Jump to content
Status Updates

taamer

CPiste
  • Content count

    6558
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by taamer

  1. Tiens, ce message a tenu plus de dix minutes sans que quelqu'un réponde "LEVEL", "HOAX", etc. Edit : http://www.poker-magazine.fr/2009/07/1350-...sur-partypoker/
  2. [MTT 5keuros]: JTs 3betté oop

    Si la taille du cbet est raisonnable, je ne vais pas lâcher sur tous les flops avec tirage Coeur, OESD, trips, où personne ne lâche sa main IMO. Je peux lâcher à la turn sur une mise hors cote, a fortiori all-in puisque je suis le petit tapis des deux. En phase de construction de tapis (ce qui me semble être le cas puisque je ne couvre pas toute la table), je joue des mains marginales qui peuvent faire max assez facilement (couleur, quinte), plutôt que des mains qui font top paire good/top kicker. En cash game (moi y en a FR), je vais souvent lâcher top paire lorsque j'ai un adversaire un peu trop actif à mon goût, mais c'est plus compliqué en tournoi. Je me suis retrouvé dans ce cas à Aruba 2007 contre Jordan Rich, les blindes sont un peu moins chères (100-200 sans ante, tapis effectif 16500, je suis couvert). La séquence préflop est différente, mais la question du commitment oop sur le flop est similaire : moi JTo en BB, lui 700 en MP, call. Flop :::. Moi check, lui 1000, moi 3000, lui call. Sur le moment je n'ai pas aimé mon CR, qui me replace dans le contexte du coup de Kiev par rapport à la profondeur restant à miser et la vulnérabilité de ma main. J'ai eu une turn favorable :, la question du commitment ne se posait plus, moi 4000 lui 12000 moi call (en laissant volontairement 2000 jetons derrière), river brique, JTo gagne à l'abattage (muck en face). Mais à l'analyse post mortem, il y a trop de turn déplaisantes pour que je sois contraint de lâcher à la turn sur ce type de flop TPGK (à moins de devenir un payeur de fou moi-même). Face à un joueur réputé faible (ou payeur de fou), je préfère de très loin un pot multiway à un pot 3-betté préflop. Mais on fait avec ce qu'on a. Edit : on l'aura remarqué, il n'y a pas une ligne agressive de ma part sur ce coup (pas de bluff, pas de semi-bluff tant que ma main n'est pas faite). En revanche, je mise oop (contre ce type d'adversaire) dès que j'ai quinte/couleur/deux paires etc. Pas de check-induce-cbet sur le flop notamment (si je touche tout de suite), nous sommes deux relanceurs préflop.
  3. [MTT 5keuros]: JTs 3betté oop

    Je suppose que Nicolas est couvert par "Ivan". Je paie le 3-bet même oop, quitte à abandonner le coup si le flop ne me plaît pas (pour une raison ou pour une autre). L'idée est de continuer à jouer postflop à cette profondeur (encore agréable en tournoi), et de ne pas rentrer en guerre de 3/4/5-bet-or-fold préflop. D'autres facteur peuvent intervenir (qui est gros ou petit à la table, contre qui jouer, etc.) pour passer la main dans ce cas précis, et éviter Ivan, mais sur la main observée je n'ai pas de raison de penser qu'il est largement plus fort que ... que le mec qu'il a sorti. Edit : donc je paie le 3-bet oop pour faire du metagame de table (pas spécifique à l'adversaire que je joue), ça dit "pas de resteal quand je suis deep, je paie tout préflop". Ca vaut ce que ça vaut, mais en live, high buy-in, avec des scared-money-qualifiers possibles, c'est mon message.
  4. [HELP] Juridique : congé pour passer un concours

    Le règlement intérieur de la boîte où travaille ton copain décrit précisément quand et comment on pose ses congés (congés, RTT, récup, etc.). Je ne suis pas juriste, mais quand on s'y prend avec un mois d'avance, l'employé est toujours dans son bon droit pour poser un congé. Celui-ci ne peut être refusé autrement que par écrit par l'employeur, ce qui donnera une base écrite au dossier. My 0.02.
  5. Poker Or McDo for a living ?

