Jump to content
Status Updates

Popotibo

CPiste
  • Content count

    1312
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    Popotibo reacted to ArtPlay for a blog entry, So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)   
    So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)
    Comme
    depuis ce matin je n’arbore plus le Pique Rouge réservé aux membres du Team Pro (et aux Team Online, et aux TV Stars, et aux musiciens suffisamment cools pour aimer les cartes, et aux sportifs qui s’emm**dent) de PokerStars.

    L’équipe de fins limiers du ClubPoker que vous êtes en a donc logiquement déduit que je ne faisais peut-être plus partie du Team. Ding ding ding, that’s a bingo !
     
     
    Mais pourquoi donc ?
    Bon là c’est le moment où logiquement on doit dire « oui c’est une décision commune qui intervient d’un commun accord concerté à l’avantage des deux parties communes ». Mais pas vraiment. De fait mon profil ne collait plus réellement à la stratégie marketing de PokerStars, point de vue que je peux tout à fait comprendre du reste.

    Cela tient en gros à deux facteurs. Le premier, et à mon avis le plus négligeable c’est que la politique interne de PokerStars n’est pas extrêmement friande que ses joueurs prêtent leur image à d’autres sites. En gros ça les embêtait un peu que je produise du contenu exclusif pour CarryPoker (j’avais déjà dû réclamer un avenant à mon contrat l’an dernier). Une politique qui m’étonne un peu mais qui je crois vient des patrons tout là-bas, au Costa Rica, en Israël, ou à l’Île de Man, personne sait trop de toute façon.

    Le second a trait à la stratégie actuelle de PokerStars. Ca ne vous aura pas échappé ils foutent un sacré paquet sur PokerStarsLive. Et c’est un peu là que le bât blesse. Depuis maintenant deux ans je réside à Antibes, à côté de Nice, alors que le studio d’enregistrement se situe à Paris. Autant dire que ma présence lors des diverses émissions était plutôt compromise.

    J’aurais en fait pu fournir pas mal de contenu vidéo réalisé à distance mais on ne m’a pas particulièrement pressurisé en ce sens : je suppose que cela tient au fait que le cœur de cible de PokerStarsLive s’intéresse davantage aux MTT qu’aux CG, et davantage aux « grosses » stars qu’à votre discret quoiqu’encombrant serviteur. Et puis PokerStarsLIVE devait bien rester du LIVE .
    Tout ceci sans compter que très clairement en termes de visibilité pure je ne fais que très peu de live (et virtuellement aucun gros) et que je ne suis pas du tout une star des réseaux sociaux. La décision n'a pas grand chose de surprenant, je dois d'ailleurs dire en toute honnêteté que mon implication n'était plus totale depuis quelque temps déjà pour diverses raisons (calendrier, vie perso ...)
    Et du coup tu le vis comment ?
    Ben... en fait pas trop mal. D’abord mon contrat n’était pas extrêmement copieux et n'a représenté qu’à tout casser 20% de mes winnings annuels. Il était par ailleurs assorti d’une obligation de jeu exclusif sur PokerStars.fr. Clause que j’aurais aussi bien pu ne pas respecter mais en l’occurrence j’ai décidé de rester à peu près honorable.

    Si je mène bien ma barque et que j’arrive à augmenter mon ev en jouant sur d’autres sites je pense que le préjudice financier a de très bonnes chances d’être inexistant. Je me fais donc assez peu de souci de ce point de vue-là, même si mes 900 premières mains sur Winamax mettent pour l’instant en évidence une constance dans la défaite tout à fait remarquable :


    Winamax, des débuts prometteurs  
     

    Toutefois – et paradoxalement - je reste un peu embêté par quelque chose. Turlupiné comme on dit. En fait je ne comprends pas très bien la logique économique derrière mon « licenciement ». Sans entrer dans les détails de mon contrat je pense à la louche qu’étant donné le rake que je génère en étant client exclusif PokerStars je dois coûter à la société quelque chose comme 10-15k€ / an. Je suis un ambassadeur généralement courtois, je démarre des tonnes de tables, je joue régulièrement HU contre des regs.

    Juste pour prendre l’exemple du jeu heads-up, j’ai depuis janvier 2013 disputé ~40kh HU contre des regs depuis janvier 2013, dépensant du même coup ~10k€ en rake. Ces mêmes regs n’auraient probablement pas joué ces mains-là en mon absence, payant de la même manière 10k€ en moins en rake à PokerStars.fr. Sans compter le boost au démarrage des tables qui bien que faible (car soyons réalistes une table ne démarre de toute manière que si un fish daigne s’asseoir) doit être existant.

    Si on ajoute à ça le fait que mon action va sûrement se basculer vers le concurrent direct, je me dis deux choses :
    Soit ils font une petite erreur en me virant (quel prétentieux ce Sylvain) Soit j’ai carrément une image et un coût de revient négatif pour la société que je représente et là m**de, ça me fait chi**

      Que retires-tu de l’expérience
    Version short, c’était cool. Version un peu plus longue quasiment que du positif. Les esprits chagrins pourront dire que ça m’a apporté un contrôle fiscal. C’est vrai mais ça ne suscite aucun regret chez moi. D’abord il ne faut pas être result oriented dans la vie, c’est pas parce que ça m’a un peu baisé en définitive que l’expérience était mauvaise. Ensuite et surtout ce n’est pas la faute de PokerStars mais la totale faute à pas de chance.

    Puis ça reste de toute façon une expérience un contrôle fiscal, et je le dis sans humour : je suis sûr qu’à terme les compétences de gestion et de fiscalité que ça m’a fait développer me seront extrêmement utiles.

