Aller au contenu
Statuts

Mr Sneeze

CPiste
  • Messages

    593
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

Le dernier jour que Mr Sneeze a gagné est le 18 Novembre 2014

Mr Sneeze a obtenu le plus de messages aimés !

À propos de Mr Sneeze

Informations générales

  • Prénom
    thomas
  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

37 551 vues du profil
  1. Anticiper l'effondrement ?

    @Byshop: EDIT: f*ck off, j'croyais qu'on était pote, donc j'étais honnêtement sympa, juste à tâcher de t'indiquer que peut-être, certaines choses étaient pertinentes dans une pensée que tu balaies. Peu importe, au revoir, bon amusement, etc.
  2. Anticiper l'effondrement ?

    Ecoute Jancovici alors, et ca te paraitra tout de suite beaucoup plus clair. Mais le livre de Servigne (et sûrement certaines interventions dispo sur youtube) est en effet très argumenté sur le sujet de ce qu'est un 'choc systémique'. Parce que c'est ça qui 'fait démonstration' en fait: à partir du moment où tu penses en systémie, donc en systèmes, en logiques collectives, mais aussi institutionnelles, mais aussi la pression collective que l'humanité met sur la terre rien qu'en agissant 'normalement, avec les meilleures intentions possibles' .... tu réalises qu'on arrive dans une période historique importante où le choc systémique est inévitable. Or nous vivons dans un monde très interconnecté, tirant sa force profonde de ce 'flux', mais tirant aussi sa fragilité intrinsèque de cette totale interdépendance de systèmes complexes. Si tu cherches vraiment des data très précises et argumentées, il faut plonger dans des thèmes spécifiques (par exemple des biologistes qui analysent la toxicité / écosystèmes particuliers d'une rivière). Mais même sur cette aspect 'systèmie', je suis sûr que Dixon ou d'autres sur ce thread, ou moi-même, pouvons te trouver des arguments très avancés développés par des gens très smart (Paul Chefurka ? Par ex).
  3. Anticiper l'effondrement ?

    Oui. Pour ça qu'on s'est endetté beaucoup n'est-ce pas, du fait des potentiels de croissance. On a anticipé que la croissance serait toujours là, donc on peut s'endetter structurellement sans trop de souci, juste une question de gestion. On est d'accord là-dessus ? Cependant, le sujet ici est 'anticiper l'effondrement', anticiper donc par exemple la fin de la croissance. Ce n'est pas un sujet nouveau puisqu'il est discuté scientifiquement depuis les travaux du club de Rome (1972). Je te réfère ici à d'autres posts notamment de Dixonn, qui met en évidence de telles données. C'est tout le sujet du thread pour ainsi dire ..... Donc je ne sais pas ce que tu essayais de 'prouver' , mais si l'idée était: la dette c'est pas grave, ya de la croissance qui l'alimente : on peut retourner la chose pour dire que la dette alimente la croissance, et on peut aussi dire que sans croissance suffisante les crédits ne sont pas remboursés. L'endettement est une bombe à retardement dans une perspective de croissance modérée. J'vais pas faire mon intéressant qui s'y connait en finance, mais tu remarques que je fais quand même un effort au lieu de juste t'ignorer: quand tu as un système d'endettement généralisé, ce n'est pas seulement l'endettement absolu qui est un danger, c'est la connectivité de l'endetemment. Par exemple la crise Grèce / UE, qui a fait naître le plus grand prêt de l'histoire des Etats (un prêt forcé d'ailleurs), est 'compréhensible' quand on sait que Deutsche Bank et Société Générale avait prêté énormément à la Grèce. Sans ce prêt de l'UE, il est possible que les deux mega-banques se seraient effondrés (et le reste avec, je vais pas revenir sur le sauvetage des banques). De fait l'Etat grec n'as pas gardé le moindre centime de ce 'plus grand prêt de l'histoire des Etats'. Mais le prêt était structurellement nécessaire, car quand tout le monde est endetté avec tout le monde et que la confiance commence à partir en couille (ce qu'on appelle une crise financière), l'effet domino est très facile. En l'occurence, domino sur Deutsche Bank = Nein.
  4. Anticiper l'effondrement ?

    'ok' bye
  5. Anticiper l'effondrement ?

