Jump to content
Status Updates

gibzed

CPiste
  • Content count

    979
  • Joined

  • Last visited

About gibzed

  • Birthday 04/01/1971

Informations générales

  • Prénom
    JB
  • Sexe
    Secret défense
  • Site web

Recent Profile Visitors

20076 profile views
  1. Le Front National / Rassemblement National

    Le drapeau de la révolution est rouge. Il y a eu un petit débat pour savoir si on gardait le drapeau rouge mais c'est Lamartine qui a défendu le Bleu Blanc Rouge. Notre drapeau est réac c'est triste. Heureusement, à la révolution de 1917, les russes ont récupéré le drapeau rouge et chantaient la Marseillaise. https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_rouge Sinon, des drapeaux bleu blanc et rouge, il y en a un paquet. USA, Fédération de Russie, Pays Bas... Cuba!
  2. Développement durable

    C'est une des directrices au CEA. J'ai posté un lien vers son profil LinkedIn dans un de mes messages précédents.
  3. Développement durable

    C'est pourtant ce que j'ai entendu de la bouche de Cécile Fleury, et j'ai pas mal confiance dans son expertise. L'H2 est particulièrement explosif si c'est ce que tu entends par tatillon. Le méthane l'est un peu moins mais contient du CO2 (qu'on cherche à éviter de voir se répandre dans l'atmosphère); pourtant on peut extraire le CH4 assez facilement dans une autoclave à partir des déchets organiques. On a ce genre de solutions dans des déchetteries par exemple, des exploitations agricoles d'élevage (les fientes de poulets étant les plus riches). Une difficulté supplémentaire avec le méthane c'est les fuites. le méthane a un double effet kisscool parce qu'il a un pouvoir en terme d'effet de serre encore plus énorme que le CO2, mais en haute atmosphère il brise les molécules d'03 qui nous protège du rayonnement solaire. Bien sûr il y a encore plus de fuites avec la molécule d'H2 dues à son extrême petitesse, mais elle n'a pas ces deux effets délétères. C'est la raison pour laquelle c'est celle que je préfère. Certaines villes font rouler leurs bus avec une PàC pour fournir l’électricité, ce n'est pas une solution nouvelle. Une des difficultés c'est de stocker cet H2 (de façon durable) et la recherche se fait plutôt sur les réservoirs que sur la façon de l'extraire. L'éolien offshore est compliqué à mettre en œuvre mais placé dans un couloir favorable, la fourniture d'électricité est quasi permanente. C'est une technologie encore en développement, tant sur l'efficacité en terme de puissance que sur les moyens mis en œuvre pour la conception. Ce n'est aucunement comparable à la puissance d'une centrale nucléaire certes mais les déchets posent moins de problèmes sur le long terme, en tous cas nettement moins de problèmes de radioactivité ou de chaleur dégagée par ces déchets. On a étudié pas mal des possibilité pour récupérer l'énergie solaire et la plus efficace semble être la photosynthèse. Sauf qu'on n'est pas des plantes - mais on sait en faire pousser. Le four solaire c'est chouette aussi, sauf que les infrastructures sont titanesques (je pense à celui dans les Pyrénées). Les usines marémotrices ou les autres formes de barrages offrent aussi un potentiel d'énergie tellement intéressant qu'on en utilise depuis belle lurette, sauf qu'on ne peut pas en placer d'avantage que ce dont on dispose comme espace sans ruiner des écosystèmes qu'on sait fragiles désormais. Et ces derniers sont pilotables! Certains servent juste à refroidir des centrales nucléaires. Les cours que j'ai le moins appréciés lors de ma petite formation en ingénierie (géotechnique, génie civil) quand j'étais encore à l'école c'était " béton armé " et " résistance des matériaux " mais c'est sans doute parce que je ne suis pas à l'aise avec les maths.
  4. Le thread des FDP

    Dans un cas - manger - c'est nécessaire pour vivre. Dans l'autre - chasser des trophées - c'est futile en plus d'être égoïste. Surtout si celle qui croit chasser ne tue ces animaux que pour satisfaire son petit plaisir sadique. C'est révoltant qu'elle s'affiche de la sorte. On ne dit pas qu'il n'y a pas d'aspects révoltants dans l'élevage mais quand on mange un kebab, on ne se réjouit pas d'avoir tué un animal mais de satisfaire un besoin primaire. Edit : Chasser un faisan et faire ensuite une poule au pot c'est différent de chasser une girafe dans un enclos pour la laisser sur place après avoir fait une photo juste pour la poster sur les internets.
  5. Le thread des FDP

