Jump to content
Status Updates

Npyu_System

Reporter Poker
  • Content count

    3000
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

Everything posted by Npyu_System

  1. OlivierP sous les feux de la rampe Table télé papa ! Petit cadeau fait aux followers du CP qui ont la chance de pouvoir regarder le stream au bureau ou de chez eux : OlivierP reprend la journée en table télévisée. Sa table réuni Adrien Guyon, Kevin MacPhee, Sergio Aido ou encore Jean Wang. Vous pouvez donc suivre l'action en direct en français avec les équipes de Pokerstars Live : Ou en anglais (et de nombreuses autres langues) avec les équipes de Pokerstars TV : http://www.pokerstars.tv/en/tv/live En revanche, pour ceux d'entres vous qui lisent le coverage écrit, cette position en table télévisée va rendre plus délicate le coverage des aventures d'OlivierP. Que ceux qui sont chez eux en mode popcorn n'hésitent pas à poster les petits screenshots qui vont bien, je ne crierai pas au spoilers ! D'autres français reprennent également ce day 4 en bonne position et notamment Guillaume Darcourt, Miroslav Alilovic et Benjamin Pollak qui suivent OlivierP dans le chip count français de ce début de journée. Guillaume Darcourt Miroslav Alilovic Benjamin Pollak Concernant les détails pratiques : le jeu vient de reprendre avec 36 joueurs sur le niveau 5k / 10k ante 1k et déjà, 3 joueurs sont allés du côté du cashier pour retirer leur prix. Un redraw sera effectué à 24 joueurs restants et nous jouerons aujourd'hui jusqu'à l'obtention de deux tables de 8 joueurs.
  2. Jean Wang

    From the album EPT Deauville 2015

  3. Miroslav Alilovic

    From the album EPT Deauville 2015

  4. Benjamin Pollak

    From the album EPT Deauville 2015

  5. Guillaume Darcourt

    From the album EPT Deauville 2015

  6. NewsEPT Deauville by Pokerstars.fr : fin du day 336 joueurs viennent d’acter leur qualification pour le day 4 de l’EPT Deauville. C’est le grec Georgeos Kapalas qui domine le field restant avec presque 1 400 000 jetons mais c’est surtout la performance d’OlivierP que nous surveillerons de près demain puisque non content d’être encore en course, l’animateur de la Club Poker Radio détient un stack très confortable de 1 099 000 jetons pour un average à 500 000. Dans le haut du classement figure également Kevin MacPhee qui a accumulé quant à lui 1 313 milliers de jetons. [...] Lire la suite… OlivierP, du rêve à vendre
  7. Derniers instants OlivierP Alors qu'il ne reste que 30 minutes à jouer sur ce dernier niveau et que seuls 39 joueurs sont encore en course dans ce main event EPT, tous assurés d'un gain minium de 13 000 €, j'ai des nouvelles de deux français. Le premier est à nouveau OlivierP que j'ai vu disputer une bataille de blind avec Matas Cimbolas. C'est ce dernier qui va open raise sa petite blind à 19k sur le niveau 4k / 8k ante 1k. Olivier va défendre simplement et trouvera un flop que son voisin va Cbet 19k. Ce sera payé et la turn restera vierge d'action. En revanche, sur la river , le lithuanien va tank un instant avant d'avancer un assez massif bet de 61k, représentant presque un trois-quart pot. Mais ce sera snap par Olivier. Matas dira sobrement "Oh you have the set right ?" et verra sa prédiction confirmée lorsque le français tablera . Suite à ce pot, Olivier pointe à 930k. Bertrand "ElkY" Grospellier Les nouvelles d'ElkY sont moins bonnes en revanche puisqu'il vient de voir une occasion de revenir à l'average de 450k lui échapper. C'est en effet un pot de 300k qu'il vient de voir partir chez son adversaire dans une confrontation preflop perdue avec son contre . Vilain flopera la broadway straight pour laisser le français avec 150k. Je redescends vite en salle pour la fin de journée. Un oublié ! Ruben Visser Je ne vous avais pas encore parlé du vainqueur de l'EPT Londres 2013 qui pourtant figure encore dans la liste des joueurs encore en course. Il est même à la table d'OlivierP. Et petit jeu pour vous : Comanche me voyant prendre le coco en photo viendra me parler de sa forte ressemblance avec un acteur que peut-être vous aussi connaissez ? Le sosie a d'ailleurs été validé par un floor français qui passait par là. A vos google image
  8. OlivierP

