Jump to content
Status Updates

Npyu_System

Reporter Poker
  • Content count

    3000
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

Posts posted by Npyu_System


  1. Backfire

     

    gallery_53534_1565_189076.jpg

    Dany Parlafes face à Matas Cimbolas

     

    Le niveau qui vient de s'écouler a été marqué par une certaine reculée de la main mise de Matas Cimbolas sur sa table.

    Toujours sans très peu de showdown, les coups qu'il gagnait en début de journée lui échappe de plus en plus fréquemment.

    Et à l'instant celui-ci, qui se jouait en parallèle de l'élimination de Kevin MacPhee en table télévisée par Ognyan Dimov.

     

    L'action de notre coup débute par une open à 65k de Dany Parlafes au cut-off.

    Ce sera défendu par Matas Cimbolas en grosse blind et le flop viendra :8d:3c:7d.

    Le joueur roumain va Cbet 80k rapidement et après un long moment, son adversaire va check raise pour 180k.

     

    Dany va prendre lui aussi un long moment avant de faire le call pour permettre à la croupière de sortir le :Th sur la turn.

    Matas après un moment va continuer l'agression pour 260k avec 1 540k derrière.

    Mais cette fois comme je vous l'ai dit, il se fera play back par son adversaire qui après un très très long moment va raise à 675k avec 1 400k derrière.

     

    Le lituanien prendra alors à son tour un très long instant de réflexion mais il finira par rendre ses cartes.

    Et alors, chose curieuse, voyant cela, Dany Parlafes jettera ses cartes d'une manière assez irritée.

    Et fera un petit "non" de la tête, tout cela très discrètement, mais manifestement pas très satisfait de la manière dont il avait joué cette main, malgré son issue favorable.

     

     

    En bref

     

    Pendant ce temps, Benjamin Pollak s'amuse à faire tapis à chaque fois qu'il a :Ax:Kx mais trouve toujours :Ax:Kx en face et ne parvient pas à trouver le double-up qu'il souhaite.

    (deux fois sur ce niveau !)

     

    Et Kevin MacPhee vient de bust à la 11ème position de cet EPT Deauville pour 38 080 €.

    Il va resteal all-in une open de Benjamin Buhr mais sera call par Ognyan Dimov qui avait reçu :9x :9x, dominant les :7x :7x de l'américain qui ne trouvera pas de salut sur les 5 cartes du board.

     

    Son élimination sonnera également le grand retour de Joseph Carlino en table télévisée !

     

    Nous sommes en pause et les 10 joueurs restants vont reprendre dans quelques instants sur le niveau 20k / 40k ante 5k.


  2. "I'm an elephant, but I move like a mouse"

     

    gallery_53534_1565_24977.jpg

    Matas Cimbolas et Jojo Carlino

     

    Ceux d'entre vous qui regardent le stream savent de quoi je reviens parler. Pas vraiment de ce coup remporté par Joseph Carlino contre Matas Cimbolas.

     

    Il va flat au bouton une open à 60k de Matas du cut-off.

    Ce sera payé en grosse blind par Dany Parlafes.

    Sur un flop :7h:4s:4c Jojo paye 89k de Cbet et va reprendre l'initiative turn pour 125k face au check du lituanien. Ce dernier paye.

    La river :9d sera instant check par Joseph qui tablera fièrement :Tc:Th.

     

    Il commentera longuement sa façon de jouer les dix, "pas all-in all-in, flippy flippy" faisant référence au coup de Matas contre OlivierP.

    "Slowly slowly" rajoutera-t-il.

    Il citera d'ailleurs Daniel Negreanu comme inspiration de cette manière de jouer.

     

    Et, s'enflammant à mesure que les caméras et les journalistes arrivaient à la table, il continuera son monologue, hilare, notamment interpellant ses adversaires "Why so serious ?" en imitant le style des jeunes professionnels de sa table.

     

    Au bout d'un certain temps, même la croupière se mettra à rire de ses commentaires, imitations et pitreries. Carlo Savinelli la suppliera alors de ne pas rire, sinon selon lui Joseph n'allait jamais s'arrêter.

     

    C'est alors que le floor italien s'approchera de Joseph et celui-ci, le voyant arriver se lèvera d'un bond de sa chaise et sautera littéralement par dessus le cordon de sécurité, rejoignant les spectateurs derrière la barrière, le tout hilare, croyant éviter ainsi l'avertissement qu'il allait probablement recevoir.

