Jump to content
Status Updates

N!co

CPiste
  • Content count

    3458
  • Joined

  • Last visited


Je les aime

Je ne les aime pas trop


Ils m'aiment

Ils ne m'aiment pas trop

Reputation Activity

  1. Like
    N!co reacted to Pad for a blog entry, Macro VBA Expressos   
    Salut,
     
    J'ai créé ce blog pour pouvoir centraliser mes différentes contributions, il faudrait à un moment donné que je prenne le temps de tout centraliser, mais pour l'instant je fais au compte goutte ^^
     
    On me demande souvent comment je fais pour obtenir mes stats en expressos sur winamax. Et bien je les récupère tout simplement sur les pages des challenges, quand on clique sur un pseudo on a tous les détails. Puis je me suis créé des scripts pour automatiser certains calculs.
     
    J'ai posté sur ce post un code VBA utilisable par tous pour calculer ses stats. C'est une ébauche de code VBA, si jamais un codeur veut l'améliorer et le poster dans les commentaires libre à lui, je pense que ça fera plaisir à beaucoup !
     
    ++
  2. Like
    N!co reacted to Sashimi for a blog entry, Lol poukair 2016   
    Bonjour a tous, je ne sais pas combien de lecteurs aura ce blog, mais je suis d'humeur joviale ce matin, alors je me lance .
    J'ai décidé d'écrire ce blog pour relater un peu mon parcours sur le poker de l'internet .
    Certains me connaissent, je suis un membre semi régulier du forum, actif dans la section la plus brillante et intéressante, le Zoo .
    Pour faire bref, , j'ai découvert le poker en 2008, j'ai du cash in quelques dizaines d'euros sur les sites de jeu en ligne, j'ai grindé en étant un incompétent notoire,  autant dire que je n'ai jamais gagné d'argent en ligne .
    J'ai un peu plus joué en live, de 2010 a 2013, fréquentant les feux cadets et wagram, et un peu plus le cercle Clichy .
    J'ai du run au dessus de l'ev comme un sagouin, car après avoir arpenté la 1-2 quelques centaines d'heures, toujours avec un niveau technique proche de celui de Castaldi, je m'en suis pas trop mal tiré, ce qui m'a laissé penser, a tord, que j'étais pas si mauvais aux jeux de cartes .
    Bref, toujours est il que l'envie de jouer m'a repris  fin 2015, et que, tant par défi personnel que par volonté de rammener un peu de sous (lol commencer le poker en ligne maintenant ^^), j'ai cash in 30 lardons sur pmu et leur soft de très grande qualitay .
    J'ai la chance d'avoir un copain plutôt compétent en la matière, qui, en plus de me faire réaliser que j'avais des leaks et une incompréhension globale de ce jeu, m'a fourni un peu de matériel théorique pour m'occuper (j'avais acheté l'ebook de Peter "Artplay" Crouch, je ne l'ai lu que recemment).
    Entre Décembre et aujourd'hui j'ai du jouer environ 60 kh, 30 k en NL 2, et bientôt 35 en NL4 .
    NL 4 que je devrais normalement quitter d'ici peu pour m'installer en 10 .
    Je compte jouer environ 20k h par mois, en prenant des pauses d'1 mois tous les 5 mois (je ne joue pas pendant mes partiels) .
    Ah, oui, j'ai quand même un objectif, j'aimerais être en NL50 d'ici le mois d'Aout .
    Ce blog, je le souhaite, m'aidera a garder la motivation, et a interragir avec des gens qui pourront je l'éspère, m'aider a améliorer mon approche du jeu .
     
     
    Mais pour commencer,  mes graphs : la NL2
     
     
     

     
     
    Et la NL4, c'est un peu moins limpide :
     

  3. Like
    N!co reacted to ArtPlay for a blog entry, No money Zoom Poker, everyone's a bot   
    No money Zoom Poker, everyone’s a bot
    Ces dernières semaines, un scandale de botting s’est fait jour sur PokerStars.com. Non seulement en Pot Limit Omaha, mais également en No Limit Hold’em, les tables de small et middle stakes semblent infestées de bots crushers indestructibles.

    Pour de nombreux joueurs c’est sûr, cette histoire est un signe de la fin des temps du poker en ligne. C’est d’ailleurs probablement pour ça qu’on gagne tous beaucoup moins depuis quelques années.

    Heureusement rassurez-vous, je suis là pour vous mettre un peu de baume au cœur. On peut toujours gagner au poker en ligne. Et je peux même vous affirmer qu’on peut carrément gagner sur les tables de Zoom poker de PokerStars.com, vous savez, celles qui sont infestées de bots invincibles (qui voient très probablement nos cartes et peuvent pirater le RNG les jours impairs).

    Premier Bilan PokerStars.com
    Voici mon graphe sur PokerStars.com depuis que j’y ai cash-in :




    65k premières mains en Zoom 200, 35k dernières en Zoom 500

    En guise de premier bilan sur ces tables par rapport à celles de PS.fr je dirais que la comparaison n’est pas simple à établir. Le ratio fish/reg y est énormément plus faible, mais j’ai l’impression que les regs sont rarement brillants.

    Ils ont à mon sens quasiment tous au moins un segment de leur jeu qui va rendre beaucoup de décisions face à eux assez simples. Je ne pourrais pas détailler car ça peut pas mal varier d’un joueur à l’autre, mais c’est assez récurrent. Et de nombreux « regs » ont carrément des leaks énormes et me font me demander pendant 1000 mains s’ils sont qualifiables de « regs » ou non.

    Les joueurs récréatifs, en revanche, sont moins nombreux, et souvent moins mauvais que sur PS.fr. Par ailleurs, ils sont plus difficiles à exploiter au mieux étant donné qu’en raison du format Zoom, on ne reste jamais à la même position par rapport à eux et qu’on est très loin d’apercevoir tous les showdowns comme c’est le cas sur nos tables franco-françaises où c’est de toute façon la seule chose qu’on puisse faire pour tromper l’ennui, avec 4 tables de 1/2+ qui tournent en moyenne passé minuit.

    Dans l’ensemble je me suis ajusté à la différence de field en jouant globalement plus tight, en particulier au bouton, et en mettant en place une stratégie de limp de ma small blind contre les regs qui défendent suffisamment bien BB vs SB. Le rake y est par ailleurs tellement plus faible qu’on est beaucoup moins pénalisé à jouer de nombreux petits pots.

    On ne peut pas, comme sur PS.fr, se permettre de raise n’importe quoi tout le temps sans faire attention parce qu’on sait pertinemment qu’il doit bien y avoir un fish quelque part sur la table qui va call moins bien quoi qu’il arrive. Paradoxalement je crois bien que je me retrouve à bien plus moduler mes ranges d’ouverture en fonction de la composition de la table que ce n’était le cas sur PS.fr, où j’ouvrais en général un peu n’importe quoi comme un robot.
    Bref pour l’instant le format me satisfait pleinement. Mon jeu est plutôt bien calé, même si j’ai, ces derniers jours, commis quelques erreurs fâcheuses. Bon, je m’éclate toujours pas à jouer, mais c’est un autre problème qui est pour l’instant bien compensé par le fait de voler tout leur argent aux Russes.


    Voir le verre à moitié plein




    Voilà, comme lui.

    Pour tous ceux d’entre vous qui s’inquièteraient des bots et de la fin du poker en ligne, je n’ai absolument aucun doute qu’on a tous devant nous encore une marge de progression énorme. A titre personnel je n’ai jamais trop cru en la théorie du « ouhlala les games sont plus dures que jamais ça devient trop chaud d’être gagnant, tout ce qui nous reste à faire c’est d’être des rakeback whores ». D’abord parce que j’ai toujours trouvé 100% de mes adversaires nuls, mais c’est mon complexe de supériorité qui parle.

    Mais également parce que face à ce genre de problématique, deux types de joueurs émergent. Ceux qui jouent deux fois plus longtemps et deux fois plus mal pour gagner moitié moins, et ceux qui se sortent les doigts du cul pour réfléchir à ce qu’ils font et évoluer dans la bonne direction. Face à cette affaire de bots vous avez un choix. Soit vous estimez que le poker en ligne est mort et enterré et que de plus en plus de botters vont apparaître, et vous décidez d’embrasser une carrière d’équipier au McDo de Franconville. Soit vous réalisez que si des bots russes probablement codés par des Igor & Grichka alcooliques arrivent à gagner au poker alors que vous galérez, c’est probablement que quelque chose vous a échappé. Parce qu’ils ont beau être gagnants, ils ne sont pas géniaux pour n’importe qui doté d’une capacité d’adaptation supérieure à celle d’un poisson rouge.

    Si vous parvenez à voir ces nouvelles de cette façon, il devrait vous être facile de considérer la prochaine disparition probable de quelques-uns de ces bots comme une opportunité plutôt que comme une calamité. Mais bougez-vous le cul sous peine de finir comme ce brave kangourou :




    Je veux dire mort, pas sur un poteau au bord d'une route.

    Cheers !
  4. Like
    N!co reacted to ArtPlay for a blog entry, Ma vie en Oz'   
    Salut cher lecteur,

    Tu t’es peut-être demandé pour quelle raison, bien qu’étant désormais installé en Australie depuis un peu plus de trois mois, je n’avais toujours strictement rien publié ici sur ma palpitante nouvelle vie.

    Je déconne, on sait tous très bien que personne ici n’attend désormais plus rien de mon légendaire dilettantisme. Mais à dire vrai, cette question, je me la suis moi-même posée. Comment, pourquoi n’ai-je pas encore trouvé le temps ou la motivation de délivrer un petit point sur ma nouvelle vie aux antipodes ?

    On pourrait s’imaginer que je sois trop occupé à découvrir les quatre coins du pays, ce qui me prendrait pas mal de temps, l’Australie étant un put*ain de grand bazar. On pourrait à défaut croire que je me consacre corps et âme à des projets révolutionnaires. De manière plus réaliste (soyons sérieux), il serait facile de penser que je végète dans une espèce de marasme glandeur comme j’ai si bien pu le faire par le passé.

    Rien de tout ça en fait. Ma nana a un job, ce qui m’empêche de courir le pays sous peine de castration, j’ai pas mal regrind donc reporté mes projets de domination mondiale à Q3 2015, et je n’ai pas le sentiment de perdre mes journées.




    Une des activités de mes premiers jours à Sydney. Je ne perds pas mes journées.


    Ce qui me bloque en réalité c’est que tout est différent ici, sans pour autant que ma vie ait réellement changé d’un iota. Certes les gens parlent anglais, sourient, et sont à peu près tous asiatiques. Certes, je vois des gratte-ciel de ma fenêtre. Eh oui, Sydney c’est pas Antibes, le scoop. Mais malgré ça, ma vie est la même. Ma nana fait rigoureusement le même job, quant à moi je ne fais pour l’instant rien de nouveau non plus. Il ne s’est donc pas présenté d’événement ou de situation si extraordinairement surprenants que je me sois senti obligé de venir vous les raconter.

    Pourtant j’en aurais des choses à partager sur ma découverte de ce pays (enfin ma découverte de Sydney pour l’instant, n’allons pas trop vite en besogne). C’est d’ailleurs ce qui motive l’écriture de cet article : m’y mettre enfin.
    Mais avant ça, comme nous sommes sur un site de poker, et que je me suis remis au poker tranquillement, avec une motivation un peu retrouvée (enfin qui commence déjà à s’étioler sans quoi je ne serais pas en train d’écrire mais en train de jouer), un petit point.


    Reprise du poker Et puisqu’il n’y a que ça qui vous intéresse, telles les filles pour Dany Brillant, le graph :



    J’ai eu la chance de run assez good en début d’année alors que je n’avais pas joué depuis 6 mois. Il faut dire que le décalage horaire joue fortement en ma faveur : à 10h chez moi il est 2h chez vous, la seule chose que vous soyez encore en état de faire à une table de poker c’est souvent de me filer votre fric.

    Petite semaine de semitilt en mars après avoir run un rien moins good. Ça m’a remis les pieds sur terre et me voici revenu dans le bon rythme : j’ai confiance en mon jeu tout en trouvant des situations qui méritent réflexion très régulièrement, je suis convaincu que c’est à peu près le meilleur état d’esprit dans lequel on peut se trouver au poker.

    Vous avez été plusieurs à pas mal me harceler gentiment « et le .com du coup ???? c dur ou pas ???!! ». J’ai mis longtemps à m’y mettre pour des raisons de transfert de fonds et de dégel de compte. Actuellement j’alterne en gros à 50/50 les tables du .fr et la Zoom 200 où je me monte tranquillou une BR (je reste un nit, ne l’oubliez pas, puis c’est chiant de transférer du fric). Mon sample n’est pas colossal (30kh) mais je run pour l’instant à un confiant 4ptBB/100.

    Bref niveau poker tout va bien. Je twitch à l’occasion des reviews de session sur http://www.twitch.tv/artplaie , n’hésitez pas à vous abonner.

    Pour autant j’avoue ne pas me voir jouer des années durant : pour la petite histoire je me renseigne un peu pour faire du volontariat dans des assos à but caritatif. La bonne blague c’est que même en cherchant à travailler gratuitement personne ne me répond. Je sais pas si c’est les vacances de Pâques ou quoi, mais j’ai l’impression que le monde de l’entreprise ne veut pas de moi. Prochaine étape je leur propose de l’argent pour m’employer, j’aurai peut-être au moins la chance d’avoir un mail de refus.


    Découverte de l’Australie Comme je l’ai dit tout est très différent ici. Je ne peux donc pas tout aborder de front, et vais devoir choisir mes sujets.




    Bondi Beach, la plage emblématique de Sydney.



    Stéréotyes Quand je suis allé en Italie pour la première fois de ma vie je m’attendais à voir des bruns propres sur eux qui disent « ma che » assez fort en agitant leurs mains. Une fois que j’y ai effectivement mis les pieds j’ai vu des bruns relativement propres sur eux qui disaient des tas de trucs très forts et agitaient leurs mains.

    En arrivant en Australie je m’attendais à voir des descendants d’Anglais ayant appris le surf. En gros des rouquins cramés au soleil. Quand je suis arrivé, tout ce que j’ai vu, c’est des put**ns de Chinois à perte de vue.
    Je le dis comme je l’ai ressenti, je sais bien que pour être politiquement correct il faut dire « des Asiatiques ». Bon. Je sais jamais dire d’où ils viennent exactement mais pour moi ça restera des Chinois.

    Alors il y a quand même bien quelques rouquins, que tous les Skips de ce monde se rassurent. Mais d’abord ils ne font que rarement du surf : leur carnation fragile supporte mal le soleil brûlant, tout excité de pouvoir filer le cancer à un maximum de monde au travers du trou dans la couche d’ozone. Ils brûlent plus vite qu’Edward Cullen se transformerait en diamant scintillant.

    En bref si vous vous attendez à retrouver en Australie un morphotype moyen proche de celui de la perfide Albion vous vous trompez, en tout cas si vous mettez les pieds à Sydney. On parle souvent, en Europe, de l’Australie en tant que colonie pénitentiaire britannique, mais on n’a en fait aucune idée des flux migratoires constants qui ont fait l’histoire du pays qu’ils soient européens ou depuis 1950, asiatiques.

    Et pour une raison qui m’échappe, tous les asiatiques ont apparemment décidé d’habiter Sydney. Non pas que ça me dérange, la bouffe asiat’ est de bonne qualité un peu partout et très abordable. C’est bien le seul truc abordable à Sydney, d’ailleurs. La bouffe est généralement assez chère. Mais bien sûr ça n’arrive pas à la cheville de l’immoblier. Pour rire, je paye 680$ par semaine de loyer. Et encore mon 3 pièces est une sacrée affaire en ratio taille/distance du centre.







    Autres Je pourrais vous abreuver de tirades quasi-raciste ou anti-roux pendant des pages et des pages. Mais toutes les bonnes choses ont une fin.
    Au menu des choses que je développerai probablement ultérieurement, dans des billets sûrement plus courts mais plus fréquents :
    L’Australie en fait c’est tout vert, c’est pas vraiment un désert géant
    Pourquoi les français sont souvent des cons
    Pourquoi les administrations françaises sont des parasites dysfonctionnels et incompétents. Avec des vrais morceaux d’URSSAF dedans.
    Mon premier kangourou (enfin plutôt le quatrième, parce que les trois premiers étaient morts écrasés au bord de la route)
    Les Australiens sont plus amicaux que ces cons de français
    Le cricket, sport nul
    Les « Blue Moutains », ni bleues, ni des montagnes, mais sympa quand même
    La bouffe
    … et plein d’autres trucs put*ain.




    J'appelle ça des collines vertes moi ...


    Bref. Si jamais vous ne l’avez pas encore deviné, rien n’a vraiment changé, mais je m’y plais dans ce pays géant plein de petits Chinois.

    Cheers !
  5. Like
    N!co reacted to olivierp for a blog entry, CR de mon EPT Deauville 2015   
    Tient donc, 1 an et demi que je ne suis pas passé par ici...

    Honnêtement j'y ai pensé quelques fois, mais ça a été un peu galère récemment, et j'ai très peu joué au poker entre temps. Je vais essayer de trouver la motivation de faire une petite récap de cette période d'ici pas trop longtemps. Allé, on dit d'ici un mois pour que je me sente obligé de me bouger d'ici là...

    Sinon je m'étais dit que réunir les CR jour pas jour de mon deep run pourrait intéresser un peu de monde, et être un peu plus clair que scroll dans le thread dédié ().

