Jump to content
Status Updates

yakou17

CPiste
  • Content count

    706
  • Joined

  • Last visited

About yakou17

Informations générales

  • Prénom
    Yves
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

15016 profile views
  1. Trading cryptocurrencies

    Et le nouveau plus bas tu le détermines comment
  2. Le bitcoin

    Tu corriges bien
  3. Le bitcoin

    Ça corrige bien là
  4. Le bitcoin

    Bon je vais faire un p'tit call audacieux, même si je ne possède pas ce coin (du moins pour l'instant). Il s'agit d'un fork du Monero : le Sumokoin. Ca n'a pas l'air d'être très différent du Monero, mais ça apporte encore plus d'anonymat et de sécurité (notament au niveau du mixing), et surtout le marketcap est ridiculement faible : https://coinmarketcap.com/currencies/sumokoin/#markets Voici une comparaison détaillée des 2 coins : https://i.redd.it/0eqfkg1hq2501.jpg Voilà, pour le moment je suis sur d'autres coins (j'en prendrais peut être plus tard), mais j'ai cru comprendre que y'a pas mal de "supporter" du XMR sur le CP, donc à surveiller... edit : je viens de me rendre compte que j'aurais du poster ça sur l'autre thread des cryptomonnaies
  5. Le bitcoin

    Osef ??
  6. Le bitcoin

    Ouai enfin là c'est quand même 11 dollars en moyenne alors que ce n'est que quelques centimes avec Dash ou Bitcoin Cash par exemple. Mais en effet à surveiller avec le déploiement du lighting network.
  7. Le bitcoin

    Je suis entré dans le Ponzi. En avant toute !
  8. Trading cryptocurrencies

    In, dans la fusée pour 2018
  9. Une fille me viole régulièrement...

    anyway j'ai eu ma licence, je me casse l'an prochain
  10. Une fille me viole régulièrement...

    ahah bravo HungryMoneyHoes je recycle dans le zoo mes vieux level écris à l'époque sur le 18 25 18 25 > all mais je vous aime co meme
  11. Une fille me viole régulièrement...

