Jump to content
Status Updates

Servane

Invité spécial
  • Content count

    20
  • Joined

  • Last visited

  1. Le livre "le jeu: chance ou stratégie" de Claude Boutin est bien.. Si besoin de bibliographie sur l'addiction, je peux peut-être aider
  2. Merci à tous de votre participation et de votre intérêt pour cette étude! Il n'y a pas de questions complémentaires en fonction des résultats précédents, le questionnaire est le même pour tout le monde. Je ferai bien sûr un retour sur les résultats sur le CP lorsque l'étude sera terminée
  3. Etude sur le jeu en ligne

    Oui, c'est une étude différente, je n'ai pas de liens avec Winamax.
  4. Etude sur le jeu en ligne

    Bonjour, Merci à tous de votre participation et/ ou de vos réactions! - J'ai corrigé les fautes signalées, merci à Cruhell! - Effectivement, une partie de cette étude cible les pratiques de jeux excessives, l'une des idées étant de comparer des joueurs réguliers excessifs vs. non excessifs.. Cela dit, les aspects positifs du poker m'intéressent également beaucoup, merci à URMoneyScared pour le lien..! - Il y a une page de remerciement à la fin du questionnaire qui s'affiche normalement après validation ... Je vais regarder pourquoi certains ne l'ont pas vus.. Non... mais le hasard fait parfois bien les choses, on dirait @Tom Larson: Il y a du y avoir un bug... j'en suis désolée.. A tout ceux concernés par ce problème, si vous me fournissez (par MP) le pseudo utilisé pour répondre à l'étude, je devrais pouvoir arranger cela. Enfin, un retour sur les résultats de cette étude sur le CP est bien sûr prévu! Encore merci à tous!
  5. Etude sur le jeu en ligne

    Merci! Effectivement, comme indiqué, cela prend une vingtaine de minutes... et il est important de remplir le questionnaire en entier, sinon la réponse n'est pas prise en compte..
  6. Bonjour à tous et à toutes, Suite à ma thèse de psychologie sur le poker, je poursuis mes recherches sur la pratique, normale comme excessive, de ce jeu. C’est dans ce cadre que je vous propose donc aujourd’hui de participer à une recherche portant sur tous les jeux de hasard et d’argent en ligne, menée au sein du laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé de l’Université Paris Descartes. Cette étude a reçu l’accord d’un comité d’éthique et de protection des personnes. Pour mener à bien cette étude et obtenir un échantillon représentatif des joueurs, il est important que nous disposions d’un grand nombre de réponses. La passation de l’étude dure environ 20 minutes et se fait en ligne. Le questionnaire est anonyme, vous pouvez donc utiliser un pseudonyme. Pour participer, il suffit d’être majeur et de jouer régulièrement (au moins une fois par semaine) à un jeu d’argent en ligne (poker inclus, bien sûr). Pour accéder au questionnaire, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous : http://poker.recherches.free.fr/limesurvey/index.php?sid=49391&lang=fr Plus d’informations sont fournies au début du questionnaire. N’hésitez pas à me contacter par MP ou par mail si vous avez des questions. Merci d’avance de votre participation !
  7. Le Pr. Desjeux était bien le président de mon jury de thèse, il est effectivement sociologue (et anthropologue, il me semble). La recherche menée ici à l'air très intéressante, j'ai hâte de voir les résultats!
  8. Bonjour, J'ai trouvé cette initiative très intéressante. Du coup, j'ai été voir et essayer le site. C'est clair que le nombre d'erreurs par rapport au jeu peut décrédibiliser un peu le concept, surtout pour des joueurs de poker réguliers (ou même qui connaissent un peu le poker!)... Cela dit, l'idée est excellente pour sensibiliser un public peu averti (les côtes de confiance du conjoint/des amis, par exemple, j'ai trouvé ça plutôt parlant). C'est un bon outil pour "combattre" les fausses croyances liées au jeu avant qu'elles n'aient le temps de s'ancrer (si on propose ce site à des joueurs débutants, par exemple) et pour prévenir des dangers de l'addiction. Allier l'aspect "ludique" et interactif ne peut être, à mon avis, qu'un plus dans les démarches de prévention. Il faudrait par contre revoir l'application pour qu'elle soit un peu plus réaliste au niveau du jeu. Merci Supercaddy pour cette info!
  9. NewsServane Barrault commente la publication de l'Observatoire Français des Drogues et ToxicomaniesIl y a 5 jours, l'OFDT publiait un communiqué de presse à propos de son enquête nationale de prévalence sur le jeu. Aujourd'hui, Servane Barrault a laissé de côté, pendant quelques minutes, la rédaction de son mémoire et commente ce rapport pour Club Poker. [...] Lire la suite… Si cette pilule existait, son inventeur serait riche.
  10. Bonjour, Merci de vos réactions Le post de Baddraw souligne deux choses essentielles: la nécessité d'une relation de confiance avec le psy, mais aussi celle de fixer des objectifs réalisables et respectueux du désir de continuer à jouer, le cas échéant, de façon raisonnable. L'idée d'un objectif de jeu contrôlé apparait à la fois séduisante et pertinente, et effectivement ce type d'objectif pourrait amener des joueurs addicts n'envisageant absolument pas d'arrêter de jouer à entamer un processus de soin. C'est vrai que je n'ai pas développé les mesures légales de prévention car toutes ces infos sont disponibles notamment sur le site de l'ARJEL. En gros, voila les conditions prévues par la loi pour l'obtention d'une licence: plafonnement des mises, de l’approvisionnement du compte du joueur et du solde de compte du joueur, versement automatique des gains sur le compte en banque à partir d’un certain montant,possibilité d’auto-exclusion du joueur et application de la procédure d’interdiction de jeu. Par ailleurs, l’opérateur de jeu devra consacrer une partie de ses bénéfices à financer des actions de prévention ou de recherche sur le jeu excessif (source: site de l'ARJEL). Le texte de loi exact doit être consultable sur le site Légifrance. Sinon, une grande partie des centres de soins sont des institutions publiques (ou liées à l'Etat), et l'Etat participe également au financement de recherches sur le jeu excessif. J'aime bien l'analogie de Dolix sur le parcours du joueur... D'ailleurs, il y a des similitudes avec les étapes décrites par Custer que j'ai citées dans un précédent article (celui sur le jeu pathologique). Merci Dudley pour cette super illustration!
  11. NewsAddiction au jeu : prévention et traitementDes facteurs de vulnérabilité au jeu, de la prévention et du traitement du jeu pathologique, Servane aborde les trois thèmes dans cet article. Écouter, s'informer, prendre du recul : plus facile à dire qu'à faire, et pourtant si salvateur pour ceux qui sont tombés dans une addiction au jeu... [...] Lire la suite… Si cette pilule existait, son inventeur serait riche.
  12. Super intéressant cet article... Comme quoi,un sourire peut parfois faire toute la différence!
  13. @Byshop: Merci pour le lien, je suis allée voir ton article et l'ai trouvé très intéressant (je t'y ai laissé un commentaire). @FabD: Tes idées sur le tilt sont intéressantes, merci pour les pistes de réflexion! Concernant la typologie de 1997 (Toneatto), elle a effectivement été établie grâce à des joueurs de jeu de hasard pur (idem pour les articles de Langer de 1975). Je suis assez d'accord avec toi sur l'idée qu'elle ne correspond donc pas forcément aux joueurs de poker. Après, l'intérêt est de voir quelles croyances sont communes, comment se manifestent les différences, et ce qui est spécifique au poker... C'est l'un des aspects que j'essaye d'étudier dans ma thèse, donc j'espère être en mesure d'apporter des idées plus précises dans le futur. @Mr Anderson: Comme avec FabD, je te rejoins sur la question de l'illusion de contrôle chez les joueurs de poker. Je pense que cela ne serait pas la croyance la plus importante chez des joueurs (plus ou moins) expérimentés. L'idée de surestimation des capacités , du niveau technique, que tu proposes me parait pertinente, et peut-être en effet plus adaptée. Cela dit, en l'absence de preuves expérimentales ou de données, cela ne reste que mon humble avis
  14. La colère, une forme de tilt

