache mais je vais finalement pouvoir prendre mon temps. L'occasion de commencer à bosser sur mon CR du premier jour.

    Puis à 11h00 direction les outlets sud. Je préfère ceux du nord, mais comme je n'ai besoin que d'un petit truc en vitesse, je sais qu'au sud ce sera désert à cette heure ci.
    Et puis ça me fait deux fois moins de distance à parcourir.

    Arrêt rapide chez Perfumania donc, car je suis à sec. Grâce à la promo "un acheté le deuxième à $9.99" je repartirai avec deux flacons de 100ml de Burberry pour $80 taxes comprises.
    Je ne m'attarde pas car j'ai prévu de repasser plus longuement samedi, et prends la direction du Palm's pour faire débloquer mon téléphone. Ça prend 3mn montre en main, et retourne chez Pasta Mia juste à côté pour le Lunch. J'opterai cette fois-ci pour un plat de viande, un chicken parmigiana (poitrine de poulet légèrement panée recouverte de sauce tomate et gratinée à la mozzarella). Une tuerie bien évidemment, toujours accompagné d'une soupe, d'un pain à l'ail et d'un café, et le tout pour $11.99
    Repu, je me dirige vers le Bellagio pour un peu de CG.

    J'avais lu de nombreux commentaires sur l'attitude parfois un peu hautaine du floor, de la longueur des files d'attente et du manque d'espace entre les tables, mais j' ai été plutôt agréablement surpris du contraire. Les tables sont suffisamment espacées pour permettre une bonne circulation, le préposé à été super sympa, et bien que 8eme sur la liste une nouvelle table à immédiatement été ouverte.
    Tout le monde cave max (300) et je fais de même. Dès la première main je touche mon set de 3 (spéciale dédicace Coltrane, mais c'est vrai que je run comme jésus de ce côté là depuis la veille). Mais je me fais déstacker. Tout part sur le flop, je montre mon set, il retourne 88 et fera straight sur 53746.

    Je reload, et parviendrais à ne remettre un peu à jeu en deux mains consécutives :

    Une option à 6 est payée 4 fois, je raise à 22 au bouton avec KQ, un caller.
    Flop AAJss, check, je cb 30, payé
    Turn K, check, je check behind
    River 7, check, je value 40, payé par QJ

    La main immédiatement suivante, option encore, payée cinq fois. Je fais la même raise à 22 du CO avec KK, suis payé deux fois avant qu'un papy pousse 130 et tapis. Je push a mon tour fold des deux, et ça tient contre AKs

    -
    Je me lève au final au bout de deux heures avec ma première perte du séjour,-$60.
    Il est 16h30, l'heure de check-in au Flamingo et la queue au registration desk est interminable. Heureusement, comme j'ai réservé directement sur le site de l'hôtel, il me suffit de contourner le desk et de rentrer mon numero de reservation dans une des bornes prevues a cet effet pour immediatement recevoir les cles de ma chambre. 3 minutes chrono !

    Je retrouve la GO Room telle que dans mes souvenirs de 2009, vraiment tres agreable chambre, sans fioritures excessives mais dans la top range pour ce budget. J'ouvre les rideaux pour decouvrir ma vue, et la premiere impression est une petite deception, car ce n'est pas une strip view, ni meme une garden-pool view, mais une side avec une vue imprenable sur le Bally's. Mais en m'approchant un peu je decouvre alors la tour effeil, le Cosmo et... le Bellagio et ses fontaines sur un bon 2/3 de leur largeur.

    Je posterais bien une photo mais les reflets et contre-jour ne donneraient rien. Ce sera par contre dans la video du Day 2.

    Je prends mon temps pour deballer mes affaires, assister a un show des fontaines allonge sur mon canape, prendre une bonne douche et terminer le CR du Day 1.

    Vers 18h30, je prends la direction du Mirage. Car ce soir, all I need is



    Je recupere mes billets pour la seance de 21h30, puis vais m'asseoir un peu en CG pour patienter, une session d'environ 90 minutes dont je sortirai gagnant de $100 tout pile.



    Pas de coup particulier a raconter, mais au niveau de la peuplade qui hante cette PR (tout comme celle du Flamingo, a peu pres equivalente) on est clairement loin de ce que j'ai pu rencontrer a l'Aria, au CP ou au Bellagio... La moyenne d'age doit avoisiner la cinquantaine et avec mes bientot 37 ans je dois etre le second plus jeune de la table. Beaucouo\p de monde se connait et a ses habitudes, ca parle beaucoup, chaque nouvel arrivant inconnu est bombarde de questions, ca chambre, ca deconne, les croupiers s'en melent... bref, on ne voit pas le temps passer. Et le niveau est tres, tres soft, que demander de plus ?

    21h je quitte tout ce petit monde et vais m'installer dans la salle pour le spectacle. Je suis super bien place, au premier rang de la deuxieme section, en plein milieu. Meme un peu trop bien place en fait, car la forme de la scene (centrale et en croix) et le nombre d'artistes - parfois une quarantaine sur le meme numero- fait qu'il est souvent difficile d'apprehender le tableau dans son ensemble. Je pense que les meilleures places sont parmi les moins cheres, dans les premiers rangs de la troisieme section.



    Le show en lui meme est magnifique bien sur, avec deux troupes bien distinctes : les danseurs et les acrobates, les tableaux alternant entre l'une et l'autre.
    Mais comme je le disais precedemment, c'est souvent difficile d'apprecier les numeros lorsqu'il y a trop de monde, on ne sait pas trop ou donner de la tete tant ca part dans tous les sens.

    C'est pour cette raison que les tableaux que j'ai prefere sont egalement les plus intimistes, lorsque le nombre d'artistes sur scene n'excedait pas les 5 ou 6 : les trapezistes de "Something", les patineurs de "Help", l'acrobate soliste de "Lucy", et les rainboots beat box et la choregraphie des lumieres sur "Come Together".

    Pas le meilleur spectacle que j'ai vu donc, O reste insurpassable pour l'instant, mais c'est vraiment du tres bon, et j'ai ete bluffe par tout l'aspect technologie "invisible" : filins de securite avec arret au centimetre, rails mecaniques de support, scene modulable hydrolique... bref, ca a du leur couter bonbon tout ca.

    Retour au Flamingo pour une petite heure de CG (+$33) et au lit !

    Au programme du day 3 :
    Le meilleur weekly tournament de Vegas se trouve à la Nouvelle-Orleans, monster pot et deep run.
  13. Like
    elgatolopez reacted to Introl for a blog entry, Day 1 - On a chatte au max !   
    C'est donc en ce premier jour de l'annee 2014 que je me leve aux aurores pour mon sixieme trip en direction de Sin City en 4 ans. 6h30 ca pique un peu lorsque l'on a passe la soiree du reveillon entre amis, meme si j'ai l'avantage de ne pas etre fetard et de ne pas boire.

    Rituel habituel : 10 minutes de marche jusqu'au Skytrain, le metro de Vancouver, 10 autres minutes pour le trajet jusqu'a l'aeroport, qui ne grouille pas de monde en ce matin du premier janvier.
    Check-in express, on chatte un siege hublot cote droit de l'appareil (vue imprenable sur la ville et le strip lorsque l'on arrive du nord, apres avoir contourne le mont Charleston).

    Et la bonne etoile continue : on decolle avec 5 minutes d'avance, et le pilote nous annonce qu'en raison du trafic aerien reduit pour cause de premier janvier, on est autorises a prendre la ligne droite et que l'on arrivera donc par consequent a destination avec pas moins de 40 minutes d'avance sur l'horaire previsionnel.

    2h03 de vol donc, de porte a porte. Record battu !

    Arrivee a Mc Carran et recuperation encore une fois tres rapide des bagages puisque ma valise arrivera dans les toutes premieres sur le Carousel. Pour les moins chanceux, qui veulent passer le temps en attendant leurs affaires, des bandit manchots leur tendent les bras.

    On se dirige vers le shuttle pour le Vegas Rent-a-Car (le hub ou sont regroupees toutes les compagnies de location de voitures) et encore une fois la chance est de la partie puisqu'une navette est sur le point de partir.

    Personne au comptoir chez Alamo, alors que Thrifty, Budget et Enterprise sont bondes. J'avais reserve la voiture la moins chere, une compacte, tout en sachant tres bien que j'avais peu de chances de repartir avec. En effet, le parc vegasien sur cette categorie de vehicule est tres reduit, et les compagnies sont la plupart du temps a court de stock, d'ou un upgrade quasi-systematique.

    Bon la, comme c'est ma journee de chance l'upgrade sera carrement de 3 categories puisque l'employee me proposera d'emblee un upgrade en full size pour le meme prix ($18/jour). Je demande si elle a une japonaise de dispo et elle m'annonce que j'ai de la chance (sans dec ?) car une Hyundai Sonata Hybride m'attend.

    En plus de sa ligne franchement agreable, les sensations au volant sont assez dementes. Le silence surtout, lorsque l'on roule a moins de 35mph fenetres remontees, radio et clim coupees. C'est bien simple, on n'entend pas le moindre son !
    Le principe de l'hybride : en ville donc, lorsque vous roulez sous les 35mph (environ 55km/h), la voiture est alimentee par la batterie. Le carburant classique prend le relais lorsque vous roulez plus vite, tout en rechargeant la batterie. L'essence n'est deja pas chere ici, environ $0.8 par litre, mais en plus l'aiguille de mon reservoir pointe toujours au dessus de "Full" apres deux jours et une centaine de kilometres parcourus.

    Un petit arret au Fry's pour m'acheter une carte memoire pour ma micro-camera, et je reprends l'I15 plutot que le strip jusqu'a Flamingo Road. Juste apres le Palm's dans un petit mall se trouve un magasin d'electronique qui pourra me debloquer mon telephone pour une bouchee de pain. Mais, seul beat de la journee, j'avais oublie que l'on etait le 1er janvier et que par consequent la boutique avait toutes les chances d'etre fermee, ce qui etait le cas.

    Par contre le super resto italien Pasta Mia, juste a cote, et qui a si souvent ete vante par Benjo -a juste titre- est ouvert, et comme il est 14h30 nous sommes toujours en configuration Lunch (aka tres pas cher). Pour la modique somme de $12.99, j'aurai le droit a une soupe, un pain a l'ail et a l'huile d'Olive qui dechire sa mere, une platree gargantuesque de Fettucines aux St Jacques (d'une fraicheur incomparable), et un cafe ! Moi j'appelle ca du vol (enfin dans l'eutre sens hein, c'est moi le vilain), mais comme je suis poli je ne dis rien...



    Apres cela, et l'estomac bien rempli, je prends la direction de East Harmon Street pour check-in au Rumor Hotel, juste en face du Hard Rock, pour ma premiere nuit. En effet, si j'ai pu avoir un deal imbattable au Flamingo pour une GO Room pour le reste de mon sejour, la nuit du premier janvier coutait a elle seule plus cher que les 4 suivantes. Je me suis donc rabattu sur une qualite moindre, quoique tres correcte pour le prix ($50).

    J'en profiterai pour recharger les batteries (au propre comme au figure) en m'accordant une petite sieste de 2h suivi d'une bonne douche revigorante. Il est ensuite l'heure de ma premiere partie de Poker, car a la base je viens quand meme un peu pour ca. Sur la route j'hesite longuement entre un demarrage pepere au Flamingo ou bien tester le Bellagio pour la premiere fois. Finalement je prendrai la troisieme option : l'Aria pour une heure de CG suivie du tournoi daily de 19h.

    Arrive sur place on m'informe qu'exceptionnellement il n'y a pas de tournoi aujourd'hui. Je m'installe donc a une table de CG ($1/$3) qui se revelera etre un pur bonheur. 2 bons joueurs seulement, et au moins trois enormes spots.

    2 mains marquantes, avec lesquelles je ferai la majeure partie de bon beurre :

    - Je raise 10 en early avec et suis paye 4 fois.
    Je cbet 25 sur le flop et suis paye deux fois. Ok j'abandonne.
    Turn bon ok je vais miser un petit 35 alors, paye par ma voisine de gauche (l'un des spots).
    River , je mise assez pour la mettre a tapis (elle a environ 80), et elle paye avec

    - Un peu plus tard, UTG open a 12 et est paye 3 fois. Je paye au cutoff avec
    Flop
    UTG mise 40, tout le monde fold et je me contente de call.
    Turn
    UTG boite pour 135, et je hold face a

    Je me leverai de table apres deux petites heures avec un profit fort respectable de $554.