    Put**n je ne sais plus quoi faire, ça devient un supplice sans déconner. Je vous préviens, gros gros pavé en perspective. mais j'ai tellement de choses à dire. Dit comme ça ça a l'air cool. Forcément. Quoi de mieux qu'une belle fille qui vous force à baiser ? Tout le monde se laisserait faire. Personne ne parlerait de viol n'est-ce pas ? Ouai, ben c'est ce que je croyais aussi. Enfin bref, faut que j'explique comment j'en suis arrivé là. Y'a quelques mois, fin novembre pour être précis, je me suis rendu comme souvent à la bibliothèque de ma fac. Il n'y avait quasiment personne et j'avoue que j'ai été étonné de me retrouver quasiment seul alors que les partiels approchaient à grand pas. OK il était assez tard, genre 20 heures, mais bon. Peut importe de toutes façons. Je me mets donc à travailler avec mes écouteurs dans les oreilles, et une petite vingtaine de minutes plus tard je sens quelqu'un me tapoter l'épaule. En me retournant j'ai un petite sursaut, parce que non seulement c'est quelqu'un que je ne connais pas, pas en plus c'était une fille, et un put**n de canon ! Une eurasienne absolument magnifique, sans déconner l'une des plus belle femme que j'ai vu de ma vie, même en comptant les stars photoshopées. En voyant ma réaction de m**de elle se met à pouffer, et j'enlève illico mes écouteurs. Je lui demande ce qu'elle veut, et elle me répond qu'elle me trouve mignon (?!?!), qu'elle veux juste parler. Elle était là depuis des heures et elle devait se faire un peu chi**, surtout aussi seule. put**n sur le moment j'y croyais pas. Une fille aussi belle qui vient m'aborder en me disant que je suis mignon ?! WTF ? Y'a donc une justice ? En tout cas j'étais très mal à l'aise. On a donc commencé à discuter, et j'avais du mal. Je répondais comme une m**de et je laissais de gros blanc. Y'avait franchement que elle qui arrivait à rattraper le truc... j'étais minables, très honnêtement. Au début j'avais même la voix qui sautait... Bref, on discute de tout et de rien (surtout de rien ), mais elle commence à me faire de plus en plus de sous entendu. Par moment on aurait dit du rentre dedans. Et puis au bout d'un moment, elle stoppe net ce que je disais, et me sort : "Bon t'es lent pour comprendre les choses toi. J'ai envie de toi. Je pensais avoir été assez insistante pourtant..." Là je la regarde genre "W...What...?! " Et elle enchaine en me disant "Alors c'est OK ? Tu veux qu'on fasse l'amour ?" put**n je me suis embrouillé et j'ai sortit des trucs pourraves genre : "Euh... att... attends. Enfin oui je veux mais... enfin c'est bizarre.... pourquoi tu dis ça...? Enfin tu vois je...". Là elle me dit que je parles trop, qu'elle me trouve mignon et qu'elle a venvie de moi, c'est tout, que si je suis OK je dis juste oui. Et j'ai dis oui. Mais je n'aurais pas dû... Bref ! Dans cette bibliothèque il y a des salles insonorisées à l'écart des grandes salles. Il y a des tables et des chaises dedans, pour ceux qui voudraient travailler dans le calme le plus complet. À peine ai-je eu le temps de lui dire oui, qu'elle me rétorque "put**n super ! Viens tout de suite, on fais ça la dedans." Et elle me montre du doigt l'une des salles insonorisées. Là j'ai flippé, j'ai cru à une blague, je lui ai dis des trucs m**diques en bafouillant, j'ai senti mes jambes trembler. Ça puait la salle blague entre filles, histoire de s'acharner sur une victime. Je lui ai dis que c'était n'importe quoi, et qu'il fallait qu'elle arrête de se foutre de ma gueule. Et là elle a choppé ma main et l'a foutu sous son débardeur, elle m'a fait caresser ses seins à travers, puis sous son soutiens gorge. Puis elle vaguement soulevé l'avant de sa jupe, puis a passé ma main sur sa chatte et m'a fait écarter sa culotte. Mon index est rentré dans son vagin et là j'ai bandé instantanément ! J'ai retiré ma main d'un coup sec et j'ai vérifié si personne ne nous avait vu, puis je lui ai dis : "Tu es folle put**n...!". Elle m'a répondu : "Tu vois que je suis sérieuse...". Je suis resté bouchée bée. Une si belle fille qui voulait que je lui fasse l'amour tout de suite, dans une lieu public ? OMFG ! Je n'ai rien dis, je me suis levé et elle m'a pris par la main. On est allé chercher ses affaires à la table ou elle s'était mise, puis on rejoint l'une des salles insonorisées. Et là ça n'a pas tardé. À peine la porte fermée elle m'a plaqué contre le mur et m'a roulé de gros patins, puis elle a baissé mon jogging et a commencer à me branler tout en se baissant doucement pour venir me sucer. Puis elle s'arrête soudainement et me dis : "Tu sais, j'aime les jeux de rôle." - "Quoi ? Les jeux de rôle ? Attend comment ça ?" - "Ben les jeux de rôle quoi. Me faire baiser dans une situation fictive ou chacun joue un rôle. Comme une pièce de théâtre porno. Tu vois le genre ?" - "Euh... ouai... ouai je vois... Mais attends... tu veux faire un truc spécial là...?" - "Oui, je voudrais que tu me viole." WTF ?! Sur le coup j'ai bloqué. Puis j'ai rigolé, mais