Jump to content
Status Updates

JujuElDoud

CPiste
  • Content count

    3462
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in " I don't work! I play poker! "   
    j'aime bien l'idée peu conventionnelle que le GTO c'est la stratégie exploitante
    pour trouver un parallèle je vais citer Dali. Ce peintre fou et communément considéré comme génial est à l'origine du Surréalisme, mouvement que Wikipedia difnit comme suit : 
     
    " ensemble des procédés de création et d’expression utilisant toutes les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient) libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues "
    Ce que je vais assimiler dans mon exemple à une stratégie exploitante, ou le but n'est pas de reproduire à la perfection la méthode des anciens (la référence), mais plutôt prendre de larges libertés avec ce qui s'est fait pour créer quelque chose de nouveau (sortir des sentiers battus, sortir de la ligne). Fort à parier par exemple que Dali aurait choisi un autre style si en son temps tout le monde était imprégné de Surréalisme. L'idée était avant tout de faire quelque chose de nouveau, de propre à lui même pour - probablement - satisfaire son ego. Mais peu importe
     
    Ce que peu de gens savent concertant l'ami Dali, c'est que c'était un fervent admirateur de Velazquez, peintre baroque du 17eme siècle, selon Wikipedia " un des maîtres de la peinture universelle "
    Peinture Baroque : 
    Le Concile de Trente (1545-1563), au cours duquel l’Église catholique romaine doit répondre à des questions de réforme interne soulevées tant par les protestants que par ses propres membres, encourage la création artistique comme support de dévotion mais également comme outil d'enseignement1. Les œuvres doivent illustrer la doctrine sans la trahir2. De plus, l'utilité des représentations imagées pour une masse peu instruite est reconnue2.
    C’est pourquoi l’art baroque s’est concentré sur les saints, la Vierge Marie et sur des épisodes bien connus de la Bible
     
    De par les sujets qu'il traite Le Baroque est associé à une peinture qu'on pourrait qualifier de Classique, et correspondant à un âge d'or on peut même dire qu'il s'agit d'un style classique de référence. Dans mon exemple ce serait le  GTO, une façon de faire carrée, réfléchie, cartésienne, efficace et imparable.
     
    Alors pourquoi Dali se revendique t-il - entre autres - de Velazquez ? Eh bien c'est très simple, Dali n'a pas commencé par le Surréalisme, il l'a développé. Mais au départ Dali a une formation plus classique tu meurs, et on remarquera que dans toutes ses oeuvres même les choses les plus insignifiantes de ses tableaux sont excessivement méticuleuses et bien réalisées. Un petit écolier vu de dos en bas à droite d'un tableau, une abeille, des branches d'arbre... ou même la peau des éléphants qui ont de si grandes jambes. Et il faut remarquer que pour que tout le monde remarque qu'il s'agit de Surréalisme, il est importante d'avoir des points de repère clairs : c'est un éléphant c'est 100% sûr, et il a des pattes toutes fines.  C'est la taille des pattes qui est surréaliste, mais l'éléphant est bien un éléphant, il est parfaitement dessiné et aucun badaud ne pourrait le confondre avec quoi que ce soit d'autre, alors même qu'on a jamais vu d'éléphant pareil. Si vous dessinez mal l'éléphant, alors les pattes fines ne ressortent plus. Tout est là. A la base du travail de Dali il y a une compétence classique excessivement poussée. Quand Dali faisait du Velazquez il s'en approchait plus que n'importe quel peintre spécialiste du baroque. Il était capable de faire des clairs/obscurs d'une qualité comparable à Velazquez. Sauf qu'il a suivi son chemin, il a utilisé ses profondes connaissances de la peinture classique (le GTO) pour mieux s'en éloigner et développer son propre style (exploitant).
     
    Ce qu'il faut retenir c'est que pour atteindre un niveau au-delà de ce qui existe, il est nécessaire au départ de comprendre la base commune. Mihail TAL, un des prodiges du jeu d'échec connu pour ses superbes sacrifices positionnels, venait de l'école russe, particulièrement austère et défensive. Tal connaissait parfaitement bien la théorie, et c'est grâce à cela qu'il a connu autant de succès en s'en éloignant.
    Dali n'aurait jamais pu imposer le Surréalisme s'il n'avait pas eu une formation initiale classique, et si ce n'avait pas été un des tous meilleurs dans ce style classique. 
     
