Jump to content
Status Updates

Zeno sama

CPiste
  • Content count

    1555
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Zeno sama reacted to La Qualité in Challenge HU Cpistes n°2   
    Sinon tu peux faire un Winner Take All aussi. lol 
    Et pour pas compliqué la chose je pense qu'il faut forcément un seul et unique escrow et que vu la lourdeur du truc encore heureux qu'il est son buy in d'offert, il faudra juste que la personne soit connue publiquement par des membres du forum...
  2. Like
    Zeno sama got a reaction from Mayo69 in Challenge HU Cpistes n°2   
    l idee du trophee est pas mal, et pour les poules bof etant donné que l organisation avec 128 joueurs va etre difficile, ne la rendons pas encore plus difficile
  3. Like
    Zeno sama reacted to thibaud952 in Challenge HU Cpistes n°2   
    Pour l'escroc il en faudrait 2 ou 3 pour diluer les 6,4K qui font bcp..
  4. Like
    Zeno sama reacted to Sou33 in [Série] Dragon Ball Super   
    Bon ben j'ai un peu honte de vous avoir dit que Dragon Ball Super était devenu bien.
    Je me suis fais bluffer par 3-4  épisodes sympas, la flamme du  saiyan en moi s'est ravivée  mais ce fut bref , qu'on se le dise  c'est un désastre , qu'ils arrêtent ce massacre...
  5. Like
    Zeno sama reacted to MicMacBigMac in Challenge HU Cpistes n°2   

     
    Des dizaines de grinders et passionnés impatients attendaient le retour de cette compétition, afin de montrer aux yeux du monde qui est le meilleur (et brag). Avec septembre et la rentrée, il est donc grand temps de faire renaitre le challenge HU du Club Poker. 
    Après l'immense succès de la première édition, j'ai décidé de prendre en charge l'organisation du challenge, avec la bénédiction de @hpyness et @BV77. Je pense qu'en s'y prenant dès maintenant, on peut être 128 participants, de quoi faire monter le prizepool et la visibilité de la compétition.
     

     
    Tableau du challenge 
    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1u_hrW6bZz09wsXCeV8wi8w_bx266ZJSJeGQc_3LcIrw/edit#gid=1316523531
     
    Règles
    - Buy-in : 50€
    - Chaque match se jouera au BO5, le premier joueur remportant 3 head's-up remporte la victoire
    - Le challenge se joue en No Limit Hold'em, idéalement sur winamax, en semi turbo (lvl 6min) avec 1500 jetons qui start aux blinds 10-20. Vous pourrez jouer vos matchs en play money ou en real money 50cts-1€ pour les plus ballas.
    - Lorsqu'il sera désigné, il faudra vous arranger avec votre adversaire en privé (skype, fb, CP...) pour caler un horaire commun pour jouer votre HU. 
    - Me contacter par MP avec le résultat du match une fois que celui ci est terminé.

  6. Like
    Zeno sama reacted to MicMacBigMac in Challenge HU Cpistes n°2   
    Yo ! Ca commence tellement vite je suis ravi de votre mobilisation, déjà 63 personnes IN avec l'inscription de zlatan c'est dingue !!
    Je tiens un document excel où vous êtes inscrits dans l'ordre chronologique de votre réponse dans le thread ca me semble le plus fair (je pourrais créer une liste d'attente le cas échéant). Votre participation sera à confirmer par le versement du buy-in au futur escrow du challenge. Je n'ai d'ailleurs pas encore trouvé d'escrow pour le challenge c'est tjr d'actualité si quelqu'un est disponible qu'il se manifeste
     
    Je suis un peu parti bille en tête sur le challenge cela dit, sans même réfléchir au prizepool, pour le moment j'ai pondu ça est-ce que ca vous semble good ?
    Avec 128 joueurs on générerait un prizepool de 6400€ (à moins qu'on offre 50€ à l'escrow et qu'il freeroll le challenge)
    1er - 1600€
    2ème - 1100€
    3ème - 750€
    4ème - 550€
    5ème -> 8ème - 300€
    9ème -> 16ème - 150€
     
