Jump to content
Status Updates

Running Bad 4 Ever

CPiste
  • Content count

    530
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Mr. Tubells for a blog entry, Le renouveau: A la recherche du plaisir du jeu perdu   
    Hello le CP, hello moi-même surtout (vu la quasi-inexistence de followers),
    Près de 2 ans après le dernier billet sur ce blog, il est temps d'écrire quelques lignes, aussi "douloureuses" soient elles. 
    Comme annoncé dans en ouverture de ce blog dans un post d'introduction, il y avait une probabilité non-négligeable que le Grindeur-Glandeur Poker World n'ait que peu d'histoire à vous compter. Forcé de constater, que ce blog est quasiment mort-né. Quelques billets bien motivés, puis comme le reste de ma vie, tant aux tables qu'en général, et ça a été le début de la"descente"aux enfers. Evidemment, je n'aborderai pas les aspects personnels ici, mais seulement ce qu'il s'est passé au niveau du poker.
     
    2015 a été ma première année négative aux tables. A la louche, j'ai du perdre environ 2k. Je dis à la louche, car j'avais PokerTracker, mais je n'ai pas eu le courage de regarder combien précisément j'avais spew. Oui, je dis spew et pas loss, car il faut être honnête envers soi-même. Après une rupture qui m'a affecté, je me suis réfugié dans mes sessions MTTs apres les cours. J'ai beaucoup perdu, car je jouais pour me passer le temps et combler un vide et une certaine solitude après les cours. J'ai aussi niquer pas mal de $$$ car je lançais mes sessions en ayant juste ingurgité un petit casse-dalle pour pomper l'alcool que j'avais ingurgité au bar de l'université. Je n'ai pas besoin de me lancer dans de grandes explications pour vous dire comment j'ai rapidement dilapider mes 1k de bankroll dans ces conditions.

    Le mal étant fait et l'argent pas récupérable, il est maintenant temps de passer à la prochaine étape et de garder cette mauvaise expérience en considérant 2015 et le début 2016, comme une grande base de données d'erreurs à ne pas reproduire.
    Je me retrouve cet après-midi, 9 octobre 2016, avec l'envie de crush du fish et de grind du MTT. C'est un sentiment que je n'ai plus éprouvé depuis longtemps. En effet, je multi-tablais couramment 8 à 14 tables, à la recherche du volume qui devait me conduire aux $$$. Pour marquer ce renouveau,j'ai changer mon pseudo. Je me retrouve ce soir avec quelques centaines d'euros et l'envie d'imposer ma manière de jeu afin de terroriser les fish de Winamax en ce dimanche soir. J'ai décidé de ne rien jouer au-dessus de 5 euros et de ne même pas regarder l'échelle des prix des tournois que je vais jouer. Je veux juste gagner des mains, spots après spots, pour finir par défoncer la table finale.
    Mon disque dur ayant récemment cramé, je me retrouve sans mon fidèle PokerTracker. Cette première session se fera sans HUD. Ainsi, je limiterai mon nombre de tables à un maximum de 6, afin d'en avoir suffisamment pour ne pas me disperser, mais pas trop pour pouvoir bien suivre le jeu et ainsi repérer quand même les mongolos/degen/donk qui peuvent quand même orienter fortement notre vision et décision lors d'un coup. 
    Je vais me contenter de jouer sur Winamax car les fields sont plus petits. Je ne vais pas toucher à PS.com (cf. mon post sur l'enfer du dimanche -> 
    ) ce soir car je n'ai pas prévu de finir demain matin à 7h, même si j'ai congé. 
    Voilà ce billet semble toucher à sa fin. En espérant avoir une jolie histoire à vous raconter prochainement. Je vous laisse, amis grinders et lecteurs, il est temps pour moi de partir à la recherche du plaisir de crusher.
  2. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Mr. Tubells for a blog entry, Le renouveau: A la recherche du plaisir du jeu perdu   
    Hello le CP, hello moi-même surtout (vu la quasi-inexistence de followers),
    Près de 2 ans après le dernier billet sur ce blog, il est temps d'écrire quelques lignes, aussi "douloureuses" soient elles. 
    Comme annoncé dans en ouverture de ce blog dans un post d'introduction, il y avait une probabilité non-négligeable que le Grindeur-Glandeur Poker World n'ait que peu d'histoire à vous compter. Forcé de constater, que ce blog est quasiment mort-né. Quelques billets bien motivés, puis comme le reste de ma vie, tant aux tables qu'en général, et ça a été le début de la"descente"aux enfers. Evidemment, je n'aborderai pas les aspects personnels ici, mais seulement ce qu'il s'est passé au niveau du poker.
     