    Niveau positif en revanche : Je me suis éclaté deux ans de suite à la Maison du Bluff. Découvrir le milieu de la TV a été totalement bluffant et captivant. Non, non, je mens pas. N’hésitez pas à relire mes précédents billets sur le sujet :
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-8537-maison-du-bluff-petit-bilan/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6121-maison-du-bluff-les-coulisses-verdun-sur-la-costa-del-sol/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6141-lmdb-episode-2-la-revanche-du-speak/ Cette émission est à mon avis le truc qui dynamise le plus le marché français et j'ai été ravi de pouvoir y participer. De la même manière commenter les FPS avec Alexis Laipsker était également une super expérience, que j'aurais aimé pouvoir renouveler si j'étais resté en région parisienne. De manière générale commenter du poker est quelque chose qui m'a pas mal botté pendant toute cette période. Ca m’a permis de réellement aborder l’activité professionnellementet de développer des qualités de communication et de marketing nécessaires à tout escroc professionnel. Ca m’a un peu facilité la tâche vis-à-vis des gens auxquels je parle de mon activité. Ils peuvent plus facilement identifier « contrat publicitaire » et « joueur sponsorisé » comme un gagne-pain plutôt que « je pique l’argent des addicts ». Et quand ils tombent sur cette vidéo ils découvrent en plus que je sais cuisiner. Davantage de crédibilité dans le monde réel donc, un peu plus également dans la communauté poker. De « ArtPlay le nit » je suis petit à petit devenu « ArtPlay le joueur pro sponsorisé-je-sais-pourquoi-t’es-sponso-t’es-un-chattard ». Néanmoins je regrette que pour toute une frange de la communauté poker la crédibilité ne s’acquiert qu’en outluckant 400+ personnes dans un EPT =). Mais je ne désespère pas j’ai eu deux grosses occasions, ça viendra ! Enfin ça m’a permis de rencontrer pas mal de gens qui se reconnaîtront avec qui je pense rester en contact et que j’aurai toujours plaisir à recroiser. Seul regret vous ne me verrez du coup pas dans la Maison du Bluff IV où je vais rater la bombasse de service . Mais bon je peux quand même vous mettre une photo pour vous faire plaisir, quand bien même vous les avez sûrement déjà absolument toutes looked up.
     


    Gaelle Garcia Diaz présentera LMDB 4
     
     
    Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie maintenant ??
    Eh bien je ne compte pas changer grand-chose pour l’heure. J’ai quelques projets moyen-terme hors poker. A très court terme (demain) je déboule sur Wina pour call quelques 4bets et foutre 3-4 suckouts. Oui, vous allez vous aussi pouvoir découvrir que j’ai beaucoup de cul en 4bet pot. Pour le fun mon graph lifetime filtré où j’ai call un 4bet préflop SANS {TT+, AQ+} :
     
     


    Called 4b, sans TT+,AQ+

     
    Autant dire un petit miracle de chatte puisque j'arrive à être up alors qu'en me contentant de fold toutes ces bouses j'aurais logiquement perdu à 900bb/100.


    A court terme (une semaine) je compte publier une mise à jour de mon eBook. Rien de révolutionnaire, trois chapitres en plus et quelques corrections et clarifications. Ceux qui l’auront déjà acheté pourront bien entendu le recevoir gratuitement.

    En tout cas je reste dans le poker pour l’instant. Et après … Je verrai bien et ne m’inquiète pas. La vie est faite d’opportunités et je compte bien les saisir.


    Sylvain.
  2. Like
    Popotibo reacted to ArtPlay for a blog entry, Le bluffraise river   
    Le bluffraise river
    Chose promise chose due, après un
     
    qui en était totalement exempt, aujourd’hui on reparle un peu de poker. Et le thème du jour, histoire que ce soit un peu ludique, sera le bluffraise river.

    Alors je vais tant que possible éviter de rentrer dans de la théorie généraliste. En gros ouais, c’est mieux d’avoir une range de value si vous voulez bluffer, et c’est mieux d’être un peu balanced. C'est aussi préférable que la range de votre adversaire ne soit pas trop forte. Et en combinant tout ça on tombe par-ci par-là sur des spots sympas. Mais plutôt que d’en parler dans le vide je vais vous présenter plein de mains que j’ai jouées au cours du mois écoulé. Et avant que vous ne demandiez :
     
     

    Janvier 2014  
     


    On peut dire que ça a été laborieux mais ma luck légendaire m’a rattrapé à temps. Et sans plus attendre quelques mains !
     
    Top pair tournée en bluff en C/RAI river 180 deep
    Dealt to ArtPlaie
    Etisetna: folds
    MrKym1: folds
    PSYCO 39: folds
    WeirdAl24: folds
    ArtPlaie: raises €4 to €6
    tib0rk0vaX: calls €4
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: bets €8
    tib0rk0vaX: raises €17 to €25
    ArtPlaie: calls €17
    *** TURN ***
    ArtPlaie: checks
    tib0rk0vaX: bets €38
    ArtPlaie: calls €38
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: checks
    tib0rk0vaX: bets €102
    ArtPlaie: raises €192.46 to €294.46 and is all-in
    tib0rk0vaX: folds
    Uncalled bet (€192.46) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €339 from pot
    ArtPlaie: doesn't show hand

    Une main sympa qui a la particularité d'être jouée deep (180bb). Pour la plupart des adversaires cela aura une double conséquence : ils auront tendance à fold davantage et à bluff moins, en tout cas pour l'intégralité de leur stack. Mon adversaire est un reg qui raise raisonnablement souvent les CBets (14% sur mon sample). Je n’ai pas d’idée précise de la façon dont il adapte son jeu pour jouer deep.

    Pré-flop est totalement standard, flop l’est également plus ou moins, en fonction de mes reads et du moment j’alternerai entre C/C et bet. Au flop je subis un raise. En l’état pas question de fold une main si forte que TP dès le flop.