    Ce ne sont pas les bonnes informations pour déterminer l'âge du capitaine. Le WR sur 10 mois, on s'en fout quand on veut estimer la variance sur 1 mois avec 20 caves de BR. Informations plus utiles pour avoir un ordre d'idée de la variance : cave short ou deep (autoreload or not?), tes règles de sit-out (hit and run variance réduite, "j'arrête quand j'ai 10 caves devant moi" variance accrue), nombre de joueurs à la table (FR variance diminuée, SH/HU variance accrue), VPIP/PFR (nit variance réduite, loose variance accrue).
  6. Le BlackJack

    Le plus avantageux en termes d'espace, de surveillance et d'entretien, et de retour sur investissement (rentabilité?), sont bien les MAS (machines à sous). Mais ce ne sont pas du tout les mêmes clientèles aux machines à sous et aux jeux traditionnels. "Le jeu, ils ont toujours été là-dedans, les Volfoni Brothers. À Naples, à Las-Vegas, partout où il y a des jetons à racler, ils tenaient le rateau, hein !"
  7. Le BlackJack

    Level? On pleure sur le sort des pauvres casinos maintenant? - Il y a les joueurs qui ne connaissent pas la stratégie de base et font des erreurs coûteuses; - Il y a les joueurs qui jouent en dernière position et qui veulent toujours tirer ou ne pas tirer à l'inverse de ce qu'il faudrait "pour enlever la carte à la banque"; - Il y a les joueurs qui connaissent la stratégie de base mais qui jouent 50¤ par mise de 5¤; - Il y a les joueurs qui gamblent en 1-2-4 full bankroll de session (tu mises 50 si tu perds tu te casses, si tu gagnes tu mises 100, si tu perds tu te casses, si tu gagnes tu mises 200, et fin de la partie que tu perdes ou que tu gagnes trois coup de suite); - Il y a les joueurs qui veulent se refaire dès qu'ils ont perdu quatre mises; - Il y a les joueurs qui ne varient jamais leurs mises; etc. Rien que ça, ça fait un edge énorme pour la banque au BlackJack.
  8. Le BlackJack

    Sans comptage de cartes ni variation des mises, l'edge de la banque est à 50,5% contre 49,5% pour le joueur. Ces chiffres peuvent varier un petit peu selon les règles précises du BlackJack (combien paie un blackjack, quand est-ce qu'on peut doubler, est-ce qu'on peut abandonner, carte cachée ou pas à la banque, la banque tire ou pas avec A6, etc.), mais c'est ce qu'il faut avoir en tête. D'où méga bankroll quand on joue selon les recommandations de Kelly pour limiter le risque de ruine. Depuis, j'ai tendance à passer AKo en tournoi sur un shove sérieux adverse.
  9. Sites d'offres d'emploi

    J'utilise le site de l'APEC, celui de managers.com (forum d'offres d'emploi de plusieurs grandes écoles d'ingénieur), et mon réseau perso. La plupart des grosses boîtes ont leur propre extranet d'offres d'emploi vers lequel tu es souvent redirigé à partir des petites annonces. J'exècre les cabinets de recrutement et/ou les drh qui ne lisent pas ce que tu leur envoies. Il y a quelques semaines, j'ai reçu un énième "vous n'êtes pas en adéquation avec l'offre" robotisé, avant de me rendre compte que j'avais postulé pour une offre qui correspondait exactement à mon ancien job, où j'ai plus de huit années d'expérience. De ce point-de-vue-là, Internet est une horreur absolue : plus de rencontre, plus de téléphone, les cabinets de recrutement se font rémunérer sur le nombre de "hits" qu'ils obtiennent sur leur petite annonce, jouant sur la quantité, au détriment de l'analyse de la qualité. Paradoxe de ce fonctionnement abscons : les recruteurs n'ont quasiment pas d'intérêt à ce qu'une entreprise et un candidat se rencontrent et conviennent d'une collaboration. Le réseau des gens avec qui tu as bossé (collègues, clients, fournisseurs, partenaires etc.) reste ton meilleur atout.
  10. Le BlackJack

