Jump to content
Status Updates

Le.Saint.7

CPiste
  • Content count

    8
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Le.Saint.7

  • Birthday 07/07/1977

Informations générales

  • Prénom
    benoit
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

2989 profile views
  1. Pas seulement ! A ce jour le Fisc n'a contrôlé effectivement que des joueurs sponsorisés ou médiatisés... Par contre tout laisse à penser que dans un avenir très proche, le simple fait d'être un joueur gagnant déclenchera une imposition. La Justice considère que le poker est un jeu de hasard pour les perdants, et un jeu de stratégie pour les gagnants !!!
  2. Il n'est absolument pas question de lancer un "soulèvement populaire" sur le CP... Il s'agit de bien comprendre comment fonctionne le marché du poker en France, et quels sont les intérêts de chacun (Etat, opérateurs et joueurs gagnants)... Il s'agit de diffuser le plus largement possible que l'Italie a tranché rapidement sur la question de la fiscalité, et qu'elle a pris la bonne décision pour optimiser ses recettes fiscales. Il s'agit d'interpeller les rooms françaises, bizarrement absente du débat... Quant au fait de prendre les batailles dans l'ordre ... C'est bel et bien l'implication des rooms qui est la grande priorité et non pas un hypothétique syndicat de joueurs. Les situations et aspirations des joueurs sont bien trop divergentes pour former un groupe solidaire. Par contre toutes les rooms ont le même objectifs à défendre ; conserver leur clientèle de joueurs gagnants pour préserver leur marge brute... et donc la recette fiscale de l'Etat issue du même mécanisme ! Il faut bien comprendre que sans "regs" l'industrie du poker s'effondre. Le montant de rake généré par un "reg" est de 10 à 20 fois supérieurs à un joueur récréatif ou occasionnel. Pour un reg qui arrêterait de jouer sur le .fr pour des raisons de surcharge fiscale, il faudra que les rooms attirent 10 ou 20 joueurs récréatifs pour compensation. C'est mission impossible ! Le bon ordre de la bataille est bel et bien l'implication des rooms !
  3. Le poker français n'a pas fini de souffrir, ce n'est que le début. Le flou demeure et l’indécision persiste. Bien qu'il semble que le Fisc soit parvenu à imposer sa doctrine aux forceps, il n'en reste pas moins une multitude de zones d'ombres, et surtout une grande erreur stratégique de l'Etat français qui risque de conduire le poker français à sa faillite, et par là même à l'effondrement de la taxe récoltée (360 M d'€ en 2012) La faute au Fisc ? Certes... Mais que font les rooms françaises ? Poker Stars, Winamax, Everest/Betclic... où sont-ils ? L'enjeu n'est-il pas suffisamment important pour qu'elles se positionnent ? Le sujet est-il trop explosif pour le maintien de leur flux quotidien pour qu'elles craignent à ce point de communiquer ? Le schéma est pourtant très simple. L'Etat et les rooms ont un intérêt commun, celui du flux. L'un y récolte sa taxe, l'autre y fait sa marge brute. Les plus gros générateurs de rake sont évidemment les joueurs gagnants. Ces joueurs ne représentent que 10% de la population Online et contribuent à 80% de la récolte de la taxe et de la marge des rooms. Or, vouloir imposer sévèrement ces joueurs, professionnels ou pas, est clairement une erreur de stratégie... une aberration mathématique à l'inverse des intérêts de chacun des acteurs du marché du poker. Comme je l'ai déjà abordé dans un autre thread, l'Italie l'a parfaitement compris ! http://www.clubpoker.net/forum-poker/topic/189409-fiscalité-des-joueurs-pro-adrien-allain-sexprime/?p=3273524 L'Italie avait elle aussi décidé de cloisonner le poker dans un ".it". L'Italie a su prendre récemment une position claire et rapide à propos de l'imposition des joueurs gagnants online. Non, les revenus du poker online ne sont pas imposables, car ils font déjà l'objet d'une imposition à la