    Le génie n'existe pas, seul le travail compte. Une stratégie exploitante adaptée en permanence aux joueurs/boards/sizing/etc... serait tout bonnement géniale, et largement supérieure à un GTO mécanisé.  Mais pour y arriver il faudra d'abord connaitre la théorie sur le bout des doigts. Je n'oppose pas le GTO à la stratégie exploitante, au contraire, c'est le même cheminement imo.
     
  2. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in " I don't work! I play poker! "   
    j'aime bien l'idée peu conventionnelle que le GTO c'est la stratégie exploitante
    pour trouver un parallèle je vais citer Dali. Ce peintre fou et communément considéré comme génial est à l'origine du Surréalisme, mouvement que Wikipedia difnit comme suit : 
     
    " ensemble des procédés de création et d’expression utilisant toutes les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient) libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues "
    Ce que je vais assimiler dans mon exemple à une stratégie exploitante, ou le but n'est pas de reproduire à la perfection la méthode des anciens (la référence), mais plutôt prendre de larges libertés avec ce qui s'est fait pour créer quelque chose de nouveau (sortir des sentiers battus, sortir de la ligne). Fort à parier par exemple que Dali aurait choisi un autre style si en son temps tout le monde était imprégné de Surréalisme. L'idée était avant tout de faire quelque chose de nouveau, de propre à lui même pour - probablement - satisfaire son ego. Mais peu importe
     
    Ce que peu de gens savent concertant l'ami Dali, c'est que c'était un fervent admirateur de Velazquez, peintre baroque du 17eme siècle, selon Wikipedia " un des maîtres de la peinture universelle "
    Peinture Baroque : 
    Le Concile de Trente (1545-1563), au cours duquel l’Église catholique romaine doit répondre à des questions de réforme interne soulevées tant par les protestants que par ses propres membres, encourage la création artistique comme support de dévotion mais également comme outil d'enseignement1. Les œuvres doivent illustrer la doctrine sans la trahir2. De plus, l'utilité des représentations imagées pour une masse peu instruite est reconnue2.
    C’est pourquoi l’art baroque s’est concentré sur les saints, la Vierge Marie et sur des épisodes bien connus de la Bible
     
    De par les sujets qu'il traite Le Baroque est associé à une peinture qu'on pourrait qualifier de Classique, et correspondant à un âge d'or on peut même dire qu'il s'agit d'un style classique de référence. Dans mon exemple ce serait le  GTO, une façon de faire carrée, réfléchie, cartésienne, efficace et imparable.
     
    Alors pourquoi Dali se revendique t-il - entre autres - de Velazquez ? Eh bien c'est très simple, Dali n'a pas commencé par le Surréalisme, il l'a développé. Mais au départ Dali a une formation plus classique tu meurs, et on remarquera que dans toutes ses oeuvres même les choses les plus insignifiantes de ses tableaux sont excessivement méticuleuses et bien réalisées. Un petit écolier vu de dos en bas à droite d'un tableau, une abeille, des branches d'arbre... ou même la peau des éléphants qui ont de si grandes jambes. Et il faut remarquer que pour que tout le monde remarque qu'il s'agit de Surréalisme, il est importante d'avoir des points de repère clairs : c'est un éléphant c'est 100% sûr, et il a des pattes toutes fines.  C'est la taille des pattes qui est surréaliste, mais l'éléphant est bien un éléphant, il est parfaitement dessiné et aucun badaud ne pourrait le confondre avec quoi que ce soit d'autre, alors même qu'on a jamais vu d'éléphant pareil. Si vous dessinez mal l'éléphant, alors les pattes fines ne ressortent plus. Tout est là. A la base du travail de Dali il y a une compétence classique excessivement poussée. Quand Dali faisait du Velazquez il s'en approchait plus que n'importe quel peintre spécialiste du baroque. Il était capable de faire des clairs/obscurs d'une qualité comparable à Velazquez. Sauf qu'il a suivi son chemin, il a utilisé ses profondes connaissances de la peinture classique (le GTO) pour mieux s'en éloigner et développer son propre style (exploitant).
     
