Jump to content
Status Updates

Tamerlan

CPiste
  • Content count

    9934
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

Tamerlan last won the day on November 9 2016

Tamerlan had the most liked content!

About Tamerlan

  • Birthday 02/09/1989

Informations générales

  • Prénom
    Florian
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    Eldorado

Recent Profile Visitors

122790 profile views
  1. Religion et Société

    Les attentats en France ont, dans leur immense majorité, été commis par Français ou des Belges. Pas par des Irakiens ou des Afghans qui auraient souffert de la politique étrangère occidentale. Dire que les attentats "n'ont rien à avoir avec une quelconque religion" est faux, l'islam serait a minima le vecteur d'un sentiment de "solidarité", d'identification qui pousserait au passage à l'acte.
  2. Le monde de l'OM

    Ah mais s'il demandait soudainement une enveloppe d'argent magique de 50 millions, j'serais d'accord avec toi. Sauf qu'il souhaitait simplement continuer à bosser avec Zubi et concernant son effectif il veut conserver la même équipe, renforcée par quelques prêts (l'équipe du jour). Rien de plus. Eyraud vire Zubi, Valentin et lui dit qu'il faut vendre pour 60 millions cet été. La pilule est quand même raide à avaler alors qu'il qualifie le club pour la LDC pour la première fois depuis 7 ans.
  3. Le monde de l'OM

    On peut commencer par la gestion du cas Garcia. Outre le blanc seing accordé en matière de recrutement (Strootman qu'il entrainait à la Roma recruté pour 25 millions ou Sertic, toujours sous contrat), sa prolongation précipitée six mois avant de le licencier coûte ... 10 millions au club. Combien va coûter la nouvelle vague de départs ? Zubi, Valentin, AVB, son staff ? 10 millions de plus ? Pourquoi faire ? Dans le même temps, le contrat de sponsoring avec Uber Eats est au moins deux fois inférieur au précédent et le nombre d'abonnés perd une quinzaine de % cette année. Il a également une co-responsabilité avec le DS dans la mauvaise gestion des fins de contrat avec par exemple Ocampos qui part à un prix trop faible car il ne lui restait qu'un an à tirer et on aura le même problème très bientôt avec Thauvin, Lopez et Amavi. Il veut mettre en place une phase 2 du projet, qui repose sur le financier plutôt que sur le sportif mais rien ne nous montre qu'il a les épaules pour le faire.
  4. Le monde de l'OM

    Pas compris ton message, il doit manquer un mot mais j'pense saisir la question. Concernant le départ probable d'AVB, il avait en effet laissé entendre que son destin était lié à celui de Zubi, le DS qui l'a fait venir, et à Albert Valentin, le directeur du scouting. Les deux ont été foutus à la porte par Eyraud. Est-ce qu'ils ont été particulièrement bons pendant leur mandat ? Non, globalement moyen. Est-ce que ça vaut le coup de les foutre dehors alors qu'on a aucun remplaçant à ces postes et que ça devrait entraîner le départ d'AVB ? Évidemment non. Le problème entre AVB et la direction est en revanche beaucoup plus global. On est pas face à un caprice mais à un coach qui défend le sportif alors que la priorité de Eyraud devient le financier. Il chercherait d'ailleurs un DS extérieur au monde du foot ... Ça colle d'ailleurs plutôt avec ses voeux de cette année. Eyraud disait préférer un beau chèque de 100 millions à une qualification en Ligue des Champions. Pour la saison prochaine, 7 jeunes du centre formation ont également signé en pro et Eyraud a expliqué à AVB qu'il fallait compter sur eux car on recruterait probablement personne. Il faudrait enfin vendre plusieurs cadres de l'équipe pour toucher 60 millions. En gros, jouer la prochaine saison à poil. Les problèmes financiers sont le résultat de la gestion du président donc si y a une tête à couper, c'est pas celle d'AVB.
  5. Le monde de l'OM

    Tristesse de la direction put**n. Communiqué officiel inutile pour dire "oulolo on a fait une super proposition de prolongation dans la durée à AVB ! Alors là s'il reste pas c'est pas notre faute hein, c'est la sienne !"
  6. RIP

    On notera le superbe hommage de Ségolène Royal qui arrive à faire sa réclame à l'occasion de la mort de Michel Piccoli.
  7. Le monde de l'OM

    Payet c'est pas une erreur à mes yeux. Vu l'état du marché au moment où on l'achète, on pouvait pas vraiment avoir un joueur du même statut à un prix clairement plus abordable. C'était le prix pour affirmer son ambition. Sur le terrain, c'est un game changer même 2-3 ans après son retour. Les deux gros ratés c'est Strootman et Mitroglou qui représentent 40 millions foutus en l'air sans compter leur salaire. L'autre vrai problème de Zubi, c'est qu'à part la donation de Fulham pour Zambo, il arrive pas à vendre ou mal. J'ai lu dans je sais plus quel article qu'il détestait faire la tournée des popotes pour vendre les joueurs et laissait ça à leurs conseillers. Ocampos à 15 millions, c'est pas assez cher vu l'état du marché l'an dernier. La direction voulait aussi profiter du boom des transferts outre-Manche pour bien vendre l'an dernier et équilibrer les comptes. Sanson a pas trouvé preneur et même s'il a fait une belle saison, les comptes sont dans le rouge et on est dans la ligne de tir du FPF. On va pas se mentir, Zubi a été un DS très moyen de l'OM mais si son départ signifie aussi celui d'AVB, là c'est la cata, la cata, la catastrophe.
  8. Le monde de l'OM