    +1. S'il était pro du BJ, il n'irait jamais s'en vanter, même si les casinos en France sont moins tatillons que ceux dans le Nevada (où il est illégal de compter les cartes). Ajouter Wong et Snyder à la liste des auteurs de BJ. Pour ce qui est de la résistance au tilt, je trouve que c'est beaucoup plus facile au BJ qu'au poker, parce qu'au poker tu joues avec une grosse incertitude sur la main adverse (tu joues contre un range de mains faites et de tirages), alors qu'au BJ tu as toutes tes données : ta main, la carte exposée du croupier, (et le compte pour ceux qui comptent), et tu sais quelle est la meilleure stratégie à adopter. Il n'y a pas à varier son jeu, pas de bluff, puisque le croupier applique une stratégie prédéterminée. En revanche, la gestion de BR au BJ est beaucoup plus stricte, et a besoin de davantage de profondeur, qu'au poker.
  11. Starcraft 2 reporté....

    SC2... après tout le temps que j'ai passé à jouer à SC, BW, etc. ça va être dur de s'y remettre douze ans après... Question aux geek gamers : quelqu'un a-t-il essayé d'implémenter un script AHK pour étendre les combinaisons de touche de SC ?
  12. The Roger H. Tribute thread

    Roger Hairabedian est passé du judo aux billets verts là où David Douillet s'est contenté des pièces jaunes. Il faut savoir que Roger et David n'ont jamais combattu ensemble parce que David Douillet n'a jamais passé le contrôle de la balance pour entrer dans la catégorie de Roger, c'est à dire semi-lourd. Une mappemonde d'Alexander Kalifano est mise en évidence à l'entrée de l'ACF pour remercier Roger Hairabedian d'avoir remporté le Grand Prix de Paris 2008. La mention "Merci à toi Roger Hairabedian, signé le monde du poker reconnaissant et admiratif" y est inscrite. Enfin, Charles Aznavour a reconnu récemment dans la presse que les paroles de "La Mamma", "Je m'voyais déjà" et "Allez vaï Marseille" lui ont été inspirées par son compatriote Roger Hairabedian.
  13. Votre avis sur cette structure

    En effet, ce que j'ai écrit reste valable. Les niveaux d'accélération restent les mêmes (5, 6, 8, 13 et 16), mais cette fois les niveaux 8 et 16 sont des niveaux d'accélération triple* au lieu de double*. * c'est à dire que l'augmentation des blindes sur le niveau atteint ou dépasse l'augmentation cumulée des deux (double) ou trois (triple) niveaux précédents. C'est une mesure perso que j'utilise pour évamuer les différents moments d'un tournoi. Tant pis pour Wellington, c'est en effet un peu loin, mais sur deux jours c'est vraiment un beau tournoi. GL.
  14. Aviation Club de France

    Sur le double chance du jeudi : la demi-heure du niveau 200-400/50 est décisive pour le reste du tournoi (doublement des blindes par rapport au niveau précédent et taille critique des tapis par rapport aux blindes à ce moment du tournoi). Penser à relancer à 1200 préflop sans regarder ses cartes.
  15. Votre avis sur cette structure

