Jump to content
Status Updates

van2

CPiste
  • Content count

    224
  • Joined

  • Last visited

  1. En cas de liquidation d'une room : - non-garanties par une assurance ou une fiducie : tickets, points de fidélité... Ca ne veut pas dire que la room ne vous doit pas une compensation financière, mais le joueur ne sera remboursé qu'après que les créanciers privilégiés le soient (autant dire qu'il a très peu de chances d'être remboursé) ; il a ce qu'on appelle une créance chirographaire (=payé en dernier). - garanties par une assurance ou une fiducie : versements, gains, bonus débloqués... Là aussi, le joueur n'a qu'une créance chirographaire auprès de la room, donc très peu de chances d'être remboursé...par la room. Par contre il a un 2ème débiteur, l'assurance ou la fiducie, qui elles ne sont pas en liquidation et qui le rembourseront. - le cas spécifique d'Europoker : Ils n'ont pas pris d'assurance/de fiducie pour les sommes correspondant aux bonus débloqués en disant que ce ne sont pas des sommes dues/exigibles/retirables - c'est à dire pas des créances. Donc 2 problèmes : il faut convaincre le juge que les sommes sont en fait bien dues/exigibles/retirables - des créances. mais même si on arrive à convaincre le juge, ce sont alors des créances chirographaires, donc très peu de chances d'être remboursé ; ce sont aussi des créances qui auraient du faire l'objet d'une garantie/assurance et qui ne l'ont pas été (actions en justice éventuelles contre le dirigeant d'Europoker ou contre l'ARJEL qui a laissé faire).
  2. Le problème avec l'argument des conditions générales antidatées, c'est que les conditions générales d'origine, même si elles sont moins claires que les antidatées, semblent bien indiquer aussi que les bonus sont non-exigibles (d'après mes souvenirs en tout cas, ça fait longtemps que j'ai pas suivis cette affaire). Je pense qu'il manque l'argument juridique de loin le plus important, et ce serait bien que l'un de ceux qui ont rendez-vous la semaine prochaine le signale au juge (il peut lui donner un copier/coller de mon post) : En droit, ce qui compte c'est la réalité de l'accord, pas ce qui est écrit (= les conditions générales) exemple 1 : si on signe un contrat intitulé "prêt" mais qu'en fait on a pas du tout l'intention de demander le remboursement, il n'y a pas prêt mais don, malgré ce qui est écrit. exemple 2 : si on signe un contrat intitulé "prestation de service", mais que le soi-disant prestataire est traité comme un salarié, il y a contrat de travail, malgré ce qui est écrit. exemple 3 : si on écrit qu'on vend un truc pour 500 euros, mais qu'en fait on paie 300 euros de plus en espèce, il y a contrat de vente d'un montant de 800 euros, malgré ce qui est écrit. exemple 4 : si on écrit que les bonus sont non-exigibles, mais qu'en réalité tout le monde reçoit bien des bonus exigibles, il y a bien bonus exigibles, malgré l'écrit. Notons qu'il faut bien montrer que la pratique est généralisée (sinon le juge pourrait croire a une simple erreur de la room). Il faut expliquer que tout se passait exactement comme pour les bonus des autres rooms (si on utilisait réellement des bonus non-exigibles les joueurs ne viendraient pas ou ne resteraient pas chez europoker) et que les clauses des conditions générales n'étaient volontairement pas appliquées et étaient là juste pour jeter de la poudre aux yeux à l'ARJEL qui a demandé la garantie des seuls avoirs exigibles (ça a un gros avantage financier pour une room qui dès le départ n'avait pas beaucoup de ronds : limiter l'argent en fiducie). Notons que dans tous les exemples cités, il y a fraude (au droit fiscal, au droit du travail, à l'obligation de prendre une fiducie), mais la règle est valable même s'il n'y a pas fraude (ou si on ne peut pas la prouver...).