source. Laxisme fiscal ??? Absolument pas ! L'Italie a parfaitement compris qu'il fallait préserver les joueurs gagnants pour maximiser ses recettes fiscales. C'est cette approche que la France doit adopter. C'est cette approche que les rooms françaises doivent défendre auprès de l'Etat. Car elle est fiscalement juste et mathématiquement viable. Elle préserve le fragile éco-système du marché du poker français déjà lourdement taxé, tout en permettant à l'Etat d'y effectuer des recettes fiscales non négligeables en ces périodes difficiles. Elle préserve les emplois de l’industrie du poker. Elle préserve l'Etat français d'une vague d'exil supplémentaire. Et les rooms n'ont désormais plus le choix ! Elles doivent sortir de leur mutisme, faire face. Les flux ne sont pas encore très affectés, car très peu de joueurs sont réellement informés de la situation. Soit elles se battent aux cotés de la communauté des joueurs, de ses clients, soit elles mourront... Alors PokerStars, Winamax, Everest/Betclic, Barrière, PMU, .... Réveillez vous !!!
  4. Merci bcp pour ce résumé de la situation en italie. "Les revenus des jeux faisant déjà l'objet d'une imposition à la source ne peuvent être à nouveau imposés." L'argumentation en France est que l'imposition est prélevée sur les rooms et non sur les joueurs. C'est certes un raccourci de pensée car c'est l'argent des joueurs qui est utilisé pour payer cette taxe indirecte, mais ça explique pourquoi les joueurs sont en plus imposés sur leurs gains après rake de l'état. Nous sommes tous d'accord pour dénoncer l'injustice mais en l'occurence il y a une logique qui se tient. Comment les joueurs italiens se sont-ils défendus sur ce point? Que l'Etat considère que le rake est une taxe payée par les rooms, c'est plus qu'un raccourci de pensée, c'est clairement un délit de mauvaise foi avérée à but lucratif ! Plus sérieusement, cet argument est totalement arbitraire. Les buralistes ne paient pas une taxe pour revendre le tabac, ils collectent une taxe pour le compte de l'Etat... En contre partie ils sont assurés d'un taux de marge connu à l'avance. Ce n'est pas un commerce à proprement dit, soumit à la négociation, l'offre et la demande, aux soldes ou aux autres déstockages ! La seule variable à leur commerce est le volume, la fréquentation. Et ce sont bien les consommateurs qui paient la taxe ! Pour en revenir au poker, le schéma est le même. Le joueur subit une taxe invariable, hors de toute autre considération commerciale. La room doit alors trouver un juste équilibre entre le montant global du rake et sa marge brute. Commercialement la room joue sur sa part de marge pour attirer des joueurs ou pour faire fructifier un flux déjà existant. Le payeur est bel et bien le joueur, et la room est bel et bien le collecteur. De plus, le transfert du .com au .fr a eu pour incidence de réduire les gains des joueurs gagnants. Non pas à cause de leur niveau, ou de l'augmentation des marges brutes des rooms, mais clairement à cause de la taxe imposée par l'Etat à la room. Amusez vous à calculer vos ROI respectifs sans la taxe dans le rake ! Vous vous sentirez de très bons citoyens, participant dignement à la bonne cause nationale ! Quant à l'Italie, d'une façon générale, elle n'a fait preuve d'aucune mauvaise foi. Elle a appliqué juste à côté de chez nous, au sein de l'Europe, et dans une situation économique légèrement plus tendue que la notre, tout ce qui nous parait être légitime et normal. Concernant la méthode de défense des joueurs Online italiens, j'ai bien l'impression qu'ils n'aient pas eu à le faire... Je vais récolter des informations plus précises à ce sujet sur les forums.it. et via des joueurs y évoluant. Le combat étant réellement celui des gains engendrés hors de leurs frontières... Et pour conclure, si l'Italie devient une solution d'exil, un "paradis fiscal", c'est bien la preuve que nous sommes ici en Enfer !
