Jump to content
Status Updates

Ragnarok1er

CPiste
  • Content count

    456
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

Everything posted by Ragnarok1er

  1. POST 1 : Guess who's back ? Hey, ça faisait longtemps, non ? Aparté : Ce post contient un certain pourcentage de racontage de vie. Vous êtes donc autorisés au même pourcentage de battage de couilles, mais je trouve le format "thread continu" (sur le modèle de ceux d'Artplay) plus propice à l'échange qu'un blog ne pourrait l'être. I) Où étais-je passé ? Ma dernière période d'activité sur le CP remonte à 2015, mais elle n'a duré qu'un mois et je compte rester davantage cette fois-ci. En réalité mes dernières grosses sessions à hautes limites datent de 2011, lors du rush pour passer Supernova Elite sur le .fr. Ensuite, au risque d'en décevoir certains, je n'ai pas changé de pseudo, je n'ai pas gagné des millions sur le .com, j'ai seulement au très mal au ventre et j'ai joué à Starcraft. Le run héroïque, SNE en 6 mois Il se trouve que depuis 2006 environ, je suis atteint d'un truc pas très cool qui s'appelle la maladie de Crohn. En gros mon système immunitaire est tellement vénère qu'il attaque mon intestin si je mange des légumes car il ne veut que des Chocapic (et il a bien raison !). Et si les premières années ont été plutôt tranquilles, la situation s'est compliquée au fil du temps. J'ai donc arrêté le poker car je n'estimais plus être capable d'encaisser le stress des parties ni de jouer à mon meilleur niveau avec les douleurs récurrentes dont je souffrais. Autoportrait Je suis revenu en Alsace, j'ai acheté mon appartement et j'ai trouvé d'autres occupations moins coûteuses lorsque j'allais mal. Ce fut Starcraft II au début, puis League of Legends, Hearthstone, The Witcher, et puis quelques trucs qui ne nécessitent pas d'écran aussi : du piano, du tennis, des bons bouquins et des jeux de société. Mais fin 2016 j'ai connu une crise sans précédent qui a abouti à 12 kilos perdus et 6 mois d'hospitalisation pour rattraper le coup. Désormais ça va beaucoup mieux et, pour faire simple, vu qu'ils ont coupé la partie malade de mon système digestif, j'ai quelques années sans douleur devant moi. Par contre à LoL, je suis un vulgaire Plat 4 II) Pourquoi revenir ? Parce qu'ils m'ont tout volé ! Mes miles, mes expressions, et même mon pseudo ! Pirates ! Plus sérieusement, j'ai toujours gardé le poker dans un coin de ma tête, au point de tenter de temps à autres des retours qui ont toujours été rapidement avortés par mon incapacité à enchaîner les longues sessions. Or comme beaucoup de gens qui me liront, je ne peux pas faire les choses à moitié et si je voulais m'y remettre, il fallait que ce soit à hautes limites de façon sérieuse, et pas en NL10 pour le fun. Je suivais donc l'actualité du coin de l'oeil et mon fil twitter a toujours comporté pas mal de joueurs, qui d'ailleurs se sont mis à parler de moins en moins de poker et de plus en plus de cryptos, mais c'est un autre sujet. Il n'est pas impossible que j'aie été perdant sur ces années, mais j'en doute car j'ai eu la bonne idée de jouer un expresso à 50k. J'ai fini 2ème sur un malheureux 70/30 perdu mais les 6k€ obtenus doivent tout de même faire pencher la balance du côté positif. Bref, comme dirait @guignollors d'un duel épique en HU PLO : Quoi qu'il en soit, vers le mois d'août, mon bon ami @Bergi a partagé avec moi une vidéo qui vantait les mérites de la structure de prix de Partypoker sur leurs Spins. Je suis donc revenu et immédiatement, non seulement j'ai run comme Jésus (ce qui aide beaucoup) mais je me suis senti à l'aise et j'ai vu beaucoup d'erreurs alors que je pensais que depuis le temps ces formats étaient devenus infestés de robots. En parallèle à cela, mon grand-père s'est éteint et a laissé ma grand-mère dont je suis très proche (car elle m'a accueilli et élevé lorsque j'avais 7 ans) avec un prêt à rembourser sur le dos, la faute à des assurances qui ne couvraient pas ce qu'ils croyaient. Et pour finir, si l'idée d'investir dans les cryptos était jusque là restée lettre morte, elle m'offrait un but à atteindre une fois le prêt remboursé. J'ai donc repris le grind avec un certain succès mais surtout une grande envie et un grand plaisir. La vidéo en question III) Quel est le plan, du coup ? Le plan est donc simple. Jouer, beaucoup jouer, et partager ici des spots qui me semblent dignes d'intérêt car comme le disait si bien Galfond dans ce tweet semi-cryptique, on progresse bien plus vite à plusieurs. Et même si personne ne me répond, je suis sûr que le fait de verbaliser mes interrogations me fera progresser. Après tout je suis prof et je sais bien que lorsqu'un élève pose une question de façon claire, le plus dur est déjà fait. Vous êtes donc libres de réagir sur tout et n'importe quoi, SAUF sur un point qui me fait tilter de façon déraisonnable : l'état de ma bankroll. Déjà je considère que c'est privé, et ensuite je ne vais pas vous détailler ma situation financière mais globalement je suis quelqu'un de très frugal. Je ne pars pas en vacances (je déteste ça), je n'ai pas de voiture et j'ai acheté mon appartement. Mon plus gros spot de dépenses doit être les livres que j'achète à tour de bras, et les soldes sur Steam comme tout bon pigeon amateur de jeux vidéos. Du coup, même si le salaire d'un prof n'est pas mirobolant, pendant toutes ces années ma bankroll a plutôt grandi, et comme mon salaire tombera tous les mois, je n'ai pas de pression financière à réaliser des bons résultats urgemment. Après quelques semaines de spins et d'étude intensive du jeu grâce à la grande révolution des solveurs, j'ai donc directement repris aux plus hautes limites. Malheureusement je suis pour l'instant trop short pour rentrer dans des énormes regwars et j'ai run comme un absolu singe sur 2 des 3 shots que j'ai pris aux HU500. Les résultats des affreux runs 1 et 3. Heureusement le Bitcoin remonte en même temps, ça compense un peu Bref j'ai joué, j'ai perdu, ça arrive. C'est vraiment dommage car si c'était passé j'aurais pu commencer à batailler des regs dont j'ai pu percevoir des leaks infimes (à peine suffisante pour battre le rake, disons, ce qui suffira à les faire fuir et à m'octroyer des spots de "sit first"). Mais ce n'est pas passé, et j'en prends acte. Je n'ai jamais été quelqu'un qui avait peur de me broke pour prendre des shots que j'estime EV+. Je pense être lucide sur mon niveau, d'ailleurs j'admets sans peine que dans le 2ème duel (celui où j'ai "bien" run) je me suis fait outplay. Je vois ça comme un apprentissage accéléré car mon adversaire a utilisé des sizings de C-bet et des spots de reprise de lead très intéressants dont je me resservirai sans doute à l'avenir. 2017 : Les solveurs apportent la triste nouvelle : il fallait bet avec toutes nos mains comme des purs singes ! Je n'ouvre donc pas ce thread pour me discipliner ou tenir des objectifs de volume et de stakes. Je vais continuer à prendre des shots et je brokerai sans doute plein de comptes dans les prochains mois. Par conséquent inutile d'aborder davantage ce sujet à moins de vouloir être ignorés, les nits de la bankroll ça a tendance à m'énerver, surtout qu'ils se basent généralement sur l'idée que les sit-and-go HU sont une discipline avec une énorme variance, ce qui est on ne peut plus faux. C'est en réalité tout l'inverse : la variante de poker avec le moins de variance (ce qui rend les runs mentionnés ci-dessus d'autant plus sicks), littéralement autant que le paradis des nits et des robots chinois, à savoir les Double or Nothing. Et quand bien même je finirais par broke tous mes comptes, j'ai commencé par les freerolls, je finirai en freeroll. Dommage qu'ils n'aient plus leurs noms d'oiseaux, c'était la belle époque Mais ne comptez pas là-dessus ! PS : Je dois filer, je reviens ce soir avec mes axes de progressions escomptés.
  2. Trading cryptocurrencies

