Jump to content
Status Updates

PopiniReb

CPiste
  • Content count

    1180
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

PopiniReb last won the day on April 19 2010

PopiniReb had the most liked content!

7 Followers

About PopiniReb

Informations générales

  • Prénom
    Arthur
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    Nantes
  • Site web

Recent Profile Visitors

23922 profile views
  1. Le bitcoin

    C'est effectivement très discuté, et ce qu'il en ressort c'est que personne ne peut prédire comment réagiraient les institutions en cas d'adoption plus grande des cryptos. Alors que peut-être que toi tu as une boule de cristal, et tant mieux pour toi, mais le commun des mortels dont je fais partie doit rester prudent.
  2. Le bitcoin

    Ca a déjà été dit par Skip, mais l'incertitude à long terme sur tous les types d'actifs plaide pour la diversification. J'ai du mal à voir comment mes scénarios peuvent être improbables, vu que je ne les ai pas encore écrit, mais je vais en lister quelques uns (pour que tu puisses dire qu'ils sont improbables ) : Les cryptos décentralisées sont perçues comme une menace à la souveraineté monétaire des états ou institutions interétatiques (UE) => Interdiction généralisée Aucun cas réel d'utilisation en dehors de la criminalité n'est trouvé, les marchés se détournent des cryptos parce que "ça ne sert à rien" => Fin des cryptos chères Un consortium d'états (ou d'entreprises) décide de produire leur(s) propre(s) cryptos, et les marchés les préfèrent aux cryptos complètement décentralisées => Fin des cryptos chères L'utilisation des cryptos par les réseaux criminels de tous type se renforce, et devient un problème à grande échelle => Interdiction généralisée des cryptos Les cryptos sont perçues comme une menace pour la valeur de l'or, détenu à 25% par les banques centrales => Interdiction généralisée Les cryptos sont perçues comme trop consommatrices d'énergie (que ce soit "vrai" ou non) et de matières premières dans un monde qui cherche à diminuer sa consommation énergétique et de matières premières => Interdiction généralisée des cryptos Avec la réduction du nombre de BTC produits à chaque bloc, la rentabilité du minage dépend de plus en plus des frais de transactions. Si les frais ne sont pas suffisamment élevés du fait d'un nombre réduit de transactions (du fait de l'usage, ou de couches comme le LN) => Trop peu d'acteurs minent => La difficulté du hash devient trop faible => Le BTC n'est plus protégé contre l'attaque des 51% => Fin du BTC Un altcoin mieux conçu que le BTC vient le supplanter => Fin du BTC Et on pourrait continuer longtemps. Je ne dis pas que tous ces scénarios, je dis qu'ils ont une probabilité non nulle, ce qui fait de BTC un actif risqué, et donc qu'il n'est pas raisonnable de mettre toutes ses économies dedans...
  3. Le bitcoin

    BTC est évidemment un actif immensément risqué, que ce soit sur le long, le moyen et le court terme. Je ne vois vraiment pas comment vous pouvez arriver à d'autres conclusions, quel que soit l'angle d'analyse. Il y a énormément de scénarios crédibles où btc se casse la gueule.
  4. Le bitcoin

    Pour les mecs qui n'ont rien d'intéressant à dire, un système de +1/-1 a été créé. N'hésite pas à l'utiliser.
  5. Le bitcoin

    Si tu veux vraiment rêver et/ou faire rêver, devenir riche ou te broke en un temps court, va joueur un SHR ou met tout sur le rouge et stream nous tout ça. Si tu veux gagner de l'argent, la diversité des actifs c'est la base (et les alts c'est pas de la diversification vu que leurs cours suivent celui du BTC). C'était vrai quand le bitcoin était 200€, c'est toujours vrai aujourd'hui et ça le sera aussi s'il est à 200k€ un jour (penser l'inverse, c'est ce qu'on appelle être result oriented dans le poukaire). Et les actifs à haut risque, c'est pas ce qui manque. Les cryptos c'est juste un parmi des milliers. J'espère pour toi que tu fais juste le beau sur un forum internet parce que là c'est ni spectaculaire, ni intelligent financièrement. (en vrai je m'en bats les gonades c'est une manière de parler hein)
  6. Le bitcoin