    Pour commencer par la fin quand même. Je suis juste très content du run, j'ai adoré le rail CP / famille / amis (quelle attention whore !), et je suis même pas un peu dégouté d'être sorti tout prêt des gros sous. Ptet que ça viendra, ptet pas je peux pas dire. Et puis je repars quand même avec un peu d'argent (28k €) et une belle place (14ème sur 592).

    Y'a juste la dernière main qui me trotte dans la tête, j'ai demandé quelques avis de joueurs que je considère, au final ça a pas l'air bon, mais pas absolument horrible non plus vu les conditions. Après, je sais au moment où je m'inscrit que c'est une zone de blindes où je ferais des erreurs, donc bon autant l'accepter et essayer de pas les refaire ensuite.

    Et depuis je dors la nuit, je vous raconte pas le bonheur .

    Les Cr en intégralité :
    Fin jour 2 :



    Fin jour 3 :




    Fin jour 4 :




    [*]Fin tout court :





  6. Like
    N!co reacted to A-Oslott-A for a blog entry, Bilan 2014 et objectif atteint   
    Bonjour à tous,

    Tout d'abord je vous souhaite une bonne année 2015 !!!! Beaucoup de bonheur et espérant que les cartes vous soient favorables !!!!

    Ensuite je voulais vous faire un point de l'année 2014.... Comme vous le savez mon objectif initial était de monter une BK de 50€ à 10k€. L'année 2014 fut l'année de la réussite !!!!! Il y a eu des good run, des bad run, des tilts, des raz le bol mais au final j'y suis arrivé. Cela m'a pris beaucoup plus qu'un an mais au final mon objectif est atteint ....




    Pour résumé mon ascension s'est faite en 2 parties. La première partie (représentant presque 10k de parties) ou j'ai monté une BK jusqu'à 1500€ (à partir de 50€) en jouant essentiellement des SNG à 0,5/1/2/3€. Une première partie avec des petits gains mais une variance aussi faible !!! J'avais plutôt une gestion de ma BK hyper serrée !!!! Ce qui m'a permis de prendre confiance en moi.

    Ensuite j'ai suivi le conseil de certains membres du club poker et j'ai décidé d'avoir une gestion de ma BK un peu moins small balls (jouer de la 3€ quand on a une BK de 1000€ c'est un peu small balls non ?!). Je me suis décidé de jouer de la 10€ (un truc de dingue avec une BK de 1500 € !!!). Je jouais toujours des SNG mais je me suis décidé à jouer beaucoup plus de MTT. J'ai eu la chance de RUN GOOD assez rapidement avec quelques perf. sur des MTT (je me souviens de ma première victoire sur le booster !!!). Comme vous pouvez le voir sur la courbe les gains furent beaucoup plus importants. Je suis monté à 5k€ rapidement... Cependant la variance en fut d'autant plus importante... J'ai vaincu une période de 5000 tournois sans gains, je stagnais entre 4 et 5k€ !!!!! Cette période fut très compliquée à gérer !!!! C'est à cette période que j'ai eu besoin de faire une bonne pause pour retrouver l'envie de jouer.

    Enfin il y a eu le graal !!! J'ai eu la CHANCE de pouvoir gagner un tournoi mythique de WINAMAX le SUNDAY SURPRISE.... Grace à ce tournoi ma BK est montée à 12 500 € !!!!! Et en prime un petit voyage à zanzibar !!!!! Cette victoire fut magique !!!! Je dis j'ai eu la chance car pour gagner ce genre de tournoi, il faut certes savoir jouer un peu au poker (à minima connaitre les combinaisons ... lol) mais il faut aussi avoir de la chance. Je me souviens d'une main important :
    Je suis au bouton avec AQs avec 50 BB environ.
    Le premier de parole push all in pour 8-9 BB
    Il est callé par un autre joueur en milieu de parole (joueur avec environ 40 BB).
    Je décide de pusher all in pour 50 BB sans penser une seule seconde à la main du joueur en milieu de parole. (erreur de ma part !!!!). Le joueur en milieu de parole snap call avec 40BB et montre AKs !!!
    Le flop fut magique QQx !!!! C'est le seul moment du tournoi ou j'ai risqué beaucoup en étant largement dominé.

    Après cette victoire j'ai eu du mal à rejouer au poker !!! Pourquoi ? je ne sais pas !!!! La petitesse des gains par rapport au gain du SUNDAY peut être !!! Il m'a fallu environ 2-3 semaines pour reprendre du plaisir à jouer.

    Depuis je suis en bad run !!!! novembre et décembre furent catastrophique !!!! Et oui c'est ça les joies du poker !!!!! J'ai donc décider de repartir sur la 3 - 5€ pour me redonner confiance et retrouver la chose la plus importante quand on joue au poker : LE PLAISIR !!!!! Je reprends l'année 2015 avec une BK de 500€ que je vais de booster rapidement )) (et oui j'ai quand même décidé de cash out pour me faire plaisir !!!)

    Voilà j'espère juste que ce blog donnera l'envie aux joueurs de jouer au poker et de croire que tout est possible. Il y a des hauts et des bas mais si vous êtes patients, motivés et si vous savez jouer un peu au poker vous pouvez montée une BK !!!!!! Il y a certes des moments ou on en a raz le bol de perdre tout le temps. On se dit c'est impossible de gagner, les sites sont truqués, on ne peut pas gagner !!! (moi aussi j'ai pété des câbles !!!) Mais il s'agit simplement de la variance !!! C'est cette variance qui rend le poker accessible à tous !!!!

    Je vous laisse...En attendant le prochain billet !!!!! Et en attendant de me trouver un nouvel objectif !!! D'ailleurs si vous avez des propositions !!!

    Encore une fois je vous souhaite à tous une bonne année 2015 !!!!
  7. Like
    N!co reacted to posekaka76 for a blog entry, Résultat d'une année riche en émotion d'un joueur de MTT de 3€ à 30€   
    Salut
    Je suis de retour sur CP pour vous donner des nouvelles un peu moins de 5Kmtt pour un peu plus de 25K de profit.
    J'ai remis mes stats à zéro sur ps, sur winamax j'ai changé de pseudo j'ai mis posekaka76 comme sur pokerstars.
    Je vous tiendrai au courant de mes prochaines sessions onlines ( FCOOP ...)
    Merci à ceux qui m'ont soutenu suite au 1er billet.
    Cela m'a permis aussi de faire de nouvelles connaissances pokeristique sympa .
    Dédicace au Crack et à tous les potos !
  8. Like
    N!co reacted to CRAC00 for a blog entry, Suite et fin   

    Bonjour à tous.

    Après plus de 4 ans de poker sur le .fr il est tant de faire un petit bilan comme on les aimes.
    Déjà pour commencer, je voudrais juste dire quelque chose sur le rapport qu'ont beaucoup de joueurs comme moi à ce jeux. Je pense que, même quand on joue des tournois à petit buy-in (de 5 à 20 € dans mon cas) on rêve tous malgré tout de gagner gros. Si nous sommes capable de passer 6 heures ou plus derrière notre ordi, pour gagner quelques dizaines ou centaines d'euros la plupart du temps (non en fait perdre du temps et de l'argent la plupart de temps) c'est qu'on se dit que c'est qu'une étape, une étape vers plus de Bankroll, vers des tournois plus gros et donc plus de gains, plus d'argent. On se dit tous qu'on finira par gagner gros.
    J'ai donc joué beaucoup de mtts pendant ces 4 années, en espérant finir par gagner gros et voilà le résultat...



    D'un premier abord on peu se dire que c'est pas trop mal. Mais à y regarder de plus prêt, ça le fait pas trop...

    Le temps passé.

    Pour gagner cette somme, j'ai passé des centaines d'heures. Des centaines d'heures à jouer, à regarder des vidéos, des forums... Il faut se rendre compte clairement des choses. Avoir une vrai visibilité de l'argent qu'on peu gagner à ce jeu, quand on est pas un de ces génie du poker.
    On se dit toujours pourquoi pas moi? J'ai cru pendant longtemps que je pouvais vraiment gagner de l'argent. Pas devenir pro (quoi que) mais en tout cas après mes premier gains, j'avais toujours le sentiment que les prochains seraient plus gros et ainsi de suite. Au final vous voyez le résultat par vous-même sur la courbe. La progression n'a pas été exponentielle comme imaginé.

    Les frustrations.

    Il faut être honnête, en mtt, la quasi totalité de vos sessions vous apportera de la frustration. Car comme vous le savez, seul la première place vous satisfait totalement. A la limite un top 3 pour les gros mtt vous suffira. Mais le reste du temps, c'est à dire 99% du temps, vous allez être frustré.
    La malédiction des pots important qu'il ne faut pas perdre. Les pots qui vous mettent cheapleader à 12 left et que vous perdez systématiquement, vous allez voir à force, ça fatigue...

    Aujourd'hui, je n'ai plus la motivation de jouer à fond. J'aime toujours énormément ce jeux, mais j'ai beaucoup de mal à rester concentré et motivé pendant des heures devant des mtts. J'ai donc décidé de tout cash out. Plus de bankroll. Je suis devenu un joueur récréatif qui cash in de temps en temps les sommes qu'il veut jouer. Bref j'ai arrêté. Beaucoup trop de temps consacrer à une activité au final peu lucrative.
    Rendez-vous compte du temps que vous allez perdre si vous décidez de continuer ou de vous lancer dans "l'aventure" du grind mtt online. Juste une dernière par rapport au grinder, à ceux qui gagnent gros. Regardons manub_ pros de chez winamax. Il affiche 100K de gains en mtt depuis l'ouverture du .fr. Oui c'est beau. Mais ça fait des clopinettes ramené à un salaire mensuel sur plus de 4 ans...(je parle juste de ses gains mtt online)


    Mes erreurs

    Les cash-out.

    La où j'ai vraiment déconner dans ma courte vie de joueur de mtt, c'est avec les cash out. J'ai trop retirer mes gains, beaucoup trop. Il y a très peu de joueur de poker dans mon entourage. Mes amis, ma copine, m'ont toujours à l'époque incités à retirer l'argent que je gagnait. Si bien que je n'ai jamais eu plus de 3 500 euros sur mon compte winamax. Le gros soucis c'est que du coup, je n'ai jamais pu m'attaquer aux mtt à 50€ ou plus (bankroll management stricte pour moi). Très grosse erreur. Car c'est a partir de ces buy-in que les field se réduissent, que les joueurs qui fond nimp sont un peu moins nombreux etc...
    Le fait de n'avoir jamais vraiment jouer les "gros tournois" du online .fr sont certainement une grande cause de ma lassitude et de ma décision d'arrêter le grind.

    La concentration.

    Je vais pas m'étaler, mes nous avons tous spew pleins de mtts. Rester concentré sur 10 tables pendant 8 heures plusieurs jours par semaines, faut le faire... Faire du gros volume me semble indispensable pour gagner en mtt.



    Dans tout les cas, je voudrais avertir les joueurs débutant qui se lance plein d'illusions dans ce jeu. L'escuse de gagner un peu d'argent nous déculpabilise d'y passer autant de temps. Mais n'y a-t-il pas mieux à faire que rester derrière sont ordi, pour ganer quoi, 1 ou 2 euro de l'heure en moyenne? ( en contant l'étude du jeu, video etc...)

    Bref j'aime ce jeux, et j'y étais totalement addict pendant plusieurs années, mais aujourd'hui les illusions sont tombées. J'ai juste l'impression d'avoir consacrer beaucoup de temps, trop de temps à ce jeux. Parce que l'illusion de l'argent, le sentiment qu'on peu maîtriser un jeux, peu vous brouiller un peu la vue.

    Sans rancunes
  9. Like
    N!co reacted to ArtPlay for a blog entry, Brèves news !   
    Brèves News !

    Hello à tous !

    Juste un petit billet pour me rappeler à votre bon souvenir. Non je ne suis pas passé sous un pont, oui je joue toujours au poker, oui ça se passe bien. Et bonne nouvelle pour vous, ça fait plusieurs jours que j’ai une bonne idée de contenu pour un billet. Plusieurs semaines, voire mois, en fait.

    Le sujet général en serait la méga-procrastination qui va de pair avec le statut de joueur de poker pro et le faux sentiment de liberté associé. Le truc c’est que là j’ai la flemme donc mauvaise nouvelle, je l’écrirai plus tard. Ironie du sort.

    Mais je doute que vous en soyez étonnés, puisque de la même manière ça fait maintenant bien 4 mois que j’ai annoncé qu’un update de mon eBook était prêt, et que je n’ai toujours pas pris la peine de le mettre en ligne. Quelle pauvre mer*de je suis parfois.

    En revanche, et parce que j’ai quand même quelques minutes à tuer, je peux en profiter pour vous montrer quelques graphes et quelques mains sympas, ça vous fera toujours du grain à moudre entre deux CPRadio !


    Adaptation post-PokerStars
    Je ne fais donc plus partie de la Team Online de PokerStars. Non en effet. Et j’expliquais dans un précédent billet que d’un point de vue comptable ça risquait fort de ne pourtant pas changer grand-chose à ma vie. Voici donc un petit graphe toutes rooms confondues depuis mon éviction (à peu de choses près) :




    Toutes rooms confondues

    Donc sur trois mois et demi vous constatez deux choses, d’une part ça se passe pas mal, d’autre part je fais un sacré volume de branleur, mais ça n'est pas bien nouveau.

    La question est alors, mais du coup, est-ce que c’est plus facile autre part que sur PokerStars ou pas ?????

    Voici mon graphe sur les autres rooms que PS, en l’occurrence Wina et PMU :






    Wina + PMU

    Je ne m’avancerai pas à me demander si ce winrate est maintenable ou pas, m’est avis qu’au moins sur PMU c’est le cas vu le bumhunting de gros porc que j’effectue, mais la question c’est en gros de savoir si c’est oui ou non plus soft. M’est avis que oui. Wina doit être légèrement plus soft que PS, PMU l’est très significativement. Faut dire leur soft a été codé par des marins russes pendant la guerre froide.

    Dans l’ensemble ça joue aussi fort différemment, j’ai l’impression qu’il y a un peu moins de joueurs récréatifs sur Wina que sur PokerStars, mais que les regs sont beaucoup plus caricaturaux (quelques gros nits, quelques gros spewtards, dans l’ensemble assez peu de gars vraiment forts) et un peu plus enclins à péter des piles.

    Sur PMU j’ai le sentiment qu’il y a au moins autant de joueurs récréatifs et qu’au surplus les regs sont pour la plupart des carpettes qui essaient de folder le plus vite possible à chaque main. Maintenant mon sample est pas bien gros (et il contient en plus une tonne de PLO), donc mes excuses à toutes les carpettes auxquelles je pourrais manquer de respect.

    La question c’est donc pourquoi je joue si peu sur ces sites que je juge si soft. Et la réponse est assez simple, je suis un peu un vieux con qui a du mal à s’adapter au soft. Je trouve plus confortable de jouer sur PS en termes de multitabling et d’habitude de jeu, j’y suis plus endurant. Du coup à moins de manquer sérieusement d’action j’évite de lancer les autres sites. Oui parce qu’en plus en bon vieux de mer*de quand j’ai deux rooms en même temps je manque très rapidement d’attention. Je n’ai jamais essayé trois, je redoute l'AVC.



    Quelques mains en vrac
    Je vais un peu tout vous jeter à la gueule sans détailler les spots parce que j’ai - bien entendu - la flemme. Mais n’hésitez pas à poser vos questions si vous souhaitez parler technique, ça me fait toujours plaisir.

    D’abord deux mains de PLO rigololotes parce que je perds et que c’est plein de sous. Mon petit moment whine.