    Enfin deux autres interrogations si vous avez des avis
    - concernant un trophée pour le champion, c'est une possibilité. Une rapide recherche sur Google me fait comprendre qu'on pourrait en trouver un pour 20-50€. Après ca me semble compliqué de graver le nom du gagnant de chaque édition.
    - tableau directement ou poules ? étant donné qu'on serait 128 et plus 64, on peut éventuellement mettre en place un système de poules, ca a été évoqué lors de la dernière édition. Ca ferait 32 poules de 4, les deux meilleurs sortent, et on enchainerait sur un tableau de 64. C'est plus fun mais également moins pratique et plus compliqué à mettre en place qu'un tableau éliminatoire 
  7. Like
    Zeno sama reacted to Fake in Challenge HU Cpistes n°2   
    je voulais poster demain donc mais avec ma déchatte légendaire, je risque d'être le 129ème donc in !
    bien broke en ce moment mais je me prostituerai pour payer le buy in, balarace LOL
    @Pythonioau 1er tour par contre plz 
  8. Like
    Zeno sama reacted to papalaquinte in Challenge HU Cpistes n°2   
    In pour défendre mon titre  pas faire la bulle
  9. Angry
    Zeno sama reacted to seiji in salut les gars   
    J'avais commencé un nouveau délire sur l'autre forum de jeux vidéo, issu d'un meme anglophone, je vous en mets qq unes:
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
     
  10. Like
    Zeno sama reacted to Lazydad in Ma video avec une prof de Fitness (-18)   
    Se faire bash par Salas, ça vaut toutes les critiques dans Libé ou les Inrocks mec. Tu devrais prendre ta retraite maintenant, t'aura pas mieux
  11. Like
    Zeno sama reacted to Shawn Michaels in Spin & Go Max : du hasard à tous les étages sur PokerStars   
    Je comprends la frustration des regs et des amoureux de ce jeu.
    Par contre, les crétins gamblers dans mon genre qui vont voir des trucs qui clignotent avec des gains aléatoires vont adorer. Pour le rake à 9%, rien à cirer du moment que ça clignote.
  12. Like
    Zeno sama reacted to Tapis_volant in Petit Reporter : PonceP, de la Minute FU à Winamax   
    GG Petit Joueur ! La bise à Morgane !
  13. Like
    Zeno sama reacted to ALEX777 in Futur programme VIP de PokerStars : de l'instantané et de l'aléatoire   
    solid 1st post
    on va te lancer des cailloux enc***é
  14. Like
    Zeno sama reacted to Badugui in Real Post 2   

  15. Like
    Zeno sama reacted to Diva in Real Post 2   
    J'appellerai cette histoire "Trou noir". En espérant ne pas me faire TLDR-iser.

    C'était il y a 7 ans.
     
    Samedi 11h45, comme à ses habitudes, Jean, fromager depuis 40 ans mesurant un léger 1m60 pour 80kg de joie de vivre et profitant d'une absence de clients était là, à essayer de draguer Aurélie.
    Aurélie a environ 25 ans, elle venait de commencer il y a quelques mois le beau métier de poissonnière dans le marché de ma ville. 
    Je ne pense pas qu'elle faisait ça à plein temps, sûrement un moyen pour notre experte en thons d'arrondir ses fins de mois et de s'offrir un nouvel aspirateur, une turbotière, un robot-mixeur, ou autre babiole l'aidant à la rendre plus femme.
     
    Aujourd'hui encore je me demande comment Aurélie faisait pour supporter ce gros lourd qui sentait un mélange de Saint Nectaire bien fermenté, de tabac froid et de vin rouge qui tâche. L'odeur de la truite, des sardines ou encore du loup de mer gisants les entrailles ouvertes sur son stand atténuaient sûrement l'odeur pestilentielle du lourd-dingue.
     
    Après avoir sélectionné la plus belle Batavia rouge de mon stand pour ma dernière cliente de la matinée (une quinca que j'aurais plutôt bien défoncée), j'assistais une nouvelle fois, impuissant, à ce spectacle hebdomadaire : Jean le pochtron, clope au bec, ventre en avant, et Aurélie presque à pleurer de rire.
    Elle n'était pas très belle, voire même pas du tout, mais ses cris pour rameuter ses clients alimentaient mes pensées les plus perverses et me donnaient l'envie de vérifier si elle tendait plus vers l'aigu ou le grave un 22 rifle dans l'abdomen.
     
    Mais pourquoi j'avais pas les couilles d'aller la voir ? Pourquoi un grassouillet comme Jean était capable de poser ses couilles et de tenter le tout pour le tout pour baiser une minette qui aurait pu être sa fille ?
    Je supportais plus ce type, FML de toute façon, j'aimerai plus jamais une meuf, mon ex était une névrosée jalouse maladive que j'ai aimée sûrement par pitié pendant quelques années (@bobilovic, I feel you bro).
     
    Ce triste show me fait badder : je suis un loser. put**n que c'est dur cette période post-rupture. Cette période où t'aime encore cette folle qui t'a drainé toute confiance en toi.
     
