Jump to content
Status Updates

dakeyras37

CPiste
  • Content count

    769
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    dakeyras37 reacted to Tesko for a blog entry, Road to NL 50 #5 // Break even !   
    Salut à tous,
     
    Comme le titre l'indique, ça y est je suis break even ! Dans le dernier article, je n'étais pas très optimiste et je vous avez dit que j'allez jouer en HU.
    Ce que j'ai fait Finalement après un tilt qui m'a coûté dix caves, j'ai décidé de mettre le HU en parenthèses et de me mettre au Go Fast. Et là, j'ai run vraiment good. Je penses qu'il y a plusieurs raisons à cela.
    Je joue que sur quatre tables donc je suis vraiment focus; Malgré le faible nombre de table, j'arrive à jouer environ 1,4K mains par heure; Je fais des session plus courtes, une heure environ, et ça me permet de ne pas perdre de concentration.  
    Le graph      
    Pour la première fois depuis longtemps, je passe dans le vert même si je suis bien au dessus de l'EV, j'espère que le good run va ce poursuivre.
     
    Les résultats
    Format

    Nombre de mains

    Gains

    Winrate (bb/100)

    5-max

    38 261

    -22,72 €

    -2,97

    Heads Up

    2 512

    2,02 €

    4,02

    Go Fast

    10 283

    22,84 €

    11,11

    TOTAL

    51 056

    2,14 €

    0,21


     
    Donc comme vous pouvez le voir j'ai gagner quand même une cave en HU malgré mon tilt et j'en ai gagner onze en Go Fast. Le travail que j'ai fait sur mon jeu commence à ce voir et sa, ça fait plaisir et ça encourage à travaillé encore plus.
    Ce que je vais faire Pour la suite, je vais donc continué le Go Fast mais aussi j'ai eu une opportunité qui s'est ouverte à moi. Je vous explique. J'ai une amie qui me suit dans le poker et elle vient de me proposer le deal suivant : elle me paye 100 € de buy-in en tournois et on fait 50-50 sur les gains. Donc c'est tout gagnant pour moi et ça me permettra de jouer un peu en tournois et de ne pas me lassé du cash-game.
     
    J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à commenté ou posé des question, je ferais surement qu'un seul article pour parler des tournois quand j'aurais tout joué. À plus pour la suite de mon aventure .
  2. Like
    dakeyras37 reacted to Mr Sneeze for a blog entry, Le blues du joueur de poker, ou pourquoi il ne me touche pas   
    J'écris en référence au et au sujet du forum. Ca va être long, et si ça vous saoule RAF. Parfois il faut prendre le temps, la culture zapping ne permet pas vraiment d'aller loin dans la vie.

    Je tiens à dire d'abord que le poker est un jeu extrêmement difficile, pesant émotionnellement et mentalement. Très peu peuvent devenir pro, encore moins peuvent le rester plus que 2-3 ans (le nombre d'étoiles filantes est impressionnant, que ce soit parce que les joueurs surestiment leur niveau ou parce que le poker finit par les drainer). Etre pro de poker implique un stress phénoménal, de profonds moments de doutes. Le fait est qu'on est absolument responsable de nos résultats, et qu'on est aussi tout seul là-dedans ; les gens qui sont les plus aptes à nous aider sont aussi nos adversaires. Il y a une compétitivité incroyable dans le poker, comparable au sport de haut niveau, et pourtant au poker plus qu'ailleurs on est seuls (on a pas une équipe de kinés et coachs derrière nous pour nous guider et encadrer, non il faut faire ça nous même).
    Donc gagner sa vie au poker est difficile ; beaucoup en rêvent, peu y arrivent. Ceux qui y arrivent réalisent souvent (tel Artplay) que ça n'en vaut pas forcément la peine, que le poids du jeu est trop important.

    Cette difficulté est massive. La plus grande difficulté au poker selon moi, c'est de naviguer à travers les illusions que nous créons à travers l'intermédiation du jeu. La première des illusions, fondamentale, partagée par récréatifs et pros (et la raison qu'il y a de l'argent dans le jeu), est qu'il est facile de gagner de l'argent en jouant à un jeu. Beaucoup d'argent même, et il suffit de jouer pour ça! Je vous renvoie à ?p=3406006 que j'avais déjà écrit il y a plusieurs mois. Pas de secrets, il faut travailler pour gagner au poker.
    Je vais essayer d'énumérer quelques illusions que les joueurs mettent dans le poker. Pour moi, la 'désillusion' vient de la non-compréhension de l'illusion initiale, ou de la compréhension tardive. Comprendre l'illusion et s'en garder, c'est ainsi éviter la désillusion du poker.
    Il est facile de fantasmer sur l'argent que gagnent certains joueurs, sur une période significative ou du fait d'un one-time. La réalité est que le succès est toujours plus visible que l'échec, et que pour un top pro qui amasse des millions (ou moins, on s'en fout), il y a 100 joueurs qui ont tenté et qui se sont cassé la gueule, ou en tout cas qui ont eu des résultats beaucoup plus modestes. Voir les 'success stories' dans le poker ne nous indique pas le nombre de 'fail stories'. L'industrie du poker, via les joueurs sponsorisés et le marketing des MTTs (notamment, mais aussi des grosses parties de cash game télévisées, ou le rail des high stakes games), alimente cette illusion de facilité, et c'est bien compréhensible puisque c'est ce qui convainc les joueurs de tous niveaux d'investir leur argent dans un jeu de carte.

    L'illusion de la liberté. En réalité ce n'est pas une illusion: le poker plus qu'une infinité d'autres activités nous offre une vaste liberté d'action. Pas de boss, pas d'obligation de jouer si on ne veut pas, pas d'obligation de se réveiller le matin ; en bref on peut jouer au poker et vivre à notre convenance. Mais c'est là que ça bloque: une grande liberté implique une grande responsabilité. On ne peut pas prendre la liberté d'un côté et manquer de responsabilité de l'autre (c'est là l'illusion de beaucoup). Rien ne vient facilement dans la vie. Vu qu'on est libre de nos actions dans le poker (personne viendra nous gronder, et personne viendra nous aider non plus), on est libre de faire n'importe quoi, d'adopter des comportements malsains et destructifs. Ce que font beaucoup de joueurs: vu qu'ils n'ont plus de barrières, ils se laissent aller, mangent mal, se gèrent mal, jouent dans les pires conditions, et très vite leur winrate s'effondre, le poker devient un labeur, un grind journalier nécessaire. Le grind devient ce qui leur permet de financer leurs mauvaises habitudes!!! Et ainsi la liberté offerte par le poker devient la pire des prisons. mais ce n'est pas le poker qui emprisonne, c'est nous-mêmes.

    Hier soir mon maître de méditation zen a dit, citant un moine Chinois du 7ème siècle (courant du Chan): 'Je suis libre de moi, donc libre de tout'. AD: Erreur dans ma citation, il s'agit de Shunryu Suzuki, un maître zen contemporain, aujourd'hui décédé, qui enseignait en Californie dans les années 70. La racine de la pratique reste la même cependant (elle traverse les âges, depuis 2500 ans), et l'idée a toujours sa place ici.
    L'illusion des êtres humains, c'est de chercher la liberté à l'extérieur d'eux-mêmes. Dans l'argent, ou dans la reconnaissance, dans la non-contrainte en fait. Mais la contrainte existe partout, elle est corolaire de la liberté. Se contenter de peu c'est être riche. On peut avoir tout l'argent du monde et être misérable, et c'est là une forme de stupidité / cupidité avancée. Le poker nous promet la liberté, mais en fait il nous mets en face de nous-même: arriverons-nous à nous libérer de nous-mêmes dans ce jeu où toutes nos pulsions ressortent si facilement? Arriverons-nous à naviguer au milieu de nos pulsions en gardant la tête froide? Arriverons nous à nous gérer? A nous comprendre et à travailler sur nos tendances? Ce n'est pas quelque chose qui viendra sans efforts, et si on ne le comprend pas très vite, alors oui le poker enfermera, le poker nous bouffera.
    L'espace de liberté qu'offre le poker laisse nos pulsions inconscientes totalement libres. Le jeu, par sa fureur et sa nervosité, peut faire de nous des addicts, des esclaves, de différentes manières.

    En ce qui me concerne, cela fait un bon moment que j'ai décidé de considérer le jeu comme 'réalisation' (voir d'autres billets du blog), et donc comme une opportunité de me connaître, de me gérer et d'évoluer. Je vois la liberté comme pratique ; c'est quelque chose qui se travaille.


    En tout cas ce qui se passe, c'est que les joueurs se font prendre par l'illusion. Dans la vie, l'accumulation d'argent et de reconnaissance est une illusion. Tout cela meure avec nous. Vous pouvez gagner 100k tous les ans (ou 100M), faire tous les projets que vous voulez, chercher à vous réaliser dans ces projets, ces 'rêves' ; de fait vous pouvez mourir demain, et à chaque seconde de votre vie. La vie est fragile, et elle ne nous appartient pas. S'illusionner de l'argent, vouloir s'enivrer du pouvoir que procure celui-ci, ou de la puissance ressentie dans le jeu, ce sont des attitudes de contrôle, la recherche de conjurer la mort. Je ne dis pas qu'on peut éviter ces 'désirs', mais clairement on peut choisir de ne pas les alimenter, de les laisser à leur place ; ils viennent, et ils partent, comme ils sont venus.
    Quand je vois des joueurs (comme l'exprime Artplay), qui dit continuer à jouer au poker pour l'argent qu'il en tire, bien qu'il considère parfois cela comme 'un jeu de m**de', ma foi la désillusion est évidente et inévitable. On ne tire aucune liberté, aucune connaissance, aucune maîtrise, et aucune réelle fierté, dans l'accumulation d'argent en soi. L'argent c'est de la matière morte, de la matière fécale pour prendre des termes psychanalitiques. Dans notre monde, tout le monde célèbre pourtant l'argent, son pouvoir d'échange, d'usage, et son pouvoir symbolique. C'est là pour moi une illusion, et de l'illusion nait la désillusion (la médiocrité que ressent un joueur gagnant 100k / an, parce qu'il est maintenant désillusionné, et l'outrage que cela crée chez ceux qui sont pris dans l'illusion, et qui croient que s'ils gagnaient 100k il seraient forcément plus heureux).


    Ce n'est pas ce que je fais. Je n'aime pas l'argent, je le méprise. Je n'aime pas la reconnaissance non plus, en tout cas j'essaie de faire attention à ce qu'elle ne me bouffe pas.
    Je ne gagne pas 100K/an (cette année peut-être, mais pas les années précédentes). Et pourtant je suis riche. Très riche. La raison est que je me contente de peu, je n'alimente pas trop mes désirs, j'essaie de garder mon ego à sa place, en contrôle. Je peux aisément vivre avec 1000€ par mois et être le plus heureux des hommes. Alors quand je gagne 3 fois cette somme ou plus, qu'est-ce que je vais me casser le cul à gagner plus?

    J'adore le poker. Evidemment je suis passé par toutes les sortes de doutes, le jeu m'a souvent obsédé et rendu très mal ; il a fréquemment perturbé mon sommeil et aussi l'harmonie de mes journées. Mais je n'ai jamais été désillusionné. Et d'ailleurs le jeu m'obsède beaucoup, beaucoup moins qu'avant.
    Je ne joue pas au poker pour l'argent. Je joue parce qu'il me passionne.
    Je joue au poker pour ce qu'il m'apprend. Pour ce qu'il révèle. Il fait sortir tellement d'états, et avec une telle intensité et profondeur, que j'en fais une pratique de connaissance de soi. En travaillant des leaks dans mon mental game, pour améliorer mon jeu, j'ai aussi déraciné des tendances à la colère et à la puissance qui s'exprimaient dans bien d'autres aspects de mon existence. Grâce au poker, j'ai appris à dompter la bête qui était en moi. Et la bête est toujours là, il faut la dompter chaque jour.
    Le poker m'offre une gestion totale de mon temps. Il m'offre du temps libre, mais encore faut-il le prendre! (ce que beaucoup de gens ne peuvent faire, complètement angoissés à l'idée de ne rien faire)

    De fait dans ma vie, j'ai progressivement abandonné toute volonté d'exister. Je n'ai pas de réel projet de vie, je n'ai pas envie d'accomplir quelque chose. Vivre est suffisant, sans laisser trop de traces. Ce qui me mène, c'est le 'Connais-toi toi-même', cette sagesse qui remonte à l'antiquité. Il ne s'agit pas d'être égoiste. Permettez-moi de citer Maître Dogen, un japonais du XIII ème siècle:
    'Apprendre la voie du boudhisme, c'est s'étudier soi-même.
    S'étudier soi-même, c'est s'oublier soi-même.
    S'oublier soi-même c'est être certifié par toutes les existences du cosmos.
    Etre certifié par toutes les existences du cosmos, c'est dépouiller son propre corps-esprit et celui des autres'.

    C'est là la Voie que je suis. On en revient à la liberté: 'je suis libre de moi, donc libre de tout'. Se libérer de soi-même, c'est de là que vient la véritable liberté, la véritable joie, la véritable connaissance aussi (on peut avoir toutes les connaissances du monde mais être ignorant, car prisonnier de soi-même, de ses conditionnements).

    Je cherche donc en premier lieu dans le poker une connaissance de moi. Une connaissance de mes états, de mes pulsions, de mes failles et de mes forces. Et une connaissance du détachement vis-à-vis de tout cela. La connaissance que ces états, ces tendances, ne sont pas figées dans le marbre. Que toute cela ne m'appartient même pas, mais est fruit des circonstances et des conditionnements passés.
    Le poker apprend à laisser passer tous les attachements, parce que quand on joue, quantités d'émotions et de pensées absurdes vont nous saisir. On devient comme des singes dans le jeu. Il y a là un potentiel d'enfermement, mais du même coup un potentiel de libération, par apprentissage de la contrainte.
    La plupart des joueurs voient l'adversité comme quelque chose de désagréable, quand en fait l'adversité est le meilleur maître. On apprend en tombant. Le poker nous offre une adversité illimité. Et je ne parle pas de la compétition avec les adversaires, bien que cela fasse partie du tout, mais de la lutte contre nous-même qui se déploie dès qu'on s'assoie à une table de poker. Cette adversité là n'a pas de limite. Les meilleurs joueurs le savent. Les médiocres pensent qu'ils luttent contre les autres.

    Par ailleurs, le poker m'apporte argent et temps. Laissez-moi vous dire ce que je fais de mon temps, ce que j'aime à faire de ma vie. L'an dernier, à la fin de l'hiver, je suis parti seul dans un trou paumé des montagnes ardéchoises, dans une ancienne maison de berger loin d'être correctement isolée. Je suis parti seul, une semaine, avec une température nocturne intérieure de 0 à 5°C. Ma seule nourriture fut: un sac de haricots et un sac de farine, ainsi que quelques noix. Je n'ai pris aucun divertissement, pas de musique, pas de livre, si ce n'est l'oeuvre complète de Tchouang-Tseu, un penseur Chinois ayant vécu il y a 25 siècles (le genre de bouquin dont on ne peut pas lire plus de quelques pages d'un coup, tant c'est profond. On lit 3 pages, et on les laisse infuser une après-midi. Impossible à lire compulsivement).
    Je devais me laver dans de l'eau glacée. Je devais marcher 25km tous les jours simplement pour maintenir ma chaleur corporelle. Le midi, je ne mangeais que quelques noix. Je m'alimentais du souffle, et des éléments de la nature. J'ai ressenti des angoisses incroyables, des sensations de vertige, de grandeur et de petitesse. J'ai observé la folie de l'esprit, sa tendance à s'accrocher à tout. Pendant une journée (entière) j'ai eu une chanson dans la tête. Indélogeable. Au milieu des arbres et du silence. Je n'ai croisé personne en une semaine, en tout cas je n'ai parlé à personne. Après ces quelques jours, après avoir traversé une myriade d'états et de peurs, mon esprit s'est apaisé. Je suis revenu à la ville un nouvel homme.

    C'est ce que j'aime faire quand j'ai du temps. La semaine prochaine je vais marcher dans les Vosges, avec une tente, un de mes meilleurs amis, et pas grand chose d'autre. Je suis fondamentalement un anti-balla.
    J'ai beaucoup voyagé au Maroc, mais j'y vais pas pour squatter dans un Ryad à Marrakech, non je marche dans l'Atlas, je dors à la belle étoile dans les forêts de cèdres avec les chiens sauvages qui aboient à quelques kilomètres et me font dormir d'un seul oeil.
    Je me suis toujours senti mal à l'aise dans le fait d'être 'servi', ou de payer pour trop de services. Je préfère autant faire le max par moi-même, y compris me faire à manger.