    Ce qu'il faut retenir c'est que pour atteindre un niveau au-delà de ce qui existe, il est nécessaire au départ de comprendre la base commune. Mihail TAL, un des prodiges du jeu d'échec connu pour ses superbes sacrifices positionnels, venait de l'école russe, particulièrement austère et défensive. Tal connaissait parfaitement bien la théorie, et c'est grâce à cela qu'il a connu autant de succès en s'en éloignant.
    Dali n'aurait jamais pu imposer le Surréalisme s'il n'avait pas eu une formation initiale classique, et si ce n'avait pas été un des tous meilleurs dans ce style classique. 
     
    Le génie n'existe pas, seul le travail compte. Une stratégie exploitante adaptée en permanence aux joueurs/boards/sizing/etc... serait tout bonnement géniale, et largement supérieure à un GTO mécanisé.  Mais pour y arriver il faudra d'abord connaitre la théorie sur le bout des doigts. Je n'oppose pas le GTO à la stratégie exploitante, au contraire, c'est le même cheminement imo.
     
  3. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in " I don't work! I play poker! "   
    j'aime bien l'idée peu conventionnelle que le GTO c'est la stratégie exploitante
    pour trouver un parallèle je vais citer Dali. Ce peintre fou et communément considéré comme génial est à l'origine du Surréalisme, mouvement que Wikipedia difnit comme suit : 
     
    " ensemble des procédés de création et d’expression utilisant toutes les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient) libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues "
    Ce que je vais assimiler dans mon exemple à une stratégie exploitante, ou le but n'est pas de reproduire à la perfection la méthode des anciens (la référence), mais plutôt prendre de larges libertés avec ce qui s'est fait pour créer quelque chose de nouveau (sortir des sentiers battus, sortir de la ligne). Fort à parier par exemple que Dali aurait choisi un autre style si en son temps tout le monde était imprégné de Surréalisme. L'idée était avant tout de faire quelque chose de nouveau, de propre à lui même pour - probablement - satisfaire son ego. Mais peu importe
     
    Ce que peu de gens savent concertant l'ami Dali, c'est que c'était un fervent admirateur de Velazquez, peintre baroque du 17eme siècle, selon Wikipedia " un des maîtres de la peinture universelle "
    Peinture Baroque : 
    Le Concile de Trente (1545-1563), au cours duquel l’Église catholique romaine doit répondre à des questions de réforme interne soulevées tant par les protestants que par ses propres membres, encourage la création artistique comme support de dévotion mais également comme outil d'enseignement1. Les œuvres doivent illustrer la doctrine sans la trahir2. De plus, l'utilité des représentations imagées pour une masse peu instruite est reconnue2.
    C’est pourquoi l’art baroque s’est concentré sur les saints, la Vierge Marie et sur des épisodes bien connus de la Bible
     
    De par les sujets qu'il traite Le Baroque est associé à une peinture qu'on pourrait qualifier de Classique, et correspondant à un âge d'or on peut même dire qu'il s'agit d'un style classique de référence. Dans mon exemple ce serait le  GTO, une façon de faire carrée, réfléchie, cartésienne, efficace et imparable.
     
    Alors pourquoi Dali se revendique t-il - entre autres - de Velazquez ? Eh bien c'est très simple, Dali n'a pas commencé par le Surréalisme, il l'a développé. Mais au départ Dali a une formation plus classique tu meurs, et on remarquera que dans toutes ses oeuvres même les choses les plus insignifiantes de ses tableaux sont excessivement méticuleuses et bien réalisées. Un petit écolier vu de dos en bas à droite d'un tableau, une abeille, des branches d'arbre... ou même la peau des éléphants qui ont de si grandes jambes. Et il faut remarquer que pour que tout le monde remarque qu'il s'agit de Surréalisme, il est importante d'avoir des points de repère clairs : c'est un éléphant c'est 100% sûr, et il a des pattes toutes fines.  C'est la taille des pattes qui est surréaliste, mais l'éléphant est bien un éléphant, il est parfaitement dessiné et aucun badaud ne pourrait le confondre avec quoi que ce soit d'autre, alors même qu'on a jamais vu d'éléphant pareil. Si vous dessinez mal l'éléphant, alors les pattes fines ne ressortent plus. Tout est là. A la base du travail de Dali il y a une compétence classique excessivement poussée. Quand Dali faisait du Velazquez il s'en approchait plus que n'importe quel peintre spécialiste du baroque. Il était capable de faire des clairs/obscurs d'une qualité comparable à Velazquez. Sauf qu'il a suivi son chemin, il a utilisé ses profondes connaissances de la peinture classique (le GTO) pour mieux s'en éloigner et développer son propre style (exploitant).
     