    Je m'extirpe de mon stand. Besoin de fumer. Tant pis pour Roberte, 75 ans, qui attend pour s'acheter une carotte qui lui servira de put**n de repas.
    Je slalomme entre tous ces pédés qui font leurs courses un samedi matin : bordel ils ont rien de mieux à foutre que de me bloquer le chemin ? 
    L'air est irrespirable, je ne sais pas pourquoi mais j'en viens même à imaginer Jean en train de ramoner mon ex, ce petit pervers me fout vraiment les boules.
    Et voilà, des petits vieux devant moi, et ils avancent put**n de lentement, rien à foutre, je bouscule, je joue des bras, je passe. La sortie. Je la vois. Ca y est. Je suis dehors. Ma clope. Délivrance.
     
    VLACCCCCCCCC
    C'est le bruit que fera un random clodo qui était sur mon passage. Il s'écroulera dans les cagettes qui jonchaient le sol juste à l'entrée du marché en lâchant un petit "Hééeéééé gnnnnnniaaaa". Le pauvre vieux, je l'ai éclaté. J'avoue avoir ri en le voyant tomber au ralenti mais m'excuse mille fois en le voyant par terre surtout que mal de gens outrés regardent la scène. 
    Ce type était là probablement toutes les semaines, il faisait les poubelles. Fruits trop mûrs, gras de porc, arrêtes de poissons avec quelques lambeaux de chair, il prenait ce qu'il pouvait. rly sry bro.
    put**n, qu'est ce que je pue d'un coup. Une sorte d'odeur de vomi. Notre cher barbu s'était reéxpédier sa bouteille de Villageoise sur son tissu qui lui servait probablement de t-shirt et évidemment cette exquise liqueur verdâtre était maintenant sur ma veste.
    Je serre les dents, mon état de nervosité atteint son pic. Ma clope est cassée. Toute ma vie.
     
    Je rallume une clope, j'ouvre facebook : quelques potes ont fait la fête hier, sans moi. Normal en même temps, je leur mets des vents car je bosse les samedi et dimanche matins et les autres fois car je faisais mon canard. Pas de raison de continuer d'appeler un mec qui répond jamais.
     
    Heureusement que la journée s'illuminera à la vue d'un appel manqué de mon pote : Kenny.
     
    Ahhhhh Kenny ... ce bon vieux Kenny. 
    Un mètre quatre-ving dix de barbac sur pattes, cheveux courts, polo Ralph Lauren, plutôt beau gosse, embobineur de première, de famille plutôt bourgeoise, Kenny n'a jamais vraiment eu de problème d'argent. Il est le stéréo-type du mec qui vote UMP mais à quand bien même, ce type est un mec en or, à croire que toutes les personnes intelligentes ne votent pas qu'à gauche. 
    Kenny c'est aussi des litres d'alcool au compteur, un nombre incalculable de petites pattes arrières cassées et une aisance à porter un moule-bite sur la plage. 
    Le mec a le style. C'est sa norme.
     
    put**n ça fait un bail que je l'ai pas vu ... Il doit bien avoir une dizaine d'histoires de cul à me raconter. Il le sait en plus que j'en raffole.
    Tel un gosse écoutant son père lui raconter un conte avant de dormir, je pouvais écouter Kenny des heures me raconter comment il avait gang-bangisé cette meuf d'adopteunmec avec un autre de ses potes porteurs de nombreuses MST. 
    Je vivais sa vie de célibataire par procuration, plus il y avait de détails, plus j'adorais. Même s'ils étaient faux. 
    Ca suffisait à nourrir un temps soit peu ma libido en chute libre et défoncer mon ex quelques heures plus tard grâce à la légère poussée d'hormones que je venais de recevoir (lol @vie de m**de).
     
    Bref, ce type, qui deviendra le témoin de mariage de ma femme actuelle par la suite, m'a laissé un message. Il veut se la coller ce soir. Salement. 
    put**n merci mon pote, tu viens de sauver ma journée. 
    J'en oublie presque mon odeur de poubelle ambulante et l'autre conn**d de Jean. Ce soir c'est décidé : JE NIQUE, JE REDEVIENS UN MÂLE ALPHA !
     
    Je finirai ma journée en bâclant tous les clients un par un, pensant que la soirée arriverait plus vite.
    Enfin, telle la sonnette qui annonce la fin des cours en primaire, la fin de journée est là. 
    Je range le matos. Les salades, les fenouils, les blettes, les topinambours et autres légumes dans le camion. Rachid repart avec la marchandise, je vais réclamer mon dû auprès de ma boss. Je pue la villageoise mais j'ai mon argent.