  3. Plus gros bug depuis le .fr???

    Le bonus n'est pas une "chose" dont on se demande si on pourrait la restituer ou pas si indue, comme on peut se demander si on peut restituer à un commerçant le vin qu'on a bu ; le bonus est une clause contractuelle parmi d'autres qui permet de calculer ce qui est dû par Winamax au joueur. Pour être plus clair : On a un texte de loi qui dit qu'on doit restituer ce qui n'était pas dû. Lorsqu'il y a contrat, ce qui est dû par quelqu'un c'est ce qui est prévu par le contrat. exemple 1 : un particulier signe un contrat pour 2000 euros. On le livre, il paie 2000 euros le livreur. Plus tard, il s'aperçoit que dans le contrat y'a marqué qu'il a droit a une réduction de prix de 2% s'il paie la facture dans les 2 jours. Il a droit a la restitution de l'indu de 2% de 2000 euros. Même raisonnement s'il est vraiment très distrait et paie 2200 euros. exemple 2 : Winamax. Là aussi, pour savoir ce qui est dû par Winamax, on regarde le contrat. C'est quoi le contrat ? Ce sont les conditions générales, mais pas seulement. Lorsque Winamax dit sur leur site (ou même un simple mail) que si vous déposez/redéposez une certaine somme vous avez droit à un bonus de 200 euros, ça fait autant partie du contrat que si c'était dans les conditions générales : Winamax est tenu de respecter son engagement. A partir de là, même raisonnement que dans l'exemple 1 : on regarde ce qui aurait dû être versé au joueur en vertu du contrat, et ce qui a été versé réellement. Et les 2 sommes doivent être identiques. Si le particulier devait recevoir un bonus de 200 euros et n'a reçu que 180 euros, on dit que Winamax n'a pas respecté ses obligations contractuelles (et doit bien sûr rajouter les 20 euros manquants). Si Wina a payé 250 euros, ils ont droit a la restitution de l'indu, 50 euros. Si Winamax s'engage a verser 200 euros aux premiers déposants, et qu' ils versent par erreur cette somme à quelqu'un qui n'est pas premier déposant, ils ont droit à la restitution des 200 euros parce que le contrat ne le prévoyait pas. Pareil si Wina a versé le bonus aux bons joueurs mais qui n'avaient pas rakés suffisament pour recevoir le bonus. Bref, le but des textes de loi c'est que le contrat soit respecté (avec un bémol quand même : celui qui est de bonne foi qui prouve qu'il a dépensé/gamblé/perdu de l'argent à cause du versement de l'indu). Exemple 3 : je prends un article à 200 euros dans un magasin. Il y a contrat, le commerçant s'engage par l'étiquette à un prix de 200 euros. En caisse, on ne peut donc me réclamer plus ; si je paie plus, j'ai droit à la restitution de l'indu ; si lorsque la caissière flashe le code barre ça passe 180 euros et qu'elle s'en rend pas compte, le magasin à droit à 20 euros (le client doit respecter la condition contractuelle relative au prix de 200 euros).
  4. Plus gros bug depuis le .fr???

    Mais lorsqu'une banque met par erreur 1 million sur le compte bancaire d'un particulier, ce n'est pas non plus le versement d'argent réel, mais une créance, un droit donc, sur la base duquel le particulier pourra (ou non) retirer plus tard une somme d'argent ; - et les juges acceptent sans problème la répétition de l'indu. Y'a donc pas de doute que si l'affaire allait en justice, les 9000 euros devraient être remboursés ; et comme déjà dit, si le bénéficiaire de l'indu a toujours l'argent lorsqu'on lui signale l'erreur (ce qui semble fort probable), il doit le rembourser même s'il est de bonne foi. En ce qui concerne les sommes déjà dépensées, celles perdues par le joueur aux tables, le joueur est par contre en droit de ne pas les rembourser s'il est de bonne foi (Winamax ne le lui réclame pas pour l'instant, mais le feraient s'ils allaient en justice). Y'a très peu de chances d'être considéré de bonne foi lorsqu'on voit 1.5 millions sur son compte! (notons que l'existence sur Winamax d'un truc comme le bingo augmente les chances qu'un juge croit à la bonne foi du joueur, mais ça reste très improbable ; et le fait que requin ne soit pas un tout nouveau joueur,(ignorant des pratiques d'une room de poker, ne sachant pas ce qu'est un bonus),ne plaide pas en sa faveur). En ce qui concerne les chances que Winamax attaque en justice, elles ne semblent pas être très élevées (d'emblée Winamax lui offre à la fois les sommes perdues +1000 euros !, bref, des milliers d'euros pour en récupérer 9000 - ça sent la volonté de négociation à tout prix). Certains pensent que c'est par peur d'une mauvaise publicité (quoique, les joueurs qui entendraient cette histoire peuvent rêver à d'autres erreurs en leur faveur, dont Winamax ne se rendrait pas compte cette fois-ci). Disons que c'est probablement que Winamax comme beaucoup d'entreprises doit tout faire pour éviter la justice, synonyme de dépenser beaucoup d'argent sans être trop sûr de gagner (ce qui dans cette affaire n'est pas le cas ; ils auraient une très grande chance de gagner, l'avocat n'est pas obligatoire).