    Il est 21h, je n'ai pas faim, encore gave par le repas de midi, et je m'en vais me ballader un peu sur le strip. Je me dirige vers la PR du Flamingo et demande une place en 1/2. Mais lorsque le "David I." que j'ai pourtant enonce tres clairement se transforme en "Kevin R", que je suis 8eme sur liste d'attente et qu'ils ne projettent pas d'ouvrir une nouvelle table dans l'immediat, je lache l'affaire. Un programme des tournois du groupe Harras traine sur le comptoir, et je repere un $85 a 22h au Caesars. Un coup d'oeil a ma montre, il est 21h57. Ca va, ca devrait le faire, je raterai le premier niveau, ce n'est pas la mort.

    Je traverse le strip, me perds dans le CP avant de finir par trouver la PR, et register. Le tournoi a commence un peu en retard et je ne raterai finalement que les 6 premieres minutes.

    7500 jetons, niveaux de 20 minutes. Une trentaine de joueurs inscrits lorsque je m'asseois, chiffre qui cloturera a 41 inscriptions.

    Je laisse passer deux bons tours de table avant de jouer ma premiere main, et 3bet mon voisin de droite, tres loose preflop et passif post. Il paye.

    Bingo. Il bet, je raise cher et il paye.

    il check, je mise 2/3 du pot et il paye encore

    Je le vois sur un bon as, AK ou AQ, et me sens tres safe en misant 1/2 pot. Mais il me raise a tapis.
    Je ne vois vraiment pas ce qui me bat ici, au mieux il a deux paires AT. Je le couvre legerement et paye apres deux bonnes minutes de tank. Il retourne
    bien joue champion, je ne l'avais pas venue venir celle la...

    Il me reste alors 7 blindes sur 100/200, je poste un message sur le CP en disant que vu comme c'est parti je vais aller faire un peu de CG au Bellagio dans les minutes a venir.

    Mais en l'espace de deux mains, je vais totalement me refaire. Un triple up avec 77 paye deux fois qui hit 7 turn face a AK et TT, puis un double up la main suivante avec KK vs AK.

    Il reste une trentaine de joueurs, et je suis d'un coup tres bien avec une quarantaine de blindes devant moi, ce qui me permet de derouler et de placer quelques moves efficaces. Je monte a deux fois la moyenne a 18 left, sans jamais montrer mes cartes.

    RAS jusqu'a la table finale, en mode cruise control. On se retrouve vite a 6 pour 5 payes, et on decide de tous filer $15 pour le bubble boy. Deux nouveaux sortants, nous ne sommes plus que 4 pour un payout qui ressemble a 300/400/600/900, et nous decidons de sagement splitter a 4 pour $550 chacun, ayant un tapis sensiblement equivalent avec une moyenne affolante de 12BB.

    Au final, ca nous fait un gain net de $450, soit tres exactement $1004 pour la journee. Ca va, on a connu pire comme debut de sejour ! Et puis j'ai enfin vaincu la malediction qui me poursuivait au CP, ou je n'avais jusqu'ici jamais gagne un seul $, que cela soit en tournoi ou en CG...

    Retour a l'hotel, il est 3h30, et avec un check-out a 11h dernier carat je ne m'eternise pas.

    http://www.youtube.com/watch?v=m5hluoTIFxc

    Au programme de l'episode 2 :
    mes premieres sessions au Bellagio et au Mirage, le check-in au Flamingo et la decouverte de la chambre avec la vue qui va avec, et LOVE du Cirque du Soleil
  14. Like
    elgatolopez reacted to M€LJA for a blog entry, Et toi Melja, qu'est-ce tu deviens ?   


    Salut chers lecteurs même si je doute que vous soyez encore nombreux après plus d'un an sans publier .




    Je dois l'avouer,si tout irait bien et que j'aurais 4 tables qui tournent en ce moment , je n'aurais probablement pas pris le temps de revenir poster sur ce blog .




    Vous l'aurez remarqué, je ne suis pas une lumière en orthographe mais je vais essayer de faire du mieux possible pour vous raconter ma vie pokéristique et la vie du poker en général durant cette année passée .




    Commençons par le commencement , mon BAN des casinos français et des sites ARJEL suite à une altercation dans un casino .




    La plupart d'entre vous connaissent déjà l'histoire donc je vais éviter de revenir dessus même si il faut bien dire que cette sanction m'a quand même mis un gros frein dans ma vie de joueur de poker .




    Juillet 2012 : Suite à l'altercation du mois de mars , Je suis convoqué à la PJ de Lille où l'on me signifie l'arrêté ministériel qui m'interdit d'entrer dans tous les casinos de France et surtout de jouer sur tous les sites français agréer par l'ARJEL pour une durée de 2ans .




    La nouvelle est dure à accepter même si je m'y attendais après avoir eu des échos par des gens du milieu . Je décide dans un premier temps de m'expatrier en Belgique pour jouer sur le .com mais ma gestion de bankroll désastreuse va vite me résoudre à rentrer en France au bout de deux mois sans vraiment avoir pu m'installer sur le .COM.




    De retour chez moi complètement broke , je décide d'ouvrir des comptes sur les sites de poker français sur le nom d'amis qui ne sont pas joueurs .



    Winamax détecte assez vite la supercherie et me clôture mon compte . Aucun recours à faire, passons .



    J'ouvre ensuite trois autres comptes sur d'autres rooms qui me permettent encore à l'heure actuelle de jouer .




    Mais le soucis quand on joue sur le compte d'un autre, c'est qu'il faut être très discret ce qui veut dire ne pas parler de ses perfs publiquement, (assez chiant pour un bragueur comme moi) mais aussi faire très attention avec les cash out pour ne pas "déranger" trop souvent l'ami qui me sert de prête nom ni sa banque qui n'aime pas forcémment le poker ...




    Même si je réaliserais un gros hiver sur Barrière (+20k€) et quelques coups d'éclats en MTT (notamment la win d'un SCOOP et d'un HR sur pokerstars), mes sessions sont souvent dominées par le sentiment de ne pas être moi et surtout par ce tilt récurrent depuis des années qui m'empêche d'avoir une bankroll stable . Je me suis fait à l'idée qu'il ne me quittera d'ailleurs jamais .




    Pour ce qui est des tournois live, j'en ai disputé qu'un, le WPT Bruxelles à 1650€ en Février ou j'ai spew comme un cochon et bust au bout d'une heure . Pas de quoi raviver ma flemme pour le live !




    [idea=Et maintenant, on fait quoi ?][/idea]




    Je suis dans une période ou je me demande combien de temps vais-je encore avoir l'envie de jouer au poker ...




    Oui, j'ai gagné beaucoup d'argent ces dernières années (environ 150k€) mais tellement irrégulièrement qu'il m'arrive de rouler dans une belle Audi 6 mois et de prendre le métro les 6 mois d'après ...




    Croyez moi ou non, Il m'est arrivé cet hiver de dépenser en une après midi 10 000€ en liquide dans un café sur des courses PMU à coup de 1500€ gagnant par cheval . C'etait un samedi . Je me souviens que tout le monde me regardait échanger mes billets violets contre un vulgaire récépissé .




    Mes amis présents ce jour là et qui sont pour la plupart en galère avaient envie de gerber ...



    Et bien pas moi .



    L'idée que j'ai eu pour me refaire ? Miser le lendemain les 5000€ qui me restait sur un match de tennis féminin dont j'ai oublié le nom de la joueuse, je sais qu'elle avait un nom de russe qui m'avait inspiré confiance et qu'elle avait une cote de 1,75 . ma joueuse a facilement gagnée le 1er set 6-1 mais quand elle a perdue le second , je savais déjà au fond de moi que mes derniers 5000€ ne m'appartenaient déjà plus .



    S'en suivra quelques mois de galère où j'ai même du faire de l'intérim pour pouvoir payer mes factures .




    Comme beaucoup de joueurs donc, je suis un flambeur/spewtard dans l'âme et les rooms de poker l'ont bien compris : avec la mise en place depuis 2 ans des hyper turbo et déglingos, je suis tout simplement break even en HU, j'ai eu la chance de trouver une certaine réussite en MTT qui m'a permis de pouvoir encore gagner .



    C'est donc très difficile mentalement de toujours repartir jouer au poker et d'ouvrir des heads up à 10 balles ou pire encore bosser pour 70€ par jour à l'usine quand on a claqué 15k€ le mois d'avant ...




    C'est la principale raison qui me pousse à réfléchir à mon avenir car je me dis que finalement, l'argent du jeu n'appartiendrais t'il pas au jeu ?



    Mais ce n'est pas la seule raison qui me fait me poser des questions sur l'utilité de continuer au poker ...




    Le niveau des joueurs sur le .FR augmente de plus en plus , le FISC guette, mais surtout la lassitude du jeu et la fatigue mentale devient de plus en plus dure à gérer , je m'en expliquais sur un thread sur le CP qui parlait du blues du grinder il y a quelques mois :




    "Je ne parlerais pas des périodes de bads run car je pense que l'on vit tous à peu près la même chose dans ce cas, mais plutôt du mal être du joueur de poker même quand tout va bien :



    C'est vrai que je me sens privilégié face à mes amis qui galèrent à se lever à 6h du mat tous les jours pour un smic mais parfois , j'échangerais bien les rôles une petite semaine par mois . Je m'explique : Ne rien faire d'autre que jouer au poker sur son PC tous les soirs , parfois même le jour est vraiment lassant au bout d'un moment . Parfois j'ai vraiment envie d'avoir une vraie vie professionnelle avec des rapports humains etc (sauf à France Telecom
    ) ... Comme beaucoup l'ont dit , être joueur de poker nuit aussi à une bonne hygiène de vie (repas avalés à la hâte etc ..) et créer un décalage avec la vraie vie comme le fait de terminer une session à l'heure où d'autres se lèvent pour aller au travail .



    Il m'est arrivé de me sentir mal en rentrant d'un cash game live en casino à 6h du matin en croisant les enfants qui partent à l'école , même en ayant gagner un SMIC en 5 heures de session . Il m'est aussi arrivé de ne pas avoir envie de commencer ma session du soir mais de me sentir obligé de la faire , comme par manque ou par appât du gain .




    Pour être un joueur de poker épanoui , il faut être un bon gestionnaire (ce que je ne suis pas du tout) , et avoir un mental à toute épreuve . Il faut apprendre à aller se coucher à l'aube en ayant perdu 1K contre un mongolien qui comprend rien au jeu alors qu'on sait qu'en principe on aurait du lui prendre 2k ou encore perdre en 1 soir le bénéfice qu'on a mis 1 semaine à gagner , parfois plus . A part l'expérience rien d'autre ne peut apprendre à accepter ce genre de trucs .




    Ce que je trouve dur aussi c'est qu'il faut constamment apprendre à repartir de rien ou presque , nous jouons au poker pour gagner de l'argent . On part d'un petit dépot puis on grind pendant des mois jusqu'à atteindre une certaine somme et là on a l'envie de s'acheter quelque chose (ou de simplement payer ses factures pour ceux qui jouent à des limites plus basses) et on cash out et devons repartir de plus bas . Cet éternel recommencement est fatigant mentalement et c'est encore plus vrai en cas de brokage . Ce problème ne concerne pas ceux qui ont une gestion de bankroll parfaite mais je pense que l'on est très peu dans ce cas .




    On parle aussi beaucoup de la liberté de ce mode de vie mais je me souviens avoir refusé plusieurs fois des sorties avec des amis car "ce soir c'est dimanche et c'est jour de tournoi" ou " non ce soir j'ai 500€ à rattraper" sans parler des évènements de plus en plus fréquents ( FCOOP,SCOOP,WS etc...) qu'on a pas envie de louper et qu'il faut financer . On a beau être libre sur les horaires , ce jeu est notre gagne pain si on ne joue pas on ne gagne pas . ça demande énormément de temps et un joueur de poker travaille beaucoup plus qu'un salarié aux 35h et souvent 7 jours sur 7 .




    Pas de soucis donc avec le fait de gagner beaucoup plus d'argent que Mr Tout le monde car comme tout métier qui paie , il faut non seulement bosser beaucoup mais surtout avoir les compétences , voire un talent , ce qui n'est pas donné à tout le monde .




    Malgré tout ces inconvénients , Je suis d'accord avec ceux qui disent que réussir à gagner sa vie grâce au poker est une véritable chance mais il y a un dicton que j'ai entendu qui est on ne peut plus vrai : " Le poker est l'argent facile le plus difficile à gagner " . Cette phrase résume à peu près tout ."




    Et oui , ce n'est pas tous les jours facile et Chaque jour, on apprend la retraite prématurée d'un joueur et on sent dans le discours de tous que l'augmentation du niveau, la menace du FISC et surtout la pénibilité mentale du "métier" pèsent de plus en plus dans les esprits .



    [learn=Le poker, une perte de temps ?][/learn]



    Cette photo de moi à côté d'Arnaud Matern pendant l'EPT Deauville il y a déjà 4 ans illustre vraiment bien ce que j'exprime dans ce billet . Pourquoi ?








    Rappelons nous . à l'époque, je suis un jeune ramdom qui prend plaisir à jouer l'attention whore sur un forum de poker et qui rêve de faire une grande carrière de joueur de poker sponsorisé .