    No comment, je n'ai pas utilisé le terme libéralisme une seule fois, et ce n'est pas non plus le sujet. T'es souvent dans ta tête toi non.
  6. Anticiper l'effondrement ?

    Donc on est d'accord les choses ont bien bougé depuis 30 ans? C'est ce que tu dis, c'est ce que je dis (même si pas pour les mêmes raisons). Je noterai toutefois que notre niveau de vie a augmenté en même temps que notre endettement. Voir l'augmentation des taux d'endettement de tout le monde (Etats, entreprises, particuliers) sur une période courte (qui est une cause d'effondrement à elle toute seule, mais je vais pas me mettre à parler de finance, alors que je m'y connais quand même assez bien....). Si on prends l'impact écologique (ce qu'on appelerait externalités, ici externalités négatives évidemment, généralement pas du tout considérée par notre système économique contemporain. On n'ajuste jamais la richesse créée aux destructions 'annexes' d'une activité donnée. Ce n'est juste pas mesuré.), l'aspect 'dette' est encore plus massif, parce que notre richesse contemporaine sera payée sévèrement par les humains qui nous suivent. Les déchets nucléaires sont un exemple 'symbolique' de cette question, mais je pense que se renseigner sur les déchets plastiques dans l'océan ou même la pollution des nappes phréatiques est un pas intéressant.... C'est sûr de nos jours on peut s'acheter un jus, n'importe quel jus, quasiment n'importe où, et on ne manque généralement pas d'eau potable puisqu'on chie dedans avant de la retraiter chimiquement. On a donc un endettement sur plusieurs niveaux. La fertilisation des sols est une de ces dettes. Produire beaucoup, produire pour que tout le monde puisse manger à l'international la même nourriture 'diverse' (mais en cours d'uniformisation massive évidemment. encore une fois, autre sujet que je connais quand même assez bien....), cela risque de nous amener à une situation où pas grand chose de sain pousse. Là aussi, on peut débattre si vraiment le fait d'avoir accès à l'année à des tomates en plastique sans vitamine (puisque n'ayant pas poussées au soleil et étant sélectionnées principalement pour leur taille, capacité à tenir en palette pour le transport, etc), est meilleur, un progrès, que de manger moins de tomates mais des vraies, juste 2 mois / an. Encore une fois, exactement la même chose: on voit un progrès, je vois un endettement massif. Voilà, j'espère que c'est clair à tes yeux ou aux yeux de qui lit ce post. Sur l'aspect contrôle, ma foi je m'estime comme un penseur critique. J'observe le monde et ses tendances en essayant de ne pas me faire abuser idéologiquement justement (car tout discours est idéologique. Réellement.). Disons que je crois Snowden et Assange. Je crois à ce qu'ils disent, et aussi à leur combat. Tu les crois toi? Donc la NSA fait ceci avec nos data. Ca me semble pas de l'idéologie. Voir le film-documentaire: Citizenfour. (dispo youtube) Je ne parle évidemment pas de l'enrichissement terrible des multinationales du Web qui monopolisent les gains de productivité / richesse (bon, principalement en vendant nos données quoi) de ce monde de data. Mais après tout ça n'a l'air de géner personne, beaucoup respectent Bill Gates (puisqu'il donne à des assos'. C'est qu'il est humain le type !), alors que le type a littéralement volé la société (pour être plus précis: il a réussi à concentrer à son profit le travail de milliers d'ingénieurs. Il a aussi évidemment utilisé de quantités de techniques d'installation et de maintien d'une position monopolistique, y compris contre la loi). Ca te parait pas forcément grave, mais moi oui. Qu'un groupe ultra-restreint s'enrichisse grassement sur des gains qui devraient être communs, c'est une forme de contrôle / domination. Avec une petite touche idéologique où les milliardaires, en plus de nous exploiter (structurellement, ils sont pas forcément 'méchants'), sont généralement considérés comme des 'modèles' (Steve Jobs FTW). En tout cas ils inspirent les gens lambdas ou je sais pas, disons que je comprends pas pourquoi personne ne tente de les assasiner c'est tout. Mais Marx avait déjà compris (dans un monde bien plus simple que le nôtre....) que l'exploitation est avant tout un voile devant les yeux. Pour prendre un autre exemple de domaine à potentiel émancipateur complètement utilisé pour nous contrôler / dominer: la psychanalyse et ses trouvailles. Bon ok il y a des individus qui se soignent avec une psychanalyse. Pour beaucoup ceci dit, la psychanalyse est juste entouré d'un voile de mystère et de doute, c'est pas vraiment quelque chose qu'ils connaissent ou qui les intéressent. Ils vont dire des trucs du genre: 'lol papa / maman / inceste / Freux c'est vraiment caricatural! (mais j'ai jamais lu) ' Par contre, les trouvailles de la psychanalyse ont été très correctement utilisées pour nous vendre à peu près tout ce qu'on achète. La psychanalyse est née d'une volonté de Connaissance et de Soin, mais elle a surtout existé depuis le début du XXème siècle en tant que Pouvoir (en l'occurence pouvoir de structuration des mentalités collectives et des 'triggers', etc). A ce niveau: voir le documentaire du grand Adam Curtis: The Century of the Self (le premier épisode se concentre sur le neveu de Freud, Edward Bernays, qui a par exemple réussi ce tour de force de faire apparaitre la cigarette comme émancipatrice de la femme, alors que seules les prostituées et marginales fumaient, c'était inconcevable). Je m'égare peut-être, mais telle est ma position en effet: ceux qui savent utilisent leur savoir pour exploiter ceux qui savent moins.
  7. Anticiper l'effondrement ?

