Jump to content
Status Updates

natanoj

CPiste
  • Content count

    2795
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by natanoj

  1. Real Post

    Il manque un paragraphe sur comment tu l'as rencontrée et parvenu à la rendre folle de toi. Sinon c'était une cool story, je compatis.
  2. Petit restau à Paris entre zootards?

    je vais vivre à Paris d'ici quelques semaines. C'est pas possible pour moi à tes dates, mais plus tard avec plaisir.
  3. Hello tout le monde, je passerai faire un tour au casino ce soir probablement. Des cpistes y seront?
  4. Natanoj Trip

    je suis arrivé hier soir, donc pour l'instant rien de spécial. Les premiers jours vont être pas mal occupés car j'ai la famille a revoir et pleins d'amis dispersés un peu partout en France, ça va me distraire... Je pense que je pourrai répondre a cette question d'ici quelques semaines
  5. Road Trip en Espagne puis Amérique du Sud

    aie aie... - evite autant que possible de te balader avec un sac à dos. Tu n'en n'as quasiment jamais besoin. - quand tu sors, ne prend pas de cb, pas de clé si possible, juste ton téléphone éventuellement et l'équivalent de 10/20 eu, c'est généralement ce dont tu auras besoin maximum une journée - tout ça va te sécuriser quand tu rencontres des gens par hasard. Tu ne leur donneras pas de mauvaises idées, et ils t'arnaqueront beaucoup moins facilement. - dans des lieux publics, si possible, n'hésite pas à prendre à parti d'autres personnes si c'est possible et que tu sens qu'il se passe un truc bizarre. Serveurs, mères de famille, autres jeunes dans le coin... - Ne fais jamais de deal d'argent avec des mecs que tu ne connais pas. Pas d'exception à cette règle. Meme avec ceux que tu connais bien, c'est un truc qu'il faut éviter de manière générale. - Evite les taxis oui, surtout accompagné d'inconnus. Si tu n'as pas le choix ( de nuit notamment, c'est mieux en taxi) ne prend pas les taxis qui attendent, prend ceux qui circulent. Evite de prendre un taxi devant un lieu "riche" type boulevard touristique, casino etc.. Déplace toi de 50 mètres, c'est suffisant. Vérifie la sureté du taxi avant de rentrer. Tu dois chercher les signes d'appartenance à une famille ( photos, jouets, tarte au pomme etc) ou à la religion (crucifix etc). Ce sont les mecs qui ne t'agresseront pas. Evite les mecs qui écoutent la cumbia ou reggaeton fort et ce genre de trucs. Désolé pour les clichés, mais c'est juste empirique. Si tu as un smartphone, en Equateur, télécharge l'application "easy taxy" qui est sure. Sinon, il y a souvent un numéro de tel que tu peux appeler et qui est sur. - a l'hotel, tu aurais du demander au réceptionniste de te montrer un billet de 100. Si tu avais des soupçons, tu avais le droit de te barrer tout simplement pendant que le mec était dans sa chambre pour chercher les billets. Meme si c'est pas très aimable, tu avais raisonnablement le droit d'avoir des soupçons à ce moment la. Une petite leçon qui t'aura couter 200$. On est tous passés par là, t'inquiète pas
  6. Natanoj Trip