    Une douche, une branlette, un film à la con, boom 20h, j'avale un reste de bouffe chinoise dans mon frigo que je prends à peine le temps de réchauffer et file en caisse chez Ken'. Je mouille déjà du gland, ce conn**d et moi à Paris : on va envoyer, c'est sûr !
    Led Zep' passe à la radio, Starway to Heaven, c'est un signe, je mets le son à fond, je chante seul, je suis heureux, je vie.
     
    J'arrive chez mon gars sûr, je lui tape la bise et à ma surprise, il est accompagné. Ce petit enc**é est en couple.
    f*ck you bro, j'ai attendu qu'on soit célibataires tous les deux depuis trop longtemps : ta meuf, ce soir, tu la trompes.
    Elle est vraiment vilaine en plus, cheveux courts en bataille, plutôt grosse, rouge-à-lèvres noir, bref une mi-gothique mi-gouine. "What da hell happnd to u man ?"
    Je m'installe dans le salon, chaussures sur la table, en confiance, je m'allume une clope, une bonne soirée s'annonce malgré tout. Ken' va chercher une bonne bouteille de rouge dans sa cave, j'en profite pour faire connaissance avec sa mocheté, ce qu'elle fait dans la vie, l'âge qu'elle a, j'suis poli quoi. J'oublierai tout au bout d'environ 4 secondes, le temps que mon sauce revienne de sa cave un château Margaux à la main.

    Après avoir lancé un petit set techno Ben Klock - Boiler room sur sa chaîne hi-fi pour commencer à nous ambiancer, il me susurrera à l'oreille qu'ils sont ensembles depuis quelques semaines, qu'elle suce comme une déesse et qu'elle a plein de copines.
    Haha ok mec c'est noté, je ris, je bande, je jute presque. 
    L'autre cruche me barrel en me demandant ce que son "chéri d'amour" vient de dire sur elle, je réponds par un silence gênant d'environ 30 secondes fera son effet : elle ouvrira un peu moins sa gueule (je me ne souviens plus de son prénom, nous l'appèlerons So' pour la fin de l'histoire).
     
    22h, le salon est ennivré des effluves des 3 ou 4 bonnes bouteilles de vin que mon poto a ouvertes, et au même rythme que la pièce, nous aussi commençons déjà à être bien faits. Nous sommes bien ronds, enfin surtout So' qui doit bien peser au moins 7 kg de trop. 
    C'est l'heure, mon moment de gloire approche, il faut y aller, on bouge, et c'est maintenant ! "Vamos lààà, c'est quoi le plan ???"
    So' avait prévu qu'on aille dans sa colloc', Ken acquiessera et me fera un clin d'oeil. Je prendrai ce seigne comme "c'est un bon plan". 
    Pas de problème Peggy, on y va, j'ai le feu et j'ai ma Corsa noire garée juste devant. Cinq minutes elle fera une réflexion sur la carrosserie put**n elle en loupe pas une. Bien mal lui en a pris : elle finira le trajet derrière. La musique à fond l'empêchera de s'exprimer et c'est tant mieux pour nous. Grosse pute va.
     
    Sur le chemin, un autre pote m'appelle, il veut nous rejoindre. Baptiste qu'il s'appelle. Un joyeux luron avec qui j'ai fait mes études. Le genre de mec qui sort son monster chibre pour pisser en plein milieu du Corcoran des grands boulevards "parce qu'il avait la flemme d'aller aux toilettes".
    La soirée s'annonce grandiose. "Hey So', t'habites où ? un pote veut nous rejoindre".
    Lol, la meuf habite un appart' de balla près des Galeries Lafayette. Baptiste nous rejoindra un peu plus tard, il est déjà bien bourré, je suis aux anges.
     
    On arrive sur Paris, on se gare rue Caumartin, on fait le reste à pieds. Tant mieux, il nous reste de la boisson qu'on pourra terminer sur le chemin. Nous avons légèrement baissé de gamme puisque nous sommes passés d'un chateau Margaux 2005 à une Poliakov vidée dans une bouteille en plastique accompagnée d'un jus d'orange tiède. C'est moi qui régale les copains. 

    Dix minutes de marche et So' la gothique nous dit qu'on arrive, Kenny m'a prévenu sur le chemin, l'appart envoie du lourd. Mon excitation monte crescendo.
     
    L'ascenseur ne marche pas, pas de problème on se tape les 5 étages à pieds ça nous mettra en circonstances. 
    boom ...... 
     
    boom ....
     
    BOOM .. 
     
    BOOOOOM. 
     