    From the album EPT Deauville 2015

  9. Ruben Visser

    From the album EPT Deauville 2015

  10. Je sais que tu sais que tu sais que je sais Ognjen Sekularac Il ne restait déjà plus qu'un peu plus d'une heure à jouer aujourd'hui quand j'ai trouvé le serbe Ognjen Sekularac en train de défendre sa grosse blind contre une minraise à 16k venant d'un joueur au high-jack. L'action flop et turn sera morne puisque les deux joueurs décideront d'aller voir la river gratuitement sur un board montrant finalement : - - . C'est sur cette river donc que le joueur serbe choisira de prendre un petit stab pour s'emparer de ce pot dont manifestement, son adversaire ne voulait pas. Il misera même moins que le minium en jetant un unique jeton de 5k devant la ligne l'air de dire "si je pouvais miser 100, je le ferais" Le croupier l'informera de la mise minimum de 8k et c'est donc cette mise qui sera finalement engagée. Son adversaire va alors tank un instant et relancer à 25k. Drôle d'idée, parcequ'on n'en raconte pas de telle à Ognjen qui va rapidement relancer à 58k. Le joueur au high-jack va alors prendre un long moment mais rendra ses cartes. Le serbe montrera alors instantanément sans un mot.
  11. Ognjen Sekularac

    From the album EPT Deauville 2015

  12. Qui est là ? Olivier : "Bonjour, j'ai un million !" Le temps de faire le compte rendu de la bulle, ils ne sont déjà plus que 52 ! Le field a fondu comme neige au soleil et voici un chip count sélectif du field restant : OlivierP : 1035k Kevin MacPhee : 925k Miroslav Alilovic : 510k Guillaume Darcourt : 485k David Jaoui : 430k Ognjen Sekularac : 395k Adrien Guyon : 355k Benjamin Buhr : 290k Jojo ! : 255k Matthieu Lamagnère : 250k ElkY : 190k Benjamin Pollak : 152k Bisey : 90k Alexander Ivarsson : 85k Ronan Monfort : 55k Bisey Et pendant ce temps, Bisey avec 15 blinds est en plein kiff du haut de sa qualification pour 50€. Les joueurs viennent de reprendre pour le dernier niveau de la journée 4 000 / 8 000 ante 1 000. Ils jouent un average de 341k et voici une liste non-exhaustive des joueurs qui ont bust dans l'argent : Paul Tedeschi Simon Ravnsbaek Guillaume Diaz Pierre Morin Thomas Butzhammer Vladimir Troyanovskiy Eugene Katchalov Clément Genon Marcin Horecki Jean-Philippe Rohr Jérôme Zerbib
  13. Bisey