je me suis rendu compte qu'elle était tout ce qui y a de plus sérieuse. J'avoue que ça me gênait à mort, mais elle avait l'air de prendre très au sérieux ses "jeux de rôles", et je me suis dis que je ne pourrais pas la baiser si je ne me pliais pas à ses exigences. Après tout c'était pas grand chose comparé au fait de baiser avec une inconnue dans un lieu publique. J'ai donc accepté. Elle m'a donné son téléphone portable et m'a demandé de la filmer. Elle m'a dit "Humilie moi, frappe moi, et film ça de la manière la plus trash possible." Je suis resté perplexe mais après tout pourquoi pas ? Drôle de façon de perdre sa virginité tout de même. Au début j'ai eu beaucoup de mal à jouer le jeu. Je la filmais tout en la poussant mollement, ne sachant pas jusqu'où je pouvais aller dans la comédie. Voyant que j'avais du mal, elle m'a décoincé, elle m'a dit d'aller "Jusqu'où il faut", sinon elle* partait. je me suis lâché. Je l'ai poussé tout en l'empêchant de crier. Je l'ai maintenue contre la table et je l'ai baisé sauvagement, sans le moindre préliminaire. De toutes façons je ne sais pas en faire. Elle s'est mise à pleurer et j'ai filmer ça du mieux que je pouvais. Seulement ayant été nourrit au porno bas de gamme je faisais des mouvements de vas et viens maladroit avec le portable pour essayer de faire une pseudo mise en scène. Enfin bref. Je n'ai pas tenu plus de quelques minutes et je lui ai jouis dedans, sans même lui demander son avis. Puis j'ai filmé mon sperme coulant de son vagin pendant qu'elle restait sur la table, essoufflée. Culture porno je vous dis. Là elle se redresse d'un coup, prend un peu de sperme dans son vagin pour le lécher comme si de rien n'était, et me dit : "Alors ça t'as plu ?" - "put**n ouai... ouai carrément !" - "T'étais puceau non ?" ROFL Grillé.... - "Ouai..." - "Bon, contente que ça t'ai plu parce que j'ai de grands projets pour toi hihi !" - "Comment ça...?" - "Tu verra !" Puis elle s'est rhabillée en un éclair, a récupéré toutes ses affaires et est sortit de la salle et me disant un vague "À la prochaine". J'étais assez abasourdi. Je n'avais même pas son numéro de portable, j'avais déjà oublié son nom, et ce "À la prochaine" était assez vague. J'ai attendu peut-être cinq minutes le cul à l'air dans la salle, puis j'ai remonté mon jogging, remis bien mes pieds dans mes TN, et suis parti de la bibliothèque. J'ai eu beaucoup de mal à dormir ce soir là. Et j'ai passé ma nuit à me branler. J'en revenais pas. Le lendemain, à peine arrivé devant la fac, je la vois. Elle attendait. Elle me voit arriver, se met à marcher vers moi, me prend par le bras et m'emmène dans le sens opposé à la fac. Elle me dit : "On va chez moi, je crève d'envie de baiser là. En plus je t'attend depuis plus d'une heure." - "m**de, désolé...! Mais j'ai cours là, donc..." - "Quoi t'en a pas envie ?" - "Si si bien sûr mais" - "Bon alors on y va !" Et me voilà parti pour chez elle. En chemin on discute de plein de trucs, j'étais beaucoup plus décontracté que la veille. On parle de cul notamment. De ce que ça m'a fait de perdre mon pucelage, etc. Puis on arrive chez elle, le bus aura mis du temps. Mais en même temps elle habite dans les beaux quartiers. je n'étais jamais entré dans un immeuble de ce coin de toute ma vie. put**n non seulement elle est archi belle, elle aime le cul, elle est intelligente et marrante, mais en plus elle a du fric. Pourquoi moi franchement ? Elle m'avait dit habiter seule dans le bus, mais je n'aurais jamais cru que ce serait un appartement pareil. Arrivé dans son appartement, même pas le temps de voir la déco qu'elle me tire par le bras et m'amène jusqu'à sa chambre. Elle me pousse sur son lit et commence à s'occuper de moi. Je vous passe les détails, mais disons qu'elle m'a enseigné en accéléré les préliminaires et on a commencé à baiser. Puis en cours de route elle s'arrête, me regarde, et me dit : "Y'a un truc que je voudrais que t'essaye." - "Quoi, encore un jeu de rôle ?" - "Non, rien à voir". Là elle se débroche de ma bite et va chercher dans un tiroir un truc cylindrique. Et le me dit : "Tu connais le Ball Sack f*cking ?" - "Le quoi ?!" - "Le Ball Sack f*cking." - "Non désolé c'est quoi ?" Elle me regarde avec un air sournois, et me répond : "C'est le fait de baiser son partenaire avec ses couilles plutôt qu'avec sa bite." - "QUOI ?! Avec les couilles ? Attend mais comment tu veux faire ça ?" - "Avec ça." Elle me montre l'objet, une sorte de cylindre creux en métal. J'ai un temps d'arrêt, puis je reconnais l'objet que j'avais déjà croisé par hasard sur des sites de porno en streaming. Une sorte de truc dans lequel on insère nos burnes, et ça les étire. En gros on se retrouve avec un tube de métal au bout duquel culminent nos deux couilles complètement compressées. Je commence à voir le truc venir. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que je vais devoir enfiler ce truc pour pouvoir lui foutre mes couilles dans le vagin. Je lui répond : "Attend. Ça fait mal non ? Je n'ai pas envie de perdre mes couilles. T'es folle. Tu ne veux pas rester au classique ?" - "Tu sais... T'as pas trop le choix." - "Euh... comment ça ?" - "Hier t'as filmé un viol je te rappel. Et avec mon portable. Tu comprends tout seul ou je veux en venir ou je te fais un dessin ?" OMG ! La sal*pe ! Elle me tenais par les couilles, c'est le cas de le dire ! Pendant quelques secondes j'ai eu très peur, puis j'ai eu une réaction que je ne pensais pas avoir, je me demande même d'où elle m'est venue. Je lui ai répondu : "Ok... D'accord... Mais je t'en supplie ne montre jamais cette vidéo à qui que ce soit. Ne dis rien à personne. S'il te plait". Elle m'a regardé sans rien dire, et pendant ce laps de temps j'ai stressé comme un porc. même si c'était une comédie, comment le prouver ? Si quelqu'un le voyait, si la police le voyait, j'étais bon pour la taule. Puis elle m'a répond : "OK, ça marche ! Je ne montrerais jamais ce truc à qui que ce soit si tu te plie à tout ce que je veux au lit ?" -"O...OK... mais que au lit hein ?" - "Oui, que au lit". Je m'étais foutu dans un pétrin pas possible. Mais je me disais que son histoire de Sack Ball f*cking ça ne devait pas être bien grave. Et que ça me permettrait de la sauter régulièrement. Je vous passe les détails sur le moment ou j'ai du enfiler ce truc. Ça fait hyper mal. Une fois mis et passé quelques minutes, ça va déjà mieux, mais sur le coup on morfle. Puis elle l'a eu sa pénétration par les couilles. Et le pire c'est qu'elle a jouit. Même moi, puceau la veille encore, j'ai vu qu'elle avait pris son pied comme pas possible. Son petit délire finit, elle se lève, retourne dans son tiroir, revient avec des anneaux et me dit : "Maintenant tu va mettre ça." Je n'ai pas vraiment protesté. Elle m'a retiré le cylindre et m'a mis à la place deux anneaux en métal qui pouvaient être resserrés. C'était mille fois mieux, pas douloureux du tout. Ça maintenait juste les testicules en bas des bourses. Puis elle me dit de partir. De partir en les gardant. En gardant ces trucs sur mes couilles. Je proteste parce que j'ai peur que ça me cause des trucs graves, mais elle m'assure que non. Que si je les enlevais elle montrerait la vidéo à la police. Et qu'elle saurait très bien si je les ai enlevé chez moi ou non. Du coup je suis rentré chez moi avec ces trucs aux couilles, et le lendemain elle a recommencé. Elle m'a forcé à la sauter en Ball Sack, puis elle m'a remis les anneaux. Très vite c'était devenu une contrainte, je lui demandais d'arrêter son manège, mais elle ne voulais pas, j'étais piégé. Puis elle a commencé à rajouter des anneaux. Environ toutes les fins de semaines j'avais un anneau supplémentaire, et je ne devais absolument rien enlever. Parfois je pleurais quand elle me faisait l'amour tellement j'en avais marre. Maintenant j'y suis habitué. Je me laisse faire, comme un enfant battu se laisse frapper sans broncher. Aujourd'hui j'en suis à un point critique. je n'en peux plus. J'ai une tonne d'anneaux aux couilles. Mes burnes sont devenues extra longues. Quand elle retire les anneaux chez elle, mes couilles pendent quasiment jusqu'à mes genoux Et y'a quelques jours, elle m'a avoué quel était son but : faire de moi une paire de couilles-giraffes. Vous voyez les femmes-giraffes ? http://i271.photobucket.com/albums/jj147/leretserge/femme_girafe.jpg Et puis moi c'est pareil mais avec les couilles. Je vous ai fait un dessin censuré pour vous donner une idée. http://img4.hostingpics.net/pics/825559ballsackcensur.jpg Son but est simple. Elle veut que je devienne la plus grande paire de couilles-giraffe du monde. Tout ça couplé à son obsession d'utiliser mes testicules pour jouir. Je ne sais plus quoi faire. J'ai besoin d'aide. J'ai les mains liées et je ne voit aucune solution pour m'en sortir... Quelqu'un a déjà vécu une expérience similaire ?
  12. Prendre un bain avec sa soeur ?

    Voilà, on discutait toute à l'heure moi et mes potes à la fac' de la pudeur frère-sœur quand je leur ai dit que je prenais mon bain avec ma sœur. Là, ils m'ont tous regardé d'un air stupéfié et dégouté. Je comprends pas... Depuis que je suis tout petit je prends chaque jour le bain avec elle (j'ai 20 ans elle 17), on s'en fout on se regarde pas et puis on gagne à mort du temps et on économise de l'eau. Je vois pas où est le problème surtout qu'on a un très grand bain... Puis y a pas de pudeur dans la famille, ça arrive souvent que ma mere vienne s'épiler le minou dans la salle de bains pendant qu'on prend notre bain, on s'en fout on est en famille... Rassurez-moi, c'est mes amis qui débloquent? Y en a d'autres qui font comme ça?
  13. Votre Dernier Achat ?

    sympa la guitare
  14. League Of Legend (lol pour les intimes^^)

    ou en étant balla
  15. League Of Legend (lol pour les intimes^^)

    puré mais comment on peut avoir tant de skins
English
Retour en haut de page
×
Unibet : Unibet Open Malte
Unibet : Unibet Open Malte