    Hier j'ai joué le tournoi le plus prestigieux des Championnats du Monde de poker. Cette phrase semble irréelle, et pourtant... A table il y avait un Danois, un Canadien, un Brésilien, quelques Américains. La moitié pros, bien meilleurs que moi, l'autre moitié, amateurs, techniquement beaucoup plus limités. J'étais quelque part entre les deux. Ce qui est sûr, c'est que pour tout le monde, la pression était énorme. Je peux vous assurer que mon premier continuation bet en bluff, ou mon premier 3bet light ont fait battre mon coeur à cent à l'heure. Je peux vous assurer que sur chaque main, et particulièrement contre les pros, le cerveau entrait en ébullition. C'est probablement le plus intéressant dans ce genre de tournois épiques. L'affrontement intellectuel qui se crée. Les dynamiques. La recherche des tells. La compréhension du fonctionnement d'un adversaire, et la création d'une stratégie pour s'y adapter. C'était du haut niveau, et c'était passionnant. J'ai quelques regrets évidemment sur cette journée. Un bluff un peu trop ambitieux peut-être contre le Brésilien, qui n'était pas le meilleur client ( 3bet light avec image de serrure et 2 barrels censés lui faire passer toute sa range de saucisse, mais c'était sans compter sur le fait qu'il hit sa magic card turn). Et la dernière main, dont j'aurais peut être pu me passer en jouant plus prudemment. Mais je n'avais pas envie d'être ce petit jeune sur son premier Main Event, terrorisé par l'enjeu, et jouant comme une serrure. J'ai essayé de jouer comme n'importe quelle autre partie, en prenant des risques, en essayant de viser l'optimal à chaque action. J'ai eu quelques mains en value ou en bluff que je pense avoir bien joué, et c'est au final le sentiment qui domine aujourd'hui. J'aurais aimé vous offrir un happy end à l'Américaine. Tous les ingrédients étaient réunis. Mais le poker n'est pas un conte de fée, et avoir une belle histoire ne suffit pas. Il faut être le meilleur, et passer ses conflips. Hier, je me suis arrêté brutalement avec AK contre les QQ. Le grand classique. C'est la fin du World Poker Trip. Dans quelques jours, je rentrerai en France. C'est l'occasion de faire un petit bilan en vidéo de ces derniers jours, et de parler un peu de ce qui m'attend pour les prochaines semaines. Encore une fois, je tenais à vous remercier de m'avoir suivis, pour certains depuis 2 ans et demi. C'est aussi grâce à vous que je suis arrivé si loin. Bon visionnage. https://www.facebook.com/worldpokertrip/videos/vb.156536014505566/485791134913384/?type=2&theater
  7. Natanoj Trip

    Non. Le Main Event, c'est le tournoi d'une vie. Hier a ma droite, pendant 8 heures j'ai eu un cinquantenaire québécois avec lequel j'ai sympathisé. Il connaissait à peine le poker, mais kiffait d'être là. Parce que c'est le Main Event, parce qu'il est symbolique, grand, démesuré. Il n'aurait jamais pris son avion pour Vegas pour jouer un crapshot. C'est le même pour moi. Par sa démesure, son côté symbolique, sa grandiloquence, je ne voyais pas meilleure conclusion qu'un tournoi d'une vie pour un voyage d'une vie.
  8. Natanoj Trip

    Perso, je ne voyais pas meilleure fin que de terminer sur le Main Event. Terminer sur un crap shot anonyme a 1500 après tout le chemin parcouru, ca m'aurait paru tellement médiocre comparé à tout ce qui avait eu lieu avant. Pour moi c'était le Main Event le seul tournoi qui avait du sens. Le seul qui avait cette dimension épique qui convenait à la fin de l'aventure. Ca doit être mon côté écrivain...
  9. Oui, je pense que je ressasserai cette main pendant longtemps. A froid, je pense que je peux trouver un sick fold préflop. Mais bon, voila, j'ai décidé de prendre le spot. Au fur et a mesure de la journée, il restait de moins en moins de fishs à table. J'avais à ma droite cette SB nouvellement arrivé qui a gagné tous les coups contre moi et qui me paraissait super fort, a côté un vainqueur de l'EPT Berlin m'a t on dit, à ma gauche un danois super bon, à sa gauche un inconnu très fort aussi. J'imagine qu'a une table assez dure comme ca, prendre un spot plus high variance n'est pas forcément horrible, mais bon. Je n'avais pas envie de jouer au mec qui fait son premier Main super scared money et se laisse mourir petit à petit jusqu'à push ses 8 bb avec 99 pour bust. J'ai essayé toute la journée d'être dedans, et globalement, a part un spot où j'ai peut être spew 10k contre un brésilien (et même là, je pense que c'est pas non plus horrible ce que j'ai fait) je n'ai pas trop de regret. Je ferai un cr plus exhaustif sur mon blog. Merci en tout cas pour votre soutien, et bonne chance à ceux qui sont encore en lisse.
  10. Natanoj Trip

