Aller au contenu
Statuts

Preston Snoop

CPiste
  • Messages

    279
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Preston Snoop

  • Naissance 18/07/1971

Informations générales

  • Prénom
    Jean Christophe
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    PARIS
  • Site web
  1. Las Vegas : L'avion !

    C'est particulièrement agaçant, tous ces prix défiant toute concurrence... mais désormais le bagage en soute est payant et n'est pas inclus... Réflexion de vieux con sans doute, mais c'est casse bonbon...
  2. Qualifiez-vous au Million Event pour 2€ !

    Zut, je n'ai pas changé mon pseudo sur le CP. Je viens d'envoyer un mp au responsable du fofo. Ca semble compromis pour moi pour ce tournoi, zut zut zut
  3. [Las Vegas] Souvenirs d'un scénariste

    Burne d'Or, comment rajouter des images à mes images persos dans mon profil ? J'ai réussi à en enlever certaines mais pas à en remettre. Comme je ne suis pas un as de Photoshop, je peux insérer des planches noir et blanc des deux tomes si quelqu'un me dit comment faire. (Je ne veux pas les mettre en url sur le web). Merci !
  4. [Las Vegas] Souvenirs d'un scénariste

    Très vite, mes journées à Vegas se mélangent. Pourtant, je suis plutôt rasoir : je ne bois pas, je ne fume pas, je ne me drogue pas non plus. (à part aux sodas) Bon, en même temps, ça date de 4 ans déjà. Quelques expériences : - Je suis donc retourné au Stratosphere tout en haut pour observer le strip de nuit. La vue m'a donné l'inspiration pour une scène en planche 16,17,18 du tome 3 de ma BD. J'étais un peu halluciné de voir que des fous furieux sautent à l'élastique de la tour. - Un soir, après sans doute Beatles Love, je rentre à l'Aria vers 2 heures du matin, en taxi. Il y a donc beaucoup moins de monde dans les hotels. A l'entrée, je repère de dos une asiatique habillée très sexy, avec un petit cul. Seule avec un tout petit sac. Elle n'est pas avec ses copines bourrées, nous sommes en semaine. Je l'ai suivi cinq minutes pour l'observer de loin (ça fait un peu stalker, mais bon... je suis scénariste, je dois me renseigner sur le monde autour de moi, la bonne excuse !). Il n'y a pratiquement personne aux machines à sous, des rangées entières vides. Et là, elle décide de s'asseoir juste à côté d'un ricain tranquille, la cinquantaine, qui était concentré sur son video poker. Elle lui parle, il lui sourit. Mais très vite, il fait la gueule. Bingo : c'est une pute qui tapine. Je me marre. Pas si discrètement que ça, elle se retourne et me fixe. Elle s'approche de moi et me demande si ça va. Un peu coincé, je lui dis : "c'est combien ?" "Oh, ben dis donc, on peut quand même un peu discuter avant, quand même..." J'ai reproduit la scène en planches 5,6 du tome 3 (bon, le reste en réel ne s'est pas du tout passé comme ça) - J'ai participé à un DeepStack au Caesar Palace. J'ai tout de suite adoré la room, très éloignée des machines à sous. (planches 2,3,4 du Tome 3) A un moment, j'étais à la table avec Barry Shulman. Je lui ai avoué que l'un de mes premiers contacts avec le Poker a été sa vidéo (le Poker pour les Nuls). Il était très sympa et avait une masse de jetons devant lui. A ce tournoi, je mange à table une Salad Caesar excellente servie par une ravissante serveuse. Mais je saute juste avant le dinner break, à la dernière main. Un short fait tapis, je fais tapis avec 88 (sans doute une connerie : je suis en milieu de parole), mais un troisième larron qui me couvre largement se réveille et fait tapis à son tour. Je m'écrase contre sa paire de dames. End of story. Le Caesar Palace nous offre à tous un bon de réduction pour le sushi bar. J'en profite pour diner là bas. Comme je suis au bar, je discute avec un représentant norvégien qui vient souvent à Vegas. Rigolo. - Au bout de quelques jours, je finis par être reconnu : par une croupière de l'IP et surtout par des autres joueurs, dont une femme mure joueuse de MTTs et un Asiat à lunettes noires. J'ai croisé ce dernier tous les jours et pourtant, je changeais souvent de rooms. Il avait l'air tout le temps défoncé et bustait avant moi à chaque fois. - J'ai tenté un DeepStack au Venetian, mais contrairement à beaucoup d'entre vous, je n'ai pas apprécié l'environnement que je trouvais bruyant. Je n'ai d'ailleurs pas fait d'étincelles là bas. (de toute façon, je n'ai pas fait d'ITM cette semaine là, même si j'ai tenu longtemps dans certains tournois) - J'ai bien aimé Downtown et notamment le Binion's, je voulais jouer un tournoi là bas. Assez fan du côté old school. (planches 19,20 du tome 3, plutôt du côte Golden Nugget) - Un matin, encore insomniaque, j'ai décidé d'essayer plusieurs rooms en CG : le MGM Grand (où j'ai gagné un gros coup brelan de 88 contre AA), le Planet Hollywood (suis parti vite, la table ne me convenait pas du tout, que des scandinaves agressifs), le Ballys, le Flamingo (au moins, là, c'est calme), le Mirage. Cela n'a pas été très productif, mais je voulais voir les différentes ambiances. - J'ai souvent lu qu'il ne fallait pas quitter la table tout de suite après avoir gagné un gros coup, qu'il fallait attendre un peu pour ne pas froisser les autres joueurs. J'ai pourtant vu une femme mure ne pas se gêner et le faire plusieurs fois pendant mon séjour. Hit N Run, quoi. - Je voulais absolument voir le musée du flipper. http://www.pinballmuseum.org/ J'y suis resté 2-3 heures à jouer, en m'éclatant comme un fou. Ce n'est pas vraiment un musée, mais sur pas mal de modèles, il y a une petite fiche explicative qui donne des infos intéressantes. Une sortie pas chère. - J'ai bien aimé le tournoi de l'après midi du Wynn. Ils ont des fauteuils super confortables. La structure est rapide, j'arrive en TF, mais je ne peux rien faire et je perds tous mes jetons sur un flip, juste avant les places payées. (scènes au Wynn planches 28,29,30,31,32,33 du tome 3 ; planches 14,15 du tome 4)
  5. [Las Vegas] Souvenirs d'un scénariste