    PokerStars Hand #116530332989: Omaha Pot Limit (€1/€2 EUR) - 2014/05/22 17:43:28 CET [2014/05/22 11:43:28 ET]
    Table 'Poesia III' 6-max Seat #5 is the button
    Seat 1: Pokébab (€200 in chips)
    Seat 2: Navlik (€745.56 in chips)
    Seat 3: SOKKANIKA (€186.41 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€1271.73 in chips)
    Seat 5: €r1c C4nt0n4 (€306.62 in chips)
    Seat 6: wimpos83 (€200 in chips)
    wimpos83: posts small blind €1
    Pokébab: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Navlik: raises €5 to €7
    SOKKANIKA: folds
    ArtPlaie: raises €17 to €24
    €r1c C4nt0n4: folds
    wimpos83: folds
    Pokébab: folds
    Navlik: raises €51 to €75
    ArtPlaie: calls €51
    *** FLOP ***
    Navlik: bets €130
    ArtPlaie: raises €410 to €540
    Navlik: raises €130.56 to €670.56 and is all-in
    ArtPlaie: calls €130.56
    *** TURN ***
    *** RIVER ***
    *** SHOW DOWN ***
    Navlik: shows (a straight, Five to Nine)
    ArtPlaie: shows (three of a kind, Jacks)
    Navlik collected €1491.12 from pot

    PokerStars Hand #116393251695: Omaha Pot Limit (€1/€2 EUR) - 2014/05/19 16:17:11 CET [2014/05/19 10:17:11 ET]
    Table 'Juvisia III' 6-max Seat #3 is the button
    Seat 1: RimonTTT (€160 in chips)
    Seat 3: sabcris (€480.04 in chips)
    Seat 4: dreamcorsica (€1136.02 in chips)
    Seat 5: Coupe-vents (€200 in chips)
    Seat 6: ArtPlaie (€739.11 in chips)
    dreamcorsica: posts small blind €1
    Coupe-vents: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    ArtPlaie: raises €4 to €6
    RimonTTT: folds
    sabcris: folds
    dreamcorsica: raises €10 to €16
    Coupe-vents: folds
    ArtPlaie: raises €34 to €50
    dreamcorsica: raises €102 to €152
    ArtPlaie: calls €102
    *** FLOP ***
    dreamcorsica: bets €303
    ArtPlaie: raises €284.11 to €587.11 and is all-in
    dreamcorsica: calls €284.11
    *** TURN ***
    *** RIVER ***
    *** SHOW DOWN ***
    dreamcorsica: shows (a straight, Ten to Ace)
    ArtPlaie: shows (two pair, Tens and Sevens)
    dreamcorsica collected €1477.22 from pot


    Petit DP River
    Une main à laquelle je me suis dit que je réfléchirai un peu plus en détail :

    PokerStars Hand #116520446228: Hold'em No Limit (€2/€4 EUR) - 2014/05/22 12:22:23 CET [2014/05/22 6:22:23 ET]
    Table 'Oileus III' 6-max Seat #3 is the button
    Seat 3: PICTOUT47 (€204 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€400 in chips)
    Seat 5: TibAuPoker (€400 in chips)
    ArtPlaie: posts small blind €2
    TibAuPoker: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    PICTOUT47: folds
    ArtPlaie: raises €8 to €12
    TibAuPoker: calls €8
    *** FLOP ***
    ArtPlaie said, "tu vas encore tout me piquer ?"
    ArtPlaie: bets €16
    justEdge1 joins the table at seat #6
    TibAuPoker: calls €16
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €40
    TibAuPoker: calls €40
    *** RIVER ***
    PICTOUT47 said, "je pense que tu m'en a pris plus que moi ;-)"
    ArtPlaie: checks
    xxTof59xx joins the table at seat #2
    TibAuPoker: bets €44
    ArtPlaie: calls €44
    *** SHOW DOWN ***
    TibAuPoker: shows (a pair of Tens)
    ArtPlaie: shows (two pair, Nines and Eights)
    ArtPlaie collected €221.50 from pot

    Face à un reg correct, en gros je ne suis pas certain de quelle stratégie adopter sur cette river, et en particulier dans quelle range faire figurer cette main spécifique. J’aurais tendance à valuebet toutes les meilleures DP, mais j’ai l’impression que celle-ci en particulier est un peu trop faible et élargit un peu trop ma range de value.

    Peut-être je me trompe et je devrais value et bluff davantage. En l’occurrence je décide de la tourner en bluffcatcher / induce value de moins bien. Je sais pas trop quoi en penser sans faire de simu plus précise.


    Valuebluff !
    Une main sympa où je pense que je passe pour un pauvre con si je me fais call. OR est un reg un peu mou, le joueur intercalé un joueur récréatif :

    PokerStars Hand #116530130019: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2014/05/22 17:38:20 CET [2014/05/22 11:38:20 ET]
    Table 'Harpalyke II' 6-max Seat #2 is the button
    Seat 1: fastik26 (€187.52 in chips)
    Seat 2: ArtPlaie (€225.92 in chips)
    Seat 3: Pout-in (€299.42 in chips)
    Seat 4: Taré_GOGOL!! (€252.55 in chips)
    Seat 5: Danidoo (€454.19 in chips)
    Seat 6: pokblin21 (€169.24 in chips)
    Pout-in: posts small blind €1
    Taré_GOGOL!!: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Danidoo: raises €4 to €6
    pokblin21: calls €6
    fastik26: folds
    ArtPlaie: calls €6
    Pout-in: folds
    Taré_GOGOL!!: folds
    *** FLOP ***
    Danidoo: checks
    pokblin21: checks
    ArtPlaie: bets €13
    Danidoo: calls €13
    pokblin21: calls €13
    *** TURN ***
    Danidoo: checks
    pokblin21: checks
    ArtPlaie: bets €43
    Danidoo: calls €43
    pokblin21: folds
    *** RIVER ***
    Danidoo: checks
    ArtPlaie: bets €163.92 and is all-in
    Danidoo: folds
    Uncalled bet (€163.92) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €143 from pot
    ArtPlaie: doesn't show hand
    Seat 5: Danidoo folded on the River
    Seat 6: pokblin21 folded on the Turn

    Jaiducul.jpg
    Un chattage en règle après un overbet bluff rate :

    PokerStars Hand #116471986648: Hold'em No Limit (€2/€4 EUR) - 2014/05/21 9:09:23 CET [2014/05/21 3:09:23 ET]
    Table 'Johanna III' 6-max Seat #6 is the button
    Seat 3: Pokébab (€490.50 in chips)
    Seat 6: ArtPlaie (€411.12 in chips)
    ArtPlaie: posts small blind €2
    Pokébab: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    ArtPlaie: raises €4 to €8
    Pokébab: calls €4
    *** FLOP ***
    Pokébab: checks
    ArtPlaie: bets €12
    Pokébab: calls €12
    *** TURN ***
    Pokébab: checks
    ArtPlaie: bets €54
    Pokébab: raises €58 to €112
    ArtPlaie: calls €58
    *** RIVER ***
    Pokébab: bets €358.50 and is all-in
    ArtPlaie: calls €279.12 and is all-in
    Uncalled bet (€79.38) returned to Pokébab
    *** SHOW DOWN ***
    Pokébab: shows (three of a kind, Deuces)
    ArtPlaie: shows (a straight, Deuce to Six)
    ArtPlaie collected €820.74 from pot

    J’aime bien mon play j’ai 100% des 2x quand lui n’a que A2. Je suis incertain de quoi penser du sien, au sens où dès lors qu’il raise ça turn il affaiblit considérablement sa range et où je ne m’attends pas vraiment à voir autre chose que A2 dans sa main. Maintenant pour des raisons d’exploitation ça peut être pas mal de raise de toute manière.

    Enfin je fais le mariole, mais est-ce que si la river avait été un A j’aurais eu les burnasses pour aller au bout de mon read et fold ma quinte, à voir.


    Sale nit
    Pour conclure un check/fold bien discipliné comme j’en fais rarement, si discipliné que j’en viens à me demander s’il est bon :

    PokerStars Hand #116444789599: Hold'em No Limit (€1/€2 EUR) - 2014/05/20 19:09:07 CET [2014/05/20 13:09:07 ET]
    Table 'Impala' 6-max Seat #3 is the button
    Seat 3: Avatard789 (€200 in chips)
    Seat 5: ArtPlaie (€312.03 in chips)
    Seat 6: RunSoBad1326 (€399.33 in chips)
    ArtPlaie: posts small blind €1
    RunSoBad1326: posts big blind €2
    gosucymp: sits out
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Avatard789: raises €2 to €4
    ArtPlaie: raises €12 to €16
    RunSoBad1326: folds
    Avatard789: calls €12
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: bets €18
    Avatard789: calls €18
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €44
    Avatard789: calls €44
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: checks
    Avatard789: bets €122 and is all-in
    ArtPlaie: folds
    Uncalled bet (€122) returned to Avatard789
    Avatard789 collected €155.50 from pot
    Avatard789: doesn't show hand

    Dans le doute je ne le ferai sûrement jamais plu.

    Allez à bientôt. Ou à dans 6 mois, allez savoir.


    S.
  10. Like
    N!co reacted to Bandecdc for a blog entry, Scoop/Winamax Series : Objectif 10.000 en deux semaines.   
    Zloty.
    Je parle en Zloty, la monnaie polonaise bien sûr, ce qui au taux de change actuel équivaut à exactement 2381.57€. Pour comprendre où je veux en venir avec ce titre, il est sans doute préférable de revenir un peu en arrière.
    Dans le cadre de mon master de finance, j'ai été affecté en université partenaire en Pologne, d'où cette volonté de m'entrainer dés maintenant à faire des conversions, et sans doute pour faire un titre plus accrocheur, il faut bien l'admettre. En effet, mon set pour les SCOOP et les Winamax Series est de... Oh attendez... Non. laissez moi revenir encore plus tôt.
    Ca faisait 6 mois que je ne dormais plus. Avec l'insomnie, rien n'est réel. Tout n'est qu'une copie d'une copie d'une copie... (Oups, pas le bon film, désolé)
    Donc on reprend : Ceux qui suivent mon blog se souviennent certainement
     
     
    j'avais écris il y a de cela un mois et demi. Les joueurs de poker le savent, les périodes fastes précédent assez souvent les périodes creuses et plus particulièrement quand on a le culot de s'en vanter. J'ai donc passé les quelques centaines de games (et une bonne trentaine d'heures, lol) qui suivent à ne plus rien gagner, voire à reperdre un petit pourcentage de ce qui avait été gagné durant cette première période.
    Pris de l'envie de faire une pause de quelques semaines, je propose à mon stakeur de mettre fin au contrat, ce qu'il accepte sans problème en prenant sa part des 1800€. Pour ma part, je clôture le mois de févier à +113€ pour 54h de jeu, ce qui en fait à la fois le mois le plus faible en termes de gains et en termes de gain horaire de ces deux dernières années. Bon appétit.
    Je passe donc le mois de mars à vaquer à d'autres occupations plus importantes comme par exemple la surcharge de cours et de travail assez démente en milieu-fin d'année scolaire.
    J'ai aussi pu passer un mois à améliorer un peu mon skillzz aux échecs. J'adore ce jeu. Dimanche dernier j'ai battu mon deuxième 2100+ en partie longue de toute ma vie (sur 5 affrontés en tout). C'était une partie intéressante car il faut situer le contexte : Je n'ai pas participé à la première ronde du championnat de Dijon, ce qui fait que je commençais le tournoi avec un round de moins que tous les autres. En voyant les 19 autres joueurs inscrits, je me rends compte que mon classement Elo de 1925 FIDE est le second plus haut de la liste. Au dessus de moi, Jacques, un senior adorable et avec une culture incroyable, qui avait un niveau assez fou dans les années 90 et qui aujourd'hui se maintient aux alentours des 2115. Et en dessous, quelques 1850-1800 et le reste du field composé de débutants sous la barre des 1600.
    Jacques va très certainement gagner toutes ses parties, et finira invaincu si je perds contre lui. Même si je gagne toutes les autres et perds contre lui, je finirais à 7/9 et je ne suis même pas sûr d'assurer la deuxième place. En revanche si je le bats et gagne toutes mes autres parties, on finis tous les deux avec 8/9 et j'aurais un départage très favorable.
    C'est donc après une partie de 6h très tendue, très tactique, que j'ai réussi à obtenir cette position qui a provoqué l'abandon de mon adversaire.
     

     
    En effet dans cette position, tous les coups noirs perdent, la prise du cavalier avec la dame entraine un échange des dames suivi du fou qui prend le pion f4, le pion c6 qui avance en c7 et le fou qui prend en a6 le coup suivant qui aboutira au gain de la tour. Sur dame noire en b6 ou a7 ou c8, je joue mon cavalier en d7 et mon roi ne craint rien, me laissant avec deux pièces de plus.
    Par la même occasion, la relégation de l'équipe de la N3 à la N4 pour la saison 2013-2014 m'a permis de réaliser ma plus longue winning streak (6 victoires à la suite) et la plus longue non-losing streak (12 parties à la suite sans défaite). #brag #indecent #osef
    Bref je m'emporte, cool story bro, on est pas là pour parler d'un jeu de plateau mais d'un jeu de cartes. Revenons en à nos moutons : comme chaque année Winamax organise ses Series (3 fois dans l'année je crois) et Pokerstars les siennes, modestement appelées les SCOOP, ou Spring Championship of Online Poker. Et comme chaque année, les deux concurrents la lancent en même temps pour se tirer mutuellement dans les pattes .
    Quelle belle occasion pour reprendre le jeu que deux grosses séries avec des espérances de gain assez énormes ! Je me suis monté un set de 1500€ pour 5 jours de jeu, dont les 3 dimanches de la compétition (obligé lol). Je prévois donc de jouer le 30 mars, le 6 avril, le 7, le 11 et le 13. Parmi les gros events, on compte le 100€ Scoop #2 high, le 150€ Full ko high, le 150€ Ultra Deepstack high et bien sûr le Million Event, point d'orgue de la compétition puisque le vainqueur est assuré de repartir avec un gain à 6 chiffes (!). Pour le reste, je garde une partie de l'enveloppe pour ajouter des back ups parmi les tournois réguliers que j'ai l'avantage de bien connaitre.
     

     
    (Scarlett Johansson dans "Scoop" de Woody Allen. See what I did there?)
    Effectivement, ces tournois sont plus chers que ceux que j'ai l'habitude de jouer mais pas de panique ! J'ai évidemment vendu des parts à droite à gauche. Le principe de la vente de parts est très simple : on prévoit un budget fixe pour une série de tournois et on la divise en action comme une société. On en vend ensuite à des joueurs désireux d'investir sur nous et à la fin de la période, ils récupèrent la part des gains nets correspondants à leur pourcentage. A l'heure actuelle j'en ai vendu la moitié, j'aurais aimé 70-75% pour être parfaitement tranquille, mais bon c'est déjà pas mal. En ce qui concerne mon niveau, étant donné que ces séries attirent beaucoup de joueurs récréatifs, je pense en toute objectivité être capable de dégager un profit moyen sur ces limites (enfin l'inverse me ferait quand même beaucoup me remettre en question, sans que ça soit toutefois un drame cela dit).
     

     
    Quand on fait une simulation sur la répartition des gains, on se dit plusieurs choses : déjà qu'on aurait du écouter le prof de stats à la fac quand il parlait de la loi de Poisson d'une part, et d'autre part que les MTTs c'est quand même vachement ressemblant au Loto sur un terme aussi court. 61% de chances de finir OTM sur 50 games avec 40% de ROI, il va falloir passer les lancers de pièce !
    Mais passons, je vais ship de toute façon. Plus sérieusement, contrairement à mon titre (aguicheur, remember?), je ne me fixe pas d'objectif autre que celui de faire de mon mieux, jouer mon A-game tout du long et limiter au maximum mes erreurs futures. J'envisage aussi de tourner quelques petites vidéos vu que j'aurai très peu de tables de toute façon, ça n'affectera pas ma concentration.
    Je vous tiendrai donc au courant dans trois petites semaines de comment ça s'est passé. Mesdames, messieurs, bonsoir.
  11. Like
    N!co reacted to Mr Sneeze for a blog entry, Keep rising   
    Le poker est un environnement changeant. Le jeu a beaucoup changé au 21ème siècle, et on peut clairement se rendre compte d'évolutions de tendances d'un mois à l'autre, si on grind régulièrement.
    On peut regarder les vidéos de 2008 des meilleurs joueurs de l'époque, et s'inspirer de leur talent et intelligence, mais si on se contente d'imiter leurs stratégies, on n'aura certainement pas le niveau de succès qu'ils ont eu. Parce que jouer en mid / high stakes en 2014 n'est pas du tout la même chose qu'en 2008.

    La réalité est que tout le monde progresse, parce que l'information se diffuse, les stratégies gagnantes sont émulées, etc.
    Ca effraie pas mal de regulars (parce que leurs stratégies se révèlent avec le temps moins efficaces), mais perso je trouve ça super de participer par mes efforts à l'évolution collective du jeu. Quand on grandit en tant que joueur de poker, par la compétition, on fait aussi grandir le jeu, à une autre échelle.


    Une grande erreur serait de considérer le poker comme un système, comme quelque chose qu'on peut résoudre. Chaque situation est toujours nouvelle, et unique. Tout change tout le temps.

    J'expérimente très souvent des nouvelles stratégies. Mais aucune n'a une utilité absolue ; il faut développer un éventail de tours, évaluer les paramètres critiques, et prendre une décision. Et je suis convaincu que pour être un vrai killer, il faut être ouvert à tout, absolument tout. Il faut être capable d'avoir toutes les vitesses imaginables. Jouer comme un nit un spot, et comme un pur maniac une autre ; de même d'un jour à l'autre, d'un mois à l'autre, d'une table à l'autre, on peut avoir tous les styles. Plutôt qu'avoir un style, mieux vaut prendre la forme qui convient, comme l'eau qui prend la forme du récipient qui la contient.


    Les joueurs intermédiaires veulent être 'agressifs', ou 'LAG'. (C'est plus rare de vouloir être un nit !) Ils veulent se prouver des choses, ou alors prouver aux autres.
    Seuls les grands joueurs comprennent la juste mesure, l'agression sélective. Et c'est tout un art que de trouver les bons spots. Ils ne forcent pas les choses, ils pêchent. Quand le bon spot se présente, ils n'abandonnent pas.
    Ils évitent les mauvaises situations.
    En bref, ils se donnent la possibilité de minimiser leurs propres erreurs (inévitables!) et de maximiser celles des autres. C'est là une approche très différente que celle du wannabe-LAG, qui veut gagner tout, tout de suite, et agresse tous les spots possibles sans faculté d'arbitrage. Au final il fait des big moves, certains réussissent, certains échouent. Dans le lot, la marge d'erreur et de tilt est assez grande.

    J'ai longtemps été un spewtard. Capable de sortir un pur bluff n'importe quand (et du coup un peu trop souvent). Ce qui fait de moi un meilleur joueur que jamais, ce ne sont pas les gros bluffs ou gros calls que je fais. C'est plutôt ce que je ne fais plus, ce que je réfrène. Je célèbre mes folds beaucoup plus qu'avant. Je célèbre le fait de jouer nitty quand c'est approprié. Je ne suis plus aussi frustré qu'avant par le fait de ne faire que fold à une table juteuse si c'est ce qui se révèle le mieux.
    Je célèbre aussi les sessions qui se passent mal, mais où je n'essaie plus de faire que ça aille bien. C'est une grande victoire pour moi que d'être capable d'accepter (pas en théorie, je parle à un niveau émotionnel profond) qu'une session peut être perdante, que c'est la réalité de ma pratique.
    J'attends les bons spots, si yen a pas tant pis, j'arrête ma session et je reprends le lendemain. C'est ok de ne pas gagner tout de suite. Rien ne presse. C'est aussi ça penser sur le long terme (adopter la mentalité du pêcheur).