    Oui ils vont ouvrir deux heures par jour en gros, faut refresh le site régulièrement.
  3. Trading cryptocurrencies

    Aussi oui. Après le type qui a mis 10k€ sur le Yenten c'est réel je pense, il était tout fier de son impact visible sur coinmarketcap ^^
  4. Trading cryptocurrencies

    Sinon j'ai pas mal traîné sur jv.com cette nuit (pour diverses raisons, je trouve ce forum très intéressant) et franchement c'est le grand n'importe quoi. Des types qui mettent des 10k sur la crypto des dentistes (?!) ou sur le Yenten (regardez moi ce site, mdr : https://conan-equal-newone.github.io/yenten/index2.html ) Ce message résume tout je trouve : Bref c'est rigolo pour l'instant mais avec des comportements du genre il y a forcément une énorme correction qui viendra.
  5. Trading cryptocurrencies

    @taamerOui, parrainage : Mais ça faisait un peu Ponzi de linker le mien. Edit : Je vois que certains n'ont pas ces réticences, du coup voilà pour moi : c'est https://www.binance.com/?ref=19762551
  6. Trading cryptocurrencies

    Les inscriptions Binance ont réouvert à l'instant pour ceux que ça intéresse.
  7. EXPRESSO

    Je ne l'avais pas vu ici, du coup j'ai analysé la valeur d'un talisman sur mon thread. Si ça vous intéresse : Et bonnes fêtes à tous
  8. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Très intéressante cette promo du Talisman sur Winamax. En tout cas très bien conçue, car un joueur avec un talisman : a toujours envie de jouer ; vient de gagner sa dernière partie à ce buy-in. Par conséquent les chances qu'un talisman soit dans les mains d'un joueur afk ou broke sont extrêmement réduites. Mais quelle est la valeur d'un précieux talisman, au juste ? La question n'est pas si simple car l'effet du Talisman perdure tant qu'on gagne, on va donc commencer par étudier sa valeur ajoutée sur une seule partie, à un buy-in donné. Ev(Talisman) = Ev(Partie Talisman) - Ev(Partie Normale) Mais le truc c'est qu'on ne peut pas se contenter de doubler bêtement l'EV de la partie normale, car une partie de cette EV vient des 2èmes et 3èmes places dans les hauts prizepools, qui ne seront PAS doublés par le talisman. Donc on va faire ça à la main, faute de mieux. (Ceci est faux, cf edit en fin de post) On a ça :et ça : Donc Ev(Talisman sur une partie) = (où W est le winrate) Ce qui donne Ev(Talisman sur une partie) = 277.47W 279W en fait. Maintenant considérons la possibilité d'enchaîner les victoires avec le talisman. Ev(Talisman) = Gains supplémentaires si on gagne 0 fois x Proba que ça arrive + Gains supplémentaires si on gagne 1 fois x Proba que ça arrive + ... Ev(Talisman) = Une telle somme infinie, en mathématiques ça s'appelle une série, et il se trouve que celle-ci est convergente pour toute valeur de W différente de 100% (et en réalité, même avec un winrate de 100% les gains ne sont pas infinis, car les talismans disparaissent à 1h du matin). Et maintenant je vais sans doute vous décevoir, je ne sais plus comment calculer la valeur vers laquelle cette série converge (et d'ailleurs peut-être ne l'ai-je jamais su !). Dans ces cas-là, que fait-on ? Eh bien on approxime comme un beubeu, en se limitant à 10 victoires par exemple, ce qui n'est pas un sacrilège si honteux car comme dit précédemment, les talismans meurent à 1h du matin. Enquiller plus de 10 victoires relève donc d'une gageure non seulement en termes de chance, mais également de temps de jeu. En se limitant à 10 victoires max on sait faire sans trop de souci, c'est du niveau lycée, on crée une loi de proba dans laquelle on met les chances d'obtenir 0/1/2/... victoires avant la perte du précieux talisman (et j'en profite pour passer le bonjour à mes élèves de TS qui me stalkent en ces lieux ), et on arrive à ces tableaux : En faisant le bilan pour différents winrates, on arrive à ce tableau et le graphe correspondant : Cependant de façon pragmatique, si vous avez un winrate de 90% vous n'êtes pas à un talisman près, et si vous gagnez 12% de vos Expressos vous avez d'autres soucis à régler. Zoomons donc sur la partie réellement intéressante : Petite conclusion amusante pour finir : Si vous possédez un talisman et que vous êtes suffisamment lucide (ou pessimiste) pour estimer votre winrate sous les 27%, mieux vaut ne pas jouer (!) et attendre 1h du matin, car il sera alors échangé par Winamax contre un buy-in de la limite concernée, ce qui est davantage que ce qu'il vous rapporterait en jouant jusqu'à le perdre. TL;DR : Pour un joueur régulier, un talisman vaut entre 1,5 et 2 buy-ins. Pour un joueur récréatif, entre 1 et 1,5 buy-in. Et bonnes fêtes à tous Edit : On me signale en MP (merci @furax202) que dans le règlement de la promotion figure ceci : "Pour les Expresso x50 et plus (avec 3 places payées), le joueur qui possède le Talisman double ses gains également en cas de 2e ou 3e place (mais il perd son Talisman). " Mea culpa, je ne l'avais pas vu. Je ne vais pas refaire tout le post car l'impact est assez mineur, mais cela augmente tout de même la valeur du talisman, de 0,0153 buyins sur une partie et environ 0,02 buy-ins sur sa valeur totale.
  9. Trading cryptocurrencies