    Ouais t'as un usage intéressant de ton temps pour aller contredire des points de détail dans un thread qui t'intéresse pas. (!) 1) On ne peut pas tous avoir notre bout de terre, manifestement pas (la terre est d'ailleurs difficilement achetable, car possédéé / délimitée à un point presque total). Mais j'imagine que tu voulais dire: on ne peut pas juste planter 3 carottes et espérer continuer à vivre comme on vit. Et c'est vrai. J'ajouterai qu'on ne peut pas espérer continuer à vivre comme on vit, tout court. L'idée de la résilience agricole locale, c'est plutôt un moyen d'imaginer une survie justement. Puisque le problème est justement de sur-consommer (1.7 planètes de nos jours, j'espère que 'ca' est suffisamment factuel à tes yeux), le problème suivant est d'avoir des ressources en rareté (métaux, SABLE. Renseigne toi sur le sable mec, peut-être que ça ouvrira des choses dans ta perception....), et des terres infertiles / stériles. Comme je l'ai déjà noté, la problématique de la désertification et de l'érosion des sols est réellement le sujet. De même que le rendement d'extraction de pétrole s'est effondré avec le temps, le rendement des terres par monoculture / intrants chimiques (sans rentrer dans les détails, l'agriculture conventionnelle, donc) a aussi diminué. La monoculture fait autant augmenter les rendements qu'elle les réduit. Elle les augmente tant que la terre est riche. Elle les diminue quand la terre est apauvrie (car la terre ne se renouvelle pas). Par ailleurs, mais c'est un autre sujet bien particulier à l'agro-écologie: il semble qu'on ait fait n'importe quoi depuis assez longtemps, AVANT la révolution industrielle, puisque le labour lui-même ne semble pas du tout une optimisation des capacités productives du sol (cela basé sur des recherches contemporaines évidemment). Donc voila, juste pour te dire que t'as pas tort, mais ca ne mène à rien de dire ça. Nous rappeler qu'il faut faire gaffe à pas trop tripper sur des solutions low-tech disons, il y a du vrai là-dedans, mais tu peux aussi accorder qu'il y a des dangers sous-évalués dans notre rapport au système terre. Pour revenir sur le '1.7 terres consommés / an': si on prends ta vision, on est plus riche qu'avant, etc. Prenons le thème du poisson. On est évidemment plus riche qu'avant puisqu'on peut manger du poisson n'importe où n'importe quand dans le monde. Mais si tu considères que les stocks de poisson s'effondrent (et les rendements de pêches aussi, malgré notre technologie, les rendements sont tombés aux niveaux de 1900...), et qu'on anticipe un peu en avant, comme le font d'ailleurs les acteurs de cette industrie: entre 2030 et 2050, au rythme / mode de pèche actuel, il est assuré qu'il n'y aura plus de poissons à pécher. C'est exactement la même chose en termes de rendements des terres, qui une fois polluées deviennent 'bonnes à rien'(que ce soit les nappes phréatiques, ou juste les sols ayant perdu leur teneur en argile et donc leur capacité à maintenir les racines. Mais je pense pas que tu connaisses ce sujet anyway). On est très bon pour faire pousser hors-sol de nos jours. Disons qu'on ne sait plus vraiment faire pousser autrement qu'avec un traitement chimique important. Disons que c'est exactement là que réside une des problématiques de l'effondrement: de nos jours on produit pour 10 milliards (on jète juste beaucoup, mais c'est ce qu'on produit). Mais tout cela circule, et doit être distribué. C'est une agriculture en symbiose avec le pétrole. Elle péréclite sans, à tous les niveaux. 2) Peux-tu rappeller le point factuellement biaisé de mes posts? Juste qu'on soit bien sûr de pourquoi tu passes ton temps ici à discuter d'un thème que tu ne veux pas lire. J'ai juste noté que t'as vraiment insisté sur ce point central qu'on avait évolué technologiquement depuis 200 ans et pas 30 ans, mais désolé j'ai juste dis ça au détour d'une phrase en parlant de choses globales, yavait pas de discussions factuelles. D'ailleurs pour moi ça parait tellement évident que je vois pas trop de raison d'insister sur cela. Disons que tu m'as convaincu sur ce point factuel lol ! (c'en était jamais un à mes yeux). Pour le reste, please établis les biais factuels. 3) Quant à 'adopter une idéologie donnée tout en embrassant une autre', aucune idée de ce que tu voulais dire.
  8. Yoh Viral est il malaisant ?