    Il y a également un aspect social dans le poker, la communauté. Les joueurs s'imitent en permanence les uns les autres. C'est assez splendide comme processus. Tout se diffuse. Cependant, je pense que beaucoup de personnes sont trop attachées à ce que la communauté considère comme juste ; ils sont pris dans le regard social: il est psychologiquement plus intuitif pour l'Homme (profondément grégaire) de copier la majorité plutôt que de faire quelque chose de différent. Ainsi, il peut être difficile pour certaines personnes de sortir du 'dogme'. Et pourtant dans le poker il n'y a pas d'institution véritable!
    C'est une pure méritocratie ; pas de patron, pas de guide absolue. Pour vraiment passer un palier, il faut être autodidacte. Car il n'y a pas de règle sur ce qu'on est autorisé à faire: on le voit bien à la table, tellement de stratégies gagnantes cohabitent. Rien ne vous empêche de minraise le flop, même si c'est un move de fish. Rien ne vous oblige à multibarrel. Alors ne pas oser faire un truc contre-nature parce que personne le fait, c'est quelque part brider son potentiel, à mon sens en tout cas.
    J'ai beaucoup expérimenté tout seul, indépendamment des sites de coaching ou forums. Je prends un maximum de ces ressources, mais je n'en suis pas dépendant. Je suis sûr que plein de regs considèrent que je fais souvent nimps. C'est ça d'expérimenter. Ca veut dire faire des erreurs, voir ce qui marche et ne marche pas.

    Ne pas faire cela, c'est rester prisonnier d'un système de pensée, c'est se refuser la possibilité de vraiment arriver au top. Evidemment cela implique des échecs, des revers et difficultés. Mais qui n'est pas prêt à affronter ça ne peut pas survivre longtemps dans le poker.
    Le meilleur talent au poker est l'adaptation. Il faut une grande souplesse d'esprit, une grande aptitude à la remise en cause, pour évoluer. Et qui n'évolue pas meurt.



    Ainsi, pour survivre dans cet environnement hyper-compétitif, il faut accepter de trébucher parfois. La différence entre les joueurs au top et les joueurs moyens? Les premiers ont avalé leur ego. Ils ont compris qu'il fallait totalement se détacher des résultats monétaires, et aussi se détacher des processus d'essais et d'erreurs.

    Pour simplifier: les joueurs faibles tilt quand ils perdent de l'argent.
    Les joueurs plus avancés peuvent encore tilter quand ils perdent de l'argent, mais deviennent surtout fous quand ils font une erreur.
    Les joueurs accomplis acceptent de faire des erreurs chaque jour. Ils ont digéré cet aspect des choses. Ils ont compris qu'ils allaient expérimenter une dose importante de frustration du fait des fluctuations, qu'il fallait à chaque instant tirer le meilleur enseignement possible de la situation, mais ensuite immédiatement s'en détacher.

    S'ils perdent une main, ils jouent la suivante. Point.

    Pour être bon au poker, il suffit de prendre les meilleures décisions possibles. Pourtant, quel travail mental il faut accomplir afin de se donner les moyens de prendre les meilleures décisions possibles aussi souvent que possible!
  12. Like
    N!co reacted to lsmod for a blog entry, Résultats Février 10NL   
    Voilà j'ai fini mon 2eme mois en 10NL et ça se fini bien cette fois-ci !

    44039 mains jouées
    +172,67€ net won
    3.92 bb/100
    rakeback +-115€ (1 stellaire à 10€ et 1 à 25€)
    103.98€ all-in EV
    57,6% Avg all-in EV%

    6552 FPP
    3277,72 VPP
    ma courbe:



    Je n'ai joué que 10NL 6max du coup j'ai vu qu'il me faut +34K main par mois pour arriver à maintenir le status goldstar à cette limite.
    Bon, c'est pas tous à fait vrai j'avais un ticket pour un tournois qui trainait. Je regrette de l'avoir utiliser d'ailleurs ça ma distrait pendant ma session. Surtout: je n'ai pas fait de pause toute les heures à cause du tournois (que je ne peux pas mettre en pause quand je veux). Du coup j'étais plus au top après 2h+ de 12 tabling... NO MORE tournois + cash game

    J'ai bien apprécié de jouer ce mois ci (c'est plus marrant quand on est pas en bad run). J'ai réussi à mieux value mes mains. J'apprends encore beaucoup à ce sujet. Là, ce n'est pas encore très automatique mais ça rends les choses plus intéressantes.
    Ce que j'espère faire le mois prochain, c'est de mieux jouer quand je run bad (ou bien run good no stop ). Je fait moins de bon fold et je suis plus enclins à gamble des mains que j'aurai pu jouer de manière beaucoup moins risquée. Bref ça me coute encore beaucoup trop je trouve.
    Je vais garder ça en tête pendant que je joue. Peut-être que j'écourterai simplement mes sessions du genre 30 minute au lieu de 60 si ça arrive. Je ne sais pas encore.

    Et le bilan des deux mois:
    74100 mains jouées
    +146,81€ net won
    1.98 bb/100
    rakeback 175€
    169,25€ all-in EV
    57,2 Avg all-in EV%




    PS:
    Tout le monde s'en fout mais! J'ai vu des truc sympa comme quinte flush floppé quand je fait full river (avec juste une overpair au flop après avoir checker la turn qui fait une doublette évidement je touche mes 2 out à la river que je crois valoir de l'or quand je me fait check raise river). Mais je me rappel aussi avoir eu carré à la turn après avoir avoir call un donk bet avec bottom set alors que mon adversaire avait top set.
    Quoi d'autre ? Quinte flush vs couleur max (j'aurai du me coucher il pouvait avoir que ça ). Pas mal de set vs set dans tout les sens. Je crois que c'était pas mal équilibré niveau set-up ce mois ci.
  13. Like
    N!co reacted to ArtPlay for a blog entry, So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)   
    So long PokerStars ! (and thanks for all the f...)
    Comme
    depuis ce matin je n’arbore plus le Pique Rouge réservé aux membres du Team Pro (et aux Team Online, et aux TV Stars, et aux musiciens suffisamment cools pour aimer les cartes, et aux sportifs qui s’emm**dent) de PokerStars.

    L’équipe de fins limiers du ClubPoker que vous êtes en a donc logiquement déduit que je ne faisais peut-être plus partie du Team. Ding ding ding, that’s a bingo !
     
     
    Mais pourquoi donc ?
    Bon là c’est le moment où logiquement on doit dire « oui c’est une décision commune qui intervient d’un commun accord concerté à l’avantage des deux parties communes ». Mais pas vraiment. De fait mon profil ne collait plus réellement à la stratégie marketing de PokerStars, point de vue que je peux tout à fait comprendre du reste.

    Cela tient en gros à deux facteurs. Le premier, et à mon avis le plus négligeable c’est que la politique interne de PokerStars n’est pas extrêmement friande que ses joueurs prêtent leur image à d’autres sites. En gros ça les embêtait un peu que je produise du contenu exclusif pour CarryPoker (j’avais déjà dû réclamer un avenant à mon contrat l’an dernier). Une politique qui m’étonne un peu mais qui je crois vient des patrons tout là-bas, au Costa Rica, en Israël, ou à l’Île de Man, personne sait trop de toute façon.

    Le second a trait à la stratégie actuelle de PokerStars. Ca ne vous aura pas échappé ils foutent un sacré paquet sur PokerStarsLive. Et c’est un peu là que le bât blesse. Depuis maintenant deux ans je réside à Antibes, à côté de Nice, alors que le studio d’enregistrement se situe à Paris. Autant dire que ma présence lors des diverses émissions était plutôt compromise.

    J’aurais en fait pu fournir pas mal de contenu vidéo réalisé à distance mais on ne m’a pas particulièrement pressurisé en ce sens : je suppose que cela tient au fait que le cœur de cible de PokerStarsLive s’intéresse davantage aux MTT qu’aux CG, et davantage aux « grosses » stars qu’à votre discret quoiqu’encombrant serviteur. Et puis PokerStarsLIVE devait bien rester du LIVE .
    Tout ceci sans compter que très clairement en termes de visibilité pure je ne fais que très peu de live (et virtuellement aucun gros) et que je ne suis pas du tout une star des réseaux sociaux. La décision n'a pas grand chose de surprenant, je dois d'ailleurs dire en toute honnêteté que mon implication n'était plus totale depuis quelque temps déjà pour diverses raisons (calendrier, vie perso ...)
    Et du coup tu le vis comment ?
    Ben... en fait pas trop mal. D’abord mon contrat n’était pas extrêmement copieux et n'a représenté qu’à tout casser 20% de mes winnings annuels. Il était par ailleurs assorti d’une obligation de jeu exclusif sur PokerStars.fr. Clause que j’aurais aussi bien pu ne pas respecter mais en l’occurrence j’ai décidé de rester à peu près honorable.

    Si je mène bien ma barque et que j’arrive à augmenter mon ev en jouant sur d’autres sites je pense que le préjudice financier a de très bonnes chances d’être inexistant. Je me fais donc assez peu de souci de ce point de vue-là, même si mes 900 premières mains sur Winamax mettent pour l’instant en évidence une constance dans la défaite tout à fait remarquable :


    Winamax, des débuts prometteurs  
     

    Toutefois – et paradoxalement - je reste un peu embêté par quelque chose. Turlupiné comme on dit. En fait je ne comprends pas très bien la logique économique derrière mon « licenciement ». Sans entrer dans les détails de mon contrat je pense à la louche qu’étant donné le rake que je génère en étant client exclusif PokerStars je dois coûter à la société quelque chose comme 10-15k€ / an. Je suis un ambassadeur généralement courtois, je démarre des tonnes de tables, je joue régulièrement HU contre des regs.

    Juste pour prendre l’exemple du jeu heads-up, j’ai depuis janvier 2013 disputé ~40kh HU contre des regs depuis janvier 2013, dépensant du même coup ~10k€ en rake. Ces mêmes regs n’auraient probablement pas joué ces mains-là en mon absence, payant de la même manière 10k€ en moins en rake à PokerStars.fr. Sans compter le boost au démarrage des tables qui bien que faible (car soyons réalistes une table ne démarre de toute manière que si un fish daigne s’asseoir) doit être existant.

    Si on ajoute à ça le fait que mon action va sûrement se basculer vers le concurrent direct, je me dis deux choses :
    Soit ils font une petite erreur en me virant (quel prétentieux ce Sylvain) Soit j’ai carrément une image et un coût de revient négatif pour la société que je représente et là m**de, ça me fait chi**

      Que retires-tu de l’expérience
    Version short, c’était cool. Version un peu plus longue quasiment que du positif. Les esprits chagrins pourront dire que ça m’a apporté un contrôle fiscal. C’est vrai mais ça ne suscite aucun regret chez moi. D’abord il ne faut pas être result oriented dans la vie, c’est pas parce que ça m’a un peu baisé en définitive que l’expérience était mauvaise. Ensuite et surtout ce n’est pas la faute de PokerStars mais la totale faute à pas de chance.

    Puis ça reste de toute façon une expérience un contrôle fiscal, et je le dis sans humour : je suis sûr qu’à terme les compétences de gestion et de fiscalité que ça m’a fait développer me seront extrêmement utiles.

    Niveau positif en revanche : Je me suis éclaté deux ans de suite à la Maison du Bluff. Découvrir le milieu de la TV a été totalement bluffant et captivant. Non, non, je mens pas. N’hésitez pas à relire mes précédents billets sur le sujet :
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-8537-maison-du-bluff-petit-bilan/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6121-maison-du-bluff-les-coulisses-verdun-sur-la-costa-del-sol/
    https://www.clubpoker.net/forum-poker/blog/208/entry-6141-lmdb-episode-2-la-revanche-du-speak/ Cette émission est à mon avis le truc qui dynamise le plus le marché français et j'ai été ravi de pouvoir y participer. De la même manière commenter les FPS avec Alexis Laipsker était également une super expérience, que j'aurais aimé pouvoir renouveler si j'étais resté en région parisienne. De manière générale commenter du poker est quelque chose qui m'a pas mal botté pendant toute cette période. Ca m’a permis de réellement aborder l’activité professionnellementet de développer des qualités de communication et de marketing nécessaires à tout escroc professionnel. Ca m’a un peu facilité la tâche vis-à-vis des gens auxquels je parle de mon activité. Ils peuvent plus facilement identifier « contrat publicitaire » et « joueur sponsorisé » comme un gagne-pain plutôt que « je pique l’argent des addicts ». Et quand ils tombent sur cette vidéo ils découvrent en plus que je sais cuisiner. Davantage de crédibilité dans le monde réel donc, un peu plus également dans la communauté poker. De « ArtPlay le nit » je suis petit à petit devenu « ArtPlay le joueur pro sponsorisé-je-sais-pourquoi-t’es-sponso-t’es-un-chattard ». Néanmoins je regrette que pour toute une frange de la communauté poker la crédibilité ne s’acquiert qu’en outluckant 400+ personnes dans un EPT =). Mais je ne désespère pas j’ai eu deux grosses occasions, ça viendra ! Enfin ça m’a permis de rencontrer pas mal de gens qui se reconnaîtront avec qui je pense rester en contact et que j’aurai toujours plaisir à recroiser. Seul regret vous ne me verrez du coup pas dans la Maison du Bluff IV où je vais rater la bombasse de service . Mais bon je peux quand même vous mettre une photo pour vous faire plaisir, quand bien même vous les avez sûrement déjà absolument toutes looked up.
     


    Gaelle Garcia Diaz présentera LMDB 4
     
     
    Qu’est-ce que tu vas faire de ta vie maintenant ??
    Eh bien je ne compte pas changer grand-chose pour l’heure. J’ai quelques projets moyen-terme hors poker. A très court terme (demain) je déboule sur Wina pour call quelques 4bets et foutre 3-4 suckouts. Oui, vous allez vous aussi pouvoir découvrir que j’ai beaucoup de cul en 4bet pot. Pour le fun mon graph lifetime filtré où j’ai call un 4bet préflop SANS {TT+, AQ+} :
     
     


    Called 4b, sans TT+,AQ+

     
    Autant dire un petit miracle de chatte puisque j'arrive à être up alors qu'en me contentant de fold toutes ces bouses j'aurais logiquement perdu à 900bb/100.


    A court terme (une semaine) je compte publier une mise à jour de mon eBook. Rien de révolutionnaire, trois chapitres en plus et quelques corrections et clarifications. Ceux qui l’auront déjà acheté pourront bien entendu le recevoir gratuitement.

    En tout cas je reste dans le poker pour l’instant. Et après … Je verrai bien et ne m’inquiète pas. La vie est faite d’opportunités et je compte bien les saisir.


    Sylvain.
  14. Like
    N!co reacted to ArtPlay for a blog entry, Le bluffraise river   
    Le bluffraise river
    Chose promise chose due, après un
     
    qui en était totalement exempt, aujourd’hui on reparle un peu de poker. Et le thème du jour, histoire que ce soit un peu ludique, sera le bluffraise river.

    Alors je vais tant que possible éviter de rentrer dans de la théorie généraliste. En gros ouais, c’est mieux d’avoir une range de value si vous voulez bluffer, et c’est mieux d’être un peu balanced. C'est aussi préférable que la range de votre adversaire ne soit pas trop forte. Et en combinant tout ça on tombe par-ci par-là sur des spots sympas. Mais plutôt que d’en parler dans le vide je vais vous présenter plein de mains que j’ai jouées au cours du mois écoulé. Et avant que vous ne demandiez :
     
     

    Janvier 2014  
     


    On peut dire que ça a été laborieux mais ma luck légendaire m’a rattrapé à temps. Et sans plus attendre quelques mains !
     
    Top pair tournée en bluff en C/RAI river 180 deep
    Dealt to ArtPlaie
    Etisetna: folds
    MrKym1: folds
    PSYCO 39: folds
    WeirdAl24: folds
    ArtPlaie: raises €4 to €6
    tib0rk0vaX: calls €4
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: bets €8
    tib0rk0vaX: raises €17 to €25
    ArtPlaie: calls €17
    *** TURN ***
    ArtPlaie: checks
    tib0rk0vaX: bets €38
    ArtPlaie: calls €38
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: checks
    tib0rk0vaX: bets €102
    ArtPlaie: raises €192.46 to €294.46 and is all-in
    tib0rk0vaX: folds
    Uncalled bet (€192.46) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €339 from pot
    ArtPlaie: doesn't show hand

    Une main sympa qui a la particularité d'être jouée deep (180bb). Pour la plupart des adversaires cela aura une double conséquence : ils auront tendance à fold davantage et à bluff moins, en tout cas pour l'intégralité de leur stack. Mon adversaire est un reg qui raise raisonnablement souvent les CBets (14% sur mon sample). Je n’ai pas d’idée précise de la façon dont il adapte son jeu pour jouer deep.

    Pré-flop est totalement standard, flop l’est également plus ou moins, en fonction de mes reads et du moment j’alternerai entre C/C et bet. Au flop je subis un raise. En l’état pas question de fold une main si forte que TP dès le flop.