  5. En outre, en considérant comme elle le sous-entend que les sommes liquides correspondant au rakeback versées sur le compte joueur n’étaient pas exigibles, l’ARJEL aurait couvert un mécanisme de jeu à crédit. En effet, destinée simplement à être joué les sommes ne pouvaient qu’être prêtée par Europoker afin de permettre au joueur de jouer avec de la monnaie fictive. Or la loi du 12 mai 2010 dispose en son article 30 l’interdiction formelle du jeu à crédit à l’initiative de l’opérateur. De facto, elle aurait légitimé un mécanisme interdit par la loi. Par ailleurs, en se positionnant de la sorte, elle aurait validé un système qui a permis à Europoker de produire du rake avec des avoirs de joueurs qui n’existaient pas. Cet argent était purement fictif. Il n’était pas traduit dans les comptes du fiduciaire existant uniquement sur les comptes des joueurs. L’ARJEL légitime donc un système qui permettait à Europoker de créer de l’argent par le biais du rake et par la même des bénéfices, sans que l’argent misé ne soit réel. Tu devrais laisser tomber ces arguments : - ils sont pas bons : en ce qui concerne le 1er paragraphe, de l'argent qu'on ne peut pas retirer et qu'on n'est pas obligé de rembourser ne peut être considéré comme un crédit. En ce qui concerne le 2ème paragraphe, je vois pas où il y aurait illégalité. - ils n'ont aucun intérêt pour les joueurs : autant tu pourrait demander des dommages et intérêts à l'Arjel pour avoir laissé une room ne pas mettre en fiducie de l'argent qui aurait dû y être, autant on voit mal quel préjudice les joueurs auraient subi du fait de soi-disant crédits gratuits. En plus, ça affaiblit l'ensemble de ton argumentation, puisque que pour invoquer cet argument tu présuppose qu'europoker dit vrai, que son rb/bonus était vraiment non disponible et donc n'avait pas à être mis en fiducie ; alors que le reste de ton argumentation présuppose qu'europoker ment, que les soi-disant bonus/rb non-disponibles, sont en fait de vrais bonus comme ceux des autres rooms, camouflés en bonus non-disponibles pour faire échapper l'argent à la fiducie. - si l'Arjel prends au sérieux tes arguments, ils risquent de mettre fin aux bonus, déjà contestables à cause de l'addiction (le but de l'Arjel, c'est entre autres l'addiction, pas la viabilité économique du système). En effet, si l'on considère les "vrais" bonus des autres rooms, tant qu'ils ne sont pas clearés, ils sont équivalents aux bonus bidons d'Europoker : ils seraient donc un crédit à ton sens, ils ne sont pas encore disponibles, ils font du rake sur de l'argent qui est fictif.
  6. C'est bien pourtant ce que disent leurs conditions générales. Par exemple : 5.1. ... Il est précisé en outre que tout bonus et avantages joueurs versés aux joueurs ne font pas partie des avoirs devant être disponibles. 7.3. A titre promotionnel, www.europoker.fr peut offrir des parties gratuites sous la forme de «crédits de jeux » ou « bonus ». Les conditions de participation sont particulières pour chaque opération et feront l’objet d’une information spécifique des joueurs. « Les crédits de jeux » ou « bonus » ne peuvent pas donner lieu à reversement sur le Compte de Reversement. S'ils ont présenté les choses ainsi à l'ARJEL, celle-ci a bien sûr jugé que ce n'était pas des "avoirs exigibles" pour lesquels une garantie est obligatoire. En ce cas, pas de fiducie pour les crédits de jeux/bonus. Reste la déclaration de créances au liquidateur, ça coûte rien de la faire ; mais Europoker n'a probablement plus un rond et une tonne de créanciers...