    Au final, je crois que ce qui vous agace le plus, c'est que je ne corresponds pas au cliché du voyageur seul au long cours. Vous avez cette image mentale du mec d'Into The Wild, totalement détaché des vices de ce monde, de l'argent, même du sexe et des femmes, vous trouvez ça romantique et pur. Je vais pas dire le contraire, c'est beau, mais juste pour info, le mec a crevé seul comme une m**de au milieu de l'Alaska, et j'imaginais un destin plus glorieux pour moi. Je ne suis pas un grand fan de dormir dehors. Je ne suis pas un grand fan de galérer sous la pluie comme une m**de a attendre qu'une voiture me prenne en stop. Je n'aime pas manger de la mauvaise bouffe et être malade ensuite. En règle générale, j'ai toujours trouvé ridicule cette sorte de compétition de celui qui serait plus "voyageur" qu'un autre. Le mec qui voyagerait plus dur, plus loin, plus fort. J'ai toujours trouvé ridicule ceux qui se sentent obligés de paraitre voyageur pour voyager. Ceux qui pensent qu'il faut avant tout paraitre pour être. Je pense que c'est une déformation de ceux qui n'ont pas assez voyagé. Généralement, après quelques mois, on s'en fout. Perso, je peux manger par terre avec des gens, et le lendemain me faire inviter dans un palace, je ne vois pas l'incohérence ni le problème. Le but est de tirer le maximum de jus de la vie. Mac Candless, le héros de Into the Wild, l'a fait à sa manière parce que c'était son truc. Mon truc, c'est autre chose. A la fin du film, on voit que le mec écrit dans son cahier cette phrase qui reste la morale du film "Happyness is only real when shared". J'ai vu ce film bien avant de partir en Amérique, et j imagine que j'ai compris ça dès le départ. Je le dis depuis 10 ans, depuis que je voyage en somme. Je voyage pour les gens, pas pour les lieux. C'était la promesse initiale du World Poker Trip. Des rencontres, du poker, un voyage par voie terrestre, et je ne pense pas l'avoir trahie. Désolé si vous y avez projeté vos fantasmes entre temps. L'argent a toujours fait partie du World Poker Trip. J'ai financé le début du voyage en jouant de la NL200/400. Je comprends même pas que vous soyez offusqués désormais, 2 ans et demi plus tard. ( peut être parce qu'enfin j'annonce les montants, au lieu de parler en blinde?). J'ai revu cette vidéo où j'ai les 10k dans les mains, et même la je ne vois pas ce qu'il y a de choquant, je ne vois pas les "yeux fous" etc. Je suis excité, je vais réaliser mon rêve, je me marre, mais je vois pas ce qu'il y a de choquant ou de déplacé ici. Peut être là encore vous y apportez vos fantasmes et vos complexes, perso je n'y vois aucun mal, j'ai toujours eu un rapport décomplexé par rapport à l'argent : je m'en fous, tant que je n'en manque pas. Probablement pas très français tout ça, c'est peut être ce qui vous a agacé oui, en France, parler d'argent c'est tabou, mais ce n'est pas le cas en Amérique, et je peux vous assurer que parmi tous les gens qui sont devenus mes amis ici, aucun ne m'a fait une remarque, aucun n'a trouvé indécent que je participe au Main Event, même parmi les plus en galère parmi mes potes. De ce que je sais, ils ont tous été heureux pour moi, je leur avais parlé de ce rêve lorsque nous nous étions connus, c'était de l'ordre du fantasme très lointain, certains croyaient que je blaguais, d'autres n'auraient pas misé un peso sur moi, et des messages que j'ai reçus ces derniers jours, les réactions oscillent entre la stupéfaction, l'émotion, la joie et le bonheur sincère que j'y soie parvenu. Zéro commentaire négatif. Sans présomption aucune, je pense même avoir influencé positivement des tas de gens que j'ai croisés sur la route. La plupart des meufs avec lesquelles je suis sorti sont aujourd'hui quelque part en Europe ou en Asie ( genre les 3/4, c'est assez ouf), des tas de mecs m'ont écrit pour me dire qu'ils voyagent à moto désormais, beaucoup se sont mis au couchsurfing etc. L'un des trucs que j'ai appris sur la route, c'est que l'important est de faire ce qui nous plait, d'être heureux, sans se soucier de ce qu'en pensent les autres. C'est ce que j'ai essayé de faire tout ce temps. Evidemment, on est toujours un peu influencés par les autres, et je regrette tellement que ce thread se termine ainsi, mais c'est comme ça. Je pense que c'est plus un problème de personnalité plus qu'autre chose, et je ne peux pas y faire grand chose. Donc je vais désormais continuer ma vie. Je suis désolé pour les mécontents, mais vous allez probablement continuer à entendre parler de moi dans les prochains mois puisque oui, je vais sortir un livre. C'est d'une part l'occasion de partager avec ceux que ca intéresse cette aventure incroyable, qui a profondément changé ma vie, leur donner un peu d'inspiration peut être. D'autre part, je ne le nie pas, l'occasion de peut être gagner assez d'argent pour financer encore un ou deux ans de voyage, cette fois ci probablement sans poker, afin de continuer à vivre cette vie qui me rend profondément heureux. A ceux que ca ennuie, je dirais simplement et sans aucune méchanceté de ne pas acheter le livre, et de m'ignorer désormais. Aux autres, je suis heureux que ça vous plaise, et je continuerai à essayer de vous faire partager ces moments qui vous ont fait vous évader un peu de votre quotidien. Avant de vous faire un ultime post sur cette magnifique journée d'hier, durant laquelle j'ai joué le tournoi le plus prestigieux du monde, où j'avais des joueurs incroyablement bons à ma table et où j'ai tout donné, sans succès, je vous propose de regarder la toute dernière vidéo de mon partenariat avec Everest, mon sponsor, qui ne l'est plus depuis le 1er juillet. Durant dix mois, ils m'ont soutenu sur la route et permis d'atteindre Vegas et je leur en suis reconnaissant. Voici la vidéo de juin, qui retrace la dernière ligne droite entre Mexico City et Las Vegas, avec la traversée du désert de Sonora, les dernières belles rencontres, la traversée de la frontière avec les USA et l'arrivée épique à Sin City. C'est la fin du World Poker Trip. Dans quelques jours, je rentrerai en France. Merci à tous de m'avoir suivis en si grand nombre. C'était totalement inattendu, et c'est aussi un peu grâce à vous que j'en suis arrivé là. A tout ceux qui aimeraient me rencontrer à mon retour, je serai quelque part entre Paris, Lille, et le Sud cet été, et j'irai vous rencontrer avec un grand plaisir. Hasta siempre, Jonathan
  11. out Blindes 200/400/50 dernier niveau il reste une heure. fish ouvre 1000 utg ( stack 20000 ) pro sb 3bet 3500 ( 60000 ), j ouvre AKo bb et 4b 7500. Fish fold pro shove mes 7500 restants et je perds le coinflip de la mort vs QQ
  12. Dinner break 15k dur dur
  13. in dans 40 minutes ! La pression monte, j'avoue sinon, hier, petit diner avec Jerry Yang, vainqueur du Main Event 2007, juste pour se mettre un peu d'inspiration
  14. Natanoj Trip