    Dans la range de mon adversaire je mets quelques draws très forts, JTss, 67ss, A4ss, peut être des 45ss ou 46ss. On peut vraisemblablement y ajouter quelques draws très faibles type 56, J7s, et de très occasionnels et aléatoires raises avec une overcard à pique et n’importe quoi d’autre derrière. Au niveau de sa valuerange 100% des 89 et 100% des brelans : je doute que cet adversaire précis défende souvent 94s 84s, et je pense qu’il ne 3bet aucune des paires qui font brelan, en tout cas pas avec cette profondeur (et au pire rarissimement quand j’ai le 9). Bref so far, so good, je paye.

    La turn est un 5 qui, si mes prédictions pacorabanniques sont justes, ne change pas grand-chose à la range adverse. En effet je pense que 67o (ou JTo) est à la fois trop fort et trop faible pour qu’il le raise : comprenez par-là que mon adversaire sera tellement embêté si je décide de 3bet qu’il est vraisemblable qu’il décide de simplement payer avec cette main. D’éventuels 45 (à pique ou non) tournés en bluff améliorent toutefois en deux paires, ce qui est un peu embêtant mais pas suffisamment pour me décourager de call. Par ailleurs en termes GTO TP kicker J est encore trop haut dans ma range pour que je puisse le fold. J’ai encore largement assez de mains moins bonne dans ma range à fold avant celle-ci.

    La river est une Q offsuit. Si on récapitule donc, ont amélioré les draws 67 et JT, mais j’estime que mon adversaire ne les a qu’assez rarement quand il raise, à l’exception notable mais infréquente de leurs versions à pique. Ces mains ne m’inquiètent donc pas énormément. Je suis en revanche extrêmement incertain quant à la proportion de bluff que mon adversaire peut avoir sur cette river. Si je suis persuadé qu’il continuera à miser tous les brelans et double paires qu’il peut avoir ici (une petite quinzaine de combos), le nombre de combos de bluff est lui, totalement inconnu. Mon adversaire est relativement peu agressif river, et il n’est pas évident que je puisse trouver les 6 combos de bluff nécessaires à me permettre de call, d’autant que si la Q offsuit aurait pu sembler un peu inquiétante en tombant à la turn (car mon adversaire aurait pu aisément valuebet des mains type QK ou QT) il aura probablement abandonné un nombre de bluffs certain dès la turn, et plus encore à la river.

    J’ai donc envisagé de faire tapis. De mon côté je détiens quasi 100% des combos de JT et 56, modulo quelques combos de 56 que j’aurais décidé de raise dès la turn. Je risque 295 pour gagner 240, j’ai environ besoin de 43% de fold equity (à la grosse louche).

    A supposer que mon adversaire détienne 15 combos de brelan/double paire et qu’il en folde au moins la moitié (ce qui me semble un minimum raisonnable), si on ajoute encore pour l’exemple 4 combos de bluff, on obtient 12 combos de foldées. Pour atteindre 43% il faut donc en gros que mon adversaire détienne moins de 10 combos de quinte. M’attendant à ce qu’il ne raise que peu ses draws assez forts cette supposition m’a semblé raisonnable et j’ai choisi de faire tapis. Il a fold après une grosse dizaine de secondes.

    A noter que ma main se prête particulièrement bien à ce play : je ne détiens pas de pique qui pourrait bloquer d’éventuels gros combo draws ratés, je détiens un J qui bloque quelques quintes et enfin je détiens un 9 qui bloque top set, qui sera généralement particulièrement difficile à fold même pour les adversaires les plus rigoureux .
     
     
    Middle pair tournée en bluff en HU sur board 4 straight
    Cette main est marrante parce qu’à la revoir je me dis que j’ai peut-être bien 0% de fold equity sur la valuerange de mon adversaire.

    Seat 3: ArtPlaie (€1035 in chips)
    Seat 6: Taré_GOGOL!! (€452.50 in chips)
    Taré_GOGOL!!: posts small blind €2
    ArtPlaie: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Taré_GOGOL!!: raises €4.48 to €8.48
    ArtPlaie: calls €4.48
    *** FLOP ***
    ArtPlaie: checks
    Taré_GOGOL!!: checks
    *** TURN ***
    ArtPlaie: bets €12
    Taré_GOGOL!!: calls €12
    *** RIVER ***
    ArtPlaie: checks
    Taré_GOGOL!!: bets €28
    ArtPlaie: raises €76 to €104
    Taré_GOGOL!!: folds
    Uncalled bet (€76) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €95.46 from pot

    Pré-flop est totalement standard. Flop bon j’ai pas le droit de jouer vu que mon adversaire checkback. Si j’avais pas la flemme et que parfois je construisais des ranges de donkbet ce board et cette main pourraient s’y prêter. Toutefois mon adversaire CBet à une fréquence assez élevée je n’ai donc jamais considéré cette option.

    Turn est intéressant. Je décide de lead pour value alors que le board est 4 straight en me disant que :
     
     
    Mon adversaire CBEt 100% de ses 4 nus (J4o, Q4o, etc) Mon adversaire va toujours me call un 2 ou un 3 checké back au flop Mon adversaire va très souvent me call A high checké au flop. Mon adversaire aura quasi toujours CBet 6x qui détient une gutshot super intéressante vu qu’elle a d’énormes implied sur tous mes Ax. Pour tout ça je vois mon adversaire avec peu de 4x, peu de 6x, peu de raisons de bluffer s’il a deux overs et régulièrement 2x ou 3x, et je décide de bet.

    La river est la doublette du 6. Avec une dynamique particulière je pourrais tout à fait envisager de valuebet. A vrai dire même sans dynamique je pense que c’est un bon valuebet étant donné que 4x sera rare hormis pour 24, 34, 45 et que 6x le sera d’autant plus que deux 6 sont déjà sortis. Néanmoins j’ai rarement une image extrêmement agressive river et je prends assez souvent des lines deceptive, je décide donc de m’abstenir.

    A ma grande surprise, mon adversaire mise. Et en réfléchissant à froid je me dis que call est sûrement supérieur à C/R. Pourquoi ? Car je pense que mon adversaire détient quasi 100% des combos de 78 (que je bats) et que je suis assez incertain de sa capacité à pouvoir fold 4x (je néglige d’éventuels Vbet avec 6x). En clair je suis à peu près sûr que C/C est gagnant mais beaucoup moins pour le C/R, sans compter que mon adversaire peut assez facilement détenir 26 36 ou 56.

    Néanmoins j’ai au moins eu la bonne idée de faire un C/R assez copieux. Ici faire un C/R maigrichon à 80 ou 84 va engendrer beaucoup trop de calls de frustration et je pense qu’il faut vraiment essayer de faire sentir à notre adversaire qu’on sait qu’il a un 4 et qu’on ne s’attend pas à ce qu’il lâche. Bon c’est un peu du 37è degré de levelling et c’est un peu idiot mais ça devrait pouvoir marcher.
     
    Un bon gros fail à propos duquel je ne vais pas discourir, c’est juste pour vous foutre de ma gueule
    Seat 1: loubak33 (€114.55 in chips)
    Seat 2: Crocodeeeal (€523.73 in chips)
    Seat 3: Agonija1 (€433 in chips)
    Seat 4: ArtPlaie (€874 in chips)
    Seat 5: xxTof59xx (€465.40 in chips)
    Seat 6: TibAuPoker (€400 in chips)
    TibAuPoker: posts small blind €2
    loubak33: posts big blind €4
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie
    Crocodeeeal: folds
    Agonija1: raises €6 to €10
    ArtPlaie: calls €10
    xxTof59xx: folds
    TibAuPoker: folds
    loubak33: folds
    *** FLOP ***
    Agonija1: bets €16
    ArtPlaie: calls €16
    *** TURN ***
    Agonija1: bets €40
    ArtPlaie: calls €40
    *** RIVER ***
    Agonija1: bets €96
    ArtPlaie: raises €712 to €808 and is all-in
    Agonija1: calls €271 and is all-in
    Uncalled bet (€441) returned to ArtPlaie
    *** SHOW DOWN ***
    ArtPlaie: shows (two pair, Sevens and Fours)
    Agonija1: shows (two pair, Nines and Fours)
    Agonija1 collected €869 from pot
     
     
    Minraise sur board 4 flush
    Dealt to ArtPlaie
    Virus ZuBz: raises €4 to €6
    Crocodeeeal: folds
    bonjambon: folds
    ArtPlaie: calls €6
    bonjambon said, "c le zubziPok"
    MELJA59: calls €5
    chameau06: folds
    *** FLOP ***
    MELJA59: checks
    Virus ZuBz: checks
    ArtPlaie: bets €14
    MELJA59: folds
    Virus ZuBz: calls €14
    *** TURN ***
    Virus ZuBz: checks
    ArtPlaie: checks
    *** RIVER ***
    Virus ZuBz: bets €34
    ArtPlaie: raises €34 to €68
    Virus ZuBz: folds
    Uncalled bet (€34) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €113 from pot
    ArtPlaie: shows

    En gros river je pars du principe que mon adversaire ne détient que très peu de combos de mains contenant l’as de pique. D’abord seuls ou sont possibles. Je ne suis pas certain que le premier soit relancé préflop, je ne suis pas certain que le second soit très souvent check/callé flop.
    De mon côté je détiens en revanche certains que je jouerai assez souvent de la sorte (flat pré-flop, checkback turn), et 100% des . L’autre argument jouant en ma faveur c’est qu’il n’est pas si simple pour moi de n’avoir rigoureusement rien river. Sans aucune equity sur un board si riche je vais régulièrement checker back. La conséquence c’est que pour bluffer ici sur cette river il va me falloir assez souvent tourner au moins une paire en bluff. Alors ça ne joue pas tant que ça mais j’ai l’image de quelqu’un qui aime bien herocall, et ça doit sembler plus rare que je tourne en bluff une paire plutôt que de call avec comme un crétin.

    Et voilà je ne crois pas que grand-chose d’autre ait besoin d’explication. Mon adversaire a relativement peu de , j’en ai beaucoup et je le crois régulièrement capable de tourner une paire en bluff. Son sizing river, assez cher, aura généralement tendance à le polariser et je ne suis pas totalement certain qu’il bet ainsi avec . Cela ne devrait théoriquement rien ou presque rien changer vu que ma range de minraise va être 100% polarisée { , bluff} et ne contiendra jamais de pique faible, mais psychologiquement tout le monde n’arrivera pas à fold sur un minraise ici.

    Allez une petite dernière plus rigolote et copieusement +ev :
     
     
     
     
    Shove K-high river sur donklead d’un joueur récréatif
    Table 'Larink III' 6-max Seat #3 is the button
    Seat 1: Cha444_Fr (€245.50 in chips)
    Seat 2: ArtPlaie (€218.61 in chips)
    Seat 3: doud139 (€136.42 in chips)
    Seat 5: stiffler475 (€210.24 in chips)
    Seat 6: Crocodeeeal (€248.48 in chips)
    stiffler475: posts small blind €1
    Crocodeeeal: posts big blind €2
    *** HOLE CARDS ***
    Dealt to ArtPlaie :Kh:Jc
    Cha444_Fr: folds
    ArtPlaie: raises €4 to €6
    doud139: calls €6
    stiffler475: calls €5
    Crocodeeeal: folds
    *** FLOP *** :7c:9h:Qc
    stiffler475: checks
    ArtPlaie: bets €13
    doud139: folds
    stiffler475: calls €13
    *** TURN *** :7c:9h:Qc:3c
    stiffler475: checks
    ArtPlaie: bets €32
    stiffler475: calls €32
    *** RIVER *** :7c:9h:Qc:3c:Qs
    stiffler475: bets €56
    ArtPlaie: raises €111.61 to €167.61 and is all-in
    stiffler475: folds
    Uncalled bet (€111.61) returned to ArtPlaie
    ArtPlaie collected €219 from pot
    ArtPlaie: doesn't show hand

    Pas de gros miracle ni de grosse explication requise ici. Environ un milliard de draws sont présents au flop, et beaucoup ont miss à la river. JT, 8T, 68 pour ne citer que les plus évidents. Les trèfles sont, bien sûr, problématiques.

    Néanmoins mon adversaire snapcall le flop et la turn, signe très caractéristique de main moyenne et/ou de tirage. Je ne m'attends pas vraiment à ce que son action soit instantanée avec la nutflush turnée (ou très ponctuellement pour essayer d'induire un truc)

    C’est pourquoi quand il donklead la river, aux environs de la moitié du pot (ce qui tend de nouveau à me faire éliminer flush), je suis très confiant qu’il a une main médiocre extrêmement souvent. Fut un temps j’aurais call son bet, puis j’aurais posté mon brag ou mon fail sur le CP, selon qu’il m’aurait montré JT ou :Ac:Tx . Depuis j’ai réalisé que je pouvais gagner ce coup 100% du temps et j’envoie tout comme un singe, c’est moins classe sur le CP mais plus lourd dans mon porte-monnaie.

    Allez je vais m’arrêter là. Je pourrais vous en soumettre bien d'autres mais pour tout dire la plupart j’en ai un peu honte ...

    A très bientôt !
     
     
  15. Like
    N!co reacted to Mr Sneeze for a blog entry, Expérience FPS, part 2   
    J'ai fini mon précédent billet en parlant de l'ego. Je vais commencer celui-ci sur le même thème.
    Il y a tellement d'ego à une table de poker, tellement de testostérone qui bouillonne. C'est d'ailleurs probablement ce genre de trip que les joueurs recherchent dans le poker: la combativité leur donne leur dose hormonale.

    En live, l'ego est énorme. Quand on joue online derrière un écran, il arrive qu'on se retrouve dans des bataille de couilles avec certains joueurs, mais l'écran nous protège. On peut spew beaucoup plus sans se sentir ridicule, on ne craint pas autant que nos moves se fassent démasquer. Et puis au fond l'argent paraît plus virtuel. En live, waou, tellement de joueurs prennent les choses personnellement. Comme je le disais, j'ai fait un gros travail pour apprivoiser mon ego, donc je suis personnellement moins impacté par des batailles inter-individuelles (j'ai moins de choses à prouver aux autres qu'avant, moins de volonté de mettre mes balls sur la table... l'agressivité, oui, mais maîtrisée et intelligente). Mais je suis bien obligé de prendre en compte cette réalité.
    L'autre jour, à Cadet, en cash game 5/5€, j'arrive vers 1h du mat, dis bonjour à la table, et certains joueurs me regardent comme s'ils essayaient de lire en moi: 'qui est ce punk avec des cheveux longs et un pull pourri qui arrive comme si de rien n'était avec un gros stack à 1h du mat?' En tout cas c'est l'impression que j'ai eu.
    En bref, je reçois des mains jouables très vite et j'open genre 4 de mes 5 premières mains. Et là, direct, 2 ou 3 joueurs me regardent comme si je perturbais leur tranquillité. Un type notamment me regardait avec un air de: 'pour qui tu te prends?'. Avant je me serais ptet mal adapté à ce genre de dynamique, mais pas là. J'ai juste regardé cet homme, sans agressivité, sans m'impliquer. Et j'ai vu qu'ils allait pas me donner de crédit pour la soirée, c'était trop tard, son ego était impliqué maintenant, parce que j'avais osé open un peu trop de mains à sa convenance. A noter que cet homme était visiblement un joueur récréatif, marié, qui me semblait d'apparence aisé, le genre de personne qui a une situation professionnelle relativement confortable ; le genre intelligent, qui aime se mesurer à une table de poker. Clairement pas un gambleur fou, mais quelqu'un qui vient pour montrer qu'il est le mâle dominant. En tout cas il se sentait de me donner une leçon, je l'ai vu tout de suite.
    Et j'ai fait tout mon profit de la soirée grâce à ça, en essayant d'avoir une idée très précise de ce qu'il recherche dans le poker. C'est assez différent que de se limiter à se dire: 'oh c'est un joueur faible /fort pour X et Y raison'. On est dans le psychologique là, et c'est une dimension primordiale du live, souvent sous-estimée (l'importance de l'image!!!).

    Bref, je parle pas des FPS dans tout ça. Mais j'y viens: l'ego investi en tournoi est encore plus important qu'en cash game. En cash game, il arrive que la table soit super funky, qu'on rigole bien, toussa. En MTT, tout le monde se tait, tout le monde tank et prend 5 minutes pour regarder ses cartes avant de fold. C'est bien compréhensible, la survie est dans toute les têtes. Il y a donc cette tension énorme, avec une énorme part de 'drame'. En tournoi, l'attachement est encore plus grand qu'en cash game j'ai l'impression.
    A la fin du day 2, j'étais dans les chip leaders avec 360k (et non pas 430k comme annoncé sur les coverages, ma faute: j'ai pas su compté mes jetons). Le soir, c'est limite comme si on me disait que j'allais faire la table finale. Attends une seconde, il reste 120 joueurs! Même si je suis dans le top 10, ya encore beaucoup de route vers la TF.
    Et en préparant mentalement mon day 3, j'ai bien fait attention de pas m'emballer. Je me suis dit: ok j'ai un stack c'est cool, ça me donne des options. Maintenant,ya toujours la possibilité que je perde des coups et que je bust avant même l'ITM! C'est aussi très probable que je fasse juste un mincash, et que je me sentes déçu. Mais justement, je me suis préparé à cette déception. Un tournoi, c'est beaucoup de chance, beaucoup de revers de fortune. J'ai eu de la chance d'avoir un excellent day 1 correct, un day 2 excellent, rien n'indique que mon day 3 sera bon. Et de fait il ne l'a pas été ; j'ai fait de mon mieux mais je suis vite passé de 360K à 70K, dans les shorts stacks à batailler pour survivre la bulle.

