Jump to content
Status Updates

COLIVAR01

CPiste
  • Content count

    146
  • Joined

  • Last visited

About COLIVAR01

Informations générales

  • Prénom
    inconnu
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

6906 profile views
  1. Winamax, du poker a la loterie...

    Je parlais des grands tournois, qui ont encore des structures intéressantes. Quand on n'a pas la bankroll, on peut toujours se qualifier. Avec des structures à peu près potables. Sur Winamax, les qualifier sont des boucheries, parfois très chères, comme pour le grand tournoi à 1000. Sinon, je trouve que le jeu ressemble de plus en plus à la bataille. C'est vrai, AR contre 2/3 c'est un 60/40, mais si on commence à réfléchir comme ça, autant jouer à la roulette.
  2. Winamax, du poker a la loterie...

    Un seul remède : jouer live dès que ce sera de nouveau possible.
  3. Merci de ta réponse. Eh bien, que le 104 compte sur moi pour le Triple 7, en espérant qu'on en revienne vite à la normale.
  4. Bon, s'il faut être clair, je n'hésite pas à aller dans un restau à macaron pour trois cents boules par personne, mais je ne paierais pas ça pour un hamburger servi sur un coin de table dans un McDo (très exactement l'équivalent d'un 1120 euros turbo avec un masque sur le museau - ou dans une cage de plexiglas). Ce n'est pas une affaire de bankroll, mais de rapport qualité/prix. Quand les gens pour qui 1120 euros est comme un flash à cinq euros pour d'autres se retrouvent seuls dans un cercle, ils finissent par s'apercevoir qu'ils jettent leur argent par les fenêtres, et l'écosystème s'écroule. Bien sûr qu'un 100 euros turbo est aussi une proposition perdante. Mais c'est dix fois moins cher qu'un 1000 euros. Pour ne pas comprendre la différence, il faut être très riche... ou fauché comme les blés. Avant la fermeture des cercles, Wagram organisait un merveilleux 1000 avec jour 1 le samedi et jour 2 le dimanche, et c'était un moment fabuleux.
  5. Oups ! Il faut lire "1120", bien entendu...
  6. Ne prenez surtout pas mal ce que je vais dire, parce que j'aime beaucoup le 104, même si je n'y suis pas venu souvent... et pour cause. Dans des conditions sanitaires plus que pénibles (ce n'est pas votre faute, je sais) un tournoi à 560 euros avec des rounds de 20 mn, c'est tout simplement... injouable. D'autant plus avec un re-entry. A l'époque où je jouais plus, je ne me suis jamais inscrit à un tournoi re-entry sans avoir accepter l'idée de payer un deuxième buy-in. Tout simplement parce que c'est un trop gros désavantage par rapport aux joueurs qui le font. Nous avons donc, en réalité, un turbo à 1160. Navré, mais même en 6-max c'est une proposition perdante, sauf good run hors du commun. Ne pourriez-vous pas allonger les niveaux (30 mn acceptable, 45 mn royal) avec TF voire demi-finales le lendemain ? En des temps difficiles pour tout le monde - et ça ne fait que commencer - il faut plus que jamais penser au ratio coût/plaisir, et là il me semble franchement mauvais.
  7. Club Circus Paris

    Un peu comme réfléchir quand on est amputé du cerveau... Blague à part, je faisais bien entendu référence aux contraintes et désagréments qu'on aura des les restos. Des serveurs masqués (par exemple) comme à l'hôpital, très peu pour moi.
  8. Club Circus Paris

    Même chose pour moi. Et pas question non plus d'aller manger au restaurant dans ces conditions.
  9. Club Pierre Charron

    Une très sage décision. Mais quelle poisse vous avez, quand même !
  10. Avec le festival WPT, ça n'a rien d'étonnant, non ?
  11. Sur l'imposition des gains à la source, j'apporte une précision : sans doute pas pour les pros, mais pour les "récréatifs" (qui ne sont pas tous des fish, je pense) ce serait une véritable libération. Ou alors, il faudrait que les années perdantes puissent être considérées comme du déficit déductible des autres revenus. Si j'ai bien compris ce n'est pas le cas. Donc, la doctrine serait : "Tant que tu perds, tu es un amateur, et dès que tu gagnes, tu es un pro." Je ne connais pas d'autres activités qui fonctionnent comme ça. Cela dit, les clubs et les casinos feraient bien de s'y intéresser, sinon, ils perdront peu à peu tous leurs clients poker.
  12. Juste au cas où... Quand on demande un crédit, par exemple immobilier, le banquier aussi tape le nom du client sur Google. Sûr que découvrir un joueur de poker, même récréatif, le dispose à accorder le prêt... Plus largement, je ne comprends pas comment ce gouvernement a pu laisser rouvrir des cercles (clubs) sans mettre les choses au point. Sur la fiscalité, par exemple. La seule solution, ce serait un prélèvement à la source, d'autant plus facile à organiser que c'est désormais une pratique généralisée. Il faudrait sans doute moduler le truc, ou instituer une flat tax, mais au moins, on jouerait l'esprit tranquille. En l'état, faire des MTT en France, c'est chercher les ennuis. Notons que les clubs, comme les cercles en 2010-2011, quand ça sentait très fort le roussi, s'en contrefichent et ne cherchent pas à prévenir ou à conseiller leurs joueurs. On me dira que c'est normal, et je veux bien l'admettre - ils sont là pour gagner leur vie - mais ça ne m'incite pas à aller leur donner mon argent.
  13. Malheureusement, dix joueurs par table, ça annule quasiment tous les autres points positifs. Dommage...
  14. D'accord, mais dans ce cas, indiquez le clairement au moment où on s'inscrit. Les joueurs non pros ne sont pas censés tout savoir, ni avoir le temps de se renseigner sur tout.
  15. J'en conclus que le plus prudent, en cas de perf, est de contacter le fisc pour savoir que faire et comment. Par définition, pour le joueur récréatif, la perf peut arriver n'importe quand ou jamais, donc impossible d'agir à l'avance. En revanche, il semble essentiel d'éviter les 80% de mauvaise foi.
English
Retour en haut de page
×
PMU : Cash Back
PMU : Cash Back