    Yen a, obv. Ceux qui ne font pas de mascarade du coup ?
  9. Anticiper l'effondrement ?

    @ Artplay J'ai compris pourquoi tes réponses sont si tiltantes: tu n'as pas lu le sujet (tu l'avoues toi-même). Tu ne comprends pas, connais pas, n'assimile pas la problématique. Je vais essayer de répondre calmement, vu que tu n'as pas lu le sujet. Je déduis ça de quelques phrases: Ce n'est pas que quoi que ce soit se fasse au détriment de 'la modernité', c'est que la modernité amène sa propre auto-dissipation d'énergie, que sur un plan humain tu vas observer comme une destruction. Vu que t'es pas si mauvais en maths, j'imagine que tu dois comprendre les logiques exponentielles. Je t'invite à considérer que nos sociétés suivent une accélération de tous leurs process. Et c'est cela le thème. Ta phrase montre bien que tu n'as pas compris le sujet, puisque c'est 'l'un ou l'autre' à tes yeux. Tu restes donc dans une démonstration 'toutes choses restant égales par ailleurs'. Alors que le thème serait ici: 'toutes choses CHANGENT' (logiques systémiques, je te suggère de t'intéresser à ce qui a 'fait' la crise financière de 2007 par exemple, car tu n'as pas l'air au fait de ce qu'est une logique systémique. Désolé c'est vrai, t'as juste pas l'air au courant). Bon là ca va tu avoues toi-même ne pas connaître le sujet. GG. D'ailleurs faudra vraiment que tu réfléchisses plus critiquement qu'en 'confiance' vis à vis de ce que tu appelles les pouvoirs publics. Tu ne penses pas que l'oligarchie ignorerait volontairement ces risques. Juste une opinion, pas une pensée critique. D'ailleurs ce que tu vois comme fanatisme pur et dur dans mes paroles, c'est mon 'engagement' sur le sujet, quand tu n'es pas engagé du tout. Tu dis débat d'idéologie générale, ca montre bien que tu t'es égaré à justifier tes propres positions idéologiques, mais le tout sans prendre conscience du but de ce thread. Du coup tu as ta satisfaction de 'conservateur raisonnable', comme je l'ai déjà indiqué dans un autre message. Ca se sent très fort, et c'est très énervant. Will you try to read before writing more? Ou dans le même ordre d'idée, écouter avant de parler. As tu écouté / lu ces scientifiques? Au moins un ? Bref. Dire cette phrase 'Ya plein de gens bien convaincus de trucs tout le temps qui finissent par se tromper' => est évidemment fallacieux, tu ne peux rien prouver ni même rien corréler par le simple fait qu'un phénomène se déploie souvent d'une certaine façon. Que les gens se trompent souvent n'indiquent évidemment rien sur le fait que personne A ou B se trombe sur sujet X ou Y. Et par ailleurs cette phrase peut être auto-retournée à ton propre discours, si tu savais penser critiquement, et tu te rendrais compte qu'elle perd de sa signification immédiatement (puisque tu es convaincu de ton propre discours). Ce que tu dis sur probabilité d'occurence, intensité du phénomène, et date, est bien plus pertinent, mais nos 'différences' j'imagine repose sur le fait que tu ne vois rien d'inquiétant dans tout cela, tandis que moi l'inverse. Disons que je pense que le monde est déjà en effondrement. Je pense que l'Histoire se déploie déjà, et que le monde industriel est déjà à cours de solutions. Bref, je m'attèle seulement à souligner le fait que tu ne connais pas le sujet, je vais pas te rappeller à mon 'fanatisme pur et dur', que je préfère qualifier d'engagement Humain, d'engagement Vivant, mais chacun sa vision of course (comme tu vois, je te visualise comme un 'conservateur raisonnable' satisfait de sa position raisonnable). Depuis 1970, l'ancitipation d'un effondrement industriel AVANT 2050 existe. Rien n'a été fait pour endiguer ce phénomène. Donc je ne sais pas de quel horizon temporel tu parles? 