     

    Le floor lui-même aura du mal à retenir son rire et voilà Jojo, revenant sur le ring, survolté par sa petite escapade. Il fera quelques move de taekwondo avant de revenir sur sa chaise.

    Et au regard interrogateurs et hallucinés de l'assemblée entière il se sentira obligé d'expliquer qu'il pratique les arts martiaux et ajoutera cette phrase magique : "I'm an elephant, but I move like a mouse"

     

    Le floor reviendra tout de même le prier de rester calme lors du déroulement des coups joués par les autres joueurs de sa table.

     

    Cette scène un peu irréelle ferait oublier que nous sommes toujours à 11 left d'un EPT.


  3. L'ogre au sourire d'ange

     

    gallery_53534_1565_165746.jpg

    Un siège désespérément vide

     

    C'est donc sans OlivierP que se jouera cette table finale.

    Il vient de prendre la porte de sortie à la 14ème position pour 27 850 €.

    La déception est immense mais tout le monde s'accordera pour féliciter ce très beau deep run qui aura vendu tant de rêve à la communauté Club Poker.

     

    Pour les détails de son bust, comme je vous l'ai brièvement dit dans le post précédent, un concours de circonstance complètement arbitraire m'a fait rater ce moment.

     

    Mais j'ai obtenu tous les détails et les voici.

    C'est Matas Cimbolas, le jeune lituanien dont je vous ai déjà souvent parlé qui va être l'auteur d'un 3bet de 118k sur l'open d'Olivier à 50k.

    Ce dernier va rapidement 4bet all-in pour 521k avec :As:Ts.

     

    Le lituanien avait été extrêmement actif à la table et avait déjà de très nombreuses reprises 3bet preflop et fait toute sorte de move postflop dont une line très étrange contre son compatriote environ 15 minutes avant (une défense de grosse blind, check call flop, lead turn, bet river).

     

    C'est donc en connaissance de cette meta qu'Olivier avancera ses jetons.

    Mais Matas va call rapidement avec :Th:Td, mettant notre ami en très mauvaise posture.

    Le board :Jd:Tc:Kh:Kd:Jc n'apportera pas le miracle appelé par tous les followers et Olivier ira récupérer près de 30 000 € au cashier pour sa 14ème place.

     

    gallery_53534_1565_140500.jpg

    Matas Cimbolas

     

    Bisey en a parlé dans son petit mot du début d'après-midi, le jeune lituanien avait fait forte impression jusque là aux couvreurs en présence et il confirme cette impression aujourd'hui avec un day 5 mené de main de maître pour l'instant.

    Même si sa réussite et les set-up en sa faveur viennent de nous coûter le tournoi d'OlivierP, il va falloir garder un oeil sur ce jeune cliqueur qui pourrait bien emmener ses 2 500 000 jetons très très loin dans cet EPT.

     

     

    Il reste 11 joueurs alors que nous sommes en pause après la fin du premier niveau de la journée.


  4. Le bon good run...

     

    Le bon post de 2 pages - description d'ambiance - 4 ou 5 coups sans showdown racontés...

    Qui part en fumée dans un petit bug de l'interface CP qui bug 2 fois par an, il faut que ça soit sur CE post là...

    Evidemment pas sur un vieux post avec un random chip count.

    Du coup, tilt, je vais parler aux oiseaux 1 minute. Je reviens en salle de presse et j'apprends le bust d'Olivier.

    Que j'ai raté avec ce bon timing.

     

    #FML.

    #Coolstorybro

     

    Et bien bien déçu pour Olivier.

    Infos à suivre.


  5. En bref

     

    Le temps de poster l'intro, nous avons déjà perdu Daniel Carlsson et vu Joseph El Khoury (déplacé en table télévisée suite au bust du suédois) doubler :Ac:Ks contre les :6h:6c de l'autre Joseph : Jojo Carlino.