    Oui c'était ici : Bon il s'est payé la honte mais au moins il a posé la question, et dans une optique de hold à long terme c'est moins gênant d'être assez ignorant (je considère d'ailleurs que c'est mon cas, à moindre échelle). Là où ça devient dramatique c'est quand des gens aussi peu renseignés se mettent à vouloir faire du trading.
  10. Trading cryptocurrencies

    Je dis toujours à mes élèves qu'il n'y a pas de honte à poser des questions quand on ne comprend pas, donc : Que veux tu dire par là ? Qu'il n'y a pas eu délit ? De mon œil bien naïf, il y a quand même eu des trucs très bizarres non ? Genre ce sell wall à 8500$ : Ça ne devrait jamais arriver qqchose du genre, non ? Le prix devrait s'équilibrer avant d'arriver à une telle asymétrie, là c'est comme si les ventes avaient été désactivées et qu'ils profitaient des beubeus attrapés par la hype pour vendre à un prix complètement insane. Et quand on voit le niveau des gens qui se lancent de le truc sans rien y comprendre, cf le message du thread qui demande s'il perd 100% de ses BTC quand BTC fait -20%, ou ce mec qui croit qu'un SCREENSHOT lui donne le droit à vendre à un prix donné ... ... Ben les beubeus, c'est pas ce qui manque.
  11. Trading cryptocurrencies