    Arnaud Matern est lui l'un des joueurs les plus reconnus dans le poker français partageant l'affiche de Pokerstars avec Elky .



    Ou en est-on aujourd'hui ? Pour moi on vient d'en faire le tour et rien de bien folichon .



    Mais pour Arnaud Matern, c'est encore plus terrible puisqu'il a perdu son sponsor et que çela fait maintenant 17 mois qu'il n'a pas fait ITM alors qu'il dispute encore de nombreux EPT .




    C'est donc ça la vie de rêve ?




    Et Elky il est encore là me direz vous ?



    En effet , il continue à parcourir le monde sous les couleurs de Pokerstars mais si Hendon mob lui retirerait les buy in de tous les tournois qu'ils disputent sans faire ITM, je pense qu'il ne lui resterait que la moitié de ses 10 millions de gains en live . et oui ça va vite quand on fait des one drop à 1M$ ou des super high rollers à 100k$ .




    Mais bon, tout le monde n'est pas Elky et nombreux sont les joueurs qui ont disparu du circuit soit parce qu'ils se sont broke même en ayant gagné des tonnes auparavant, (je pense à Kzouls qu'on ne voit plus sur aucun tournoi depuis plus d'an même si je ne sais pas si il est broke mais c'est fort probable) ou d'autres comme Tristan Clémençon .



    Rappelez vous il y a 6 ou 7 ans , le petit prodige malmenait ses adversaires sur les tables de Poker770, aujourd'hui, celui qu'on surnommait le PDG quand il était chez Winamax a finit par vraiment le devenir en investissant ses gains pendant son sponsoring dans la création d'une entreprise . Peut être le plus malin de nous tous ?




    J'ai donc l'impression que par les temps qui courent, la tendance est au déclin .




    Mais paradoxalement, les chiffres en terme d'affluence sur les tournois live sont très bons . On vient de battre le nombre de participants du circuit WPT à Marrakech et les WSOP-E d'Enghien sont dans la même lignée que l'année dernière malgré la perte du glamour de la Côte d'azur .




    Mon discours n'est-il alors pas trop alarmiste ou trop personnel ?



    Peut être est-ce juste la fin d'une génération de joueurs dont je fais partie que la routine et les frustrations des 80/20 décisifs perdus ont finit par lasser ? Réponse dans quelques années .




    Mais quand on regarde ce que sont devenus les précurseurs en la matière, il y a de quoi penser que le poker ne fût pour eux, comme pour beaucoup, qu'une brève illusion ... Rappelez vous : Pascal Perrault, Thomas Fougeron, que je me souviens avoir croisé il y a 2 ans à St Amand, cherchant désespérément un stacking pour jouer le 500 deepstack .



    Je ne cherche pas à me moquer de ses joueurs mais ils représentent pour moi le début du poker Français et je ne peux m'empêcher de les citer .




    Mais pas de panique, Il y aura toujours de nombreux candidats prêts à se lancer et à rêver de gagner sa vie au poker pour, pourquoi pas un jour, ship un gros tournoi live qui changerait leurs vies.





    Car, si les années passent, emportant avec elles les exploits et les souvenirs d'anciennes gloires , il y en aura toujours de nouvelles pour faire rêver le joueur comme Quentin Lecomte, qui du haut de ses 20 ans, ferait mourir d'envie tout ramdom qui bosse pour le SMIC toute l'année et qui vient de découvrir le poker .



    Le petit 2balla n'a jamais aussi bien porté son nom : en 2013, il a déjà encaissé 200 000€ et, cerise sur le gâteau, vient de trouver un sponsor à l'heure ou la majorité des joueurs perdent le leur . Mais le plus dur reste à faire : rester positif sur le très long terme .




    En fait, ce que je veux résumer de tout ce billet c'est que peu importe votre niveau, le poker, c'est des gains , des pertes puis des gains puis des pertes .



    Au final , tout cela commence à ressembler à une perte de temps pour moi et pour les stars mondiales de ce jeu, c'est la même chose comme le
    montre cet article datant d'aujourd'hui .



    Et
    Gus Hansen, ce "Dieu" du poker qui semblait maîtriser les cartes, comment se passe sa vie de joueur pro ?



    Je vous laisse chacun réfléchir à votre sort, quand à moi, je n'ai aucune idée de ce que demain sera fait . Peut être vais-je tenter de me faire stacker un petit montant pour jouer online car il est possible que jouer avec l'argent des autres me responsabilise dans ma gestion du tilt et de ma bankroll .




    Ah oui, au fait ... comme Gus, je viens de me broke . Contre ce fameux mec décrit plus haut, celui qui comprend rien au jeu, mais qui utilise la part de hasard à merveille . Cette même part de hasard qui finira un jour par lasser les meilleurs d'entre nous ...




    EDIT : La lassitude, Roger Hairabedian en faisait justement part lors d'une
    interview à Live poker hier :



    " """Mais j'avoue ressentir aujourd’hui une grande fatigue car toute une saison de tournois est très difficile et les jeunes sont plus affûtés physiquement que moi. Douze mois de poker en live à une cadence intense est très fatigant surtout vu mon âge et mon poids. il faut voyager toute l’année et cela peux coûter physiquement. Il faut aller au charbon. Je ressens aujourd’hui une lassitude après neuf mois de tournois. Quand les cartes vont bien tout est plus facile, mais quand elles se ternissent il est très difficile de tenir mentalement"




    Quelques heures plus tard , il remportait le second bracelet WSOP-E de sa carrière et les 150 000€ qui vont avec .



    De quoi relativiser et se dire qu'avec du talent, on finit toujours pas être récompensé un moment ou un autre et terminer ce post un brun nostalgique par une note d'espoir .

  15. Like
    elgatolopez reacted to mezmerize for a blog entry, Un an plus tard....   
    Apres plus d'un an sans écrire un billet, l'envie de poster un billet me revient. Je ne l'ai pas fait avant pour rester discret à un moment ou l'on parlait beaucoup du fisc, mais aussi sans doute par pure fainéantise.

    L'année dernière, j'avais décidé de prendre une année sabbatique pour me concentrer uniquement sur le poker (avec un diplôme dans la poche et un peu de sous de cote comme même, on est pas fou!).

    La première étape fut le PPT a Cannes ou le résultat a été catastrophique. Plusieurs gros tournois joues dont le ME, la vie qui coute cher la bas....résultat un bon brokage live, il y a rien de mieux pour commencer l'année !
    Enfin je dis ca, mais j'ai passe une semaine énorme en colloc sur place, ca m'a permis de mettre quelques tête supplémentaires sur des pseudos et des potos online, et de rencontrer des gens vraiment au top!


    Apres Cannes et la décision (que je ne respecterais surement pas) de ne plus jamais jouer de gros tournois live en shot, je suis resté 1 bon mois dans le sud de la France avec 2 grinders. La colloc etait bien sympa, les résultats online étaient corrects, le rythme de vie était vraiment tranquille. On a donc décidé, en tant que bon grinders online, d'aller s'installer à Amsterdam pour quasiment 2 mois.

    On a eu quelques (grosses) galères pour trouver un logement, mais on a finalement trouver un appart sympa prêt du centre ville et pas très cher (LOL) pour le quartier. Le rythme de vie à Amsterdam était comme l'ambiance générale de ville: pose. Ca facilite le grind d'avoir un café local à 10m de chez sois, par contre la vie est très chère la bas, et malgré 2 bon mois au poker, en comptant les excès à cote, j'ai pas vraiment réussi à revenir de la bas avec une plus grosse roll, mais l'expérience en valait le coup !


    Apres ca, on a décidé d'arrêter la colloc, on ne savait pas trop ou aller et Amsterdam coutait vraiment cher. J'en ai profité pour rejoindre un ami étudiant (un néophyte du poker) qui était en Corse. Je devais rester que deux semaines la bas, mais j'ai tellement aimé retrouver ces sorties entre étudiants, un peu de chaleur et le pastis a 80cts que j'ai prolongé mon séjour.
    Par contre, tout ca ne se combine pas bien avec le poker, j'ai clairement fait aucun deep run, aucun cash 'correct' mon pire mois lifetime. Et forcement, c'était une des rares périodes ou je n'étais pas stacker....
    Donc au retour de Corse la roll avait prit une très grosse claque, le moral aussi, même si j'ai passe un super mois la bas, le retour était difficile.


    J'ai passe les fêtes de fin d'année en famille, et j'ai eu la chatte de faire runner up du classico pendant ses vacances, de quoi ce robusto un peu pour l'année 2013 qui arrivais ! Je ne savais toujours pas ou j'allais aller en Janvier, et sur un coup de tête (même si j'y réfléchissais depuis un petit moment) j'ai décidé de partir en Thailande à Chiang Mai rejoindre 2 grinders sur place pour une durée indéfinie.

    Gros changement de décor en arrivant, je pars sous la neige avec le gros blouson, je me retrouve 2j en short T shirt en train de suer comme jamais. Premier soir je suis super bien accueilli, piscine, alcool, tournée des bars et de ce qui s'en suis....je sens que je vais kiffer.....

    Résultat du premier mois, 25j de sorties, 5j de grind. La Thaïlande ca coute pas cher, mais uniquement quand tu vie comme un thai !! J'essaye tant bien que mal de me motiver à grinder (et avec deux collocs qui sortent eux aussi tout les soirs ce n’était pas évident....), je découvre ce fameux .com et décide de grind sur FTP. Des étoiles pleins les yeux, des beaux prize pools, des tournois multy entry des grosses sessions tout les soirs, surement trop grosses même......
    Je n'arrive pas à perf, il me manque ce brin de réussite sur la fin, je devais surement pas être au top de mon niveau aussi. Bilan, encore une grosse cagoule, j'essaye tant bien que mal de rebuild, ca ne passe pas, j'ai test quelques cercles de jeux 'clandestins' sur Bangkok, les parties étaient vraiment sympa, bien deep et beaucoup de gamble, mais avec un run en carton et une expérience du live pas énorme (surtout CG deep....) le bilan est négatif.

    Cerise sur le gâteau lors d'une session dans un cercle, la police débarque et emmène tout le monde au poste (oui le poker est illégal la bas). Apres quelques heures en GAV, et un passage au tribunal dans la même journée, la note s'élève à 20e/personne !! Payé par le cercle évidement, qui rouvrira ses portes des le lendemain en échange d'un bon billet, qu'il est beau ce pays !






    La fatigue se fait ressentir....


    Je suis finalement reste 4 mois en Thailande, et si je ne m’étais pas broke la bas, j’y serais surement encore !! A mon retour en France, je n’avais aucune motivation pour grind, et j’ai donc logiquement pris un break pendant deux mois. Il y a un mois, âpres avoir rebosser mon jeu et retrouver la motivation pour jouer, je me suis remis à grind sérieusement. Avec une bonne motivation et en reprenant sur les low BI et j’ai réalisé mon meilleur mois de l’année, ce qui m’a motivé a reprendre le poker sérieusement (et a poster ce billet accessoirement), en parallèle des études que je vais reprendre l’année prochaine.


    J’espère que le pave n’était pas trop long ! On est de retour aux tables avec les dents longues, good luck everyone !
  16. Like
    elgatolopez reacted to ROBOMAX for a blog entry, ROBO6MAX 0%   
    Salutations !

    Je m'appelle Max, j'ai 26 ans et j'habite à Nantes. Je reviens tout juste d'Istanbul, dont vous avez peut-être entendu parler dernièrement. J'y étais COMENIUS depuis Octobre, en tant que prof de langue.
    En septembre je serai RE en mode étudiant pour un M2 professorat des écoles. Mais d'içi là, vacances et poker seront mes activités principales.

    Au poker, je joue quasi exclusivement en 6maxNL depuis 2 ans.
    Jusqu'en Janvier dernier tout se passait plutôt bien: casual reg en 50-100 à 5evbb/100, avec un volume disparate (je grind surtout l'été) mais sample représentatif.

    Mais depuis fin 2012, c'est la bérézina : je suis actuellement sur un down de 2650€ sur mes 55K dernières hands (majoritairement sous l'ev et en nl50 --> sick). Aujourd'hui il me semble que ce run bad qui n'en finit pas, à totalement déreglé mon jeu et que je joue désormais un poker perdant. C'est la SPIRALE DE LA LOOSE.

    So here I am, à l'orée de l'été, avec une bankroll de 500€, une impossibilité de cashin (dech'powa), et une descente en NL25.

    J'ouvre ce blog car j'ai vraiment besoin de m'instaurer une discipline. J'ai besoin de m'y tenir aussi, et je suis convaincu qu'un journal de grind et des discussions stratégiques vont m'aider et contribuer à, je l'espère, mon renouveau pokeristique.