    J'espère qu'on va pas me sortir le coup de la cagnotte pendant 10 ans hein. La cagnotte a duré 12 heures, avant que je me rende compte de mon erreur, et que je fasse du stacking. Bref. J'ai pleins de trucs à répondre, mais pas envie de me charger d'émotions négatives, je vais plus trop regarder ce thread pendant quelques jours. Bisous
  15. Natanoj Trip

    Je suis complètement rouillé. Déjà à la base je suis un cashgameur, mais en plus, la derniere fois que j'ai vraiment pu grinder sérieusement, c'était à Panama, y'a environ 6 mois. J'ai bien trouvé des games sur la route, mais c'était ponctuel, et j'ai vraiment perdu les automatismes. Je m'en suis rendu compte au premier 400$ que j'ai fait en arrivant à Vegas, j'ai joué vraiment très mal, mentalement à côté de la plaque. Ajoute à ça la fatigue, j'ai terminé mon voyage sur l'une des parties les plus dures : le désert de Sonora, que j'ai traversé pendant les deux dernières semaines avant l'arrivée, avec des étapes de 10/12h avec des pointes à 45°. Du coup, je suis arrivé à Vegas vraiment crevé. Je voulais me préparer un programme intensif de tournoi pour me remettre dans le bain, mais j'ai réalisé que le mieux à faire était de me préparer physiquement et mentalement. J'en ai en parallèle quand meme joué quelques uns, sérieusement, et au final oui les automatismes reviennent, mais je ne serai pas à 100% pour le Main, et assez loin de mon niveau du début de voyage. Je compte néanmoins le jouer à fond, et essayer d'être mentalement au point. J'ai trouvé un coach, fan de l'aventure, qui me prépare surtout à ce niveau là, et m'aide à établir ma stratégie sur le Main. J'ai discuté avec beaucoup de pros qui me donnent des conseils. voila voila
  16. Natanoj Trip