    Dans la range de mon adversaire je mets quelques draws très forts, JTss, 67ss, A4ss, peut être des 45ss ou 46ss. On peut vraisemblablement y ajouter quelques draws très faibles type 56, J7s, et de très occasionnels et aléatoires raises avec une overcard à pique et n’importe quoi d’autre derrière. Au niveau de sa valuerange 100% des 89 et 100% des brelans : je doute que cet adversaire précis défende souvent 94s 84s, et je pense qu’il ne 3bet aucune des paires qui font brelan, en tout cas pas avec cette profondeur (et au pire rarissimement quand j’ai le 9). Bref so far, so good, je paye.

    La turn est un 5 qui, si mes prédictions pacorabanniques sont justes, ne change pas grand-chose à la range adverse. En effet je pense que 67o (ou JTo) est à la fois trop fort et trop faible pour qu’il le raise : comprenez par-là que mon adversaire sera tellement embêté si je décide de 3bet qu’il est vraisemblable qu’il décide de simplement payer avec cette main. D’éventuels 45 (à pique ou non) tournés en bluff améliorent toutefois en deux paires, ce qui est un peu embêtant mais pas suffisamment pour me décourager de call. Par ailleurs en termes GTO TP kicker J est encore trop haut dans ma range pour que je puisse le fold. J’ai encore largement assez de mains moins bonne dans ma range à fold avant celle-ci.

    La river est une Q offsuit. Si on récapitule donc, ont amélioré les draws 67 et JT, mais j’estime que mon adversaire ne les a qu’assez rarement quand il raise, à l’exception notable mais infréquente de leurs versions à pique. Ces mains ne m’inquiètent donc pas énormément. Je suis en revanche extrêmement incertain quant à la proportion de bluff que mon adversaire peut avoir sur cette river. Si je suis persuadé qu’il continuera à miser tous les brelans et double paires qu’il peut avoir ici (une petite quinzaine de combos), le nombre de combos de bluff est lui, totalement inconnu. Mon adversaire est relativement peu agressif river, et il n’est pas évident que je puisse trouver les 6 combos de bluff nécessaires à me permettre de call, d’autant que si la Q offsuit aurait pu sembler un peu inquiétante en tombant à la turn (car mon adversaire aurait pu aisément valuebet des mains type QK ou QT) il aura probablement abandonné un nombre de bluffs certain dès la turn, et plus encore à la river.

    J’ai donc envisagé de faire tapis. De mon côté je détiens quasi 100% des combos de JT et 56, modulo quelques combos de 56 que j’aurais décidé de raise dès la turn. Je risque 295 pour gagner 240, j’ai environ besoin de 43% de fold equity (à la grosse louche).

    A supposer que mon adversaire détienne 15 combos de brelan/double paire et qu’il en folde au moins la moitié (ce qui me semble un minimum raisonnable), si on ajoute encore pour l’exemple 4 combos de bluff, on obtient 12 combos de foldées. Pour atteindre 43% il faut donc en gros que mon adversaire détienne moins de 10 combos de quinte. M’attendant à ce qu’il ne raise que peu ses draws assez forts cette supposition m’a semblé raisonnable et j’ai choisi de faire tapis. Il a fold après une grosse dizaine de secondes.

    A noter que ma main se prête particulièrement bien à ce play : je ne détiens pas de pique qui pourrait bloquer d’éventuels gros combo draws ratés, je détiens un J qui bloque quelques quintes et enfin je détiens un 9 qui bloque top set, qui sera généralement particulièrement difficile à fold même pour les adversaires les plus rigoureux .
     
     
    Middle pair tournée en bluff en HU sur board 4 straight
    Cette main est marrante parce qu’à la revoir je me dis que j’ai peut-être bien 0% de fold equity sur la valuerange de mon adversaire.

    Seat 3: ArtPlaie (€1035 in chips)
    Seat 6: Taré_GOGOL!! (€452.50 in chips)
    Taré_GOGOL!!: posts small blind €2
    ArtPlaie: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Taré_GOGOL!!: raises €4.48 to €8.48
    ArtPlaie: calls €4.48
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: checks
    Taré_GOGOL!!: checks
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €12
    Taré_GOGOL!!: calls €12
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: checks
    Taré_GOGOL!!: bets €28
    ArtPlaie: raises €76 to €104
    Taré_GOGOL!!: folds
    Uncalled bet (€76) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €95.46 from pot

    Pré-flop est totalement standard. Flop bon j’ai pas le droit de jouer vu que mon adversaire checkback. Si j’avais pas la flemme et que parfois je construisais des ranges de donkbet ce board et cette main pourraient s’y prêter. Toutefois mon adversaire CBet à une fréquence assez élevée je n’ai donc jamais considéré cette option.

    Turn est intéressant. Je décide de lead pour value alors que le board est 4 straight en me disant que :
     
     
    Mon adversaire CBEt 100% de ses 4 nus (J4o, Q4o, etc) Mon adversaire va toujours me call un 2 ou un 3 checké back au flop Mon adversaire va très souvent me call A high checké au flop. Mon adversaire aura quasi toujours CBet 6x qui détient une gutshot super intéressante vu qu’elle a d’énormes implied sur tous mes Ax. Pour tout ça je vois mon adversaire avec peu de 4x, peu de 6x, peu de raisons de bluffer s’il a deux overs et régulièrement 2x ou 3x, et je décide de bet.

    La river est la doublette du 6. Avec une dynamique particulière je pourrais tout à fait envisager de valuebet. A vrai dire même sans dynamique je pense que c’est un bon valuebet étant donné que 4x sera rare hormis pour 24, 34, 45 et que 6x le sera d’autant plus que deux 6 sont déjà sortis. Néanmoins j’ai rarement une image extrêmement agressive river et je prends assez souvent des lines deceptive, je décide donc de m’abstenir.