200 ans? quelle est ton idée? L'horizon est bien plus proche, à moins que tu considères que le risque de chaos social potentiellement mondial soit un risque 'à long terme' (genre, siècles). Tu sens pas le monde qui vibre, là ? Tu sens pas les Etats qui se tendent? Tu sens pas la guerre des ressources qui s'annonce? C'est bien plus proche que tu le penses, en tout cas disons 'les chocs'. Ca inclue effondrement financier, il y a en définitive beaucoup de 'domaines' de choc possibles, et une interdépendance qui augmente les risques de propagation (je pense que tu seras d'accord qu'une crise financière impacte le monde dans son ensemble, et si tu es d'accord avec ca, peut-être que tu comprendras que c'est CA le thème: la résilience d'un système ultra inter-dépendant et ultra-complexe). Tu remarqueras que je n'ai pas avancé d'arguments sur ce que je considère l'état 'catastrophique' du monde. Je peux le faire. Je tenais d'abord à ce que tu 'participes' (= lire des articles, pas juste les phrases que tu veux dans les commentaires) au thread, avant qu'on discute. Ca serait bien d'arrêter la foire d'empoigne. Je peux, donc, te dire en quoi le monde est catastrophique, si ca t'intéresse (mais je pense pas, c'est probablement le genre de question où je ne peux convaincre que des gens qui 'voient' cette destruction).
  10. Anticiper l'effondrement ?

    Quel rapport? T'as pas dû lire, ou comprendre, mais le problème n'est PAS le fait qu'on critique la 'modernité' ici, parce que par exemple ca laisserait des nécessiteux sur la route. Non, c'est vraiment pas le sujet (c'est un sujet parmi d'autres). Le sujet c'est : changements climatiques et ruptures énergétiques / ressources. Sujets que tu ignores totalement ici en nous faisant dire des choses qu'on ne dit pas (par exemple, personne n'a dit qu'on réglait le problème dont on parle en allant planter des carottes bio. Oh que non, tu vois en fait on réalise qu'il y a un problème, et pas forcément de réponse à ce problème). Restons sur le sujet? Parce que bon voilà, j'ai pas vu de 'réponse' ou de contre-argument aux posts originaux du thread. Non juste Joueur qui a décidé qu'il allait nous parler de l'IA et Artplay qui a décidé qu'il allait prendre la voix du 'conservateur raisonnable' qui apaise les débats (mais sans lire le thread en fait). Disons dans tous les cas que ta vision Artplay, 'oh mais arrêtez, de fait on vit dans un monde pas si mauvais', est complètement à côté de la plaque pour deux raisons: 1) Tu dois pas 'voir' le monde autrement que par ton filtre de privilégié, apparemment. Mais tu ne vois sûrement pas ton statut d'exploité non plus du coup. Je t'accorde que plus de monde de nos jours meurt d'obésité que de faim, mais ne pas voir l'état catastrophique du monde (sur tellement d'aspects), c'est presque de l'escroquerie intellectuelle. Exemple tout simple, dont tu sembles quand même conscient: il n'y a probablement jamais eu de période historique humaine avec de telles différences de richesse / pouvoir. Ce simple point, si considéré sérieusement (si on considère qu'en 2017 80% des gains de croissance sont accaparés par les ultra-riches), relativise une 'amélioration' de notre situation objective. Sauf si évidemment pour toi c'est 'okay' que de se faire déposséder collectivement des gains de productivité que nous créons, au profit d'une minorité, parce que 'quand même, grâce à ce système on a des smartphones, donc c'est pas mal non?' " Allez, arrêtez de vous plaindre, on a quand même le droit d'aller au cinéma ". Pendant qu'on se fait baiser. 2) Tu ne vois évidemment pas le potentiel que tout ça, toute cette richesse créée, se pète la gueule pour des raisons systémiques. Or c'est vraiment ça dont on parle. Ca serait donc bien que tu considères cette question en premier lieu, puisque les autres sont des questions périphériques. NB: je m'exprime de façon un peu agressive-sanguine, mais on parle de choses vitales IMO.
  11. Lire les Tells au Poker