    Je suis nul en orientation mais je pouvais trouver l'appartement easy au son que ses collocs étaient en train d'envoyer.
    Aucune plainte des voisins, j'comprends pas mais j'en ai surtout rien à foutre. Je veux du p'tit cul et d'la fille façile.
     
    J'ai chaud, j'ai beaucoup bu, c'est parfait je suis totalement désinhibé. Pitié, dieu du cul, faites qu'elles soient bonnes.
     
    So' ouvre la porte, lâche un petit "Wooooooooo", je ne suis pas encore entré mais n'entends que des voix féminines répondre un "YouuuOUUUOUuuOUHHH VOUS ETES ENFIN LA". Cools elles ont l'air bourrées.

    Je rentre, et là ... que des petites, et bonnes en plus put**n. Elles sont au moins 5 ou 6 à se trémousser sur de la techno-minimale plutôt sympa. Je dois accorder à notre hôte qu'elle a mauvais goût mais qu'elle choisit bien ses copines. T'es remontée dans mon estime ma grosse. En plus, l'appart est clairement ouf, on est bien sur un 130m², terrasse de 15m² et tout ça juste à côté des galleries. Elles vivent à 3 là dedans. Easy life.
     
    Donc ... à peine rentrés, l'ambiance est au rendez-vous, Kenny emballe sa grosse et lui pelote le cul environ 5 sec après être rentré, ça ne choquera personne. 
    L’ingrat ne me présente même pas. Je tape la bise aux meufs, je sais pas si elles habitent là ou quoi du coup je les remercie un peu au hasard, elles gloussent en me disant bonjour, je me dis que y a moyen. La soirée va être stylée.
     
    Il doit être environ 00h, le son est à balle, je crois que Kenny est parti baiser Evanescence dans la chambre d'à côté, Baptiste vient d'arriver et est en train de dire bonjour aux meufs en train de cloper sur la terrasse. Quant à moi, je suis en train de discuter avec deux petites brunettes, 19 ans environ. Bonnes. Un 7/10 et un 8/10 je dirais. On rigole, le courant passe bien, je crois qu'il y en a une qui m'apprécie plus que l'autre. On l’appellera Aline.
    Baptiste est plus bourré que moi et me provoque instantanément cinq secondes après m'avoir salué en me proposant des shots.
    Il s'installe à ma table, Aline se lève, me touche la joue de façon assez sensuelle et me demande si je veux aller fumer. Je décline la proposition mais lui fais signe que je la rejoindrai soon. C'est moi qui décide, femme.
     
    Baptiste dispose 4 shots devant moi, deux pour lui, deux pour moi. CLAC, ça passe instantanément du verre à mon gosier. Ca brûle, je vois trouble, osef, on s’inquiétera plus tard. Aline et son amie nous jetteront quelques regards langoureux depuis la terrasse, je pense que c'est gagné. Elle m'excite vachement.

    Kenny arrive à table, ça faisait bien 40 minutes qu'il avait disparu. Je reconnais son petit sourire en coin, celui du mec qui vient d'accomplir quelque chose de sournois. Il vient de se faire sucer goulûment dans le couloir. Heureusement qu'aucune fille n'eut l'envie d'aller aux toilettes, faute de quoi elle serait tombée sur un triste spectacle : Beth Ditto en train de sucer un pro-sarkozyste. 
     
    Je ne sais pas si je suis excité ou pas mais décide d'aller rejoindre Aline sur la terrasse, je lui taxe une clope et lui dis merci en lui caressant l'épaule. On parle un peu, sa copine s'en va pour nous laisser tranquille, je lui demande son numéro car j'aimerais bien la revoir un de ces 4, elle snap accepte. GG.
     
    Je commence à voir flou, je lui demande si elle veut danser, elle accepte. J'avais une technique ultime : faire danser la fille "sur moi". Je lui prenais les bras, la mettais derrière moi, et me caressait avec ses mains. C'est assez infect et débectant à voir d'un point de vue extérieur mais c'est diablement efficace. Ça les faisait toutes rire.
     
    Je rejoins K & B une heure après pour boire entre dudes et laisser les nanas nous offrir de beaux déhanchés dans leurs robes. Il doit être environ 2h00.

    Aucune idée de comment c'est arrivé, mais quelques minutes plus tard Aline s'est coupé au niveau du doigt. Ça pissait bien le sang. Elle va dans la salle de bains. Je la suis instantanément tel un lion se jetant sur le premier buffle écarté du reste du troupeau. C'est son heure. Elle va goûter à mon chibre. Au pire s'il y a refus, il y a viol.

