Jump to content
Status Updates

eckowezen

CPiste
  • Content count

    1176
  • Joined

  • Last visited

4 Followers

About eckowezen

Informations générales

  • Prénom
    Thibault
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

26091 profile views
  1. J'adore l'insistance sur l'iceberg. "Rocco Siffredi il s'est tapé 10000 meufs dans sa vie. Mais ça, ce n'est que la partie émergée de l'iceberg"
  2. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Arf, le pdf que tu as inséré n'est pas lisible. J'ai vu pas mal de bons films aussi le mois dernier, je ferai un post bientôt
  3. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Spoiler 'We need to talk about Kevin'
  4. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Yes j'ai vu Elephant peu après sa sortie que j'avais beaucoup aimé. Je pense qu'en le revoyant aujourd'hui ça serait toujours le cas et ça reste probablement mon Gus van Sant préféré. Je te répondrai bientôt sur pourquoi j'aime le film, mais effectivement il me fait naturellement beaucoup penser à Elephant. J'ai également vu un film ok mais qui m'a déçu ce soir: A Separation
  5. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    C'est un classement un peu bien-pensant je trouve, sans vouloir offenser ceux qui aiment les films qui y figurent, notamment Boyhood qui est numéro 1. Par là je veux dire qu'il y a tous les films à fort message politique ou engagés vers le haut du classement: Moonlight, 12 Years A Slave, I Am Not Your Negro, Portrait de la jeune fille en feu, Parasite, Zero Dark Thirty, etc Je préfère le top en dessous qui fait la moyenne des top des critiques
  6. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Spoiler Parasite
  7. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Un petit peu pour le caractère instable du personnage principal mais le film porte sur une relation sentimentale particulière avec une autre personne. C'est indescriptible, il faut le voir. Les films auxquels j'ai pensé en regardant Oasis, et qui je pense s'en sont inspirés parce qu'ils sont tous venus après sont Nobody Knows, Intouchables et De Rouille et d'Os
  8. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    T1 les mecs j'ai vu un film à l'instant et je suis sous le choc: Oasis de Lee Chang-Dong (2002). Ça parle d'un jeune coréen d'environ 30 ans un peu dérangé qui sort de prison pour un accident dont il est responsable. Il est instable et ne fait que prendre des décisions irrationnelles et se mettre lui et ses proches dans des situations embarrassantes. Puis ensuite il se passe quelque chose, c'est même dans le plot du film donc ce n'est pas spoiler mais je préfère ne pas le dire parce que ça gâche un peu la surprise. C'est éblouissant, grippant et déchirant à la fois. Du jamais-vu. Du niveau de Nobody Knows de Kore-eda
  9. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Qu'est ce que tu trouves niais dans Gravity, Funker? J'aime le film parce qu'il est époustouflant visuellement et je n'ai pas besoin d'autre chose. Dans la critique du Cercle par ex Marie Sauvion dit que le qualifier de film d'attraction de fête foraine est lui rendre hommage. C'est un survival pur et dur et j'attends pas de prouesse particulière sur le jeu des acteurs. Il y a peu de dialogues et le peu qu'il y a fait vraiment très Série B assumée mais ça marche complètement. Le film n'a pas d'autre prétention que de nous en mettre plein à vue et exploiter la 3D à fond. Est-ce qu'il y a des films purement "formels" de ce type que tu as apprécié?
  10. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Nice donc tu avais un bon read avec Once upon a time in Hollywood. Je le verrai bientôt, ainsi que Nightcall. Vice-versa pour beaucoup de gens a été un des plus grands films d'animation des années 2010's et je pense que je l'aimerai aussi
  11. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    J'étais en pleine possession de mes moyens quand j'ai regardé le film, il y a environ 2 ans. J'aime bien ton interprétation sur le rapport du temps tel qu'il est traité dans Boyhood. C'est vrai qu'on ressent ce que tu as décris quand on le regarde, à travers les personnages des parents notamment. Cependant j'ai l'impression d'avoir déjà entendu cette idée de nombreuses fois et peut-être que je n'ai pas encore le recul nécessaire pour que ça m'émeuve plus que ça. Le pb que j'ai eu vient surtout des personnages pour qui je n'ai pas su développer un intérêt. L'idée est très bonne mais dans la narration et le développement des personnages ce qui est dit manque de fond, tout simplement. Peut être aussi que je suis Andre agacé par le titre 'Boyhood' que je trouve un peu prétentieux; pour moi ça veut un peu dire "tenez les cocos, c'est ça l'enfance masculine. prenez en de la graine". Si par exemple je compare ce film à Yi Yi (linked en page 4) qui est aussi un drame familial qui met en scène une famille taïwanaise après que la grand mère tombe dans le coma, j'ai plus de compassion pour cette famille et je peux comprendre à tout moment ce que ressent chacun de ses membres. Le film n'est pas dilué sur une longue période mais les thèmes de l'unité familiale et du rassemblement familial après un évènement négatif de ce type, du temps qui passe trop vite, du doute, des choix personnels et professionnels qu'on fait dans la vie et les regrets qui en résultent sont omniprésents et très bien traités. Si tu ne l'as pas vu je pense que ça te plaira. Les deux films ont à peu près la même durée. C'est mon film préféré de l'année passée, je l'ai vu deux fois de suite et il donne beaucoup de baume au cœur Sinon dans le registre thriller/film d'action j'ai vu Manhunter (1986) de Michael Mann hier, son premier gros film, qui est la première adaptation du roman qui est à l'origine du Silence des agneaux et c'était une excellente surprise. C'est