     

    Seat draw à la reprise

     

    Table télévisée

     

    • Siège 1 : Benjamin Buhr (France) - 2 001 000
    • Siège 2 : Kevin MacPhee (USA) - 581 000
    • Siège 3 : Joseph Carlino (France) - 2 757 000
    • Siège 4 : Daniel Carlsson (Suède) - 267 000
    • Siège 5 : Massou Cohen (France) - 641 000
    • Siège 6 : Ognyan Dimov (Bulgarie) - 1 103 000
    • Siège 7 : Georgios Kapalas (Grèce) - 585 000

     

    Table extérieure

     

    • Siège 1 : Andrius Bielskis (Lituanie) - 1 095 000
    • Siège 2 : Olivier Piechaczyk (France) - 841 000
    • Siège 3 : Benjamin Pollak (France) - 877 000
    • Siège 4 : Matas Cimbolas (Lituanie) - 1 621 000
    • Siège 5 : Julien Duveau (France) - 630 000
    • Siège 6 : Carlo Savinelli (Italie) - 2 565 000
    • Siège 7 : Joseph El Khoury (Liban) - 415 000
    • Siège 8 : Dany Parlafes (Roumanie) - 1 850 000

     


  6. Le jour le plus long

     

    gallery_53534_1565_219342.jpg

     

    Ils paraissent déjà loin ces jours où des centaines de joueurs étaient éliminés en une journée. La reprise d'aujourd'hui se fera à 15 et l'objectif de ce day 5 est de n'en garder que 6.

    Nous connaîtrons donc dans quelques heures la composition officielle de la table finale de cet EPT Deauville 2015.

     

    Et évidemment, les yeux se tournent vers les petits chouchous de la communauté française.

    Sur Club Poker, c'est tout vu, c'est OlivierP qui brigue les faveurs de façon écrasante et nous suivrons de très près la fin de son tournoi en espérant le trouver dans la shortlist de ce soir !

     

    Mais d'autres membres éminents de la sphère poker française figurent dans le dernier carré de ce day 5.

     

    Le plus connu d'entre eux est probablement le team pro Betclic poker Benjamin Pollak qui reprend en huitième position.

     

    Deux jeunes joueurs également bien connus de la communauté auront leur mot à dire également. Benjamin Buhr et haut du classement et Julien Duveau dans la partie basse mais avec tout de même 26 blinds à la reprise.

     

    Michel Cohen, régulier de l'ACF sera également en course aujourd'hui et enfin, pour terminer la liste des 5 français encore en lice, comment oublier Joseph Carlino qui, malgré son style plus amateur (il le dit lui-même) s'est attiré la sympathie de tout le public avec sa jovialité et ses manières extravagantes !

     

    Enfin, nous avons encore un champion EPT en course à la reprise en la personne de Kevin MacPhee qui reprend avec 24 blinds.

     

    gallery_53534_1565_166968.jpg

     

    gallery_53534_1565_19470.jpg

     

     

    Les streams

     

     

    Vous pouvez suivre leurs exploits sur Pokerstars Live en français ou sur Pokerstars TV en de nombreuses autres langues :

     

    http://www.pokerstars.tv/en/tv/live

     

    Chip count

     

    Voici le chip count à la reprise :

     

    • Joseph "Jojo" Carlino : 2 757k
    • Carlo Savinelli : 2 565k
    • Benjamin Buhr : 2 001k
    • Dany Parlafes : 1 850k
    • Matas Cimbolas : 1 621k
    • Ognyan Dimov : 1 103k
    • Andrius Bielskis : 1 095k
    • Benjamin Pollak : 877k
    • OlivierP : 841k
    • Massou Cohen : 641k
    • Julien Duveau : 630k
    • Georgios Kapalas : 585k
    • Kevin MacPhee : 581k
    • Joseph El Khoury : 415k
    • Daniel Carlsson : 267k

  7. News

    En début d’après-midi les 36 survivants de la journée d’hier sont revenus disputer le day 4 de l’EPT Deauville et ce soir, après quatre niveaux de 90 minutes ils sont encore 15 en course pour le day 5 de demain et pour le titre EPT. C’est le fantasque Joseph « Jojo » Carlino qui termine dans le fauteuil de chip leader après une journée haute en couleur. Il a ensaché plus de 2 700 000 jetons. OlivierP après une journée mitigée est encore bien présent et aura largement de quoi continuer à faire rêver ses fans avec 841 000 jetons soit 35 blinds à la reprise qui se fera demain à midi.

    [...] Lire la suite…




    Jojo mène la danse !