  5. Messieurs ! J'ai lu avec beaucoup d'intérêt la quasi totalité de ce thread. Je souhaite vous faire partager un autre point de vue, qui n'a pas été encore abordé ici, à savoir, le cas de l'Italie. Tout d'abord, la France et l'Italie sont deux pays très similaires en terme de fonctionnement général et de politique fiscale, à l'inverse de l'Angleterre ou encore de Malte... Tout comme la France, l'Italie a opté rapidement pour le cloisonnement du poker à l’intérieur de leurs frontières. Tout comme la France, l'Italie y voit une opportunité fiscale non négligeable et instaure un prélèvement obligatoire de 3% sur les mises engagées. Tout comme en France, l'Italie connait à ce jour des "affaires juridiquo-fiscales". Et c'est à ce stade que les comparaisons s’arrêtent... A la question : les revenus issus du poker online ou live doivent être imposés ? L'Italie a déjà quasiment tranché sur le sujet, NON ! Les revenus des jeux faisant déjà l'objet d'une imposition à la source ne peuvent être à nouveau imposés. La logique italienne n'est pas de savoir si ces jeux sont qualifiés de hasard ou de stratégie. Elle repose simplement sur le fait de savoir si le jeux est déjà soumis à l'impôt. Les "affaires" italiennes actuelles concernent les joueurs live, teams et amateurs, qui ont remporté des tournois hors de leurs frontières. Les buys-in payés à l'étranger n'ayant pas été soumis à la taxe italienne, les revenus devraient donc être imposables. C'est ce simple débat qui anime très fortement la communauté du poker italien... N'est pas remis en cause, comme en France, la totalité du secteur et l'immense majorité des joueurs... Le fameux populiste Beppe Grillo dont vous avez tous entendu parler récemment, s'empare du sujet. Quelque soit son opinion, l'Italie a su médiatiser le sujet à l’échelle nationale, bien que le sujet ne concerne qu'une infime partie du secteur Poker ! Il me paraissait important de vous faire part de cela, afin de prendre conscience que la grande nébuleuse qu'instaure l'Etat français est avant tout politique. Un pays voisin, à la politique et au fonctionnement très proche, traite le même sujet de façon beaucoup plus claire, beaucoup plus juste... L'attitude actuelle de la France est véritablement scandaleuse ! Changement des règles du jeu, rétro activité de l'imposition, contrôles fiscaux indignes et abusifs, politique de terreur, etc ... Et rien dans la presse, ou si peu ! En Italie, le simple gain d'un tournoi live à l'étranger et c'est déjà dans le débat médiatico-politique ! Je suis pleinement conscient que le cas de l'Italie ne changera pas la vie de nos pros et de nos regs français basés en France. Mais dans ce genre d'affaire mêlant politique, fiscalité et juridique, il peut être bon de connaitre une autre approche ! http://www.assopoker.com/poker-legale/poker-online-e-tasse-guida-per-i-players-italiani-prima-parte-9707
  6. Hold'em Manager 2 est sorti

    L'import de la Base HM1 c'est bien déroulé, pas de soucis... Le problème c'est que tous les résultats saisis ont disparu ! Dans HM2 du coup, j'ai bien tous mes tournois, mais avec des buys-in et des résultats par défaut ! Les tournois d'everest sont toujours pris en compte par HM par défaut. Il faut ensuite saisir le buy-in et le gain. C'est justement ces élements là que je n'arrive pas à retrouver.
  7. Hold'em Manager 2 est sorti

    Salut à tous ! J'ai transferé sur HM2 il y a 2 petites semaines... Après avoir "essuyé les platres", l'essentiel semble fonctionner correctement ! J'ai environ 2700 tournois dans ma database, joués sur Everest. Sur HM1 j'ai minutieusement saisi tous les résultats de ces tournois. Et là le drame !!! Je n'arrive pas à récupérer ces résultats sur HM2 !!! La loose ! Est-ce que l'un d'entre vous aurait une piste ? Merci à vous !
  8. Me prends la tête avec HM2 !

English
Retour en haut de page
×