    Carrément d'accord, le défi c'est juste de pas se level, parce que le corps humain envoie beaucoup d'infos potentiellement contradictoires IMO. En fait faut vachement corréler les choses entre elles c'est tout. Ce que je voulais dire j'imagine c'est que parfois notre instinct aura 'raison' (basé sur notre expérience inconsciente et accumulée), alors que si on cogite trop on peut 'se trouver des raisons'. Typiquement je me souviens d'un call Khi assez dramatique contre un fish en cash game: j'avais le tell, le mec était vraiment inexpérimenté et je l'avais bien observé dans son body langage. Donc il bluffait, mais il bluffait avec 2ème paire en fait. Et ma 'logique' de call se révèle complètement absurde même si mon read est bon. Juste un exemple mais j'en ai plein comme ça. C'est vraiment ça qui rend toute la question des tells subtile et difficile (dangereuse?), mais si on sait ce qu'on fait et qu'on s'auto-level pas justement, on 'voit' vraiment des choses qui vont améliorer beaucoup nos décisions (je pense juste à un exemple qui serait important pour le coup que tu postes: parfois en live tu sens que quelqu'un devient impatient, et a envie de faire un move. Ca permet de faire des hero calls assez straightforward, juste parce qu'on est assez certain que l'adversaire a changé de mode). J'pense qu'on gagne pas mal d'expérience à ce niveau là juste en grandissant et en comprenant mieux les humains, aussi. Phil Helmuth, qui malgré son skill discutable, est quand même pas le pire en lectures de tells, indiquait par exemple travailler les tells à l'aéroport, dans des endroits publics, bref dans la vie dès qu'il y a l'opportunité d'observer les humains et leurs réactions typiques (on s'habitue à observer les niveaux de stress en fait). Je vois beaucoup de value à ça aussi. Mieux capter les humains intuitivement, c'est ça le taff selon moi, sur cette question des tells.
  12. Lire les Tells au Poker