    Qu'est-ce que le poker me permet de faire? Il me permet d'avoir du temps de contemplation. Je ne vais pas trop développer ici parce que l'extrême majorité des gens ne comprennent pas du tout la nature de la contemplation. Ils croient qu'il s'agit d'une admiration béate devant l'univers, quelque chose d'un peu stupide et de pas très intéressant. En réalité la contemplation c'est faire silence. Quand on trouve le silence, alors on commence à entendre, et à voir. Quand on se libère de soi-même, on voit la vie qui se déploie à travers nous. On voit la vie au-delà de soi.
    La contemplation, ce n'est pas la paresse. C'est un travail incessant, un travail de lâcher-prise. Quelque part, le plus confrontant des travaux, parce qu'on s'attaque directement à l'ego. C'est l'acceptation absolue de ce qui est. L'acceptation absolue de l'interdépendance, et de l'impermanence. L'acceptation que notre vie est comme une cascade, elle coule, jaillit, et très vite elle rejoint la grande rivière ; très vite on vit et très vite on meurt. S'attacher à nos possessions (l'argent, mais aussi nos diverses identités), c'est l'ego qui résiste à la réalité de l'Etre. Cette tension qui nous traverse, tous, entre ego et Etre, depuis des millénaires, c'est le mouvement de la vie humaine.
    Ma vie, c'est plonger dans cette connaissance, plonger dans cette liberté. Remonter à la racine. Accepter la tension comme caractéristique de notre être, et trouver une paix dans cette tension même. Voir que l'angoisse est ce qui nous met en mouvement, plutôt que de compulsivement chercher à fuir l'angoisse (plus on fuit, plus on est poursuivi....).

    Alors ma vie tourne autour de certaines pratiques. La méditation zen et le kung fu me nourrissent et me libèrent. Mais je dois pourtant toujours me forcer à pratiquer. Quelque chose résiste toujours en moi, comme chez tout le monde. C'est normal, c'est ça être Homme (plutôt qu'arbre par exemple. Bien que l'homme puisse beaucoup s'inspirer des arbres pour se réaliser!). Le poker lui-même devient une pratique de réalisation. L'argent que j'y gagne me permet surtout de continuer à jouer, donc continuer à pratiquer ce jeu qui apprend tant sur nous et sur les hommes en général. Evidemment que je ressens du stress et des difficultés dans le poker. Mais j'aime ces difficultés.

    J'aime profiter de mon temps pour faire à manger. J'aime beaucoup manger, mais j'aime aussi la simplicité. Je vais ramasser des fruits quand je peux, sinon je trouve des graines et des légumes et je me fais des soupes de paysan, toutes simples, toutes bonnes, extrêmement nutritives et saines. Hier je me suis fais des falafel maison. Une seule boulette nourrit suffisamment pour aller faire une aprem de randonnée.
    Je profite de mon temps pour travailler l'énergétique. Evidemment j'explore cela dans le kung fu par exemple, mais aussi dans tout. Tout tourne autour du souffle (le Chi, l'énergie vitale fondamentale), rien n'est plus important dans notre vie, et pourtant bien peu sont ceux qui connaissent ce mystère. Surtout à notre époque! Mais l'énergie c'est en fait tout ce dont on s'alimente. Donc la nourriture. Un simple bol de graines préparé en conscience nourrit plus profondément qu'un steak de boeuf servi dans la plupart des restaurants. Mais personne ne me croira là-dessus, et ça ne me pose aucun problème, je suis suffisamment heureux d'avoir pu entrer en contact avec ces 'secrets' millénaristes. Ceux qui veulent s'intéresser à cela, je peux vous en dire plus. Mais vous pouvez aussi trouver par vous-mêmes, les gens qui cherchent ne manquent pas.

    L'autre jour, j'ai fait mon propre dentifrice, et mon propre déodorant. Naturels, extrêmement économiques, et écologiques. J'avais déjà mon propre produit vaisselle, non-polluant. J'aime trop la nature pour rejeter des m**des dans mes tuyaux. Mon empreinte sur le monde est minime. J'ai une machine à laver manuelle, que j'ai volontairement préférée à une machine électrique. Cela semble stupide, une perte de temps, que de devoir essorer ses habits à la main, à l'ancienne. Pour moi c'est une hygiène de vie, une gestion de moi-même. Quand je fais la lessive, ou la vaisselle, c'est un moment de pratique physique, de concentration et d'oubli de moi-même. Je prends volontairement du temps pour pratiquer, et c'est tout l'inverse de la perte de temps. C'est par la pratique, par l'usage du monde, que l'on apprend. Je parle là de la maîtrise de nous-mêmes et de notre environnement, le type de maîtrise que les arts martiaux enseignent depuis des millénaires. La maîtrise, c'est la pratique, et faire la vaisselle peut être une pratique de réalisation, de même que marcher sur du sable. On peut faire n'importe quoi et en apprendre, de fait, il suffit de mettre sa conscience en éveil sur ce qu'on fait, ici et maintenant. Faire la vaisselle, ce n'est pas 'perdre du temps de vie', c'est une occasion de pratique de conscience. Le poker en est une aussi, mais si on néglige certaines pratiques au profit d'autres, si on cherche uniquement le plaisir, le divertissement et qu'on fuit la contrainte, très vite le déséquilibre et la disharmonie s'installent.
    Dans notre monde, tout le monde veut toujours gagner du temps, foutre un croque-monsieur industriellement préparé au micro-ondes, et se dépêcher de se jeter dans un divertissement quelconque. Il n'y a pas de fin dans ce mouvement, pas de répit, pas de paix. Ca ne mène à rien. Chercher à gagner du temps, c'est le plus sûr moyen de passer à côté de sa vie.
    Aussi, gagner du temps a généralement un coût (par exemple s'acheter de la bouffe pré-préparée dégueu), et il faut alors travailler pour financer ce 'gain' de temps. Où est le gain au final, quand on est obligé de travailler plus? Je cherche très peu à gagner du temps, et donc j'ai très peu besoin de travailler.

    Quand je vais dans un endroit nouveau, je ne prends pas les transports. Je ne prends pas de cartes, je ne visite rien de spécial. Je marche, je me laisse guider par l'intuition et les sens. Je prends le temps de vivre, même s'il n'y a pas une direction précise.
    Le poker m'offre cela, parce que si je veux je peux prendre le jour off. Evidemment, je fais moins de volume que la plupart des 'pros'. Mais je m'en fous, je suis riche, et je suis assez bon et assez passionné pour continuer à gagner ma vie avec ce jeu. Je ne suis pas le meilleur, mais ma pratique est apaisée et profonde. Très loin de moi l'idée de gagner le plus possible pour arrêter et faire autre chose. Non, je veux juste continuer à vivre comme cela autant que possible, et si les circonstances changent, ma foi je changerai avec elles. C'est cela que m'apprend le poker également: l'environnement change, chaque situation est unique, il faut toujours s'adapter. La vie c'est pareil.



    Je me suis laissé aller à parler librement. J'ai choisi de le faire parce que mon approche est contraire à la plupart des gens, à la plupart des pros, et pourtant je sens que j'en tire le meilleur. J'essaie de vivre ma vie avec conscience, à chaque instant, chaque inspir, chaque expir, chaque pas, chaque action, chaque pensée et émotion. Je vie le poker pareillement, et le poker est à dire vrai un excellent maître dans la connaissance de soi. Je n'ai jamais eu le blues du poker. Je ne me suis jamais questionné sur mon utilité sociale. Il faut bien voir que le monde des hommes est toujours changeant: la réussite sociale ne veut rien dire, car elle dépend des circonstances et de la chance ; les principes de réussite changent à chaque génération. Ils ne dépendent de personne, et notre réalisation n'a certainement rien à voir avec tout cela, de mon point de vue tout le moins.
    Mon référentiel, c'est l'Univers. Le monde des hommes c'est une chose, et évidemment j'en fais partie. Mais la vie est partout, sous une infinité de formes, et la grandeur de l'homme c'est de pouvoir contempler la vie au-delà de lui-même (au delà de la société, mais aussi au delà de sa propre individualité, de sa propre identité, son propre ego).

    Homo Sapiens Sapiens. L'homme qui 'sait qu'il sait'. Dans le mouvement du 'savoir qui se connait lui-même', il y a quelque chose d'illimité. C'est notre liberté et même notre devoir d'explorer la connaissance cyclique qui nous est ainsi offerte. S'abîmer dans l'existence en courant après les illusions, c'est malheureusement le quotidien de la majorité des hommes depuis toujours, mais la vie ne nous l'impose pas, c'est nous-même qui refusons de nous accorder avec le Réel.


    A ceux qui sont allés jusqu'au bout, bravo à vous, merci d'avoir pris le temps, et à une prochaine.
  3. Like
    dakeyras37 reacted to Bandecdc for a blog entry, Scoop/Winamax Series : Objectif 10.000 en deux semaines.   
    Zloty.
    Je parle en Zloty, la monnaie polonaise bien sûr, ce qui au taux de change actuel équivaut à exactement 2381.57€. Pour comprendre où je veux en venir avec ce titre, il est sans doute préférable de revenir un peu en arrière.
    Dans le cadre de mon master de finance, j'ai été affecté en université partenaire en Pologne, d'où cette volonté de m'entrainer dés maintenant à faire des conversions, et sans doute pour faire un titre plus accrocheur, il faut bien l'admettre. En effet, mon set pour les SCOOP et les Winamax Series est de... Oh attendez... Non. laissez moi revenir encore plus tôt.
    Ca faisait 6 mois que je ne dormais plus. Avec l'insomnie, rien n'est réel. Tout n'est qu'une copie d'une copie d'une copie... (Oups, pas le bon film, désolé)
    Donc on reprend : Ceux qui suivent mon blog se souviennent certainement
     
     
    j'avais écris il y a de cela un mois et demi. Les joueurs de poker le savent, les périodes fastes précédent assez souvent les périodes creuses et plus particulièrement quand on a le culot de s'en vanter. J'ai donc passé les quelques centaines de games (et une bonne trentaine d'heures, lol) qui suivent à ne plus rien gagner, voire à reperdre un petit pourcentage de ce qui avait été gagné durant cette première période.
    Pris de l'envie de faire une pause de quelques semaines, je propose à mon stakeur de mettre fin au contrat, ce qu'il accepte sans problème en prenant sa part des 1800€. Pour ma part, je clôture le mois de févier à +113€ pour 54h de jeu, ce qui en fait à la fois le mois le plus faible en termes de gains et en termes de gain horaire de ces deux dernières années. Bon appétit.
    Je passe donc le mois de mars à vaquer à d'autres occupations plus importantes comme par exemple la surcharge de cours et de travail assez démente en milieu-fin d'année scolaire.
    J'ai aussi pu passer un mois à améliorer un peu mon skillzz aux échecs. J'adore ce jeu. Dimanche dernier j'ai battu mon deuxième 2100+ en partie longue de toute ma vie (sur 5 affrontés en tout). C'était une partie intéressante car il faut situer le contexte : Je n'ai pas participé à la première ronde du championnat de Dijon, ce qui fait que je commençais le tournoi avec un round de moins que tous les autres. En voyant les 19 autres joueurs inscrits, je me rends compte que mon classement Elo de 1925 FIDE est le second plus haut de la liste. Au dessus de moi, Jacques, un senior adorable et avec une culture incroyable, qui avait un niveau assez fou dans les années 90 et qui aujourd'hui se maintient aux alentours des 2115. Et en dessous, quelques 1850-1800 et le reste du field composé de débutants sous la barre des 1600.
    Jacques va très certainement gagner toutes ses parties, et finira invaincu si je perds contre lui. Même si je gagne toutes les autres et perds contre lui, je finirais à 7/9 et je ne suis même pas sûr d'assurer la deuxième place. En revanche si je le bats et gagne toutes mes autres parties, on finis tous les deux avec 8/9 et j'aurais un départage très favorable.
    C'est donc après une partie de 6h très tendue, très tactique, que j'ai réussi à obtenir cette position qui a provoqué l'abandon de mon adversaire.
     

     
    En effet dans cette position, tous les coups noirs perdent, la prise du cavalier avec la dame entraine un échange des dames suivi du fou qui prend le pion f4, le pion c6 qui avance en c7 et le fou qui prend en a6 le coup suivant qui aboutira au gain de la tour. Sur dame noire en b6 ou a7 ou c8, je joue mon cavalier en d7 et mon roi ne craint rien, me laissant avec deux pièces de plus.
    Par la même occasion, la relégation de l'équipe de la N3 à la N4 pour la saison 2013-2014 m'a permis de réaliser ma plus longue winning streak (6 victoires à la suite) et la plus longue non-losing streak (12 parties à la suite sans défaite). #brag #indecent #osef
    Bref je m'emporte, cool story bro, on est pas là pour parler d'un jeu de plateau mais d'un jeu de cartes. Revenons en à nos moutons : comme chaque année Winamax organise ses Series (3 fois dans l'année je crois) et Pokerstars les siennes, modestement appelées les SCOOP, ou Spring Championship of Online Poker. Et comme chaque année, les deux concurrents la lancent en même temps pour se tirer mutuellement dans les pattes .
    Quelle belle occasion pour reprendre le jeu que deux grosses séries avec des espérances de gain assez énormes ! Je me suis monté un set de 1500€ pour 5 jours de jeu, dont les 3 dimanches de la compétition (obligé lol). Je prévois donc de jouer le 30 mars, le 6 avril, le 7, le 11 et le 13. Parmi les gros events, on compte le 100€ Scoop #2 high, le 150€ Full ko high, le 150€ Ultra Deepstack high et bien sûr le Million Event, point d'orgue de la compétition puisque le vainqueur est assuré de repartir avec un gain à 6 chiffes (!). Pour le reste, je garde une partie de l'enveloppe pour ajouter des back ups parmi les tournois réguliers que j'ai l'avantage de bien connaitre.
     

     
    (Scarlett Johansson dans "Scoop" de Woody Allen. See what I did there?)
    Effectivement, ces tournois sont plus chers que ceux que j'ai l'habitude de jouer mais pas de panique ! J'ai évidemment vendu des parts à droite à gauche. Le principe de la vente de parts est très simple : on prévoit un budget fixe pour une série de tournois et on la divise en action comme une société. On en vend ensuite à des joueurs désireux d'investir sur nous et à la fin de la période, ils récupèrent la part des gains nets correspondants à leur pourcentage. A l'heure actuelle j'en ai vendu la moitié, j'aurais aimé 70-75% pour être parfaitement tranquille, mais bon c'est déjà pas mal. En ce qui concerne mon niveau, étant donné que ces séries attirent beaucoup de joueurs récréatifs, je pense en toute objectivité être capable de dégager un profit moyen sur ces limites (enfin l'inverse me ferait quand même beaucoup me remettre en question, sans que ça soit toutefois un drame cela dit).
     

     
    Quand on fait une simulation sur la répartition des gains, on se dit plusieurs choses : déjà qu'on aurait du écouter le prof de stats à la fac quand il parlait de la loi de Poisson d'une part, et d'autre part que les MTTs c'est quand même vachement ressemblant au Loto sur un terme aussi court. 61% de chances de finir OTM sur 50 games avec 40% de ROI, il va falloir passer les lancers de pièce !
    Mais passons, je vais ship de toute façon. Plus sérieusement, contrairement à mon titre (aguicheur, remember?), je ne me fixe pas d'objectif autre que celui de faire de mon mieux, jouer mon A-game tout du long et limiter au maximum mes erreurs futures. J'envisage aussi de tourner quelques petites vidéos vu que j'aurai très peu de tables de toute façon, ça n'affectera pas ma concentration.
    Je vous tiendrai donc au courant dans trois petites semaines de comment ça s'est passé. Mesdames, messieurs, bonsoir.
  4. Like
    dakeyras37 reacted to M.nicolas for a blog entry, Day5 : WSOP Circuit, Cash Flamingo, 125$ ARIA   
    Day5 : WSOP Circuit, Cash Flamingo, 125$ ARIA

    Bon effaçons, les compteurs du mercredi soir, nous sommes jeudi et c'est le jour des WSOP Circuit au Caesar's, 365$, 10K de stack niveaux de 30minutes sur deux jours dans ma poker room favorite.
    J'arrive en avance pour me register et tombe sur le briefing des croupiers pour ce tournoi. Ils sont tous en train d'écouter le tournament director.
    Je file à la caisse créée pour l'occasion et fournit passeport et les petits billets vert, plus qu'à attendre le début du tournoi. Belle affluence au départ du tournoi les compteurs sont à 220, sachant qu'il y a du late et des ré-entrées, ça devrait faire un beau petit prize pool.