  7. La milliardième main de Cash-Game

    y'a pas de disparition, y'a juste changement de pseudo (Pagliatelle = Aigle-fin, il jouait encore hier soir).
  8. La milliardième main de Cash-Game

    Au milieu de la table, il y a une somme d'argent, 100 000 euros. Qu'importe si ça été versé par les joueurs ou par la room ou que Dieu l'ait fait tomber du ciel. Elle est maintenant à nous. Toute collusion ou triche quelconque diminue la part de chance de gagner des autres joueurs. - on est à la bulle d'1 sng, j'open fold KK en sb contre le short stack parce qu'il me rendra la pareille ; le coup en particulier est EV- pour moi, si je le fais quand même, c'est parce qu'il y a collusion. - on est en HU, j'open fold KK contre quelqu'un parce qu'il me rendra la pareille (ou partagera le montant du challenge cash game avec moi) ; le coup en particulier est EV- pour moi, si je le fais quand même, c'est parce qu'il y a collusion. - on est en HU, j'open fold KK contre quelqu'un parce qu'il me rendra la pareille (ou partagera le montant du jackpot avec moi) ; le coup en particulier est EV- pour moi, si je le fais quand même, c'est parce qu'il y a collusion. Notons que même si l'on considère que mon 3ème exemple relatif aux jackpots n'est pas un cas de collusion (je vois vraiment pas pourquoi, mais c'est l'opinion de certains ici), les conditions générales de Wina interdisent toute stratégie entre joueurs ayant pour but de s'avantager mutuellement, et en règle générale toute association entre joueurs. On peut râler quant à cette position radicale de Winamax, mais puisqu'on a accepté les conditions générales, cela que signifie que Winamax doit les faire respecter (y'a pas que les joueurs qui doivent respecter les conditions générales, Winamax aussi). A titre d'exemple, imaginons que Winamax interdise les trackers. Je râle, car c'est interdire quelque chose qui n'est ni de la collusion ou de la triche. Mais bon, je me passe de mon tracker. Par contre, si d'autres joueurs se trouvent être pris à utiliser un tracker, je suis en droit d'exiger de Winamax de les sanctionner par au minimum la confiscation des gains acquis grâce au procédé illégal (confiscation reversée aux victimes bien sûr). L'absence de réaction de Wina a propos de cette affaire me fait poser une question qui me trotte dans la tête depuis longtemps : y'a jamais de triche chez Winamax ? Je me doute qu'un grand nombre d'accusations de triche viennent de mauvais perdants, des aigris qui se cherchent un bouc-émissaire (c'est soi la triche soit le rigged...), mais justement, dans un jeu qui fait pas mal d'aigris et de mécontents, y'a doit forcement avoir un nombre non-négligeable de tricheurs. Hors, lorsque je passe par ce forum, j'ai toujours vu plein d'histoires de blocage de compte pour chipdumping de 50 euros de machin à son frère, quelques collusions pour les challenges signalées par des joueurs... Mais je me souviens de rien d'autre (en presque 4 ans, pas un scandale de triche, bots, multis... On s'ennuit !!!!) ; notamment je me souviens pas de cas où des joueurs auraient été remboursés des sommes prises sur le compte d'un tricheur ; est-ce que Winamax garde l'argent que le tricheur a piqué aux joueurs (ce qui serait franchement malhonnête), ou bien tout simplement Wina n'en a pas grand chose à faire de la triche ?