    Les techniques d'abattage sont sur le papier faites pour limiter la souffrance. Les animaux ont plus d'occasions de souffrir durant leur engraissement quand dans beaucoup d'élevages industriels ils se retrouvent entassés en stabulation permanente. Certes dans les abattoirs la violence est très graphique, répugnante, révoltante. Mais si elle est clairement perceptible, il ne faudrait pas non plus ignorer la souffrance moins évidente de la volaille dans de toutes petites cages, les lapins dans des clapiers, les veaux coincés dans le noir, les canards ou les oies qui font des cirrhoses pour nos réveillons, les vaches bouffant de la farine de mouton, etc. Tout ça n'a pas l'air très sain ni exempt de souffrance. Si on veut limiter la souffrance animale, il faut commencer par moins demander à en consommer et à privilégier l'agriculture paysanne. Bien sûr c'est compliqué après avoir bétonné un peu partout dans la frénésie périurbaine. C'est aussi économiquement compliqué quand tout est privé, chacun en concurrence avec tout le monde, les prix tirés vers le bas par la grande distribution de parvenir à s'en sortir, quand même la production de notre bouffe est victime du capitalisme. Les animaux domestiques sont nécessaires à notre survie. Il n'est pas question de nous en passer. Le cuir, la laine, les poils des chèvres ou des lapins, les plumes et le duvet, les soies des porcs, les boyaux. Dupont et quelques autres industriels sont parvenus à proposer des alternatives avec des produits issus de l'industrie pétrochimique, mais le plastique ne fait plus vraiment rêver quand on découvre les pollutions qu'il induit, tant pour sa production qu'à la fin de sa vie, provoquant d'autres souffrances pour les écosystèmes qui y sont confrontés. Les produits comme les œufs, le lait, la viande sont en partie remplaçables par d'autres issus du végétal, mais la végétation a besoin d'engrais pour optimiser les rendements. D'où l'utilité du bétail avec son fumier, son lisier. Qu'on le veuille ou non, notre survie dépend de celle de notre bétail. Le transport aussi bénéficiera de la traction animale. Il n'y a pas si longtemps, les omnibus étaient des attelages de quelques chevaux. Désolé pour le hors sujet. La bourgeoise qui paie pour buter des fauves, des hippopotames ou des girafes n'apporte rien à la société. C'est juste son petit plaisir égoïste et elle mérite un châtiment plus sévère que de simplement figurer dans ce thread. Ce n'est en rien comparable à l'élevage pour nourrir la population, malgré les aspects que j'ai pu critiquer plus haut.
  6. J'ai commandé cette semaine chez les vilains amazon 210 € CPU R5 3600 200 € MB B550 avec WiFi6 170 € 32GB RAM DDR4@3600-CL16 205 € SSD 1 TB M.2 NVMe Edit : 4.0 100 € SSD 1 TB 2.5" SATA Reçu ce matin. En ajoutant les 125 euros de l'alimentation trouvée rue de Charenton, ça me fait une bécane à 1010 €. J'installerai ça dans un des Lian Li dont je dispose, et je récupérerai la carte graphique (une 1050ti) de ma vieille bécane en attendant de pouvoir m'en procurer une décente d'ici quelques mois, le temps qu'on en trouve sur le marché et surtout que je puisse refaire quelques économies.
  7. Développement durable

    On arrive à de meilleurs rendement avec une PàC qu'avec le moteur à explosion aussi. La France dispose d'un des plus beaux couloirs venteux avec les colonies de l’hémisphère sud. De quoi faire tourner de l'off-shore non-stop, tant pour l'électrolyse que pour la compression à 700 bar. Et on peut ramener les réservoirs avec une petite flotte de voiliers, histoire de pousser un peu plus vers un changement de nos modes de transports. On pourra toujours me rétorquer que j'y ai un intérêt personnel puisque je dessine des bateaux. Chacun voit midi à sa porte.
  8. Fourre-Tout Informatique

    Tu peux tirer un peu plus de 5400 câbles Ethernet avec un répétiteur tous les 100 mètres aussi si tu ne veux pas payer un second abonnement.
  9. Développement durable

    Il ne s'agit pas d'être pro ou anti nucléaire mais d'être lucide sur le fait que c'est du très court terme. @damaxLes ressources disponibles pour un siècle c'est Cécile Fleury la source. Désolé j'avais oublié son nom. Et Janco revendique de faire du lobbying. Je ne le dis pas juste pour le pointer de mon doigt de petit écolo comme un vendu au grand capital de la méchante industrie : " Il est cofondateur et associé de la société de conseil Carbone 4 et président et fondateur du groupe de réflexion The Shift Project. " sur la page wiki francophone qui lui est consacrée, à la fin du paragraphe d'introduction. Je n'entends quasiment jamais personne parler d'H2 et de la pile à combustible qui pourtant fonctionne déjà de façon industrielle. On produit souvent l'H2 à partir de gaz et pour casser la molécule, on fait ça avec du nucléaire, ce qui d'une part ne résout pas l'accumulation de carbone dans l'atmosphère mais en plus implique d'avoir une grosse production d'électricité avec des centrales nucléaires qui ne fonctionneront pas indéfiniment. Perso, j'aime beaucoup l'éolien. On peut casser les molécules d'eau par électrolyse et même si on ne récupère que la moitié de ce que le gaz naturel a à offrir, on n'émet plus de CO2. Et ça Janco n'en parle pas; dès qu'on évoque l'éolien, il parle de pilotabilité. On en parle aussi de l'inertie pour arrêter une centrale? Ou de la redémarrer qui n'est pas une mince affaire non plus. Non, ça il ne l'évoque jamais. Il peut bien prétendre être décroissant mais je ne l'entends jamais sur la décroissance. Par contre il bavarde beaucoup sur les avantages du nucléaire, sa sûreté, son économie. Je trouverais plus intéressant qu'il évoque des solutions durables, probablement à base de " low tech " pour tendre vers la décroissance. Je l'aime bien, il est sympathique. Mais.
  10. Développement durable