    Poker Room côté tournoi du Caesars

    Je tombe à une table super active, ou chaque pot est contesté, on voit que l'effet ré-entrée est là. Au bout d'une demi-heure, j'ai réussi a cerner tous les joueurs de la table. Lors qu'arrive ce coup :

    MP : : : , bet , call par sb degen et bb momotte (c'est le féminin de momo).

    Flop : : : :

    SB insta svove son stack.... WTF qu'est-ce que c'est que ca ? On se croirait sur La Fièvre de Winamax. BB fold, je suis quelque peu desarçonné par ce move, je ne m'y attendais pas.

    Je paie obvious.

    Il show : : pour gutshot.

    Toute la table regarde avec des gros yeux.

    Turn x

    River :

    Boom le mec a doublé est moi je suis out. Le croupier me dit que si je veux je peux ré-entrer...

    Euh bof, j'irais réfléchir ailleurs...

    Retour au Flamingo voir mes potes. On mange au Food Court, que je déconseille, c'est gras, ou pour une pizza à la rigueur...
    Bon avec Thierry on a décidé de ne pas en resté là, on va aller caver la NL200 du Flamingo, pendant que mes potes Laurent et Philippe sont aux machines (tu vois Philippe je parle de toi...).

    Il faut que je vous parle d'un joueur avant d'entamer ma session de cash. L'année dernière j'avais testé la NL300 (1/3$ : je n'ai jamais compris pourquoi ils ne faisaient pas de 1/2) du Caesars et j'étais tombé sur un sosie d'Elton John (je n'ai pas de photo de lui). Cheveux blond peroxyder à l'extrême. Tête rouge, on voit qu'il fait des UV. Pantalon à damier, mocassin rose. Lunettes bleues. Il m'avait bien slowroll avec ses RR avant de balancer un "Yes" dans la salle en voyant mes QQ sur un baby board.

    Je m'installe et quelques minutes voici qui arrive "Elton", je pensais qu'il ne jouait qu'au Caesars, car la veille, je l'avais de nouveau vu et bien non il vient également au Flamingo, tout le monde le connait a priori. Il joue un pot contre un autre joueur et l'emporte, et la, il se prend la tête avec son voisin de droite. Apparemment c'est sa façon de parler qui ne lui a pas plu. Cela va durer 20 bonnes minutes avec la présence des deux floor manager pour calmer les deux énergumènes, mais rien n'y fera. "Elton" se lèvera et partira avec ses 500bb pour 3 mains jouées. Une demi-heure plus tard "Elton revient serre la main à l'autre joueur, presque ils se faisaient la bise... Lol, les disputes entre joueurs me font toujours délirer.

    Bon revenons à nos moutons. Je me cave max et débute la session. J'apprécie beaucoup le cash au Flamingo, du fait de son niveau faible (je ne suis pas un joueur de cash et ne suis vraiment pas bon). La table est passive et il n'est pas rare de voire 5-6 personnes au flop, des fois on se demande si on n'est pas dans une partie de limit.

    Mon pote se gave pour sa première session live en cash, il finira up de 800$, GG Bro!

    Moi c'est la Bérézina, je n'arriverais simplement pas à prendre un pot. Je m'arrêterais en perdant le reste de ma cave sur un flip perdu, encore un autre.


    M.Siegel a le "droit" a son portrait aux toilettes (côté sortie sur le Linq), je trouve cela d'un mauvais goût.

    Bon et si on essayait un dernier tournoi. Thierry me propose le 125$ de l'Aria, j'avais bien aimé le dimanche la faiblesse du field. Je pense que c'est le plus beau daily à jouer à Vegas, un à 13H00 l'autre à 19H00, généralement plus de 100 joueurs, donc un beau petit prize pool.
    On arrive et m'installe direct à table. Le niveau n'est pas le même, il semblerait que la table soit des regulars, +2-3 touristes dont moi.

    Un joueur commence a prendre le lead sur la table au bout de deux niveaux, beaucoup de hero call ou de bluff qui passent. Jusqu'à cette main.
    Je me retrouve en Middle avec : : , j'ai 6.500 de stacks, je bet, il tri-bet comme toutes ses mains... Je shove, il trouve un call avec : : , flop un : pas de miracle derrière

    Bon et bien voilà finish le poker pour cette année à Vegas, j'en ai ma claque. Je finirais par rail mon pote Thierry dans le 400$ du Venetian qui malgré un deuxième tapis au départ du jour 2, finira 20ème sur 349 pour 1.246$, alors que le premier prendra 27.292$, et devinez quoi, c'est un allemand qui a ship!!!




    Laurent en train de Rail le 400$ du Venetian, c'est un truc que j'apprécie beaucoup chez les américains, ils nous laissent regarder l'action de prêt du moment qu'on est discret.

    On finira ce nice trip en jouant aux machines et à la roulette.

    Petit bonus pour les fans de machines : (elle m'aura pris 200$ sans pouvoir toucher le world bonus, pfff...)



    Une dernière anecdote : on a pu voire à la Bobby's Room en NLHE 400/800$ M.Brunson la légende de ce jeu, et M.Benyamine. Lui ca va mal, je n'avais jamais vu un mec une tête aussi fatiguée. Les yeux dans le vide. Ca fait un peu peur à voire...

    Bon en espérant pouvoir y retourner cet été pour les wsop en me qualifiant ou en perfant.

    Merci de m'avoir lu, le prochain compte rendu portera sur Namur et son festival le PPDS que je joue cette semaine...

    Je vous laisse avec ce génie d'Enio

    http://youtu.be/ombewNTF0AI
  5. Like
    dakeyras37 reacted to ArtPlay for a blog entry, So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)   
    So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)
    Comme
    depuis ce matin je n’arbore plus le Pique Rouge réservé aux membres du Team Pro (et aux Team Online, et aux TV Stars, et aux musiciens suffisamment cools pour aimer les cartes, et aux sportifs qui s’emm**dent) de PokerStars.

    L’équipe de fins limiers du ClubPoker que vous êtes en a donc logiquement déduit que je ne faisais peut-être plus partie du Team. Ding ding ding, that’s a bingo !
     
     
    Mais pourquoi donc ?
    Bon là c’est le moment où logiquement on doit dire « oui c’est une décision commune qui intervient d’un commun accord concerté à l’avantage des deux parties communes ». Mais pas vraiment. De fait mon profil ne collait plus réellement à la stratégie marketing de PokerStars, point de vue que je peux tout à fait comprendre du reste.

    Cela tient en gros à deux facteurs. Le premier, et à mon avis le plus négligeable c’est que la politique interne de PokerStars n’est pas extrêmement friande que ses joueurs prêtent leur image à d’autres sites. En gros ça les embêtait un peu que je produise du contenu exclusif pour CarryPoker (j’avais déjà dû réclamer un avenant à mon contrat l’an dernier). Une politique qui m’étonne un peu mais qui je crois vient des patrons tout là-bas, au Costa Rica, en Israël, ou à l’Île de Man, personne sait trop de toute façon.

    Le second a trait à la stratégie actuelle de PokerStars. Ca ne vous aura pas échappé ils foutent un sacré paquet sur PokerStarsLive. Et c’est un peu là que le bât blesse. Depuis maintenant deux ans je réside à Antibes, à côté de Nice, alors que le studio d’enregistrement se situe à Paris. Autant dire que ma présence lors des diverses émissions était plutôt compromise.

    J’aurais en fait pu fournir pas mal de contenu vidéo réalisé à distance mais on ne m’a pas particulièrement pressurisé en ce sens : je suppose que cela tient au fait que le cœur de cible de PokerStarsLive s’intéresse davantage aux MTT qu’aux CG, et davantage aux « grosses » stars qu’à votre discret quoiqu’encombrant serviteur. Et puis PokerStarsLIVE devait bien rester du LIVE .
    Tout ceci sans compter que très clairement en termes de visibilité pure je ne fais que très peu de live (et virtuellement aucun gros) et que je ne suis pas du tout une star des réseaux sociaux. La décision n'a pas grand chose de surprenant, je dois d'ailleurs dire en toute honnêteté que mon implication n'était plus totale depuis quelque temps déjà pour diverses raisons (calendrier, vie perso ...)
    Et du coup tu le vis comment ?
    Ben... en fait pas trop mal. D’abord mon contrat n’était pas extrêmement copieux et n'a représenté qu’à tout casser 20% de mes winnings annuels. Il était par ailleurs assorti d’une obligation de jeu exclusif sur PokerStars.fr. Clause que j’aurais aussi bien pu ne pas respecter mais en l’occurrence j’ai décidé de rester à peu près honorable.

    Si je mène bien ma barque et que j’arrive à augmenter mon ev en jouant sur d’autres sites je pense que le préjudice financier a de très bonnes chances d’être inexistant. Je me fais donc assez peu de souci de ce point de vue-là, même si mes 900 premières mains sur Winamax mettent pour l’instant en évidence une constance dans la défaite tout à fait remarquable :


    Winamax, des débuts prometteurs  
     

    Toutefois – et paradoxalement - je reste un peu embêté par quelque chose. Turlupiné comme on dit. En fait je ne comprends pas très bien la logique économique derrière mon « licenciement ». Sans entrer dans les détails de mon contrat je pense à la louche qu’étant donné le rake que je génère en étant client exclusif PokerStars je dois coûter à la société quelque chose comme 10-15k€ / an. Je suis un ambassadeur généralement courtois, je démarre des tonnes de tables, je joue régulièrement HU contre des regs.

    Juste pour prendre l’exemple du jeu heads-up, j’ai depuis janvier 2013 disputé ~40kh HU contre des regs depuis janvier 2013, dépensant du même coup ~10k€ en rake. Ces mêmes regs n’auraient probablement pas joué ces mains-là en mon absence, payant de la même manière 10k€ en moins en rake à PokerStars.fr. Sans compter le boost au démarrage des tables qui bien que faible (car soyons réalistes une table ne démarre de toute manière que si un fish daigne s’asseoir) doit être existant.

    Si on ajoute à ça le fait que mon action va sûrement se basculer vers le concurrent direct, je me dis deux choses :
    Soit ils font une petite erreur en me virant (quel prétentieux ce Sylvain) Soit j’ai carrément une image et un coût de revient négatif pour la société que je représente et là m**de, ça me fait chi**

      Que retires-tu de l’expérience
    Version short, c’était cool. Version un peu plus longue quasiment que du positif. Les esprits chagrins pourront dire que ça m’a apporté un contrôle fiscal. C’est vrai mais ça ne suscite aucun regret chez moi. D’abord il ne faut pas être result oriented dans la vie, c’est pas parce que ça m’a un peu baisé en définitive que l’expérience était mauvaise. Ensuite et surtout ce n’est pas la faute de PokerStars mais la totale faute à pas de chance.

    Puis ça reste de toute façon une expérience un contrôle fiscal, et je le dis sans humour : je suis sûr qu’à terme les compétences de gestion et de fiscalité que ça m’a fait développer me seront extrêmement utiles.

    Niveau positif en revanche : Je me suis éclaté deux ans de suite à la Maison du Bluff. Découvrir le milieu de la TV a été totalement bluffant et captivant. Non, non, je mens pas. N’hésitez pas à relire mes précédents billets sur le sujet :
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-8537-maison-du-bluff-petit-bilan/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6121-maison-du-bluff-les-coulisses-verdun-sur-la-costa-del-sol/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6141-lmdb-episode-2-la-revanche-du-speak/ Cette émission est à mon avis le truc qui dynamise le plus le marché français et j'ai été ravi de pouvoir y participer. De la même manière commenter les FPS avec Alexis Laipsker était également une super expérience, que j'aurais aimé pouvoir renouveler si j'étais resté en région parisienne. De manière générale commenter du poker est quelque chose qui m'a pas mal botté pendant toute cette période. Ca m’a permis de réellement aborder l’activité professionnellementet de développer des qualités de communication et de marketing nécessaires à tout escroc professionnel. Ca m’a un peu facilité la tâche vis-à-vis des gens auxquels je parle de mon activité. Ils peuvent plus facilement identifier « contrat publicitaire » et « joueur sponsorisé » comme un gagne-pain plutôt que « je pique l’argent des addicts ». Et quand ils tombent sur cette vidéo ils découvrent en plus que je sais cuisiner. Davantage de crédibilité dans le monde réel donc, un peu plus également dans la communauté poker. De « ArtPlay le nit » je suis petit à petit devenu « ArtPlay le joueur pro sponsorisé-je-sais-pourquoi-t’es-sponso-t’es-un-chattard ». Néanmoins je regrette que pour toute une frange de la communauté poker la crédibilité ne s’acquiert qu’en outluckant 400+ personnes dans un EPT =). Mais je ne désespère pas j’ai eu deux grosses occasions, ça viendra ! Enfin ça m’a permis de rencontrer pas mal de gens qui se reconnaîtront avec qui je pense rester en contact et que j’aurai toujours plaisir à recroiser. Seul regret vous ne me verrez du coup pas dans la Maison du Bluff IV où je vais rater la bombasse de service . Mais bon je peux quand même vous mettre une photo pour vous faire plaisir, quand bien même vous les avez sûrement déjà absolument toutes looked up.
     


    Gaelle Garcia Diaz présentera LMDB 4
     
     
    Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie maintenant ??
    Eh bien je ne compte pas changer grand-chose pour l’heure. J’ai quelques projets moyen-terme hors poker. A très court terme (demain) je déboule sur Wina pour call quelques 4bets et foutre 3-4 suckouts. Oui, vous allez vous aussi pouvoir découvrir que j’ai beaucoup de cul en 4bet pot. Pour le fun mon graph lifetime filtré où j’ai call un 4bet préflop SANS {TT+, AQ+} :
     
     


    Called 4b, sans TT+,AQ+

     
    Autant dire un petit miracle de chatte puisque j'arrive à être up alors qu'en me contentant de fold toutes ces bouses j'aurais logiquement perdu à 900bb/100.


    A court terme (une semaine) je compte publier une mise à jour de mon eBook. Rien de révolutionnaire, trois chapitres en plus et quelques corrections et clarifications. Ceux qui l’auront déjà acheté pourront bien entendu le recevoir gratuitement.

    En tout cas je reste dans le poker pour l’instant. Et après … Je verrai bien et ne m’inquiète pas. La vie est faite d’opportunités et je compte bien les saisir.


