Jump to content
Status Updates

FabD

CPiste
  • Content count

    6100
  • Joined

  • Last visited

5 Followers

About FabD

Informations générales

  • Prénom
    Fabrice
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

19984 profile views
  1. ROFL thread

    Les crêpes à la gnôle en 1954
  2. Clairement rien ne dit que l'équilibre ne penche pas en faveur des maladies dans le cadre d'échanges qui accélèrent, par rapport à une situation d'échanges qui stagnent. Je voulais juste dire qu'on est aussi moins démunis.
  3. Topic officiel : les sorties cinéma

    Lui, Na Hong-jin (The Chaser,The Yellow Sea, The Wailing) et Park Chan Wook (trilogie Vengeance, Thirst, The Handmaiden) c'est vraiment des génies.
  4. [Las Vegas] Little news

    On aurait dû être ballas et dépenser $100 chacun pour déjeuner ! Mais bon c'était joli comme endroit
  5. [Las Vegas] Little news

    Le buffet au Cosmopolitan c'était pas mal du tout. Et assez varié.
  6. La communication rapide permet aussi une coordination globale qui était juste pas possible jusque là. Ebola ou la grippe ça se transmet facilement et on arrive à contenir les nombres, même au milieu de pays africains où l'état est moins fort.
  7. Topic officiel : les sorties cinéma

    Pour moi c'est pas trop le même type de film. D'un côté avec Seven tu as un tueur qui passe un message et manipule les flics. Avec au final un choix entre le bien et le mal (comme d'habitude dans les films occidentaux). Là où c'est bien fait et un peu subtil c'est qu'on voit qu'aucun des choix est satisfaisant. Mais ça reste un défi de l'homme face à lui même, l'homme face au mal, à l'action de l'autre. Il y a pas clairement d'époque. Pas de système autour des flics. On voit jamais la procédure ou la hiérarchie ou la société qui a donné ce tueur et ce flic. C'est un film que j'ai beaucoup aimé mais ça reste une histoire de morale. Dans Memories Bong fait une chronique d'une époque. C'est l'époque qui fait que les flics sont mauvais et le tueur est libre. On s'attarde pas sur le fait que le tueur est le mal absolu ou quoi, on se concentre sur les actions et la valeur morale de ces actions. Seven doit explicitement marquer sur les murs les péchés capitaux pour en parler.
  8. Topic officiel : les sorties cinéma

    Il me semble que la chronologie c'est que les crimes datent de la fin des années 80 et que ça fascine le pays depuis vu le manque de dénouement. Il faut rien lire sur l'actualité par contre ça parle des crimes qui ont inspiré le film. Merci @ub87 pour le lien ça a l'air trop bien.
  9. Topic officiel : les sorties cinéma

    Dans Memories ou les autres films de Bong, voire même plein de films coréens, il y a beaucoup plus de background social, politique, économique et sociologique que dans plein de films américains même très bons. Genre dans Casino, que j'adore, il y a un peu cette notion que les temps changent avec l'arrivée des financiers et le fait que c'était "la dernière fois que des gars venant de la rue comme nous ont eu quelque chose d'aussi gros en main". Dans les films coréens souvent cités, il y a clairement un contexte social ou politique qui est toujours présent. Même dans un thriller ou un film un peu fantastique, il y a ce truc en plus. Puis il y a ce mix bizarre d'humour très noir chez plein de ces réalisateurs, qui surgit même dans des moments atroces ou violents. On a un peu ça chez le mexicain Innaritu ou dans Anglais / Britanniques. Chez les américains c'est beaucoup moins présent je trouve. Les histoires des films américains sont très centrées sur les personnages et leur volonté. Puis il y a l'originalité pure. Thirst de Park Chan-Wook c'est une reprise de Thérèse Raquin d'Emile Zola mais avec des prêtres et des vampires. Et c'est absolument génial comme film. Pour revenir à Memories de Bong, j'adore Seven mais dans cet autre film il y a clairement cette idée qu'on est encore sous la dictature, que la police écrase les gens. On voit avec les scènes au présent que le monde a changé. On sent une ambiance poisseuse qui vient de la société dans laquelle l'histoire se déroule. edit : Dans le doc mis par ub40 dans le message suivant, Bong parle à 13min. 10 explicitement de ce contexte d'une époque qui se retrouve dans le film. Le lien direct à ce moment : https://youtu.be/2Fg9FRPk8Pk?t=790
  10. Topic officiel : les sorties cinéma

    Perso j'ai préféré par rapport à Parasite. J'ai peut-être trop attendu de Parasite, l'ayant vu après les oscars et tout. C'est triste de voir que les Oscars c'est aussi renfermé.
  11. Premier séjour à Vienne pour moi avec un pote non joueur. Du coup j'ai vu maxPotter une soirée au Wien Casino en plein centre à deux pas de l'Opéra. J'ai pas testé les plats mais effectivement les jetons sont atroces et, plus grave, les croupiers de moyens à très mauvais. Les jetons principaux en 5/5 (5, 10) sont comme des jetons cheap de jeux de sociétés : fins, petits, en plastique, avec des bords fins et courbés du plat vers le bord, glissants. C'était n'importe quoi. Une session de quelques heures en HE 5/5 du coup vendredi soir. Ambiance tranquille, jeu très soft (couramment 3 ou 4 limps, peu de 3b, passif postflop). Les stack étaient pas oufs du tout, de 200 à 500e, un ou deux à 600 ou 800 sur la session. Seuls deux joueurs en attente pour de l'omaha 5/5 ont posé 1k et 1k5. Mais ils jouaient pas trop aggro. Deuxième soirée avec maxPotter qui était déjà assis, j'ai pas joué et je suis parti boire un pot avec deux joueurs sympas, la liste d'attente avançait pas. Sinon la ville est très agréable avec un temps froid et sec. Même avec les arbres sans feuilles c'est très joli et il y a plein d'endroits à visiter. Les transports en commun sont excellents. Juste se balader et prendre des cafés c'est déjà un bon week end.
  12. De l'éternelle victime
  13. C'est la définition même de fragilité masculine. Se concentrer sur des forces traditionnelles sans voir que ces forces étaient très pauvres intellectuellement et émotionnellement.
  14. Mal à l'aise Thread

    C''est écrit en coréen.
  15. Jeanne d'Arc personne ne la mettait en avant jusqu'au 20ème siècle. Avant les Gaulois, sous l'ancien régime on disait que les français descendaient des troyens (vs pas des grecs anciens). Bref l'histoire et la filiation lointaines ça change en fonction des besoins des nationalistes de bas étage. Personne n'écoute les historiens, on t'a créé un roman basé sur une vérité et tu t'en es fait une bible.
English
Retour en haut de page
×