  9. Ils ont pas trouvé de faille, les conditions générales de Wina sont assez claires. La règle : "7.1 Associations entre joueurs Il est interdit à deux ou plusieurs joueurs de s'associer." Vu que "s'associer" c'est un peu vague, Wina donne des exemples : "Il est notamment interdit de se communiquer ou de partager des informations sur le jeu, les cartes ou la stratégie à adopter pour s'avantager mutuellement et ainsi nuire à d'autres joueurs." Bref, il est clair que ce n'est pas seulement se montrer ses cartes par skype qui est une collusion, c'est beaucoup plus large. En l'occurence, il semble bien que les joueurs se sont "communiquer des informations sur la stratégie à adopter pour s'avantager mutuellement" pour toucher les jackpots ; leur comportement est suffisament organisé et élaboré (ne pas jouer celui qui n'est pas dans la combine, celui qui n'a pas de miles fold toujours, on se donne rendez-vous...) pour qu'on puisse parler d'une stratégie ; on a pas affaire à un échange - acceptable - de bon tuyaux sur le poker, mais à l'organisation d'une collusion.
  10. http://www.law.cornell.edu/uscode/text/18/1956 Pour trouver l'illegal gambling tu va vers la fin le c) 7) A) et tu cliques sur le lien 1961 et tu le trouvera vers le milieu de la liste. Pour résumer ce texte, le money laundering c'est : - transports, transmits, or transfers, or attempts to transport, transmit, or transfer a monetary instrument or funds - to conceal or disguise the nature, the location, the source, the ownership, or the control of the proceeds of specified unlawful activity [en sachant qu'énormement d'activités illégales font partie des "specified unlawful activity"] Mais encore une fois, cette affaire est finie : on sait ce que le FBI a trouvé sur Pokerstars et Full Tilt ; c'est pas forcement très joli, surtout pour Full Tilt, mais y'a aucune mention de trafic d'armes, fraude fiscale, triche, traite des blanches, etc...
  11. La police du coin s'occupe des affaires du coin ; si Pokerstars n'avait opéré que dans un seul Etat des USA, la police du coin s'en serait occupé ; puisque l'activité de Pokerstars concerne plusieurs Etat américains, c'est un organisme fédéral, en l'ocurrence le FBI, qui s'en ait occupé. Wikipedia : "In August 2007, the top categories of lead criminal charges resulting from FBI investigations were:[6] Bank robbery and incidental crimes (107 charges) Drugs (104 charges) Attempt and conspiracy (81 charges) Material involving sexual exploitation of minors (53 charges) Mail fraud – frauds and swindles (51 charges) Bank fraud (31 charges) Prohibition of illegal gambling businesses (22 charges) Fraud by wire, radio, or television (20 charges) Hobbs Act (Robbery and extortion affecting interstate commerce) (17 charges) Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act (RICO)–prohibited activities (17 charges)" En gros, le "money laundering" pour le droit américain ("blanchiment d'argent" en français), c'est chercher à dissimuler l'origine de fonds obtenus par certains moyens illégaux ; ces moyens sont énumés dans une liste ; dans la liste, y'a bien l' "illegal gambling". Je résume le "money laundering" et autres infractions de Pokerstars and co tel que la justice américaine l'a décrit y'a plus de 2 ans et demi (ça fait longtemps : tout a été rendu public ; des deals de la justice US ont eu lieu avec Pokerstars, Full Tilt, les dirigeants de Full Tilt ; par contre si ma mémoire est bonne, le dirigeant de Pokerstars a juste négocié le deal de sa société, mais il n'a pas accepté de deal en son nom propre) : La loi américaine : interdiction de tout virement bancaire par un américain vers un site de jeu online. 1ere méthode des rooms pour contourner la loi : on utilise des intermédiaires qui se présentent comme des site web vendeur d'équipement de golf ou de bijoux ; les banques américaines vire l'argent des joueurs américains à ces intermédiaires croyant avoir affaire à une société lambda ; moyennant une commission, les intermédiaires reversent cet argent aux rooms. 2ème méthode : investir dans des banques au bord de la faillite en échange de leur accord pour violer la loi US et transmettre l'argent des joueurs américains aux rooms.
  12. Bien sûr que Pokerstars/Full Tilt/AP ont fait du blanchiment d'argent aux USA, et on le sait depuis quelques années. On sait aussi parfaitement de quelle activité illégale provient l'argent blanchit vu que la procédure contre Pokerstars and co est publique, et qu'on a donc le détail de tout ce dont la justice américaine les accuse ; ce n'est pas la drogue, ce n'est pas les armes, ce n'est pas la prostitution... C'est le jeu ! Et oui, vu que le jeu online était interdit aux ressortissants des USA, Pokerstars and co sont accusé d'avoir fraudé la loi l'interdisant et fait du blanchiment de leurs revenus provenant des joueurs américains. Le FBI n'a pas trouvé grand chose d'autre (par exemple il n'y a pas eu de fraude fiscale de la part de Full Tilt ou de ses dirigeants comme tu le prétends).