    From the album EPT Deauville 2015

  14. OlivierP

    From the album EPT Deauville 2015

  15. Bubble in the dark Il était 17h25 lorsque la bulle a éclatée en table télévisée juste avant la pause qui allait marquer la fin du niveau 2 500 / 5 000 ante 500. ​Et le temps de lutter contre la connexion 56k qui a mis 20 ans à upload 4 photos de 250Ko, nous voilà enfin pour un petit compte rendu de la bulle. Mais revenons en arrière à 90 joueurs left puisque c'est Guillaume Darcourt qui va avoir raison de Robert Schulz pour le passage à 89 joueurs. Ce dernier, après avoir run dans la straight flush de Kevin MacPhee plus tôt dans la journée va bust du main event full max contre le carré de Guillaume Darcourt. Le français n'aura qu'à snap call river depuis son canapé avec sur - - faisant face au shove du joueur allemand qui détenait . Il était 16h10 et deux joueurs restaient à sauter avant l'argent. Thomas Butzhammer (à gauche avec le casque) et OlivierP Mais depuis 90 joueurs left, j’avais observé une curiosité à la table d’OlivierP. Vous savez, ces joueurs shorstacks en ligne qui tank toute leur time bank any hand à l’approche de la bulle d’un tournoi à 2€ ? Pénible n’est-ce pas ? Vous voyez tous ce que je veux dire je pense. On a tous proféré des mots d’amour dans le chat à ces tankers en série. Eh bien, à la table d’OlivierP, Thomas Butzhammer avait adopté cette stratégie. Depuis 90 joueurs left jusqu’au main par main, l’allemand pourtant plutôt habitué des tournois live va tank 1 minute au bas mot à chaque main avant de fold. Son voisin russe plaisantera même en lui disant que ses cartes n’allaient pas changer à force de les regarder 3 fois à chaque main. Pendant ce temps, à la table voisine qui réunissait Guillaume Diaz, Bisey et Pierre Morin, un joueur lithuanien plutôt sympathique par ailleurs profitait de l’agitation de la bulle approchant pour flirter avec la croupière de sa table. Tant et si bien que le tournament director passant par là se sentira obligé de préciser à Don Juan que s’il voulait obtenir le 06 de la demoiselle qu’au moins il le fasse quand elle était en train de shuffle le jeu et non en plein milieu d’une main avec les joueurs qui tank. Le lithuanien Matas Cimbolas Il en sera tout penaud mais ne perdra pas son sourire et ses manières facétieuses. Et comme je vous l’avais dis, j’ai surveillé plus que les autres la table d’OlivierP et cela me donnera l’occasion de voir une autre première à la quasi-bulle d’un tournoi. Le cut-off après un moment choisira d’open raise à 10k. Thomas Butzhammer au bouton prendra ses maintenant traditionnelles 3 minutes pour folder son au bouton et après cela, la parole arrivera rapidement à OlivierP qui va défendre sa grosse blind. Le flop affichera et l’adversaire d’Olivier va tank un bon moment avant de check back pour voir gratuitement la turn . L’animateur de la CP Radio misera alors rapidement 15k et une nouvelle fois, le cut-off prendra quelques instants avant de prendre sa décision. Il finira par call. Et sur la river, l’action pourrait paraître anodine puisque le cut-off misera 22k suite au check d’OlivierP et empochera le coup. Mais quelque chose que je n’avais jamais vu se produira : Suite au check river du français, le joueur au cut-off va entrer dans un tank de 32 tonnes réfléchissant à son action. Et alors qu’aucune mise n’avait été engagée river, le time sera appelé sur l’adversaire d’OlivierP. C’est seulement après que le floor soit arrivé et ne lui ait expliqué qu’il lui restait une minute pour prendre sa décision qu’il réunira 22k pour les placer devant la ligne. Olivier quant à lui va snap fold. A ce moment, alors que nous jouions depuis 40 minutes à 89 joueurs left, le tournament director décidera que finalement, c’était peut-être pas mal de commencer le main par main à ce moment. L’horloge sera alors mise en pause et on expliquera aux joueurs les modalités d’usage. Mais ce hand for hand anticipé n’était pas du goût d’Olivier puisque sur la toute première main, l’animateur de la CP Radio aura la bonne idée de trouver en petite blind lorsqu’un joueur en MP venait de shove ses 62 500 jetons avec . Après avoir attendu 5 minutes l’arrivée de tous les appareils photos, caméras, calepins que chacun avait pu trouver dans la salle, le showdown sera autorisé et le dealer ouvrira un board qui, malgré le suspence laissé au flop scellera le destin de l’adversaire d’Olivier et nous amènera à la vraie bulle de cet EPT Deauville. Il était 17h. Matas Cimbolas Sur la première main du vrai main par main de la vraie bulle, nous retrouverons notre joueur Lithuanien mais cette fois en train d’user de ses charmes sur un des joueurs de la table. C’est lui qui avait open 11k au high-jack et le joueur au bouton va tank longuement avec environ 90k et optera finalement pour le flat call. Le flop proposera . Matas Cimbolas puisque c’est son nom va Cbet 9k et voyant son adversaire se tâter, il lui dira goguenard : « Ace king right ? Well played, you missed your flop… What can you do ? » Mais la seule réponse qu’il obtiendra sera un shove de 80k. Il se ravisera alors : « Oh… Ace jack then… ok ok… » Il foldera rapidement sa main. Clément Genon face à Kevin MacPhee Il n’y aura alors pas vraiment d’action significative avant la quatrième main du hand for hand. Sur cette main, c’est Clément Genon que je trouverai en train de 3bet shove 82k depuis la grosse blind face à une ouverture de Kevin MacPhee au high-jack. L’américain va tank longuement mais se séparera finalement de ses cartes. Clément sera alors interpellé par Benjamin Buhr : « Alors ? T’as vibré un peu là ? » Et Crisis7 répondra en souriant et en toute détente « Oh… On bulle, on bulle hein… Ce serait pas la première… » Apparemment pas du tout impressionné ni par la bulle ni par son adversaire. Il était 17h20 et alors que le tournament director annonçait que nous allions jouer une dernière main avant la pause, c’est sur la cinquième main du hand for hand et en table télévisée que les regards se sont tournés. Jannick Wrang (bubble boy au centre) et David Jaoui (à droite) En effet, un joueur au bouton venait de mettre 40k au milieu en gardant 2 500 jetons en main. David Jaoui en petite blind va alors just call. Un petit moment de flottement se fera sentir puisque le joueur n’étant techniquement pas all-in le jeu devait se poursuivre malgré la bulle. Et avant que le croupier n’ouvre le flop, David Jaoui mettra 2 500 jetons devant la ligne in the dark et c’est dans les mêmes conditions que son adversaire au bouton engagera le reste de son tapis. Le flop s’ouvrira et nous attendrons l’arrivée du directeur de tournoi pour le showdown. Le futur sortant avec se découvrira quasiment drawing dead face au top set de David qui détenait . Les turn et river et ne changeront pas le rapport de force et la bulle avait donc officiellement éclatée après 25 minutes et 5 mains de main par main. Il était 17h25.
  16. Matas Cimbolas

    From the album EPT Deauville 2015

  17. OlivierP

    From the album EPT Deauville 2015

  18. OlivierP bulle

    From the album EPT Deauville 2015

English
Retour en haut de page
×
Casino de Marrakech : WSOP Circuit
Casino de Marrakech : WSOP Circuit