Aller au contenu
Statuts

flovvr

CPiste
  • Messages

    736
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  1. [Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

    L'article 2 de la loi anti casseur doit passer à l'examen du conseil constitutionnel. Il s'agit de l'article qui permet au préfet (nommé par l'exécutif) d'empêcher certaines personnes de participer à une manifestation. Normalement ce genre d'article est retoquer au conseil. D'où la nomination de Juppé, proche du premier ministre, pour aider à ce que ça passe.
  2. Les coulisses du grand débat : "Surprise ! Macron n'a jamais voulu faire un vrai débat. Flinguée, humiliée, la présidente de la commission du débat public a tout lâché à Médiapart. Et c'est du lourd." https://mobile.twitter.com/nicolasgregoire/status/1089841175580868608?s=20
  3. Il y a surtout eu 23 millions de téléspectateurs devant l'interview de Macron en décembre, record absolu d'audience, signe d'une attente inédite de la part de la population. Attente non comblée étant donné la poursuite des manifestations malgré le froid, les semaines qui passent et le traitement particulièrement violent anti-manifestants par la police.
  4. https://reflets.info/articles/les-blesses-eborgnes-par-les-forces-de-l-ordre-ne-le-sont-pas-par-accident
  5. [Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

    Ce n'est pas incompatible normalement. Dans le système actuel, on est de plus en plus mondialisé et de plus en plus compétitif. En soit ce n'est pas grave, on arrive à produire mieux avec moins de bras. On arrive dans un monde de surproduction de biens et d'abondance. Sauf que les gens dont on n'a plus besoin et dont on aura plus jamais besoin à plein temps restent sur le carreau. Les aides sociales sont donc indispensables pour maintenir ces gens vivants. Ça ne coute pas si cher d'ailleurs. L'idée du revenu universel répond un peu à ce principe. Pour maintenir la demande face à cette offre abondante, on a du baisser progressivement les taux. On ne peut pas continuer avec des taux négatifs, mais on peut continuer en mettant en place un revenu universel, pour que les pauvres puissent dépenser. En ce sens le système perdurera. La politique de Macron mise à fond sur la venue d'investissement. On peut dire que ça marche, les investissements venus de l'étranger n'ont jamais été aussi important. Par contre ça crée vraiment très très peu d'emploi comparé aux montants dépensés en exonérations d'impôts.
  6. Le bitcoin

    -1000 euros en 3 jours, c'est toi qui a fait baisser les cours en vendant @Bishop ?
  7. [Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

    Le Monde a publié il y quelques jours un excellent article démontant les clichés sur les pauvres : il en ressort que NON les pauvres ne sont pas des assistés profiteurs des allocs qui vivent mieux qu'un smicard. Ils sont plutot mal soigné, n osent pas forcément demander les allocs dont ils ont droit et payent les choses en moyenne plus cher. La fraude sociale est extrêmement négligeable comparée à la fraude fiscale, c est sutout un fantasme. Sans parler du fait que le marché du travail ne peut pas absorber tous les chomeurs, rien à voir avec la volonté de travailler. Bref, sachant tout cela, il n'y a aucun sens économique à tailler dans les aides sociales. https://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/10/17/assistes-profiteurs-paresseux-en-finir-avec-les-cliches-sur-les-pauvres_5201892_4355770.html
  8. [Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

    La vérité c'est qu'il existe plein d'études contradictoire sur le sujet. Si le glyphosate n'est peut etre pas dangereux pour l'humain dans les doses utilisees, les additifs presents dans les produits le sont. Pour certains sujets, on applique le principe de précaution, comme pour la cigarette électronique, pour d'autres il faut attendre d'être bien sur que ce soit nephaste. Question de lobby tout cela évidemment.
  9. Le bitcoin