  8. Couvreur invertébré

     

    gallery_53534_1565_166829.jpg

    Julien "Jellyfish" Duveau

     

    Mieux vaut tard que jamais !

    Je mets Julien dans mes listes et à l'instant je viens de le voir 3bet shove 615k depuis sa petite blind sur une open du cut-off d'OlivierP à 44k payée par Michel Cohen au bouton.

     

    gallery_53534_1565_82741.jpg

     

    C'est ce second joueur qui va tank longuement, détenant 700k environ avant de finalement fold sa main, offrant le pot à Julien.

     

    Il reste 30 minutes à jouer sur ce day 4 et nous sommes toujours 16 joueurs avec un average de 1 110k.


  9. Redraw à 16

     

    Après la pause du seat draw, le tournoi a été relancé sur le niveau 10k / 20k ante 3k et voici les deux tables avec le chip count intégral :

     

    Table télévisée :

    • Siège 1 : Adrien Guyon – 420k
    • Siège 2 : Joseph Carlino – 2 800k
    • Siège 3 : Matas Cimbolas – 880k
    • Siège 4 : Daniel Carlsson – 470k
    • Siège 5 : Benjamin Pollak – 1 100k
    • Siège 6 : Joseph El Khoury – 350k
    • Siège 7 : Carlo Savinelli – 2 350k
    • Siège 8 : Kevin MacPhee – 780k

     

    Table extérieure :

    • Siège 1 : OlivierP – 1 040k
    • Siège 2 : Massou Cohen – 740k
    • Siège 3 : Julien Duveau – 750k
    • Siège 4 : Georgios Kapalas – 870k
    • Siège 5 : Ognyan Dimov – 370k
    • Siège 6 : Dany Parlafes – 1 700k
    • Siège 7 : Andrius Bielskis – 1 300k
    • Siège 8 : Benjamin Buhr – 1 900k

    J'y retourne !


  10. Back to the million

     

    gallery_53534_1565_127320.jpg

    Benjamin Buhr et OlivierP

     

    Benjamin Buhr vient d'éliminer le hollandais David Van Den Berg sonnant le redraw à 16 sur deux tables.

    Et immédiatement avant, je venais de voir OlivierP disputer trois mains de suite.

     

    Les voici :

     

    Dans la première, c'est lui qui va open raise 44k UTG/HJ (en 5-handed).

    Il sera call par Matas Cimbolas au cut-off et par Benjamin Buhr en grosse blind.

     

    Les trois joueurs vont trouver un flop :As:2d:3c et suite au Cbet de 50k, seul le lituanien poursuivra l'aventure.

    La turn :4c sera 2barrel par Olivier pour 85k et une nouvelle fois, Matas call rapidement.

    Et enfin, la river :3d sera check après un petit temps par Olivier qui verra son adversaire check back, le forçant de montrer :Qc:9c.

    Matas remportera le coup en tablant :Ah:Jh.

     

    Lors de la main suivante, Olivier cette fois en grosse blind va call une relance du bouton payée par Benajmin Buhr et les trois larrons verront Lucile ouvrir un flop :Ad:6h:9c.

     

    Le bouton va Cbet rapidement 55k et sera payé par Benjamin. Mais après un court instant, Olivier va placer un check raise pour 145k.

    Cette relance aura raison de ses deux adversaires qui le laisseront empiler les jetons.

     

     

    Enfin, sur la dernière main, l'animateur de la CP Radio va opter pour le 3bet cette fois contre son voisin français Benjamin Buhr qui venait de minraise le bouton.

    Le montant sera de 115k et Benjamin s'en acquittera.

    Mais l'action n'ira pas plus loin que le flop puisque le Cbet de 110k dissuadera l'adversaire d'Olivier d'aller plus avant dans cette main sur un flop :Ts:2c:4s.

     

     

    Avec cette phase de jeu, Olivier repasse la barre du million de jetons en pointant à 1 040 000 jetons au redraw à 16.


  11. En bref

     

    Les joueurs viennent de partir en pause et nous avions appris lors de ce niveau que finalement, nous allions jouer quoiqu'il arrive le niveau suivant en entier.

    Après les 15 minutes de pause nous reprendrons donc à 17 joueurs restants sur le niveau 23 : 10 000 / 20 000 ante 3 000 pour 90 minutes alors que l'average est passé juste au dessus du million de jetons.