    Juste quelques notes sur le spot posté: ça serait bien de savoir plus sur le contexte, le type de tournoi, etc. Le niveau de ton adversaire va quand même être assez décisif. Perso je pense qu'il vaut mieux observer sans que ça se voit trop. Là c'est évident que tu observes activement (questions, etc), et je pense que ça augmente la probabilité que ton adversaire soit correctement 'masqué' pour ainsi dire. Il peut facilement se contrôler et même 'prétendre' être weak ou strong, vu qu'il sait que tu l'observes. S'il est peu expérimenté / scared, oui l'observer avec insistance peut faire réagir et t'aider, mais souvent tu vas juste informer ton adversaire qu'il doit faire sa poker face. Tu finiras souvent par te level tout seul dans ce genre de spot, sans que ton vilain ne fasse grand chose. Donc je pense qu'il faut mieux être discret quand on reluque quelqu'un à la table de poker, si on veut avoir des vrais tells disons. Dans la situation que tu décris, ton vilain a sûrement plus de chances de donner des tells si toi tu n'a spas l'air si interrogatif. Et dernier point, super central selon moi, ya pas de 'règles' du genre si vilain fait ça il est weak, s'il fait ça c'est signe de force. Ca dépend. Le fait qu'il regarde tes jetons ou peu importe ici, n'est jamais un tell en soi. Ca le serait ptet dans les moments 'inconscients', par ex la turn tombe, vilain fait nuts, et inconsciemment regarde tes jetons en sachant qu'il va les obtenir. Assez différent de regarder furtivement tes jetons quand tu tank depuis 2 min river. Donc ce qui va être décisif, c'est pas tellement ce que ton adversaire fait, mais plutôt ses changements d'état. Je pense qu'il faut se faire confiance et 'sentir' la table, autant que possible. Si ton vilain est plutôt relax dans les coups en général, et là tu le sens comme bizarrement nerveux après qu'il ait fait une action agressive: ca peut inciter à call. Mais si par exemple il est toujours nerveux / intense dans un coup, c'est pas aussi clair. Ce sur quoi je veux vraiment insister c'est: observe tes adversaires, sens la table, et quand quelqu'un change d'état, tu prêtes attention à ça. Généralement ya une raison pour changer d'état, les plus courantes étant: j'ai touché nuts hand (le stress apparait possiblement avant any bet, et le gars peut être très relax APRES le bet) ; et stress post-bluff bet (le stress ne vient pas de l'excitation du board, mais de l'excitation d'être dans une situation dangereuse). En tout cas c'est super facile d'avoir l'air nerveux si on se sait observé (ce qui permet d'induire des calls), donc observe discrètement, et t'as beaucoup plus de chances d'observer des tells honnêtes, pertinents, et utilisables (par exemple nos mains (nos doigts) disent beaucoup de choses pour qui est un peu habitué, mais elles vont beaucoup moins parler quand un adversaire se sait observé. Beaucoup plus quand l'adversaire se sent 'safe'). Sur le spot dont tu parles, jdirais a priori que vilain est sûrement strong, mais comme j'ai dis il faut absolument corréler avec ce qu'on voit de l'adversaire sur plusieurs orbites (sur son mode, son état général et habituel). Ya plus de chances sur ce type de main qu'un bluffeur ait l'air 'faussement relâché', et que par exemple tu captes des paradoxes dans son body langage: typiquement vilain a l'air relax et tendu en même temps (= assez probable qu'il prétende être relâché, donc finalement le tell ici devient la 'tentative de relâchement perçue'. Pas le stress perçu).
  13. Anticiper l'effondrement ?

    Merci Artplay, je n'avais pas remarqué la révolution industrielle ! Quel mouche m'a piqué! Bref, j'hésite entre répondre: 'thank you master for your knowledge', ou juste 'hors-sujet', tellement t'as l'air de me prendre pour un idiot. Si c'est pour nous annoncer avec fracas qu'on change notre rapport au monde physique depuis un petit moment, je me contenterai de dire MERCI, mais après ? C'est ça ton 'mousquetaire moment', où tu arrives pour dénoncer les fake news et les faux usages de la science? En nous disant que le monde a bougé depuis 200 ans? Parce que j'aurais 'factuellement' avancé que notre monde change depuis 3 décennies? (de fait non, relis, et de fait, aussi, il n'y a aucun paradoxe, aucune incompatibilité entre les 2 propositions. Le monde peut changer depus 3 décennies ET AUSSI depuis 200 ans. Je dirais même quelques milliers si t'as envie qu'on discute vraiment d'histoire de notre relation à la biosphère.) ....MERCI.... heureusement qu'on a ces insights quand même. Génial les forums.
  14. Anticiper l'effondrement ?