    Alors merci d'avance pour vos comm' (si j'en ai un déjà j'serai content) et à bientôt pour un premier post purement pokeristique !
  17. Like
    elgatolopez reacted to Bandecdc for a blog entry, Le point à mi-chemin : du bon, du moins bon et du k€   
    Salut au CP et aux centaines de milliers - que dis-je, aux centaines de millions - de lecteurs qui me lisent chaque mois.
     
    Aujourd'hui on fait un petit bilan comptable des 6 derniers mois de jeu et puisque mon dernier billet remonte à fin mars, on va donc parler des deux derniers mois en particulier.
    Avril et Mai  
    Même si en réalité il n'y a pas grand chose à dire : j'ai joué une petite cinquantaine d'heure au cours des 60 derniers jours pour prendre 540€ rackback inclu, en majorité en sit-and-go HU puisque je reperd un peu en mtt, n'ayant fait aucune performance notoire. Je maintiens un gain horaire supérieur aux 10€ sur les deux derniers mois, ce qui me satisfait pleinement - étant actuellement stagiaire dans une tpe, ça représente plus que mon salaire.
    Toutefois pour nuancer, j'ai sans doute run good puisque j'ai fais une majorité de jours gagnants et de belles séries de victoires consécutives sur les HU, ainsi qu'un nombre d'heure très faible. Rien de représentatif donc, si ce n'est que je clôture mon 28ème mois consécutif en positif, ça fait toujours plaisir.
    Bilan Sit n go Comme on peut le voir, quand je parle de sit n go, je veux principalement parler des head's up, puisque ce format représente à peu près 95% des buy-in de ce tableau. Les trois quarts sont d'ailleurs du 10€ et du 20€, sur lesquels j'ai réussi à bien remonter après être passé à 58% d'itm sur les 10€ et 56% sur les 20€, je repasse respectivement au dessus des 60% et 56.8%. Le passage sur Winamax a aidé, bien que j'ai toujours une préférence pour le soft de PS, il faut reconnaitre que le ratio regs/fish est bien plus favorable sur le second site. D'autant que j'ai bien profité du cash-in upswing
    A noté que j'ai tenté quelques shoots sur les limites supérieures mais avec des résultats discutables et un niveau adverse clairement plus élevé, donc je vais pour l'instant me cantonner aux limites que je pense pouvoir dominer et moduler mon ABI au alentours de 13-14€ max.
    Enfin la stat la plus importante est le ROI global qui se maintien à environ 9.5% après être passé de 13% à 6.5%. Je peux difficilement espérer maintenir plus à ce stade, car ça me permet déjà de profiter d'un profit moyen par game de 1.35€, ce qui est énorme. Au contraire, je pense que ce taux est en partie dû à une part de chance légèrement en ma faveur.
    Bilan tournois Après une occasion ratée sur le Sunday Zoom à 50€ où je perd un pot à 2.5 fois l'average à 80 left (sur 4100) sur un 92/8 flop qui refuse de passer suivi dans la foulée dans 70/30 qui ne hold pas, mes rêves de perf à 5 chiffres s'envolent et je me contente des 300€ (net, puisque ticket payé en rakeback, c'est toujours mieux de se dire ça). Depuis plus grand chose, la tendance gagnante sur les satellites se confirme, à l'instar de la tendance catastrophique sur les 6-max rouges. Quant à l’hémorragie (-317€ !!! ) sur les rebuys, et bien je travaille dessus du mieux que j'y peux.
    Bilan croisé

     

     
    Alors pour ceux qui n'ont pas suivi depuis le début, le résultat qui saute aux yeux immédiatement est le 38€/heure. Essentiellement acquis grâce à deux performances à 4 chiffres ces derniers mois, ce hourly (tout comme le Return On Investment et l'Average Profit Per Game)n'a cessé de décroitre depuis janvier et c'est normal : je ne peux bien sûr pas maintenir un gain horaire si bon sur le long terme à mon niveau actuel.
    Il devrait d'ailleurs encore baisser jusqu'à trouver un point d'équilibre compris entre 15 et 20€ dans les prochains mois, même si j'ai des projets ambitieux de le maintenir même au delà, soyons fous.
    En tout cas, on passe la barre des 7k (et par la même occasion, des 11k lifetime, youhou), dont un peu moins de 385€ de rakeback, composé de fpp, de miles, de stellar, d'itm dans des freeroll vip et de cash bonus deposit. Notez que je bénéficie d'un taux de rackback d'environ 38%, ce qui est l'équivalent de celui d'un supernova. Les deux raisons sont que j'ai eu de la réussite lors de la conversion en T€ (sat 310fpp) et que j'ai profité pleinement des primes cash des deposit bonus des différentes séries sur PS et Winamax. Ainsi le rakeback représente aujourd'hui 5.8% de mes gains nets.
    Enfin mon Average Buy-In est passé de 7€ à 12€ en 6 mois, preuve que je commence à avoir confiance en mon jeu (enfin ?) et à ma capacité de dégager du profit sur des middle buy-in. J'essaierais toutefois de ne pas trop m'enflammer et essayer de le maintenir dans ce voisinage au moins quelques mois encore, non sans tenter quelques shoots de temps à autre.
    Le ROI global baisse lui aussi considérablement depuis janvier, mais c'est principalement due à l'augmentation de la part des buy-in engagés en sit-n-go, sur lesquels je peine à obtenir 10%.
    L'un dans l'autre, je suis assez satisfait de mes résultats, il y a un an si j'avais vu la somme des buy-in engagés, j'aurais prédis être positif de 2000 ou 3000€ max.
    Objectifs pour la suite   Sur ce tableau on peut voir les objectifs dans les 6 prochains mois,dans 18 mois et dans 4 ans et demi. Il s'agit d'une simulation premier jet sur laquelle je me projette le temps que je passerai à jouer, et accessoirement des sous que je pourrais soutirer aux quelques joueurs moins bons que moi. Faire ce genre de projection n'a pas vraiment de sens au poker, quand bien même on parle d'un échantillon de 9245 games en 5 ans, mais c'est pour donner une idée du niveau auquel je pense pouvoir progresser d'ici là.
    Il nous reste donc à faire encore 3000€ sur les 6 prochains mois, soit 500/mois. Pas si simple si je n'arrive pas à reclaquer une perf' à 4 chiffres d'ici là. On en reparlera fin novembre pour faire la comparaison entre les deux tableaux donc.
    Pour juin mes objectifs sont les suivants :
    Objectifs raisonnables :
    [_] Au moins 25h de jeu.
    [_] +300€
    [_] Au moins 200 games, dont 80 mtt
    Objectifs de travail :
    [_] Au moins 15€/h
    [_] +500€
    [_] Au moins 3 perfs 100€+ en mtt
    Objectifs de dépassement :
    [_] Au moins 30€/h
    [_] +1000€
    [_] Au moins une perf à 500€+ en mtt
    Mon prochain billet J'écris actuellement un article sur les statistiques in-game les plus importantes à retenir (aussi bien post-flop que préflop) et je prépare quelques tableaux qui orneront les mises en situations et exemples de situations de tournoi principalement. J'espère le poster d'ici dix à quinze jours sur ce blog dans un premier temps, puis sur le forum. Voilà voilà, à dans deux semaines donc.
  18. Like
    elgatolopez reacted to ArtPlay for a blog entry, Maison du Bluff : petit bilan   
    A la base je voulais que mon nouveau billet parle de http://www.carrypoker.com, mon nouveau site de coaching. Mais ça fait déjà trois mois que je le repousse, alors autant rester dans l’actu et parler de la Maison du Bluff ! (mais allez quand même sur mon site, mes cours y sont ‘achement mieux que ceux que je donne dans la maison ).
    Si jamais vous vous posez des questions sur l'émission ou sur mon ressenti, lâchez-vous en commentaires, je serai ravi de vous répondre.
    Ah ils sont beaux ... !
    De retour depuis une semaine du sud du Portugal, où j’ai eu pour la deuxième année consécutive l’opportunité de coacher les candidats de la Maison du Bluff. Je me dis qu’un petit post pour résumer ma semaine et mon ressenti sur l’édition de cette année ne serait pas de trop.
    Pour ceux que ça intéresseraient et qui seraient passé à côté, j’avais un peu parlé des coulisses de l’émission de l’an dernier ici :
     
    et là :
     
    . Cette année je ne prévois rien de si rigolol en guise de bilan (oooooh L), je voudrais juste essayer de répondre à quelques questions que vous pourriez vous poser et vous faire partager mon ressenti sur cette émission.
    Saison 2, Saison 3, le jeu des différences
    Ya pô à dire c’est pas un jeu facile …
    Ces deux éditions de LMDB, si elles peuvent sembler très similaires, ont en fait quand on s’y penche un sacré paquet de différences. Tout d’abord la #2 s’est déroulée dans le sud de l’Espagne pays méditerranéen en crise, tandis que la #3 a pris place dans le sud du Portugal, pays méditerranéen en crise. Mauvais exemple. Et ceux qui y voient un opportunisme financier de la part de PokerStars.fr ont … probablement raison .
    Non mauvais esprit mis à part, la première différence est que cette année l’aventure ne durera que 5 semaines, contre une dizaine l’an dernier. La cause principale de cette diminution, la lassitude du staff. Plus personne n’en pouvait l’an dernier après 2 mois et demi de tournage parfois dans la boue, et même si m’a-t-on dit quelques membres du staff était en pleurs au moment de se séparer (bien légitime après 10 semaines de cohabitation extrêmement proche), cela avait été dans l’ensemble beaucoup trop long pour la plupart. Si en tout cas il y avait une raison économique précise (rentabilité qui aurait semblé nettement diminuer après les 5 premières semaines ou que sais-je), je n’ai pas été mis dans le secret d’Alexis des Dieux.
    La deuxième différence fondamentale et majeure s’est vue du côté de l’organisation. Et tout m’a semblé bien mieux géré cette année, de mon point de vue en tout cas. Plusieurs éléments peuvent l’expliquer :
    Une aventure plus courte Un climat plus favorable : au bout de trois semaines de tournage l’an dernier le Gange avait des airs de source vichyssoise par rapport aux abords de la maison. La faute à des pluies diluviennes qui ont manqué le rendez-vous de cette année Une équipe plus expérimentée, en particulier par rapport au webcast. Ce fameux webcast qui avait plus ou moins été si je me souviens bien un petit caprice d’Alexandre Balkany l’an dernier est ce qui a finalement fait le succès de la précédente édition, et le côté unique et novateur de cette émission. Cette année tout était rôdé, Balkany n’a guère eu l’occasion de venir houspiller en direct les équipes techniques, et tout s’est finalement pas trop mal déroulé.

    En clair, tout partait pour moi sous les meilleurs auspices. La dernière différence c’est que l’an dernier je suis parti un mois et qu’aucun programme de cours n’avait été réalisé (forcément, pour une première du webcast tout était un peu flottant). Cette année tout était carré, le programme et les horaires (pour les cours du moins) ont toujours été respectés à la lettre et de ce point de vue-là c’était de nouveau nettement mieux pour moi, d’autant que je ne suis venu que pour une semaine. En bref au contraire d'un certain Y. Aubé l'an dernier, tous mes espoirs de me taper une candidate dans le jacuzzi ont été réduits à néant.
      Le meilleur des mondes ?
    A me lire, et à vous rappeler que je disais déjà l’an dernier que je m’étais bien amusé, vous devez vous dire que tout a été parfait. Pourtant non, là où le bât a blessé c’est peut-être au niveau le plus délicat pour un coach, puisque c’est au niveau des candidats. En aucun cas je ne les ai trouvés désagréables, ou méchants, mais je ne saurais pas dire pourquoi je n’ai pas vraiment accroché. L’an dernier ils avaient tous leur personnalité, et tous étaient quelque part attachants.
      Oui les candidats avaient plus de charisme l'an dernier.


    Certains avaient un peu le melon et surestimaient leur niveau, mais tous avaient une présence et un quelque chose de particulier. Qu’il s’agisse de Cathy avec ses looks improbables et ses stratégies dignes de Cruella Denfer, Caro avec ses boobs ou Greg & Rudy avec leur connerie pleine de bonne humeur permanente, on s’y attachait. Surtout aux boobs, ok.

    Et même les moins attachants restaient souvent passionnés de poker, en somme une audience pour laquelle il était facile de se prendre d’affection. Cette année ils sont gentils, mais la plupart sont effacés, et surtout beaucoup semblent ne pas vraiment s’intéresser au jeu ni désirer aller chercher le contrat. Ils semblent faire de la figuration et attendre que ça se passe et c’est difficile de s’intéresser aux candidats dans ces conditions-là.