    J'entre dans la salle de bains, Aline est accroupie. Un peu paniquée en train de chercher des médicaments. L'idée de sortir ma queue m'a traversé l'esprit mais je suis un gentleman et lui demande ce qu'il se passe. Elle se lève, commence à foutre des médicaments dans son verre et boit. Je lui demande pourquoi, elle me dit qu'elle a une maladie chelou genre elle coagule pas bien et qu'elle a besoin de .. gnagnagna. Bref je lui fourre ma langue dans son gosier, main sur le cul, l'autre main se dirigeant vers la poitrine. Elle est bien gaulée. J'ai un barreau d'enfer. 
    Elle respire fort, je lui enlève son polo, tente de dégrafer son soutif à une main mais n'y arrive pas (lol @fail). Elle rigole, moi aussi, on est jeunes on a envie de baiser, on va le faire. On est bien.
    Elle me sent gonfler contre elle, passe sa main sur mon jean, elle saigne un peu mais je m'en branle. 
     
    "BOOM BOOM BOOM, ça va Aline ???"
     
    put**n ses copines qui viennent nous faire chi** au pire moment. Aline rigole, se rhabille, me fait un clin d'oeil et me dit : "tout à l'heure".
    J'ai un peu le seum et me résigne donc à retourner danser et là ...
     
     
    ...
     
     
     
    ...
     
     
     
    ...
     
     
    ... Il est 13h15. Je suis dans mon lit. Mal au crâne. J'prends un doliprane. .Lavage de dents. Me recouche.
    Bordel de m**de, qu'est ce qu'il s'est passé ? 
    J'ai mon portefeuille, j'ai mes clefs de voiture, mon tèl, j'ai dormi habillé mais apparemment tout est ok, j'ai même encore quelques clopes dans ma poche.
    Je m'en grille une, je checke mon téléphone, premier réflexe : ok j'ai bien le numéro d'Aline.
     
    Puis, ... tiens, 5 appels manqués et un texto.
     
    4 appels manqués de Baptiste aux environs de 5h00 - qui, je le saurai par la suite, ne savait pas où on était parti avec Ken'.
    1 appel manqué de quelques minutes et un texto de Kenny d'hier à 6h00.
     

    Le texto disait : "Tu as été formidable hier, du grand Guillaume, qu'est ce qu'on a ri, rappelle moi je veux être sûr que tout va bien".
    Et là l'angoisse monte, quand l'alcool a raison de moi, généralement ça finit en geysers de vomis.
     
    J'appelle Kenny ...  il décroche.
     
    "WTF mec ? me souviens de rien. J'ai vomi ... ?"
     
     
    "Non ......"
     
    Ma réaction le temps qu'il finisse sa phrase :
     
    Il a dû me ramener chez moi car j'étais raide, et il a bien galéré pour me faire monter les escaliers mais bon, un bon pote.
     
    Je pense que je ne lui en aurais pas voulu s'il avait menti sur la seconde partie et ne m'en avais jamais parlé :
     
    J'aurais apparemment disparu à peu près 1h30. Enfermé dans les chiottes. Au départ tout le monde s'en foutait,  mais malheureusement les filles voulaient aller aux chiottes au bout d'un moment. Face à mon absence de réponse,  Kenny a défoncé/ouvert la porte ... HORREUR.
     
    Une odeur pestilentielle de m**de, moi endormi par terre, le froc baissé, la teub a l'air, peut être 2 kilo de chiure liquide dans les chiottes et sur la cuvette (cimer le repas chinois), et, et, et, ... la fameuse brosse à chiottes, plantée, là, au milieu de ma chiure. Peut être qu'avant de rendre mon dernier souffle, j'ai voulu marquer mon territoire, et brandir dignement l'écusson de ma maison, moi, l'homme cuvette.

     
    Kenny m'a sorti de là, sexe a l'air, endormi et plein de m**de au cul devant le regard ébahi de mon public.
     
    Je n'ai jamais rappelé Aline et depuis ce jour, je passe tous mes dimanches en PLS, à me demander si ma vie aurait été différente si je n'avais pas bu ce verre de trop moi l'homme cuvette. 

     
    Faites gaffes à vos culs
     
     
     
  16. Like
    Zeno sama reacted to Introl in Real Post 2   
    Bon, ça aura pris un peu plus longtemps que prévu, mais au moins c'est fait !
    Et assez ironiquement c'est mon ancien patron, chez qui j'ai fait mes armes pendant 6 mois avant de me lancer, qui rachète. L'avenir réserve encore d'autres combats, mais au moins sur ce plan la on est soulagés et apaisés. 
    VACANCES !!!
     