    Ce qu'il faut retenir c'est que pour atteindre un niveau au-delà de ce qui existe, il est nécessaire au départ de comprendre la base commune. Mihail TAL, un des prodiges du jeu d'échec connu pour ses superbes sacrifices positionnels, venait de l'école russe, particulièrement austère et défensive. Tal connaissait parfaitement bien la théorie, et c'est grâce à cela qu'il a connu autant de succès en s'en éloignant.
    Dali n'aurait jamais pu imposer le Surréalisme s'il n'avait pas eu une formation initiale classique, et si ce n'avait pas été un des tous meilleurs dans ce style classique. 
     
    Le génie n'existe pas, seul le travail compte. Une stratégie exploitante adaptée en permanence aux joueurs/boards/sizing/etc... serait tout bonnement géniale, et largement supérieure à un GTO mécanisé.  Mais pour y arriver il faudra d'abord connaitre la théorie sur le bout des doigts. Je n'oppose pas le GTO à la stratégie exploitante, au contraire, c'est le même cheminement imo.
     
  4. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in Jte mets sur Roi Valet, Valet Dame   
    je crois pas
    on est tous dans la même m**de oui, c'est vrai, mais on peut le dire autrement, tous dans le même bateau, tous dans la même aventure, c'est pas forcément négatif
    mais oui la réalité est moins jolie que celle qu'on imagine au départ, ça créé une déception
    ceci étant entre l'idéal qu'on avait pu avoir et la détresse que les plus pauvres peuvent connaitre, notre sort est tout à fait sympa voire enviable (pays développés, accès à tout globalement facilement, on prend l'avion pour aller jouer aux cartes, si on se compare aux cambodgiens c'est presque indécent, bref on est pas si mal dans le fond)
    donc la compassion ne vient pas du fait qu'on est dans la même m**de (puisque je conteste le fait qu'on soit dans la m**de)
    la compassion vient imo de là et tu le dis toi même : "on est tous interdependants" qui dit interdépendant dit compatissant dans son propre intérêt, puisque on a besoin de l'autre, on est embêté s'il va mal, on compatit pour qu'il aille mieux
    c'est tout à fait acceptable éthiquement : penser à soi en faisant du bien à l'autre c'est de l'égoisme constructif, et l'égoisme c'est comme l'hypocrisie ça peut être très bon pour tout le monde si on fait ça de façon constructive (ex : j'aime beaucoup votre nouvelle lampe belle maman) - à l'inverse de la compassion destructrice que tu adoptes en expliquant à Smir qu'on est tous dans la même m**de (tu dédramatises un débat sensible que tu as lancé en recréant une complicité avec Smir, comme pour te faire pardonner, mais fais pas le déprimé stp)
    je reviens au sujet, si on est pas touts dans la meme m**de mais plutot tous dans la meme aventure, y'a aucune raison que le boudhisme soit plus noir ou négatif kon pense. j'associe le boudhisme à la réalité, à la perception des choses sans fards, et à la déception sur la nature des choses qu'elle nous amène à réaliser. mais si le boudhsime nous amene à voir qqchose qui fait mal attention ce n'est pas le boudisme qui nous a fait mal, le boudhisme nous l'a révélé et c'est un bien
    voir les choses dans leur triste futilité, avoir conscience de nos propres lacunes ou de notre degré de névrose n'est pas du tout négatif. faut voir le noir pour apprécier les couleurs. instant poète : le grand chêne qui toise tous les arbres est aussi celui qui enfonce ses racines le plus profond dans le sol. il faut aller creuser bien bas pour réussir à s'élever au plus haut (nietzsche). c'est à mon sens ta prochaine étape, maintenant que tu as bien creusé sois confiant et positif car tu vas pouvoir pousser haut. t'imagines-tu sans avoir réalisé ce cheminement, reviendrais-tu en arrière ? certainement pas, pour rien au monde.
    certes nous sommes peu de choses mais ce que nous sommes c'est déjà énorme. big up
  5. Like
    JujuElDoud reacted to pac in Jte mets sur Roi Valet, Valet Dame   
    cher Juju, je peux te rejoindre sur une chose, quand je lis quelque chose je l'interprète, le lis avec mes grilles de lecture et de compréhension du monde . Je n'essaie par contre d'entrainer personne nulle part, je fais part de mon sentiment à la lecture d'un billet d'un mec qui a priori à quelque chose à dire ou à partager...J'ai pas tort ou raison, c'est mon avis.  
    Sur le fond, c'est la répétition voire  l'insistance sur son niveau qui m'a déplu. Et de voir ca accoler à des philosophies qui invitent plutôt à des postures de compassion et d'humilité m'a d'autant plus surpris. J'ai toujours préférer ceux qui réussissent/s'épanouissent dans l'humilité et la discrétion que ceux qui revendiquent et exhibent. 
    Après si son texte te fait écho tant mieux. Evite cependant les digressions a partir de suppositions scabreuses sur ma relation au poker, à la compétition et blabla, c'est assez hors sujet
  6. Like
    JujuElDoud got a reaction from lenoum in Jte mets sur Roi Valet, Valet Dame   
    ya une theorie qui dit qu'en te détachant de ton ego, suivant la philosophie boudiste, tu assumes plus facilement les choses. Ce qui est, est. c'est tout.
    Ici il évoque les états d'âme d'un joueur pro de poker, par opposition notamment aux recreatifs, il en parle pour décrire ce qu'il ressent, pour nourrir son propos. Je ne crois pas qu'il le fasse pour se mettre en valeur (ce qui serait de l'ego). C'est plutôt toi qui le perçoit comme un brag, entendre un mec dire qu'il est bon te gêne, mais arrives tu à comprendre pourquoi ca te gêne ? d'après toi, pourquoi ça te donne un malaise de lecture ?
    prends le autrement, si tu lui demandes s'il est bon en physique quantique il va surement te dire qu'il est nul à chi** et tu vas pas le prendre pour une m**de pour autant. C'est un peu pareil, sauf qu'en parlant de poker il te répond qu'il est bon. Ce qui te gêne c'est que tu joues toi aussi au poker et que tu peux pas t'empecher de ramener à toi et de tiquer par esprit de compétition, parce que dans le fond et ta réaction le prouve tu aspires à être le meilleur, tu ne supportes pas bien que les autres s'autoproclament bon et donc peut-être meilleur que toi. Imo c'est ton ego qui te fait réagir négativement à ce billet dont le sujet est tout autre que celui surlequel tu nous entraines.
  7. Like
    JujuElDoud got a reaction from Bandecdc in Grind for Vegas (award du titre le plus original de 2015)   
    chaud sur le hors série échecs
     