  12. Haut et court

     

    gallery_53534_1565_25526.jpg

    Benjamin Buhr

     

    Je venais de redescendre quand j'ai assisté à une main mettant en jeu trois français dont OlivierP :

     

    C'est Benjamin Buhr qui minraise en early position à 32k. Il sera payé en MP par OIivierP et par Guillaume Darcourt en petite blind.

     

    Le flop proposera :8h:5c:7c aux trois français et c'est Benjamin qui va Cbet 49k.

    Ses deux adversaires payeront et toujours en 3-way, la turn :5h sera 2barrel par le relanceur initial à 103 000 jetons.

     

    Cette fois, OlivierP s'écarte du coup mais une nouvelle fois, Guillaume Darcourt check call.

    Sur la river viendra un :Kd et suite au troisième check de Guillaume, Benjamin enverra son 3barrel pour 175k.

     

    Son adversaire avec encore 360k à ce stade du coup va tank longuement mais finira par faire le call pour découvrir :Ks:Kh chez Benjamin qui empoche ce très gros pot.

     

     

    gallery_53534_1565_166195.jpg

    Guillaume Darcourt

     

    Et très peu de temps après, Benjamin va donner le coup de grâce à son compatriote.

    Guillaume va open shove :Th:9h avec 201k au cut-off.

    Il sera payé par Buhr en petite blind qui avait reçu :As:8h.

     

    Et le board :Qc:5c:2s:Js:2c enverra Guillaume chercher le prix de sa 19ème position.

     

    En s'offrant le stack de Guillaume Darcourt, Benjamin pointe à présent à 1 420k.

     

     

    En bref

     

    Et pendant ce temps, en table télévisée un joueur grec a pensé qu'il pouvait être devant Joseph Carlino dans un pot 5bet avec :Ax:Kx.

    Le français montrera les :Kx :Kx et montera énorme à 2 600k !


  13. Les tables de l'ombre

     

    gallery_53534_1565_9530.jpg

    Adrien Guyon

     

    Je vous rapporte quelques petites hand histories des deux tables extérieures alors que nous sommes toujours à 21 joueurs restants.

     

    Dans la première main, c'est Adrien Guyon qui sera à l'ouverture UTG+1.

    Il verra la grosse blind call et les deux joueurs trouveront un flop :8h:4d:Qh que le récent top shark Winamax va Cbet 40k.

    Il sera payé.

     

    La turn s'ouvrira en un :6s et cette fois, en réponse au 2barrel d'Adrien qui avancera 88k après un temps, son adversaire va opter pour le check raise à 205 000 jetons avec un peu plus de 400k derrière.

     

    Guyon va décider de call après un long moment et permettra ainsi l'apparition de la river :Td.

    Son adversaire va tank un long moment et annoncera all-in pour 437k.

     

    Adrien va alors tank plusieurs minutes et finira même par appeler le time lui-même.

    Et c'est alors qu'on lui décomptait ses dix dernières secondes de time qu'il rendra ses cartes en gardant tout de même 846 000 jetons pour continuer sa route dans cet EPT Deauville.

     

     

    gallery_53534_1565_132776.jpg

    Guillaume Darcourt

     

    A la table voisine, a peu d'intervalle, je verrai à deux reprises des tapis partir au milieu.

    Dans une première main c'est le français Guillaume Darcourt qui va 3bet shove 380k en petite blind face à l'open raise de 32k de Matas Cimbolas au bouton.

    Ce dernier foldera rapidement et c'est lui, deux mains plus tard qui va open shove 205k depuis le high jack.

     

     

    gallery_53534_1565_193937.jpg

    Matas Cimbolas

     

    Mais cette fois, le tapis trouvera payeur en la personne de David Van Den Berg qui va engager rapidement la somme au bouton.

     

    Il montrera :Ac:Qs, mettant le jeune et sympathique lituanien en mauvaise posture avec son :Kh:Tc.

    Mais au terme d'un board :Kc:9c:9s:4s:Th Matas obtiendra le double-up pour rester en course dans ce main event.


  14. En bref

     

    Les joueurs viennent de partir en pause à la fin du niveau 6k / 12k et reviendront dans 20 minutes pour disputer le troisième niveau de la journée : 8 000 / 16 000 ante 2 000.