    2015 a été ma première année négative aux tables. A la louche, j'ai du perdre environ 2k. Je dis à la louche, car j'avais PokerTracker, mais je n'ai pas eu le courage de regarder combien précisément j'avais spew. Oui, je dis spew et pas loss, car il faut être honnête envers soi-même. Après une rupture qui m'a affecté, je me suis réfugié dans mes sessions MTTs apres les cours. J'ai beaucoup perdu, car je jouais pour me passer le temps et combler un vide et une certaine solitude après les cours. J'ai aussi niquer pas mal de $$$ car je lançais mes sessions en ayant juste ingurgité un petit casse-dalle pour pomper l'alcool que j'avais ingurgité au bar de l'université. Je n'ai pas besoin de me lancer dans de grandes explications pour vous dire comment j'ai rapidement dilapider mes 1k de bankroll dans ces conditions.

    Le mal étant fait et l'argent pas récupérable, il est maintenant temps de passer à la prochaine étape et de garder cette mauvaise expérience en considérant 2015 et le début 2016, comme une grande base de données d'erreurs à ne pas reproduire.
    Je me retrouve cet après-midi, 9 octobre 2016, avec l'envie de crush du fish et de grind du MTT. C'est un sentiment que je n'ai plus éprouvé depuis longtemps. En effet, je multi-tablais couramment 8 à 14 tables, à la recherche du volume qui devait me conduire aux $$$. Pour marquer ce renouveau,j'ai changer mon pseudo. Je me retrouve ce soir avec quelques centaines d'euros et l'envie d'imposer ma manière de jeu afin de terroriser les fish de Winamax en ce dimanche soir. J'ai décidé de ne rien jouer au-dessus de 5 euros et de ne même pas regarder l'échelle des prix des tournois que je vais jouer. Je veux juste gagner des mains, spots après spots, pour finir par défoncer la table finale.
    Mon disque dur ayant récemment cramé, je me retrouve sans mon fidèle PokerTracker. Cette première session se fera sans HUD. Ainsi, je limiterai mon nombre de tables à un maximum de 6, afin d'en avoir suffisamment pour ne pas me disperser, mais pas trop pour pouvoir bien suivre le jeu et ainsi repérer quand même les mongolos/degen/donk qui peuvent quand même orienter fortement notre vision et décision lors d'un coup. 
    Je vais me contenter de jouer sur Winamax car les fields sont plus petits. Je ne vais pas toucher à PS.com (cf. mon post sur l'enfer du dimanche -> 
    ) ce soir car je n'ai pas prévu de finir demain matin à 7h, même si j'ai congé. 
    Voilà ce billet semble toucher à sa fin. En espérant avoir une jolie histoire à vous raconter prochainement. Je vous laisse, amis grinders et lecteurs, il est temps pour moi de partir à la recherche du plaisir de crusher.
  3. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Christensen for a blog entry, Comment perdre 50 Buy-in en ouvrant sa gueule?   
    Yo yo le CP,

    voici un petit témoignage à chaud... Ce n'est pas le billet que j'avais prévu de poster pour continuer l'introduction de mon blog, mais voilà je dois avouer que je suis un con.

    Ayant lancé une petite session de turbos aux alentours de 23h, je me retrouve à monotabler depuis une belle heure et demie, quand finalement arrive enfin la table finale du 2.20$ turbo 6-max que je grindais assez aisément...

    J'ai pu gérer tant bien que mal la table finale jusqu'à 3 left, moment que j'ai choisi pour proposer un deal. En effet, la situation était clair: moi et un autre vilain avec 12-13 BB et le chipleader avec 80 BB... J'ai proposé de dealer la seconde place... Le modérateur arrive et fait son travail, puis après que l'un ait grapillé 15$; je ne sais pour quelle raison, peut-êtfre la fatigue mêlée à une envie de faire chi** le monde, je me suis souvenu que ces vilains avait fait des push et des calls un peu limite auparavant... Tout d'un coup j'ai eu l'idée de m**de de m'inventer un edge 12-13BB deep à la fin d'un MTT à + de 1k joueurs... Ce que je me suis empressé de mentionner dans le chat... Mes adversaires n'ont pas apprécié, on a joué et j'ai busté.