    Personne n'a encore réagi à la folie de la nuit autour du BCH ? Ou alors je suis à la ramasse et c'est dans un autre thread ? Rapide résumé pour ceux qui n'ont pas suivi, Coinbase a mis le Bitcoin Cash en offre, en donnant aux gens leurs BCH s'ils avaient des BTC au moment de la fork du mois d'août. S'en est suivi une spectaculaire explosion (un peu étrange dans la mesure où plein de nouveaux BCH étaient en circulation, ce qui devrait faire baisser le prix... mais il y a aussi eu une hype de flippening) puis un crash tout aussi brutal : Comme le cours avait déjà monté avant l'annonce, ça sent clairement le délit d'initié, mais pour le reste je suis trop débutant pour y comprendre quoi que ce soit. En tout cas c'était passionnant à suivre. Je regrette juste de pas avoir été dans le coup au moment de la fork, j'ai pas envie d'acheter du BCH mais l'ascenseur émotionnel devait être assez prenant pour ceux qui en ont.
  12. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Alors 1) non et 2) plutôt bien, je dirais 40% d'aigreur personnelle et 60% de "content pour moi" . Plus sérieusement, j'avais relativement peu de sous à mettre en Btc et si je suis bien sûr content de la tournure des évènements (un joli x5 depuis mon entrée), ma vie n'a pas vraiment changé avec l'explosion du cours, d'autant que je me suis toujours placé dans une optique de hold pendant 10 ans. Ah et à part ça je lis http://www.hpmor.com/ en ce moment. J'avais commencé il y a 4-5 ans mais la fiction n'était pas finie à l'époque, donc là je repars de zéro et c'est vraiment génial. Si vous vous trouvez dans la triple intersection "à l'aise en anglais" "amateur de sciences" & "nostalgique de Harry Potter", tentez le coup, vous devriez passer un très bon moment.
  13. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Le Jeu de l'année Parmi les poncifs récurrents sur le jeu vidéo, il en est un qui m'énerve particulièrement : l'idée selon laquelle c'était mieux avant, car les jeux étaient difficiles, ils représentaient un vrai défi alors que de nos jours on donne la becquée aux joueurs de tous poils. S'il est vrai qu'il y a des abus de temps à autres, des astuces qui surgissent au bout de 30 secondes de recherche et des listes de quêtes où le moindre coup d'épée à donner est indiqué, je considère généralement que l'abaissement de la difficulté des jeux est une bonne chose. Elle permet à des publics moins aguerris de prendre du plaisir à jouer et de se laisser porter par la narration sans avoir la dextérité ni la connaissance du joueur expérimenté. Bien sûr, dans un monde idéal cette difficulté abaissée reste une option, et il est possible pour ceux qui recherchent une véritable épreuve d'agilité d'y avoir accès. Mais n'oublions pas que c'était rarement le cas dans les jeux d'antan. Bien souvent, l'adversité rencontrée n'était qu'un cache-misère pour rallonger artificiellement une durée de vie bancale, et reposait sur des mécaniques peu glorieuses. Hitbox buggées, patterns aléatoires des ennemis, commandes peu réactives ou au contraire ultra-sensibles, mauvaises traductions (encore merci Alex Kidd pour ton parchemin à lire de droite à gauche, comme en japonais)... Qui a vraiment envie de retrouver ces horreurs, à part des snobs aigris de voir leur hobby devenir accessible à tous ? === Getting Over It est un jeu difficile. Mais sa difficulté est rafraîchissante. Elle n'est aucunement injuste et c'est ce qui la rend légitime. Dans un monde entièrement statique, aux règles on ne peut plus claires et aux commandes simplissimes (littéralement une action possible : bouger la souris pour déplacer la pioche), chaque échec ne peut avoir qu'une seule cause : la mauvaise exécution du joueur. Dans ce contexte, et même si les vidéos du genre sont légion, on ne peut pas réellement s'énerver devant Getting Over It si on est honnête avec soi-même. Chaque coup de marteau aide à mieux appréhender le moteur physique du jeu, par ailleurs excellent. Et si la frustration d'échouer encore et encore sur un même obstacle est bien réelle, il en est de même du sentiment libérateur lorsqu'on parvient enfin à le dépasser. C'est dans ces moments que la difficulté du jeu prend tout son sens. Loin d'être gratuite, elle ne vise qu'à rendre compte fidèlement de la condition de l'alpiniste. On veut grimper cette montagne car elle est là, comme disait Mallory. Et lorsqu'après des heures de lutte on finit par triompher et qu'on savoure l'accomplissement d'un duel avec la nature, sans checkpoint et sans aide extérieure, sans compromis et sans tricherie, peu importe que la montagne soit composée de pixels ou de cailloux bien réels. === Getting Over It est un jeu qui fait peur. Mais sa peur est enivrante. Je pense n'avoir jamais eu aussi peur devant un jeu vidéo. Il est vrai que je ne suis ni client des survival-horror ni des Freddy-like à la mode, où les screamers pullulent (et GOI n'y échappe pas complètement, d'ailleurs). Je trouve cette peur trop gratuite et pas vraiment signifiante. Elle joue sur l'effet de surprise et ne fonctionne réellement qu'une seule fois. J'ai un souvenir de peur en jouant quand j'étais petit. Pas dans un Resident Evil ou autre Silent Hill. Mais dans Sonic. Plus précisément, lors des niveaux sous-marins. La peur de manquer d'air, de ne pas arriver à la prochaine bulle à temps, et cette musique, cette terrible musique (https://www.youtube.com/watch?v=9Yw5jkAHgME). Et même si dans mon cas elle fut sans doute exacerbée par le parallèle avec le réel (peu de choses m'effraient autant que de me noyer), elle pouvait être dépassée dès lors qu'on prenait confiance dans notre maniement du petit hérisson. Cette peur, au fond, c'est la peur de l'échec. Contrairement à sa cousine basée sur la surprise et l'adrénaline, elle ne fait pas sursauter ou pousser un cri. Elle est plus insidieuse, nous confronte au syndrome de l'imposteur. Elle nous apprend des choses sur nous-mêmes, sur notre capacité à supporter la pression et à contrôler notre stress, et finit par être vaincue. === Getting Over It est une incroyable allégorie du cheminement d'un joueur de poker. Lors des derniers moments du jeu, il est nécessaire pour avancer de jouer parfaitement relâché, sans craindre le vide sous nos coups de pioche. Lorsque ce n'est pas le cas, on risque fort de retomber quelques mètres plus bas, voir au bas de la montagne si on s'est énervé au point de faire n'importe quoi. S'en suit alors la remontée, de plus en plus simple grâce à l'expérience accumulée. Quel parallèle saisissant avec le joueur de poker qui tente un shot à une limite supérieure mais joue la peur au ventre, n'ose pas faire le bluff qu'il ferait normalement, se fait logiquement raser et finit, en plein tilt, ruiné après avoir mis le reste de sa bankroll sur le rouge. Ce joueur dans lequel je me reconnais pleinement, il n'est pas pour autant revenu à son point de départ. Certes sa bankroll est la même qu'à ses débuts. Mais dans sa tête il a progressé, avec un peu de chance il a même appris de ses erreurs. Et c'est au bout du 2ème, du 3ème ou du 10ème shot, lorsqu'il sera enfin confiant dans sa capacité à regrind pour atteindre ce stade, libéré de la peur de redescendre ou du bad run devenus dans son esprit des péripéties passagères, qu'il sera en mesure de s'installer durablement à ces limites. === Getting Over It est un rite de passage. Je vous le conseille à tous.