  13. GQ se penche sur le poker en ligne

    Fondamentalement tu me semble assez d'accord avec le jugement de la journaliste sur les acteurs du poker : c'est la faute des regs si le poker online va mal (et des incompétentes rooms qui les laissent faire). les gentils récréatifs sont des victimes. les regs ne sont pas des gens très respectables, on peut même dire qu'ils sont pas vraiment honnêtes : ils ont une sale mentalité : ils sont là pour gagner. ils utilisent des outils complexes dans ce but : tracker, cerveau. ils ont des méthodes telles que stratégie, tactique, travail, analyse, triche : tout cela n'est pas très catholique. J'ai rien contre les jugements de valeur contre les regs : le bumhunting c'est pas très joli à voir, de même que l'élitisme contre des personnes parfois nettement plus intelligentes que le reg mais qui ont juste nettement moins pratiqué le jeu que lui ; un reg ne sert à rien, c'est parasite, etc etc etc.... Et le reg qui insulte les récréatifs est un certainement un con. Mon problème, c'est ton jugement idyllique sur les récréatifs et les rooms, enfin - les bonnes rooms, celles dont tu es l'incarnation : Le récréatif, heureuse et honnête personne, sociable, c'est avec le sourire qu'il fait tourner la roulette ou clique sur des boutons. La bonne room les respecte, veut qu'ils soient contents, le client est toujours roi, il a toujours raison. Tu as le même intérêt que les regs en fait : tu aimerais un océan de récréatifs, heureux de perdre, et le moins possible de regs. - c'est sûr que ça ferait du bien au portefeuille des rooms et celui des regs qui restent ! En fait, ce qui serait bien, ce serait que les rooms fournissent certaines substances qui rendent plus calmes et plus heureux : les joueurs pourraient ainsi mieux supporter de perdre, et donner leur argent comme dans un rêve, dans l'état euphorique propice au gambling ; on aurait à la fois des clients heureux et un poker online très florissant – un monde merveilleux. Je dois dire que j'ai des doutes sur le caractère réellement respectueux du client de ces commerciaux qui approuvent tout ce qu'il dit, qui disent qu'en effet on est libre de dépenser son argent comme on veut, que tout est respectable du moment qu'on paie, et à la fin vendent leur m**de en boite pour un prix exorbitant. Problème n°1 : le récréatif n'est pas si heureux que ça Que ce soit les rooms ou les regs, ça donnerait bonne conscience que les récréatifs perdent avec le sourire. Et pourtant il y a de l'addiction. Et il y a plein de récréatifs que ça amuse pas tellement que ça de perdre, sans être pour autant des addicts qui jouent au-dessus de leurs moyens Lutte contre les trackers, la triche, la riggitude des rooms - ça les rendra pas plus heureux vu que c'est une opinion le plus souvent totalement irrationnelle. On a perdu un coup : soit on tilte, soit on insulte, soit on accuse quelqu'un d'autre sans aucune preuve. Et oui : y'a aussi des récréatifs qui insultent... Et accuser de triche sans aucune preuve tous les joueurs qui nous ont pris de l'argent ou les rooms d'être riggées, c'est quand même bien un comportement bien minable (à comparer avec un comportement tel que : se remettre en question). En supposant, ce qui paraît totalement impossible, que les rooms puissent convaincre ce type de récréatifs que ce n'est pas à cause de tricheurs ou de riggitude qu'ils perdent, c'est pas cela qui les rendra heureux : tu leur enlèvera juste leurs boucs-émissaires. En règle générale, sans aller jusqu'aux insultes ou la paranoia du rigged, le poker peut mettre dans de drôles d'état. Et à ce niveau là, les regs comme les récréatifs sont concernés. Problème n°2 (attention, jugement de valeur !) . Certes, les regs comme les récréatifs ne manquent pas de défauts, certes le poker fait des dégâts . Et pourtant.... Cliquer sur des boutons, mettre de l'argent dans une machine à sous ou regarder l'écran du Rapido pendant des heures – c'est une activité qui vaut nettement