    A ma grande surprise, mon adversaire mise. Et en réfléchissant à froid je me dis que call est sûrement supérieur à C/R. Pourquoi ? Car je pense que mon adversaire détient quasi 100% des combos de 78 (que je bats) et que je suis assez incertain de sa capacité à pouvoir fold 4x (je néglige d’éventuels Vbet avec 6x). En clair je suis à peu près sûr que C/C est gagnant mais beaucoup moins pour le C/R, sans compter que mon adversaire peut assez facilement détenir 26 36 ou 56.

    Néanmoins j’ai au moins eu la bonne idée de faire un C/R assez copieux. Ici faire un C/R maigrichon à 80 ou 84 va engendrer beaucoup trop de calls de frustration et je pense qu’il faut vraiment essayer de faire sentir à notre adversaire qu’on sait qu’il a un 4 et qu’on ne s’attend pas à ce qu’il lâche. Bon c’est un peu du 37è degré de levelling et c’est un peu idiot mais ça devrait pouvoir marcher.
     
    Un bon gros fail à propos duquel je ne vais pas discourir, c’est juste pour vous foutre de ma gueule
    Seat 1: loubak33 (€114.55 in chips)
    Seat 2: Crocodeeeal (€523.73 in chips)
    Seat 3: Agonija1 (€433 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€874 in chips)
    Seat 5: xxTof59xx (€465.40 in chips)
    Seat 6: TibAuPoker (€400 in chips)
    TibAuPoker: posts small blind €2
    loubak33: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Crocodeeeal: folds
    Agonija1: raises €6 to €10
    ArtPlaie: calls €10
    xxTof59xx: folds
    TibAuPoker: folds
    loubak33: folds
    *** FLOP ***
    Agonija1: bets €16
    ArtPlaie: calls €16
    *** TURN ***
    Agonija1: bets €40
    ArtPlaie: calls €40
    *** RIVER ***
    Agonija1: bets €96
    ArtPlaie: raises €712 to €808 and is all-in
    Agonija1: calls €271 and is all-in
    Uncalled bet (€441) returned to ArtPlaie
    *** SHOW DOWN ***
    ArtPlaie: shows (two pair, Sevens and Fours)
    Agonija1: shows (two pair, Nines and Fours)
    Agonija1 collected €869 from pot
     
     
    Minraise sur board 4 flush
    Dealt to ArtPlaie
    Virus ZuBz: raises €4 to €6
    Crocodeeeal: folds
    bonjambon: folds
    ArtPlaie: calls €6
    bonjambon said, "c le zubziPok"
    MELJA59: calls €5
    chameau06: folds
    *** FLOP ***
    MELJA59: checks
    Virus ZuBz: checks
    ArtPlaie: bets €14
    MELJA59: folds
    Virus ZuBz: calls €14
    *** TURN ***
    Virus ZuBz: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    Virus ZuBz: bets €34
    ArtPlaie: raises €34 to €68
    Virus ZuBz: folds
    Uncalled bet (€34) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €113 from pot
    ArtPlaie: shows

    En gros river je pars du principe que mon adversaire ne détient que très peu de combos de mains contenant l’as de pique. D’abord seuls ou sont possibles. Je ne suis pas certain que le premier soit relancé préflop, je ne suis pas certain que le second soit très souvent check/callé flop.
    De mon côté je détiens en revanche certains que je jouerai assez souvent de la sorte (flat pré-flop, checkback turn), et 100% des . L’autre argument jouant en ma faveur c’est qu’il n’est pas si simple pour moi de n’avoir rigoureusement rien river. Sans aucune equity sur un board si riche je vais régulièrement checker back. La conséquence c’est que pour bluffer ici sur cette river il va me falloir assez souvent tourner au moins une paire en bluff. Alors ça ne joue pas tant que ça mais j’ai l’image de quelqu’un qui aime bien herocall, et ça doit sembler plus rare que je tourne en bluff une paire plutôt que de call avec comme un crétin.

    Et voilà je ne crois pas que grand-chose d’autre ait besoin d’explication. Mon adversaire a relativement peu de , j’en ai beaucoup et je le crois régulièrement capable de tourner une paire en bluff. Son sizing river, assez cher, aura généralement tendance à le polariser et je ne suis pas totalement certain qu’il bet ainsi avec . Cela ne devrait théoriquement rien ou presque rien changer vu que ma range de minraise va être 100% polarisée { , bluff} et ne contiendra jamais de pique faible, mais psychologiquement tout le monde n’arrivera pas à fold sur un minraise ici.

    Allez une petite dernière plus rigolote et copieusement +ev :
     
     
     
     
    Shove K-high river sur donklead d’un joueur récréatif
    Table 'Larink III' 6-max Seat #3 is the button
    Seat 1: Cha444_Fr (€245.50 in chips)
    Seat 2: ArtPlaie (€218.61 in chips)
    Seat 3: doud139 (€136.42 in chips)
    Seat 5: stiffler475 (€210.24 in chips)
    Seat 6: Crocodeeeal (€248.48 in chips)
    stiffler475: posts small blind €1
    Crocodeeeal: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie :Kh:Jc
    Cha444_Fr: folds
    ArtPlaie: raises €4 to €6
    doud139: calls €6
    stiffler475: calls €5
    Crocodeeeal: folds
    *** FLOP *** :7c:9h:Qc
    stiffler475: checks
    ArtPlaie: bets €13
    doud139: folds
    stiffler475: calls €13
    *** TURN *** :7c:9h:Qc:3c
    stiffler475: checks
    ArtPlaie: bets €32
    stiffler475: calls €32
    *** RIVER *** :7c:9h:Qc:3c:Qs
    stiffler475: bets €56
    ArtPlaie: raises €111.61 to €167.61 and is all-in
    stiffler475: folds
    Uncalled bet (€111.61) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €219 from pot
    ArtPlaie: doesn't show hand

    Pas de gros miracle ni de grosse explication requise ici. Environ un milliard de draws sont présents au flop, et beaucoup ont miss à la river. JT, 8T, 68 pour ne citer que les plus évidents. Les trèfles sont, bien sûr, problématiques.