  14. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Mais oui ! Et je l'ai trouvée plutôt cool d'ailleurs, en tout cas l'entretien avec elle était très intéressant et ses remarques m'ont semblé constructives et pertinentes. Mais il faut dire que : elle est venue chez mes 2ndes qui sont des crèmes, donc l'heure de cours s'était bien passée ; parmi le quatuor sacré des inspecteurs, à savoir algorithmes/problèmes ouverts/logiciels (tableur, geogebra, calcul formel)/travaux en groupe, je suis plutôt adepte des 3 premiers et pas réfractaire au 4ème.
  15. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Hey, je passe en coup de vent car je me dis que vous êtes sans doute les plus à même à apprécier ma réflexion du soir : Idéalement, un bon capitaine de Coupe Davis, en plus d'être un bon sélectionneur, un bon motivateur et un bon tacticien (pour offrir des solutions à ses joueurs aux changements de côté), se devrait d'être un bon mathématicien, en particulier avoir une bonne notion intuitive des distributions de probabilité. C'est quelque chose auquel j'avais déjà réfléchi sous l'angle des paris sportifs, mais ça s'applique très bien au rôle de Noah. Imaginons que les distributions des niveaux des joueurs soient les suivantes, au cours du week-end (je ne dis pas que c'était le cas, c'est pour l'illustration) : Darcis et Pouille avec grosse variance, Gasquet et Goffin au niveau assez fiable. Eh bien dans ce cas Pouille > Gasquet pour affronter Goffin (il y a un peu d'overlap entre les 2 distribs, donc Pouille a une petite chance d'exploit), mais Gasquet > Pouille contre Darcis (car contre un mec moyen contre Darcis il suffit d'un joueur solide pour l'emporter souvent). Bon c'est très simpliste hein, il faudrait aussi prendre en compte les oppositions de style car en réalité on ne peut pas résumer un joueur à un seul nombre de "niveau de jeu" (on a pu avoir des triptyques du style Federer > Djoko > Nadal > Federer à cause de différences techniques, comme le coup droit lifté de Nadal historiquement problématique sur le revers à une main du Suisse). Et ce soir Darcis était dans la partie basse de sa distrib et Pouille dans la partie haute, donc il n'y avait rien à faire pour les Belges (à part tenter le gamble du triple Goffin en lui faisant jouer le double, mais c'est une autre problématique). Mais je pense qu'il y a là une vraie réflexion à avoir pour des capitaines d'équipe. Des types comme Monfils et selon moi comme Pouille (ou Leconte à l'époque) ont une énorme variance, et ce n'est pas forcément négatif si on sait l'utiliser. A l'inverse de mecs comme Tsonga ou Gilles Simon, qui valent toujours plus ou moins leur classement. Bon sinon ce mois-ci c'était full boulot pour moi. Fort heureusement ce ne fut pas en vain puisque je fus couvert de louanges par mon inspectrice à la réputation pourtant terrifiante (des histoires de collègues poussées aux larmes et autres joyeusetés). Et comme je pense que des streams de correction de copies et de préparations de conseils de classe n'intéressent pas grand monde, j'ai préféré m'absenter un petit peu.
  16. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Nan mais là tu as un gros souci j'ai l'impression : Tu simules un minraise/call preflop avec une profondeur de 30BB, si je ne m'abuse (puisque je vois starting stacks de 140 au flop et 20 dans le pot). Dans ce cas, pourquoi ta BB a toutes ses poubelles avec un 2 ? Les cases 82o et 72o sont presque entièrement remplies, c'est n'importe quoi, il faut les folder preflop ces mains. Évidemment dans ces conditions ta BB a un range advantage puisqu'elle a une tonne de 2x, mais c'est pas réaliste.
  17. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    BB ne va JAMAIS shove turn avec un 6, c'est juste du suicide. Si jamais son check/raise est payé, il repasse en mode check/call, c'est une certitude.
  18. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Ben parce que plus tu joues profond, plus top pair devient une main marginale pour partir à tapis. Pour prendre une analogie de cash game, en 6-max à 100BB deep tu n'as pas de souci à 4-bet QQ, et si Villain 5-bet, whatever ça part au milieu. Si par contre tu es dans le même spot à 300BB deep, tu vas généralement flat le 3-bet. Edit : Maintenant sur ton chart, effectivement ça fait beaucoup de check/raise avec des 6x. Je n'ai pas de réponse, surtout que le sizing du C-bet n'est pas minuscule. Du coup je sais pas trop.
  19. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    A nouveau ça me parait assez étrange. Autant les top pair good kicker je suis d'accord, autant les 2nd pair c'est beaucoup plus rare chez moi, et généralement restreint au cas décrit plus tôt où la top pair est très improbable pour des raisons de range preflop. Si tu veux poster un exemple en particulier, je veux bien essayer de le recréer chez moi, ça me fera progresser en PIO
  20. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Je ne remets pas en cause ce qui vient d'être dit, mais c'est pour mon un cas extrêmement spécifique qui n'est pas du tout généralisable à l'ensemble des spots où le bet 30% est intéressant. Ce spot de minraise/call/flop Axx est clairement une concession faite par BB. En gros à cette profondeur, BB a trop à gagner en shovant directement ses Ax (ou trop à perdre en payant simplement, sur tous les flops où aucun As ne viendra). Donc BB accepte un déséquilibre de sa range, et quand le flop vient Ace-high, elle en paye le prix fort. SB choisit alors de bet 30% avec tout parce que ça suffit pour faire fold BB et ça ne sert à rien de risquer davantage pour les 1% du temps où BB aura un truc (83s dans l'exemple de pad). D'ailleurs je trouve très intéressant de remarquer que face à ce C-bet sur A73 (je n'ai pas A83 dans mes Kuba Flops et la flemme de lancer Pio), BB va bien sûr énormément fold, mais il va aussi check-raise beaucoup de ses 7 : Car même si SB a un avantage de range et que BB le sait, les deux joueurs ont quand même assez peu d'As (même si SB en a plus) et du coup les 7 deviennent une vraie source de value (et ont également besoin de protection) alors que les quelques Ax suités sont check/callés à 100%, car d'une part ils ont un blocker sur l'As, donc augmentent la proba de bluff en face, et d'autre part ils n'ont pas besoin de protection. Cela permet en plus à la range de c/c de ne pas être intégralement weak, donc d'avoir de répondant face à 2/3 barrels. Mais comme dit, ce spot il est pour moi très marginal. On le retrouve sous une autre forme à 12BB deep, si SB limpe et BB checke. Le flop vient Ace-high, et pareil, SB a un énorme avantage de range car BB ne va jamais check back avec ses As alors que SB a un certain nombre de limp-traps dans sa range. Et du coup SB peut bet sans retenue : La seule différence ici c'est que SB ne peut pas bet 1/3 du pot, car le coup étant limpé on est obligé de bet 1BB, c'est à dire 50%. Cela dit, ce micro-phénomène propre aux flops Axx ne peut pas expliquer le comportement décrit par @arbyde façon générale. Et j'en reviens alors à ce que je disais auparavant, il faut à mon avis plutôt chercher les raisons dans le fait que sur un flop comme Q43, la majorité des "draws" qu'on veut faire payer sont simplement constitués de deux overcards au 4, donc 6 outs. Et contre un draw à 6 outs, ce sizing est suffisant pour les mettre dans un spot délicat.
