Jump to content
Status Updates

docky666

CPiste
  • Content count

    612
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About docky666

Informations générales

  • Prénom
    olivier

Recent Profile Visitors

12307 profile views
  1. Bankroll challenge Levietfou

    tes connaissances en matière de variance sont surement à travailler alors!
  2. Tous les services de réa ne pratiquent pas la circulation extra corporelle (stade ultime des techniques de réa pour oxygéner le sang,si la ventilation n'est pas efficace) . Les Hopitaux concernés auront forcément un Tx de mortalité plus élevé,puisqu’on leur transfert les cas les plus graves,pour lesquels cette technique serait le dernier espoir de rester en vie. Et dans les secteurs géographiques les plus touchés(comme en IDF ou dans le grand est),ça peut faire monter en flèche le Tx de mortalité d'un hôpital.
  3. + 1000,il n'y a que ça à retenir du comportement de Raoult. Bien vu Gonzo
  4. si,si tous les scientifiques, épidémiologistes considèrent cette éventualité comme une 2è vague,s'ils s'agit des mêmes souches qu'actuellement.
  5. Municipales 2020

    c'est que tu dois être insuffisamment renseigné,il n' ya pas de vaccin supplémentaire que les vaccins obligatoires du calendrier vaccinal. diphtérie,tétanos,polio,coqueluche,hépatite B,hémophilus dans un vaccin rougeole,oreillons,rubéole dans un autre pneumocoque et méningite ça fait onze et ce sont ces onze vaccins qui sont obligatoires pour les enfant nés depuis 2018. Il n' y a aucun ajout supplémentaire non obligatoire. Et pour ce qui est d'une éventuelle tactique commerciale de coupler des vaccins obligatoires à des vaccins dont le service rendu sanitaire est négligeable,les politiques de santé européenne sont assez communes, fixés sur des objectifs de santé publique prioritaires,et ont les reins suffisamment solides pour imposer leur choix aux laboratoires. D'autres vaccins non obligatoires existent mais isolés et la plupart non remboursés parce que leur efficacité n'est pas suffisante,ou qu'il s'agit de vaccins pour voyager,ou alors proposés uniquement à certains patients avec co-morbidités comme la grippe par exemple.
  6. Municipales 2020

    Non,les vaccins sont rendus obligatoires -parce que certaines familles ne comprennent pas le risque qu'ils font courir à leurs enfants en ne les vaccinant pas et que c'est une perte énorme de chance de bonne santé pour ces enfants. -parce qu'ils font courir le risque à d'autres enfants ou personnes non vaccinées ou en état de déficit immunitaire de contracter ces maladies qui pourraient toutes avoir des conséquences dramatiques sur leur santé(comme la rougeole) C'est un peu idiot d'en arriver là, mais c'est clairement la meilleure solution face à la montée croyante, inculte,défiante et opposante aux vaccins d'une partie de la population et pour protéger leurs enfants qui eux n'ont pas pu choisir. Certaines maladies peuvent te paraître bénigne et pourtant elles peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé de certains. Après dis toi que si un ministère en est arrivé à cette décision sur avis de la HAS,c'est clairement au bénéfice de la santé publique,et moi perso je suis heureux de vivre en France ou on est capable d'imposer ce type de décisions pour donner le maximum de chance de bonne santé à tout le monde.
  7. Municipales 2020

    Ouah,encore une mégabourde de TF1 qui l'annonçait définitivement battue à 20H15. Jadot lui-même avait d'ailleurs émis des doutes sur la certification du résultat.
  8. Municipales 2020

    si les partis de gauche étaient clairvoyants et leurs dirigeants humbles ,ils présenteraient un candidat unique et bien vert aux présidentielles et empêcheraient Macron d'accéder au 2è tour. Mais bon j'y crois pas trop...
  9. euh..tu te trompes de posteur,moi je suis évidemment déçu par le comportement de ce médecin.
  10. Coronavirus de Wuhan