    Néanmoins mon adversaire snapcall le flop et la turn, signe très caractéristique de main moyenne et/ou de tirage. Je ne m'attends pas vraiment à ce que son action soit instantanée avec la nutflush turnée (ou très ponctuellement pour essayer d'induire un truc)

    C’est pourquoi quand il donklead la river, aux environs de la moitié du pot (ce qui tend de nouveau à me faire éliminer flush), je suis très confiant qu’il a une main médiocre extrêmement souvent. Fut un temps j’aurais call son bet, puis j’aurais posté mon brag ou mon fail sur le CP, selon qu’il m’aurait montré JT ou :Ac:Tx . Depuis j’ai réalisé que je pouvais gagner ce coup 100% du temps et j’envoie tout comme un singe, c’est moins classe sur le CP mais plus lourd dans mon porte-monnaie.

    Allez je vais m’arrêter là. Je pourrais vous en soumettre bien d'autres mais pour tout dire la plupart j’en ai un peu honte ...

    A très bientôt !
     
     
  3. Like
    Popotibo reacted to M€LJA for a blog entry, Et toi Melja, qu'est-ce tu deviens ?   


    Salut chers lecteurs même si je doute que vous soyez encore nombreux après plus d'un an sans publier .




    Je dois l'avouer,si tout irait bien et que j'aurais 4 tables qui tournent en ce moment , je n'aurais probablement pas pris le temps de revenir poster sur ce blog .




    Vous l'aurez remarqué, je ne suis pas une lumière en orthographe mais je vais essayer de faire du mieux possible pour vous raconter ma vie pokéristique et la vie du poker en général durant cette année passée .




    Commençons par le commencement , mon BAN des casinos français et des sites ARJEL suite à une altercation dans un casino .




    La plupart d'entre vous connaissent déjà l'histoire donc je vais éviter de revenir dessus même si il faut bien dire que cette sanction m'a quand même mis un gros frein dans ma vie de joueur de poker .




    Juillet 2012 : Suite à l'altercation du mois de mars , Je suis convoqué à la PJ de Lille où l'on me signifie l'arrêté ministériel qui m'interdit d'entrer dans tous les casinos de France et surtout de jouer sur tous les sites français agréer par l'ARJEL pour une durée de 2ans .




    La nouvelle est dure à accepter même si je m'y attendais après avoir eu des échos par des gens du milieu . Je décide dans un premier temps de m'expatrier en Belgique pour jouer sur le .com mais ma gestion de bankroll désastreuse va vite me résoudre à rentrer en France au bout de deux mois sans vraiment avoir pu m'installer sur le .COM.




    De retour chez moi complètement broke , je décide d'ouvrir des comptes sur les sites de poker français sur le nom d'amis qui ne sont pas joueurs .



    Winamax détecte assez vite la supercherie et me clôture mon compte . Aucun recours à faire, passons .



    J'ouvre ensuite trois autres comptes sur d'autres rooms qui me permettent encore à l'heure actuelle de jouer .




    Mais le soucis quand on joue sur le compte d'un autre, c'est qu'il faut être très discret ce qui veut dire ne pas parler de ses perfs publiquement, (assez chiant pour un bragueur comme moi) mais aussi faire très attention avec les cash out pour ne pas "déranger" trop souvent l'ami qui me sert de prête nom ni sa banque qui n'aime pas forcémment le poker ...




    Même si je réaliserais un gros hiver sur Barrière (+20k€) et quelques coups d'éclats en MTT (notamment la win d'un SCOOP et d'un HR sur pokerstars), mes sessions sont souvent dominées par le sentiment de ne pas être moi et surtout par ce tilt récurrent depuis des années qui m'empêche d'avoir une bankroll stable . Je me suis fait à l'idée qu'il ne me quittera d'ailleurs jamais .




    Pour ce qui est des tournois live, j'en ai disputé qu'un, le WPT Bruxelles à 1650€ en Février ou j'ai spew comme un cochon et bust au bout d'une heure . Pas de quoi raviver ma flemme pour le live !




    [idea=Et maintenant, on fait quoi ?][/idea]




    Je suis dans une période ou je me demande combien de temps vais-je encore avoir l'envie de jouer au poker ...




    Oui, j'ai gagné beaucoup d'argent ces dernières années (environ 150k€) mais tellement irrégulièrement qu'il m'arrive de rouler dans une belle Audi 6 mois et de prendre le métro les 6 mois d'après ...




    Croyez moi ou non, Il m'est arrivé cet hiver de dépenser en une après midi 10 000€ en liquide dans un café sur des courses PMU à coup de 1500€ gagnant par cheval . C'etait un samedi . Je me souviens que tout le monde me regardait échanger mes billets violets contre un vulgaire récépissé .




    Mes amis présents ce jour là et qui sont pour la plupart en galère avaient envie de gerber ...



    Et bien pas moi .



    L'idée que j'ai eu pour me refaire ? Miser le lendemain les 5000€ qui me restait sur un match de tennis féminin dont j'ai oublié le nom de la joueuse, je sais qu'elle avait un nom de russe qui m'avait inspiré confiance et qu'elle avait une cote de 1,75 . ma joueuse a facilement gagnée le 1er set 6-1 mais quand elle a perdue le second , je savais déjà au fond de moi que mes derniers 5000€ ne m'appartenaient déjà plus .



    S'en suivra quelques mois de galère où j'ai même du faire de l'intérim pour pouvoir payer mes factures .




    Comme beaucoup de joueurs donc, je suis un flambeur/spewtard dans l'âme et les rooms de poker l'ont bien compris : avec la mise en place depuis 2 ans des hyper turbo et déglingos, je suis tout simplement break even en HU, j'ai eu la chance de trouver une certaine réussite en MTT qui m'a permis de pouvoir encore gagner .