    Il y a un truc important que je pige pas avec le BTC. Imaginons que tout fonctionne dans le futur pour le BTC, il est devenu stable et fiable, les transactions sont presque gratuites, le consommateur peut payer en bitcoin, les entreprises payer leur salarié en bitcoin. Tout va bien. Je suis un entrepreneur, j'ai ma start up et je veux me developper. J'ai besoin d'énormément de fond, et en bitcoin parce que c'est la norme. Certaines banques ont des bitcoins, mais elle ne peuvent preter que sur leurs fonds propres en bitcoin : c'est le principe de la technologie que de n echanger que des bitcoins qui existent. Ce n est donc malheureusement assez pour financer toutes les demandes. Est ce possible de faire un pret autrement ? Si ce n est pas possible, comment developper une économie sans credit ? Si les chinois à la renaissance ne se sont pas developpés comme nous occidentaux l avons fait, ce n est pas par manque de connaissance technologique ni par manque d envie, mais parce qu ils n avaient pas notre systeme financier. Si quelqu'un peut repondre à cette simple question, merci par avance.
  10. Le bitcoin

    Pour moi, c'est censé apporter une stabilité (hausse potentielle) mais aussi enlever de la rareté au bitcoin en le multipliant (baisse probable). On peut etre plus confiant à investir là dedans plutot que dans certaines plateformes (Je n'y connais rien aux plateformes, mais c est une reflexion sage de mr tout le monde). Comme pour l or papier, ça tue le coté déflationniste du bitcoin donc l influence à la baisse l emporte largement.
  11. La France Insoumise

    On est en déflation parce que la population europeenne vieillit. La balance commerciale peut être très positive et en meme temps on peut avoir une déflation : le meilleur exemple est le japon des années 1990 jusqu'aux abenomics, avec une économie exportatrice mais une population de vieux qui ne consomment plus. --------- Notez que c'est les allemands et leur population vieillissante, leur régime de retraite par capitalisation qui ont intérêt à la quasi deflation, pas nous. C'est eux aussi qui ont le plus intérêt à ce qu'on rembourse les dettes ad vitam eternam.
  12. La France Insoumise

    Il s'est passé quoi à partir de 2007 pour qu'on ait ce décrochage ? Un rapport avec notre courbe de l'immobilier ?
  13. Libéralisme vs Interventions d'État

    J'ai entendu cette statistique hier : Pour un euro donné aux mutuelles, 26 centimes sont consacrés aux frais de fonctionnements, incluant notamment la publicité pour une bonne part, et pour chacune des frais de gestions individualisés. Si on compare à la sécurité sociale, pour 1 euro cotisé, 6 centimes sont consacrés aux frais de gestions, le reste va aux remboursements. Au moment où Fillon de son coté veut s'attaquer à la sécurité sociale par idéologie, je trouve que cela fait réfléchir. En opposition, on a Mélenchon qui veut supprimer les mutuelles pour tout faire passer dans le régime de la sécurité sociale. Après, j'ai l'impression que dans la tête de beaucoup d'intervenant libéraux, on a soit on privatise tout, soit c'est du communisme et c'est de la m**de. Alors que la solution à mon humble est bien de nationaliser quelques secteurs, ça mutualise les dépenses (en recherche et développement notamment, travail commun, économie de la publicité...). Et c'est parfois interdit par l'UE par idéologie du tout-concurrentiel. Par exemple, pour contrer les marges exorbitante d'Uber dues à sa position dominante sur le secteur, l'état pourrait développer une plateforme publique pour au moins donner plus de revenus aux chauffeurs, qu'ils puissent du coup être déclarés et payer des charges à la place (donc les retraites, la sécu...). Ceci est interdit par l'UE.
  14. Présidentielle 2017

    En fait, il voulait parler de l'ile de cayenne. Ce n'est même pas un lapsus donc...
  15. Présidentielle 2017

    Macron est allé en guyane en décembre dernier, ce n'est qu'un lapsus, amusant.
English
Retour en haut de page
×