    Et ça ne m'a rien fait. J'étais complètement non affecté. J'ai perdu mes chips, ok, c'est une réalité, je vais continuer avec ce que j'ai. Au final j'ai fais ITM, et ça me déçoit pas. J'ai fais ce que je pouvais. Mes moves sont passés le jour 2, et ont globalement échoués le jour 3. Notamment j'ai perdu la plupart de mon stack en essayant de bluffer un joueur qui m'a snap avec les nuts.
    Est-ce que ça veut dire que j'ai spew? Peut-être, et peut-être pas. Peut-être que je me suis juste retrouvé contre le top de sa range au mauvais moment. Il faut tellement de réussite pour naviguer dans un tournoi! Et je parle pas que des flips évidemment. Quand on passe un bluff, c'est de la variance positive, parce qu'on chatte que vilain n'ait pas les nuts à ce moment là. Or on pense toujours qu'on est un sick génie quand on passe un gros bluff, et qu'on est un abruti quand ça échoue. Faut oublier tout ça. Non-attachement à l'impermanence des choses. On prend une décision à un moment, parce qu'on a un read, une vision stratégique. Et ensuite les cartes sont révélées. Mais c'est pas l'important. Parfois on se fait snap et on peut avoir l'air con. Mais les joueurs qui craignent d'avoir l'air con ne feront jamais de perfs.

    J'en reviens à l'aspect dramatique des tournois: tellement de joueurs spew tous leurs jetons après avoir perdu un gros coup. Tellement de joueurs jouent comme un freeroll après avoir gagné un gros coup. Tellement de joueurs croient que ça y est, ils ont leur place en TF parce qu'ils ont monté du jeton. En conséquence, beaucoup de déception potentielle. Il faut pas oublier que tout va très vite en tournoi. Au poker, perdre un pot de 50bb arrive tout le temps, n'importe quel joueur de CG le sait bien ; en tournoi, cette réalité est comme oubliée, et perdre 50bb est un désastre. C'est vrai que perdre 50bb peut compromettre la survie, mais la réalité du jeu no-limit, c'est que les jetons circulent. Ils volent même. C'est très important de toujours se souvenir de ça, et de ne pas rentrer dans le côté dramatique du genre: 'oh jsuis chip leader, je dois rester chip leader, et si je perds un gros coup je vais être dévasté'. La réalité est que très souvent les chip leaders des premiers jours ne restent pas chip leaders et bust avant la TF. La réalité est qu'il n'y a que la main en cours: passer d'un petit stack à un gros stack ou vice versa n'a aucune importance, ou ne devrait pas en avoir pour les joueurs de poker avertis.
    Et tout le monde prend tout personnellement, OMG. Genre tu 3b un gars une fois, et puis tu gagnes un autre coup postflop contre lui, et c'est lancé: vous êtes ennemis et il va chercher à 'gagner' la bataille de balls. J'ai gagné mon plus gros pot du day 2 contre un joueur un peu ego-maniaque (pas mauvais au demeurant, agressif surtout) ; vu que j'ai joué quelques pots contre lui où il semblait que je le laissais pas me marcher dessus, ni marcher sur la table, je sentais qu'il avait l'impression que je lui en voulais personnellement. Je n'ai pas cherché à changer son impression, parce qu'elle pouvait me servir stratégiquement, mais je n'ai mis aucun attachement émotionnel dans la situation. Mon ego n'était pas sur la table, mais lui le croyait (en tout cas je croyais qu'il pouvait y croire), comme le gars dont j'ai parlé au dessus en cash game. C'est le genre de truc qu'on voit par le regard et la présence, c'est très intuitif, presque animal. On le sait quand ça arrive.
    En bref on se retrouve dans un coup où il open (il open wide), je flat AKs au CO (décidé que j'aurais beaucoup de postflop value en callant, vu que vilain était un joueur très aggro, mais intelligent et je pense très compétent pokéristiquement). Le flop est génial: AK2r ; on est 3, vilain CB, je call, l'autre fold. Turn 5, il check, je bet entre 30 et 40% du pot (j'avais une stratégie globale de small stabs alternés parfois de big bets, donc j'ai continué), il call. River 2, il check, je shove pour 2 fois le montant du pot. La raison est que je représente surtout un Ax qui essaye de voler le coup et d'éviter un chop. Et sur le coup, vu l'historique et l'ego de mon adversaire dirigé à mon égard, j'étais convaincu qu'il pourrait se level, alors que si on regarde la situation à froid, c'est sûrement un fold avec Ax pour lui.
    En effet il était chip leader de la table et j'étais second en chips avec un gros stack. Est-ce que je me risquerais vraiment à overbet all-in en bluff (genre avec JT ou KQ) contre le seul joueur de la table qui puisse m'éliminer? Et qui a toutes les raisons d'être suspicieux, qui est pas le genre nit, mais plutôt le genre loose qui aime bluff avec J4o? Pour être honnête j'aurais sûrement overbet avec Ax sur ce spot, mais ça reste quand même une situation dégueu pour lui (s'il perd le coup il passe de chip leader de la table à short stack). Mais comment aurait-il pu fold? Ca aurait été signe qu'il perdait la bataille égotique dans le grand drame du tournoi, et ça il ne pouvait pas l'accepter. C'était au fond plus important que sa survie, et plus important que de réfléchir rationnellement à ce que je pouvais bien faire avec mon énorme overbet. Comprendre les motivations psychologiques de vos adversaires peut vous ouvrir des possibilités stratégiques énormes, que ce soit en termes de lignes, ou de sizing, voire même de body langage pour le live.


    Pour conclure, je dirais donc que beaucoup de joueurs gagneraient à discipliner leur ego quand ils jouent. En ce qui me concerne, je crée de l'edge en disciplinant le mien autant que faire se peut, et en étant capable en conséquence de voir plus objectivement les egos des autres (qu'est-ce qu'ils cherchent à la table).
    Aussi, toute cette dimension dramatique des MTT, ainsi que la 'gloire' qui y est attaché avec les journalistes, les titres, etc, les rend beaucoup plus intenses émotionnellement que le cash game. Jouer 7 h de tournoi implique une concentration d'une grande intensité, et donc une grande endurance physique et mentale. J'étais bien crevé après chaque jour de tournoi! Mais je suis resté concentré jusqu'au bout, et j'ai aimé cette dimension sportive. Le cash game restera mon terrain de prédilection, mais je risque de m'essayer plus souvent et plus sérieusement aux MTT.

    Edit: j'aimerais parler du 'high' des tournois. Je me suis senti très excité après tous les jours de tournois. Même en ayant fini 65ème, j'étais encore super chaud plusieurs après avoir bust. Ya une adrénaline énorme du fait de la compétition et de l'aspect 'survival'. J'imagine même pas le high qu'on doit ressentir en faisant une TF d'un gros tournoi live. J'en déduis qu'il y a pas mal de risques à ce genre de sensation. Par exemple, un joueur qui arriverait à faire une ou plusieurs grosses perfs pourrait facilement s'emballer et se sentir comme 'au sommet du monde'. Ca peut avoir des avantages au niveau confiance, au niveau des moves qu'on ose faire, etc. Cependant, le risque serait l'incapacité à se remettre en question, l'incapacité à comprendre les échecs qui vont invariablement venir à un moment ou un autre. Je pense du coup que ça doit arriver à pas mal de joueur de suivre le trajet 'étoile filante', c'est-à-dire avoir des succès, et paradoxalement ne pas parvenir à se 'remettre' de ces succès, incapables de voir que le chemin est parsemé d'embûches, de défis, et que les succès passés ne garantissent rien sur le futur. Seul le présent compte.
  16. Like
    N!co reacted to Mr Sneeze for a blog entry, Expérience FPS   
    Quelques pensées à la sortie du FPS Paris.

    D'abord, j'ai pas mal hésité à le jouer. La raison est que j'ai très peu d'expérience en tournoi (j'en joue entre 50 et 100 par an), surtout en live, et très peu de perfs. Malgré ma confiance en cash game, surtout online, j'étais quelque part effrayé de me mesurer aux sharks de MTT. Aussi, je commence seulement à bien jouer en live: pendant très longtemps j'avais peur de faire du volume en live, et je jouais souvent sous-optimalement, avec une sorte d'anxiété à la con. J'ai pendant longtemps eu une personnalité très timide et introvertie, mais aussi très sensible aux 'énergies' des environnements et des gens, et du coup une session live se finissait souvent pour moi avec un énorme mal de bide et parfois quelques stacks stupidement perdus. Globalement des résultats bien inférieurs à ce que je devrais espérer en étant reg de NL200-1000 online, et du coup un niveau a priori au dessus de la moyenne d'une NL400 live.

    Reste qu'il y a eu une transition depuis quelques mois, je me suis attaqué à des problèmes profonds, cachés dans les recoins de ma psyché. J'ai travaillé des choses dans mon rapport aux autres, à l'altérité ; sur un autre plan, j'ai aussi travaillé ma présence à la table, de façon à pouvoir contenir ma sensibilité qui me fait misplay, et j'ai travaillé mes reads en live, qui commencent à donner des résultats satisfaisants.
    Faire ce FPS c'était pour moi une sorte de test: d'abord me confirmer que je n'avais plus peur de jouer en live, ni de jouer en tournoi, et aussi que je n'avais plus peur de jouer des bons joueurs. Je ne crains pas de jouer des bons joueurs en CG online, mais en MTT live, hum, j'avais de l'appréhension.

    Force est de constater que mes peurs étaient sans fondement. Je pense avoir tout à fait le niveau pour batailler et tenir ma place dans un event comme le FPS main event. Je manque d'expérience en tournoi, certes, et je vois bien que je suis pas un crack dans le jeu à 30-40bb, mais je pense beaucoup au jeu en général, et j'ai un paquet de moves dans mon arsenal, notamment en termes de sizing. En bref, j'ai réussi à finir ITM de ce FPS, et surtout je pense avoir fait de mon mieux, ce qui me permet peut-être enfin de dépasser ce manque de confiance incompatible avec une carrière de joueur pro. En fait, quand je manquais encore cruellement de maturité, j'avais cette sorte d'ego que beaucoup de joueurs de poker ont, surtout les plus jeunes ayant eu quelques résultats: je croyais que tout le monde était super mauvais, je croyais qu'il y avait UNE bonne manière de jouer au poker, et que c'était la mienne. Au fur et à mesure de ma progression, et en décidant de vraiment m'engager dans une pratique sérieuse, toutes les infinies complexités du jeu me sont apparues, et j'ai alors eu plusieurs crises de confiance, où je ne voyais pas comment j'allais pouvoir gérer toutes ces difficultés techniques et surtout mentales, que le poker crée.

    Et puis j'ai vite réalise que mon jeu progressait à travers ce travail tumultueux d'introspection. Que mon tilt s'amenuisait, que mes spews devenaient plus rares.
    Maintenant il y a rééquilibrage: je suis plus conscient de mon niveau réel, plus conscient de ce que je maîtrise et de ce que je ne maîtrise pas. Et je me rends compte que peu de joueurs, mêmes talentueux et sûrement meilleurs que moi, ne font pas ce travail d'exploration de leur intériorité (tellement d'ego et de pulsions sont mis dans le poker! volonté de domination surtout), et que ma force résidait là.
    Le manque de confiance ressenti était en fait une forme d'orgueil corrompue: en refusant de me mettre dans des situations difficiles et conflictuelles, je refusais aussi l'échec potentiel qu'implique la prise de risque. Donc il s'agit bien d'orgueil: l'orgueil qu'il faut toujours réussir. Or j'ai maintenant bien compris que l'échec fait partie du chemin, et que les vrais athlètes, les vrais guerriers, gardent la même attitude même quand tout s'oppose à leur succès. Ils ne craignent pas l'échec, et ils ne s'attachent pas au succès, ce pourquoi ils réussissent.

    Désormais, je sais (mieux) contenir mon ego. Je sais supporter les vagues de la variance, les vagues des émotions aussi, et j'évite de trop m'attacher aux choses. Moins d'ego implique moins de peur. Simplement, je fais le mieux possible, avec les forces que j'ai. Puisque je ne crains plus l'échec, ou le ridicule, je ne crains pas non plus le succès, ni les bonnes intuitions (parce que si on craint d'échouer, on perd le courage de vraiment faire des grandes choses).
    Tout ce pavé pour dire que j'ai décidé de jouer ce tournoi pour me mettre à l'épreuve, et que je suis content de ce qui est sorti de l'expérience. Je me sens prêt à batailler, je n'ai plus peur de me prendre des revers, parce que je ne le verrai plus comme une défaite personnelle. J'ai vu que 90% du field était composé de joueurs très très perfectibles ; j'ai vu que des joueurs expérimentés de tournoi pouvaient spew atrocement ; j'ai vu que les sick sharks étaient rares, même dans un tournoi à 1100€ (live certes). Bref, j'ai ma place.

    La confiance est là donc, mais elle implique aussi une responsabilité: pour avoir sa place parmi les meilleurs, on peut jamais s'arrêter de travailler, on peut pas prendre la pratique à la légère.


    (la suite dans une deuxième partie, parce que je blablate trop).
  17. Like
    N!co reacted to Seb2Mars for a blog entry, Début de l'ascension   
    Bonjour à tous,

    Je vous ai laissé dimanche soir avec les Sit N Go 1 €.
    J'aurais fait en tout 204 SNG avec un ROI de 15.63 % : échantillon toujours aussi petit mais j'ai pu monter de limite grâce une victoire assez sympathique me permet de grimper au dessus



    Une victoire qui fait du bien à la confiance, malgré mon niveau de jeu à 4 left largement bordeline, notamment dû à la fatigue (je précise que j'ai un emploi et la journée a été longue !)
    Après une victoire, on relâche souvent son niveau de jeu par la suite. J'ai commencé par une trentaine de SNG à 3€ (6Max Turbo) depuis jeudi avec un ROI de - 15.68 €. Un jeu nettement moins intéressant, des calls préflop et des moves postflops un peu hasardeux. J'ai remarqué néanmoins une augmentation du nombre de tentatives de bluffs ;-). J'ai fait également quelques HU en Hyper Turbo avec 12 victoires pour 5 défaites. Avec mon idiotie, j'avais déjà joué des HU HT à 100 € donc c'est une structure que je maitrise plus ou moins qui demande pas mal d'agression et une bonne lecture de range.

    En bonus, je vous offre néanmoins ce joli call de mon adversaire :

    http://www.boomplayer.com/en/poker-hands/Boom/5551725_E86F53380E

    Pour finir, un point sur mon sharkscope depuis le début de mon aventure




    A bientôt
  18. Like
    N!co reacted to M€LJA for a blog entry, Et toi Melja, qu'est-ce tu deviens ?   


    Salut chers lecteurs même si je doute que vous soyez encore nombreux après plus d'un an sans publier .




    Je dois l'avouer,si tout irait bien et que j'aurais 4 tables qui tournent en ce moment , je n'aurais probablement pas pris le temps de revenir poster sur ce blog .




    Vous l'aurez remarqué, je ne suis pas une lumière en orthographe mais je vais essayer de faire du mieux possible pour vous raconter ma vie pokéristique et la vie du poker en général durant cette année passée .




    Commençons par le commencement , mon BAN des casinos français et des sites ARJEL suite à une altercation dans un casino .




    La plupart d'entre vous connaissent déjà l'histoire donc je vais éviter de revenir dessus même si il faut bien dire que cette sanction m'a quand même mis un gros frein dans ma vie de joueur de poker .




    Juillet 2012 : Suite à l'altercation du mois de mars , Je suis convoqué à la PJ de Lille où l'on me signifie l'arrêté ministériel qui m'interdit d'entrer dans tous les casinos de France et surtout de jouer sur tous les sites français agréer par l'ARJEL pour une durée de 2ans .




    La nouvelle est dure à accepter même si je m'y attendais après avoir eu des échos par des gens du milieu . Je décide dans un premier temps de m'expatrier en Belgique pour jouer sur le .com mais ma gestion de bankroll désastreuse va vite me résoudre à rentrer en France au bout de deux mois sans vraiment avoir pu m'installer sur le .COM.




    De retour chez moi complètement broke , je décide d'ouvrir des comptes sur les sites de poker français sur le nom d'amis qui ne sont pas joueurs .



    Winamax détecte assez vite la supercherie et me clôture mon compte . Aucun recours à faire, passons .



    J'ouvre ensuite trois autres comptes sur d'autres rooms qui me permettent encore à l'heure actuelle de jouer .




    Mais le soucis quand on joue sur le compte d'un autre, c'est qu'il faut être très discret ce qui veut dire ne pas parler de ses perfs publiquement, (assez chiant pour un bragueur comme moi) mais aussi faire très attention avec les cash out pour ne pas "déranger" trop souvent l'ami qui me sert de prête nom ni sa banque qui n'aime pas forcémment le poker ...




    Même si je réaliserais un gros hiver sur Barrière (+20k€) et quelques coups d'éclats en MTT (notamment la win d'un SCOOP et d'un HR sur pokerstars), mes sessions sont souvent dominées par le sentiment de ne pas être moi et surtout par ce tilt récurrent depuis des années qui m'empêche d'avoir une bankroll stable . Je me suis fait à l'idée qu'il ne me quittera d'ailleurs jamais .




    Pour ce qui est des tournois live, j'en ai disputé qu'un, le WPT Bruxelles à 1650€ en Février ou j'ai spew comme un cochon et bust au bout d'une heure . Pas de quoi raviver ma flemme pour le live !




    [idea=Et maintenant, on fait quoi ?][/idea]




    Je suis dans une période ou je me demande combien de temps vais-je encore avoir l'envie de jouer au poker ...