  21. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Évidemment que je permets, d'autant que lors de mes premiers pas sur PIO j'ai remarqué des choses assez similaires. Par contre je ne suis pas qualifié pour te répondre car je débute, donc je vais attendre que des gens plus malins que nous arrivent pour nous aider Je peux quand même contribuer sur un point : Le bet 1/3 pot il est très pratique pour des mains qui ont besoin d'un peu de protection mais n'ont pas des perspectives de value incroyables. Typiquement sur Q43 je vois souvent des mecs prendre ce sizings sur Run It Once (Sauce ou Rabichow par exemple), et de ce que j'en comprends, l'idée est qu'avec J4 contre une main comme T8, Villain a quand même 25% d'équité, donc lui faire payer sa carte c'est pas mal, mais tu veux pas non plus créer un pot gigantesque. Par contre une fois que le mec a payé, sa range s'est affinée donc si tu bet 2 fois c'est avec une range assez polarisée (J4 n'est pas assez fort pour prendre 2 streets de value, et le besoin en protection s'est réduit car il reste 1 street et tu as déjà fait fuir air complet au flop). Et en général avec une range polarisée on a tendance à bet assez cher car cela permet d'intégrer plus de bluffs sous le "parapluie protecteur" des value bets.
  22. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Maintenant j'aimerais rebondir sur ce dont parlait @Padplus haut, à savoir les solutions en 3-way. J'ai essayé de réfléchir à tout ça sans solveur, spins oblige, et je patauge un peu. Le spot le plus difficile pour moi, car sans doute le plus éloigné du HU, c'est le comportement à adopter en SB. On peut partir d'un postulat assez simple : si on estime le jeu à 3 suffisamment équilibré pour que le bouton ne puisse pas minraise avec 100% de ses mains (et je pense que des années de pratique du poker ont prouvé qu'un raise any2 au bouton à 3 joueurs n'est pas viable), il faut que la SB et la BB lui oppose une certaine résistance. On peut utiliser ici le principe d'indifférence de façon très basique : Lorsqu'il minraise, bouton risque 2BB pour en gagner 1,5, donc si ça passe 1.5/(1.5+2) = 43% du temps, il peut le faire avec n'importe quoi. Il faut donc que SB et BB, à elles deux, décident de fight back au minimum 57% du temps (en réalité plus que ça, car dans ce fight back il y a des calls, et lorsque le bouton est payé, même s'il a la pire merguez preflop, de temps en temps il va flopper 2 paires ou mieux et gagner le coup). Ce 57%, c'est bien sûr BB qui doit en prendre la plus grande part, pour trois raisons très simples : BB a investi davantage que SB dans le coup, donc a la meilleure cote preflop ; BB a la position sur SB ; A moins d'un 3-bet de SB, BB peut clore l'action et donc s'assurer de voir un flop (là où si SB paye, elle est sous la menace d'un squeeze). Malgré tout il est impératif pour SB de jouer quelques mains, et c'est là où le bât blesse. J'ai beaucoup de mal à m'imaginer ce à quoi doit ressembler la stratégie de SB. J'ai bien sûr quelques idées, la majorité dérivées du post précédent, à savoir que les Ax (mais sans doute pas tous) et les petites paires vont sans doute être shove directement. Mais pour la range de flat call, c'est moins simple. Les candidats évidents sont les broadways (encore mieux s'ils sont suités) : Ils jouent très bien postflop, car ils font plein de top pairs avec des kickers corrects, ce qui est suffisant en 3-way ; Ils n'ont pas de blocker sur l'As, ce qui rend le shove hasardeux, d'autant qu'ils ne sont pas favoris contre AXo. Néanmoins si on n'intègre que ce type de mains à nos calls, on va d'une part être relativement lisibles, très weak sur les flops Axx (ça je pense qu'on devra s'y résoudre de toute façon) et surtout extrêmement vulnérables au squeeze. Il y a un candidat évident pour défendre la range de flat contre les squeezes, c'est AA, car avec ses blockers il rend de toute façon difficile le fait de se faire payer sur un shove preflop. Mais c'est aussi une main qu'on a très envie de 3-bet à 4 ou 5BB. Je me pose aussi des questions sur les Ax. Selon la profondeur, je pense que faire tapis avec 100% des As est trop loose, du coup on a envie d'en flat une certaine partie. Et comme dans le post précédent, les faibles As suités semblent d'excellent candidats. Non seulement ça va nous éviter de nous broke dans des avec une main dominée par le bouton ou de s'empaler dans BB qui se réveille avec un monstre, mais en plus notre call va souvent entraîner un call de BB. Or dans des pots 3-way, même si je n'ai pas fait l'acquisition d'un solveur 3-way, il me semble évident que les tirages flush max sont plutôt sympa à jouer, même hors de position. Bon vous voyez j'ai quelques idées mais au-delà de ça, je suis un peu perdu... Et je pense qu'une solution pourrait venir d'un allié improbable, les joueurs de cash game. En rattrapant mon retard, j'étais tombé sur ce très bon post de @ArtPlaysur le continuation bet : Si vous scrollez un peu, vous tombez sur ce post où il dit, je cite : je penserais en particulier à des boards type KQx quand on joue CO vs SB, où beaucoup de joueurs ont genre une range composée à au moins 30% de QK. Alors évidemment quand ça fold jusqu'au cutoff c'est du 4-max et la profondeur n'est pas la peine, cela dit je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a là des choses à étudier, car ils sont confrontés au spot depuis fort longtemps.
  23. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Hop j'ai un peu de temps pour me poser donc j'en profite pour répondre et relancer la discussion. Alors déjà j'ai très peu joué ces derniers temps car il se trouve que je suis semi-broke, la faute à une conjonction de 3 facteurs : Même si je ne suis pas là pour whine, j'ai manifestement subi un run assez exécrable depuis quelques semaines, ce qui fait partie du jeu, donc whatever. - - Bleh. J'ai mis le plus de sous possibles en Bitcoins, ce que je ne regrette pas le moins du monde mais qui m'a fait garder le minimum possible en BR sur les différents sites. Message à mon meilleur pote le 18 septembre. En plus sans vouloir faire le beau (car j'ai bien conscience que c'est full luck) j'ai plutôt buy dans le petit creux du 22/23 septembre. Et enfin, car il me reste quand même des sous en banque, je flirte avec la limite mensuelle de ma carte et je ne veux pas me retrouver comme un clampin au Carrefour du coin à ne pas pouvoir payer mes crêpes Whaou ! car j'ai trop déposé récemment. Une addiction digne du diable. Bref tout ça pour dire que j'ai du temps pour study mais pas trop la possibilité de jouer (ou en tout cas pas sur tous les sites). Alors je vais parler un peu de solveurs, partager quelques éléments non révolutionnaires mais intéressants, et après j'aurai quelques questions pour vous. Déjà je conseille à ceux qui ne l'ont pas lu d'aller voir le post de @Padici : http://www.spinelite.fr/les-solvers-outil-ultime-des-sharks/ Je ne vais pas faire un énorme pavé comparant les différentes options en termes de solveurs, non pas par culture du secret, mais tout simplement car je ne m'estime pas compétent pour le faire, étant encore débutant en la matière. Par contre je peux vous décrire ce que j'ai fait. A mon retour je savais que j'aurais beaucoup de retard à rattraper donc je voulais quelque chose d'efficace immédiatement pour pouvoir commencer à étudier et comprendre les mécanismes en jeu GTO en HU. J'ai donc fureté sur 2+2, cherché quelques éléments de comparaison, et très vite j'ai acheté un pack de solutions ici : http://simplepostflop.com/en/Solutions_Library . Pourquoi un pack sur Simple Postflop et pas PIO ? Tout