moins que l'effort, l'endurance, la compétition, la réflexion, le dépassement de soi-même. Certes un tel discours peut être un discours de beaufs qui jouent les warriors, et y'a un certain nombre de beaufs dans le poker, regs ou récréatifs ; de plus c'est un discours qui est loin de correspondre exactement à la réalité du reg (le reg ne cogite pas toujours, n'est certainement pas toujours combatif ou travailleur...) ; mais il reste vrai pour l'essentiel que la mentalité reg vaut mieux que la mentalité du cliqueur du bouton (j'entends mentalité reg au sens large : le joueur de foot du dimanche, qui s'élabore un entrainement, une stratégie, qui se défonce, qui bosse, qui veut gagner, a une mentalité de reg). Et franchement, si le poker est seulement un genre de machine à sous qui n'amuse pas tant que ça ceux qui y jouent, certains étant carrement des addicts - eh bien, c'est une activité qui vaut pas grand chose, et l'imposition exhorbitante qu'on a en France n'est pas injustifiée. Pour conclure : un marché online peuplé de récréationnel serait certainement plus florissant qu'un marché full reg ; mais : C'est pas la faute des joueurs si beaucoup d'entre eux préfèrer adopter un comportement de reg plutôt qu'un comportement de pur gambleur. On va pas leur dire non plus que c'est mieux de rester hors de la compétition, de l'effort ou de la réflexion – qui certes ont leurs inconvénients, mais dont le plaisir n'est pas absent (eh oui, y'a des gens qui trouvent que multitabler avec un tracker c'est vachement plus ludique que de monotabler une table de full ring comme le jeu en live que voudrait reproduire Rob Yong ). C'est l'intérêt des rooms que les récréatifs restent récréatifs - par contre, malgré le thread sur le blues des regs, ça ferait du bien non seulement au porte-monnaie mais aussi au mental de beaucoup de récréatifs d'adopter un comportement plus reggish.
  14. Olalalalala, c'est incroyable ce qui t'arrive !!! Dis-moi, t'as pas pensé qu'il y avait une autre explication que le fait que ce soit rigged ? Certes, c'est rigged, c'est évident, je pense que maintenant on a suffisament d'éléments de preuve pour que ce ne soit pas sérieusement contestable (la fois ou t'as perdu contre A6 avec KK, si c'est pas une preuve alors) ; Mais toi tu prends beaucoup, beaucoup plus cher que les autres regs. D'ailleurs, en passant, je dois te dire que j'admire ton courage et ta persévérance - et aux crétins qui se foutent de ta gueule, je pose la question :est-ce que vous pourriez faire comme Scnicolas : 30 tables, 8 heures par jour - criant et pleurant à chaque coup perdu, mais continuant vaillement à grinder, sans tilter?? (à part une fois, mais ce gros fish il avait J7 : là, il a éclaté en sanglot, donné un coup de pied à son chat et oui, en effet, il est humain après tout : il a tilté (ses stats sont brutalement passées de 8/6/1 à 11/6/2). Oui, tu prends très cher - il est évident que c'est pas NATUREL. Je te conseille donc de faire un tour dans d'autres forums raconter tes bads beats (non qu'ils soient pas très intéressants, tous, les 759 que tu nous a raconté), mais tu trouvera des gens qui vivent la même expérience que toi et qui pourront t'apporter des réponses : "bonjour tout le monde,voila je usi victime de choses incroyables ca va faire 12 ans exactement le nombre d'annees ou j'ai connue une fille qui fesait de la sorcellerie et qui me detestait. en couple camarche jamais un homme tombe amoureux de moi et puis tout a coup du jour au lendemain c'est fini il a plus de sentiments. la c'est plus grave car il s'agit de mon mari. apres 2 ans de mariage il est partie et a fait une demande de divorce. meme question boulot aucune porte ne s'ouvre. depuis que j'ai connue cette fille je n'ai que des problemes qui me gachent la vie. j'ai ete voir plusieurs personnes qui m'ont dit avoir annule ce sort mais je ne le vois pas. que dois je faire/ merci pour vos reponses." "Le mal s'attaque à tous les domaines et détruit