    Je pense que c'est une très bonne structure. Rapport temps profondeur, chaque joueur a un peu plus de 4 heures devant lui pour voir du jeu, c'est bien pour un début de tournoi. Rapport ante/blind, les montants sont élevés, ce qui n'est pas gênant en soi, et qui implique les modifications suivantes sur le jeu : - il faut être agressif comme on peut l'être à une table de 6 joueurs (rien de nouveau sous le soleil); - mais il faut être défensif toutes positions, et moins défendre ses blindes que d'habitude en 6-handed. Explication : tous les joueurs de la table ont un investissement dans le pot préflop, et le fait que les ante soient importants réduit la part relative des joueurs en blindes et augmente celle des quatre autres joueurs. En fait, toute la table est solidaire dans la défense du pot préflop face à un agresseur. Dans ce contexte, il est meilleur de défendre (call ou 3-bet) lorsqu'on est au bouton face à un relanceur devant soi, plutôt que d'attendre d'être en SB ou en BB, la position en moins, et un investissement moindre qu'à l'habitude. Côté accélérateurs : les niveaux 4, 5, 8, 13 et 16 (avec ante 25, 50, 200, 500 et 1000) sont des niveaux qui accélèrent l'érosion des tapis; il faudra ajuster son jeu en conséquence avant et pendant ces niveaux. Le tournoi devrait être plié en 11 heures de jeu, il n'y a plus qu'à rajouter le temps des pauses. Bon tournoi. P.S. Si ce n'est pas un tournoi privé, peux-tu poster la date, le lieu ou un lien vers l'organisateur du tournoi? Merci!
  16. Bankroll online vs live

    L'exemple de Nartoof parle de 20 caves à la 2-2 de l'ACF en cavant au max à 200¤, et cela me semble convenir vu le style des tables (et à un style raisonnablement serré de joueur). Maintenant, si l'on parle d'une 5-5 à l'ACF avec 500¤ de tapis (soit entre 3 et 4 fois moins le tapis moyen de la table) et deux relanceurs fous à la table, c'est certain que 20 caves n'empêcheront pas une variance très élevée. Pour commencer en live à l'ACF, la 2-2 c'est bien, et dans ce contexte 20 caves ça suffit. Malgré le rake et la cotisation au bad beat jackpot.
  17. [PPT Sat 1075¤] 25/50

    Ajouter 175 avec 9825 à gagner derrière si tu trouves une rencontre? Any two cards hors de position, pourvu qu'on sache jouer postflop, et qu'on ait envie de faire la différence tôt dans le tournoi. IMO.
  18. [PPT Sat 1075¤] 25/50

    niveaux de 25 minutes et x2 x2 x2 toutes les 50 minutes, en live j'appelle ça un turbo. Surtout en satellite où le stalling viendra s'installer à la bulle...
  19. [PPT Sat 1075¤] 25/50

    Aucun joueur sensé n'est censé relancer avec QJ ou KJ. Donc sur internet, je paie parce que c'est un turbo, et en live, je regarde si mon adversaire a le profil du jeune loup internet ou du papy de casino, je parle et je le fais parler, bref vive le live pour faire des gros laydown ou des hero call. Sa structure de mise ne ressemble à rien certes, ce qui renforce mon idée que le check-back-turn vaut plus en informations que les 900 jetons que la mise va gratter.
  20. [PPT Sat 1075¤] 25/50

    Non, pas contre toutes les queens. Si tu es devant au flop, tu es favori à 3 contre 1 sur deux cartes face à un adversaire qui ne couchera pas, donc tu peux lâcher les chiens et faire shove si tu le veux au flop. En début de tournoi turbo, tu passes pour un donkey, aucun problème au niveau de l'image. Ce n'est pas optimisé? Sur un turbo, je ne cherche pas à débattre. Ce serait probablement mon choix, de même que j'accepte de faire tapis préflop avec les As ou les Rois, comme tout le monde. Si on part sur de la petite value au flop, alors check behind au turn, c'est pour prendre de la value sur les mains moins fortes, qui pourront payer une petite mise. Il a la Q? Rassure-toi, il va vouloir la rentabiliser en misant lui-même hors de position à la river après mon check turn. Et on aura rattrapé la petite mise manquée à la turn.
  21. [PPT Sat 1075¤] 25/50