    Ma BRM a toujours été catastrophique.
  6. Coucou tout le monde, Je crée ce topic pour vous raconter mes expériences à Vegas. J'aurai dû commencer cela depuis bien longtemps, mais c'est après avoir croisé Burne D'Or au tournoi Wina à la Villette que je me suis dit : "Allez, bouge toi les fesses et écris !" Je suis le scénariste de la série BD POKER au Lombard qui s'est terminée en 2013. (oui, c'est moi, "Merci Derrien") Si le premier diptyque s'est déroulé en France et à Monaco, nous avions envie avec mon éditeur et mon dessinateur de situer le second à Vegas. Quand on est auteur, il y a deux possibilités de se documenter : - la méthode la plus simple est de fouiller sur le net, les bibliothèques. C'est souvent la solution si on parle de pays éloignés. - Ou bien d'aller évidemment sur les lieux désirés. Mais ça, ça coûte des sous, ça prend du temps et ton éditeur ne va jamais te payer l'AR Paris-Las Vegas. J'ai donc économisé en 2010 pour m'offrir une semaine de débauche là bas, en quittant femme et enfant. Je sais, c'est mal. Mais j'avais envie de me frotter à la réalité du joueur de poker au Nevada. J'ai donc auparavant lu, relu les topics du CP, mais aussi ceux de 2+2. Sans oublier http://www.cheapovegas.com/ http://www.pokeratlas.com/las-vegas-nevada (qui s'appelait all vegas poker à l'époque si je ne m'abuse). Ma première expérience Vegas datait d'Octobre 1996. Lors d'une exploration de la Côte Ouest, ma femme et moi nous étions arrêtés deux jours à l'Hacienda (remplacé depuis par le Mandalay Bay). Comme je ne jouais à l'époque à aucun jeu d'argent, la ville m'a assez vite gonflée. Nous sommes allés voir le Grand Canyon en avion et étions montés au tout nouveau Stratosphere (j'avais tenté tout seul le Big Shot, attraction tout en haut, avec la chanson Viva Las Vegas à fond les ballons). C'est à peu près tout ce dont je me rappelle. Mais là, en Octobre 2010, je joue au poker depuis 2 ans pour m'amuser (et écrire ma série). Je veux ramener des anecdotes pour construire le scénario de mes 2 Tomes. Ce sera donc 7 jours avec un avion Paris - Los Angeles puis la navette LA -LV. Je pars sur Air Tahiti Nui (la ligne fait Paris - LA - Papeete) et j'ai réservé 7 nuits à l'Aria. Le vol se déroule tranquillement, mais les formalités pour entrer aux USA à LA m'empêchent de choper ma correspondance. A LAX, tu dois sortir de l'aéroport international avec ta valise pour rejoindre les lignes intérieures. Pas grave, je peux prendre l'avion suivant. Bien sûr, la navette est minuscule. La nuit tombe sur Vegas et les avions entament leur descente l'un après l'autre sur McCarran. La vue est magique. (Désolé, mais il n'y aura pas de photo. D'abord, parce que je suis le plus mauvais photographe du monde. Et puis aussi, parce que j'ai perdu une grande partie de mes archives). Etant d'un naturel dépensier, j'ai réfléchi à un moyen de limiter la casse. J'ai donc organisé mon planning à l'avance en allouant un budget bouffe, un budget cadeaux et surtout un budget journalier poker. J'avais donc pour chaque jour une enveloppe avec du cash. Si je dépensais tout de la journée, je rentrais à l'hotel pour me reposer. Je n'ai quasiment pas utilisé ma visa, à part le dernier jour pour deux trois bricoles. Puisque c'est ce qui nous intéresse tous ici, le budget poker n'était pas immense, entre 300 et 400 dollars par jour. J'étais (suis encore ?) une quiche en CG et voulais avant tout jouer de beaux tournois. A l'aéroport, tout le monde attend un taxi. Bien sûr, j'arrive le pire soir, un vendredi. Tous les Ricains viennent s'éclater le week end à Vegas. Je prends mon mal en patience, précise bien au chauffeur "No Tunnel" et arrive à l'Aria. L'hotel a son parfum particulier (mais j'avoue ne pas me rappeler lequel). Le Check in ne pose aucun problème et je découvre ma chambre. Oui, elle est classe, mais je m'aperçois vite qu'elle l'est