    C'est donc très difficile mentalement de toujours repartir jouer au poker et d'ouvrir des heads up à 10 balles ou pire encore bosser pour 70€ par jour à l'usine quand on a claqué 15k€ le mois d'avant ...




    C'est la principale raison qui me pousse à réfléchir à mon avenir car je me dis que finalement, l'argent du jeu n'appartiendrais t'il pas au jeu ?



    Mais ce n'est pas la seule raison qui me fait me poser des questions sur l'utilité de continuer au poker ...




    Le niveau des joueurs sur le .FR augmente de plus en plus , le FISC guette, mais surtout la lassitude du jeu et la fatigue mentale devient de plus en plus dure à gérer , je m'en expliquais sur un thread sur le CP qui parlait du blues du grinder il y a quelques mois :




    "Je ne parlerais pas des périodes de bads run car je pense que l'on vit tous à peu près la même chose dans ce cas, mais plutôt du mal être du joueur de poker même quand tout va bien :



    C'est vrai que je me sens privilégié face à mes amis qui galèrent à se lever à 6h du mat tous les jours pour un smic mais parfois , j'échangerais bien les rôles une petite semaine par mois . Je m'explique : Ne rien faire d'autre que jouer au poker sur son PC tous les soirs , parfois même le jour est vraiment lassant au bout d'un moment . Parfois j'ai vraiment envie d'avoir une vraie vie professionnelle avec des rapports humains etc (sauf à France Telecom
    ) ... Comme beaucoup l'ont dit , être joueur de poker nuit aussi à une bonne hygiène de vie (repas avalés à la hâte etc ..) et créer un décalage avec la vraie vie comme le fait de terminer une session à l'heure où d'autres se lèvent pour aller au travail .



    Il m'est arrivé de me sentir mal en rentrant d'un cash game live en casino à 6h du matin en croisant les enfants qui partent à l'école , même en ayant gagner un SMIC en 5 heures de session . Il m'est aussi arrivé de ne pas avoir envie de commencer ma session du soir mais de me sentir obligé de la faire , comme par manque ou par appât du gain .




    Pour être un joueur de poker épanoui , il faut être un bon gestionnaire (ce que je ne suis pas du tout) , et avoir un mental à toute épreuve . Il faut apprendre à aller se coucher à l'aube en ayant perdu 1K contre un mongolien qui comprend rien au jeu alors qu'on sait qu'en principe on aurait du lui prendre 2k ou encore perdre en 1 soir le bénéfice qu'on a mis 1 semaine à gagner , parfois plus . A part l'expérience rien d'autre ne peut apprendre à accepter ce genre de trucs .




    Ce que je trouve dur aussi c'est qu'il faut constamment apprendre à repartir de rien ou presque , nous jouons au poker pour gagner de l'argent . On part d'un petit dépot puis on grind pendant des mois jusqu'à atteindre une certaine somme et là on a l'envie de s'acheter quelque chose (ou de simplement payer ses factures pour ceux qui jouent à des limites plus basses) et on cash out et devons repartir de plus bas . Cet éternel recommencement est fatigant mentalement et c'est encore plus vrai en cas de brokage . Ce problème ne concerne pas ceux qui ont une gestion de bankroll parfaite mais je pense que l'on est très peu dans ce cas .




    On parle aussi beaucoup de la liberté de ce mode de vie mais je me souviens avoir refusé plusieurs fois des sorties avec des amis car "ce soir c'est dimanche et c'est jour de tournoi" ou " non ce soir j'ai 500€ à rattraper" sans parler des évènements de plus en plus fréquents ( FCOOP,SCOOP,WS etc...) qu'on a pas envie de louper et qu'il faut financer . On a beau être libre sur les horaires , ce jeu est notre gagne pain si on ne joue pas on ne gagne pas . ça demande énormément de temps et un joueur de poker travaille beaucoup plus qu'un salarié aux 35h et souvent 7 jours sur 7 .




    Pas de soucis donc avec le fait de gagner beaucoup plus d'argent que Mr Tout le monde car comme tout métier qui paie , il faut non seulement bosser beaucoup mais surtout avoir les compétences , voire un talent , ce qui n'est pas donné à tout le monde .




    Malgré tout ces inconvénients , Je suis d'accord avec ceux qui disent que réussir à gagner sa vie grâce au poker est une véritable chance mais il y a un dicton que j'ai entendu qui est on ne peut plus vrai : " Le poker est l'argent facile le plus difficile à gagner " . Cette phrase résume à peu près tout ."




    Et oui , ce n'est pas tous les jours facile et Chaque jour, on apprend la retraite prématurée d'un joueur et on sent dans le discours de tous que l'augmentation du niveau, la menace du FISC et surtout la pénibilité mentale du "métier" pèsent de plus en plus dans les esprits .



    [learn=Le poker, une perte de temps ?][/learn]



    Cette photo de moi à côté d'Arnaud Matern pendant l'EPT Deauville il y a déjà 4 ans illustre vraiment bien ce que j'exprime dans ce billet . Pourquoi ?








    Rappelons nous . à l'époque, je suis un jeune ramdom qui prend plaisir à jouer l'attention whore sur un forum de poker et qui rêve de faire une grande carrière de joueur de poker sponsorisé .



    Arnaud Matern est lui l'un des joueurs les plus reconnus dans le poker français partageant l'affiche de Pokerstars avec Elky .



    Ou en est-on aujourd'hui ? Pour moi on vient d'en faire le tour et rien de bien folichon .



    Mais pour Arnaud Matern, c'est encore plus terrible puisqu'il a perdu son sponsor et que çela fait maintenant 17 mois qu'il n'a pas fait ITM alors qu'il dispute encore de nombreux EPT .




    C'est donc ça la vie de rêve ?




    Et Elky il est encore là me direz vous ?