    Sylvain.
  6. Like
    dakeyras37 reacted to Bandecdc for a blog entry, Three victories don't make you a conqueror...   
    "Objectif 2014 : gagner, move up, gagner, move up, gagner" Tel était le titre de mon dernier billet, écrit il y a un mois et 5 jours de cela.
     
    avait été écrit par un John (c'est mon nom) dégoulinant de confiance, parfois proche de l’arrogance, après une série de 11 sessions positives d'affilée (!) qui m'avait plus ou moins donné un sentiment d'invincibilité teinté de la sensation de marcher sur un nuage et l'impression d'avoir résolu ce jeu de cartes.
    Comme chaque joueur le sait, il est plus facile de se rendre compte quand on est dans un mauvais cycle que dans un bon. Et la raison pour cela est très simple : on va trouver tout à fait normal, et juste, de gagner plus que sa part de chance à un moment donné, même si dans l'absolu il est normal de perdre régulièrement des coups qu'on est censé gagner une majorité du temps.
    Durant la 3ème semaine du mois de décembre, un membre du CP qui désire rester anonyme m'a contacté sur skype pour me proposer un contrat de staking/coaching. C'est un joueur régulier de très bon niveau, que ce soit en cash-game et en tournoi. Il dit avoir lu mon blog et compris ma volonté affichée de faire progresser mon jeu pour monter les limites et gagner plus. Vous savez, "move up where they respect your raises" comme on dit dans l'milieu, m'voyez.
    Bah pour être honnête, j'ai été bien tenté par le contrat. Le staking, pour ceux qui ne savent pas, c'est un mécène qui fourni la bankroll pendant une période donnée (2.000€ dans ce cas) et qui récupère une partie des gains de la personne qu'il stake. Il me propose en plus un coaching personnalisé et une review de mes sessions. Puis il me dit qu'on fait 60% pour lui, 40% pour moi, sur tous les profits que je réalise en 2014.
    Sur le coup ça me parait absolument énorme, comme pourcentage. Mais en réalité il s'agit des standards de marchés, quand on propose staking et coaching. Après tout je joue son argent et pas le mien, je n'ai aucun risque personnel.
    Autre chose qui m'a un peu gêné, il souhaiterait que je modifie quelques habitudes que j'ai prises dans mon grind, notamment les sites sur lesquels je joue, et mon volume d'heures mensuelles.
    Je donne un accord de principe en précisant qu'il faut que j'en reparle à d'autres personnes et que je confirme rien du tout.
    A froid, c'était très certainement un bon investissement à considérer, puisque les progrès que je ferais au cours de cette année me permettraient de dégager beaucoup d'argent sur les années suivantes. Mais mon état de confiance étant ce qu'il était, et vu que j'avais enchainé une 12ème session positive de suite avec un petit +64€ , j'ai trouvé suffisamment de confiance en moi pour recontacter le mécène et lui expliquer que je me rétractais, que je pensais que c'était plus dans mon intérêt de continuer par moi-même.
    A ce moment là, je suis à +622€ sur le mois de décembre et je n'ai joué que 15h, autant dire que tout va bien.
    Bien sûr, comme Karma's a bitch, je réalise le dimanche suivant l'une des pires sessions de ma carrière, en clôturant à -242€ ce qui est beaucoup pour moi, considérant mes buy-ins. J'en récupère +177€ le lendemain toutefois, ce qui conforte un peu mon moral. J'enchaine alors une mauvaise passe assez désagréable, puisque je perd encore -160€ le dimanche suivant - ce qui au passage me fait terminer le mois à +397€ pour 37h de jeu - puis encore -57€ et -67€ lors des premiers jours de janvier.
    Un run qui me sort un peu de mon ordinaire "joue petit, gagne petit", la montée de limite ne s'est pas passée comme prévue. Conscient de ma faiblesse psychologique du moment, je décide de sécuriser la somme restante sur mes comptes joueurs et cash-out ma bankroll le temps de faire une pause de quelques jours, quitte à faire l'impasse sur les magnifiques Winamax Séries. Je me rends de plus en plus compte que mon défaut principal au poker, c'est une mauvaise approche psychologique, ça me joue des tours assez fous.
    Quoiqu'il en soit, je raconte mes déboires à un ami, qui me propose à son tour de me staker pour repartir en ayant la tête fraiche. Il propose de me prêter 1000€ pour 6 mois, on split les profits nets à parts égales au bout de cette période. Je conserve le BRM et les rooms sur lesquels je suis habitué.
    Les membres du chan MTTs m'ont dit plus tard que ce deal était une idiotie, considérant mon niveau et les gains que j'ai accumulés dans le passé "on accepte pas un staking pour jouer des games sur lesquelles on a un edge quand on a la liquidité pour les jouer, nom de nom".
    Toujours est-il que j'ai accepté sur le champ, j'imagine que j'avais bien besoin d'un peu de risk free pour quelques mois.
    J'ai donc pu jouer ce lundi 20 janvier avec 500€ sur Winamax et 500€ sur Pokerstars qui n'étaient pas à moi. Session bien ficelée puisque je buy-in 22.9% de cette bankroll en une journée en 34 tournois (HARDCORE). Je termine finalement la soirée à +464€ après 9-10h de jeu, en gagnant notamment un deepstack à 550 joueurs à 5€ (big up à mon adversaire qui perd KT vs QT sur Txx pendant le head's up, take that, Universe ).
     

     

     
    Prochaine session dimanche 27 janvier, qui sera déterminante pour la suite des événements, puisque je jouerais sans doute une bonne cinquantaine de tournois ce jour-là !
     

     
    A très bientôt donc !
  7. Like
    dakeyras37 reacted to Introl for a blog entry, Day 1 - On a chatte au max !   
    C'est donc en ce premier jour de l'annee 2014 que je me leve aux aurores pour mon sixieme trip en direction de Sin City en 4 ans. 6h30 ca pique un peu lorsque l'on a passe la soiree du reveillon entre amis, meme si j'ai l'avantage de ne pas etre fetard et de ne pas boire.

    Rituel habituel : 10 minutes de marche jusqu'au Skytrain, le metro de Vancouver, 10 autres minutes pour le trajet jusqu'a l'aeroport, qui ne grouille pas de monde en ce matin du premier janvier.
    Check-in express, on chatte un siege hublot cote droit de l'appareil (vue imprenable sur la ville et le strip lorsque l'on arrive du nord, apres avoir contourne le mont Charleston).

    Et la bonne etoile continue : on decolle avec 5 minutes d'avance, et le pilote nous annonce qu'en raison du trafic aerien reduit pour cause de premier janvier, on est autorises a prendre la ligne droite et que l'on arrivera donc par consequent a destination avec pas moins de 40 minutes d'avance sur l'horaire previsionnel.

    2h03 de vol donc, de porte a porte. Record battu !

    Arrivee a Mc Carran et recuperation encore une fois tres rapide des bagages puisque ma valise arrivera dans les toutes premieres sur le Carousel. Pour les moins chanceux, qui veulent passer le temps en attendant leurs affaires, des bandit manchots leur tendent les bras.

    On se dirige vers le shuttle pour le Vegas Rent-a-Car (le hub ou sont regroupees toutes les compagnies de location de voitures) et encore une fois la chance est de la partie puisqu'une navette est sur le point de partir.

    Personne au comptoir chez Alamo, alors que Thrifty, Budget et Enterprise sont bondes. J'avais reserve la voiture la moins chere, une compacte, tout en sachant tres bien que j'avais peu de chances de repartir avec. En effet, le parc vegasien sur cette categorie de vehicule est tres reduit, et les compagnies sont la plupart du temps a court de stock, d'ou un upgrade quasi-systematique.

    Bon la, comme c'est ma journee de chance l'upgrade sera carrement de 3 categories puisque l'employee me proposera d'emblee un upgrade en full size pour le meme prix ($18/jour). Je demande si elle a une japonaise de dispo et elle m'annonce que j'ai de la chance (sans dec ?) car une Hyundai Sonata Hybride m'attend.

    En plus de sa ligne franchement agreable, les sensations au volant sont assez dementes. Le silence surtout, lorsque l'on roule a moins de 35mph fenetres remontees, radio et clim coupees. C'est bien simple, on n'entend pas le moindre son !
    Le principe de l'hybride : en ville donc, lorsque vous roulez sous les 35mph (environ 55km/h), la voiture est alimentee par la batterie. Le carburant classique prend le relais lorsque vous roulez plus vite, tout en rechargeant la batterie. L'essence n'est deja pas chere ici, environ $0.8 par litre, mais en plus l'aiguille de mon reservoir pointe toujours au dessus de "Full" apres deux jours et une centaine de kilometres parcourus.

    Un petit arret au Fry's pour m'acheter une carte memoire pour ma micro-camera, et je reprends l'I15 plutot que le strip jusqu'a Flamingo Road. Juste apres le Palm's dans un petit mall se trouve un magasin d'electronique qui pourra me debloquer mon telephone pour une bouchee de pain. Mais, seul beat de la journee, j'avais oublie que l'on etait le 1er janvier et que par consequent la boutique avait toutes les chances d'etre fermee, ce qui etait le cas.

    Par contre le super resto italien Pasta Mia, juste a cote, et qui a si souvent ete vante par Benjo -a juste titre- est ouvert, et comme il est 14h30 nous sommes toujours en configuration Lunch (aka tres pas cher). Pour la modique somme de $12.99, j'aurai le droit a une soupe, un pain a l'ail et a l'huile d'Olive qui dechire sa mere, une platree gargantuesque de Fettucines aux St Jacques (d'une fraicheur incomparable), et un cafe ! Moi j'appelle ca du vol (enfin dans l'eutre sens hein, c'est moi le vilain), mais comme je suis poli je ne dis rien...



    Apres cela, et l'estomac bien rempli, je prends la direction de East Harmon Street pour check-in au Rumor Hotel, juste en face du Hard Rock, pour ma premiere nuit. En effet, si j'ai pu avoir un deal imbattable au Flamingo pour une GO Room pour le reste de mon sejour, la nuit du premier janvier coutait a elle seule plus cher que les 4 suivantes. Je me suis donc rabattu sur une qualite moindre, quoique tres correcte pour le prix ($50).

    J'en profiterai pour recharger les batteries (au propre comme au figure) en m'accordant une petite sieste de 2h suivi d'une bonne douche revigorante. Il est ensuite l'heure de ma premiere partie de Poker, car a la base je viens quand meme un peu pour ca. Sur la route j'hesite longuement entre un demarrage pepere au Flamingo ou bien tester le Bellagio pour la premiere fois. Finalement je prendrai la troisieme option : l'Aria pour une heure de CG suivie du tournoi daily de 19h.

    Arrive sur place on m'informe qu'exceptionnellement il n'y a pas de tournoi aujourd'hui. Je m'installe donc a une table de CG ($1/$3) qui se revelera etre un pur bonheur. 2 bons joueurs seulement, et au moins trois enormes spots.

    2 mains marquantes, avec lesquelles je ferai la majeure partie de bon beurre :

    - Je raise 10 en early avec et suis paye 4 fois.
    Je cbet 25 sur le flop et suis paye deux fois. Ok j'abandonne.
    Turn bon ok je vais miser un petit 35 alors, paye par ma voisine de gauche (l'un des spots).
    River , je mise assez pour la mettre a tapis (elle a environ 80), et elle paye avec

    - Un peu plus tard, UTG open a 12 et est paye 3 fois. Je paye au cutoff avec
    Flop
    UTG mise 40, tout le monde fold et je me contente de call.
    Turn
    UTG boite pour 135, et je hold face a

    Je me leverai de table apres deux petites heures avec un profit fort respectable de $554.



    Il est 21h, je n'ai pas faim, encore gave par le repas de midi, et je m'en vais me ballader un peu sur le strip. Je me dirige vers la PR du Flamingo et demande une place en 1/2. Mais lorsque le "David I." que j'ai pourtant enonce tres clairement se transforme en "Kevin R", que je suis 8eme sur liste d'attente et qu'ils ne projettent pas d'ouvrir une nouvelle table dans l'immediat, je lache l'affaire. Un programme des tournois du groupe Harras traine sur le comptoir, et je repere un $85 a 22h au Caesars. Un coup d'oeil a ma montre, il est 21h57. Ca va, ca devrait le faire, je raterai le premier niveau, ce n'est pas la mort.

    Je traverse le strip, me perds dans le CP avant de finir par trouver la PR, et register. Le tournoi a commence un peu en retard et je ne raterai finalement que les 6 premieres minutes.

    7500 jetons, niveaux de 20 minutes. Une trentaine de joueurs inscrits lorsque je m'asseois, chiffre qui cloturera a 41 inscriptions.

    Je laisse passer deux bons tours de table avant de jouer ma premiere main, et 3bet mon voisin de droite, tres loose preflop et passif post. Il paye.

    Bingo. Il bet, je raise cher et il paye.

    il check, je mise 2/3 du pot et il paye encore

    Je le vois sur un bon as, AK ou AQ, et me sens tres safe en misant 1/2 pot. Mais il me raise a tapis.
    Je ne vois vraiment pas ce qui me bat ici, au mieux il a deux paires AT. Je le couvre legerement et paye apres deux bonnes minutes de tank. Il retourne
    bien joue champion, je ne l'avais pas venue venir celle la...

    Il me reste alors 7 blindes sur 100/200, je poste un message sur le CP en disant que vu comme c'est parti je vais aller faire un peu de CG au Bellagio dans les minutes a venir.

    Mais en l'espace de deux mains, je vais totalement me refaire. Un triple up avec 77 paye deux fois qui hit 7 turn face a AK et TT, puis un double up la main suivante avec KK vs AK.

    Il reste une trentaine de joueurs, et je suis d'un coup tres bien avec une quarantaine de blindes devant moi, ce qui me permet de derouler et de placer quelques moves efficaces. Je monte a deux fois la moyenne a 18 left, sans jamais montrer mes cartes.

    RAS jusqu'a la table finale, en mode cruise control. On se retrouve vite a 6 pour 5 payes, et on decide de tous filer $15 pour le bubble boy. Deux nouveaux sortants, nous ne sommes plus que 4 pour un payout qui ressemble a 300/400/600/900, et nous decidons de sagement splitter a 4 pour $550 chacun, ayant un tapis sensiblement equivalent avec une moyenne affolante de 12BB.

    Au final, ca nous fait un gain net de $450, soit tres exactement $1004 pour la journee. Ca va, on a connu pire comme debut de sejour ! Et puis j'ai enfin vaincu la malediction qui me poursuivait au CP, ou je n'avais jusqu'ici jamais gagne un seul $, que cela soit en tournoi ou en CG...

    Retour a l'hotel, il est 3h30, et avec un check-out a 11h dernier carat je ne m'eternise pas.

    http://www.youtube.com/watch?v=m5hluoTIFxc

    Au programme de l'episode 2 :
    mes premieres sessions au Bellagio et au Mirage, le check-in au Flamingo et la decouverte de la chambre avec la vue qui va avec, et LOVE du Cirque du Soleil
  8. Angry
    dakeyras37 reacted to ArtPlay for a blog entry, Quelques mains + Lancement dans le coaching   
    Hello tout le monde,

    Ca faisait un bail dites. Comme à chaque fois, c'est juste. Deux raisons me motivent cette fois à poster. Tout d’abord ça fait plusieurs mois que j’ai envie de le faire, soit parce que je joue des mains rigolotes (en général où je fais des erreurs intéressantes) soit parce que j’ai envie de parler de sujets qui me tiennent à cœur (j’avais préparé tout un blabla sur la fiscalité au mois de mai que j’ai jamais eu le courage de terminer et qui ne sert maintenant plus à grand-chose).

    Bien entendu, j’ai eu la flemme, on s’en serait pas douté tiens.

    La deuxième raison qui me pousse à poster est que tout au long du mois de novembre j’ai joué avec de moins en moins de motivation, jusqu’à spew 2-3 buy-ins comme une buse le dernier jour de mon mois. Non pas que j’aie joué foncièrement mal – j’aurais de toute façon les chevilles trop gonflées pour l’admettre – simplement j’ai beaucoup manqué de motivation et plutôt que de chercher à chaque seconde LA décision optimale j’ai beaucoup trop autopiloté en prenant toutes les décisions les plus faciles, ce qui a bien sûr conduit à agacement et baisse du winrate.






    Chouette mois de novembre.


    Et voilà qu’arrive décembre et je sens que la motivation n’est toujours pas revenue puisque je n’ai pas joué plus de 700 mains dans la semaine (quand même réussi à win 5 BI, mais c’est purement du talent). Ajoutez à ça que j’ai 150 tracasseries administratives à régler ce mois-ci, j’ai donc décidé de m’essayer à un truc que je n’ai jamais fait jusqu’à maintenant, faire un peu de coaching payant tout au long du mois de décembre (et plus si affinités). Voir les modalités ci-dessous.


    Quelques mains sympa Bon tout d’abord si jamais vous étiez passé à côté je voudrais vous reparler de 2 analyses que j’ai faites il y a maintenant quelques temps sur le forum qui, je pense, sont intéressantes. En tout cas les réaliser m’a personnellement fait progresser donc je pense que ça peut être utile à certains aussi. Bon par contre …. C’est du MTT.

    On en a une ici : sur l’intérêt de défendre ses blindes très très (très !) loose même très shortstack. Et une autre là : où on voit comment ça peut être rigolo de call un min-4bet 30BB deep.

    A part ça je vais vous balancer quelques mains en vrac avec quelques éléments de réflexion (ou non.). Je vous invite à livrer vos analyses sachant que pour certaines mains j’ai fait les analyses (et le cas échéant simulations) que je pense à peu près complètes, pour d’autres je n’ai pas encore pris le temps d’y réfléchir à fond. A vos crayons =)


    KJs squeezé + bluff osé 3way Alors celle-ci est marrante. Les deux joueurs sont des réguliers mais SB est un « régulier » monstrueusement perdant. Il joue environ 30/20, quelque chose comme 12% de resteal, fold à seulement 10% des 3bets. Call beaucoup les flops et les turns pour fold raisonnablement souvent river. Le bouton est un reg qui doit fold à environ 60% des 3bets et open 60% de ses boutons, de mémoire.