    Ma source est Cécile Fleury après être allé fouiner dans mes vieux mails. Page 7, tableau 1. La piscine olympique c'est les déchets olympiques à haute activité. https://www.cea.fr/multimedia/Documents/publications/monographie-nucleaire/CEA_Monographie5_conditionnement-dechets-nucleaires_2008_Fr.pdf Edit : Ces informations sont publiques et j'ai rencontré Cécile Fleury lors d'une conférence tout aussi publique. Je précise parce que ma source n'est pas confidentielle. Edit 2 : Son profil LinkedIn https://fr.linkedin.com/public-profile/in/cécile-ferry-794bb0148?challengeId=AQGxlSbkuQq3ugAAAXfmKTpz4X1jxXCglkOx56UiZFnEMGCIVYvGL8Aj-arPk9cGnleDQ5yHRrXxxlbHHQCczJBqEDG2WBVMYg&submissionId=b9562289-bac3-6716-43ca-8303bf0aa43f
  11. Modernité galopante

    Le jour où Sciences Po sera inclusive et quand les femmes s'y sentiront à l'aise on pourra se pencher sur l'écriture.
  12. Développement durable

    Le nucléaire ne peut pas être la panacée. Jancovici défend le nucléaire comme solution au réchauffement climatique. Or on n'a en gros qu'une centaine d'année de provision devant nous avec la technologie qu'on sait déjà faire fonctionner, dans le cas où seuls les pays qui disposent de cette technologie actuellement continuent de l'utiliser. (Source pour le nombre de siècle : une chercheuse directrice au CEA dont le nom m'échappe) Les déchets engendrés pour la France représentent le volume d'une piscine olympique (Source volume : ibid) En gros, on ne peut pas imaginer que le monde entier dispose du nucléaire sans rogner sur notre usage des ressources naturelles. Il faut réduire notre consommation, et en premier dans les pays les plus gros consommateurs par tête de pipe. Il faut ensuite se méfier comme de la peste de l'effet rebond qu'on a constaté avec les économies de carburant sur le moteur à explosion. Si Jancovici avait des arguments décroissants plutôt que de juste vouloir un status quo où seuls les pays riches continuent de se gaver quand les plus pauvres s'enfoncent dans la misère et sont déjà les premiers touchés directement par les effets du réchauffement climatique, alors je pourrais le trouver pertinent. En l'état actuel des choses, il ne fait que du lobbying pro nucléaire.
  13. J'aime bien les vidéos de PBS Eons, qui cause temps géologiques et bestioles préhistoriques. Là je n'ai juste pas supporté sur une chaîne qui a justement la prétention de faire du boulot sérieux d'entendre ces " before the big bang " alors que le sujet n'est pas de vulgariser les hypothèses récentes quant à un éventuel rebond de l'univers.
  14. Meilleure réponse possible en l'état actuel de nos connaissances. L'hypothèse qui semble raisonnable mais dont on n'a pas d'observation pour la confirmer. L'expansion de l'univers c'est l'apparition de l'espace temps. Ça n'explique pas pourquoi notre univers est apparu. Pour le moment, et depuis déjà un bout de temps, on cherche à comprendre comment il s'est formé, de quoi il est formé et la mécanique qui l'anime. Le " pas sûr hein, je tente " c'est le principe qui permet d'avancer. Des gens pas sûrs qui tentent, il y en a une jolie brochette. Certaines de leurs théories sont scabreuses mais auront eu le mérite de participer à l'effort de recherche collectif. Et même parfois ce qui est considéré sur une question donnée comme une erreur à un moment peut trouver une utilité. La constante cosmologique est l'exemple que j'ai en tête.
  15. Je ne me posais pas la question et j'ai cliqué pour lancer la vidéo par curiosité. J'ai arrété à cinq minutes après avoir entendu à deux reprises " before the big bang " ce qui est un non sens.
English
Retour en haut de page
×