  8. Like
    JujuElDoud got a reaction from DIVICO in Gestion de la frustration: la théorie de la dissonance cognitive   
    je trouve toujours excessivement difficile de comprendre des explications rationnelles écrites quand on parle de phénomènes complexes qui impliquent une dose d'inconscient
    pour moi ces choses se sentent, elles ne s'expliquent pas. 
    dit autrement si je vois quelqu'un "réconforter" un joueur au fond du trou, je saurai exactement reproduire cette attitude, en usant des mêmes moyens, sans forcément les connaitre ou les rationaliser. En revanche si on essaye de m'expliquer par a + b comment faire je serai incapable de reproduire
     
    si je reviens sur le sujet, déjà je suis pas d'accord avec ceux qui parlent de conscience et d'inconscience. Pour moi c'est des conneries. Exemple apprendre à marcher. Vous allez me dire que marcher ou respirer sont des phénomènes inconscients, des choses qu'on réalise sans avoir conscience qu'on est en train de les faire. Pour moi ce n'est aps de l'inconscient, c'est juste du conscient tellement ancré dans notre apprentissage qu'on le fait ensuite en mode automatique.
     
    Appliqué aux réflexions mêlant conscient et inconscient, ça implique une chose très simple : le conscient c'est ce qu'on arrive à expliquer, et l'inconscient c'est ce qu'on comprend mal. Y'a pas de différence si ce n'est la connaissance et la compréhension. On fait consciemment ce qu'on nous a déjà expliqué (exemple éviter de grignoter entre les repas), et on fait inconsciemment ce que personne ne nous a jamais appris. 
     