simplement car je n'ai pas trouvé les solutions dont @Padparlait un peu plus tôt et qui sont ici : https://piocloud.weebly.com/ . C'est donc un pur hasard (ou un meilleur travail de SP en termes de référencement google) et au final en tant que logiciel, je pense que PIO est supérieur, tant par ses possibilités que par sa communauté, plus nombreuse et plus active que celle des concurrents. A propos de ces packs, maintenant. Les réserves de @taamersont évidemment valides et il faut savoir prendre un peu de recul sur les solutions proposées, qui sont forcément biaisées par au moins deux facteurs : les flops choisis, et les abstractions (c'est à dire les tailles de mise autorisées à chaque street) qui ne permettent pas de miser 1/3 pot sur A22r et 3/4 pot sur JT8hh. Par contre un petit bémol à ce qu'il dit : dans mon pack au moins, il n'y a pas une obligation de check hors de position, et le cas de figure classique du flop XYZ avec turn doublette du Y qui induit un pourcentage de reprise de lead de BB (car c'est une carte qui avantage la range du payeur) semble bien traité. Bref tout n'est pas parfait avec ces solutions mais je ne regrette absolument pas leur achat car elles m'ont permis de réfléchir au "pourquoi" telle action ou telle autre est choisie, chose nettement plus importante que d'apprendre des tableaux par coeur, et plus transposable à d'autres variantes (MTT ; 6max ; PLO). Je vous donne un exemple car je sais que j'ai parmi mes lecteurs des "collectionneurs de tableaux" qui récupèrent chaque image postée et espèrent sans doute qu'au bout de 20 ans de thread ils auront la solution complète du NLHE sans payer un centime (Big up à ce post par exemple ). Voici donc ce que mon pack me propose de faire en HU en BB, face à une minraise, à 14BB de profondeur : Il y a plein de choses intéressantes ici : On est hors de position et il y a 3BB à ramasser (minraise + la BB posée par nos soins), donc les mains avec une bonne équité mais qui jouent mal postflop (Ax et petites paires), on va directement shove pour prendre le coup. Ce range de shove est assez fort en soi, et donc notre adversaire va avoir tendance à trop fold si ces mains sont seules. Du coup on en profite pour rajouter quelques semi-bluffs. Il s'agit ici des low King et Queens suités, ainsi qu'une partie des 86s, 76s, 65s. Pourquoi ces mains-là ? Les premières ont un blocker intéressant, les deuxièmes ont une équité raisonnable quand elles sont payées mais ne sont pas terribles en termes de high card. Donc on va préférer jouer postflop un T9s (qui serait tout à fait profitable à shove également, mais qui est plus profitable à call) qui va faire des top pairs, et shove le 76s. Par ailleurs on n'a pas envie d'être complètement à poil si on call preflop et qu'un As vient au flop. Du coup on veut call avec quelques As, mais lesquels ? Eh bien on veut des As qui jouent bien postflop, donc suités. Et parmi les As suités on va plutôt prendre les mauvais As, pour éviter ce que j'appelle un "gâchis de setup". Typiquement SB minraise A9s, vous avec AQs et vous décidez de flat call. Ca vient J84, et vous ne stackez pas votre adversaire (voire pire encore, vous vous faîtes bluffer et vous perdez le coup). En décidant de flat A3s plutôt que AQs, vous évitez ce genre de mésaventure. Ensuite avec nos autres mains fortes (TT+ en gros) on n'a pas peur de voir un flop, et on peut donc se permettre un petit 3-bet à 4,5BB. Et à nouveau si on ne fait ça qu'avec TT+ on va être exploités par notre adversaire qui va fold une tonne sur ces 3-bets, donc on en profite pour rajouter des bluffs (cette fois c'est les low Kings et Queens offsuit) ainsi que d'autres combos de 87s et compagnie. On constate d'ailleurs que le range de 3-bet est clairement coupé en deux, entre une partie de bluff qui compte fold sur un shove et une partie qui compte call, K9o étant la frontière entre les deux : Même s'il y a deux zones bien distinctes, le range n'est pas polarisé mais bien mergé, puisqu'il y a un continuum de mains entre KQo et K7o qui peuvent choisir cette action, en passant de value à bluff au niveau de K9o. Tout le reste est soit payé, soit foldé, selon qu'on arrive à réaliser assez d'équité ou non. Contre une minraise on doit rajouter 1BB pour un pot qui en fera 4, donc on a des cotes de 25%. Et toutes les mains ou presque ont cette cote face à une range de minraise du bouton. Mais le souci va être dans la réalisation de cette équité, ce qui ne sera pas chose aisée car nous sommes hors de position et notre range est cappée. Voilà pourquoi une main aussi "forte" que T5o est foldée, alors que toutes les mains suitées sont jouées. Bon on pourrait détailler encore davantage mais vous voyez l'idée. C'est en comprenant ces processus d'agencement des différents ranges, et la façon dont les mains à l'intérieur d'un même range se "défendent" (les mains de value aident les bluffs à passer, les bluffs aident la value à se faire payer, je ne vous apprends rien) qu'on progresse. En conclusion : Je ne serais pas aussi sévère que @taamerconcernant l'acquisition de ces packs, ils sont à mon sens un bon investissement pour peu que vous fassiez preuve d'esprit critique et d'une réflexion poussée sur les ranges obtenues. A contrario, si vous apprenez les solutions comme un singe savant sans comprendre ce qui se passe, vous assez non seulement être très vite perdus (notamment postflop) mais en plus vous allez être victimes d'effets de bord mathématiques dus à une non-convergence totale de la solution ou un biais dû aux flops choisis pour générer la solution. Typiquement à une autre profondeur, face à une minraise toujours : Cette fréquence de 3-bet shove et 3-bet small avec 72o, à part si vous êtes aux Winamax Live Sessions, elle n'a aucun sens. Une main comme 73o lui est supérieure en tous points et pourtant elle est foldée à 100%, et en plus votre 2 est le pire anti-blocker, car il augmente donc la probabilité que votre adversaire ait une main forte en lui retirant des combos de X2o qu'il comptait minraise/fold. Pareil avec la fréquence de call de T3o plutôt que T4o ou T5o. Ici davantage qu'un problème lié à la composition des flops choisis, ces erreurs sont dues au fait qu'à la profondeur choisie, le bouton n'est pas censé minraise, donc la réponse à la minraise n'a pas complètement convergé ce qui donne quelques absurdités. Ça n'a pas de sens et il faut tout simplement l'ignorer.
  24. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Alors j'ai beaucoup beaucoup réfléchi à l'acheter, à un moment j'avais passé une commande sur BGG et le vendeur était en rupture de stocks, et du coup je ne l'ai plus fait. Je suis aussi au courant de l'application steam qui est paraît-il très fidèle. A la base j'étais hyper enthousiaste car pendant très longtemps il était premier au classement général de BGG, mais ensuite j'ai lu quelques reviews qui m'ont un peu refroidi, sur la base de "il y a un avantage énorme à connaître les cartes évènements qui peuvent tomber", ce dont je ne suis pas trop fan. Comme aucun de mes bons amis n'était particulièrement chaud pour en faire de longues sessions (ils commencent tous à avoir des enfants, quel ennui ! ), pour l'instant j'ai repoussé l'achat. PS : Pour moi les nuts absolues en HU c'est Caylus, mais je peux comprendre que le manque d'aléatoire rebute certains joueurs (on est pas loin des échecs en termes de ratio randomness/planification).
  25. Ragnarok_1er ; Le Retour du Roi déchu