    Oui, j'ai gagné beaucoup d'argent ces dernières années (environ 150k€) mais tellement irrégulièrement qu'il m'arrive de rouler dans une belle Audi 6 mois et de prendre le métro les 6 mois d'après ...




    Croyez moi ou non, Il m'est arrivé cet hiver de dépenser en une après midi 10 000€ en liquide dans un café sur des courses PMU à coup de 1500€ gagnant par cheval . C'etait un samedi . Je me souviens que tout le monde me regardait échanger mes billets violets contre un vulgaire récépissé .




    Mes amis présents ce jour là et qui sont pour la plupart en galère avaient envie de gerber ...



    Et bien pas moi .



    L'idée que j'ai eu pour me refaire ? Miser le lendemain les 5000€ qui me restait sur un match de tennis féminin dont j'ai oublié le nom de la joueuse, je sais qu'elle avait un nom de russe qui m'avait inspiré confiance et qu'elle avait une cote de 1,75 . ma joueuse a facilement gagnée le 1er set 6-1 mais quand elle a perdue le second , je savais déjà au fond de moi que mes derniers 5000€ ne m'appartenaient déjà plus .



    S'en suivra quelques mois de galère où j'ai même du faire de l'intérim pour pouvoir payer mes factures .




    Comme beaucoup de joueurs donc, je suis un flambeur/spewtard dans l'âme et les rooms de poker l'ont bien compris : avec la mise en place depuis 2 ans des hyper turbo et déglingos, je suis tout simplement break even en HU, j'ai eu la chance de trouver une certaine réussite en MTT qui m'a permis de pouvoir encore gagner .



    C'est donc très difficile mentalement de toujours repartir jouer au poker et d'ouvrir des heads up à 10 balles ou pire encore bosser pour 70€ par jour à l'usine quand on a claqué 15k€ le mois d'avant ...




    C'est la principale raison qui me pousse à réfléchir à mon avenir car je me dis que finalement, l'argent du jeu n'appartiendrais t'il pas au jeu ?



    Mais ce n'est pas la seule raison qui me fait me poser des questions sur l'utilité de continuer au poker ...




    Le niveau des joueurs sur le .FR augmente de plus en plus , le FISC guette, mais surtout la lassitude du jeu et la fatigue mentale devient de plus en plus dure à gérer , je m'en expliquais sur un thread sur le CP qui parlait du blues du grinder il y a quelques mois :




    "Je ne parlerais pas des périodes de bads run car je pense que l'on vit tous à peu près la même chose dans ce cas, mais plutôt du mal être du joueur de poker même quand tout va bien :



    C'est vrai que je me sens privilégié face à mes amis qui galèrent à se lever à 6h du mat tous les jours pour un smic mais parfois , j'échangerais bien les rôles une petite semaine par mois . Je m'explique : Ne rien faire d'autre que jouer au poker sur son PC tous les soirs , parfois même le jour est vraiment lassant au bout d'un moment . Parfois j'ai vraiment envie d'avoir une vraie vie professionnelle avec des rapports humains etc (sauf à France Telecom
    ) ... Comme beaucoup l'ont dit , être joueur de poker nuit aussi à une bonne hygiène de vie (repas avalés à la hâte etc ..) et créer un décalage avec la vraie vie comme le fait de terminer une session à l'heure où d'autres se lèvent pour aller au travail .



    Il m'est arrivé de me sentir mal en rentrant d'un cash game live en casino à 6h du matin en croisant les enfants qui partent à l'école , même en ayant gagner un SMIC en 5 heures de session . Il m'est aussi arrivé de ne pas avoir envie de commencer ma session du soir mais de me sentir obligé de la faire , comme par manque ou par appât du gain .




    Pour être un joueur de poker épanoui , il faut être un bon gestionnaire (ce que je ne suis pas du tout) , et avoir un mental à toute épreuve . Il faut apprendre à aller se coucher à l'aube en ayant perdu 1K contre un mongolien qui comprend rien au jeu alors qu'on sait qu'en principe on aurait du lui prendre 2k ou encore perdre en 1 soir le bénéfice qu'on a mis 1 semaine à gagner , parfois plus . A part l'expérience rien d'autre ne peut apprendre à accepter ce genre de trucs .




    Ce que je trouve dur aussi c'est qu'il faut constamment apprendre à repartir de rien ou presque , nous jouons au poker pour gagner de l'argent . On part d'un petit dépot puis on grind pendant des mois jusqu'à atteindre une certaine somme et là on a l'envie de s'acheter quelque chose (ou de simplement payer ses factures pour ceux qui jouent à des limites plus basses) et on cash out et devons repartir de plus bas . Cet éternel recommencement est fatigant mentalement et c'est encore plus vrai en cas de brokage . Ce problème ne concerne pas ceux qui ont une gestion de bankroll parfaite mais je pense que l'on est très peu dans ce cas .




    On parle aussi beaucoup de la liberté de ce mode de vie mais je me souviens avoir refusé plusieurs fois des sorties avec des amis car "ce soir c'est dimanche et c'est jour de tournoi" ou " non ce soir j'ai 500€ à rattraper" sans parler des évènements de plus en plus fréquents ( FCOOP,SCOOP,WS etc...) qu'on a pas envie de louper et qu'il faut financer . On a beau être libre sur les horaires , ce jeu est notre gagne pain si on ne joue pas on ne gagne pas . ça demande énormément de temps et un joueur de poker travaille beaucoup plus qu'un salarié aux 35h et souvent 7 jours sur 7 .




    Pas de soucis donc avec le fait de gagner beaucoup plus d'argent que Mr Tout le monde car comme tout métier qui paie , il faut non seulement bosser beaucoup mais surtout avoir les compétences , voire un talent , ce qui n'est pas donné à tout le monde .




    Malgré tout ces inconvénients , Je suis d'accord avec ceux qui disent que réussir à gagner sa vie grâce au poker est une véritable chance mais il y a un dicton que j'ai entendu qui est on ne peut plus vrai : " Le poker est l'argent facile le plus difficile à gagner " . Cette phrase résume à peu près tout ."




    Et oui , ce n'est pas tous les jours facile et Chaque jour, on apprend la retraite prématurée d'un joueur et on sent dans le discours de tous que l'augmentation du niveau, la menace du FISC et surtout la pénibilité mentale du "métier" pèsent de plus en plus dans les esprits .



    [learn=Le poker, une perte de temps ?][/learn]



    Cette photo de moi à côté d'Arnaud Matern pendant l'EPT Deauville il y a déjà 4 ans illustre vraiment bien ce que j'exprime dans ce billet . Pourquoi ?








    Rappelons nous . à l'époque, je suis un jeune ramdom qui prend plaisir à jouer l'attention whore sur un forum de poker et qui rêve de faire une grande carrière de joueur de poker sponsorisé .



    Arnaud Matern est lui l'un des joueurs les plus reconnus dans le poker français partageant l'affiche de Pokerstars avec Elky .



    Ou en est-on aujourd'hui ? Pour moi on vient d'en faire le tour et rien de bien folichon .



    Mais pour Arnaud Matern, c'est encore plus terrible puisqu'il a perdu son sponsor et que çela fait maintenant 17 mois qu'il n'a pas fait ITM alors qu'il dispute encore de nombreux EPT .




    C'est donc ça la vie de rêve ?




    Et Elky il est encore là me direz vous ?



    En effet , il continue à parcourir le monde sous les couleurs de Pokerstars mais si Hendon mob lui retirerait les buy in de tous les tournois qu'ils disputent sans faire ITM, je pense qu'il ne lui resterait que la moitié de ses 10 millions de gains en live . et oui ça va vite quand on fait des one drop à 1M$ ou des super high rollers à 100k$ .




    Mais bon, tout le monde n'est pas Elky et nombreux sont les joueurs qui ont disparu du circuit soit parce qu'ils se sont broke même en ayant gagné des tonnes auparavant, (je pense à Kzouls qu'on ne voit plus sur aucun tournoi depuis plus d'an même si je ne sais pas si il est broke mais c'est fort probable) ou d'autres comme Tristan Clémençon .



    Rappelez vous il y a 6 ou 7 ans , le petit prodige malmenait ses adversaires sur les tables de Poker770, aujourd'hui, celui qu'on surnommait le PDG quand il était chez Winamax a finit par vraiment le devenir en investissant ses gains pendant son sponsoring dans la création d'une entreprise . Peut être le plus malin de nous tous ?




    J'ai donc l'impression que par les temps qui courent, la tendance est au déclin .




    Mais paradoxalement, les chiffres en terme d'affluence sur les tournois live sont très bons . On vient de battre le nombre de participants du circuit WPT à Marrakech et les WSOP-E d'Enghien sont dans la même lignée que l'année dernière malgré la perte du glamour de la Côte d'azur .




    Mon discours n'est-il alors pas trop alarmiste ou trop personnel ?



    Peut être est-ce juste la fin d'une génération de joueurs dont je fais partie que la routine et les frustrations des 80/20 décisifs perdus ont finit par lasser ? Réponse dans quelques années .




    Mais quand on regarde ce que sont devenus les précurseurs en la matière, il y a de quoi penser que le poker ne fût pour eux, comme pour beaucoup, qu'une brève illusion ... Rappelez vous : Pascal Perrault, Thomas Fougeron, que je me souviens avoir croisé il y a 2 ans à St Amand, cherchant désespérément un stacking pour jouer le 500 deepstack .



    Je ne cherche pas à me moquer de ses joueurs mais ils représentent pour moi le début du poker Français et je ne peux m'empêcher de les citer .




    Mais pas de panique, Il y aura toujours de nombreux candidats prêts à se lancer et à rêver de gagner sa vie au poker pour, pourquoi pas un jour, ship un gros tournoi live qui changerait leurs vies.





    Car, si les années passent, emportant avec elles les exploits et les souvenirs d'anciennes gloires , il y en aura toujours de nouvelles pour faire rêver le joueur comme Quentin Lecomte, qui du haut de ses 20 ans, ferait mourir d'envie tout ramdom qui bosse pour le SMIC toute l'année et qui vient de découvrir le poker .



    Le petit 2balla n'a jamais aussi bien porté son nom : en 2013, il a déjà encaissé 200 000€ et, cerise sur le gâteau, vient de trouver un sponsor à l'heure ou la majorité des joueurs perdent le leur . Mais le plus dur reste à faire : rester positif sur le très long terme .




    En fait, ce que je veux résumer de tout ce billet c'est que peu importe votre niveau, le poker, c'est des gains , des pertes puis des gains puis des pertes .



    Au final , tout cela commence à ressembler à une perte de temps pour moi et pour les stars mondiales de ce jeu, c'est la même chose comme le
    montre cet article datant d'aujourd'hui .



    Et
    Gus Hansen, ce "Dieu" du poker qui semblait maîtriser les cartes, comment se passe sa vie de joueur pro ?



    Je vous laisse chacun réfléchir à votre sort, quand à moi, je n'ai aucune idée de ce que demain sera fait . Peut être vais-je tenter de me faire stacker un petit montant pour jouer online car il est possible que jouer avec l'argent des autres me responsabilise dans ma gestion du tilt et de ma bankroll .




    Ah oui, au fait ... comme Gus, je viens de me broke . Contre ce fameux mec décrit plus haut, celui qui comprend rien au jeu, mais qui utilise la part de hasard à merveille . Cette même part de hasard qui finira un jour par lasser les meilleurs d'entre nous ...




    EDIT : La lassitude, Roger Hairabedian en faisait justement part lors d'une
    interview à Live poker hier :



    " """Mais j'avoue ressentir aujourd’hui une grande fatigue car toute une saison de tournois est très difficile et les jeunes sont plus affûtés physiquement que moi. Douze mois de poker en live à une cadence intense est très fatigant surtout vu mon âge et mon poids. il faut voyager toute l’année et cela peux coûter physiquement. Il faut aller au charbon. Je ressens aujourd’hui une lassitude après neuf mois de tournois. Quand les cartes vont bien tout est plus facile, mais quand elles se ternissent il est très difficile de tenir mentalement"




    Quelques heures plus tard , il remportait le second bracelet WSOP-E de sa carrière et les 150 000€ qui vont avec .



    De quoi relativiser et se dire qu'avec du talent, on finit toujours pas être récompensé un moment ou un autre et terminer ce post un brun nostalgique par une note d'espoir .

  19. Like
    N!co reacted to olivierp for a blog entry, Mon poker   
    Bobi mon amour <3...





    Salut Bobi ! Ca va ?


    Y'a pas bien longtemps maintenant, j'ai eu un message de Bobi qui me demandais de participer à un thread qu'il avait initié, soit disant parce que parait-il que j'ai déjà joué pas mal de main à ce jeu de carte qu'est le poker. Le thread en question :

    Je sais pas si vous connaissez Bobi, mais faut le dire tout de suite, c'est 100kg de muscles () et un caractère ultra agressif. Donc bon, ça a beau avoir l'air d'être un message anodin, ce n'en est pas un... Et puis en plus je l'aime bien et j'ai envie de lui faire plaisir

    Par contre je suis un peu emm**dé, malgré ce que j'ai dit au-dessus, je ne vois pas bien quoi ajouter directement à la conversation. Donc j'ai décidé de feinter, de ne parler que de moi. Et vu qu'un blog c'est fait pour ça normalement, ben je vais le poster ici.

    Donc voilà, j'ai pris la décision de parler ma relation ( <3) avec le poker depuis que j'y joue. Ca fait un bout de temps maintenant, et je suis passé par pas mal de phases différentes. Avec du bien et du moins bien. Je vais forcement parler pas mal de ma vie autour et de ce qui a influé sur les décision poker, mais le but du jeu, c'est quand même de parler principalement de mes états psychologiques vis à vis du poker.

    Le poker : un coup de bol et un exutoire





    La galère


    Il y a très longtemps, dans une ancienne vie, j'étais en thèse. Et franchement c'était quand même bien la galère. Pas la thèse hein (quoique...), c'est vraiment un milieu qui me convenait bien et j'avais eu la chance de trouver un laboratoire avec des chercheurs extrêmement compétents et des étudiants avec qui je m'entendais très bien, bref y'avait tout ce qu'il fallait pour me plaire.

    Sauf que... J'avais quelque soucis de santé et j'allais pas super super. Disons que parmi les chose qui m'étaient difficile à faire pendant les quatre ans qu'ont durés cette expérience, y'avait : tenir debout (ça m'est arrivé un certain nombre de fois de m'écrouler dans la rue, comme ça sans raisons...), et arriver à faire une phrase en entier passé midi. J'étais un poil fatigué, tout le temps.

    En plus de ça j'avais un directeur de thèse que je considérais énormément, mais qui avait une petite tendance lunatique... Et manque de bol, il était en phase terminale d'un cancer à ce moment là, ce qui donnait une ambiance de thèse un peu particulière...

    Bon disons que l'un dans l'autre ça allait pas trop, que je passais beaucoup beaucoup de temps chez moi à ne pas faire grand chose, et une grande partie de ce temps sur mon ordinateur.






    Un coup de bol


    Ca a quand même pris un petit moment, mais c'est à ce moment là que j'ai trouvé le poker. Et j'ai vraiment tout de suite accroché. Et en plus de me passionner, j'ai eu la chance de pouvoir monter assez rapidement en 2/4 sans avoir ni un winrate fantastique ni un niveau délirant.

    Outre le fait d'y trouver une passion (ce qui est toujours sympa), à ce moment là le poker m'a surtout permis de penser à autre chose. Dans la vrai vie j'étais vraiment tout en bas, au fur et à mesure des mois qui passaient je faisais des croix sur les différentes voies qui s'offraient à moi pour mon futur. Parce que bon tenir debout et arriver à articuler des phrases cohérentes toute une journée durant c'est quand même quelque chose qu'il faut en général savoir faire.

    Le coup de bol là aussi, c'est que j'étais capable de jouer au poker à des moments où je n'étais pas capable de faire quoi que ce soit d'autre (parler par ex...), et même d'être un peu gagnant sans faire des efforts démesurés. Je jouais sur Doyle's room à l'époque, ceci explique certainement cela ...

    Je crois bien qu'à ce moment là, le rôle principal du poker a été de me permettre d'avancer. Je ne suis pas sûr du tout que j'aurais pu finir ma thèse si je n'avais pas réussi à "m'évader" grâce au poker. Ca m'a permis de ne pas trop penser à moi à un moment où ça allait pas trop, et où je ne pouvais pas faire grand chose pour que ça aille mieux.

    Bon en tout cas à un moment donné j'ai rendu ma thèse, je l'ai même soutenue. On m'a demandé ce que j'allais faire plus tard... J'avais fait un croix sur toutes les carrières "classiques", je n'étais très clairement pas en état pour les envisager. Et un truc sympa quand même, c'est qu'après avoir fait des croix sur tout, il me restait le poker. Je gagnais déjà un peu de sous, et j'adorais ça, y'a quand même bien pire comme voie de garage...

    Les circonstances auraient été différentes, je suis à peu près sûr que je ne me serais pas lancé dans le poker "à temps plein", pour tout un tas de raison. Mais en tout cas, les choses étaient ce qu'elles étaient, et j'ai encore aujourd'hui l'impression d'avoir eu un bol fou de découvrir le poker à ce moment là. C'est quelque chose que je garde encore en tête aujourd'hui.

    Le poker compétition





    Sky 10/20 is the limit


    Tout juste sorti de ma thèse, j'avais deux objectifs relatif au poker :
    Me servir de mon nouveau rythme de vie de pouvoir regagner en forme
    Progresser au poker

    Pour me mettre dans l'ambiance quand même, je commence par un bad run incroyable (pour moi à l'époque) d'un mois. Un vrai hein, pile ce qu'il faut pour être en confiance...