    Article très intéressant, merci de m'avoir envoyé le lien Je m'intéresse beaucoup au phénomène du tilt, ses causes et la façon de le gérer, et je trouve ici une idée originale et pertinente! Le décalage entre ce que l'on attend et ce qui se passe réellement peut parfois être générer stress, frustration, émotion etc., et donc au poker peut bien se manifester sous forme de tilt... Comme tu le dis, on a des valeurs (ou des attentes) que l'on s'attend à voir confirmer par la réalité, or au poker, comme dans tout jeu impliquant hasard, ce n'est pas forcément le cas. D'où peut-être parfois ce sentiment "d'injustice" (faute de meilleur terme) pouvant conduire au tilt: "Je me suis fait craquer AA par 34 qui touche une quinte à la river, c'est pas normal"!! Bref, je suis bien d'accord avec les idées que tu propose. Après, d'autres mécanismes peuvent peut-être intervenir dans l'apparition du tilt: l'égo, le ressentiment ou l'agacement envers un joueur de la table, le souvenir récent de pertes (la, il y a peut-être un lien avec les fausses croyances: imaginons le joueur qui vient de perdre gros avec AA, et qui du coup a "peur" et ne va donc plus jouer sa paire d'as de façon optimale), mais également d'autres éléments sans lien direct avec la partie (fatigue, ennui, déprime, consommation d'alcool/drogues/médicaments: en gros tout ce qui peut affecter le mental et les capacités de réflexion du joueur). Dans les entretiens que je propose aux joueurs pour ma thèse, il y a des questions sur le tilt. J'espère en retirer suffisamment d'informations pour pouvoir proposer une argumentation plus développée par la suite. Je note ton blog, en tout cas, et reviendrai régulièrement y faire un tour
  15. La discussion est très intéressante, et montre bien la complexité du sujet...! Byshop: Merci pour la référence! J'essayerai de trouver le film pour le voir. Pour ce qui est du tilt, je ne peux bien sûr pas répondre avec certitude, mais j'aurais tendance à penser que cela n'est pas forcément lié aux croyances.. Un joueur peut tilter pour des raisons tout à fait objectives (comme se prendre un bad beat ou autres). Après, cela devrait être intéressant de voir dans quelle mesure les croyances jouent (ou non)sur l'apparition du tilt. Si quelqu'un a un avis, ou une idée... Loorent: Non, pas schizo, juste humains, je pense! L'esprit humain est complexe, et pas forcément toujours logique et rationnel (sans que cela soit pathologique). Pour certains auteurs, concernant le jeu, des idées rationnelles peuvent co-exister avec de fausses croyances, qui deviendraient effectives durant le jeu. Par exemple: "Je sais que ce n'est pas rationnel, mais à chaque fois que je porte ce t-shirt, je gagne". Ou voir le post de from plus haut.. Les fausses croyances ne relèvent pas forcément de la pathologie, comme expliqué dans l'article. Sapro: Bien reconnu Merci beaucoup d'avoir relevé mon erreur, et de me l'avoir signalée (avant que mon futur jury de thèse ne le fasse!). J'ai travaillé à partir de docs en anglais, et apparemment mes capacités de traduction ne sont pas au top
English
Retour en haut de page
×