Jump to content
Status Updates

CyPrYnE

CPiste
  • Content count

    754
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  2. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  3. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  4. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  5. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  6. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  7. Like
    CyPrYnE got a reaction from Moije in Humour poker ;)   
  8. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  9. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  10. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  11. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  12. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  13. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  14. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  15. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  16. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  17. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  18. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  19. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  20. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  21. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  22. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  23. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  24. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
  25. Like
    CyPrYnE got a reaction from Foulhoose in J'ai rencontré une star   
    Année 2001 / Un dimanche début de soirée, un pote travaillant comme 'nègre' pour les auteurs des guignols de l'info me téléphone pour m’annoncer qu'en déposant ses textes dans leur bureau vide a dérobé leurs invitations pour une soirée Canal+ à leurs noms. Il me propose de venir s'incruster avec lui et sa sœur. J'appelle dans la foulée un pote pour lui proposer le plan, et le motive à abandonner l'idée de passer sa soirée devant sa TV pour je ne sais plus qu'elle émission d'actualité sur le foot. L'idée étant par 'chance' de peut être croiser un ou deux chroniqueurs de seconde zone.
    Jeunes banlieusards habitués des salles de MJC et à se faire recaler dans des boites de provinces, nous voilà rendus sur Paris au point de RDV à proximité des champs Élysées. Il s'avère que la soirée était la retransmission des Oscars en direct sur Canal + présentée par Isabelle Giordano, la soirée se passait dans le restaurant oriental de Cathy Guetta 'Le Tanjia'. Nous sommes rentrés sous le nom des auteurs des guignols, accueillis par des hôtesses nous jetant des pétales de fleurs à la gueule après nous avoir offert une coupe de champagne Veuve Clicquot. Mon pote auteur pour les guignols à fait sa vie dans son coin avec sa sœur, j'ai passé la soirée avec mon autre pote. Le restaurant était le vivier d'intervenants pour le direct, plus des invités de marque. Au sous sol, une boite de nuit intimiste.
    La consigne avec mon pote après avoir réalisé où nous étions était la suivante : Respecter les VIP, en évitant d'être lourds, tout en prenant chaque spots pour saluer, échanger des banalités, et tracer sur un autre spot, tout en se gavant au buffet à volonté de spécialités orientales. Dans le désordre :
    On a été s'incruster à la table de Fred et des ses potes (Omar et Fred). On a s'est posé au bar avec Marcel Desailly le temps de boire une coupe. On a regardé Samy Naceri glisser des billets de banque sous les dessous des nanas pratiquant du pole dance. Bixente Lizarazu nous à tapé amicalement dans l'épaule en nous croisant à nouveau dans les escalier de la boite de nuit. Bruno Putzulu, nous a parlé du film l’appât de Tavernier. Joey Star en partant au petit matin nous à salué à sa façon en nous reconnaissant et en sentant les vapeurs de weed dans note coin VIP. On a foutu un vent à Elie Semoun. Zidane nous a regardé comme des m**des quand nous avons été le saluer, et j'en passe. D'une manière générale, tout le monde a été tranquille avec nous et dispo pour quelques minutes. Mais je vais m'attarder sur le One Time.
    Dans la boite de nuit à moitié vide, les invités étant pour la plus part à l'étage, on est resté avec mon pote sur le cul, on en revenait pas, on s'est frotté les yeux, mais c'était bien Mick Jagger assis seul dans son coin VIP. Ni une ni deux, on a été se poser avec lui pour échanger des banalités après lui avoir serré la main. On l'a retrouvé un peu plus tard sur le dance floor vide entouré de 4,5 nanas. On a rejoint le cercle, et on a dansé avec Mick Jagger. Qui en avait rien à foutre de nous au passage, étant bien cramé, et qui nous avait sûrement déjà oubliés.
    En fin de soirée, affalés dans les fauteuils de la boite, les yeux remplis d'étoiles, mon pote m'a proposé de rouler un joint. J'avais un excellent afghan, et mon pote de la bonne weed. Je lui ai rétorqué qu'on risquait de se faire dégager, ce à quoi il m'a répondu que c'était la gloire de se faire virer de ce genre de soirée. On a roulé nos joints, un serveur s'est approché de nous, les odeurs devaient se sentir à 20 mètres à la ronde. On a imaginé que la fin avait sonné pour nous, le serveur nous a demandé si l'on souhaitait quelque chose, on s'est empressés avec nos sourires de gamins de lui demander 2 coupes de champagne.

    J'ai lu sinon dans ce sujet qu'un membre du CP s'était branché Emma De Caunes en Corse. Pour ma part je l'ai abordé à une fête de la musique sur Paris pour lui demander si je pouvais lui claquer la bise. Elle m'a répondu 'Si ça peut te faire plaisir'. Après lui avoir fait la bise, j'ai tourné les talons en me sentant particulièrement pathétique. 
English
Retour en haut de page
×