    Si c'est vrai, ou bien tu es complètement fauché, ou bien tu fais vraiment n'importe quoi. Revends au moins 60%, et le plus vite possible. Et c'est un "crypto-enthousiaste" qui te conseille ça... Pour rappel, aujourd'hui, les seules industries qui produisent des biens et services réels partiellement dépendantes des cryptos sont la vente de drogues, d'armes, de child porn etc. Ca ne suffit pas. Avec des valeurs aussi élevées, le marché n'a jamais été aussi volatile. C'est beaucoup beaucoup beaucoup trop tôt pour avoir une telle proportion de tes biens dans les cryptos.
  7. Le bitcoin

    Si la valeur intrinsèque est quelque chose d'inconnaissable, alors c'est comme les dieux ou les univers parallèles, on ne peut pas prouver qu'ils n'existent pas, mais on rentre dans le domaine du mystique là. Les marchés sont des lieux de rencontre entre acteurs qui valorisent différemment certains types de bien. Tu achètes ta baguette parce que tu valorises plus la baguette obtenue que l'euro perdu, et c'est l'inverse pour le boulanger. Et personne ne se trompe dans cette opération (ce qui serait le cas si la baguette avait une valeur intrinsèque).
  8. Le bitcoin

    Ça n'existe pas la valeur intrinsèque, ou la valeur réelle. Il n'existe que des mécanismes de valorisation, réalisés par certains êtres vivants.
  9. Le bitcoin

    Tu peux préciser stp ? Tu dis que MasterCard et Visa peuvent gérer des transferts de btc, ou bien que des layers 3 existent pour BTC ? (Si oui tu parles de quoi ? LN ?)
  10. Le bitcoin

    Historiquement, ça a principalement été utilisé pour acheter des substances illicites via le darkweb. Si tu as un pote un peu geek qui prend des drogues, assez probable que ce soit un utilisateur de BTC ;-) Indépendamment de son utilité, il y a aussi énormément de spéculation autour de sa valeur future, qui créé sa valeur actuelle. Donc beaucoup de trading autour du BTC.. je ne sais pas si on peut appeler ça des utilisateurs... Mais c'est une technologie relativement nouvelle. Beaucoup de développements sont en courts, que ce soit pour rendre BTC adapté au paiement (lightning network...) ou pour proposer des services financiers... pour l'instant c'est assez peu courant, mais il n'est pas déraisonnable de penser que ça peut venir de la forte inertie des institutions concernées et de l'immaturité de la technologie.
  11. Le bitcoin

    Il faudrait définir ce que tu appelles confort d'utilisation. Si tu parles de la rapidité du traitement des transactions, ça n'a aucun rapport avec la diversité des mineurs, le hashrate global et la difficulté (dernière fois que je l'écris, promis ;-)). Bitcoin est designé pour qu'un block soit pondu toutes les 10 minutes, que ce soit 10 early miners, ou un milliard de machines qui fassent tourner la blockchain. Le seul obstacle à un traitement massif et relativement rapide (10 minutes max pour la première confirmation...) de toutes les transactions, c'est la taille des blocks (et non la puissance de calcul). Un block d'une taille fixée ne peut contenir qu'un nombre déterminé de transactions en moyenne. Donc si le nombre d'utilisateurs augmente, il y a un moment où ça coince (les blocks deviennent trop petit pour que tout rentre) C'est cette question qui est à l'origine de la création de Bitcoin Cash au passage...
  12. Le bitcoin

    Non, vraiment il n'y a quasiment aucun rapport entre le temps de confirmation, le maintien de l'intégrité des transactions et la puissance de calcul (sur le bitcoin) Enfin à part s'il n'y plus que 3 mecs avec des bouliers qui minent, mais bon... Par contre il y a une vraie question autour du nombre de transactions que peut traiter le protocole bitcoin par seconde, qui est extrêmement faible. Mais ça serait toujours le cas si on multipliait la puissance de calcul du réseau par un milliard de milliards (l'origine de ce problème, c'est la petite taille des blocs).
  13. Le bitcoin

    En théorie, la blockchain bitcoin peut tourner avec la puissance de calcul de quelques centaines de calculettes de lycéens. Mise à part le hash, les calculs à réaliser sont relativement simples. Le problème n'est pas vraiment la quantité de puissance de calcul allouée à la blockchain, mais le risque pour un acteur de regrouper 50% de cette puissance. Au delà d'un seuil relativement bas, plus de puissance n'apporte pas plus de "confort" à l'utilisation. S'il y avait moyen de taxer spécifiquement les mineurs (ce qui est une vue de l'esprit), ça ne changerait pas grand chose du point de vue de l'utilisateur. L'activité serait moins rentable, le nombre de mineurs diminuerait, mais la blockchain continuerait de tourner.
English
Retour en haut de page
×