trop, je suis tout seul et je serai surtout là pour dormir. Quelque part, c'est de votre faute à tous ! J'avais peur en lisant les topics de choisir un hotel moins classe. Mais je prends tout de même des photos, l'Aria sera l'hôtel où mon héros logera. (voir planches 7,8,21,24 du Tome 3. Mon dessinateur s'est trompé dans la planche 7, à ma connaissance il n'y a pas de couloirs avec des vitres à l'Aria, j'aurai dû mieux vérifier !) J'avais commandé sur Amazon.com le coffret Blu Ray de l'intégrale de Lost, il est déjà dans ma chambre. Chouette ! Il va remplir une bonne partie de ma valise. Enfin, avec la tablette de l'Aria, c'est rigolo, on peut ouvrir/fermer les rideaux, les lumières, elle sert aussi de télécommande pour la télé (il y a pas mal de connectique bien visibles). Même si j'ai passé une bonne partie de mon vol à bouffer, je décide quand même de tenter le Fat Burger en face de l'Aria. "Le Gras, c'est la vie". Dodo, à 22h30, alors que tout le monde va s'éclater. La fête bat son plein... sans moi. Je me réveille à 3h du matin. Impossible de me rendormir. Trop excité. D'ailleurs, je ne dormirai chaque nuit que 4/5 heures par nuit, rarement plus. J'ai envie de jouer. C'est trop tentant. Oui, je sais, ce n'est pas bon de se mettre à une table le soir même de ton arrivée. Allons y pour le CG. Ma réflexion de l'époque était sans doute idiote, mais j'avais peur d'essayer les grosses rooms en CG. Je n'ai donc jamais joué au Bellagio, à l'Aria... Oui, c'est stupide, mais c'est comme ça. Mon spot CG était... l'Imperial Palace. Improbable, mais je comptais jouer serré, profiter du décalage horaire et des mecs bourrés pour gagner des sous. Je me disais : "Si tu vas dans une room modeste, tu vas avoir juste des touristes et pas des regs". Une réflexion comme une autre... Je prends le monorail Aria - Bellagio (qui me donne une idée de scène en planches 23,24,25 du tome 3), traverse le Bellagio, rejoins le Strip. Cette ville, le week end, tout du moins, ne dort jamais. Je marche un peu pour entrer dans l'IP. Effectivement, c'est pas la même ambiance, c'est même cheapos, mais je m'en fous. La "poker room" est juste à côté de l'entrée. Je vois mes futurs concurrents, ils ont l'air soit fatigués, soit bourrés, soit les deux. Je prends ma place à une 1-2 et cave à 200 dollars. En une demi heure, je la perds. Chouette. Il me reste 200 dollars pour la journée. Je veux me refaire. Allez, plus de connerie maintenant. Et là, je joue 5 heures durant. J'en sors avec un peu plus de 1100 dollars. Du coup, j'ai gagné 700 dollars dans la nuit.Ca ne m'était jamais arrivé ! Nous sommes samedi matin et je décide d'aller tout de suite au Mirage pour prendre une place pour Beatles Love. Normal, je suis un fan absolu des Fab Four. J'irai donc voir le spectacle en soirée dans la semaine. (ce qui donnera la matière pour les planches 11,12 du Tome 4) Deux jours plus tard, avec mes gains, j'achèterai un Ipod Nano pour mon fils avec le reste des dollars. Je retournerai deux trois fois à l'IP pendant mon séjour, mais je ne gagnerai pas autant. (Je m'étais fixé l'idée saugrenue de jouer assez longtemps là bas pour pouvoir jouer au freeroll de la semaine, un tournoi somme toute tout pourri) Je chope quand même 200 dollars pour une quinte flush (après vérification par la caméra qui filme la table). J'aime ces petits bonus quand tu touches un carré ou une quinte flush. Même si je m'aperçois vite que certains hotels (notamment au Mirage) ont des bonus évolutifs pour les bad beats ou des belles mains. Je petit déjeune au Mirage et décide de me recoucher juste après. Trop d'émotions pour un joueur du dimanche comme moi ! Je m'étais fixé là bas de tenir un journal. Mais je ne m'y suis pas du tout tenu. Le reste sera donc plus bordélique, mais j'essayerai d'être le plus clair possible. Stay Tuned !
  7. Dans la tête d'un pro : Patrick Bruel lors des WSOP