un peu la même histoire: un détective du FBI enquête sur un tueur en série et essaye d'empêcher son prochain carnage et se fait aider par Hannibal Lecter qu'il a mis derrière les barreaux. Les acteurs sont moins connus et le personnage de Lecter moins central mais les acteurs sont épatants et tous très convaincants. Mann a donné beaucoup plus de personnalité et de développement à ses personnages. Par exemple, Lecter est plus brut/sans filtre et moins maniéré/manipulateur que celui d'Hopkins. Le personnage du tueur est super: effrayant et même touchant par moments. En comparaison, le personnage de Buffalo Bill dans le Silence des agneaux choque par l'horreur de son projet mais on le connaît beaucoup moins. Il a à peine quelques lignes de dialogue dans le film. Bref, ce film est passé complètement aux oubliettes et a été bien sûr éclipsé par le Silence des agneaux sorti 5 ans après mais à part la bande son qui est passée de mode, il se regarde super bien. Très bien filmé et mis en scène, il me conforte dans l'idée que Michael Mann est un des meilleurs réalisateurs d'action/thriller. Ça serait cool qu'il se remette à faire des bons films parce que sa décennie 2010's est assez vide ^^
  12. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    J'ai eu du mal avec Boyhood personnellement. Je vois pas ce qu'il y a de très mémorable dans le film et j'ai l'impression d'avoir vu des tas d'histoires de 'coming of age' qui m'ont apportées plus que celle-ci. Le film est tourné sur une longue période ce qui est une idée intéressante mais est ce que ça a une réelle valeur ajoutée finalement? Ma sympathie pour les personnages n'a pas grandi au fur et à mesure que je les voyais grandir/vieillir comparé à la série des Harry Potter par ex. Certes, c'est pas exactement la même chose pcq HP a plus d'heures de tournage en cumulé et ils sont répartis sur plusieurs films, mais je n'ai pas de meilleur exemple. Dans Harry Potter il y a un vrai plaisir à retrouver nos compères d'épisode en épisode alors que la ben Mason il grandit ok mais il boude, devient une grosse tête à claque, il sait pas quoi faire de sa vie, il se fait gronder par son professeur, il a une copine puis il casse. Super... Pas encore vu les Before Sunrise et ses suites de Linklater mais ça ne saurait tarder.
  13. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    Oui The Wailing = The Strangers
  14. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    J'ai bien aimé À bout de souffle. C'est aussi mon premier Godard et j'ai mis longtemps à regarder un film de ce réalisateur pcq je craignais que ce soit très prétentieux mais j'ai trouvé ce film intelligent dans ses dialogues même si je reste indifférent aux jump-cuts dans certaines scènes qui n'apportent rien à mon avis. Certainement pas au niveau des 400 coups mais une bonne surprise. Par contre je crois que je vais éviter Pierrot le fou pour l'instant en tout cas pcq dans le scénario ça a l'air d'être exactement la même chose. Midsommar je suis d'accord avec toi je trouve ça surestimé. Depuis quelques années dans le genre de l'horreur il y a un ras le bol général des films d'horreur simplets avec des jump-scares et des plots déjà vus et revus. Je peux comprendre ça. Mais faire un film d'horreur aussi long et surtout qui ne me fait absolument pas peur, ça ne marche pas du tout pour moi. L'histoire n'est pas crédible et le film ennuyeux. J'ai vu Us de Jordan Peele la même année et je préfère beaucoup plus ce style la: mise en scène très soignée, ambiance glaçante, le film démarre lentement et sur le ton de l'humour mais il y a un moment où tout bascule et à partir de la j'ai eu la pétoche tout le reste du film. En horreur le film de la décennie est pour moi The Wailing. Il dure aussi 2h30 mais c'est un tout autre animal et la pour le coup on sort de l'horreur classique type jump-scare prévisible mais le film fout la trouille et a quelque chose à proposer. J'ai beaucoup aimé Parasite également même si je le classe pas au rang de super film. Il a été aussi un peu trop hyped à mon goût. Je sais pas expliquer pourquoi mais j'ai un feeling bizarre en regardant ce film et quelque chose qui me dérange, une sorte de dégoût que j'avais aussi ressenti en regardant Snowpiercer. Peut-être que c'est le contraste entre les riches et les pauvres qui est montré de manière trop brutal. L'explosion de violence à la fin sort aussi un peu de nulle part et j'ai pas aimé. @fritzlmdans le même genre de film, regarde Burning de Lee Chang Dong je suis sûr que tu vas aimer. Film social coréen très intelligent qui partage beaucoup des thèmes de Parasite, mais plus subtil et mystérieux aussi, avec une mise en scène très soignée. Un vrai Ovni. Burning est passé un peu sous le radar mais des critiques du masque ont dit qu'il aurait du avoir la palme en 2018 à la place d'une affaire de famille.
  15. Mes Top10 Cinéma sur les 5 dernières décennies

    En animation deux des films qui m'ont le plus marqué l'année passée sont Perfect Blue et Akira pour l'impact qu'ont eu ces deux films sur tout l'univers de science fiction et cyberpunk (pour Akira) dans les films et les jeux vidéos qui ont suivi. T'as vraiment l'impression de comprendre quelque chose quand tu vois ces films. Le cinéma et les jeux vidéos doivent beaucoup à ces deux films, entre autres. La Tortue Rouge c'est comme une fable toute simple. Pas de dialogue mais pas besoin. Un film très beau et très rafraichissant avec une excellente musique. Parmi les films vus récemment, il y a beaucoup de classiques que j'avais jamais vu, pour certains: Kramer vs. Kramer, Le voleur de bicyclette, À bout de souffle, La dolce vita, Les 400 coups & 2001 (déja vus). Tous vont de très bien à excellent. Aussi vu Farewell my concubine, The Dig et la trilogie Seigneur des Anneaux ^^
English
Retour en haut de page
×