    Je passe en coup de vent donner quelques nouvelles ! J'ai enchaîné deux semaines assez chargées à base de tonnes de corrections de copies avant les vacances (la seule facette de mon métier que j’exècre... pas les vacances hein, les copies ) into préparation de mon inspection pardon, de mon "rendez-vous de carrière" (mdr) qui aura lieu fin novembre. Niveau impact financier on va pas se mentir c'est peanuts, mais bon c'est genre tous les 5 ans et j'ai pas envie de passer pour un clampin donc je vais tryhard un peu. Pour ceux qui aiment les gradients de couleurs, j'en ai fait un joli pour Clash Royale ici : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1dlEm4zs1YaLRx2XxGYGHJLfh9OeQP97CiI2sdaY3WoI/edit#gid=452194375 Sinon et parce qu'il faut bien procrastiner (l'article en lien est fabuleux pour ceux qui sont concernés par ce mal insidieux), j'ai : lu tout Last Man (et vécu un peu le même syndrome que Death Note, il se passe un truc à la moitié du récit qui change le paradigme et me fait l'apprécier beaucoup moins), vu la dernière saison de Parks & Rec (je l'avais laissée de côté sans trop de raison, mais c'était très bien) écouté Orelsan (meh, j'en parle vite fait ici) et joué à Pandémie Legacy (sans spoiler, j'aime beaucoup la tournure que prennent les évènements en septembre/octobre) Et ils ont nerf Azir, du coup je reviens demain pour parler de solveurs !
English
Retour en haut de page
×