    J'étais assez sceptique à l'arrivée d'AVB. Je le trouvais un peu poseur et j'avais très peur de revivre un épisode à la Michel. Il m'a donné tort et on avait face à nous un type intelligent qui a su un tisser un vrai rapport de confiance avec les joueurs. Pas un rond dans les caisses, des joueurs déçus, j'ai vraiment peur de l'identité de son successeur éventuel et de la saison qui arrive
  9. Le Front Populaire de Michel Onfray

    J'étais assez attiré par Onfray il y a une dizaine d'années lors de son éclosion médiatique. Ce camusien, défenseur des justes et pourfendeur des turpitudes germanopratines. J'aimais aussi son histoire. Un homme d'extraction simple, s'élevant par les livres, n'oubliant jamais les siens qu'il s'agisse de ses collègues qui n'étaient pas en mesure de se révolter ou tout simplement de sa femme et de son père, dont il est beaucoup question dans sa bibliographie. D'un point de vue littéraire, je trouve sa production assez anecdotique mais son aisance oratoire et sa culture emportaient le tout. Le problème d'Onfray c'est qu'il est à mes yeux un peu devenu la caricature de l'intellectuel qu'il pourfendait. Il se prononce sur tous les sujets qui passent, cherchant le conflit de façon permanente parfois dans la vulgarité et l'injure (voir sa pathétique "lettre à Manu sur le doigté"). Mécaniquement quand la voix se fait plus présente, elle porte moins et il lui arrive bien souvent de dire des énormités en particulier en géopolitique comme lorsqu'il signait une tribune inutile sur la guerre au Mali. Si c'était l'Onfray de 2010, girondin et camusien, qui se lançait dans une telle aventure politique, je serais presque emballé mais alors celui de 2020, ça me laisse bien plus sceptique.
  10. [Série] Le bureau des Légendes

    J'aime beaucoup Audiard, j'aime peut-être plus encore le Bureau des Légendes mais la greffe ne prend pas. Pas du tout. Le Bureau, c'est une mécanique, un ADN. Un contenant sobre, clair, juste. Un contenu percutant, foisonnant, souvent brillant. Audiard change la perspective et nous parle de l'intime mais sans avoir grand chose à dire ni sur les hommes ni sur le Bureau. Il filme les des corps et leurs failles que ce soient les meurtrissures de Guillaume, les mesquineries de Raymond ou l'insécurité de la grosse chamelle. C'est pas mauvais en soi et je trouve même qu'il y a des rares moments de grâce mais tout l'esprit de la série s'est évaporé au profit de pas grand chose. Ça vire donc à l'exercice de style avec des feuillages, un soleil aveuglant, l'homme nu, seul, recroquevillé dans l'herbe humide. La forme onirique, bancale à mes yeux, prend toute la place. C'est un vrai mystère que Rochant ait pas souhaité conclure lui-même parce que, malgré une saison moyenne, les épisodes 7 et 8 enlevaient le tout et incarnaient l'esprit du Bureau.
  11. Honnêtement c'est pas d'une clarté folle à mes yeux pour le moment. En tout cas, j'ai fait la demande dans une situation à peu près similaire à la tienne mais j'ai bien évidemment mis la SAS, et son compte, comme bénéficiaire. C'est ce qui me semble le plus logique mais je te tiendrai au courant de la suite si besoin.
  12. Coronavirus de Wuhan

    Même quand t'es président d'une SAS ? C'est étrange leur histoire
  13. Coronavirus de Wuhan

    Pas mal de petites entreprises vont avoir de gros problèmes de trésorerie car l'argent ne rentre plus dans les caisses. Des restaurant sont fermés, des usines n'ont plus de commandes, des salles de sport gèlent les prélèvements des abonnements. Certaines sont en flux tendu pour payer les salaires, les loyers, le comptable, bref toutes les charges liées au fonctionnement de l'entreprise. Le chômage partiel et le report du paiement des cotisations voire l'aide de 1500 euros dans une moindre mesure vont être de vraies bouffées d'oxygène pour beaucoup mais il faut bien payer les autres charges. Donc le gouvernement cherche à baisser au maximum les charges des entreprises d'un côté et de l'autre favorise un prêt de trésorerie qui te permet de "survivre" toi ainsi que les autres acteurs économiques avant que ton activité reprenne et que les sous rentrent à nouveau dans la caisse.
  14. Coronavirus de Wuhan

    C'est une bonne nouvelle pour beaucoup donc tant mieux. Faut dire que le seuil de 70% était un peu "batard" dans le sens où l'activité a chuté majoritairement à partir du 13 ou 15 mars, pas avant. Ça excluait beaucoup de professionnels de cette petite aide. Honnêtement pour l'instant la réponse économique du gouvernement est bien adaptée, à voir ce que les banques diront aux demandes de prêt de trésorerie garanties par l'État. Faut pas se mentir, on aura beaucoup faillites mais parmi celles-ci certains entrepreneurs la mettront sur le dos de la crise sanitaire alors que le biz était pas viable de toute façon et aurait fermé dans un an. Mon frère est mandataire judiciaire donc je serai vite au courant de l'évolution des stats mais ça va faire mal à beaucoup de monde, c'est évident.
  15. Séries télé

    Ceux qui ont aimé Entourage devraient s'y retrouver avec Validé de Gastambide. Pas mal de défauts comme dans la série originale (certains guests qui servent à rien, des acteurs pas toujours crédibles) mais on retrouve la même énergie d'une bande de potes qui voulait tout casser. Vraiment sympa.
English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Trio Series
PokerStars : Trio Series