    Inconscient décrit alors le fonctionnement propre de l'homme, qui est apparu avant de savoir transmettre son savoir par écrit, raisonnement, toussa. Avant cela l'homme apprenait déjà, et la façon qu'il utilisait était ce qu'on appelle aujourd'hui pompeusement "l'inconscient". On retrouve cette façon pure d'apprendre chez les nouveaux nés, à qui on a pas encore appris la méthode classique d'apprentissage, et qui apprennent pourtant plus vite que n'importe quand après dans leur vie. On explique ça par la "fraicheur" du cerveau du nouveau né, capable d'apprendre bien plus qu'un adulte.  Et c'est très con car la seule raison pour laquelle les 'grands" apprennent moins vite que les petits c'est parce qu'on a modifié leur façon d'apprendre, et qu'ils ont ralentit. Et qu'on a solidement ancré cette nouvelle façon dans sa tête, si bien qu'il pense que c'est la meilleure façon, et qu'il relègue à l'"inconscient" tout ce qu'il a toujours compris intuitivement ou par l'exemple. 
     
    Et au bout du bout, quand on voit faire quelqu'un de très carré, conscient, qui rejette la notion d'intuition quand on le regarde faire on se rend compte qu'à l'arrivée, au final, il va quand même en faire qu'à sa tête et qu'il aura toujours une préférence entre sa thèse et son antithèse. Cette préférence c'est son intuition, la façon naturelle d'appréhender les choses, une façon qui ne demande aucune explication rationnelle. Et qui est pourtant la meilleure, car celle ancrée dans nos gènes. 
     
    Prenons l'exemple de Victor Bloom sur le web. Le monsieur joue excessivement vite. Quand il tank il fait plus d'erreurs. La première impression est toujours la meilleure.
     
    Vous savez déjà, chers amis, tout ce dont vous avez besoin de savoir. Fiez-vous à votre instinct car aucune attitude n'est plus saine et consciente que celle-ci.
  9. Like
    JujuElDoud reacted to Christensen in 6. Maintenant je sais   
    MTT is your friend !
  10. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in Fearless   
    thanks post intéressant
    au sujet de la peur je ne sais pas si on t'en a déjà parlé, moi c un truc que j'aime bien

    Tu as 2 sortes de peur, une bonne et une mauvaise. Il est très facile de les distinguer, la mauvaise peur est celle qui immobilise ; la bonne peur est celle qui nous fait bouger. C'est une perspective très simple et pratique : il faut fuir la peur qui nous immobilise (j'ai peur de rater si j'essaye), et accepter la peur qui nous agite (j'ai peur que ça rate donc je me prépare pour ne pas rater, j'ai peur de perdre ma nana donc je fais l'effort de la séduire à nouveau, etc...)

    Sinon prochain post je te propose de parler du destin. Exemple : les fées se penchent sur l'enfant d'un roi et lui disent avec horreur : cet enfant va tuer son père et prendre le trone. Le roi est flippé et décide d'enfermer l'enfant toute sa vie pour éviter la prophétie ; l'enfant finit par s'échapper et fou de rage il tue son père.

    Les deux hommes pouvaient-ils éviter cette destinée ? Le roi a t-il été maitre de son destin ? A trop craindre une chose ne la facilite-ton pas ? dès lors est-ce que le hasard existe ?

    edit : issu de "la Vie est un Songe" de Calderon de la Barca
  11. Like
    JujuElDoud got a reaction from Mr Sneeze in Fearless   
    thanks post intéressant
    au sujet de la peur je ne sais pas si on t'en a déjà parlé, moi c un truc que j'aime bien

    Tu as 2 sortes de peur, une bonne et une mauvaise. Il est très facile de les distinguer, la mauvaise peur est celle qui immobilise ; la bonne peur est celle qui nous fait bouger. C'est une perspective très simple et pratique : il faut fuir la peur qui nous immobilise (j'ai peur de rater si j'essaye), et accepter la peur qui nous agite (j'ai peur que ça rate donc je me prépare pour ne pas rater, j'ai peur de perdre ma nana donc je fais l'effort de la séduire à nouveau, etc...)

    Sinon prochain post je te propose de parler du destin. Exemple : les fées se penchent sur l'enfant d'un roi et lui disent avec horreur : cet enfant va tuer son père et prendre le trone. Le roi est flippé et décide d'enfermer l'enfant toute sa vie pour éviter la prophétie ; l'enfant finit par s'échapper et fou de rage il tue son père.