  17. Like
    Zeno sama reacted to Yayah in Real Post 2   
    Bon allez, une petite CSB gênante (rien de fou par rapport a d'autres champions qui rôdent ici hein je préviens) s'étant déroulé pas plus tard que samedi soir ou plutôt devrais-je dire dimanche matin.
     
     
    C'était la dernière soirée avant le départ d'un pote en stage commando pour 4 mois, on va au resto d'une amie avec 5-6 autres potes, ofc c'était pas pour manger mais plutôt pour picher gratos posé sur une terrasse devant la Garonne. Bref on passe du bon temps et à la fermeture on rentre tous chez notre pote militaire pour finir les nombreuses bouteilles de Captain' qu'il nous restait. 
    On est tous séchés et je décide de rentrer chez moi vers 4-5h du matin, j'ai 30 petites minutes de marche pour rentrer et même si le tram avait commencer ses services je préfère me rouler un double slim et finir mon godet XXL rhum-coca en prenant le temps d'apprécier a quel point Bordeaux est une belle ville quand il n'y a presque personne dans les rues. 
     
    Bref je me met en route et a un peu près mi-chemin, je vois une dame (la cinquantaine, complètement pété) se manger violemment contre un poteau en vélo. Elle était assez loin mais j'avançais dans sa direction, sur le trottoir opposé à elle. Deux filles aux avantages très marqués s'arrêtent pour voir si l'autre cadavre ne s'était pas tuée au sens propre et je savais que j'étais obligé d'y aller maintenant que je pouvais visualiser deux potentielles récompenses (pour donner aux deux meufs une note je dirais : une 8/10 et une 9/10, notes a prendre avec des pincettes parce que j'étais trop rond moi aussi m'enfin elles étaient tout sauf dégeu). 
     
    Je relève la dame qui a du sang partout sur les bras, je regarde si son vélo fonctionne et je demande si elle à besoin d'une ambulance, bref je me la joue Jésus en pensant déjà à comment je vais faire pour, au pire, continuer mon expedition accompagné de deux bombes, au mieux, comment je vais m'y prendre pour désamorcer ces dernières avec mon sexe qui ne demande que cela. 
     
    Dix bonnes minutes plus tard la dame ensanglantée arrive finalement à repartir et je demande donc où ces charmantes créatures comptent se rendre à cette heure tardive : "On va prendre un Uber à la Victoire". La Victoire, c'est sur ma route, parfait. On marche tout les trois et étonnamment elles sont aussi cools que bonnes, le genre de filles avec qui tu peux parler super facilement sans avoir l'impression de passer pour un lourd, bref je suis super content de les avoir rencontrés et je leur propose de prendre le uber un peu plus tard histoire d'avoir le temps de finir mon verre, elles acceptent avec un grand sourire et je peux continuer mon plan : les faire picoler un peu pour leur redonner l'envie de s'ambiancer, idéalement chez moi et sous la couette. 
     
    Je leur tends mon verre de rhum-coca qui avait pas mal descendu (jamais je fais tourner mon dernier bedo de la soirée faut pas déconner non plus), et là gros blanc, les deux filles se regardent entre elles je comprends qu'elles deviennent gênées. Je lâche un petit "vous inquiétez pas j'avais pas de GHB ce soir" pour détendre l'atmosphère, elles explosent de rire et je rigole avec elles croyant que cela était dû à mon humour toujours exquis passé 2h du matin.
    Une des filles me montre mon verre en pouffant : "Mec c'est pas ça, mais en fait je crois que t'es en train de boire un cendrier depuis tout à l'heure" NOOOOON ME DIS PAS CA ! Je regarde aussitôt dans le verre et je vois de la cendre partout, avec un vieux filtre de Winston écrasé et lâchement jeté dans mon cap'tain-coca. Les deux n'arrivant plus à s'arrêter de rire pendant 10 minutes et moi me sentant vraiment sale, je jette mon verre et je décide de rentrer me taper une bonne queue après un lavage de dents intensif.
     
     
    Bref, prenez soin de vos verres en soirée les gars.
  18. Like
    Zeno sama reacted to General_doc2 in Real Post 2   
    Elle est bien rodée l'excuse de l'utilisation frauduleuse, même à venir le raconter sur le CP pour justifier que c'est pas toi, au cas où ta copine (ou le lapin) te pose des questions, tu pourras même justifier d'en avoir parlé aux copains de l'internet  
  19. Like
    Zeno sama reacted to Diva in Real Post 2   
    Je tiens à préciser que je n'ai pas chié dans mon froc. Ça compte pour moi : j'ai chié dans les toilettes. Et un peu sur la cuvette.
    Merci
  20. Like
    Zeno sama reacted to Touareg in Real Post 2   
    Si je peux apporter mon expérience :
    D'ordinaire, sont supprimés les insultes, attaques ad nominem, ou propos contraire à la réglementation en vigueur.
    Dans ton cas, visiblement, c'est parceque t'est lourd et que tu ne semble pas être Le plus futé de la bande .
    De rien.
  21. Like
    Zeno sama reacted to daenerys in Concours photo 2017 : mettez en scène Club Poker !   
    Bonsoir ,
    Voici 3 premieres photos ms je compte en faire d'autres . 
    Catégorie artistique :
     