    Et à l'instant, c'est d'une part Benjamin Buhr qui a manqué une bonne opération contre son voisin Sergio Aido.

    Les deux joueurs se sont retrouvés all-in avec :As:Ks chez le français et :Ah:Qs chez Sergio Aido et c'est ce dernier qui sortira du coup avec le magot puisque deux :Qx feront leur apparition sur le board proposé par le dealer.

     

    D'autre part, nous venons de perdre Miroslav Alilovic à la 22ème position dans des circonstances que je ne connais pas.


  15. Seat draw et chip count

     

    gallery_53534_1565_199913.jpg

    OlivierP et Benjamin Pollak

     

    Le temps de poster et de faire le chip count, ils ne sont plus que 22 et nous avons une information contradictoire concernant la fin de journée :

     

    Nous jouerons dans tous les cas 4 niveaux, quoiqu'il arrive.

    Et si à la fin de ces quatre niveaux nous sommes plus que 16 joueurs restants, le jeu continuera jusqu'à l'obtention des deux dernières tables.

     

    Mais voici le seat draw :

     

    Table 1 :

     

    • Siège 1 : David Van Den Berg - 1 500k
    • Siège 2 : Adrius Bielskis - 740k
    • Siège 3 : Benjamin Buhr - 430k
    • Siège 4 : Sergio Aido - 230k
    • Siège 5 : OlivierP - 835k
    • Siège 6 : Benjamin Pollak - 510k
    • Siège 7 : Matas Cimbolas - 255k
    • Siège 8 : Guillaume Darcourt - 820k

     

     

    Table 2 :

     

    • Siège 1 : Ognyan Dimov - 690k
    • Siège 2 : Evangelos Tsairis - 360k
    • Siège 3 : Adrien Guyon - 1 350k
    • Siège 4 : 
    • Siège 5 : Carlo Savinelli - 970k
    • Siège 6 : Daniel Carlsson - 570k
    • Siège 7 : Joseph El Khoury - 330k
    • Siège 8 : Damien Duveau - 510k

     

     

    Table télévisée :

     

    • Siège 1 :
    • Siège 2 : Georgios Kapalas - 1 610k
    • Siège 3 : Joseph Carlino - 830k
    • Siège 4 : Dany Parlafes - 2 110k
    • Siège 5 : Evangelos Tsaris - 610k
    • Siège 6 : Kevin MacPhee - 1 180k
    • Siège 7 : Miroslav Alilovic - 260k
    • Siège 8 : Massou Cohen - 380k

  16. Redraw à 24

     

    gallery_53534_1565_188278.jpg

    David Jaoui

     

    Malgré un très bon début de journée puisque des 400k qu'il avait à la reprise ce matin David Jaoui était parvenu à monter plus de 700 000 jetons, le français vient de bust 25ème, déclenchant le redraw à 3 tables.

     

    En effet, avec environ 750k au début de ce coup et sur les blinds 6k / 12k ante 1k, David va open à 25k son cut-off.

    Il verra son voisin roumain Dany Parlafes détenant un million de jetons cliquer sur le bouton 3bet pour 62k.

     

    La parole revient au français qui après un long moment va opter pour le 4bet à 150k.

    Son voisin ne prendra pas moins de temps pour envoyer finalement un 5bet calibré de 262k.

    Mais l'action s'accélère à ce moment puisque David choisi rapidement d'annoncer "all-in" et aura la désagréable surprise de se faire snap par le roumain qui retournera :As:Ad, mettant le français dans une des pires confrontations preflop possible avec son :Ac:Ks.

     

    Malgré un board très prometteur sur le flop et la turn, David Jaoui nous quitte et laisse 24 joueurs restants.

    Le board : :7d:Tc:Qc:9c:2d


  17. Pollak contre Pollak

     

    gallery_53534_1565_265247.jpg

    Benjamin Pollak

     

    Les joueurs viennent d'être envoyés en pause pour 20 minutes à la fin du niveau 20.

    Ils reprendront toujours à 26 sur le niveau 6k / 12k ante 1k dans quelques instants.

     

    Et avant la pause, c'est Benjamin Pollak que nous avons vu faire une très bonne opération contre ce qu'il restait du joueur polonais impliqué dans le multiway all-in raconté plus tôt.