    Du point de vue du contenu des cours c’était également plus difficile cette année. A nouveau pour plein de raisons :
    C’est tout d’abord délicat de reprendre le work in progress d’un autre (en l’occurrence PonceP - hint, hint, lui aussi coach sur CarryPoker !) Ensuite on s’était dit que ce serait la semaine cash game quand je serais là. Sur le coup j’ai trouvé que c’était une très bonne idée et on a décidé d’axer les cours là-dessus. Seulement rétrospectivement beaucoup de candidats partaient en fait de beaucoup trop loin pour ça, et j’aurais dû rester bien plus basique. Délicat toutefois de leur parler de concepts mathématiques basiques tout en restant télégénique. J'ai déjà du mal de base affirmeront les esprits chagrins. Comme je l’ai dit, trop de candidats étaient trop faibles. L’an dernier seule Caro ne savait vraiment pas jouer au poker en rentrant dans la maison, et elle n’apprenait pas si lentement. Cette année ils étaient au moins 4 à n’avoir strictement aucune idée de quoi faire à chaque main, et c’est un fardeau beaucoup plus lourd quand il faut faire un cours collectif. Je pense donc que mes cours ont peut-être été moins bons cette année. Enfin j’en ai fait un que j’ai trouvé particulièrement sympa mais qui n’a pas l’air d’être dispo en VOD sur PSLive, pas de bol
    En revanche, et vous vous en foutez sûrement, mais j’étais venu au Portugal sans ma nana cette année, et il s’avère que j’ai du coup beaucoup, beaucoup plus fait la fête lors de cette édition, et ai sûrement fait la connaissance en une semaine de plus de monde du staff que l’an dernier en un mois. A cet égard là ça a été pour moi un réel plaisir.
    Et si c’était à refaire ? Aurais-je encore envie, après deux éditions de LMDB, d’en enquiller une troisième alors que j’ai de mon propre aveu été moins bon lors de la deuxième ?
    Put**n oui. J’ai pris un pied monumental et je fourmille d’idées pour rendre les cours plus productifs. J’aurais tendance à penser qu’il faut dès le début faire deux groupes de niveau, et que les plus faibles aient un prof attitré tout au long de l’aventure (cette année, c’aurait pu être Yu et/ou Marion), tandis que les plus forts bénéficient de « séminaires » d’intervenants extérieurs. C’est forcément très difficile et contre-productif pour quelqu’un qui débute au poker d’avoir plusieurs profs qui vont formuler les choses différemment et FORCEMENT (même si on essaie d’être sérieux il faut être réaliste … ) ne pas avoir vu 100% des cours dispensés au préalable.
    Toutefois je trouve que la formule trouvée cette année, Marion en fil rouge, un intervenant « spécialiste » par semaine, est vraiment excellente tant d’un point de vue TV que d’un point de vue pédagogique et pourra donner de bien meilleurs résultats encore l’an prochain.
    En bref ... J’espère de tout cœur que l’émission se refera. Bien sûr ce n’est pas un programme culturel, bien sûr on n’y voit pas de beau poker et je vais même vous dire, bien sûr les candidats sont nuls et Alexis L. tyrannique. Mais à l’heure où le poker français en chie avec des scandales à répétition et le fisc qui nous tape sur la tête avec le marteau de la pouffe de Nicky Larson, j’ai l’impression que c’est un des projets qui génère le plus de sang neuf dans une économie en berne.
    Et puis je veux y retourner, put**n.
  19. Like
    elgatolopez reacted to anuscopie for a blog entry, GROS PEDE VA   


    salut les gros ped!

    5 petits mois pour trouver la motivation de pondre une nouvelle m**de infamme, au moment où j'écris ces quelques mots d'introduction je ne sais même pas encore de quoi je vais parler. Non parce comme dirait thierry "utopike" lacloture on s'en branle un peu des histoires de poker et de bad beat.

    t'as bien raison thierry, j'ai moi aussi bien compris que ce que recherchait les minables de ce forum c'est des histoires de roller qui se termine en deboitage d'épaules (mange put**n de trizz ), de pipes avec appareils dentaires et d'achat de baguettes de pains à la boulangerie du tier-quar. Oui parce que c'est passionnant tout ça, fin bien plus que ce jeux de con.
    J'adore les anecdotes de vie. Je pourrais vous en donner quelques une arrivées récemment. Vous parlez de la cullotte degueulasse de nelly, vous dire 2/3 mots de alex, tout juste 19 ans qui se pics avec un portable d'avant guerre ou pourquoi pas vous faire un chti feedback de ma soirée sushis, j'adore les sushis moi. Vous saviez que les sushis c'etait plus calorique le bigmac ?

    Que nenni les grosses tantes! Rien à branler de vos envies perverses, on va parler tapis vert ici.

    En tout cas thierry, si jamais tu fais du vélo sans casque, n'hésite surtout pas à nous tenir au jus, je suis ton 1er fan. J'ai même voté pour toi aux award du meilleur blog. keep goin'

    Et oui les awards! Comment ne pas en parler vu que bibi à obv ship l'award de la plus
    Ce fu un match de titan, un somptueux duel au sommet mais on a finalement réussis à terrasser sur le fil cette vermine d'olivierpd. Sans rancune mec, j'adore ce que tu fais, par contre t'as une voix bien tiltante, c'est pas du niveau de la gab nassif mais faut faire quelque chose tbh.

    Donc quoi de neuf depuis le temps me diriez-vous ?
    Ptit retour en 2012 : j'ai vraiment vécus une année mutanesque que ça soit niveau pokpok ou niveau personnel. On s'est pas mal goinffré aux tables et IRL ( Lux).
    On n'a pas reussis à s'installer en 200 mais bon, j'ai la vague sensation que mon hourly restera quasi identique en 16 tablant la 100 plutot qu'en 9 tablant la 200+. Puis allez, la petite différence de thunes se recupère en variance limitée et en confort de jeu. et ça le confort, c'est bien. Fin tu peux certainement pas comprendre, vu que tu vies dans un chiotte parisien.
    2013 : bah on continue son petit bonhomme de chemin en NL100 et on tente un peu la luck en 200/400. On empile les plaquouzes en se branlant la queue.

    Flemme de brag, segue toi


    petit coucou à certains fdp de la 100 qui se la joue thug nigga parce qu'ils open 21 % des mains. mangez mon chibre de noir
    PROPBET DE MUTANT

    Pour se motiver à jouer à ce jeu de conn**d alliénant, nous avons décidé d'organiser un chti propbet en mars avec quelques fdp notoire.
    les règles étant simple :
    1bi = 1 point
    1khands = 1 point
    --> on fait le total fin mars et le gagnant empoche le magot. LE BULLDO

    on ne présente plus le doc, jeune biarro vendeur de capote en pharmarcie. à réussi l'exploit de mouv down avec l'arrivé du .fr
    top reg en NLHE, il fait parti des rares mutants à avoir réussis la transition en plo avec succès


    Bien décidé à demarrer l'année 2013 sur les chapeaux de roues, il claque un énorme mois de janvier. Forcément party trouve ça louche et décide de recupérer 23 plaques parce que bon quand le doc gagne, c'est qu'il y a un problème.
    Une bête blessée, donc un concurrent capable du meilleur comme du pire.
    Yonaldinho

    Que dire, c'est un mutant. Le mec est pire que moi : br à 6 chiffres / reg de 50, on n'est pas à l'abris d'un downswing après tout.


    Un des mecs les plus reguliers que je connaisse mais qui BE depuis un petit moment, le bet est un moyen de reveiller la bête qui sommeille en lui. Non parce que l'animal a souvent la "flemme".
    Le gris

    On l'aime, c'est notre gris. Il en faut toujours un, c'est comme ça, sinon tu t'exposes à la LICRA.
    reg de mtt, motivé à redistribuer en cash-game et finir le bet en negatif en jouant same time de la 100 et de la 1K. Mais bon il va prendre 20 plaques en mtt, pas de problèmes pour le gris.
    TALLINEAU

    TALLINEAU, LUI IL PARLE COMME CA, ET PUIS C'EST TOUT. un chti bonhomme plein de vie
    reg de winamax, vomit BI sur BI. risque certainement de se broke avant la fin.


    Bien décidé à torcher ces ordures, on décide d'imposer d'entrée un rythme d'enfer. C'est la baston.
    Yonald s'accroche, le gris se broke, charles a joué 15 mains et tallineau fait le mort. RAS, le plan se passe sans accro.
    10j de bet et ça semble plié, le favori est en tête (moi si t'avais pas suivi gros trisomique) sauf que le gros yonald est bien décidé à ne plus BE depuis 200khands, nice timing ma foi.

    la 2eme semaine de course est marquée par la visite inopinée de la biche un jeudi, TILT.
    stuck in da bed jusqu'au dimanche. Ce fumier de donald en profite et place une attaque digne de Pantani dans le col du tourmalet.
    Le salo à fait le boulot, on reviens aux affaires avec un retard de 30 points.

    3eme semaine, on décide de se mettre en chasse patate et on grind hardcore pour refaire son retard, fin de semaine nous somme aux coudes à coudes mais on a plus rien dans les jambes, tel un richard "coeur de lyon" virenque on réussis à bluff pour deal le bet. Les organismes sont touchés, besoin de prendre 3 jours off afin de ne pas burn out. Le plan etant de prendre 100bi, on est légèrement dans les temps mais besoin d'envoyer un sacré rythme la dernière semaine.
    La raclure en profite une nouvelle fois et me met une veritable giffle de 40 points. On est cloué sur notre selle, impuissant.
    On n'aura pas le second souffle pour repartir, up 7 plaques, une tonne de soirées de prévues c'est finalement une assez bonne opération et on laisse la win à ce champion. Respect.
    [*]RESULTATS


    LE BULLDO, fidèle à lui même. Efficace.




    Le gris, avait une volontée de fer.... qu'il a perdu après 3j de bet en voyant à qui il avait à faire. Bon il prend encore 20k en mtt ce mois, pas de problème pour le gris, pas de problème.



    TALLINEAU, je crois bien qu'il a explosé en vol. pas de graf, disparu de skype. ça avait pas l'air d'aller fort sur la fin. RIP fredo Morceaux choisis :



    j'adore ça


    Yonaldinho, qu'est ce que tu veux que jte dise gros enc**é. T'es un monstre, vgg champion. Le pire c'est qu'il aurait largement pu faire mieux, sick mutant.



    et pour finir le mien, manque de volume évident. Les tables ont étaient globalement bonnes pendant les séries sur ps, sinon c'etait pas la joie. Forcément, un peu déçu.



    [*]NEWS DIVERS


    - en avril, on a décidé de remettre ça!! cette fois-ci c'est un propbet par équipe, pour que ça soit plus fun. Le principe reste le même.
    pour suivre cette m**de, http://minu.me/8nr0, le tableau sera mis à jour quotidiennement.

    - yaragui, le top reg de la 25, superstar sur ptr a quand même réussi la performance de faire le back to back sur le Sunday Heads-up fin pas comme si on l'avait mikogo en late game



    pour finir par se broke comme une énorme m**de

    - Melimelotte se porte toujours aussi bien

    - salas est à nouveau papa, une petite léa. Il est donc de retour aux tables pour payer la liste de cadeau. Le gris en mécène.




    - et pendant ce temps là, la copine de karadonk attend depuis bientôt 1an 2ans le fameux mois à 10k qu'il lui promet tant. ça arrive, ça arrive
    [*]100% TECHNIQUE


    Pas de raisons qu'il n'y ai pas de 100% technique sur la crème des blogs. Puis je rappel que j'ai torché le fion à olivierp, donc je lui pique aussi ses fabuleux débat de mains. Dispo pour la bagarre.
    Voici donc une main jouée par charles64, thought ?




    ---
    Dernière petite paranthèse, j'ai reçus énormément de demande de coaching suite à mon commentaire sur Donc pour limiter les demandes plus ou moins farfelues, oui je peux être emmené à coach des joueurs qui galèrent en micro (principalement en NL30+).
    J'avais comme plan de proposer une offre de coaching structurée et adaptée aux microstakes. Fort de mon expérience sur divers bestiaux, je me suis rapidement rendu compte que les leaks sont grosso modo les mêmes.
    Je pense pouvoir proposer une offre spécifique qui puisse permettre de crush rapidement (grosso modo 10h max) jusqu'en 100 sans trop de souci une fois qu'on a acquis quelques automatismes.
    Sauf que le bet d'avril change un peu la donne. Puis il fait beau, les sal*pes sont de sorties, donc manque de tiiiiime.
    En tout cas, pour les motivés, sachez que :
    1. ce n'est pas gratuit. pas de coaching pour 3e de l'heure ici bande de pd.
    2. c'est limité. je fais pas de la masse. même si faire des sessions avec 2 elèves sont plutot instructives (car tu es confronté au même leaks d'un autre et peux permettre de reduire le cout).
    donc contactez-moi et on discute, mais je cherche essentiellement des gens impliqués et motivés mais surtout FUUUUUUUUUUUNNNNNNN. C'est un jeu bordel.


    ps : m'en voulez pas pour le titre, j'avais absolument aucune idée. puis j'aime po les pedes, donc c'est ok.