  22. Like
    Zeno sama reacted to quentindu38 in Action Clock : le World Poker Tour accélère le tempo   
    Image d'archives...

  23. Like
    Zeno sama reacted to deux oreilles in CSBFG   
    Sashimi 
    CPiste 
    Holothurisme : +149 % 2 611 messages 
    Posté 24 Mars 2014 (modifié) ·  
       
    Y a quelques mois je rentrais avec ma go chez elle dans le XVI, ligne 10 petite fin de soirée pépouze . 
    La deuxgonz la vingtaine,   rentrent dans la rame, pupilles dilatées comme Edika après un +1 . 
    Les mecs s'assoient a 3m de nous, et commencent a s'allumer un oinj . 
    Perso j'men bat un peu les couilles, j'irai pas m'embrouiller pour ça . 
    C'est pas le cas de ma meuf qui commence a leur prendre la tête en leur faisant comprendre que ça la genait et que c'était interdit . 
    (Va faire entendre raison a deuxconn**ds en montée de c que fumer dans le metro c'est pas bien ) . 
    Petite ballz que je suis je ne dis rien, je prie juste pour qu'elle la ferme avant que ca parte en couille parceque tôt ou tard ca vafriter et me tapper avec des junky, même du 16éme, c'est pas trop mon kiff . 
    Le ton commencent a monter, et j'essaye tant bien que mal d'evaluer le moment ou je serai obligé de l'ouvrir sous peine de passer pour une grosse m**de auprès de ma zouz . 
    Evidement les mecs commencent a provoquer genre je fume une clope en plus du oinj  jm'en bat les steacks . 
    Jusqu'ici tout va bien . 
    Comme ca pouvait pas s'arrêter là, il a fallu que le plus couillu des deux, devant mon silence honteux, traite ma nana de sal*pe . 
    J'ai pris ce qu'il me restait de fierté pour lui dire que maintenant fallait qu'il ferme bien sabouche,sous peine de quoi je l'enc**erai bienprofondement avec son cousin . 
    Coup de chatte je suis tombé sur plus petitesballz que moi, et les mecs ont changé de wagons . 
    Fin de trajet avec madame sans un mot, elle se disant sans doute qu'un vrai bonhomme aurait embroché les deux, moi me demandant si elle avait conscience  qu'a chaque fois qu'elle s'embrouillait avec des mecs et que j'etais là ca pouvait partir en freestyle . 
    Donc trois stations plus loin on descend  de la rame, evidement on passe devant celle des deuxloustiques, qui fiers comme pas deux attendent la sonnerie pour raise par un petit "sale pute" en la regardant . 
    Ni une ni deux, réflexe de ninja, j'ai heureusement eu le temps de cracher un petit molard plein de vie sur le plus téméraire des deux avant que les portes ne se referment . 
    C'est ce que j'ai cru l'espace d'un instant, jusqu'a ce que je vois une main passer dans l'interstice de la porte, suivie par trois autres qui reussirent finalement a l'ouvrir en grand . 
    Damned, pourquoi ces petits pd ont ils retrouvés leurs couilles bordel, tout était si beau, j'avais sauvé l'honneur enevitant la bagarre et et en me vidant la gorge . 
    A ce niveau là c'etait difficile d'éviter le fight, j'ai eu le temps de dire a ma blonde de s'arracher, le combat des gladiateurs eunuques allait commencer . 
    Queneni, a peine ces trou du culs ont ils vu que j'etais résigné a me tapp (lol garde de boxeur en mousse ^^) qu'ils ont une fois de plus ravalé leur couilles, sont remonté dans le tromé et se sont barré . 
      
      
    Moralité : vaut mieux t'embrouiller dans le 16 que dans le 93lol 
    edit :put**n ma plume   
  24. Like
    Zeno sama reacted to BanZzai in World Series Of Poker 2017 : Table Finale !!!!!! Page 151...   
    Encore faut-il gagner 
  25. Like
    Zeno sama reacted to zizicoincoin in defiscalisation   
    Solid 1st post 
English
Retour en haut de page
×