    Dans une main qui a été streamée par les caméras de salle des deux streaming, Benjamin a réussi à extraire quasiment max value d'un set de 8 contre le joueur polonais qui est sortit du coup avec moins de 200k.

     

    Et quelques mains après, c'est à nouveau ces deux joueurs que j'ai trouvé en train de croiser le fer.

    C'est le français qui ouvre l'action au bouton en un raise à 22k.

    Le polonais en grosse blind va tank un moment mais optera pour la défense.

     

    Viendra un flop :Kc:5d:8s et Benjamin va Cbet 19k contre son adversaire qui détenait 200k à ce stade du coup.

    Ce dernier va à nouveau prendre un long moment et choisira d'engager la somme.

    La même action se répétera sur la turn :Qd pour un montant de 43k cette fois.

     

    Et enfin, sur la river :6d et alors que son adversaire ne détenait plus que 140k, le français va tank à son tour longuement mais va finalement check behind et concéder le pot à son adversaire qui retournera :Kd:Jc.

     

    Malgré ce pot perdu juste avant la pause, Benjamin Pollak pointe à 780k après un très bon début de journée.


  18. Too much information

     

    gallery_53534_1565_28649.jpg

     

    A peine de retour dans la salle de tournoi, je tombe directement sur une main haute en couleur.

    C'est à la table de Benjamin Pollak que cela se passe et tout commencera par un open shove UTG de Lucas Monnier pour 86k.

     

    gallery_53534_1565_157696.jpg

    Milan Tomasz Rabsz

     

    En MP, le polonais Milan Tomasz Rabsz va faire le call et sera imité par le bouton : le hollandais David Van Den Berg.

     

    Jusque là, tout ça était plus ou moins standard. Mais c'est l'overshove de Ruben Visser en grosse blind pour 246k qui va enflammer l'action et rendre la main complètement hors norme.

     

    gallery_53534_1565_104909.jpg

    Ruben Visser

     

    La parole revient donc au polonais qui va tank longuement et annoncera call, détenant 600k derrière.

    Tous les yeux se tournent alors vers David au bouton qui va lui aussi prendre un long moment avant d'annoncer à la surprise générale "all-in" pour 537k.

     

    gallery_53534_1565_200976.jpg

    David Van Den Berg

     

     

    Lucas Monnier un peu perdu par toute cette action et tous ces jetons au milieu retournera sa main :8d:8h, croyant l'action preflop terminée.

    Une exclamation générale de toute l'assemblée qui s'était réunie autour de la table lui fera réaliser son erreur et il plaquera ses mains sur ses cartes.

    Mais trop tard : le floor déjà présent lui ordonnera de les tabler, donnant au joueur polonais une information précieuse.

     

    gallery_53534_1565_24875.jpg

     

    Ce dernier va tank très longuement concernant sa décision d'engager ou pas 291k dans ce multiway all-in pot avec 1 115 000 jetons au milieu.

    Pourtant, il finira par fold sa main.

     

    Ruben Visser retournera alors :Kh:Kc et David au bouton, créant une fois de plus la surprise, retournera un curieux :Ad:Jc.

     

    Mais le croupier lui donnera raison en sortant un board :Ah:4c:Th:4s:6s éliminant d'un coup Lucas Monnier et le champion EPT.

     

     

    De son côté, le joueur polonais aura la tête de celui qui a fold la meilleure main preflop mais qui s'en sort finalement pas si mal.

    Il avouera après quelques instants avoir "une paire au dessus des 8 de Lucas".

    Toute la table se perdra en conjectures mais aucune autre information ne sera délivrée.

     

     

     

    En bref

     

    Nous sommes déjà à 26 joueurs restants et parmi les derniers éliminés figurent Elky et Jean Wang.


  19. OlivierP sous les feux de la rampe

     

    gallery_53534_1565_147145.jpg

    Table télé papa !

     

    Petit cadeau fait aux followers du CP qui ont la chance de pouvoir regarder le stream au bureau ou de chez eux : OlivierP reprend la journée en table télévisée.

    Sa table réuni Adrien Guyon, Kevin MacPhee, Sergio Aido ou encore Jean Wang.