    si ton père est positif(test Elisa) ,il a 98 à 99% de chance d'avoir eu un contact avec le sars cov2 -de là à rattacher ça aux symptômes aigus qu'il y a eu il y a quelques semaines,c'est très probable.De dire qu'il est immunisé à l'heure actuelle,c'est très probable aussi,combien de temps cette immunité va durer?personne n'en sait rien. En ce qui concerne ta (belle?)mère,si la sérologie à 6 semaines est négative,il n'est pas impossible qu'elle ait fait la covid quand même,il y a 10% de faux négatifs,si elle avait des images évocatrices par exemple au scanner ,ça vaudrait surement la peine de refaire une sérologie. Pour la non réponse médicale apportée aux patients,c'est une mesure de précaution nécessaire à ce qu'ils continuent de se protéger comme les autres.Mais de toute façon,le but des sérologies n'est pas de faire le diagnostic médical à postériori mais de commencer à étudier les profils sérologiques et planifier les stratégies vaccinales.
  11. Et pour faire remonter des infos plus récentes concernant le TT,il apparaîtrait que le TT des formes très graves ne ferait finalement appel(en plus des nécessités de réa) qu'à des immunosuppresseurs ,le traitement étant en fait celui de l'inflammation excessive produite par le patient lui-même,comme dans des maladies inflammatoires chroniques.Les anti-infectieux ne servant plus à rien. Comme quoi quand on ne sait pas ,quand on ne connait pas,on ne peut pas se passer d'une phase d'observation quelque soit le degré d'urgence.
  12. Eh bien le médecin teste(y compris HCQ si tu veux) ,surveille , observe,fait part de ses observations à ses pairs,aux autorités scientifiques qui elles seules prendront la responsabilité de garder ou d'écarter telle option thérapeutique.C'est exactement ce qui a été fait dans tous les hopitaux d'Europe,excepté à Marseille.Si l'HCQ ou une autre molécule s'était avéré efficace,le regroupement des observations aurait permis de gagner bcp de temps pour valider un TT et sauver plus de vies.Ca n'a pas été le cas. Ne garder qu'une option qui n'a pas encore démontré son bénéfice,sous prétexte de l'urgence,c'est tout simplement paniquer,"agiter les bras dans tous les sens". Ca ne sauvera pas plus de gens et ça retardera une PEC efficace.
  13. l'HC n'a jamais prouvé une efficacité sur des souches similaires du Sars-cov 2.Elle a eu des résultats sur la baisse de la réplication de certains agents pathogènes dont des agents viraux sans similarité particulière avec le bétacoronavirus,c'est tout.Il était logique de l'essayer en début d'épidémie et d'ailleurs ,la majorité des CHU l'ont testé dans leur schéma thérapeutique face à un groupe témoin. Ce qui est inadmissible de la part d'un médecin et est une grave entorse au code de déontologie médicale,c'est d'affirmer un effet bénéfique qui n'a pas encore été prouvé.Et c'est bien ce que tout le monde doit reprocher à Raoult
  14. ICM à la bulle, AQ0 SB vsBB

    t'as vraiment besoin de l'ICM là...? si tu veux vraiment la calculer ,il faut vos stacks et le prizepool
  15. ça vaut pas grand chose cette étude italienne,mais ça a l'air de progresser quand même petit à petit,les options thérapeutiques.Utilisation d'immuno-modulateur pour contrer le storm cytokinique dans la même indication que les corticoides. C'est évidemment à ce stade qu'on a le plus de chance de baisser la mortalité et les complications cardiopulmonaires à long terme À retenir Le mavrilimumab s’avère prometteur pour obtenir des améliorations cliniques précoces concernant les résultats respiratoires chez les patients hospitalisés présentant une pneumonie et une hyperinflammation dues à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Pourquoi est-ce important ? Éditorial : des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour établir le rapport risque/bénéfice du traitement ciblé par anticorps anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages et le moment optimal du traitement. L’immunomodulation ciblée peut réduire l’évolution vers le syndrome de détresse respiratoire aiguë et la mortalité chez les patients présentant une hyperinflammation et le COVID-19. Principaux résultats Patients : 13 recevant le mavrilimumab et 26 recevant les soins standard. Groupe du mavrilimumab : âge médian de 57 ans (intervalle interquartile [IIQ] : 52–58) ; 92 % d’hommes (12). Groupe des soins standard : âge médian de 57 ans (IIQ : 53–67) ; 65 % d’hommes (17). Mortalité : Mavrilimumab : 0 %. Soins standard : 27 % (P = 0,086). 86 % des décès sont survenus au cours de la semaine 1 ; les autres sont survenus au jour 8. Taux d’obtention d’une amélioration clinique supérieure à 2 points : Mavrilimumab : 100 %. Soins standard : 65 % (P = 0,030). Amélioration atteinte dans une médiane (IIQ) de : Mavrilimumab : 8 jours (5–11). Soins standard : 19 jours (11 à plus de 28 ; P = 0,0001). Délai avant la sortie de l’hôpital (médianes : IIQ) : Mavrilimumab : 10 jours (9–12). Soins standard : 20 jours (12 à plus de 28 ; P = 0,0030). Amélioration supérieure à 25 % du rapport pression partielle en oxygène (PaO2)/fraction inspirée en oxygène (FiO2) : Mavrilimumab : 100 %. Soins standard : 65 %. Proportion de patients ayant présenté une réduction du taux de protéine C réactive (C-Reactive Protein, CRP) supérieure à 75 % après l’inclusion : Mavrilimumab : 85 %. Soins standard : 44 % (P = 0,035). Résolution de la fièvre (médianes : IIQ) : Mavrilimumab : 1 jour (1–2). Soins standard : 7 jours (3 à plus de 14 ; P = 0,0093). Protocole de l’étude Étude de cohorte prospective monocentrique. Financement : Institut scientifique San Raffaele (Milan). Limites Biais de sélection, effet placebo. Durée de suivi courte.
English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Stadium
PokerStars : Stadium