    Les deux hommes pouvaient-ils éviter cette destinée ? Le roi a t-il été maitre de son destin ? A trop craindre une chose ne la facilite-ton pas ? dès lors est-ce que le hasard existe ?

    edit : issu de "la Vie est un Songe" de Calderon de la Barca
  12. Like
    JujuElDoud reacted to j94no in Day 4 - My love   
    Photos à venir aussi? ;-)
     
  13. Like
    JujuElDoud reacted to J2King in TF WSOPE : Le Report Day1 (tl;dr)   
    Bon allez je me lance dans une réponse parce que je crois que tu n'as décidément rien compris à ce que sont les MTT live et surtout en quoi le thinking process est différent à la table de celui que tu as devant ton écran. Tu dis toi-même n'avoir joué que 3 tournois à 1K€+ de buy-in, de ce point de vue là j'ai donc à peine plus d'expérience que toi mais ton analyse condescendante à l'égard du poker de PH m'a fait tilter. Je reviendrais juste sur quelques points.



    C'est juste une question d'égo, ça lui permet simplement de sortir la tête un peu moins basse que s'il t'avais snap et que tu lui avais retourné AJ ou JT, de pouvoir dire qu'il sentait que quelque chose n'allait pas chez le "kid" en face de lui. En gros il a eu beaucoup de mal à te placer sur une main tout en se sentant devant puisqu'il a fini par caller.



    Je suis tout à fait d'accord avec toi quant au fait que la "soul read" présentée dans les films n'est qu'un fantasme ; cependant cela ne signifie pas que l'attitude d'un adversaire à table ne nous permet pas de réévaluer notre perception de l'éventail de mains qu'il pourrait détenir pendant le déroulement d'une main. Sans avoir de tell absolu formellement identifié comme tel sur un adversaire on peut très bien avoir le sentiment qu'un adversaire est plutôt en bluff qu'en value par le discours qu'il tient à la table ou la tension qu'il peut avoir dans son visage. Toutes ces petites choses s'additionnent mais peuvent également se contredire ce qui donne une impression globale.

    Quand on fait par exemple un calcul d'équité assisté par ordinateur en plaçant vilain sur une range composée de 50% de bluffs et de 50% de value bet d'après ses sizings et les infos qu'on a sur lui. En live on doit mettre en perspective ce calcul avec l'attitude de vilain à la table et suivant notre "feeling", la "white magic" qui te permet de réévaluer sa range en le mettant sur 80% de bluffs pour seulement 20% de value bet (ou inversement selon ce que tu as ressenti chez l'adversaire).

    Malheureusement tu sembles négliger totalement (ou du moins beaucoup trop) cet aspect du poker live qui donne au moins autant d'indication sur la main d'un adversaire que ses sizings quand on maîtrise bien cette "white magic".
    Voilà ce qui fait qu'Hellmuth a un edge sur ses adversaires postflop, il est bien plus capable que n'importe quel random linetard de placer ses adversaires sur un échantillon plus réduit de mains grâce à ses lectures.


    Sinon je suis plutôt d'accord avec ceux qui critiquent les qualités techniques d'Hellmuth, de ce point de vue là c'est loin d'être le meilleur mais en live ça ne fait pas tout et il compense par l'expérience qu'il a accumulé lors des milliers d'heures passées aux tables, analysant des milliers de joueurs différents avec leur propre style durant des années. C'est clairement ça qui fait qu'il n'a pas gagné 13 bracelets WSOP par hasard et qu'il est capable du meilleur comme du pire.

    Quant à savoir s'il l'on peut juger objectivement un joueur d'après son palmarès je suis plutôt d'accord avec toi. Malgré le fait qu'il ait le plus de titres, des joueurs comme Phil Ivey ou Sam Trickett sont selon moi bien meilleurs que lui.


    Bref, j'espère que tu ouvriras les yeux sur cela et la prochaine fois que tu auras l'occasion de jouer ou de parler avec un reg du circuit live de discuter avec lui de tout ceci pour un avoir un avis plus aguerri que le mien sur ces différents points. En espérant te revoir perfer dès que possible !
English
Retour en haut de page
×