    En effet , il continue à parcourir le monde sous les couleurs de Pokerstars mais si Hendon mob lui retirerait les buy in de tous les tournois qu'ils disputent sans faire ITM, je pense qu'il ne lui resterait que la moitié de ses 10 millions de gains en live . et oui ça va vite quand on fait des one drop à 1M$ ou des super high rollers à 100k$ .




    Mais bon, tout le monde n'est pas Elky et nombreux sont les joueurs qui ont disparu du circuit soit parce qu'ils se sont broke même en ayant gagné des tonnes auparavant, (je pense à Kzouls qu'on ne voit plus sur aucun tournoi depuis plus d'an même si je ne sais pas si il est broke mais c'est fort probable) ou d'autres comme Tristan Clémençon .



    Rappelez vous il y a 6 ou 7 ans , le petit prodige malmenait ses adversaires sur les tables de Poker770, aujourd'hui, celui qu'on surnommait le PDG quand il était chez Winamax a finit par vraiment le devenir en investissant ses gains pendant son sponsoring dans la création d'une entreprise . Peut être le plus malin de nous tous ?




    J'ai donc l'impression que par les temps qui courent, la tendance est au déclin .




    Mais paradoxalement, les chiffres en terme d'affluence sur les tournois live sont très bons . On vient de battre le nombre de participants du circuit WPT à Marrakech et les WSOP-E d'Enghien sont dans la même lignée que l'année dernière malgré la perte du glamour de la Côte d'azur .




    Mon discours n'est-il alors pas trop alarmiste ou trop personnel ?



    Peut être est-ce juste la fin d'une génération de joueurs dont je fais partie que la routine et les frustrations des 80/20 décisifs perdus ont finit par lasser ? Réponse dans quelques années .




    Mais quand on regarde ce que sont devenus les précurseurs en la matière, il y a de quoi penser que le poker ne fût pour eux, comme pour beaucoup, qu'une brève illusion ... Rappelez vous : Pascal Perrault, Thomas Fougeron, que je me souviens avoir croisé il y a 2 ans à St Amand, cherchant désespérément un stacking pour jouer le 500 deepstack .



    Je ne cherche pas à me moquer de ses joueurs mais ils représentent pour moi le début du poker Français et je ne peux m'empêcher de les citer .




    Mais pas de panique, Il y aura toujours de nombreux candidats prêts à se lancer et à rêver de gagner sa vie au poker pour, pourquoi pas un jour, ship un gros tournoi live qui changerait leurs vies.





    Car, si les années passent, emportant avec elles les exploits et les souvenirs d'anciennes gloires , il y en aura toujours de nouvelles pour faire rêver le joueur comme Quentin Lecomte, qui du haut de ses 20 ans, ferait mourir d'envie tout ramdom qui bosse pour le SMIC toute l'année et qui vient de découvrir le poker .



    Le petit 2balla n'a jamais aussi bien porté son nom : en 2013, il a déjà encaissé 200 000€ et, cerise sur le gâteau, vient de trouver un sponsor à l'heure ou la majorité des joueurs perdent le leur . Mais le plus dur reste à faire : rester positif sur le très long terme .




    En fait, ce que je veux résumer de tout ce billet c'est que peu importe votre niveau, le poker, c'est des gains , des pertes puis des gains puis des pertes .



    Au final , tout cela commence à ressembler à une perte de temps pour moi et pour les stars mondiales de ce jeu, c'est la même chose comme le
    montre cet article datant d'aujourd'hui .



    Et
    Gus Hansen, ce "Dieu" du poker qui semblait maîtriser les cartes, comment se passe sa vie de joueur pro ?



    Je vous laisse chacun réfléchir à votre sort, quand à moi, je n'ai aucune idée de ce que demain sera fait . Peut être vais-je tenter de me faire stacker un petit montant pour jouer online car il est possible que jouer avec l'argent des autres me responsabilise dans ma gestion du tilt et de ma bankroll .




    Ah oui, au fait ... comme Gus, je viens de me broke . Contre ce fameux mec décrit plus haut, celui qui comprend rien au jeu, mais qui utilise la part de hasard à merveille . Cette même part de hasard qui finira un jour par lasser les meilleurs d'entre nous ...




    EDIT : La lassitude, Roger Hairabedian en faisait justement part lors d'une
    interview à Live poker hier :



    " """Mais j'avoue ressentir aujourd’hui une grande fatigue car toute une saison de tournois est très difficile et les jeunes sont plus affûtés physiquement que moi. Douze mois de poker en live à une cadence intense est très fatigant surtout vu mon âge et mon poids. il faut voyager toute l’année et cela peux coûter physiquement. Il faut aller au charbon. Je ressens aujourd’hui une lassitude après neuf mois de tournois. Quand les cartes vont bien tout est plus facile, mais quand elles se ternissent il est très difficile de tenir mentalement"




    Quelques heures plus tard , il remportait le second bracelet WSOP-E de sa carrière et les 150 000€ qui vont avec .



    De quoi relativiser et se dire qu'avec du talent, on finit toujours pas être récompensé un moment ou un autre et terminer ce post un brun nostalgique par une note d'espoir .

  4. Like
    Popotibo reacted to Introl for a blog entry, Vegas, Episode VI : En mode Super-Balla ou Super-Rom ?   
    Let's play a game...

    Pour mon sixième séjour à Las Vegas depuis mon arrivée à Vancouver il y a 4 ans, les dates sont déjà posées : ce sera du 10 au 18 novembre 2013.

    Et j'ai décidé de me lancer un petit défi, afin de savoir quelle forme il prendra, en établissant 4 différents scénarios (Super-Balla, Balla, Standard, Rom), que je vais m'empresser de vous détailler :


    Scenario 1 (le god mode) : Super Balla

    Rien n'est trop beau ni trop cher. Il faut dire qu'avec plus de $20.000 pour 8 jours, il y a de quoi se faire plaisir !