    PokerStars Hand #103027948930: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2013/08/21 10:45:43 CET [2013/08/21 4:45:43 ET]
    Table 'Numidia II' 6-max Seat #5 is the button
    Seat 1: ArtPlaie (€366.31 in chips)
    Seat 2: yass987 (€317.76 in chips)
    Seat 3: Akoos (€701.69 in chips)
    Seat 4: RainCock (€201.22 in chips)
    Seat 5: DooM+) 4real (€304.58 in chips)
    Seat 6: patrik33 (€223.92 in chips)
    patrik33: posts small blind €1
    ArtPlaie: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    yass987: folds
    Akoos: folds
    RainCock: folds
    DooM+) 4real: raises €2 to €4
    patrik33: calls €3
    ArtPlaie: raises €16 to €20
    DooM+) 4real: calls €16
    patrik33: calls €16
    *** FLOP ***
    patrik33: checks
    ArtPlaie: bets €22
    DooM+) 4real: calls €22
    patrik33: calls €22
    *** TURN ***
    patrik33: checks
    ArtPlaie: bets €54
    DooM+) 4real: calls €54
    patrik33: folds
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: bets €270.31 and is all-in

    Je pense que l’action sur toutes les streets peut être sujette à débat.



    A4s call un 4bet vs early UTG est un reg que j’ai pas mal 3b récemment dans la session. Souvent tight mais devient parfois fou et se bagarre régulièrement dans la rue, y compris avec des meutes de pompiers.

    Table 'Sinon IV' 6-max Seat #4 is the button
    Seat 1: qwxcvbn (€438.93 in chips)
    Seat 2: ArtPlaie (€507.41 in chips)
    Seat 4: boubouloulou (€188.57 in chips)
    Seat 5: Alimanas (€561.75 in chips)
    Seat 6: xadina (€200 in chips)
    Alimanas: posts small blind €2
    xadina: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    qwxcvbn: raises €6 to €10
    ArtPlaie: raises €20 to €30
    boubouloulou: folds
    Alimanas: folds
    xadina: folds
    qwxcvbn: raises €46 to €76
    ArtPlaie: calls €46
    *** FLOP ***
    qwxcvbn: bets €60
    ArtPlaie: calls €60
    *** TURN ***
    qwxcvbn: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    qwxcvbn: checks
    ArtPlaie: bets €371.41 and is all-in
    qwxcvbn:

    Quelle est votre idée générale sur ce genre de play ? En particulier, si on choisit de call préflop, comment pensez-vous qu’on devrait jouer sur A-high board ?



    KK 3barrel pour value vs reg Une main un peu plus anecdotique mais qui m’a pas mal fait réfléchir. On est ici contre un reg qui ouvre genre 25% au CO et doit fold à 65% des 3bets. Je dois 3bet 6-7% dans cette position. L’action river vous convient-elle ?

    PokerStars Hand #102339378185: Hold'em No Limit (€2/€4 EUR) - 2013/08/05 14:48:42 CET [2013/08/05 8:48:42 ET]
    Table 'Alagasta VII' 6-max Seat #1 is the button
    Seat 1: Agonija1 (€400 in chips)
    Seat 2: paco78610 (€219 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€529.16 in chips)
    Seat 6: MELJA59 (€400 in chips)
    paco78610: posts small blind €2
    ArtPlaie: posts big blind €4
    BatCountry44: sits out
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    MELJA59: raises €8 to €12
    Agonija1: folds
    paco78610: folds
    ArtPlaie: raises €32 to €44
    MELJA59: calls €32
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: bets €36
    MELJA59: calls €36
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €96
    MELJA59: calls €96
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: bets €353.16 and is all-in
    MELJA59:



    Call 4è pair sur 4flush board en 3bet pot Enfin la dernière je l’aime bien parce qu’elle part d’une réflexion assez poussée. Et qu’en définitive je sais pas qui joue le plus mal entre mon adversaire et moi.

    PokerStars Hand #105005146530: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2013/10/04 10:37:17 CET [2013/10/04 4:37:17 ET]
    Table 'Perihelion II' 6-max Seat #1 is the button
    Seat 1: ArtPlaie (€200 in chips)
    Seat 4: DooM+) 4real (€995.77 in chips)
    ArtPlaie: posts small blind €1
    DooM+) 4real: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    ArtPlaie: raises €2.38 to €4.38
    DooM+) 4real: raises €11.62 to €16
    ArtPlaie: calls €11.62
    *** FLOP ***
    DooM+) 4real: bets €21
    ArtPlaie: calls €21
    *** TURN ***
    DooM+) 4real: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    DooM+) 4real: bets €40
    ArtPlaie: calls €40
    *** SHOW DOWN ***
    DooM+) 4real: shows (a pair of Sixes)
    ArtPlaie: mucks hand
    DooM+) 4real collected €152.50 from pot

    Un indice pour analyser la river, demandez-vous quelles sont nos ranges respectives et avec quoi vous imaginez un 2d barrel.

    En fonction de l’enthousiasme (ou du manque d’enthousiasme) suscité je referai un billet pour détailler les « solutions », ou bien je me contenterai de détailler dans les commentaires.


    Coaching
    Edit : 07/12 - Totalement booked pour le moment, je préviendrai si je réouvre des places dans un futur proche

    Edit 07/12 - Totalement booked pour le moment je ne peux plus prendre personne jusqu'à nouvel ordre, je vous le ferai savoir le cas échéant

    Donc oui comme j’en parlais en introduction j’ai l’intention de faire un peu de coaching au cours du mois de décembre histoire de me vider un peu la tête et de me remotiver d’une manière un peu différente.

    Bien que ne m’étant jamais fait payer c’est pas tout à fait une nouveauté pour moi de coach, je l’ai pas mal fait pour des amis, avec quasi toujours de bons résultats, mais j’ai toujours trouvé ça plus sympa et surtout plus rentable de grind. Là étant en gros mal de motivation je me dis pourquoi pas, à voir si je trouve des intéressés. Attention, c’est l’instant frime.


    Présentation Tout d’abord mon graphe de l’année histoire de me situer un peu :


    Ca doit être genre moitié/moitié de ½ et de 2/4. Bon OK, plutôt 3/5è 2/5è mais il faut bien que je triche un peu. Ce graphe vous donne déjà une bonne idée du genre de joueur que je suis, c’est-à-dire le genre qui fait relativement peu de volume par rapport à pas mal de mes confrères. Je préfère essayer de me concentrer sur ma qualité de jeu (et surtout ma qualité de vie) plutôt que de m’astreindre à des volumes de fou pour choper des paliers de rakeback.

    Par ailleurs je ne bumhunt pas (trop), je joue tous les HU afin de démarrer des tables et à peu près tous les lineups (sauf 3-handed car c’est vraiment trop chiant) dans la mesure où j’ai pas plus de 6-8 tables. Vous allez me dire « ya tout le temps plus de 6-8 tables », je vous invite à venir voir par vous-mêmes à 10h du mat’ sur PS.fr .

    Enfin sempiternelle question je ne joue presque pas de 1k (300 mains en 2013 quand même ….) principalement parce que la limite est trop illiquide et que ça m’emm**derait trop psychologiquement d’avoir une de mes limites 5 fois plus chères qu’une autre.



    Ce que je peux vous apporter Je pense avoir deux grandes qualités dans mon jeu que je pense pouvoir vous transmettre. La plus grande est que je comprends assez bien les fondements théoriques du jeu. Le débat jeu inexploitable/jeu optimal est toujours aussi vivace et je commence à ne pas trop mal me débrouiller dans la compréhension du premier. Cf ce post où j’essaie d’exposer ma vision du débat : .

    Pour vous parler plus clairement pour tout ce qui est constructions de vos ranges, avec quelles mains vous devriez barrel, avec quelles mains vous devriez vous abstenir en raison de blocker effect, de votre range qui devient trop faible, pour le choix de vos betsizings je pense pouvoir apporter beaucoup à de nombreux joueurs.

    La deuxième qualité que je pense pouvoir apprendre à d’éventuels élèves est, paradoxalement, que je perçois assez bien les situations où quasi tout le monde est justement très loin du GTO. Je ne peux malheureusement pas directement donner d’exemple en public parce que je fais, grâce à ça, des folds et des calls assez directement exploitables, mais ce sera l’objet de recommandations auprès de mes élèves. (petit indice néanmoins, les gens ont souvent des fréquences très mauvaises sur certains runouts en 3b pot).

    Un troisième élément où je pense pouvoir faire progresser beaucoup de monde est la défense de blindes. Pas cette fois-ci parce qu’il s’agirait d’une de mes qualités principales, mais surtout parce que c’est l’un des défauts principaux de la plupart des gens. En gros mes conseils risquent de souvent inclure : défends plus ta BB, défends moins ta SB. Oui, tout ne sera pas aussi compliqué et chiant que le paragraphe précédent.



    Tarifs et déroulement pratique Je vais fixer un tarif de base à 150€/h. Je n’exclus pas que cela évolue dans le futur à la hausse ou à la baisse, je n’ai qu’une idée approximative des prix du marché, je me suis en gros calqué sur mon hourly.
    Je tiens à apporter les précisions suivantes :
    Pour les professionnels qui payent des impôts je peux fournir une facture (la classe…). Ce qui vous permet de déduire les tarifs de votre résultat net. Cela peut aussi se déduire dans le futur si vous avez peur de vous bouffer un petit contrôle fiscal des familles. Ca arrive aux meilleurs.
    J’amortirai le coût si vous bookez d’avance plusieurs sessions. Mettons 1.200€ les 10h, 650€ les 5h.
    Paiements possibles par virement, paypal, Skrill. Discount à 120€/h si vous souhaitez payer en Bitcoin, combinable avec un "prix de gros".

    Pour ce qui est du déroulement pratique, en prérequis je vous demanderai de disposer de TeamViewer et d’un micro. Nous commencerons de toute façon par une première séance gratuite d’une demi-heure histoire d’analyser un peu votre database, votre style, vos attentes. Et l’occasion pour vous de confirmer si oui ou non ce que je commence à raconter vous intéresse.

    Par la suite au cours de nos séances nous ferons en fonction de vos envies et du temps dont nous disposerons soit de la session-review en profondeur sur un nombre de table limité pour identifier d’éventuels leaks théoriques profonds dans votre jeu, soit de la live-review pour identifier vos leaks pratiques lorsque vous jouez à vitesse réelle. Sur demande nous pourrons aussi analyser des situations dans le détail ou brosser des concepts généraux.

    Si une séance doit durer 1h10 au lieu d’une heure il va de soi que je ne facturerai pas les 10 minutes de rab ; je suis votre coach, pas votre avocat.

    Enfin entre les séances je serai à votre disposition pour discuter de quelques hand histories qui vous poseraient problème.


    Voilà, à vos commentaires pour les hand histories, et à vos MP pour ceux qui souhaiteront plus de détails ou seront intéressés !

    Sylvain.
  9. Like
    dakeyras37 reacted to Introl for a blog entry, Las Vegas Episode VI : J-29   
    A moins d'un mois de mon prochain trip il est temps de faire un petit point, avec un calendrier previsionnel qui se precise. Je dis bien previsionnel, car jusqu'ici je n'ai jamais reussi a tenir un programme pre-etabli.

    HOTEL
    Originellement, je voulais tenter du hors-strip pour changer un peu, et avait jete mon devolu sur le Gold Coast pour $276 les 5 nuits (dont plus de $100 pour la seule nuit du 1er janvier, c'est pas donne sur cette date meme si pas aussi delirant que la veille).

    Mais quelques jours plus tard j'appelle la PR du Flamingo afin de me renseigner sur les Poker Rates afin de repondre a une question posee dans On m'informe de maniere tres courtoise qu'il n'y en a pas, et je raccroche.

    Moins de 10 minutes plus tard, je recois un appel en provenance de Vegas. Il s'agit du Room Booking du Flamingo qui me propose un deal pour le moins sympatoche : $175 les 5 nuits en GO Room, taxes & resort fees inclus. Pas trop d'hesitations, j'avais deja teste les GO en 2009 et c'est du tres bon niveau, donc je snap la proposition et annule le Gold Coast.


    Et pour la seconde partie de mon sejour (du 21 au 25 janvier), une offre assez delirante sur Otel.com ne m'a pas fait hesiter tres longtemps : 4 nuits au Vdara pour $468 taxes & Resort fees inclus ! Je voulais originellement me tenter le Downtown, mais la c'etait difficile de tourner le dos a une telle offre... La meme reservation via le site de l'hotel m'aurait coute $875 + les resort fees... Autant dire le double.


    VOITURE
    Loue une Full Size chez Alamo via Hotwire pour $114 les 5 jours taxes comprises ($18/j HT).
    Je sais que je pourrais louer une compact et etre quasi assure d'avoir un upgrade ( le parc de compact est limite a Vegas) mais pour juste $2 de plus par jour je voulais etre sur d'avoir une full size, bien plus confortable a conduire si je dois sortir un peu de la ville.



    POKER
    C'est la je pense que le programme va se faire au jour le jour. La seule chose dont je suis sur, c'est qu'il y aura le $125 du vendredi soir a l'Orleans, le HORSE du dimanche soir (toujours a l'Orleans), un ou deux $125 daily a l'Aria et du CG au Bellagio.


    SPECTACLES / LOISIRS
    Places reservees pour "Love" au Mirage, et retour au Rio pour revoir "Penn & Teller".
    Menu degustation de l'Atelier Rebuchon au programme egalement.



    TRIP REPORT
    Je viens de mettre la main sur un pocket camcorder Samsung W300. Je vais essayer de me la jouer "Go Pro" et proposer quelques petites sequences en immersion. Il faut juste que je trouve un moyen de le fixer de maniere stable... Working on it, mais si vous avez des suggestions je suis preneur.


  10. Like
    dakeyras37 reacted to frenchpower for a blog entry, Job ou addiction ; paradis ou enfer.   
    Bonsoir à tous!!

    Cela fait quelques années que je suis sur ce site ( sous un autre speudo vous comprendrez pourquoi) et j'ai souvent vu les joueurs postés leurs objectifs, leurs ambitions, leurs motivations etc... mais je n'ai pas souvent vu de post concernant les effets négatifs, destructeurs ou même toxiques que de longues céssions peuvent laisser comme séquelle. Je crois savoir quand terme de stastistiques il y a 85% de joueur perdant, 5% de gagnant et une dixième qui sont a jeu. Mais ou sont donc passé ses 85%. Je vais vous raconter mon histoire qui je l'espère pourront préserver l'avenir de quelques uns d'entre vous.


    J'ai comme tout le monde été innicié par un de mes proches au poker, je travaillais en saison et je fis la rencontre d'un joueur il me restait 50€ pour faire une dixiène de jour je décidais donc de le suivre afin de faire fructifier le peu de capital qu'il me restais ( j'avais 21 ans , j'en ai 28 ). nouq voila parti au casino le plus proche cav min 50€ max 250€ bb 1 € gb 2€. Soit la chance du débutant n'est pas un mythe soit j'avais un réel don ( chose que l'on m'a souvent répéter durant c'est longue et interminable année). bingo j'augmente mon capital de 650%. Plutôt pas mal.Mais je me décide a garder une certaine lucidité et je garde mes objectifs professionnel en tête.

    Les années se passent je travail, arrondi les angles de quelques magouilles des plus honnéreuse. Je jou toujours au poker mais de facon récréative. Je monte un bar pendant plus de deux ans ( j'organisais des parti CG et tournois), je coule la société afin de ne payer aucune charge et impôt car je ne déclarais rien mise a part deux café et une camomille dans la journée. J'arrive a sortir une joli plus valu sur ces deux ans de travail ( un solde de 6 chiffres). J'ai désormais 25 ans je pèse plus de 150 000€uros, je suis beau gosse , sportif, belle voiture, belle gonzesse, je suis bien me voila lancer dans la vie; j'ai tout pour réussir.

    Je décide donc de changer de ville afin d'investir dans l'immobilier ou u autres bissness qui me s'emblerait lucratif. Je passais donc mes premières semaines dans ma nouvelle vie a flirter le soir avec les casinos. Si ma mémoire ne me trahi pas je crois prendre plus de 5000€ en deux semaine. c'est un casino de campagne le niveau est assez faible. Je décide donc de faire carrière dans le poker du moins quelques temps.

    Les six premier mois je prend environ 20000€usos et un ami m'inici au jeu de table tel que la roulette et surtout le pioker sur internet. je crois que met plus gros casage de rein se sont fait a la roulette mais j'en ai également chi** sur internet. d'une nature impulsive et tiltogène j'arrivais a controler mes émossion sur un table le jeu est lent et il te suffit d"e sortir taper un sky ou deux griller 4 5 clope d'affiler et la pression redescend tout en sachant que le cas ferme a 3h le net c'est du délire je me suis vu cuisiner en jouant, pissé en jouant me brosser les dents en jouant et même caresser ma gonzesse en jouant. j'ai commencé a perdre et a rentrer dans un spirale qui sentait mauvaise.