    'stay tuned tas de cons

  20. Like
    elgatolopez reacted to natanoj for a blog entry, Session n°43, Vendredi 16 mars 2013   
    Ca faisait un moment que je n'avais pas fait de compte rendu de session. La dernière fois c'était la session n°17, le 27 janvier. Un mois et demi. Pas tant que ça vous me direz. Très peu à l'échelle du grinder moyen. Et pourtant, j'ai l'impression que c'était "pokeristiquement parlant" une éternité. Le joueur que j'étais il y a un mois et demi, c'est à dire il y a 26 sessions est, j'en ai la nette impression, radicalement différent de celui qui a joué ce soir. Vous vous en êtes peut être un peu douté en voyant mes résultats depuis la session 30. J'ai l'impression de crusher sévère la NL200 live (environ une vingtaine de caves ce mois-ci, depuis le "déclic" sick!), et je pense que ce n'est pas simplement qu'un good run...

    Que s'est il passé? Une conjonction de plusieurs paramètres probablement. Le fait d'être enfin à l'aise avec ma bankroll et d'avoir move down en NL200 y est pour beaucoup. Les vidéos de coaching américaines que je mate avant et après chaque session (ce que je ne faisais plus trop) ont pas mal aidé. Les quelques sessions avec Kaviar et Gégé, avec d'intenses discussion techniques dans la voiture. Clairement aussi le fait que je n'ai jamais joué aussi intensément depuis deux mois, et que les premiers CR que j'avais fait au début de ce blog avec les commentaires qui les accompagnaient m'ont permis de progresser énormément... Un tas de trucs différents qui font que non seulement j'ai l'impression que mon A game est devenu bien meilleur, mais aussi et surtout qu'il est là beaucoup plus souvent...

    C'est un peu la raison pour laquelle j'avais décidé d'arrêter de poster des CR récemment. Pourquoi dévoiler mon jeu maintenant que je crush? Pourquoi se tirer une balle dans le pieds en dévoilant le thinking process du "nouveau natanoj"? Si je décide de raconter la session de ce soir, malgré que ce soit un peu con à court/moyen terme, c'est pour trois raisons :

    - Je voulais publier un dernier CR de session avant mon départ pour l'Amérique histoire de terminer ce blog en beauté.

    - La session de ce soir a été extrêmement intéressante. J'étais à une table assez weak, et j'ai décidé de jouer LAG. J'ai eu énormément de spots vraiments très intéressants avec pleins de prises de décisions importantes, et aussi pas mal de décisions purement "live" (c'est à dire que j'aurais joué différemment online). Je vais mettre pas mal de "main clé" et de "discuss hand" et je vous encourage vivement à participer au débat car il y aura beaucoup à dire imo.

    - J'ai l'impression désormais d'avoir une très bonne experience, et un véritable edge en ce qui concerne l'aspect purement live du cash game. Bon je fais toujours des erreurs, mais de moins en moins imo, et puis qui n'en fait pas? J'envisage à moyen terme, disons à mon retour du tour du monde quand j'aurai acquis encore plus d'xp, ou même pendant mon voyage pour le financer, soit d'écrire un bouquin de coaching pour crush les small stakes live (un genre de "poker apprivoisé" version NL200 casino), soit de me lancer moi-même en tant que coach, soit de faire des séminaires thématiques (ou les 3).
    Etant à la fois joueur online et live, j'ai compris que le cash game live small stakes est vraiment très spécifique, et qu'un bon joueur online malgré un edge technique très supérieur peut perdre beaucoup de son winrate s'il ne comprend pas certains aspects du live (entre autres bet sizing, live tells, profiling, dynamiques, ranges de 3b, de limp, tilt, poker face, etc... sont ceux qui me viennent immédiatement)
    J'ai lu énormément de bouquins sur le poker, mais à ma connaissance en France, il existe très peu, voire aucune ressource spécifiquement sur le poker live (à part un chapitre assez sommaire dans Kill Elky 3), et je suis sûr que ça peut intéresser énormément de monde, que ce soient de très bons joueurs online qui voudraient se lancer, ou des livetard qui voudraient corriger des leaks...
    Ce CR de session, loin d'être un brag ou un whine (je me suis fait suck out pas mal et perds 250 bb comme même...), peut vous permettre de constater si oui ou non je suis susceptible de vous apprendre des trucs et eventuellement de convaincre des joueurs qui pourraient être intéressés pour travailler avec moi à l'avenir. Je vous encourage d'ailleurs à m'envoyer des MP ou commentaires si vous pensez en faire partie.

    Cela étant dit allons y.

    J'arrive à Oostende à 22h. J'ai le choix entre une 2/2 et une 2/4, mais j'ai pas pris assez d'argent sur moi et je décide donc de m'asseoir 200 bb deep en 2/2 plutot que 100 deep en 2/4. Je reconnais quelques joueurs à table...



    1. Au début un noob est assis à cette table. Il va se faire destacker, et remplacer par un jeune gars que j'ai déjà joué une semaine plus tôt. Joueur compétent (200)
    2. Un inconnu aux cheveux gominés (200)
    3. Votre futur coach (400)
    4. Un inconnu qui va se faire destacker, et remplacer par un métis, le pote de Jeunot, joué la semaine dernière également. Compétent. (200)
    5. Un inconnu, beur(100)
    6. Un viel inconnu (100)
    7. Un inconnu qui va s'avérer assez weak (200)
    8. Un jeune blond cavé 200 deep, tête de bon joueur, méfiance. (400)
    9. Un inconnu plutôt chevelu ( 200)
    10. Je l'ai déjà joué quelques semaines plus tôt, mais impossible de me rappeler de son style. S'il m'a pas marqué, je supose que ça devait pas être un tueur (400)

    22h, 400 sur la table, 400 dans la poche...

    1. Je raise 88 à 12 en MP et tout le monde fold

    2. Je suis là depuis quelques minutes, mais la table à l'air un peu molle, je décide tout de suite que je vais jouer LAG. J'ouvre KTo au HJ et ouvre 12.
    En HU vs weak, sur un board (pot 32) je contibet 28 (petite erreur de sizing) et ça fold.

    3. Deux mains plus tard, Gomina raise 14 en MP. J'ouvre et 3bet 42, sachant que j'ai déjà une image assez active, et que j'ai de la value à 3bet ici, surtout ip.

    Je me retrouve HU.

    Flop : (pot 88)

    à ma grande surprise, il donk bet 32. Je ne connais pas trop le vilain, mais généralement, chez des joueurs de son profil, c'est très souvent une small PP ou des over qui veut prendre le coup tout de suite. C'est un easy spot de float. Je décide que je vais raise bluff pas mal de turn.

    Turn : (pot 152)
    il check. C'est assez obv qu'il a une main genre 66/88.Plus besoin de bluff, mais il faut value. Il lui reste 150 environ, je réfléchis au sizing qui pourrait le commit, et décide de bet un petit 50. Il finit par fold. Bien weak sa manière de jouer, peu importe ce qu'il avait...

    4. Peu après, sur une option, j'ouvre KQs et raise 16. En 3 way, je vois un flop :

    (pot 50)

    je me fais donk bet par un weak et décide de give up malgré le spot sympa de raise/float car j'ai été un peu trop actif dernièrement et ça risque d'être compliqué de bluff. Je vais être obligé de toucher pour prendre ce pot et ça sert donc pas à grand chose.

    5. Après quelques limps, je décide d'ouvrir à 12 au CO. Je me retrouve en 4way.

    Flop : (pot 48)
    Ca check jusqu'à moi. Vue mon image, j'ai un obv contibet pour value à 30. Je suis juste call par chevelu à qui il reste 52. Vu tous les draws sur ce board, je vais shove toutes les briques turn vu son stack, même si je me value cut contre ses Ax supérieurs, ce qui est improbable vu qu'il a limp en early.

    Turn : (pot 108)
    Il donk shove 52. Je snap.

    River : (pot 212)
    il show A9, je muck. Je pense pas que j'aurais pu jouer cette main autrement vus les stack sizes.


    6. Discuss hand. Semi bluff turn vs weak
    6. Après plusieurs limps, j'ouvre en SB et raise 18. Je me fais call par la BB, le joueur weak qui sera remplacé par métis, et étonnament, tout le reste de la table fold.

    flop : (pot 42)
    Il a rarement touché ce board, et je décide de contibet 28. Il call relativement rapidement. Je le mets sur Tx, 5x, 2x, des flush draws, mais vu que j'ai l' , ca enlève quelques combos, et pas mal de pp intermédiaires. Il lui reste 120 derrière, et je sais que je vais barrel pas mal de turn.

    turn : (pot 98)
    bonne et mauvaise turn à la fois. Il a un stack restant un peu batard, mais je décide que j'ai pas mal de mains à faire fold genre 5x et pp intermédaires. Je bet 50, avec il'intention de cry call s'il shove, mais il fold très vite.

    Un peu partagé entre bet/call, bet/fold, c/ca, c/shove à vrai dire ... (c/shove est peut etre cool, mais très légèrement plus deep)

    7. Pas trop longtemps après, j'ouvre en late, et open raise 12. Je me fais call par vieux en SB et par la BB, un mec totalement incompétent.

    FLop : (pot 36)
    vieux hésite qq secondes, et check, incompétent bet 10. Je décide que je suis encore raisonnablement souvent devant et call. vieux c/ca.

    turn : (pot 66)
    vieux reprend le lead 20, incompétent shove, je snap fold, vieux call. Vieux montre AKo et incompétent AA... LOL


    8. Discuss hand, 3 barrel vs Cheum
    Ca fait a peu près une heure que je suis à table, j'ai été très actif quand j'ouvre KQo et décide de raise 12. Je suis call par je sais plus qui et par cheum en SB.

    On se retrouve en 4 way :

    (pot 48)
    Cheum snap donk 24, l'autre fold. J'ai pas trop d'info sur cheum, mais je pense que sur un board aussi sec, il est souvent entrain de donk pour info Qx ou une mid pp intermédiaire. Je vois pas trop d'intérêt à raise, donc je flat, avec pour plan de call turn et value sur un tas de river. L'autre fold, HU.

    turn : (pot 96)
    Il 2nd barrel 34. Pas la meilleure turn possible, mais je vois pas comment je pourrais fold ici. J'hésite un instant à raise, mais je risque de m'isoler contre sa range de value. Je flat et décide de suivre le plan du flop.

    river : (pot 164)
    il 3rd barrel 56. Le 5 est à priori une grosse brique. Je suis vraiment étonné, d'autant que son sizing fait quand meme pas mal value et qu'un vilain dans son genre va rarement 3 barrel bluff avec ce genre de sizing. Mais j'ai une cote de pot vraiment trop bonne, et malgré que ce soit close, je décide de pencher pour le call juste pour avoir une info sur sa donking range. Il show un lol 53s... Je me suis fait suckout ... Je suppose que je peux trouver un fold river, mais bon, avec une cote de pot de 20%, faut vraiment être sur de son read...


    9. Je limp 56s en late position.

    flop : (pot 12)
    ca check jusqu'à moi. C'est le genre de board que j'aime bien attaquer, sachant qu'à moins que quelqu'un ait limpé un K, ca va être dur de supporter beaucoup d'action. J'ai en plus un peu d'équité avec ma gutshot. Je décide de bet 8, je me fais call par cheum. Vu qu'il aime bien donk pour info ses paires, je le mets plutot sur des draws, des backdoors & co. Je vais souvent 3 barrel ici.

    turn : (pot 28)
    il check, perfect card, je barrel 20, il fold.

    10. Toujours aussi actif, je reçois ma première premium, et raise 12 en late. Je suis juste call par weak qui va fold sur mon cbet A high.


    11. Bluff raté vs Jeune
    Jeune ouvre UTG 12. Il est 250 deep, moi aussi, et je suis au bouton. Quand la parole m'arrive, je décide que je vais call a peu près tout ce qui est jouable. Ca tombe sur 46o et je call (obv pour outplay)

    je me retrouve HU.

    flop : (pot 28)
    étonnamment il check. Je sais pas encore si c'est AA/KK/AK qui slowplay, ou AQ/QQ like qui se chie dessus. Prudemment, je check back

    turn : (pot 28)
    il recheck. Il a probablement une pp en dessous de tout ça, genre TT. Je décide que je vais steal, et bet 18 avec l'intention de 2nd barrel river, il call assez rapidement.

    river : (pot 64)
    il check, je suis le plan et bet 30. Pas besoin de faire plus imo pour faire fold TT. Malheureusement il call tres vite avec la tête genre "je suis obligé" je muck. Je saurai pas ce qu'il avait, mais je suis pas trop content de cette main. J'ai probablement un peu surestimé ma capacité à le faire fold vue mon image assez dégradée

    12. Vs un raise en early de weak, je call QJo de SB, c'est bof, mais j'ai assez de reads sur lui pour penser le jouer profitablement. Je fold sur un cbet K high dans un multiway.

