Jump to content
Status Updates

LMPF

CPiste
  • Content count

    151
  • Joined

  • Last visited

About LMPF

Informations générales

  • Prénom
    Laurent

Recent Profile Visitors

14962 profile views
  1. Coronavirus de Wuhan

    Perso j'ai continué à bosser, aucun arrêt pour moi (je suis dans le btp), et je fais chaque matin un détour pour aller à ma boulangerie préférée... je me fais contrôler quasi chaque jour, aucun soucis.
  2. C'est une assurance vie, mais c'est pas forcément l'assurance de vivre libre, avec ce raisonnement tu risques de te retrouver à vivre comme un esclave.
  3. Le WTF !?! Oo thread

    Je pense qu'il voulait faire un amortie
  4. Devenir nomade

    Oui la vie est assez cher, encore que cela dépend des produits. Au niveau de la production locale il n'y a pas grand chose, et les quelques produits locaux coûtent tout aussi cher, voire plus que les produits importés, tout simplement parce que les rares maraîchers, agriculteurs et éleveurs alignent leurs prix sur l'importation, sans tenir compte de leur prix de revient et marge éventuelles. C'est ce qu'on m'a expliqué. Du coup que tu ailles à l'hypermarché ou au marché traditionnel (ou une bonne partie des fruits et légumes sont importés), tu te serais ruiné pareil. Après oui quand on vit sur une île à l'autre bout du monde on change forcement son alimentation, mais de temps en temps manger un bon fromage, ou un bon plat français ça fait toujours du bien
  5. Il était une fois Caracas

    Depuis le temps t'as pas réussi à te faire inviter chez une mama locale pour manger ? Pour moi, quel que soit l'endroit du monde, la ou j'ai toujours le mieux mangé c'est chez l'habitant, c'est clairement autre chose que dans un restau, aussi réputé soit il. Question serieuse
  6. Devenir nomade

  7. Devenir nomade

  8. Devenir nomade

    L'installation ici en Calédonie ce passe tranquillement, on rencontre des gens très sympa, la ville de Nouméa est belle, la vie a l'air assez agréable, on trouve tout ce qu'on veut pour le moment, y'a plein d'activité à faire, et les paysages sont vraiment variés, pour le moment on est agréablement surpris. Quelques tofs :
  9. Devenir nomade

    Et les canyons de Martinique, que je trouve magique. Vivement ceux de Calédonie !
  10. Devenir nomade

    Miami Street art à Miami. Il me semble que ce sont les femmes de Trump et Obama, mais je ne suis pas sur. Des connaisseurs? Et Sydney, avec mer, verdure et buildings
  11. Devenir nomade

    Petite maison en bois que j'ai réalisé de bout en bout sur la côte équarorienne.
  12. Devenir nomade

    Je sais que je vais souffrir de la comparaison avec notre French bogoss qui eclabousse le Venezuela de sa classe (je rigole, en réalité j'aime suivre ses péripéties résumées dans le zoo, merci @dupzz), mais voilà la suite de mes aventures platoniques. Je suis resté au total 5 mois en Equateur, ou j'ai trouvé un job, un ami du chef de l'agence ou j'ai été volontaire qui me demande si je peux lui construire une maison de vacance. Ça a été pour moi un défi, gérer le chantier en espagnol (je parle un espagnol basic, et diriger un chantier demande de maîtriser certaines nuances pas toujours évidentes), et maîtriser la base du système de mesure anglo saxonne, qui est utilisé la bas. Expérience intéressante qui m'a permis de me rapprocher un peu plus de la population équatorienne. J'y ai noué de vraies amitiés. Après avoir terminé le chantier, rattrapé par la réalité économique de la vie, avec mon amie on décide de ce poser et retravailler un peu, pour cela on choisit la Nouvelle-Calédonie. On ne connaît pas le pacifique, c'est l'occasion. Avant ça, petit détour aux Usa, en passant par la Floride et Los Angeles, le temps de faire les Everglades, quelques parc d'attractions a Orlando, et du shopping à LA, pour renouveller la garde robe qui pour moi c'est résumé à 4 tee shirts, 2 shorts et 2 pantalons pour toute l'année 2018. Je me rend compte que je me met à aimer les villes Anglo-saxonne de bord de mer. Ce mélange mer, parc botanique et buildings modernes me plait bien. Je connaissais déjà Vancouver, New York, et j'ai découvert Miami, et surtout Sydney ou je compte retourner. Et me voilà arrivé à Nouméa, ville bien sympa pour le peu que j'ai vu. Une de mes 1ère sortie a été pour découvrir un mur d'escalade de niveau international, très beau site, avec un mur de vitesse fréquenté par le champion du monde de la discipline. Plus important pour moi, j'ai appris qu'un grimpeur du club, passionné de canyoning, ce qui est également mon cas (je suis initiateur canyon), à l'intention d'ouvrir ou réouvrir des canyons sur l'île. C'était un de mes projets en venant ici. Le début de ce que j'espère être une belle aventure. Et accessoirement faut que je trouve du taff ici...
  13. Il était une fois Caracas

    Idée original de vouloir aller à Caracas. Mais pourquoi pas. Je vais mettre ma petite pierre à l'edifice. Je voyage en amérique Latine depuis une petite année. Depuis le début de ce voyage, j'ai rencontré pas mal d'autres voyageurs, qui souvent me disent, moi j'évite les grandes villes, je ne vais que dans les petits "pueblos", la au moins on rencontre des gens "super". Ce n'est pas faux, mais dans les grandes villes, on y rencontre egalement des gens formidables. J'ai été dans des quartiers populaires en soirée à Mexico City, Lima, Guayaquil, La Paz, mais toujours accompagné de locaux (que je rencontrais grâce au couchsurfing), j'ai parfois senti que c'était chaud, voire dangereux, et si j'avais été seul, je pense que j'aurais eu chaud aux fesses. Du coup, s'il y a un seul conseil que je peux te donner, c'est de toujours être accompagné de locaux, surtout le soir.
  14. J'avoue j'y vais de temps en temps, et en plus j'aime ça On a tous nos contradictions
  15. Tout à fait d'accord, et le mal est profond. Petite anecdote, il y a 10 ans, dans un Mcdo, une jeune femme qui montait à l'étage renverse son plateau dans les escaliers. Il y a des frites et du coca partout, et un employé se précipite pour nettoyer. La jeune femme reste plantée la en répétant en boucle "ils ont intérêt de me repayer ça, ils ont intérêt de me repayer ça". Pas d'excuse de sa part à l'employé a 4 pattes qui ramasse sa m**de, et pour elle c'était apparemment normal et acquis que l'établissement (ok la c'est mcdo qui fait des millions de benefice en vendant de la m**de) doit lui repayer un nouveau menu. Ce jour la je me suis dit on est foutu. Pour beaucoup de gens, assumer la conséquence de leurs actes ne leur viendrait même pas à l'esprit, et à l'inverse ils ne parlent que de droit, et jamais de devoir. Le mal est tellement profond que je doute fortement que les mentalités changent de sitôt.
English
Retour en haut de page
×
Unibet : Hexapro Winnerboard
Unibet : Hexapro Winnerboard