    J'écoute les conseils d'un pote qui ma dit prend du recul retourne a ton premier a mour le live. Chose faite je trace direct sur paname je m'inscrit au premier tournoi que je trouve 200€ rebuy k-o BIG je le win.(J'ai 26 ans et perdu 30% de mon capital)
    Je repard de plus belle dans le game tout les jours 18 h 3h. J'alterne roulette poker cumulant les gros gains perdant notion de toute réalité, de toute objectivité. Qu'est ce que 5 € rien! ( demande le a un clodo).

    La drogue et l'alcool vont de paire pour un noctambuliste. J'allais vraiment mal je m'en suis rendu compte j'ai quasiment tout cramé mise a part 50000€ que j'avais coffrer sur une assurance vie. je décide de reprendre la voie des plus honnorable celle du taf et de me griller de tout les cercle de jeu, caz, et le net. Un pote me branche dans une société de vente auprès du particulier dès les premiers mois je cartonne j'empoche des salaires qui font mal a la tête plus de 10000€uros mais je grattais comme un forcené. au bout de 9 mois je me refais tranquillement la société se casse la geule je me retrouve sans emploi mais j'ai gagner se que pour certain metteront des dixaine années a prendre.

    Je monte sur tanger avec un pote je prend un branler fénoménal, idem sur barcelone.

    Le rsi , le fisc toque a ma porte "MR....... vous nous devais tant", la douloureuse je l'ai avais zappé ceux la. je fais les compte je n'avais pas assez de fond pour pouvoir passer entre les mails du filet. Je solde donc mes comptes prend une parti en traveller cheque une autre en espèce et l'autre déposer sur le compte d'un ami en cas de coup dure et je pars a l'étranger. la ou les casinos me sont ouvert. Pour vous donner un repere temporel cela fait 8 mois.

    Aujourd'hui j'ai tout perdu femme, montre, voiture, ami, vie, travail, argent et même pire ma dignité. Je suis SDF depuis 2 mois je vis de quelques vols, je pli des canettes pour en faire des cendriers et les revendre au touriste. Ma consommation d'alcool a augmenté et les drogues ne ceux sniffent plus mais s'injectent. Je garde toujours l'esprit entrepreneur et je sais que je vais m'ensortir du moins je l'espère car de jour en jour je perd peu a peu ma lucidité

    Mais le jeu ma tout pris, un personne m'aurait pris 1/5eme je serais devenu fou lui m'a tout pris sans que je ne m'en appercois. Avec toujours l'idée je vais me refaire.

    Tout ca pourquoi

    Toi le joueur qui lit ce poste peut être que ca ne concerne pas mes garde mon histoire en t^te et toi qui peut eventuellement te reconnaitre pose toi les bonne question revient sur terre et arrete ce game qui pollu ton esprit et ta personne.

    J'étais quelqu'un je suis désormais personne.

    je lui ai laisser prendre mon ame
  11. Like
    dakeyras37 reacted to olivierp for a blog entry, Mon poker   
    Bobi mon amour <3...





    Salut Bobi ! Ca va ?


    Y'a pas bien longtemps maintenant, j'ai eu un message de Bobi qui me demandais de participer à un thread qu'il avait initié, soit disant parce que parait-il que j'ai déjà joué pas mal de main à ce jeu de carte qu'est le poker. Le thread en question :

    Je sais pas si vous connaissez Bobi, mais faut le dire tout de suite, c'est 100kg de muscles () et un caractère ultra agressif. Donc bon, ça a beau avoir l'air d'être un message anodin, ce n'en est pas un... Et puis en plus je l'aime bien et j'ai envie de lui faire plaisir

    Par contre je suis un peu emm**dé, malgré ce que j'ai dit au-dessus, je ne vois pas bien quoi ajouter directement à la conversation. Donc j'ai décidé de feinter, de ne parler que de moi. Et vu qu'un blog c'est fait pour ça normalement, ben je vais le poster ici.

    Donc voilà, j'ai pris la décision de parler ma relation ( <3) avec le poker depuis que j'y joue. Ca fait un bout de temps maintenant, et je suis passé par pas mal de phases différentes. Avec du bien et du moins bien. Je vais forcement parler pas mal de ma vie autour et de ce qui a influé sur les décision poker, mais le but du jeu, c'est quand même de parler principalement de mes états psychologiques vis à vis du poker.

    Le poker : un coup de bol et un exutoire





    La galère


    Il y a très longtemps, dans une ancienne vie, j'étais en thèse. Et franchement c'était quand même bien la galère. Pas la thèse hein (quoique...), c'est vraiment un milieu qui me convenait bien et j'avais eu la chance de trouver un laboratoire avec des chercheurs extrêmement compétents et des étudiants avec qui je m'entendais très bien, bref y'avait tout ce qu'il fallait pour me plaire.

    Sauf que... J'avais quelque soucis de santé et j'allais pas super super. Disons que parmi les chose qui m'étaient difficile à faire pendant les quatre ans qu'ont durés cette expérience, y'avait : tenir debout (ça m'est arrivé un certain nombre de fois de m'écrouler dans la rue, comme ça sans raisons...), et arriver à faire une phrase en entier passé midi. J'étais un poil fatigué, tout le temps.

    En plus de ça j'avais un directeur de thèse que je considérais énormément, mais qui avait une petite tendance lunatique... Et manque de bol, il était en phase terminale d'un cancer à ce moment là, ce qui donnait une ambiance de thèse un peu particulière...

    Bon disons que l'un dans l'autre ça allait pas trop, que je passais beaucoup beaucoup de temps chez moi à ne pas faire grand chose, et une grande partie de ce temps sur mon ordinateur.






    Un coup de bol


    Ca a quand même pris un petit moment, mais c'est à ce moment là que j'ai trouvé le poker. Et j'ai vraiment tout de suite accroché. Et en plus de me passionner, j'ai eu la chance de pouvoir monter assez rapidement en 2/4 sans avoir ni un winrate fantastique ni un niveau délirant.

    Outre le fait d'y trouver une passion (ce qui est toujours sympa), à ce moment là le poker m'a surtout permis de penser à autre chose. Dans la vrai vie j'étais vraiment tout en bas, au fur et à mesure des mois qui passaient je faisais des croix sur les différentes voies qui s'offraient à moi pour mon futur. Parce que bon tenir debout et arriver à articuler des phrases cohérentes toute une journée durant c'est quand même quelque chose qu'il faut en général savoir faire.

    Le coup de bol là aussi, c'est que j'étais capable de jouer au poker à des moments où je n'étais pas capable de faire quoi que ce soit d'autre (parler par ex...), et même d'être un peu gagnant sans faire des efforts démesurés. Je jouais sur Doyle's room à l'époque, ceci explique certainement cela ...

    Je crois bien qu'à ce moment là, le rôle principal du poker a été de me permettre d'avancer. Je ne suis pas sûr du tout que j'aurais pu finir ma thèse si je n'avais pas réussi à "m'évader" grâce au poker. Ca m'a permis de ne pas trop penser à moi à un moment où ça allait pas trop, et où je ne pouvais pas faire grand chose pour que ça aille mieux.

    Bon en tout cas à un moment donné j'ai rendu ma thèse, je l'ai même soutenue. On m'a demandé ce que j'allais faire plus tard... J'avais fait un croix sur toutes les carrières "classiques", je n'étais très clairement pas en état pour les envisager. Et un truc sympa quand même, c'est qu'après avoir fait des croix sur tout, il me restait le poker. Je gagnais déjà un peu de sous, et j'adorais ça, y'a quand même bien pire comme voie de garage...

    Les circonstances auraient été différentes, je suis à peu près sûr que je ne me serais pas lancé dans le poker "à temps plein", pour tout un tas de raison. Mais en tout cas, les choses étaient ce qu'elles étaient, et j'ai encore aujourd'hui l'impression d'avoir eu un bol fou de découvrir le poker à ce moment là. C'est quelque chose que je garde encore en tête aujourd'hui.

    Le poker compétition





    Sky 10/20 is the limit


    Tout juste sorti de ma thèse, j'avais deux objectifs relatif au poker :
    Me servir de mon nouveau rythme de vie de pouvoir regagner en forme
    Progresser au poker

    Pour me mettre dans l'ambiance quand même, je commence par un bad run incroyable (pour moi à l'époque) d'un mois. Un vrai hein, pile ce qu'il faut pour être en confiance...

    Ca se passe assez rapidement mieux quand même, et je regagne en forme petit à petit. Donc bon, le premier objectif se réalise doucement, reste à progresser. Quatre-cinq mois après la fin de thèse, je met enfin l'engrenage en route : je joue énormément en heads up. En plus de ça j'avais trouvé deux américains motivés pour progresser. On enregistres des vidéos de nos matchs, on les commente. Ça et le heads up, c'est le top absolu pour apprendre le poker.

    Je n'avais pas l'ambition de monter toutes les limites en HU, ça se passait bien, mais j'avais comme objectif de retourner au short handed ensuite. C'est ce que j'ai fait. Passé quelques réadaptations, je pouvais monter en 5/10 et me débrouiller très bien sur ces tables.

    Dans le même temps j'essayais d'autres variantes, le HU PLO en particulier où j'ai joué pas mal de mains. En tout cas je prenais énormément de plaisir à apprendre.

    J'essayais de passer en 10/20, je me cassais les dents.

    Je réessayais de passer en 10/20, je me cassais les dents à nouveau.

    ...

    Bref, j''avais du mal à monter plus haut, mais j'avais passé quelques mois "à fond" poker, en progressant et en regardant vers le haut : c'est vraiment une période que j'ai beaucoup apprécié. J'avais vraiment l'impression de faire partie d'une compétition mondiale. Je cherchais à monter les divisions, une à une, et j'y arrivais en partie. C'était vraiment bon.

    Clicking buttons




    Pas très bien dormi cette nuit...


    Et puis je suis retourné sous cortisone. C'est incroyable comme ça rend nerveux ces conneries... Au bout d'un mois à quatre heures de sommeil par nuit, je commençais à me sentir super limite en 5/10, trop fatigué. Et pour en rajouter une couche, je ressentais le besoin de canaliser la nervosité du moment.

    C'est là que j'ai commencé à vraiment mass multitabler, je me suis dit que c'est ce qui correspondait le plus à mon humeur / niveau effectif du moment. Je suis descendu en 2/4, je jouais 16 tables (limite de FT à l'époque). Si je me sentais encore plus limite, je descendais encore d'un cran, en 1/2, pour me sentir à l'aise.

    Ça dure un bon moment comme ça. Et puis le .fr est arrivé.

    Y'a un truc horrible avec le multitabling, c'est que c'est terriblement difficile de revenir en arrière quand on y a gouté...

    Donc je continue.

    Début août, ma femme se retrouve alité pour au moins deux mois. Donc bon, la vie sociale à ce moment là est plutôt en stand by. Alors je décide de me fixer un objectif : faire sne en quelques mois. Je joue une tonne en nombre d'heures et de tables, et trois mois après c'est plié : j'ai fait mon million de mains.

    Ça peut paraitre très bourrin, mais au final j'en ai un bon souvenir. J'étais motivé par un objectif, j'ai passé beaucoup de temps en couple, on attendait un petit. Un petit coup de mou quand même au milieu où j'ai eu mon pire bad run en terme de set up / flips. Si je me souviens bien, au bout de 100k mains début octobre, quand je prenais mon tracker, la première main avec laquelle j'étais gagnant c'était AQo... La bonne nouvelle quand même, c'est qu'à ce rythme, 100k mains ça dure dix jours...

    Papa





    Mon ptit


    Et puis je suis devenu papa. Au niveau poker, ça a marqué la fin d'une période où je jouait énormément de mains en prenant du plaisir.

    J'ai aussi déménagé en même temps, emménagé dans un appart en travaux, et fait une partie de ceux-ci... Quand est venu la fin du congé maternité de ma femme, je me suis occupé de mon petit, en attendant la crèche qu'on ne devait avoir qu'à la rentrée. Et puis avec les histoires d'adaptations, de travaux dans la crèche voisine... La rentrée en fait c'est fin octobre. Et fin octobre c'est le début des épidémies, et le p'tit avait pas encore fait ses défenses immunitaires... Donc bon, malade tout le temps, je continuais à le garder très souvent, fatigué par ses non nuits en plus...

    Au milieu de ça j'essayais de jouer au poker... Je l'ai vraiment très mal vécu. J'essayais de jouer dès que j'avais un moment de libre, donc forcément fatigué, nerveux, pas dans de bonnes conditions. Mes sessions duraient souvent moins d'une demi-heure, et pour arriver à faire des mains, je me retrouvais souvent sur trente tables....

    C'était complètement con, je n'arrivais simplement pas à accepter que je ne pouvais pas avoir le même rythme de jeu dans ces conditions. Et j'empirais la situation en voulant le forcer à tout pris.

    J'arrive quand même à faire un bilan en fin d'année (après avoir fini SNE avec une gastro à Noël chez mes beaux parents...) : je fais de la m**de. Et pire que ça, je le vis terriblement mal. Je décide de prendre du recul avec les résultats, et surtout de ne plus me donner d'objectifs poker. Je joue quand je me sens de jouer et j'essaie au maximum de ne rien forcer.

    Un aparté quand même, autant j'ai très mal vécu ma gestion du poker, autant j'ai eu la chance de participer à CPR à ce moment là, et j'y ai pris énormément de plaisir. Je crois que ça a énormément compensé le coup de mou lié au jeu en lui même.

    On arrive à l'an dernier, et j'ai déjà pas mal parlé de ces périodes dans mon blog.

    Quelque chose dont je suis assez content, c'est que j'ai plutôt bien vécu ma pire année poker. J'ai fait (beaucoup) moins de volume, et je pense avoir relativement bien joué pendant une grosse première moitié d'année. J'ai delete mes databases pour éviter de trop les regarder, mais de mémoire, j'étais 5bb/100 en dessous en ev au bout de six mois et 350k mains. Tout en étant gagnant.

    J'ai voulu faire une revanche contre ohsosick, j'aurais certainement du éviter... Je perds vraiment énorme et je crois que c'est la première fois depuis que je joue au poker que j'ai été incapable de reprendre la souris pendant deux ou trois semaines après m'être fait démonter... Ça je ne l'ai pas bien vécu.

    Et puis de septembre à décembre, j'étais vraiment très bas physiquement. Incapable de remonter la pente. J'ai très peu joué, et quand j'ai joué, j'ai très mal joué...

    Mais encore une fois, je crois que la seule chose que j'ai mal vécu niveau poker c'est le HU contre ohsosick. Je me suis pas mal détaché du reste, et c'est quand même beaucoup plus facile à vivre comme ça. Je vis quand même les hauts et bas liés au poker, je ne pense pas qu'on puisse totalement les éviter, mais au moins ça ne me mine pas plus que ça.

    Je pense que c'est un peu mon état d'esprit actuel, je suis explosé à peu près tout le temps, et si y'a un truc qui m'affecte, c'est bien ça. J'essaie de gérer ma forme, ma famille, mes amis, et je galère pas mal là dessus. Le poker vient après, et il a son importance.

    Deux choses pour finir :

    Quelque chose qui me surprend au fur et à mesure du temps qui passe : je prends toujours du plaisir à jouer. Alors bien sûr, les raisons de ce plaisir ont évoluées au fur et à mesure du temps, mais je pense que ce n'est pas le cas de tout le monde et que ça change absolument toute la relation que l'on peut avoir avec ce jeu.
    Ma relation au futur à complètement changé avec le poker. Avant, j'avais l'habitude d'essayer de me projeter à 5/10 ans pour savoir où je voulais être. Je ne le fais plus, je ne vois pas bien comment le faire en jouant au poker. J'ai d'ailleurs l'impression de m'y habituer plutôt pas mal. Depuis que je joue j'ai l'impression que ça peut s'arrêter du jour au lendemain. Un jour ça s'arrêtera...
  12. Like
    dakeyras37 reacted to Introl for a blog entry, Vegas, Episode VI : En mode Super-Balla ou Super-Rom ?   
    Let's play a game...

    Pour mon sixième séjour à Las Vegas depuis mon arrivée à Vancouver il y a 4 ans, les dates sont déjà posées : ce sera du 10 au 18 novembre 2013.

    Et j'ai décidé de me lancer un petit défi, afin de savoir quelle forme il prendra, en établissant 4 différents scénarios (Super-Balla, Balla, Standard, Rom), que je vais m'empresser de vous détailler :


    Scenario 1 (le god mode) : Super Balla

    Rien n'est trop beau ni trop cher. Il faut dire qu'avec plus de $20.000 pour 8 jours, il y a de quoi se faire plaisir !