    Ca se passe assez rapidement mieux quand même, et je regagne en forme petit à petit. Donc bon, le premier objectif se réalise doucement, reste à progresser. Quatre-cinq mois après la fin de thèse, je met enfin l'engrenage en route : je joue énormément en heads up. En plus de ça j'avais trouvé deux américains motivés pour progresser. On enregistres des vidéos de nos matchs, on les commente. Ça et le heads up, c'est le top absolu pour apprendre le poker.

    Je n'avais pas l'ambition de monter toutes les limites en HU, ça se passait bien, mais j'avais comme objectif de retourner au short handed ensuite. C'est ce que j'ai fait. Passé quelques réadaptations, je pouvais monter en 5/10 et me débrouiller très bien sur ces tables.

    Dans le même temps j'essayais d'autres variantes, le HU PLO en particulier où j'ai joué pas mal de mains. En tout cas je prenais énormément de plaisir à apprendre.

    J'essayais de passer en 10/20, je me cassais les dents.

    Je réessayais de passer en 10/20, je me cassais les dents à nouveau.

    ...

    Bref, j''avais du mal à monter plus haut, mais j'avais passé quelques mois "à fond" poker, en progressant et en regardant vers le haut : c'est vraiment une période que j'ai beaucoup apprécié. J'avais vraiment l'impression de faire partie d'une compétition mondiale. Je cherchais à monter les divisions, une à une, et j'y arrivais en partie. C'était vraiment bon.

    Clicking buttons




    Pas très bien dormi cette nuit...


    Et puis je suis retourné sous cortisone. C'est incroyable comme ça rend nerveux ces conneries... Au bout d'un mois à quatre heures de sommeil par nuit, je commençais à me sentir super limite en 5/10, trop fatigué. Et pour en rajouter une couche, je ressentais le besoin de canaliser la nervosité du moment.

    C'est là que j'ai commencé à vraiment mass multitabler, je me suis dit que c'est ce qui correspondait le plus à mon humeur / niveau effectif du moment. Je suis descendu en 2/4, je jouais 16 tables (limite de FT à l'époque). Si je me sentais encore plus limite, je descendais encore d'un cran, en 1/2, pour me sentir à l'aise.

    Ça dure un bon moment comme ça. Et puis le .fr est arrivé.

    Y'a un truc horrible avec le multitabling, c'est que c'est terriblement difficile de revenir en arrière quand on y a gouté...

    Donc je continue.

    Début août, ma femme se retrouve alité pour au moins deux mois. Donc bon, la vie sociale à ce moment là est plutôt en stand by. Alors je décide de me fixer un objectif : faire sne en quelques mois. Je joue une tonne en nombre d'heures et de tables, et trois mois après c'est plié : j'ai fait mon million de mains.

    Ça peut paraitre très bourrin, mais au final j'en ai un bon souvenir. J'étais motivé par un objectif, j'ai passé beaucoup de temps en couple, on attendait un petit. Un petit coup de mou quand même au milieu où j'ai eu mon pire bad run en terme de set up / flips. Si je me souviens bien, au bout de 100k mains début octobre, quand je prenais mon tracker, la première main avec laquelle j'étais gagnant c'était AQo... La bonne nouvelle quand même, c'est qu'à ce rythme, 100k mains ça dure dix jours...

    Papa





    Mon ptit


    Et puis je suis devenu papa. Au niveau poker, ça a marqué la fin d'une période où je jouait énormément de mains en prenant du plaisir.

    J'ai aussi déménagé en même temps, emménagé dans un appart en travaux, et fait une partie de ceux-ci... Quand est venu la fin du congé maternité de ma femme, je me suis occupé de mon petit, en attendant la crèche qu'on ne devait avoir qu'à la rentrée. Et puis avec les histoires d'adaptations, de travaux dans la crèche voisine... La rentrée en fait c'est fin octobre. Et fin octobre c'est le début des épidémies, et le p'tit avait pas encore fait ses défenses immunitaires... Donc bon, malade tout le temps, je continuais à le garder très souvent, fatigué par ses non nuits en plus...

    Au milieu de ça j'essayais de jouer au poker... Je l'ai vraiment très mal vécu. J'essayais de jouer dès que j'avais un moment de libre, donc forcément fatigué, nerveux, pas dans de bonnes conditions. Mes sessions duraient souvent moins d'une demi-heure, et pour arriver à faire des mains, je me retrouvais souvent sur trente tables....

    C'était complètement con, je n'arrivais simplement pas à accepter que je ne pouvais pas avoir le même rythme de jeu dans ces conditions. Et j'empirais la situation en voulant le forcer à tout pris.

    J'arrive quand même à faire un bilan en fin d'année (après avoir fini SNE avec une gastro à Noël chez mes beaux parents...) : je fais de la m**de. Et pire que ça, je le vis terriblement mal. Je décide de prendre du recul avec les résultats, et surtout de ne plus me donner d'objectifs poker. Je joue quand je me sens de jouer et j'essaie au maximum de ne rien forcer.

    Un aparté quand même, autant j'ai très mal vécu ma gestion du poker, autant j'ai eu la chance de participer à CPR à ce moment là, et j'y ai pris énormément de plaisir. Je crois que ça a énormément compensé le coup de mou lié au jeu en lui même.

    On arrive à l'an dernier, et j'ai déjà pas mal parlé de ces périodes dans mon blog.

    Quelque chose dont je suis assez content, c'est que j'ai plutôt bien vécu ma pire année poker. J'ai fait (beaucoup) moins de volume, et je pense avoir relativement bien joué pendant une grosse première moitié d'année. J'ai delete mes databases pour éviter de trop les regarder, mais de mémoire, j'étais 5bb/100 en dessous en ev au bout de six mois et 350k mains. Tout en étant gagnant.

    J'ai voulu faire une revanche contre ohsosick, j'aurais certainement du éviter... Je perds vraiment énorme et je crois que c'est la première fois depuis que je joue au poker que j'ai été incapable de reprendre la souris pendant deux ou trois semaines après m'être fait démonter... Ça je ne l'ai pas bien vécu.

    Et puis de septembre à décembre, j'étais vraiment très bas physiquement. Incapable de remonter la pente. J'ai très peu joué, et quand j'ai joué, j'ai très mal joué...

    Mais encore une fois, je crois que la seule chose que j'ai mal vécu niveau poker c'est le HU contre ohsosick. Je me suis pas mal détaché du reste, et c'est quand même beaucoup plus facile à vivre comme ça. Je vis quand même les hauts et bas liés au poker, je ne pense pas qu'on puisse totalement les éviter, mais au moins ça ne me mine pas plus que ça.

    Je pense que c'est un peu mon état d'esprit actuel, je suis explosé à peu près tout le temps, et si y'a un truc qui m'affecte, c'est bien ça. J'essaie de gérer ma forme, ma famille, mes amis, et je galère pas mal là dessus. Le poker vient après, et il a son importance.

    Deux choses pour finir :

    Quelque chose qui me surprend au fur et à mesure du temps qui passe : je prends toujours du plaisir à jouer. Alors bien sûr, les raisons de ce plaisir ont évoluées au fur et à mesure du temps, mais je pense que ce n'est pas le cas de tout le monde et que ça change absolument toute la relation que l'on peut avoir avec ce jeu.
    Ma relation au futur à complètement changé avec le poker. Avant, j'avais l'habitude d'essayer de me projeter à 5/10 ans pour savoir où je voulais être. Je ne le fais plus, je ne vois pas bien comment le faire en jouant au poker. J'ai d'ailleurs l'impression de m'y habituer plutôt pas mal. Depuis que je joue j'ai l'impression que ça peut s'arrêter du jour au lendemain. Un jour ça s'arrêtera...
  20. Like
    N!co reacted to anuscopie for a blog entry, GROS PEDE VA   


    salut les gros ped!

    5 petits mois pour trouver la motivation de pondre une nouvelle m**de infamme, au moment où j'écris ces quelques mots d'introduction je ne sais même pas encore de quoi je vais parler. Non parce comme dirait thierry "utopike" lacloture on s'en branle un peu des histoires de poker et de bad beat.

    t'as bien raison thierry, j'ai moi aussi bien compris que ce que recherchait les minables de ce forum c'est des histoires de roller qui se termine en deboitage d'épaules (mange put**n de trizz ), de pipes avec appareils dentaires et d'achat de baguettes de pains à la boulangerie du tier-quar. Oui parce que c'est passionnant tout ça, fin bien plus que ce jeux de con.
    J'adore les anecdotes de vie. Je pourrais vous en donner quelques une arrivées récemment. Vous parlez de la cullotte degueulasse de nelly, vous dire 2/3 mots de alex, tout juste 19 ans qui se pics avec un portable d'avant guerre ou pourquoi pas vous faire un chti feedback de ma soirée sushis, j'adore les sushis moi. Vous saviez que les sushis c'etait plus calorique le bigmac ?

    Que nenni les grosses tantes! Rien à branler de vos envies perverses, on va parler tapis vert ici.

    En tout cas thierry, si jamais tu fais du vélo sans casque, n'hésite surtout pas à nous tenir au jus, je suis ton 1er fan. J'ai même voté pour toi aux award du meilleur blog. keep goin'

    Et oui les awards! Comment ne pas en parler vu que bibi à obv ship l'award de la plus
    Ce fu un match de titan, un somptueux duel au sommet mais on a finalement réussis à terrasser sur le fil cette vermine d'olivierpd. Sans rancune mec, j'adore ce que tu fais, par contre t'as une voix bien tiltante, c'est pas du niveau de la gab nassif mais faut faire quelque chose tbh.

    Donc quoi de neuf depuis le temps me diriez-vous ?
    Ptit retour en 2012 : j'ai vraiment vécus une année mutanesque que ça soit niveau pokpok ou niveau personnel. On s'est pas mal goinffré aux tables et IRL ( Lux).
    On n'a pas reussis à s'installer en 200 mais bon, j'ai la vague sensation que mon hourly restera quasi identique en 16 tablant la 100 plutot qu'en 9 tablant la 200+. Puis allez, la petite différence de thunes se recupère en variance limitée et en confort de jeu. et ça le confort, c'est bien. Fin tu peux certainement pas comprendre, vu que tu vies dans un chiotte parisien.
    2013 : bah on continue son petit bonhomme de chemin en NL100 et on tente un peu la luck en 200/400. On empile les plaquouzes en se branlant la queue.

    Flemme de brag, segue toi


    petit coucou à certains fdp de la 100 qui se la joue thug nigga parce qu'ils open 21 % des mains. mangez mon chibre de noir
    PROPBET DE MUTANT

    Pour se motiver à jouer à ce jeu de conn**d alliénant, nous avons décidé d'organiser un chti propbet en mars avec quelques fdp notoire.
    les règles étant simple :
    1bi = 1 point
    1khands = 1 point
    --> on fait le total fin mars et le gagnant empoche le magot. LE BULLDO

    on ne présente plus le doc, jeune biarro vendeur de capote en pharmarcie. à réussi l'exploit de mouv down avec l'arrivé du .fr
    top reg en NLHE, il fait parti des rares mutants à avoir réussis la transition en plo avec succès


    Bien décidé à demarrer l'année 2013 sur les chapeaux de roues, il claque un énorme mois de janvier. Forcément party trouve ça louche et décide de recupérer 23 plaques parce que bon quand le doc gagne, c'est qu'il y a un problème.
    Une bête blessée, donc un concurrent capable du meilleur comme du pire.
    Yonaldinho

    Que dire, c'est un mutant. Le mec est pire que moi : br à 6 chiffres / reg de 50, on n'est pas à l'abris d'un downswing après tout.


    Un des mecs les plus reguliers que je connaisse mais qui BE depuis un petit moment, le bet est un moyen de reveiller la bête qui sommeille en lui. Non parce que l'animal a souvent la "flemme".
    Le gris

    On l'aime, c'est notre gris. Il en faut toujours un, c'est comme ça, sinon tu t'exposes à la LICRA.
    reg de mtt, motivé à redistribuer en cash-game et finir le bet en negatif en jouant same time de la 100 et de la 1K. Mais bon il va prendre 20 plaques en mtt, pas de problèmes pour le gris.
    TALLINEAU

    TALLINEAU, LUI IL PARLE COMME CA, ET PUIS C'EST TOUT. un chti bonhomme plein de vie
    reg de winamax, vomit BI sur BI. risque certainement de se broke avant la fin.


    Bien décidé à torcher ces ordures, on décide d'imposer d'entrée un rythme d'enfer. C'est la baston.
    Yonald s'accroche, le gris se broke, charles a joué 15 mains et tallineau fait le mort. RAS, le plan se passe sans accro.
    10j de bet et ça semble plié, le favori est en tête (moi si t'avais pas suivi gros trisomique) sauf que le gros yonald est bien décidé à ne plus BE depuis 200khands, nice timing ma foi.

    la 2eme semaine de course est marquée par la visite inopinée de la biche un jeudi, TILT.
    stuck in da bed jusqu'au dimanche. Ce fumier de donald en profite et place une attaque digne de Pantani dans le col du tourmalet.
    Le salo à fait le boulot, on reviens aux affaires avec un retard de 30 points.

    3eme semaine, on décide de se mettre en chasse patate et on grind hardcore pour refaire son retard, fin de semaine nous somme aux coudes à coudes mais on a plus rien dans les jambes, tel un richard "coeur de lyon" virenque on réussis à bluff pour deal le bet. Les organismes sont touchés, besoin de prendre 3 jours off afin de ne pas burn out. Le plan etant de prendre 100bi, on est légèrement dans les temps mais besoin d'envoyer un sacré rythme la dernière semaine.
    La raclure en profite une nouvelle fois et me met une veritable giffle de 40 points. On est cloué sur notre selle, impuissant.
    On n'aura pas le second souffle pour repartir, up 7 plaques, une tonne de soirées de prévues c'est finalement une assez bonne opération et on laisse la win à ce champion. Respect.
    [*]RESULTATS


    LE BULLDO, fidèle à lui même. Efficace.




    Le gris, avait une volontée de fer.... qu'il a perdu après 3j de bet en voyant à qui il avait à faire. Bon il prend encore 20k en mtt ce mois, pas de problème pour le gris, pas de problème.



    TALLINEAU, je crois bien qu'il a explosé en vol. pas de graf, disparu de skype. ça avait pas l'air d'aller fort sur la fin. RIP fredo Morceaux choisis :



    j'adore ça


    Yonaldinho, qu'est ce que tu veux que jte dise gros enc**é. T'es un monstre, vgg champion. Le pire c'est qu'il aurait largement pu faire mieux, sick mutant.



    et pour finir le mien, manque de volume évident. Les tables ont étaient globalement bonnes pendant les séries sur ps, sinon c'etait pas la joie. Forcément, un peu déçu.



    [*]NEWS DIVERS


    - en avril, on a décidé de remettre ça!! cette fois-ci c'est un propbet par équipe, pour que ça soit plus fun. Le principe reste le même.
    pour suivre cette m**de, http://minu.me/8nr0, le tableau sera mis à jour quotidiennement.

    - yaragui, le top reg de la 25, superstar sur ptr a quand même réussi la performance de faire le back to back sur le Sunday Heads-up fin pas comme si on l'avait mikogo en late game



    pour finir par se broke comme une énorme m**de

    - Melimelotte se porte toujours aussi bien

    - salas est à nouveau papa, une petite léa. Il est donc de retour aux tables pour payer la liste de cadeau. Le gris en mécène.




    - et pendant ce temps là, la copine de karadonk attend depuis bientôt 1an 2ans le fameux mois à 10k qu'il lui promet tant. ça arrive, ça arrive
    [*]100% TECHNIQUE


    Pas de raisons qu'il n'y ai pas de 100% technique sur la crème des blogs. Puis je rappel que j'ai torché le fion à olivierp, donc je lui pique aussi ses fabuleux débat de mains. Dispo pour la bagarre.
    Voici donc une main jouée par charles64, thought ?




    ---
    Dernière petite paranthèse, j'ai reçus énormément de demande de coaching suite à mon commentaire sur Donc pour limiter les demandes plus ou moins farfelues, oui je peux être emmené à coach des joueurs qui galèrent en micro (principalement en NL30+).
    J'avais comme plan de proposer une offre de coaching structurée et adaptée aux microstakes. Fort de mon expérience sur divers bestiaux, je me suis rapidement rendu compte que les leaks sont grosso modo les mêmes.
    Je pense pouvoir proposer une offre spécifique qui puisse permettre de crush rapidement (grosso modo 10h max) jusqu'en 100 sans trop de souci une fois qu'on a acquis quelques automatismes.
    Sauf que le bet d'avril change un peu la donne. Puis il fait beau, les sal*pes sont de sorties, donc manque de tiiiiime.
    En tout cas, pour les motivés, sachez que :
    1. ce n'est pas gratuit. pas de coaching pour 3e de l'heure ici bande de pd.
    2. c'est limité. je fais pas de la masse. même si faire des sessions avec 2 elèves sont plutot instructives (car tu es confronté au même leaks d'un autre et peux permettre de reduire le cout).
    donc contactez-moi et on discute, mais je cherche essentiellement des gens impliqués et motivés mais surtout FUUUUUUUUUUUNNNNNNN. C'est un jeu bordel.


    ps : m'en voulez pas pour le titre, j'avais absolument aucune idée. puis j'aime po les pedes, donc c'est ok.


    'stay tuned tas de cons

English
Retour en haut de page
×
PMU : Super Titan
PMU : Super Titan