    Voilà comment on perd 50 BI en quelques secondes... Si vous avez des questions à propos du spew, n'hésitez pas
  4. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Holalahola for a blog entry, L'enfer du dimanche ou l'illustration du Mythe de Sisyphe sponsorisé par PS.com   
    Yo les grinders,

    voici une petite présentation du début de session du dimanche 28 décembre 2014... Juste envie de donner quelques lignes pour décrire ce à quoi ressemble le grand marathon du dimanche... On peut ressentir une certaine envie et motivation qui m'habite à chaque début de session "dit-mange", mais c'est seulement pendant les premières heures, quand les bads beats ne sont pas encore trop enchainés, quand la cagoule est juste posée sur le sommet du chef...

    L'enfer du Dimanche? Mais pourquoi donc? Peut-être à cause de la taille gargantuesque des fields? Peut-être qu'il faut un certain masochisme pour s'acharner à chercher encore ce premier ONE TIME en devant envoyer un run titanesque ou mythique?

    Ci-dessous, un petit apreçu du nombre de joueurs présents sur la ligne de départ des fameux majeurs proposé quotidiennement par PS.com... Quoi qu'on en dise, le poker online et le MTT ont encore de beaux jours devant eux (n'en déplaise à AmayaStars de m**de):


    The Bigger 8.80 13’257 13’000
    The Bigger 22 9’464 27’000
    The Hotter 11 12’485 15’000
    The Hotter 16.50 9’456 17’000
    Sunday Storm 11 41’491 33’000
    The Bigger 11 20’578 20’000
    Sunday Million 31’439 579’000


    Bref, j'avais plus les chiffres exacts pour les Hotter mais voilà l'ordre de grandeur. Voilà pourquoi on remet le couvert chaque week-end, voilà à quoi on rêve encore...

    28 décembre 2014, dernière session MTTs de la saison. C’est un dimanche comme on les aime, les donkaments aux field monstrueux… la folie de PS.com (eh oui, le poker a encore de beaux jours à venir, quoi qu’on en dise). Je me retrouve avec 1000 dollars tout rond. Bon, j’avoue, j’ai fait un versement à mon pote en deux parties afin d’avoir exactement la somme indiquée sur mon cashier pour le printscreen ci-dessous.



    Au programme de ce « dit-mange », dit cagoule, que nous connaissons tous en tant que grinder, une session hors BRM, car on peut quand même s’offrir un petit plaisir pendant les fêtes (je pourrais recash-in la différence en cas de 0 pointé). Et puis, il y a aussi, la fameuse loterie de fin d’année, le Sunday Million, 5 Mios $$$$$ garantis, 31'469 players, 579k to 1st… Rêveurs, fishs, sharks, gamblers, acharnés, professionnels, tous sont prêt à en découdre pour aller chercher une life-changing win… Et moi dans tout ça ? Moi je sais que je peux terminer ma saison sur une bonne note, voire entamer la nouvelle sur un tout nouveau rythme, à condition que la magie du dimanche soir opère une fois pour moi… Allez, one time !!!
    17h00 : début de la session. Je commence avec The Bigger 8.80, tournoi qui d’habitude me réussit très bien, je monte souvent des gros stacks en grindant la table easy en début de partie… et surtout il y a ces fields appétissants et nutritifs. Je sais que je peux deep ce tournoi, mon meilleur run c’est 13 / 13000… il me reste en travers de la gorge. Pour une fois, cela ne démarre pas bien et je crois avoir busté pendant la première heure… Tant pis, ça fait de la place pour The Big 22$, low Buy-In qui correspond avec le low niveau des vilains, vraiment pas dur à ITM avec un poker ABC… Peu importe, pas besoin de trop focus, ce qui compte vraiment c’est de profiter du festival marketing et de l’effervescence autour du Giga Donka MTT of the Year… J’ai lancé une série de sats et je suis super bien partout ; je pense qu’il serait envisageable de prendre un seat dans 4 des 6 sats que je play depuis le début de la session. D’ailleurs, il faudrait bien ship un ticket, car j’ai quand même claqué pour 50$ déjà. Les spots commencent à tourner au vinaigre… C’est pas grave, standard, ce n’est que les préliminaires… Les choses sérieuses commencent petit à petit. Je register le Hot 11, le Hot 16.50, le Sunday Storm 11, le Bigger 11 et quelques petits turbos pour garder la cadence… Ce soir, je me suis promis, ainsi qu’à mon meilleur pote, un gambler au grand cœur avec qui j’ai swappé le SM, que je me contenterai de 6 tables afin de rester focus et d’exploiter au maximum la dead money qui s’offrent régulièrement à tout joueur attentif dans ce genre de field.