    Tout commencera donc par un vol direct Vancouver-Las Vegas en Business avec Air Canada pour la modique somme de $1867. Une fois arrive a McCarran, il sera temps de prendre le shuttle pour se rendre au Car Rental Hub, et y prendre possession pour les 8 prochains jours d'une Ford Mustang cabriolet (ou equivalent) contre une somme relativement modique, tout compte fait, de $550.



    On sort du hub en mode keke, les cheveux au vent, on tourne deux fois a droite et nous voila sur Las Vegas Boulevard, plus connu sous le nom de Strip. On passe devant le panneau sud "Welcome to Fabulous Vegas", sous lequel les roms touristes font la queue pour se prendre en photo. Puis on arrive au Mandalay Bay qui marque le debut du Strip. On le remonte vers le nord en passant successivement devant la pyramide du Luxor, le chateau medieval de l'Excalibur, la facade blanche immaculee du Tropicana, La tete de lion geante du MGM Grand, Les gratte-ciels et le Rollercoaster du New York New York, le Monte Carlo, avant d'enfin arriver a destination : Le City Center Complex et le Vdara

    Check-in rapide, et pas besoin de tenter le $20 trick des roms puisqu'on a reserve une Panoramic Suite, rien que ca. Et ouais mon gars ! Une vue a 270 degres sur le Strip et le desert, 80 metres carres de luxe avec cuisine amenagee, King Bed, Living room avec canape convertible (on sait jamais, si un Rom du CP a besoin d'etre heberge), des ecrans LCD 2000 pouces 3d dolby EX qui dechire sa mere, buanderie lave/seche linge, frigo americain, etc... Y'a pas a dire, pour $3512 les 8 nuits, on est bien, la !


    Au niveau des frais annexes, un budget bouffe de $1200, histoire de s'offrir deux bons restos par jour, $1500 pour les loisirs (ballades en helico, spectacles, spa...) et $1500 de shopping aux Outlets.

    Et enfin, car on y va aussi pour ca quand meme, un budget poker de $10.000, une dizaine de caves de 5/10, qui devraient etre bien suffisantes.

    Pour ce scenario 1, on arrive donc a un total bien mega-balla de $20.129 !


    Scenario 2 : BALLA

    Bon, on oublie la business, de toutes facons pour 2h30 de vol on ne va pas se plaindre. Mais on garde un vol direct quand meme, histoire de pas paumer 2h a Seattle, Salt Lake ou Los Angeles.

    Niveau caisse, on va se contenter d'une premium car a $360 les 8 jours. De toutes facons il fait tellement chaud dans le desert, meme en novembre, qu'on est bien mieux avec un toit sur la tete et la clim sur le poitrail.


    On remonte cette fois tout le Strip, jusqu'au Encore, ou pour $2400 on s'installe dans une Resort Suite au dela du 40eme etage, avec vue sur le Strip.


    Cote extras, $600 pour s'offrir un vrai bon resto par jour, $1000 pour les loisirs et autant pour le shopping.

    Et enfin pour le poker on se contentera de $5000, pour jouer a la 2/5 ainsi que quelques tournois.

    Total de ce scenario tout de meme bien kiffant : $10.895



    Scenario 3 : Le sejour standard

    Avec ce troisieme scenario, le plus probable, aucune surprise, qu'elle soit bonne ou mauvaise. On est dans l'average partout : Un vol sur Westjet avec une escale ($385), une chambre standard en centre Strip (Bally ou Flamingo - $530), une voiture full size chez Fox ($322), $40 par jour pour bouffer, deux spectacles pour se detendre ($300), $500 de shopping, et $2000 pour le poker.



    Total : $4337



    Scenario 4 : Le Rom

    La, un seul objectif : tenir 8 jours, en s'arrangeant pour ne pas se broke au risque de ne plus rien avoir a faire de ses journees restantes. On prend donc un package sur Expedia pour un vol avec 2 escales ainsi que 8 nuits dans le Courtyard du Palace Station ($402), pas de loisirs ni de shopping, le but etant avec nos $1000 de budget poker de jouer la super serrure pour tenir le plus longtemps possible et bouffer grace a ses comps. Avec quand meme un petit budget McDo pour changer un peu de temps en temps ($80).



    Total pour ce vis ma vie de pauvre a Vegas : $1582



    Alors, me direz-vous, quel est donc ce challenge ? Et bien je vais grinder les 26 prochaines semaines, a raison de 2 jours par semaine, les casinos de Vancouver. Au programme, du cash game 1/2 et 2/5, un tournoi a $60 et une fois par mois celui a $200.

    Je me donne 3 caves du scenario 4 au total, soit $4.500, soit a peu pres le budget pour le scenario 3, le sejour "Standard". Je vais en jouer les deux tiers, donc ma BR sera de $3.000. Si je go broke, et bien j'investirai mes $1500 restant dans le scenario 4 en novembre prochain.

    Par contre si je reussis, comme je l'espere, a gratter un peu, et bien je vais pouvoir au fur et a mesure me rajouter un peu de confort, avec bien evidemment les paliers des scenarios 1, 2 et 3, mais bien sur des concessions et ajustements si je finis par me retrouver entre deux paliers. Par exemple si je finis a $7000, et bien ce sera un mix des scenarios 2 et 3...

    Ah et tiens, puisque je ne risque pas grand chose, je m'engage sur l'honneur, si j'arrivais a faire peter les $20.000, a faire quelques efforts (oublier la business et rogner un peu sur le shopping) pour inviter a mes frais un membre du CP a partager le sejour avec moi (avion + hotel). C'est beau de rever hein ?


    Allez, je commence demain par un petit tournoi daily a $60 suivi d'une session de CG 1/2 au Edgewater Casino. Je ne vous garantis pas un update tres regulier, mais tenterai quand meme de faire des efforts !
  13. Like
    dakeyras37 reacted to mikrovalouche for a blog entry, Stop la hagad #introduction   
    salut, j'espère que malgré tout vous allez bien et que tout roule pour vous dans la vie en cette belle année 2013 et malgré les 10000 scandales du poker comme la triche à l'ept et comme quoi les room traffiquent les rencontres et truquent les algorithmes de tirage pour faciliter les petits tapis et les gros tapis et le scandale de partipoker qui vole des regs et le gros scandale qui va bientot arriver sur la triche du poker en ligne car je crois que maintenant les preuves saccumulent en masse apres des pages et des pages de preuves qui s'accumulent sur le thread rigged ou pas rigged et ya de quoi faire craquer le slip d'un rabbin lol (simple expression lol) deja pour commencer le debat on va pas faire comme si c'etait une catastrophe et tout et en toute circonstance de la vie il faut savoir raison garder et car comme l'a dit le gros roger arabedjan dans la vie il y a plus grave que la triche au poker comme les catastrophes nucleaires par exemple tchernobyl et tout les mecs a l'epoque ils ont ete obliges de boucher les trous a la main et ils sont tous creuves dun cancer dans les 5 ans etc. ça c'est la vraie hagad de la vie et il faut bien admettre que en comparaison de la fin dans le monde et les catastrophes naturelles c'est plus grave que la triche au poker et le delitement du monde du poker etc. ça je pense qu'on sera tous d'accord en tout cas tous les gens raisonnables et je sais que la plupart de mes lecteurs sont des gens raisonnables qui savent reflechir par eux même qu'il faut agir en profondeur contre les problemes de la vie et je sais que parfois la vie est dure mais c'est pas une raison pour se foutre de notre gueule alors prenons le courage de hagad le taureau par les cornes et faut pas non plus avoir de l'effroi devant la verite de la situation poker en france qui est tres grave et au bord de la catastrophe soyons honnetes et dans le monde et je pense que chacun le sent que ca part en vrille total larien que sur le forum du clubpoker maintenant on sent qu'on est proche de la rupture entre la communaute et avec lequipe de moderation qui part en vrille total et cache des gros dossiers de peur que ca leur eclate au cul comme un petard mouille qui pete malgre tout et comme quoi on a meme plus le droit de nommer les noms de certains pros trempés dans des sales histoires que tout le monde sait sans que lequipe des poucaves nous tombe dessus et je pense que vu quils touchent tous du fric avec les affiliations ils sont obliges detouffer les affaires sinon ca fait un scandale plus gros que le watergate a mon avis ou encore des affaires plus grave de prostitution avec des homosexuels encore que ca ca releve de la vie privee on est tous daccord la dessus mais il faut etre conscient que le joueur pro represente toute une communaute comme par exemple oscar pistorius le cul de jatte champion de course qui vient de buter sa femme est-ce que ca veut dire que tous les handicapes sont des tueurs en serie lol je pense pas mais bon ca la fout mal mais la vraie question phylosophique est-ce que je ferais pas pareil a leur place car comme la dit le gros roger arabédlan vous faites quoi vous si vous trouvez une malette avec un gros magot de 1 million de $ lol enfin passons ( en plus y'a des tonnes et des tonnes de hagad dans les signalements et tout alors que le cp ca doit être un lieu cool mais bon ca encore c une autre histoire le forum est un endroit ou on peut se déttendre en théorie et je dis bien en theorie car dans la pratique je viens pas pour me faire hagad moi je viens pour la jouer a la cool ;; parce que je veux pas faire ma mignone mais mec on a tous des vies en dehors d'internet aucun de nous ne sont des robots que je sache et la vie qui sont compliquées etcetéra et on se détend le soir et on se fait hagad au jour d'aujourd'hui c'est lourd en plus je sais pas si vous avez vu mais y'a plein d'histoires de triches au poker à l'ept en ce moment avec le fisc qui commence a adresser fiscalement les pro et tout ca commence à etre lourd si vous voulez mon avis et si vous le voulez pas bah c'est le même tarrif lol après bon faut faire ce quon peut et affronter le taureau par les cornes comme je le disais au dessus oui je pense que le poker est truqué ou rigged et que les algorithmes sont truqués ou rigged soit l'un soit l'autre je pense qu'on a les preuves necessaires et qu'il faut pas se laisser raconter des sornettes je pense qu'il faut que les joueurs de poker s'organisent en syndicat pour aller hagad le syndicat du crime du jeu car désolé les mecs si ca peut faire de la peine a certains qui participent sans le savoir a cette triche car ils gagnent les sous de gens qui sont honnetes sans savoir quils sont malhonnetes et comme je le disais on a tous des soucis dans la vie et parfois ca empiète un peu sur nos réactions sur les forum c'est pour ça qu'on a du mal a s'organiser en syndicat mais c'est pas une raison pour se laisser faire par la mafia du jeu car c'est bel et bien une mafia qu'il s'agit le temps de réagir est venu et je pense que soit 2013 sera l'année du renouveau soit la hagad generalisee continuera a nous en mettre plein nos gros culs lol ;;; cet article est l'introduction d'un gros dossier que je vais monter sur le sujet et ca va faire du bruit (et je parle pas de pétard mouille dans le cul cette fois ci ni du bruit dun pet foireux, si on sy met tous on peut faire trembler le syndicat du crime du jeu mais il va falloir que des tetes tombent, notre patience a des limites a mon avis
  14. Like
    dakeyras37 reacted to natanoj for a blog entry, Tilt, pause etc...   
    J'avais écrit ça dans un message sur le forum. Ce qui est dur en live, c'est pas d'être gagnant, c'est de tenir sur la durée... Il fallait bien que je fasse un burn out un moment ou un autre. C'est évidemment dans la période pendant laquelle je me sentais le plus sur de mon jeu que c'est arrivé. Je m'en veux tellement... J'ai vraiment un gros problème psychologique. Hier soir, j'ai joué un jeu complètement absurde, à base de hero fold, de hero call, et de bluff insensés. Je me suis assis en 5/5 juste parce que j'avais la flemme d'attendre 1h pour avoir une place en 1/2 et j'ai été incapable de repérer les signes de tilt.

    Pourtant le bluff immonde que j'ai fait aurait du m'alarmer :


    1.Comment construire un bluff immonde

    Ca fait une demi heure que je suis à table, vilain est un gros fish qui est on fire. J'ai cavé 250 et suis environ à 300, lui me couvre large :

    Hero ouvre au CO et raise 20
    Fish SB 3b 60
    Il est hyper face up, est sur une range strong genre 99+/AQ+. Je décide de call pour l'out play.

    Flop : (pot 120)
    Fish bet 50. J'ai bien repéré ses sizings, et celui là veut dire : je n'ai pas le roi, stp float moi! Je le mets sur AQ, QQ/JJ/TT/99 et un 3bet light qui abandonne, meme si j'y crois pas trop

    Turn : (pot 220)
    Il check. Si je gère bien, ce coup est pour moi. Et c'est là que je commets la grosse erreur de sizing. Il me reste 225 et j'ai 2 possibilités. Mon stack est trop petit pour envoyer 2 grosses salves. Soit je fais un petit sizing turn, qu'il va toujours call, et j'envoie gros river, genre 60/165 et j'aurai pas mal de fe, soit je shove turn... Sauf que je compte mal mon stack, et choisis la solution batarde, et fais un sizing de 100. Il tank 10 secondes et call...

    River : (pot 420)
    Il check. Il est evident qu'ici, si j'avais réfléchi 2 secondes, j'aurai constaté que mon ridicule 115 river n'avait aucune fold equité, et que meme s'il avait 88, il aurait call... Pourtant, j'ai spew shove... Il a call un peu degouté son TT, et je me suis senti comme un con.


    J'aurais du me casser à ce moment là. J'ai à peine réfléchi en balancant river, espérant faire fold un hypothétique AQo... J'étais pas du tout lucide, probablement en tilt latent. Pourtant, j'ai recavé...

    Je vous passe toutes les mains. En gros, j'ai oscillé une bonne partie de la soirée entre 300 et 600. J'ai joué beaucoup de mains, trop probablement... J'ai eu une seule main intéressante, celle ci :


    je raise bluff flop et backdoor trips
    Tout le monde fold jusque ricain qui limp en late (500) suivi par beur (120) qui aime bien limp/fold malgré sa profondeur. J'ouvre QTo au bouton et raise 25. C'est call par croupier en SB (500) joueur tag plutot bon et par ricain.

    FLop : (pot 80)
    C'est le flop que choisit croupier pour faire un étrange donkbet à 35. Ricain snap call, ce qui semble indiquer qu'il a un Jx, 8x. Je suis vraiment très étonné par le donk, c'est la première fois que croupier le fait, et à ce moment, j'estime que sa range est polarisée sur Jx+, air, peut être 9T. Je décide de raise bluff ma gutshot, sachant que j'ai une grosse fe sur ricain. C'est obv que je représente pas grand chose, mais croupier est oop, et il m'a pas l'air d'etre le genre à clickback bluff. S'il me revient dessus, c'est un fold standard. Je raise donc 105. Croupier tank, fait la tete de celui qui me croit pas, et finit par call. Ces deux dernières actions sont un signe de force énorme imo. Meme si ricain snap fold, je bougerai plus

    turn : (pot 290)
    il check, je check back, son call m'a inquiété.

    river : (pot 290)
    il refait la tête du gars qui trouve la main bizarre.. Et bet 170. Difficile de le voir adopter une ligne pareille en bluff. Si c'est le cas, vgg. Le seul truc qui m'inquiète un tout petit peu, c'est qu'il puisse avoir 9T, mais la proba qu'il puisse donk/call 9T oop dans ce spot est relativement faible. Imo, il a full (et je l'ai vu flat les QQ ip précédemment, donc il a JJ dans sa range). Je décide de fold face up T, il muck, ce qui est plutot bon signe

    J'étais pas mal en confiance suite à ce fold, mais quand meme un peu steamy car j'étais jamais bien sur de ce que j'avais fait... Pourtant la soirée a continué, et je me suis calmé. J'ai repris mon jeu habituel, pris l'argent d'un débile sur un 3 barrel ou j'ai trips flop et ou il call TPnK. Il m'a suffit d'une seule main pour repartir...


    La main du tilt
    J'ouvre J9o en early et décide d'overlimp, c'est limp behind par croupier, et un weak tag décide de raise 30 (150). C'est call par débile(450), par jeune (250) et par un limpeur du départ. Quand la parole me revient, je trouve le spot splendide : 130 au milieu environ, et je pense avoir encore de la fold equité sur weak tag qui peut hero fold des AJ like. Si des fois il call, je suis underdog, mais j'ai souvent 30% d'équité, ce qui rend le move ev+ overall... Je décide donc de raise 110, un montant qui met en jeu son stack. Tout le monde fold, weak finit par fold dégouté à ma grande satisfaction, et quand la parole arrive à Débile, il snap shove 440.