    Il doit être environ 23h30, je recave. J'ai 400 de stack, cavé 550, une image bien dégueu, mais je pense être assez sur de mes reads à table.

    13. Je limp 44 en early.

    Flop : (pot 12)
    check général.

    turn : (pot 12)
    je décide de bet pour value 6 (sisi!). Je suis juste call par weak qui peut avoir des tas de draws, Jx, 9x, A high vu le sizing. Le reste fold. J'aviserai river

    river : (pot 24)
    pas la meilleure river. Je check, il bet fort, je fold.

    14. Je limp/fold K5s en early


    15. Main clé, je fais une grosse erreur contre cheum
    De SB, je check A8o.

    Flop : (pot 12)
    Sur ce board hyper drawy, je décide de lead pour value 8. Je me fais call par cheum en pos, et par gomina au bouton.

    turn : (pot 36)
    Une grosse brique, j'ai toujours de la value contre plein de draws. Je bet 30. Cheum réfléchit assez longtemps et call 30. Imo, il a Ax, pleins de draws. Gomina fold. Je décide que je vais c/ca any river sauf les trefles. A froid, c'est un tres mauvais plan, car j'ai oublié qu'on est tous les 2 quasi 300 deep, et qu'il va call tous ses backdoor draws. Je dois c/fo ou bet/fold pas mal de river en fait...

    river : (pot 96)
    Une des pires rivers, puisqu'elle amène tous les backdoors draws... Je suis mon plan débile et check SNAP call son 90. Vu le profil de vilain, c'était genre le easiest fold ever, et obv, il show . Je suis très énervé contre moi même...Ma plus grosse erreur ce soir

    16. Cheum limp, j'ouvre T8s et l'isoraise 12. Je me retrouve HU sur un flop :

    (pot 28)
    il check, je cbet 20 ma gutshot, il call. Il a encore beaucoup de draws, des 9x, Qx, pp intermediaires etc, et j'envisage de 2nd barrel quelques turns favorables.

    turn : (pot 68)
    turn pas terrible qui lui donne pas mal de gut shot s'il a des 9x & co. Malgré que j'aie gagné un peu d'équité, je pense que c'est pas une bonne carte à semibluff. Il check, je check back

    river : (pot 68)
    il recheck, je décide d'underbluff 22 pour lui faire fold les A high, TJ & co. Il call T9s. Next

    j'ai une image vraiment dégueu désormais... Vivement que je puisse en profiter.

    17. Ca arrive justement maintenant. Voila que jeune raise utg 12. C'est call par Jeunot qui vient d'arriver. J'ouvre , j'hésite un moment à squeeze, mais c'est beaucoup mieux de call. On se retrouve 4way

    flop : (pot 48)
    Jeune contibet 24, Jeunot fold, easy call chez moi, on est HU

    turn : (pot 96)
    Bonne et mauvaise carte à la fois, il check, je pense être ultra souvent devant, mais il risque de s'en aller si je bet trop fort. J'ai malgré tout une image bien dégueu, et je dois barrel pour value turn et souvent river. Je fais 50, il call assez vite. Imo il a à peu près tout ce qui va de AK, dp+,brelan à flush slowplayée (mais j'ai un gros doute vu le profil...)

    river : (pot 196)
    Il check, je fais un petit 110, à mon grand regret, il fold ce qu'il dira être KT. J'ai un doute sur le fait qu'il raise ce genre de main utg. Je le mets plus sur KJ, AK etc...


    17 bis, lol hand, total misread qui termine bien...
    (17 bis car j'ai mal noté sur mon tel, et que j'ai la flemme de décaler tous les numéros...)

    Voila que cheum raise en MP à 12. Jeunot call au bouton. Je suis en SB avec , hésite à squeeze, mais décide de flat.

    flop : (pot 40)
    je check, cheum cbet 26, jeunot fold. Je pense être raisonnablement souvent devant pour call ici, et j'ai backdoor straight et flush, je call.

    turn : (pot 92)
    Meilleure turn possible. Vues nos profondeurs respectives, le fait que j'ai l' , je décide que la line optimale ici est de c/r en semibluff, et que vu le profil de vilain, il y a de grande chances que je lui fasse fold à peu près toute sa range, même des AK, voire AA vu qu'il a aucun redraw... Il check back. J'élimine tous les Kx de sa range qui auraient 2nd barrel. Je le mets sur des pp intermédiaires. Je décide de bluff river fort si je hit pas...

    river : (pot 92)
    Pas la meilleure river, car il peut être tenté de call avec JJ ou AT qu'il aurait pot control. Pour autant, vu le profil, je m'attends à ce qu'il soit pas mal effrayé par Kx ou flush. Je décide de bet 68 en bluff. Il tank pas très longtemps, et fold face up un K...

    WTF????

    J'ai complètement misread la main et le bonhomme. En fait le mec est encore plus nit que ce que je pensais...Je suis extrêmement surpris du check back turn, et encore plus du fold river... J'avais pas l'intention de montrer mon bluff, mais bon ici je suis obligé de le faire tilt, donc je show, et il a l'air bien dég haha...


    18. Je limp fold 79s

    19. Cheum raise 24 utg. Venant de lui, c'est obv qu'il a une premium. 200+ deep, je vais call any2 vu la cote implicite que j'ai contre lui avec mon image dégueu. Obv, je vais jamais le bluff. J'ouvre K3o, je call au CO et vais check, check, fold sur un board AxxQJ.

    20. Beur est arrivé il y a peu, et fait une suroption à 8. Tout le monde fold, je suis SB et décide de steal 24 avec Q8o. Metis hésite un instant a 3bet, le spot est obv, et je me prépare a 4b, mais il fold, ainsi que beur.


    21. Main clé, 4bet light vs Jeunot
    En early, cheum ouvre 6, ce qui souvent chez lui est une main à potentiel genre sc, small pp etc... Jeunot qui est un joueur compétent 3bet à 22. Je pense qu'il a souvent un tas de mains moyennes et qu'il est entrain d'iso le fish vs une range bien définie. Je décide de prendre au bouton le spot de 4bet light si j'ai une main un tant soit peu jouable. J'ouvre et 4bet 44. Tout le monde fold jusqu'à Jeune qui call 44. Je chope un timing tell qui me fait penser qu'il a toujours une main bonne. D'autant plus qu'il est oop contre moi. Je m'attends pas non plus à ce qu'il slowplay QQ+ 150 deep. Je le mets sur des AT/AK, 77/JJ, KQs etc..

    Il check in the dark

    flop : (pot 98)
    je vais toujours contibet ici, et je décide donc de le faire comme prévu, 34. Il call rapidement. Imo il a souvent la meme range que preflop. Je vais bluff un tas de briques turn...

    turn : (pot 166)
    Ok, plus besoin de bluff désormais, je bats AJ+... Il check, je check back.

    river : (pot 166)
    Il recheck in the dark... Bon, je pense que s'il a Tx, 99 like, il va au moins réfléchir 2 secondes à valuebet. Je le mets vraiment sur A high, et décide de suck bet 24. J'aurais du faire un peu plus, il aurait probablement call. Il call tres vite, je show ma main et ca gagne... LOL (il dira avoir AQ)

    Bon, mon image est encore plus dégueu qu'avant... Mais j'ai aussi l'impression de faire un peu peur à table, il savent vraiment pas sur quoi me mettre, c'est cool.

    22. Peu après, j'ouvre AJo et raise 12 en late. Je suis call par vieux en sb.

    flop : x (pot 28)
    il donk 24. Je sais pas ce qu'ils ont tous à vouloir donk contre moi ce soir... Standard call pour les mêmes raisons que les autres fois...

    turn : x (pot 76)
    il remet 44. Je suis un peu inquiet, car son sizing est assez fort. Je me vois néanmoins pas fold sur une brique. Je décide de call et d'aviser river. Souvent fold s'il 3 barrel vu le profil.

    river : A (pot 164)
    il tank un peu et check. KQ est clairement une assez grosse partie de sa range, mais je me vois pas check back ici avec top2 et avec mon image... Je bet 74 et il snap fold... Bon...


    23. Discuss hand, QQ dans pot 4 bet vs vieux
    Immédiatement après, Jeunot raise 12 en early. J'ouvre QQ et trouve le 3bet à 36 le plus facile de la soirée... La parole arrive à vieux qui cold 4bet 76. Jeunot tank qq instants et fold.
    Je me retrouve dans le spot le plus compliqué de la soirée. Clairement, en temps normal, la range de cold4bet de vieux c'est QQ/KK/AA. Cependant, il vient de perdre un tres gros pot contre moi juste avant, j'ai une image dégueu. A cause de ça, je pense qu'il peut de temps en temps avoir une range de poubelle tiltée... Il lui reste environ 150 derrière. J'ai pas tellement d'intérêt à 5bet shove ici. Même si je suis oop, je préfère call pour le laisser faire une erreur. Le plan c'est de stackoff la plupart des flops. Si A ou K, on avise...

    Je call 76.

    Flop : (pot 168)
    Clairement pas le flop que j'ai envie de voir... Je check, il shove très vite 150 environ ce qu'il ferait évidemment s'il était en tilt avec T9o... Je suis dans un spot vraiment très compliqué. Le problème c'est que s'il est en tilt, il peut très bien shove en value AK/AA (qu'il aurait check souvent, ou small bet en temps normal) ou des mains chelous genre KK/JT...

    Bref, je décide de prendre l'option conservatrice et de fold face up QQ dans l'espoir qu'il me show sa main s'il bluffait. Il muck, l'air mécontent, mais je saurais pas dire si c'est de l'acting ou pas. J'ai vraiment envie d'avoir des avis sur cette main..

    24. Vieux raise UTG 12. C'est callé par pas mal de monde, et vue la dynamique à table, je décide de call 89o en SB. Poubelle, mais je sais que je vais avoir de l'action si je hit...

    flop : (pot 60)
    OK, les nuts, pas mal... Je pense que j'ai plus de value à donk ici et barrel comme un sale ensuite que c/raise ou c/ca... Je décide de donk 38. Je suis juste call par vieux, ce qui est une excellente nouvelle, car vue sa range hyper strong de raise UTG, je vais l'emmener au bout du monde s'il a overpaire... Il lui reste environ 250.

    turn : (pot 134)
    Perfect turn. Je le mets sur AQ/AK/TT+. J'ai aucun intérêt à bet faible ici. Je fais donc 100. A ma grande déception, il va finir par fold. Je suppose qu'il avait AK/AQ ...

    25. Jeune raise 10 utg. J'ouvre 88 en late et flat. On est en 4 way

    flop : x (pot 40)
    tout le monde check, je suis ip, et je check back. Je mets Jeune sur AQ-. Je m'attends pas à ce qu'il slowplay AK/KK etc sur un tel board.

    turn : (pot 40)
    tout le monde check, je check back

    river : (pot 40)
    Jeune se reveille et bet 32. Vue l'action flop, je m'attends à ce que le haut de sa range soit AQ ici, mais je pense qu'il aurait quand meme contibet AQ. La parole m'arrive, je suis le dernier à parler. Il peut penser que c'est une bonne carte à bluff pour lui s'il a raise genre et je décide donc de hero call, même si c'est un peu discutable. Il show . Je trouve néanmoins le call ok vue l'action flop et turn.

    Il est environ 1h du matin, j'ai 704 de stack, cavé 800.


    26. Main clé, gros pot vs vieux
    en early, j'ouvre et raise 12. Comme d'hab, je me retrouve en 4way avec juste vieux en position.

    flop : x (pot 48)
    Ca check jusqu'à moi, très bon flop je contibet 38. Je suis juste call par vieux. Vu le profil et le timing, je le mets sur une range assez solide genre TP+, 8x, 99/JJ/KK/AA et flushdraws.

    turn : (pot 124)
    Magnifique turn qui m'offre un double gutshot et de la fold equité. Il reste à vieux environ 150. Et pourtant, sur le coup, je pense immédiatement à cette main que j'ai commenté dans la section live du cp tres récemment :


    Et pour les mêmes raisons que celles évoquées dans ce thread, je décide de check. A vrai dire, j'ai l'impression que l'as est une fausse scare card, que bien qu'elle m'ajoute un peu d'équité,elle renforce en fait énormément la range de vilain qui fait des tas de DP, de TP+nfd, ne change rien s'il a set etc... En gros, si je barrel turn, je fais fold un eventuel 8x, 99/TT/JJ et c'est tout... Tout le reste me crush. DU coup, contre ce profil, vu que je m'attends pas du tout à me faire bluff et que j'ai aucune envie de bet/fold, ou de bet/cry call, je vois beaucoup plus d'intéret à check et aviser selon son sizing. Genre ch/shove s'il gay bet par ex.