    Je check behind à la turn. Ce n'est pas pour pot control, c'est parce que tu joues dans le noir ce genre de coup (ton adversaire a une Dame et ne la lâchera jamais, et toi tu ne sauras jamais s'il a fait full ou pas). Tel que tu as joué le coup, je paie à la river parce que tu joues un turbo; mais dans un tournoi avec une structure correcte ou lente, je passe parce que sa mise est signe de "je ne sais pas ce que tu as mais je gagne alors je mise gros, au cas où tu aurais gros". Surtout si sa relance a été faite en rajoutant le jeton de 5000 (s'il y en avait un). Je suppose que tu connais le coup entre Sammy Farha et Oliver Hudson, 1ère main du WSOP 2005.
  22. Bankroll online vs live

    Si tu joues en casino une fois par semaine ou une fois par mois, alors ton budget casino est un budget de loisirs, comme si tu allais au cinéma, au restau, etc. Si tu joues en casino quatre fois par semaine ou davantage, alors tu dois gérer ta bankroll comme une profession libérale, avec une trésorerie, une comptabilité - je suppose ici que tu as d'autres sources de revenus que le poker et que tu sépares les deux. Si tu joues en casino quatre fois par semaine ou davantage, sans autres sources de revenus que le poker, alors tu as besoin au minimum de 15 caves de 100 blindes par cave. Les 15 caves ne servent pas forcément à absorber la variance : elles servent surtout à ce que tu sois dans un bon état d'esprit quand tu joues. Savoir bien jouer cagoulé c'est une chose, savoir jouer son A-game quand on est aux débiteurs anonymes c'est une autre histoire. De mon expérience perso, ma BR live depuis 3 ans c'est mon compte en banque, je tiens ma comptabilité, il y a des "cash out" tout le temps parce qu'il faut se loger se nourrir etc. J'ai géré cette BR tout en travaillant par le passé, et aussi depuis plus d'un an que je ne travaille pas. Sur internet (sharkscope taamer), je suis un fish comme il y en a des centaines de milliers. Je suis incapable de jouer (enfin, de bien jouer) sans voir mes adversaires, sans toucher de cartes ni de jetons. Online : - tu peux monter une BR à partir de freerolls, de bonus et de rakeback (no money begets money); - tu peux multitabler pour augmenter tes gains tout en restant à des limites à l'intérieur de ta bankroll; Live : - il n'y a pas d'argent gratuit (va battre 2000 joueurs sur un freeroll en live... perte de temps); - le rake important t'oblige à avoir un edge important sur la table (ou sur certains joueurs à la table); - le temps passé est un facteur important (monotabling + pas question de devenir un nolife en live), tant pour toi que pour tes adversaires. Un autre truc qui n'existe pas online : en live, tu peux avoir des joueurs qui jouent en dehors de leur limite parce qu'ils attendent une place; c'est fréquent sur la table 10 de l'ACF (2-4, 100-illimité) qu'il y ait des joueurs de 50 (2-2, 50-200) ou de 250 (5-5, 250-illimité). Ca modifie la dynamique de la table. Tout cela est invisible quand tu joues sur le net.
  23. Bankroll online vs live

    Level? Le nombre de personnes qui ont n fois $25 online étant largement plus important que le nombre de personnes qui ont n fois 400¤ (ou 500¤ ou plus) en France, cela fait une proportion de fishs bien plus importante sur le net (même sur FullTilt). En outre, les forts joueurs de casino ou de cercle n'ont pas toujours une table plus lucrative où s'asseoir (pour grinder à l'ACF, tu préfères la 2-4 table 10 ou tu vas t'asseoir en salle fermée? Idem en casino, une 100 avec des occasionnels vaut souvent mieux qu'une 250/300/500 avec 8 regulars sur 10 joueurs.) Il n'y a pas de comparaison entre le jeu online et le jeu live. Même la gestion de bankroll y est différente.
  24. In pour le main event, buy-in direct, je ne joue pas de super-turbo pour 1075 et je n'ai pas le temps de faire deux niveaux de sats (125 puis 1075) pour que ce soit moins cher. Alors, je monte le buy-in en cash. GL à tous les participants des summer-sats, et à bientôt.
English
Retour en haut de page
×