     

    Vous pouvez donc suivre l'action en direct en français avec les équipes de Pokerstars Live :

     

     

    Ou en anglais (et de nombreuses autres langues) avec les équipes de Pokerstars TV :

     

    http://www.pokerstars.tv/en/tv/live

     

    En revanche, pour ceux d'entres vous qui lisent le coverage écrit, cette position en table télévisée va rendre plus délicate le coverage des aventures d'OlivierP.

    Que ceux qui sont chez eux en mode popcorn n'hésitent pas à poster les petits screenshots qui vont bien, je ne crierai pas au spoilers !

     

    D'autres français reprennent également ce day 4 en bonne position et notamment Guillaume Darcourt, Miroslav Alilovic et Benjamin Pollak qui suivent OlivierP dans le chip count français de ce début de journée.

     

    gallery_53534_1565_135275.jpg

    Guillaume Darcourt

     

    gallery_53534_1565_27206.jpg

    Miroslav Alilovic

     

    gallery_53534_1565_27469.jpg

    Benjamin Pollak

     

    Concernant les détails pratiques : le jeu vient de reprendre avec 36 joueurs sur le niveau 5k / 10k ante 1k et déjà, 3 joueurs sont allés du côté du cashier pour retirer leur prix.

    Un redraw sera effectué à 24 joueurs restants et nous jouerons aujourd'hui jusqu'à l'obtention de deux tables de 8 joueurs.


  20. News

    36 joueurs viennent d’acter leur qualification pour le day 4 de l’EPT Deauville. C’est le grec Georgeos Kapalas qui domine le field restant avec presque 1 400 000 jetons mais c’est surtout la performance d’OlivierP que nous surveillerons de près demain puisque non content d’être encore en course, l’animateur de la Club Poker Radio détient un stack très confortable de 1 099 000 jetons pour un average à 500 000. Dans le haut du classement figure également Kevin MacPhee qui a accumulé quant à lui 1 313 milliers de jetons.

    [...] Lire la suite…




    OlivierP, du rêve à vendre


  21. Derniers instants

     

    gallery_53534_1565_90835.jpg

    OlivierP

     

    Alors qu'il ne reste que 30 minutes à jouer sur ce dernier niveau et que seuls 39 joueurs sont encore en course dans ce main event EPT, tous assurés d'un gain minium de 13 000 €, j'ai des nouvelles de deux français.

     

    Le premier est à nouveau OlivierP que j'ai vu disputer une bataille de blind avec Matas Cimbolas.

    C'est ce dernier qui va open raise sa petite blind à 19k sur le niveau 4k / 8k ante 1k.

    Olivier va défendre simplement et trouvera un flop :Jc:Jd:Ts que son voisin va Cbet 19k.

    Ce sera payé et la turn :3d restera vierge d'action.

     

    En revanche, sur la river :Qs, le lithuanien va tank un instant avant d'avancer un assez massif bet de 61k, représentant presque un trois-quart pot.

     

    Mais ce sera snap par Olivier.

    Matas dira sobrement "Oh you have the set right ?" et verra sa prédiction confirmée lorsque le français tablera :Js:2d.

     

    Suite à ce pot, Olivier pointe à 930k.

     

     

    gallery_53534_1565_11190.jpg

    Bertrand "ElkY" Grospellier

     

    Les nouvelles d'ElkY sont moins bonnes en revanche puisqu'il vient de voir une occasion de revenir à l'average de 450k lui échapper.

     

    C'est en effet un pot de 300k qu'il vient de voir partir chez son adversaire dans une confrontation preflop perdue avec son :Ax:Kx contre :Ax:Jx.

    Vilain flopera la broadway straight pour laisser le français avec 150k.

     

    Je redescends vite en salle pour la fin de journée.

     

     

    Un oublié !

     

    gallery_53534_1565_101828.jpg

    Ruben Visser

     

    Je ne vous avais pas encore parlé du vainqueur de l'EPT Londres 2013 qui pourtant figure encore dans la liste des joueurs encore en course.

    Il est même à la table d'OlivierP.

     

    Et petit jeu pour vous :

    Comanche me voyant prendre le coco en photo viendra me parler de sa forte ressemblance avec un acteur que peut-être vous aussi connaissez ?

    Le sosie a d'ailleurs été validé par un floor français qui passait par là.

    A vos google image :)

English
Retour en haut de page
×