    Je check donc, et il fait un huge bet (pour lui) à 70. Je n'ai aucun intérêt à shove ici vu l'absence de fold équité. Par contre, impossible de fold.

    river : (pot 264)
    Avant même que je check, il a déjà shove... Je fold.


    26. Main clé nice bluff vs métis
    Quelques mains plus tard, j'ouvre en early à 12. Je suis call par métis et minraise 24 par vieux qui finalement est quand même assez actif.
    Je m'attends à ce que sa range soit solide genre AQ+, JJ+. Je décide de call car meme oop, c'est une main qui joue très bien en multiway (et je sais que métis va call), et que j'ai de la cote implicite.

    Métis call lui aussi.

    (pot 72)
    je check pour give up, métis check, et étonnamment vieux check back. Je m'attends à ce qu'il contibet toujours sauf s'il give up ou s'il a brelan.

    turn : (pot 72)
    J'aime beaucoup cette carte car c'est très improbable que vieux ait QQ désormais. Je décide de bluff, sachant que le board est bien effrayant.
    Je bet 38, et je suis surpris de voir métis me call.
    Je le mets sur une range assez wide genre quelques Qx, x, full et énormément de pp qui me croient pas, vu l'action préflop. Il est probable que je bluff pas mal de river...

    river : (pot 148)
    Bonne et mauvaise carte à la fois, comme d'hab. S'il a il a désormais de la showdown value, mais avec une pp genre 55, c'est une des pires cartes pour lui car il sait que je peux value thin Ax ici. Je décide de l'utiliser pour bluff. Je vais pas faire fold Ax, ni Qx+, donc ca sert à rien de faire un gros sizing. Mi pot est suffisant pour faire fold toutes les pp intermédiaires. Je fais 74. Il tank, tank, tank, et finit par fold. Obv je show. Il dira avoir 88

    Assez content de ce coup là.

    28. Je limp T8s et me retrouve en 4 way.

    Flop : JJQ (pot 8)
    je call un barrel à 6, et folderai sur un 2nd barrel quand tout le monde call.

    700 de stack...

    29. J'openraise en late et suis juste call par weak en SB.

    Encore une fois, je vais me faire donk 2 barrel ma top paire sur : . Je call 20 et 34. River il check, je bet 50, il fold. Je comprends pas du tout cette line ce soir...

    30. Sur une option, je limp J9o à 4 en early. 4 limpers behind. La parole arrive à Cheum en BB qui raise 18. Ca fold jusqu'à moi. Je commence à bien connaître les betting pattern de cheum, et vu le sizing, il a jamais une premium. Je trouve ici un excellent spot de limp reraise à 64. Tout le monde fold, je show.

    31. Metis raise 12 utg. Call 2 fois. J'ouvre JJ et call en BB.

    flop : x (pot 48)
    ca check, metis contibet 36 tout le monde fold, je vois pas trop ce que je peux faire à part call...

    turn : (pot 120)
    je check, il 2nd barrel 52. Il est compétent, et je m'attends à ce qu'il barrel pour value Qx+. Ca peut lui arriver de bluff AKo ici, ou TJcc, mais bon, j'ai des bloqueurs, et puis vu sa relance utg, je suppose qu'il est solide. Je décide de fold.

    32. Je limp fold 53o au bouton.


    33. Main clé, 3 barrel fold vs metis
    Au cut off, apres plusieurs limpers, j'overlimp . Metis limp behind au bouton. On se retrouve en 6 way.

    flop : (pot 12)
    ca check jusqu'à moi. J'ai enfin une vraie main à value! Vue mon image, je vais prendre pas mal ici.. Je bet 10, je suis call par metis ip et par cheum et jeunot qui c/call... Nice spot, je tiens peut etre mon double up

    turn : (pot 52)
    Ca check. Même si cette carte fait rentrer 97 qui est probable chez l'un d'eux, vue mon image, j'ai un obv bet pour value. Je bet 42 et suis juste call par métis. Vu notre histo, je m'attends à ce qu'il call toute sa range, que ce soit value ou bluff catch.

    river : (pot 132)
    Il reste environ 300 à vilain. Ici en temps normal, il est supposé avoir peur s'il a décidé de me bluff catch avec 44 ou 8x, mais vu notre histo, je sais qu'il va jamais fold sur cette fausse scare card. J'ai ici un bet fold relativement facile vu qu'il a aucune main qu'il puisse transformer en bluff ici, sachant que meme un random float A high a trouvé de la showdown value... Je bet 108... Il fait mine de tank quelques temps, puis finit par rassembler tous ses jetons, et shove. Ce petit hollywood me renforce dans mon idée de bet/fold. Le plus dur ici, c'est de pas se level et call à cause de mon image dégueu. Je prends pas trop longtemps pour fold face up mon 5. Il muck behind. J'apprendrai en fin de soirée qu'il avait 66 pour full turn...


    34. Je limp en early.

    FLop : (pot 8)
    Ca check jusqu'à moi. Avec mes 2 millions de backdoor, je décide de stab 6 pour bluff un peu plus tard. Je suis juste call par Jeunot qui m'a c/ca. Je lui dis en rigolant que je vais lui faire fold turn sa paire de 6, et WTF, il me retourne un 6... Je suis un peu destabilisé

    turn : Jc (pot 20)
    il check, c'est pas une super carte à bluff s'il a 66, je check back give up.

    river : x (pot 20)
    il lol bet 2. Ici, je bats rien qui ait un 6. A high j'aurais call mais bon... Il show 62s. héhé...

    35. Quelques joueurs se sont absentés, et on se retrouve à 8. J'ouvre A8o en late et raise 8. Je me retrouve en 4way.

    Flop : (pot 32)
    ca check jusqu'à moi, je décide de bet pour value protection, même si check est ok dans ce spot. Je suis call par jeune et cheum qui ont c/ca. Autant la range de c/ca de cheum m'inquiete pas trop, j'ai compris qu'il aimait bien chercher ses backdoor. Autant celle de jeune est plus solide. Je le mets sur Ax/Kx/33. Je décide d'aviser turn.

    turn : (pot 98)
    ca check. Je décide de barrel small pour value thin sachant que vus les profils, j'ai pas trop à avoir peur de me faire c/raise en bluff. Je décide donc de faire un gay sizing à 32, Jeune c/ca, cheum fold.

    river : (pot 162)
    jeune recheck. Bon, il aurait bougé avec underset déjà. Imo, il a jamais mieux qu'un Ax moyen. Je décide de sucer la value jusqu'à la moelle et bet 22. Il snap call et show A5. Je gagne ce pot marrant...


    36. Gros pot vs cheum

    36. Après pas mal de limps, j'ouvre en SB et raise 18. Les gars doivent en avoir un peu marre de tellement d'activité puisque je me retrouve en 5 way, comme d'hab.

    Flop : (pot 90)
    Obv cbet pour value protection... Je mets 56, beur tank un peu, et finit par fold (je remarque qu'il a l'air agacé, c'est important pour la suite). Je me fais juste call par Cheum au bouton. Sa range va de 8x à set en passant par draws...

    turn : (pot 196)
    Carte un peu chiante, car elle va effrayer ses mains les plus faibles et faire quelques dp. J'ai néanmoins vues les stack sizes un thin value bet à faire. Je mets 80, il snap shove 300 environ. Je suis assez agacé, mais vu la nittitude du mec, je suis quasi sur qu'il fait jamais ça avec un draw. Le bas de sa range, ca doit être A5, et encore... Je fold et j'apprendrai en fin de soirée qu'il avait AQ. A priori absurde vue l'action préflop, mais le mec avait l'air sincère quand il me l'a dit. Il s'est justifié en disant que je raisais énormémement qu'il voulait pas se faire 3bet etc... Pourquoi pas... Toujours est il que je perds un gros pot ici




    37. Discuss hand, la main la plus chelou de la soirée...
    J'ouvre et limp utg à 2. Pas mal de gens limp behind y compris chevelu dont j'ai peu parlé jusqu'à maintenant, mais qui en gros est un nit. La parole arrive à Jeunot en BB qui minraise 4. WTF?? Vue mon image, je décide de pas 3b parce qu'il est pas impossible qu'il soit entrain d'essayer d'induce... Je décide donc de flat, suivi par tout le monde, et voila t y pas que chevelu au bouton fait un NYBR extrememement bizarre à... 12..

    WTF²?!!!

    Jeunot call. Je call. Je suis un peu dans le noir face à leurs deux ranges. A priori, je les mets sur des mains à potentiel mais bon...

    Flop : (pot 60)
    jeunot check. Je décide de lead pour value 30, ca fold jusque chevelu qui me raise 90 (250 environ derrière). Jeunot tank 1 bonne minute pour fold. Je me retrouve encore dans un spot de m**de, et vue mon activité, je sais pas s'il est entrain de m'outplay ou bien de raise un TT+ joué trop bizarrement...
    Le truc c'est qu'il a théoriquement aucune raison de raise dp+ ici, vue la sécheresse du board mais c'est un nit, et ptet il flip sa race que j'aie un 8 et que je trouve trips. De plus, je vois pas mal de tells de confort dans sa posture et son attitude. J'avoue que je sais toujours pas ce qu'il pouvait avoir, mais je penche bien pour une overpaire jouée de manière absurde. Je lui dis que je fold 99, et il me dit qu'il avait A8. Vu qu'il est strictement impossible qu'il ait A8 avec un tel sizing de raise, je penche donc plutot pour de la value un peu deg que j'aie pu fold une main correcte et qui veut me faire croire que mon fold est mauvais...

    Discuss anyway


    38. Main clé, bad beat vs beur
    Sur une option limpée par cheum et jeunot, j'ouvre au bouton et décide de raise 24. Je me fais call par beur en SB, vieux en BB et cheum. Jeunot fold

    Flop : (pot 96)
    tout le monde check. Je décide de bet, plus pour faire fold des mains comme 7x que pour value mon 5. Ici à peu près tout va fold sauf Ax+.

    Je vois que beur tank quelques instants, et finit par shove 130. Tout le monde fold et la parole me revient. Je réfléchis vraiment pas très longtemps. Vue la dynamique, son état un peu steamy, le fait qu'il a aucune raison de check shove Ax vue ma propension à barrel beaucoup, je trouve un call assez facile.

    Il show KTs, assez content de mon call, mais je me prends un joli 3 outer turn pour un pot à 360... Bordel, sale quart d'heure...

    39. Je suis un peu énervé, je suis parti quelques minutes me calmer pour pas tilter. A mon retour, cheum minraise 4 en middle. J'ouvre et 3bet 16. Tout le monde fold, la parole lui revient, il me sourit genre "haha je savais que t'allais raise" et call. Tous ces tells de confort me donnent envie de pas trop bluff...

    Sur J9xx je vais check back flop et fold sur son barrel turn, face à ce nit qui barrel jamais... A peu pres sur qu'il a slowplayé un monstre ici...

    40. Après quelques limpers, cheum raise 18 au bouton. C'est call par Jeunot, et voila que je reçois enfin ma bombe : AA. Je décide de squeeze pour value 64, vu le sizing de cheum qui indique qu'il a une main forte. Evidemment je prie pour une premium qu'il irait 4bet...
    Il call au bouton.

    Flop : (pot 82)
    je small cbet 50 pour le laisser call toute sa range, malheureusement il fold... Pas d'action sur mes premium ce soir, c'est bien dommage

    41. Au CO, Jeunot ouvre 8. J'ouvre KK et décide de flat vu le sizing weak, et le fait que beur est en BB avec un petit stack et qu'il peut faire des conneries. Finalement, il ne fait que call, avec environ 80 de stack.

    Flop : (pot 26)
    Je vois que beur hésite, et finalement check. Jeunot check. Pas le meilleur flop possible pour ma main, mais bon, je bet 20 pour value. Les deux hésitent, et foldent...


    Ca sera la dernière main de la soirée.

    A mon grand regret, je termine à 320, mais j'ai l'impression de pas avoir été très chanceux ce soir, et d'avoir plutot bien joué hormis quelques bluffs que j'aurais pu éviter en début de soirée. Je pense m'en être d'ailleurs bien sorti vu les setups dans lesquels je suis tombé sur quelques mains et le peu d'action que j'ai eu sur mes value hands...


    Voila, c'est probablement le dernier billet de ce blog, ou tout du moins le dernier CR avant mon grand départ. Je posterai peut-être quelques autres CR techniques de parties que je ferai à Vegas ou autre dans quelques mois.. On verra bien.

    Merci à tous ceux qui m'ont suivi et commenté jusqu'ici. Je vous donne désormais rdv sur http://worldpokertrip.net/ pour la suite de mes aventures...
English
Retour en haut de page
×
Unibet : French Poker Cup
Unibet : French Poker Cup