    Ben non mais Vegas et les wsop sont dans ma tête depuis si longtemps c est normal d éprouver une certaine euphorie a la concrétisation de cet objectif. Ça ne veut pas dire que j ai oublié le reste, les émotions ne s excluent pas on a le droit d être heureux pour deux choses en même temps..
  17. Natanoj Trip

    Ce ne sont pas les 10k qui me rendent extatique à ce moment là, mais l'idée que je vais pouvoir réaliser le rêve du voyage dans quelques minutes.
  18. Natanoj Trip

    Merci de savoir mieux que moi quand je suis sincère ou non. Je comprends pas que tu n'arrives pas à saisir que tu peux très bien être entièrement sincère dans ton quotidien, avec les personnes que tu rencontres, et postérieurement, le restituer à d'autres personnes, et apprécier que ca leur plaise. Il n'y a pas de mauvaises intentions la dessous. Juste la volonté de partager un quotidien totalement inhabituel, et dont tu sais qu'il intéressera les gens. Pour ce qui est de la médiatisation et le sponsoring, ils ont été une étape nécessaire à la poursuite de l'aventure mais n'ont jamais été une fin en soi. Oui, il faut faire des compromis, et je te jure que si j'avais pu continuer mon voyage comme je l'ai fait au début, en indépendance totale, je l'aurais fait, mais à l'époque ou je me suis broke en Colombie, c'était soit ca, soit rentrer en France. C'était aussi simple que ça. Exiger une pureté absolue dans une aventure aussi longue et complexe, c'est un rêve de lycéen naïf qui vit encore chez papa maman et n'a jamais payé ses factures.
  19. Natanoj Trip

    Ca fait deux fois que tu essaies d insinuer que je fais ça pour la tune. Je suis sur que tu es un mec intelligent Tamerlan, ça se ressent dans tes posts, et j'aime bien te lire, souvent, mais je déteste cette ironie que tu utilises à chaque fois que tu t'adresses à moi. Oui, ce fut une superbe aventure humaine. Lis bien ça. OUI CE FUT UNE SUPERBE AVENTURE HUMAINE AVANT QUOIQUE CE SOIT D AUTRE. Cela fait deux ans et demi que je suis parti, si j'avais voulu le faire pour l'argent, j'aurais très certainement pu trouver un moyen beaucoup plus facile, du genre rester architecte, et j'aurais déjà pu me buy in cinq Main Event. J'ai vécu chez l'habitant pendant deux ans et demi, j'ai voyagé seul, en sac à dos, dormi sur des canaps la plupart du temps, rencontré des centaines de personnes, passé des milliers d'heures à moto. Franchement, si ce n'était pas le truc qui me plaisait plus au monde, je serais bien stupide. Quel est ton problème si cette aventure se termine sur un feu d'artifice incroyablement excitant? Quel est ton problème si le succès me permet d'entrevoir des possibilités de gagner de l'argent et quel est ton problème si je décide d'accepter ces possibilités? Sous prétexte que ce fut une aventure humaine, je devrais refuser tout ça ? Je devrais refuser les 10k de ce gars, pour ne pas gâcher la pureté de cette humanité? Ne sois pas ridicule, tout n'est pas blanc ou noir dans la vie.
  20. [TV] Koh-Lanta 2015

  21. a quelle h US ça commence?
  22. Natanoj Trip

    l'interview sur twitch, très cool ! http://www.twitch.tv/clubpokertv/b/674460598
  23. content que ça vous ait plu ! Maintenant il ne reste plus qu'à terminer en beauté avec une belle place payée au Main !
  24. quelqu'un a le numéro de veunstyle pour l'appeler ou un des ses colocs, ou quelconque moyen de le joindre ? Le stream va avoir un tout petit peu de retard
English
Retour en haut de page
×
partypoker : Hallowheel
partypoker : Hallowheel