tout sur son passage [on est pas dans le monde des BISOUNOURS]. Un signe...qui peut paraître idiot à première vue mais qui est significatif d'envoutement c'est quand les appareils ménagers tombent en panne, j'ai remarqué çà souvent chez les personnes victimens d'envoutement. Toi aussi va voir un prêtre exorciste, renseigne toi auprès de ton église la plus proche, et fais des prières, au plus vite tu seras désenvoutées, au mieux tu seras heureuse dans ta vie." "Bonjour, Ma vie est un véritable cauchemar depuis plus d'un quart de siècle.." "Pour se protéger contre les mauvais sorts, je recommande de porter un oeil de tigre puis de procéder à une purification en prennant un bain rituel pour se "laver" du négatif idéalement avec du sel rose de l'himalaya car une de ses priorités est d'aborber toutes les impurtées énergétiques." "... (je vous épargne les détails). Je pense que pe qqn ou plusieures personnes m'ont envoyés un sort via une photo de moi sur le net ... par jalousie (je suis pas mal..). J'ai essayé pas mal de choses pour m'en sortir mais rien n'y fait, je déperris, ne suis plus capable de travailler, faire du sport ni quoi quece soit, ma vie est un véritable enfer.. Que faire poour (re)trouver une vie, une santé, moins de poisse ...? D'avance merçi." "Y a des choses qui s'explique pas, et c'est seulement après avoir chercher des réponses rationnelles qu'on fini à la conclusion du mauvais sort. Et puis tu dis que la volonté c'est la clé, et ben non car justement là est le problème, car avec toute la volonté du monde quand on est victime d'un sortillège, on n'arrive à rien, car les effets négatifs font que tu te retrouvera toujours au mauvais moments ou mauvais endroits, que ta décision bonne soit elle au départ, devienne par la suite une mauvaise décision. c'est l'emboitement des faits qui ont mener à l'échec qui font qu'on se demande si on est pas sous un mauvais sort car c'est souvent des faits normaux mais qui entraine de lourde conséquence. J'étais moi aussi une sceptique à 100% jusqu'au jour où après 10 ans de répétitions des même mauvaise décision à lourde conséquence [elle ne croyait pas puis elle est devenue pro-rigged], des même fait malheureux, d'une vie amoureuse cahotique. Après une dépression, je me suis demandée si j'étais vraiment responsable de mon échec: sans vouloir rejetter la faute sur autrui. J'ai retourner tous les évènements des milliers de fois dans ma tête, et j'ai fini par croire en la malchance; et comme j'avais fini par croire en la malchance, je faisais gaffe à la moindre décision que je devais prendre. Je suivais le chemin des autres, mais rien n'y fait, des évènements extérieures ont fait que j'ai du arrêter m'écarter du chemin alors que j'étais à deux doigt de la réussite comme les autres. Des choses comme ça même en amour, les hommes m'adorent aux premier abord et puis deviennent très distant sans raison [c'est exactement la même chose que SCnicolas : elle, elle est adorable et canon, lui il est génial au poker ; et pourtant ils ne gagnent pas tout le temps, donc c'est la preuve que c'est rigged]" COURAGE, TU N'ES PAS SEUL !
  15. EXPRESSO

    Oui, mais même avec un seul vainqueur y'a un aspect loterie qui peut poser problème juridiquement : le gain ne dépend pas seulement d'un jeu de 52 cartes. C'est un hybride poker/loterie. Tu peux confirmer que l'ARJEL a bien donné son accord ? Parce que les licences sont octoyées pour des des jeux bien délimités : paris sportifs, PMU ou le poker, (et encore certaines variantes). C'est super curieux de voir que l'ARJEL accepte un genre de mélange poker/loto, en plus qui parait très addictif. Je ne vois pas de décision récente d'homologation du logiciel Winamax : comment ça se passe pour le logiciel d'Expresso ? y'a pas besoin d'homologation pour ce genre de truc ? ça parait pourtant être une modification importante du logiciel vu les variations de gains entrainée par l'aspect loto du logiciel.
English
Retour en haut de page
×