    Non mais déjà Joueur il pense que l'IA sera utilisé pour le bien de la majorité, il a pas compris dans quel monde on vivait apparemment. Il a du oublier que l'utilisation principale des data et de nos avancées technologiques contemporaines est de nous contrôler / discipliner, pas de nous nourrir ou nous émanciper. Au delà du fait qu'il est hors-sujet puisque ne prenant pas en compte ce qu'est une offre / demande d'énergie et de ressources, comme l'ont dit beaucoup. Ya tellement un effet de myopie chez tellement de gens. Vu qu'on a vécu une époque (courte évidemment, on parle de quoi? 3 décennies?) de progrès technologique ultra-visible, on est assez conditionné à croire en la science. Quasiment tout le monde est comme ça. J'en déduis avec grande certitude que les humains restent des créatures religieuses (des créatures de croyance si vous préférez, et certainement pas des créatures rationelles par défaut). C'est juste la Science désormais. Mais les cocos, la 'science', elle nous dit qu'on est dans une extinction massive d'espèces, la science, elle nous dit aussi que les océans meurent à vitesse grand V, la science elle nous dit que détruire le plancton ça risque de changer l'équilibre gazeux de notre atmosphère, la science elle nous dit qu'il y a quasiment pas de terre rare (et pourtant on planifie de produire des smartphones pour tout le monde pour l'éternité à base de terre rare, et autres matières ultra-finissables), la science elle nous dit que le réchauffement climatique et la stérilisation des sols (du fait de nos 'méthodes') crée un phénomène de desertification massif au niveau mondial, la science elle nous dit aussi qu'on a fait de l'agriculture pendant 40K ans avec un climat STABLE (fluctuation de 1.5°c sur cette période), et qu'avant on tuait le mamouth dans un monde glaciaire (donc pour faire simple, si vous imaginez le gap entre le monde qu'on a cultivé pendant très lgt et le monde glaciaire d'avant, vous avez une idée, peut-être, de ce qui pourrait 'bouger', dans les décennies et siècles à venir). Donc perso j'en ai ultra-marre de cette myopie de faire dire ce qu'on veut à la science. La question en ce qui me concenr se révèle être politique et social: qu'est-ce qu'on considère comme important. Et je veux bien me branler sur le potentiel de l'IA, mais please qu'on se touche un peu sur le potentiel de notre survie hein, parce que le destin de l'humain comme faisant naître une conscience supérieure, c'est beau, ca fait roman tout ça, mais vos gueules please. Moi j'suis du côté de mon espèce avant tout, sur un plan vraiment matériel.
  15. Anticiper l'effondrement ?

    Tas pas trop compris le problème alors, ou l'ampleur du problème. Mais tu n'es point seul. Tu ne prends pas en compte la variable énergie et capacité future de notre exploitation industrielle. Tu ne prends pas en compte que la demande s'envole exponentiellement depuis quelques décennies, et que tout ce qu'on fait contribue à l'explosion de cette demande. L'offre, quand à elle, atteint sa limite structurelle avec à peu près toute matière première qu'on utilise (pétrole ok, uranium ok, mais aussi sable, et je mentionne même pas l'état des océans et des stocks de poisson!). Ca ne prend évidemment pas en compte que tout est lié, que par exemple on manque de phosphates et qu'il n'y a que 2 vraies mines dans le monde ; or le phosphate est utilisé pour faire nos engrais entre autres. Personne ne voit ça (quasi), parce qu'il est très dur d'avoir une vision globale des choses, et surtout de l'histoire. Mais mon intuition est surtout qu'il s'agit d'un déni de réalité, parce qu'honnêtement c'est bien trop flippant si on garde les yeux ouverts. Après c'est vrai qu'un de nos seul espoir de se sortir bien des challenges qui nous attendent serait l'IA comme 'intelligence divine' qui nous autorise une transcendance (ou un changement de paradigme radical dans notre manière de faire les choses). Ca reste extrêmement improbable / douteux. A moins d'être dans une 'foi scientifique' totale, qui montre bien que le phénomène religieux n'est pas mort (il a juste muté pour s'adapter à la nouvelle 'magie' du monde, qui est une magie industrielle / produite, l'électricité abondante par ex). C'est beau de parler d'aptitude à s'adapter, mais si 1) on ne considère pas vraiment les problèmes et leur ampleur (globale, on parle du monde dans son ensemble en fait) ; et 2) on ne pige pas que le problème c'est l'incompatibilité physique (oui on parle de science là, pas de 'foi scientifique') d'une demande infine avec une planète finie. Ben on va pas s'adapter du tout. Notre déni accélérera juste le processus.
English
Retour en haut de page
×
Es Saadi : WPTDS Marrakech
Es Saadi : WPTDS Marrakech