    Tout commencera donc par un vol direct Vancouver-Las Vegas en Business avec Air Canada pour la modique somme de $1867. Une fois arrive a McCarran, il sera temps de prendre le shuttle pour se rendre au Car Rental Hub, et y prendre possession pour les 8 prochains jours d'une Ford Mustang cabriolet (ou equivalent) contre une somme relativement modique, tout compte fait, de $550.



    On sort du hub en mode keke, les cheveux au vent, on tourne deux fois a droite et nous voila sur Las Vegas Boulevard, plus connu sous le nom de Strip. On passe devant le panneau sud "Welcome to Fabulous Vegas", sous lequel les roms touristes font la queue pour se prendre en photo. Puis on arrive au Mandalay Bay qui marque le debut du Strip. On le remonte vers le nord en passant successivement devant la pyramide du Luxor, le chateau medieval de l'Excalibur, la facade blanche immaculee du Tropicana, La tete de lion geante du MGM Grand, Les gratte-ciels et le Rollercoaster du New York New York, le Monte Carlo, avant d'enfin arriver a destination : Le City Center Complex et le Vdara

    Check-in rapide, et pas besoin de tenter le $20 trick des roms puisqu'on a reserve une Panoramic Suite, rien que ca. Et ouais mon gars ! Une vue a 270 degres sur le Strip et le desert, 80 metres carres de luxe avec cuisine amenagee, King Bed, Living room avec canape convertible (on sait jamais, si un Rom du CP a besoin d'etre heberge), des ecrans LCD 2000 pouces 3d dolby EX qui dechire sa mere, buanderie lave/seche linge, frigo americain, etc... Y'a pas a dire, pour $3512 les 8 nuits, on est bien, la !


    Au niveau des frais annexes, un budget bouffe de $1200, histoire de s'offrir deux bons restos par jour, $1500 pour les loisirs (ballades en helico, spectacles, spa...) et $1500 de shopping aux Outlets.

    Et enfin, car on y va aussi pour ca quand meme, un budget poker de $10.000, une dizaine de caves de 5/10, qui devraient etre bien suffisantes.

    Pour ce scenario 1, on arrive donc a un total bien mega-balla de $20.129 !


    Scenario 2 : BALLA

    Bon, on oublie la business, de toutes facons pour 2h30 de vol on ne va pas se plaindre. Mais on garde un vol direct quand meme, histoire de pas paumer 2h a Seattle, Salt Lake ou Los Angeles.

    Niveau caisse, on va se contenter d'une premium car a $360 les 8 jours. De toutes facons il fait tellement chaud dans le desert, meme en novembre, qu'on est bien mieux avec un toit sur la tete et la clim sur le poitrail.


    On remonte cette fois tout le Strip, jusqu'au Encore, ou pour $2400 on s'installe dans une Resort Suite au dela du 40eme etage, avec vue sur le Strip.


    Cote extras, $600 pour s'offrir un vrai bon resto par jour, $1000 pour les loisirs et autant pour le shopping.

    Et enfin pour le poker on se contentera de $5000, pour jouer a la 2/5 ainsi que quelques tournois.

    Total de ce scenario tout de meme bien kiffant : $10.895



    Scenario 3 : Le sejour standard

    Avec ce troisieme scenario, le plus probable, aucune surprise, qu'elle soit bonne ou mauvaise. On est dans l'average partout : Un vol sur Westjet avec une escale ($385), une chambre standard en centre Strip (Bally ou Flamingo - $530), une voiture full size chez Fox ($322), $40 par jour pour bouffer, deux spectacles pour se detendre ($300), $500 de shopping, et $2000 pour le poker.



    Total : $4337



    Scenario 4 : Le Rom

    La, un seul objectif : tenir 8 jours, en s'arrangeant pour ne pas se broke au risque de ne plus rien avoir a faire de ses journees restantes. On prend donc un package sur Expedia pour un vol avec 2 escales ainsi que 8 nuits dans le Courtyard du Palace Station ($402), pas de loisirs ni de shopping, le but etant avec nos $1000 de budget poker de jouer la super serrure pour tenir le plus longtemps possible et bouffer grace a ses comps. Avec quand meme un petit budget McDo pour changer un peu de temps en temps ($80).



    Total pour ce vis ma vie de pauvre a Vegas : $1582



    Alors, me direz-vous, quel est donc ce challenge ? Et bien je vais grinder les 26 prochaines semaines, a raison de 2 jours par semaine, les casinos de Vancouver. Au programme, du cash game 1/2 et 2/5, un tournoi a $60 et une fois par mois celui a $200.

    Je me donne 3 caves du scenario 4 au total, soit $4.500, soit a peu pres le budget pour le scenario 3, le sejour "Standard". Je vais en jouer les deux tiers, donc ma BR sera de $3.000. Si je go broke, et bien j'investirai mes $1500 restant dans le scenario 4 en novembre prochain.

    Par contre si je reussis, comme je l'espere, a gratter un peu, et bien je vais pouvoir au fur et a mesure me rajouter un peu de confort, avec bien evidemment les paliers des scenarios 1, 2 et 3, mais bien sur des concessions et ajustements si je finis par me retrouver entre deux paliers. Par exemple si je finis a $7000, et bien ce sera un mix des scenarios 2 et 3...

    Ah et tiens, puisque je ne risque pas grand chose, je m'engage sur l'honneur, si j'arrivais a faire peter les $20.000, a faire quelques efforts (oublier la business et rogner un peu sur le shopping) pour inviter a mes frais un membre du CP a partager le sejour avec moi (avion + hotel). C'est beau de rever hein ?


    Allez, je commence demain par un petit tournoi daily a $60 suivi d'une session de CG 1/2 au Edgewater Casino. Je ne vous garantis pas un update tres regulier, mais tenterai quand meme de faire des efforts !
English
Retour en haut de page
×