Jump to content
Status Updates

veunstyle

Reporter Poker
  • Content count

    18300
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    255

veunstyle last won the day on May 8

veunstyle had the most liked content!

About veunstyle

  • Birthday June 9

Informations générales

  • Prénom
    steven
  • Sexe
    Homme
  • Ville de résidence
    paris 14

Recent Profile Visitors

404453 profile views
  1. Coverage EPT Monte Carlo 2022

    Monaco, rasée par le Brésil La principauté de Monaco n'avait pas vu venir la vague jaune et verte déferler sur ses côtes. Pourtant, ce soir, les grands vainqueurs sont bien Sud Américains, du Brésil exactement. Après la victoire de Lucas Scafini sur le FPS, en ouverture du festival, c'est un autre joueur brésilien qui s'impose sur le Main Event, puisque Marcelo Simeos est le grand champion EPT Monte Carlo 2022, il remporte 939 840€. Simeos n'a finalement fait qu'une bouchée de cette table finale, laissant un pseudo suspens à peu près intacte jusqu'au dinner break. Par la suite, il s'est totalement libéré, lâché et les cartes l'ont suivi jusqu'au bout de cette soirée. Plutôt facile de résumer ce que l'on a vécu aujourd'hui et dommage pour Hugo Pingray d'avoir été une victime comme les autres. Il pourra dire à ses enfants que papa s'est fait éliminer par le monsieur le plus en forme de cette finale, que c'était écrit et qu'il n'y avait rien à faire. À part l'applaudir à la fin. Pour parachever son succès, Marcelo Simeos devait néanmoins se débarrasser d'un dernier adversaire, Morten Hvam. Comme pratiquement tous les autres, le Danois n'aura pas fait forte impression face à Simeos. Parti avec un large déficit en jetons (7 millions vs 25 millions), il n'a jamais réussi à, ne serait-ce que réduire un peu l'écart avec son adversaire, afin de s'offrir une petite chance de croire à la victoire. Comme tous les autres, Morten est passé sous le rouleau compresseur, et n'a rien eu à ajouter. Ironie de la dernière main, et alors qu'on a découvert toute la journée pas mal de merguez dans les mains de notre Simeos national, c'est avec une belle premium, , qu'il termine le travail et pose donc pour la photo finale. Sur , dans un pot 3-bet par le brésilien, Simeos va c-bet avant de call le tapis de Morten avec . La gutshot d'une vie... ou alors un puis un , ce seront les dernières cartes de ce tournoi. Marcelo Simeos éclate, tombe dans les bras de son rail comme un pilote de F1 tomberait dans les bras de ses mécaniciens, puis il ne perd pas une seule seconde pour aller chercher son précieux, le fameux trophée. Désormais, il lui appartient et un bout d'Europe trainera pour toujours sur une cheminée d'Amérique du Sud. La joie non contrôlée do Braziiiil, c'est ça qu'on aime Le désarroi. Dommage, vous ne le verrez donc jamais sans masque, ne saurez jamais à quoi il ressemble vraiment et continuerez de vous faire rouler dessus quand vous le croiserez à une table. Je vous présente le regretté runner up de l'EPT Monte Carlo que le monde entier aura oublié demain (la loi du 2e), Morten Hvam Résultats de la table finale : Vainqueur - Marcelo Simoes (Brésil) 939 840 € Second - Morten Hvam (Danemark) 564 640 € 3e - Dragos Trofimov (Moldavie) 397 590 € 4e - Jaime Cervantes (USA) 298 710 € 5e - Hugo Pingray (France) 228 460 € 6e - Erkan Soenmez (Allemagne) 167 050 € 7e - Ramon Colillas (Espagne) 125 420 € 8e - Yannick @cardot (France) 89 770 € Andre Akkari a posé avec Neymar toute la semaine, qui était également l'une des attractions de ce festival. Vraiment, le Brésil était partout à Monaco Et non messieurs Benny et Yu, il ne s'agit pas de sa sœur mais bien de sa femme. Et madame semblait ravie La petite mif do Brazil, masquée pour l'occasion, dommage J'adore cette photo, inspirée par Tomas Stacha, le photographe officiel de l'EPT. En la regardant, j'ai réellement l'impression de revivre tous les pots qu'il a pu remporter dans ce tournoi, et surtout en table finale, des coups vécus à 200% avec son rail... quel plaisir d'avoir un rail brésilien ! Et quand je dis que le Brésil a rasé, il a RA-SE : voici donc les vainqueurs du FPS et Main Event EPT côte à côte, accompagnés de leur femme Et pendant ce temps, Kool Shen réalise la perf' de sa carrière Et blablabla le Main Event, et blablabla le Brésil... attendez attendez, on me dit dans l'oreillette que... "Monaco sous les bombes, Monaco sous les bombes"... mais c'est bien sur : Bruno Lopes aka Kool Shen termine runner up du highroller à 25 000€ l'entrée pour un peu plus de 700 000€ de gain après deal !! Et tout ça, dans l'ombre du Main Event EPT, sachant que les deux tournois se sont à peu près terminés en même temps. Face à lui, le rappeur du Team Winamax est tombé contre un os, un certain Gianluca Speranza. Il ne s'agissait clairement pas du premier Italien perdu à Monaco, mais bien d'un animal en plein envol depuis quelques années déjà : second lors du Main Event WSOP Europe en 2017, 3e d'un WPT en 2021, quelques tables finales sur des 25k€ déjà... et cette victoire, la plus belle et la plus lucrative de sa carrière. Le voilà maintenant à plus de 4 millions de dollars de gains en carrière. Mais en tant que chauvin, ce que l'on retiendra, c'est surtout la seconde place de Bruno Lopes, le joueur de poker le plus éclairé parmi les rappeurs sur cette terre. Quel plaisir le voir aller aussi loin dans un tournoi rempli de requins. Quel plaisir de le voir réussir un superbe deal pour empocher plus de 700 000€. Quel plaisir de voir que le poker Français détient un grand ambassadeur de ce jeu en la personne de Bruno Lopes. Quel plaisir nous avons la chance de pouvoir vivre ça de très près. "La réussite est très importante dans ce genre de tournoi. Bien évidemment, je suis très satisfait de la façon dont j'ai joué, je suis agréablement surpris par le résultat et le gain, mais je suis aussi parfaitement conscient de la réussite que j'ai eu pour en arriver jusque-là." Kool Shen n'a plus 20 ans, c'est un secret pour personne, néanmoins croire qu'il n'était pas capable de progresser à ce jeu avec le temps était une grossière erreur. Bruno a la chance de pouvoir fréquenter tous ces petits jeunes et d'apprendre à leur côté : "L'autre soir, je discutais avec Arthur Conan de poker, de mains etc. Je ne voulais pas partir trop tard pour récupérer à ma chambre d'hôtel... et puis l'heure tourne et on parle, on parle, on parle, j'adore ces moments-là, je sais que je suis privilégié et j'en profite beaucoup". Bruno Lopes voulait nous accorder 3 questions après sa victoire, "parce que je suis fatigué les mecs", on a fini par discuter dix bonnes minutes avec un vrai passionné qui te raconte son tournoi au détail près sans jamais s'arrêter, un pur régal. @Comancheet @ShiShije vous en supplie, il faut l'inviter à CP Radio en direct de Madrid la semaine prochaine, il en aura des croustillantes à raconter sur ce tournoi ! Tout proche du trophée... bon dieu qu'elle est belle cette perf' Kool Shen ! En compagnie du vainqueur, Gianluca Speranza, et de son coéquipier dans le Team Mustapha Kanit This is the end ? Je n'aime pas les adieux, mais il est temps de tirer ma révérence quand même. L'European Poker Tour Monte Carlo est terminé et je ne sais pas exactement quand on se reverra sur le CP. Il faut remercier Pokerstars qui a mis les petits plats dans les grands pour faire de ce festival un régal, comme d'habitude, et pour que je puisse librement en parler sur le Club Poker toute la semaine. Définitivement, je crois qu'il s'agit de mon étape EPT préférée. Pas envie de name drop la terre entière, mais il faut tout de même remercier @FloFlo M.pour son excellent travail sur place dans l'équipe média de Pokerstars, elle facilite le travail des couvreurs comme jamais, toujours le sourire aux lèvres (sauf quand c'est pour me couper en plein live instagram ) et ça facilite terriblement les choses. Merci Latifa et PS de faire confiance au CP, j'espère qu'on vous l'aura bien rendu. En évoquant instagram, je tiens à dire que les story ont été beaucoup consultées cette semaine, là aussi je voudrais vous remercier pour votre fidélité. Je ne fais pas encore 20k vues à la Yoh Viral, mais on progresse, c'est grâce à ceux qui regardent et reviennent. Je suis content que ça vous plaise. Et m**de, il est presque 2h du mat' à Monaco, pas sûr que les bars soient encore ouverts... je me casse des bisous ! J'espère vous croiser à Madrid dès la semaine prochaine pour un petit WPO de folie.
  2. koolshen_gianluca.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  3. koolshen_2e.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  4. winner1.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  5. winner2.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  6. winner3.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  7. winner4.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  8. winner5.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  9. winner6.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  10. winner7.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  11. winner8.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  12. Morten_Hvam2e.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