    FML

    Je fold dégouté, et il show KTs... Il m'a own...

    Il me reste environ 350 à ce moment là, rien de dramatique, mais je me sens tellement own que je dois me casser à ce moment là. Pourtant je reste, et 5 minutes plus tard :


    Ok, j'ai tilté...
    Après quelques limpers, j'ouvre en BB et raise 30.

    C'est call par weak et débile, on est HU.

    Flop : (pot 90)
    je décide de check give up... Weak check, débile bet 50. Je suis mon plan, et fold. Ah non, je call. WTF?

    turn : (pot 190)
    je check, il check back

    river : (pot 190)
    je check, il bet 100. Olalala, ce montant est anormalement élevé... Je pense qu'il bluff. Je call donc rapidement et il montre . Au début, je crois qu'il a dp. J'avais MEME PAS vu qu'il y avait 3 coeurs sur le board... put**n, j'étais complètement aveugle.. Ici je bats meme pas Qx qui décide de bluff...

    Bref, je suis complètement à la masse...

    Je bust mes derniers 100ish quelques minutes plus tard sur une main standard... Mais put**n, le gout amer dans la bouche.

    Je suis vraiment bien dégouté. J'ai spew en quelques jours les gains de la session magnifique d'Oostende. Je suis trop faible psychologiquement, trop soumis aux résultats à court terme. Trop envie de gagner aussi, ce qui me rend impatient à table, beaucoup trop aggro... C'est la millième fois que je le remarque, et je sais pas comment corriger ca...

    Voila, j'ai perdu 2 semaines de boulot en quelques jours... bien dégouté.

    Bref, la pause s'impose. Pas de grind pendant 3/4 jours, je suis trop fragile là...
  15. Like
    dakeyras37 reacted to olivierp for a blog entry, Champomy à Deauville ! tl;tr   






    Premier ITM à Deauville !!!


    Quelle classe !

    Bon faut dire je le voyais venir, j'étais en progrès constant. A chaque fois que j'allais là-bas j'allais plus loin dans le tournoi : j'ai joué trois fois l'EPT, et la troisième fois j'avais atteint le jour 2 ! J'avais même réussi à passer le premier niveau de ce fameux jour deux dont je me souvenais avec émotion.

    Ca brag là...

    Faut quand même préciser que cette fois c'ést dans le FPS et pas l'EPT, mais ça c'est qu'un tout petit détail...

    Et puis c'est quand même tellement mieux que la première fois que je suis allé là-bas. Je ne connaissais personne dans le poker et je m'étais dit que c'était l'occasion de rencontrer des joueurs pour enfin progresser au poker... C'était bien hors bankroll, pas grave...

    Je suis sorti au bout de trois niveau, j'avais vu personne, impossible de s'asseoir à une table de cash... Un bon fail quoi ! Et une excellente idée à la base, jouer un EPT comme deuxième tournoi live, le premier était un tournoi CP à l'ACF où j'avais bust au bout de 45 min avec Flush vs
    trips au turn.

    Et puis le second ou j'arrive à mettre 120 bb au milieu avec au milieu du jour 1... J'étais un tout petit peu optimiste sur les range de stack off adverses... Bon là y'avait , et j'ai perdu mon
    flip... toute ma vie ça !

    Bref, cette fois j'y allais pour laver tous ces affronts passés !

    Et puis faut dire, j'avais un package qui était ressorti un peu de nul part. Sorte de reliquat pour ceux qui ont fait supernova élite sur PS en 2011. Il avait plus ou moins disparut de l'ordre du jour pendant un bon
    moment avant de réapparaitre en juillet-août 2012. Faut dire que c'était bien le bordel en début d'année l'an dernier ! Encore une grève de fonctionnaires, euh non, des joueurs de poker... Ils doivent rigoler chez PS.com des fois en voyant les réactions des français !

    Donc j'avais un package pour la finale FPS à Deauville et surtout la promesse de voir toutes les têtes ou presque des bonhommes avec qui je passe le plus clair de mon temps au final. Et pour être honnête, c'est ce qui me motivait le plus dans le voyage.

    Arrivé à Deauville, je me fais déposer à l'hôtel du golf où je suis logé. Il en jette clairement, tout seul en haut de sa colline. Par contre, il est quand même bien loin du centre, faut prendre une navette, un peu
    dommage.

    C'est mercredi soir, je suis encore explosé de la radio précédente, et un peu malade, je fais pas long feu...

    Jour 1b

    Levé 6h le lendemain... Comme d'hab finalement... Bon tant pis, impossible de dormir plus, et puis j'ai juste à ouvrir le thread sur Pasqualini / Rossi pour passer 3/4h avant d'aller déjeuner...

    J'arrive au casino par la navette après avoir rencontré Bendo, je récupère ma peluche requin et ma clef usb cadeau et je vais m'installer à ma table.

    Et là, c'est l'horreur, je crois bien que c'est la pire table que j'ai eu à un tournoi de poker. De 12h à 19h j'observe une bande de fous furieux, Pantaleo en chef de file. On est trois à parler français à table, et
    sur ma table initiale, il n'y a qu'un seul joueur que je ne trouve pas bon.

    J'essaie un peu de participer quand même. Après avoir foldé une bonne centaine de main, je 3-bet un des maniaques avec un as pas beau. Il m'insta-4b, je fold et retourne à mon jeux de base sur cette table : coucher toutes mes mains...

    Je prends quand même un ou deux pots de temps en temps pour me maintenir aux alentours du stack de départ (25k). J'arrive même à monter quelques jetons avant d'enfin trouver un beau spot pour monter mon stack.

    UTG qui est relativement serré relance 850 sur des blindes 200/400. Le seul read que j'ai, c'est qu'il est bien calling station. Un joueur call, j'ouvre au bouton. Je call.

    Le flop vient . UTG check, le second joueur check, je fais 2k. UTG call.

    Turn : . Je mise 4k après le check d'UTG. Il call.

    River : . Je mise 12k. UTG call et mon montre ...

    Voilà, c'était la main de la journée. Je continue de folder et de regarder les pots 3bet se jouer les uns après les autres... Je tourne autour de 25-30bb en permanence et mon voisin de gauche s'en est bien rendu compte...

    Un truc marrant quand même sur cette journée, c'est la vitesse à laquelle une ambiance de table peut changer. Pantaleo sort sur une horreur : pour lui en SB vs que lui avait 4bet-shove le bouton, passablement énervé d'être 3bet sur les deux tiers de ses open... Il est remplacé par un papy. Première main, il ouvre UTG+1 4.5k sur des blindes 300/600 ?!? BB call ?!? Flop . BB donk 7k, papy insta shove ?!?

    Deuxième main, papy ouvre UTG 1250 sur les même blindes. Les bouton le 3bet à 3k, SB (bon joueur, surement un peu tlté par la main précédente) cold call, papy call.

    Flop : . Check -check, le Btn mise 4.5k et les deux joueurs call.

    Turn : . Check-check. Le bouton fait 10k, SB fait tapis pour 40k. Papy prend son temps et paye le tapis, le bouton (mon voisin de gauche) fold et montre ... SB retourne et Papy.... ....

    River : !

    Voilà, deux des joueurs les plus aggro out. Celui qui avait mit une horreur à Pantaleo qui se calme pas mal, un peu sonné par ce coup qu'il a très mal senti... Et la physionomie de la table change complètement... Le seul problème, c'est que j'ai maintenant entre 15 et 20bb et que je suis encore
    obligé de sélectionner mes mains parce que pas mal short...

    Je finis la journée avec 17bb et retrouve tous les (souvent ex) sne que j'avais rencontré un à un durant les pauses.

    Restau le soir, bien marrant de découvrir les têtes qui se cachent derrière tous les pseudos du site... Je récupère doucement mais bon, tout le monde est au vin, moi à la tisane faut pas déconner.


    Une petite infusion ?


    Jour 2 :

    J'arrive à ma table tout fier de mes 17bb (la moyenne est à 30bb à peu près tout le tournoi). Et là, surprise ! Tout le monde parle français, et ça joue assez bien pour que je puisse me permettre de raise / fold avec mon énorme tapis de même pas 20 blindes !

    J'ai la chance de découvrir avant la première pause alors qu'un de mes voisins de droite vient de tenter un resteal avec . Les valets tiennent, et me donnent un peu d'air. Une pause plus loin j'ouvre en BB. Le Btn a minraise et SB a payé, je squeeze. Le bouton shove et je double (presque) à nouveau contre .

    J'ai un tapis correct pour la première fois du tournoi (un peu moins de 60 blindes). Avec une table relativement facile, ma vie est belle pendant un petit moment. Et puis je perds trois petits flips d'affilés < , < et un troisième dont je me souviens plus. C'est à
    chaque fois contre le très short de la table, mais au final ça entame pas mal mon tapis.

    Je steam un poil et décide de 2 barrel sur x contre le chip leader qui me revient dessus au turn avec ... Et je me retrouve à nouveau avec moins de la moyenne et relativement peu de cartes... La bulle approche mine de rien et le temps me parait long, très long...




    J'attends...

    D'autant plus que depuis le début de la journée j'ai un russe à ma droite qui met au bas mot une minute pour folder sa main à chaque coup... Terriblement irritant quand on a des jetons ! Mais là, j'en ai pas tant que ça et je prends mon mal en patience en me disant qu'il va peut-être me permettre de passer la bulle sans prendre trop de risque. A un moment je décide de limp-shove mes 55k en SB vs BB. BB demande un compte au dealer qui dit 88k !!! BB trouve que c'est trop cher et fold, moi j'ai fais un peu la gueule quand le croupier a annoncé mon tapis... Je récupère mes jetons et les recompte, j'avais bien 55k au début de la main...

    J'attends... longtemps. Et finalement j'ouvre en SB (la bulle est dans 10-15 places). Tout le monde a fold, je shove mes 15 blindes et BB me paie avec . Je double et respire a nouveau.

    Une main marrante. On est au main par main de la bulle. Niko544 (chipleader à ce moment là) ouvre. Et là le russe se met à tank pendant bien 3 minutes. Tout le monde essaie de lui expliquer que c'est bon là, on est au main par main, il peut arrêter de faire du stalling.

    Et là il met plus de la moitié de son (minuscule) tapis en jeu pour... Call !!!?? Le flop vient . tout le monde check. Turn x, Niko544 mise 1/4 de pot, et il fold ??!!! On se regarde tous à table en se
    demandant ce qui vient de se passer. La main suivante Elky bust avec les as à la bulle...

    Bon tout le monde est content et ne rêve que de mettre ses pions au milieu maintenant, j’attendrai un tout petit peu pour sortir quand même. Le temps de voir trois mains marrantes se passer à table :

    Un joueur relance le short de la table qui est en BB. Le short réfléchit un peu. Et là le relanceur lui dit "tu sais j'ai pas une main super, si tu raise je fold". S'en suit une conversation 5 minutes ou il répète ça plein de fois de différentes façon. Au final le short minraise, le relanceur initial fait tapis ???!!! ... Le short fold. Le petit malin en question a passé les 10 minutes qui suivent à expliquer à tout le monde à table qu'il avait fait un coup EXCEPTIONNEL sous l'œil passablement énervé de tout le monde.
    Un peu plus tard j'entends un "Oh put**n !" à table. Je regarde et c'est le petit malin en question qui vient de reposer ses cartes qui l'a lâché, il est en grosse blinde. Il se tient tout bizarre genre personne ne m'a vu... Je me dis que si j'ai les valets je suis bien emm**dé... Coup de bol je peux fold tranquillement. L'action arrive au bouton qui open shove 35 blindes... C'est call par le petit malin avec ...

    [*]Juste après la main avec le short, un joueur vient s'installer à table. Il arrive en BB. Un joueur en MP ouvre, SB un peu short shove, le nouveau joueur revient par dessus avec qui bat le de SB pour un très joli pot. Le joueur qui bust se lève rapidement et sort de la table. Et juste à ce moment là un autre joueur arrive et dit qu'il est à la place du nouveau BB... Ce joueur s'était trompé de table. Il se lève et retourne à sa vrai table avec 150k jetons supplémentaires...


    Et puis je trouve avec mes 20-25 blindes. Je fais tapis par dessus un raise d'un des deux gros tapis qui me paye instantanément avec . Je perds mon flip et sors de la table 83ème du tournoi. Une excellente place pour sortir : le 30ème prend moins du double du 108ème si je me souviens bien. Donc aucun regret, restait quand même pas mal de flips à passer.

    Je rempli une feuille et signe 33 feuilles différentes et 1h plus tard j'ai mon argent su ma carte barrière. Ca me fait 2105€ à spew en cash live, en ce moment je me débrouille bien pour ça...





    Une soirée avec des sne, ben ça ressemble pas à ça...

    Soirée restau avec tous les supernova élite rencontrés le jour précédent. On a joué tellement de main que le courant est passé très vite, c'est marrant... Très bonne soirée en tout cas, je les quitte après le restau et quelques bouteilles de rouge. Les jeunes vont voir se qu'il se passe dans les boites de nuits bondées de Deauville en plein hivers. Je passe mon tour, je suis vieux moi !

    Ça va je le vis bien.

    Le lendemain matin d'ailleurs j'ai des nouvelles d'une des rares têtes que je n'ai pas encore vu : N0testin. Tout le monde le cherchait depuis deux jours vu qu'il a copieusement insulté à peu près tout le monde sur les tables. Bon, manque de pot ils l'ont trouvé au petit déj à 9h du mat après une nuit blanche et pas mal d'alcool. Donc au lieu de lui dire bonjour, ils l'ont insulté... Normal quoi.

    Cliffs quand même sur la soirée : faites pas chi** Bilou !

    Le samedi il ne reste plus qu'à attendre la soirée prévu par PS le soir même. Une sieste et une lecture du thread sur le PPT 2009 plus tard il est 19h. Prêt pour aller à Deauville !

    On arrive avec Skip et Luluroyale au casino où on rencontre Bendo qui dit qu'il nous a envoyé un mail il y a 10 minutes ?! Pratique comme moyen de com quand tout le monde est planté au casino sans ordi ...

    Heureusement tout le monde est au bar (normal) et l'info passe bien : apéro a l'hôtel royal à 20h. On retrouve même Niko544 qui en plus d'avoir récupéré le téléphone de Vanessa Rousso est chipleader à ce moment là, la belle vie quoi !

    Quelques bouteilles de champagnes plus tard et encore quelques bouteilles de champagne plus tard on sort de cet apéro très sympa pour se diriger vers la soirée PS où des tapas nous attendent ! Au passage on retrouve Niko qui vient de bust contre le second chipleader sur un énorme bluff, il est livide... Complètement assommé de finir 14ème.

    On arrive à la fameuse soirée PS, on met nos affaires au vestiaire et... y'a rien à manger, on nous avais menti ! Les ventres gagent, on remet nos vestes pour aller au restau. On retourne au Drakkar, c'est là qu'on a trouvé de la place pour 20 à chaque fois... Quelques petites tentatives pour remonter le moral de Niko544 plus tard, les bouteilles arrivent, ça va mieux...

    En plus c'est Virus ZuBz qui invite ! Bon c'est sa carte qui a été tirée en dernier, mais il a réglé la note avec le sourire... Nous aussi.

    Sur ce on retourne à la soirée PS à 1h tapante. Direction le bar, y'a un peu de monde et beaucoup d'agitation derrière le bar... Ils enlèvent les verres, remettent des verres, réorganisent des trucs... Apportent un machin pour payer par CB ? Et posent un panneau faisant passer une soirée open bar à une soirée avec des consos à 12€?! D'un coup c'est moins bien... Je dis bonjour à quelques personnes, discute un peu et finalement Comanche me dis que Clovis et Pedro sont en train de jouer à magic dans leur chambre. Je me dis que je vais passer dire bonjour.

    J'arrive à trouver la fameuse chambre (la même que dans la vidéo d'ailleurs...) et ... Ils sont dix dedans, ça fait un peu plus incruste ! en plus ils sont concentrés les bougres. Y'a un bet en jeu !
    Heureusement pour Pedro, Kevin accepte un push alors que son équipe était quasi sûr de l'emporter. En tout cas je reste impressionné par les talents de négociation de Pedro...

    Je rentre par la dernière navette de 3h (je rappelle que je suis vieux, c'est le bout du monde pour moi).




    Photo du we

    Le dimanche : retour à la maison. Et demain, retour à Deauville pour une radio !
English
Retour en haut de page
×
Unibet : L'été sera chaud !
Unibet : L'été sera chaud !