Jump to content
Status Updates

piednoir

CPiste
  • Content count

    112
  • Joined

  • Last visited

About piednoir

  • Birthday 30/07/1959

Informations générales

  • Prénom
    maxime
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    Paris
  1. Bis Repetita : rien à ajouter au post du 15 janvier Et d'accord avec Fronk à 1000% Pour rappel, un de mes posts du 17 mai 2013 : Le poste de dépenses le plus important du .fr n'est pas le Fisc mais les dépenses marketing, et dans les dépenses marketing, ce qui coûte le plus cher sont les dépenses d'acquisition des joueurs. Réfléchissons une minute : si je me souviens bien, le coût d'acquisition d'un joueur est évalué entre 100 € et 150 €, et la durée de vie de ce joueur sur une room est de 8 mois environ, et sachant qu'il joue sur plusieurs rooms en même temps, ce joueur moyen perd environ 15 € par room et par mois, donc au final il dépense 120 € pour une room qui l'a "acheté" 100 €, voir 150 € ! et en plus, la room doit, oui, payer des impôts sur les 120 € qu'elle a gagné, mais aussi les amortissements des investissements (logiciel de plusieurs millions € ou location des programmes, campagne marketing initiale, frais de constitution de dossiers ARJELet cie, ...), des salaires et charges de personnel autre que le personnel marketing, etc ... C'est IMPOSSIBLE de survivre économiquement ... Mais ce calcul de non rentabilité, tout le monde pouvait et peut le faire ! Alors pourquoi ça continue : le plus souvent pour satisfaire des egos ...et ensuite parce qu'on ne peut pas admettre qu'on s'est planté en dépensant en pure perte des centaines de millions €
  2. Nous pourrons parler de "restructuration" du Groupe Partouche quand la Direction (familiale) sera retructurée (y compris dans les casinos du Groupe)
  3. Nouveau scandale pour Partouche ?

    Un an près, silence radio : affaire étouffée ? Il est temps de réclamer Ne perdons pas patience
  4. création salle de poker

    tu t'appelles François H ?
  5. Et très honnêtement, je ne vois pas ce qui pourrait inverser la tendance générale (baisse des dépenses de jeux d'argent des Français due à la crise économique qui va s'amplifier cette année en France) et la tendance particulière du poker en ligne (désaffection des sites pour la même raison et des raisons plus spécifiques : effet de mode dépassé, taxation élevée, soupçon de fraudes sur les sites, etc)
  6. Depuis il n'y a pas que le holding FIPAR en procédure de sauvegarde, il y a aussi le Groupe Partouche depuis le 30/09/2013 voir : http://gp-cms.com/base/core/commons/website~101/Communiques/Groupe_Partouche_Procedure_de_sauvegarde.pdf
  7. Nouveau scandale pour Partouche ?

    Nous en sommes où de cette affaire ? quelqu'un aurait-il des infos svp ?
  8. Le numéro deux des casinos en France a fait ouvrir une procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris, faute de trouver un accord avec ses banques sur un réaménagement de son crédit syndiqué. Groupe Partouche, qui avait enregistré au terme de son exercice 2011-2012 (clôture au 31 octobre) sa cinquième perte annuelle d’affilée avec un déficit net part du groupe de 17,1 millions d’euros, a notamment fermé –le 17 juin– son site de poker en ligne , Partouche.fr, faute de rentabilité. L’ouverture de la procédure sur Financière Partouche est intervenue alors que celle-ci avait vu s’installer parmi ses créanciers, Oaktree. Cette société d’investissement spécialisée dans les entreprises en difficulté a en effet acquis une partie de la dette de la société holding, quelque 34 % disait-on début avril. Mais Oaktree a également repris une partie de la dette portée par Groupe Partouche. Une source proche du dossier fait état d’une part de 38 %. En clair, Oaktree disposerait d’une minorité de blocage tant au niveau de l’exploitant de casinos que de sa holding de tête. De quoi peser sur les discussions. Compte tenu de l’annonce de la procédure de sauvegarde, le cours de l’action Groupe Partouche a été suspendu lundi en séance à la Bourse de Paris. Le titre cotait à 0,94 euros. Selon la famille, Oaktree veut dépecer le groupe en l'obligeant à brader ces actifs. Du côté d'Oaktree, on déclare : "nous voulons faire valoir nos droits de créancier", estimant par ailleurs que les concessions demandées par Partouche lors des discussions inacceptables. Selon un proche du dossier : "Si les discussions menées ces derniers mois sur le reprofilage de la dette de Groupe Partouche n'ont pas abouti, c'est bien à cause d'Oaktree, explique une source proche du dossier. Les banques françaises avaient accepté. Mais le fonds, qui a une minorité de blocage, s'y est opposé." Bref, la guerre est ouverte : qui la gagnera du numéro 2 des casinos français ou de l'un des plus grands fonds US ?
  9. Bientôt Conakry Millionnaire Maker 1 million de francs guinéens = 100 € c'est ce qui restera à Prosper très bientôt s'il ne se fait pas plus discret
  10. C'est une petite news diffusée le 16/09 par l'AFP mais elle vaut la peine qu'on s'y arrête : Canel Frichet, la directrice générale de Winamax, a dáclaré à l'AFP que Winamax "gagne de l'argent sur le secteur (du poker online) depuis le début de l'année" Ce qui veut dire que : 1) jusqu'en 2012, Winamax a perdu de l'argent sur le secteur 2) que les actionnaires ont dû mettre la main à la poche Bon, maintenant que Winamax commence à gagner de l'argent, c'est l'activité qui se contracte ...
  11. BarrierePoker.fr : le grand départ

    Il a quand même fallu qu'ils aient 71 Millions Euros de Perte cumulée d'exploitation en 3 ans pour se décider à arrêter ...
  12. BarrierePoker.fr : le grand départ

    Désolé, mais c'était prévu depuis longtemps ... au vu de leur démarrage plus que poussif voir l'article des Echos de ce jour : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203004099391-barriere-et-la-francaise-des-jeux-abandonnent-le-poker-en-ligne-605000.php?xtor=RSS-2056 Il restera PS et Winamax et PS mangera Winamax
  13. Fermeture de Partouche Poker le 17 juin

    Ça ne concerne que les jeux en ligne, mais ... mais ... dans les casinos, plus de la moitié des tables de poker ont été "rangées"
  14. L'ARJEL insiste dans son dernier rapport sur le fait que la baisse de fréquentation n'est pas dû (n'est plus dû) à l'effet de saisonnalité. Les mois d'automne risquent d'être décisifs pour le poker en ligne français, et à mon avis sanglants car l'Etat n'est pas prêt à réduire la fiscalité (il est déjà en train de perdre des recettes à cause de la baisse de fréquentation continue) et les derniers opérateurs, coincés dans leur logique suicidaire , vont redoubler d'efforts (et de dépenses) marketing pour essayer (en vain) de récupérer les joeurs perdus ...
English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Trio Series
PokerStars : Trio Series