    Puis, enfin, il est 20h30 !! Et c’est là qu’arrive, avec un soupçon d’excitation, le grand départ vers le demi-million de lardons… Bon, statistiquement, c’est pas gagné, étant donné que Green Smokah n’a encore jamais ITM ce tournoi.

    Prochain billet: le compte-rendu de mon tournoi de l'année

    Green
  5. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Christensen for a blog entry, Comment perdre 50 Buy-in en ouvrant sa gueule?   
    Yo yo le CP,

    voici un petit témoignage à chaud... Ce n'est pas le billet que j'avais prévu de poster pour continuer l'introduction de mon blog, mais voilà je dois avouer que je suis un con.

    Ayant lancé une petite session de turbos aux alentours de 23h, je me retrouve à monotabler depuis une belle heure et demie, quand finalement arrive enfin la table finale du 2.20$ turbo 6-max que je grindais assez aisément...

    J'ai pu gérer tant bien que mal la table finale jusqu'à 3 left, moment que j'ai choisi pour proposer un deal. En effet, la situation était clair: moi et un autre vilain avec 12-13 BB et le chipleader avec 80 BB... J'ai proposé de dealer la seconde place... Le modérateur arrive et fait son travail, puis après que l'un ait grapillé 15$; je ne sais pour quelle raison, peut-êtfre la fatigue mêlée à une envie de faire chi** le monde, je me suis souvenu que ces vilains avait fait des push et des calls un peu limite auparavant... Tout d'un coup j'ai eu l'idée de m**de de m'inventer un edge 12-13BB deep à la fin d'un MTT à + de 1k joueurs... Ce que je me suis empressé de mentionner dans le chat... Mes adversaires n'ont pas apprécié, on a joué et j'ai busté.

    Voilà comment on perd 50 BI en quelques secondes... Si vous avez des questions à propos du spew, n'hésitez pas
  6. Like
    Running Bad 4 Ever got a reaction from Skalpy for a blog entry, Présentation de l'auteur et motivations de l'énergumène   
    Yo all, fishs, sharks & gamblers

    Je vous écris ces quelques lignes pour que vous sachiez quand même à quel artiste vous avez à faire. Je suis Green Smokah, petit grinder de MTT micro et low BI, qui se bât sur les tables à coups de C-bet, 3-bet et resteal depuis bientôt 5 ans.

    Voilà la situation, depuis 2010 je joue au poker online. J'ai accumulé beaucoup d'expérience et le Hold'em No Limit n'a bientôt plus de secret pour moi. Je possède l'arsenal de move pour crush les MTTs basses limites. Je sais que cela peut sembler présomptueux, mais depuis bientôt 18 mois, je pense avoir une réelle maîtrise sur les tables et j'ai le sentiment de grind easy avec une belle vitesse de croisière pendant mes sessions.
    Je ne peux malheureusement pas mettre le volume de jeu escompté pour pouvoir envisager une belle courbe régulière et monter une BankRoll digne de ce nom. Ainsi, je fais le yoyo, car souvent je monte de limite, car trop impatient et un peu frustré de devoir me cantonner au BI < 10$. Quand le bad run commence et que je dois à nouveau recommencer depuis le bas de l'échelle, je me sens tellement débile à chaque fois. Au final, à quoi bon avoir étudié le jeu intensément et avoir de grosses skills, si je sais pertinemment que je dégrind car je joue hors BRM.

    En conclusion à ce post, je voudrais dire ici qu'il est maintenant temps de jouer pour gagner de l'argent et arrêter de jouer pour la gloriole. La notion de plaisir reste primordial, mais je dois me transformer en machine de guerre. Je dois être discipliné et focus sur chaque coup, exploité chaque erreur, employé mon expérience et me faire confiance. Je sais à présent faire les grands folds ou les grands calls nécessaires à aller chercher des victoires. A moins de m'en convaincre, à moi d'être rigoureux et objectif pour savoir quand je tends vers le tilt et que je risque de fliguer ma Bankroll... il faut que je positive et que je me recentre sur ce que je sais faire. Les résultats suivront naturellement...

    Ce beau discours, j'aurai pu le garder pour moi-même. Je viens déclamer mes ambitions sur la place publique afin de me contraindre à aborder ce hobby avec un peu plus de sérieux, et pourquoi pas, enfin gagner et retirer les fruits de ces heures passées à crusher du fish.

    Que discipline et régularité soient mes maîtres mots.

    Green Smokah
English
Retour en haut de page
×
PMU : Happy Wheel
PMU : Happy Wheel