  13. Coverage EPT Monte Carlo 2022

    And just like that... it's heads up ! Des heures et des heures et des heures à attendre une élimination... et pouf, popcorn ! En 15 minutes chrono, la finale de cet EPT Monte Carlo a vu quatre (!) joueurs disparaitre presque coup sur coup. Après Erkan Soenmez (6e), Hugo Pingray (5e), ce sont Jaime Cervantes (4e) et Dragos Trofimov (3e) qui ont été invités à quitter le navire. L'Américain Jaime Cervantes a disputé et perdu un flip pour sa survie, avec face à chez Morten Hvam. Comme on a cessé de le répéter sur Twitch pendant deux longues années de Covid, "cette paire de 9, elle esssst devant", et elle est bien restée devant après l'apparition d'un board . Jaime Cervantes peut remercier le Brésilien d'avoir éliminé Hugo avant, car il empoche le palier supérieur de 298 710€, not so bad. Quant à Dragos Trofimov, son élimination est presque anecdotique (en tout cas la main de poker) tant son stack était tout petit. Si vous voulez retenir un détail pour l'histoire, c'est que c'est le brésilien qui s'est offert son scalp. Heureusement qu'il ne s'agit pas d'un tournoi bounty, sinon Marcelo Simoes serait déjà riche ! Dragos Trofimov empoche près de 400 000€ grâce à cette perf' et a quitté cette table, heureux comme jamais. C'est rare et ça fait plaisir de voir ça. Pas que des gens malheureux aujourd'hui : Dragos Trofimov (le 2e en partant de la droite) repart avec le sourire et un joli chèque de 397 590€ ! Dans la foulée, les deux derniers joueurs ont tenté de regarder les chiffres pour un deal... une idée finalement rapidement avortée. Les stacks des deux joueurs ? Environ tous les jetons pour le Brésil, environ rien du tout pour le Danois... mais ce n'est pas encore fini !
  14. Dragos_Trofimov_bust.JPG

    From the album EPT Monaco 2022

English
Retour en haut de page
×