    La BO utilisée est excellente, bravo. J'adore le groupe Tycho.
  8. [Trip report] Las Vegas, première fois

    Je ne me pose même pas la question si tout est vrai ou pas. Mais bon... Il me reste 5 jours et 120 dollars... Je ne me risquerai absolument pas à les jouer en CG . Et si tu perds, tu fais quoi ? Tu jeûnes ? Surtout que tu n'es pas tout seul. Ce n'est pas de la folie, c'est de l'inconscience.
  9. [Trip report] Las Vegas, première fois

    En 2010 , j'avais un système d'enveloppes avec du cash pour chaque jour. Les enveloppes étaient dans le coffre fort de ma chambre à l'Aria et je prenais juste celle du jour : ça me permettait de ne pas exploser mon budget. Comme ça, je ne me baladais pas avec trop de blé dans la journée (j'avais bien sur ma visa internationale en plus sur moi, au cas où)
  10. [Trip report] Las Vegas, première fois

    Fish4ever, les membres du Forum sont souvent taquins, mais ils ne pensent généralement pas à mal. C'est juste que tes mésaventures sont un worst of de ce qu'il ne faut pas vivre / faire en voyage, que ce soit à Vegas ou ailleurs. J'espère que tout s'est arrangé par la suite pour toi. Quand je suis parti à Vegas seul en 2010 (et 2012), j'ai bien pris soin de lire tous les sujets du CP (plus 2+2). J'ai également acheté deux guides, je me suis préparé psychologiquement. Ton histoire est passionnante, continue, on te lira avec grand plaisir.
  11. [Las Vegas] Trucs et Astuces divers

    Consumer Electronic Show.
  12. Poker Intégrale (Le Lombard) dans toutes les bonnes librairies BD

  13. Been there, done that

  14. Cercle Clichy Montmartre

    Je ne viens pas très souvent (genre 1 fois par mois), mais j'ai remarqué qu'ils n'ont toujours pas payé la licence du logiciel de tournoi.
  15. [Las Vegas] Trucs et Astuces divers

    Pour les livres sur l'histoire de Vegas, il y en a pas mal en vente au Mob Museum (downtown). J'ai vérifié à l'époque (Juillet 2012), pas mal d'entre eux sont dispos sur Itunes ou Amazon.
English
Retour en haut de page
×